La descendance de Guillaume Allaire (1543-1587)

 

La descendance de Guillaume Allaire (1543-1587)

Famille-Arbour.com présente la descendance de

Guillaume Allaire (1543-1587)

 

Le premier ancêtre connu de la famille Guillaume Allaire est originaire de Chantonnay, dans l’actuel département de la Vendée, France où naquit, en l’an 1543, Guillaume Guillaume Allaire. Sa descendance est cognatique et se présente par ordre de primogéniture. Elle s’étend sur trois générations dans laquelle on dénombre 734 personnages répartis en 384 hommes et 351 femmes. Aucun enfant n’est né avant le mariage et pas un n’a été conçu avant les noces de ses parents. Les jours les plus propices aux naissances étaient le mercredi, le lundi et le jeudi. Les baptêmes étaient administrés le plus souvent le dimanche, le vendredi et le samedi. Les mariages quant à eux étaient célébrés les lundi, mardi et samedi, et les décès les plus nombreux survenaient le jeudi, le vendredi et le dimanche. Les mois les plus propices aux naissances étaient septembre, mars et mai. Les baptêmes étaient administrés le plus souvent en mars, en septembre et en janvier, et les décès les plus nombreux survenaient en décembre, en novembre et en janvier. Les unions présentent une certaine endogamie professionnelle. On compte 9 unions entre cousins.

 

0 – Guillaume Allaire, né à Chantonnay (Vendée (Pays de la Loire)), Pays de la Loire en 1543, y décédé en 1587, à l’âge de quarante-quatre ans. Il se maria avec Inc Inconnue. De là naquit Sébastien qui suit

 

I – Sébastien Allaire, né à Chantonnay (Vendée (Pays de la Loire)), Pays de la Loire en 1608, y décédé le mardi 12 décembre 1662, à l’âge de cinquante-quatre ans. NAISSANCE-BIRTH : Ancienne province du Poitou. À vingt et un ans, il se maria le mercredi 24 janvier 1629 à Chantonnay (Vendée (Pays de la Loire)), Pays de la Loire [1] avec Perrine Fleurisson, née en 1591 à La Caillère-Saint-Hilaire (Vendée (Pays de la Loire)), Pays de la Loire, décédée en 1669 à Chantonnay (Vendée (Pays de la Loire)), Pays de la Loire, à l’âge de soixante-dix-huit ans [2] [3]. Son décès survint après trente-trois ans de mariage. Ils eurent deux enfants, Jean et Charles qui suivent. À vingt et un ans, Sébastien se maria une seconde fois le mercredi 24 janvier 1629 à St Philibert du Pont avec Perrine Fleurisson, née en 1610 à St Philibert du Pont, décédée le mardi 12 décembre 1662 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), à l’âge de cinquante-deux ans [4]. Leur union dura trente-trois ans. Il en a eu Charles Alaire qui suit

 

1°  – Jean Allaire, fils de Sébastien Allaire (1608-1662), et de Perrine Fleurisson (1591-1669), né à Chantonnay (Vendée (Pays de la Loire)), Pays de la Loire le dimanche 19 septembre 1632, il fut baptisé le même jour en la même localité [5], décédé à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 1er avril 1673, il fut inhumé le surlendemain au même lieu, à l’âge de quarante et un ans [6]. BIOGRAPHIE-BIOGRAPHY : Originaire de <a href= »http ://www.unicaen.fr/mrsh/prefen/fichePion.php ?id=124″>St-Philbert-du-Pont-Charrault</a>, il s’engage à La Rochelle, le 14-05-1658, devant le notaire Abel Cherbonnier. Contrat de trois ans, avecFrançois Perron, marchand, en Nouvelle-France, pour 81 livres tournois, par an. Lé’Taureau », navire de 75 tonneaux les amènent au Canada, avec 13 compatriotes. Le commandant est Élie Tadourneau, de Marennes.

 

IMMIGRATION : <br><b>Endroit arrivée / <i>Arrival place</i> :</b> Québec,Capitale-Nationale,QC,CAN<br>Date : 6 aug 1658<br><b>Réf. / <i>Ref. :</b> Fichier origine</i><br><a href= »http ://www.fichierorigine.com/ »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> ALLAIRE, Jean (fiche 240029)

 

RECENSEMENT-CENSUS(1666) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Ste-Famille,L’Île-d’Orléans,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http ://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/isle_dorleans.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> 32 fermier de Claude Guyon

 

RECENSEMENT-CENSUS(1667) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> L’Île-d’Orléans,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> Histoire des Canadiens-français, 1608-1880 (Benjamin Sulte)</i><br><a href= »http ://bibnum2.banq.qc.ca/bna/numtxt/59302-4.pdf »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> page 85 du document.pdf : Jean Allaire, 35 ; Périne Terrienne, sa femme, 24 ; Jean, 3 ; François, 3 mois ; 16 bestiaux, 25 arpents en valeur. À trente ans, il se maria le mardi 12 décembre 1662 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC [7] avec Perrine Therrien, née le jeudi 1er novembre 1640, jour de la Toussaint à La Rochelle (Charente-Maritime (Poitou-Charentes)), Poitou Charentes, décédée après le jeudi 26 novembre 1693 à St-Joachim (Can), QC [8] [9]. Son décès survint après onze ans de mariage. De cette femme naquirent deux enfants, Jean et François qui suivent

 

A – Jean Allaire, fils de Jean Allaire (1632-1673), et de Perrine Therrien (1640->1693), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 26 avril 1664, il fut reçu au baptême le lundi 26 mai suivant au même lieu [10], décédé à St-Joachim (Can), QC le vendredi 6 mars 1705, à l’âge de quarante et un ans. RECENSEMENT-CENSUS(1666) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Ste-Famille,L’Île-d’Orléans,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http ://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/isle_dorleans.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b>.. 2 fils. À vingt-quatre ans, il se maria le mardi 24 août 1688 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [11], après avoir conclu un contrat, le mercredi 28 avril 1688 avec Françoise Simard, née le vendredi 11 septembre 1671 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le jeudi 16 août 1714, lendemain de l’Assomption, à l’âge de quarante-trois ans [12] [13]. Son décès survint après dix-sept ans de mariage. Ils ont eu quatre enfants, Jean, François, Joseph et Louis qui suivent

 

a – Jean Allaire, fils de Jean Allaire (1664-1705), et de Françoise Simard (1671-1714). Né en 1689 [14], décédé à St-Joachim (Can), QC le mercredi 5 février 1744, à l’âge de cinquante-cinq ans. À vingt et un ans, il se maria le mercredi 26 février 1710 à St-Joachim (Can), QC [15] avec Marie-Anne Mercier, née en 1692, décédée en 1760, à l’âge de soixante-huit ans [16]. Son décès survint après trente-quatre ans de mariage. De là naquit Catherine qui suit

 

(1)  – Catherine Allaire, fille de Jean Allaire (1689-1744), et de Marie-Anne Mercier (1692-1760). Elle se maria le mardi 24 janvier 1741 à St-Joachim (Can), QC avec Joseph Gagnon. On ne lui connaît pas de descendance.

 

b – François Allaire, fils de Jean Allaire (1664-1705), et de Françoise Simard (1671-1714). Il se maria le vendredi 17 octobre 1721 avec Marie-Anne Poulin. On ne lui connaît pas de postérité.

 

c – Joseph Allaire, fils de Jean Allaire (1664-1705), et de Françoise Simard (1671-1714), né en 1695. À vingt-quatre ans, il se maria le lundi 22 mai 1719 à Montréal (Montréal (Québec)), QC avec Marie-Josephte Descary. Sans postérité connue.

 

d – Louis Allaire, fils de Jean Allaire (1664-1705), et de Françoise Simard (1671-1714). Il se maria le mardi 14 novembre 1730 à St-Joachim (Can), QC [17], après avoir fait rédiger un contrat, le samedi 4 novembre 1730, à Dubreuil avec Geneviève-Marie Racine, née en 1706, décédée le lundi 3 septembre 1731 à St-Joachim (Can), QC, à l’âge de vingt-cinq ans. Descendance non connue. Après environ un an de veuvage, Louis se maria une seconde fois le mercredi 25 juin 1732, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [18], après avoir établi un contrat, le mercredi 25 juin 1732, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste, à Fortier avec Marie-Angélique Asselin, née le mercredi 30 mai 1714 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Il en a eu Marie qui suit

 

(1)  – Marie Allaire, fille de Louis Allaire, et de Marie-Angélique Asselin (°1714), née en 1737. À seize ans, elle se maria le lundi 12 février 1753 à Saint-Joachim (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean Bolduc, né le mercredi 30 mars 1729 à Saint-Joachim (Capitale-Nationale (Québec)), QC [19]. On ne lui connaît pas de postérité.

 

B – François Allaire, fils de Jean Allaire (1632-1673), et de Perrine Therrien (1640->1693), né en 1667, décédé à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 7 janvier 1703, il fut enterré le même jour au même lieu, à l’âge de trente-six ans [20]. RECENSEMENT-CENSUS(1667) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Québec(Charlesbourg),Capitale-Nationale,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> Histoire des Canadiens-français, 1608-1880 (Benjamin Sulte)</i><br><a href= »http ://bibnum2.banq.qc.ca/bna/numtxt/59302-4.pdf »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> page 85 du document.pdf : Jean Allaire, 35 ; Périne Terrienne, sa femme, 24 ; Jean, 3 ; François, 3 mois ; 16 bestiaux, 25 arpents en valeur. À vingt-six ans, il se maria le jeudi 26 novembre 1693 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC [21], après avoir établi un contrat, le mardi 24 novembre 1693, à Chambalon avec Marguerite Derôme-Descarreaux, décédée le mercredi 24 janvier 1703. Leur union dura dix ans. Il n’eut point de postérité.

 

2°  – Charles Allaire, fils de Sébastien Allaire (1608-1662), et de Perrine Fleurisson (1591-1669). Né à Chantonnay (Vendée (Pays de la Loire)), Pays de la Loire le dimanche 2 août 1637, il fut baptisé le même jour au même endroit [22], mort à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 7 mars 1687, à l’âge de cinquante ans. <TABLE RULES= »ROWS » ALIGN= »CENTER » style= »font-family : arial ; font-size : 16px ; border : 5px outset green ; width : 90% ; background-image : url(http ://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/ghost-tree.jpg) ; » CELLSPACING= »1″ CELLPADDING= »5″ >

< !– Biographie –>

<TR><TD style= »width : 15% ; font-family : vardena ; color : #800000 ; font-size : 17px ; font-weight : bold ; text-align :center ; »>Biographie</TD><TD style= »width : 85% ; font-family : Comic Sans MS ; color : #800000 ; font-size : 16px ; text-align :justify ; »>Charles Allaire (ou Dallaire) est l’un des <a href= »http ://www.genealogie.umontreal.ca/fr/Pionnier.asp ?607″ target= »_blank »>pionniers</a> de la Nouvelle-France originaire de St-Philbert-du-Pont-Charrault. Je vous invite à consulter lafiche très détaillée faite par le <a href= »http ://www.unicaen.fr/mrsh/prefen/fichePion.php ?id=125″ target= »_blank »>Programme de Recherche sur l’Émigration des Français en Nouvelle-France</a>. Consultez aussi le <a href= »http ://www.fichierorigine.com/detail.php ?id=32″ target= »_blank »>fichier Origine</a> par Marcel Fournier, Archives nationales du Québec. Voir sa biographie complète dans le volume <A HREF= »http ://www.allaire-dallaire-genealogy.phildallaire.net/Allaire-Dallaire-Book/pdf/Charles_Allaire_French.pdf » TARGET= »_blank »>Les Allaire Dallaire d’Amérique</A> par Vilotte Allaire qui peut être consulté en ligne sur le site de <A HREF= »http ://www.dallaire.ca/genealogy/ » TARGET= »_blank »>Philip John Dallaire</A>.</TD></TR>

< !– Mariage –>

<TR><TD style= »width : 15% ; font-family : vardena ; color : #800000 ; font-size : 17px ; font-weight : bold ; text-align :center ; »>Mariage</TD><TD style= »width : 85% ; font-family : Comic Sans MS ; color : #800000 ; font-size : 16px ; text-align :justify ; »>Charles a d’abord passé un contrat de mariage le 23 juillet 1762 avec Françoise Chapelain devant Guillaume Guillaume Audouart ; ce contrat a toutefois été annulé suite au désistement d’une des parties. Il a ensuite passé un nouveau contratde mariage avec Catherine Fièvre le 31 octobre 1663 devant Pierre Duquet ; le mariage a été célébré le 10 novembre suivant en la paroisse Notre-Dame de Québec.</TD></TR>

< !– Recensement –>

<TR><TD style= »width : 15% ; font-family : vardena ; color : #800000 ; font-size : 17px ; font-weight : bold ; text-align :center ; »>Recensement</TD><TD style= »width : 85% ; font-family : Comic Sans MS ; color : #800000 ; font-size : 16px ; text-align :justify ; »><ul><li>Recensé à l’Île d’Orléans en 1666. Il est alors marié et qualifié d’habitant ; il vit avec sa femme et deux jeunes enfants. Consultez la fiche du recensement sur le site <A HREF= »http ://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/isle_dorleans.html » TARGET= »_blank »>Alberta Families History Society</A>.</li><li>Recensé à Ste-Famille de l’Île d’Orléans en 1667. Il est alors marié et il vit avec sa femme et un enfant ; il possède une tête de bétail et 6 arpents en valeur. Consultez la fiche du recensement extrait du volume <A HREF= »http ://bibnum2.banq.qc.ca/bna/numtxt/59302-4.pdf » TARGET= »_blank »>Histoire des Canadiens-français</A> par Benjamin Sulte (page 86, 1<SUP>ère</SUP> colonne, du document PDF.</li><li>Recensé à St-Laurent de l’Île d’Orléans en 1686. Il est alors marié et il vit avec sa femme et 7 enfants ; il pssède 1 fusil, 4 bêtes à cornes et 10 arpents en valeur. Consultez la fiche du recensement extrait du volume <A HREF= »http ://www.fmed.ulaval.ca/~senecal/recensements/R1681.pdf » TARGET= »_blank »>Histoire des Canadiens-français</A> par Benjamin Sulte (page 37, 2<SUP>ère</SUP> colonne, du document PDF.</li></ul></TD></TR>

</TABLE>. Il se maria avec Françoise Chapelain, née en 1645 [23] [24]. Il ne semble pas avoir eu de postérité. À vingt-six ans, Charles se maria une seconde fois le samedi 10 novembre 1663, veille de la Saint-Martin d’hiver à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC [25] [26] avec Catherine Fièvre, née le lundi 19 novembre 1646 à St-André de Niort, Poitou Charentes, décédée le jeudi 13 juin 1709 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-trois ans [27] [28] [29]. Son décès survint après vingt-quatre ans de mariage. Ils ont eu sept enfants, Marie, Marie-Madeleine, Louis, Françoise, Etienne, Alexandre et Marguerite qui suivent

 

A – Marie Allaire, fille de Charles Allaire (1637-1687), et de Catherine Fièvre (1646-1709), née à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 25 novembre 1664, elle fut tenue sur les fonts baptismaux à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC dès le lendemain. Ne vivait plus en 1667. RECENSEMENT-CENSUS(1666) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Ste-Famille,L’Île-d’Orléans,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http ://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/isle_dorleans.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b>.. 18 mois sa fille

 

 

DÉCÈS / DEATH : Probablement décédée entre les recencements de 1666 et 1667 ;au recencesement de 1666, Charles déclare une fille prénommée Marie agée de18 mois et qui n’apparaît plus sur le recensement de 1667.

 

B – Marie-Madeleine Allaire, fille de Charles Allaire (1637-1687), et de Catherine Fièvre (1646-1709). Née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 25 juin 1667, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste, elle fut portée sur les fonts baptismaux le lendemain au même lieu [30], décédée à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 20 novembre 1710, à l’âge de quarante-trois ans. À dix-sept ans, elle se maria le mardi 21 novembre 1684 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Dubeau, né vers 1660 à Paris (ra), Ile de France, décédé le lundi 8 février 1706 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [31]. Leur union dura vingt-deux ans. Elle eut de son conjoint cinq enfants, Marguerite Dubeau, Pierre Dubeau, Catherine Dubeau, Angélique Dubeau et Jeanne Dubeau qui suivent

 

a – Marguerite Dubeau, fille de Pierre Dubeau (~1660-1706), et de Marie-Madeleine Allaire (1667-1710), née à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 17 août 1685, elle fut baptisée le lendemain au même lieu. Elle se maria avec Louis Forcade-Bittberg. Pas de postérité pour ce couple.

 

b – Pierre Dubeau, fils de Pierre Dubeau (~1660-1706), et de Marie-Madeleine Allaire (1667-1710). Il se maria le mercredi 30 septembre 1716, lendemain de la Saint-Michel à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Angélique Rhéaume. Pas de postérité connue.

 

c – Catherine Dubeau, fille de Pierre Dubeau (~1660-1706), et de Marie-Madeleine Allaire (1667-1710). Née à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 31 décembre 1687, jour de la Saint-Sylvestre, elle fut baptisée le samedi 3 janvier 1688 au même endroit [32], décédée à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 26 janvier 1760, à l’âge de soixante-treize ans. À vingt ans, elle se maria le dimanche 20 novembre 1707 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Demeules, né vers 1680 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le jeudi 10 octobre 1754 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [33]. Leur union dura quarante-sept ans. Elle en eut deux enfants, Charles Demeules et Monique Demeules qui suivent

 

(1)  – Charles Demeules, fils de Joseph Demeules (~1680-1754), et de Catherine Dubeau (1687-1760), né à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 3 octobre 1724, il fut porté au baptême le même jour au même endroit, décédé à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 9 août 1759, à l’âge de trente-cinq ans. À vingt ans, il se maria le lundi 16 novembre 1744 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Scholastique Savard, née vers 1726 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée en novembre 1755 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [34], fille de Joseph-Simon Savard (1689-1755). Leur union dura onze ans. Il en eut quatre enfants, Jean-Marc, Marie, Jean-François et Scholastique Desmeules qui suivent. À trente-deux ans, et après environ un an de veuvage, Charles se maria une seconde fois le jeudi 8 juillet 1756 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Cécile-Elisabeth Desgagné, née le vendredi 12 janvier 1731 [35]. Ils ont eu Jean-Baptiste Desmeules qui suit

 

~1~  – Jean-Marc Demeules, fils de Charles Demeules (1724-1759), et de Scholastique Savard (~1726-1755). Né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le jeudi 21 mars 1748, il fut porté sur les fonts baptismaux le lendemain au même endroit [36]. C’est là qu’il décéda le mercredi 14 septembre 1808, et qu’il fut inhumé le surlendemain, à l’âge de soixante ans. À vingt-six ans, il se maria le lundi 18 avril 1774 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Marie-Constance Bilodeau, née le lundi 25 juillet 1757 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, y décédée en 1827, à l’âge de soixante-dix ans [37]. Son décès survint après trente-quatre ans de mariage. Il en a eu Marie-Reine Desmeules qui suit

 

[1]  – Marie-Reine Desmeules, fille de Jean-Marc Demeules (1748-1808), et de Marie-Constance Bilodeau (1757-1827), née à Île aux Coudres ((Québec)), QC vers 1778. À environ vingt ans, elle se maria le samedi 13 octobre 1798 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Alexis Tremblay, né le jeudi 18 mars 1773 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [38]. Descendance non connue.

 

~2~  – Marie Demeules, fille de Charles Demeules (1724-1759), et de Scholastique Savard (~1726-1755), née le mercredi 19 novembre 1749 [39]. À vingt-deux ans, elle se maria le lundi 2 septembre 1771 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Michel-David Tremblay, né le vendredi 9 février 1748 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [40]. Elle en eut quatre enfants, Michel Tremblay, Geneviève Tremblay, Emérentienne Tremblay et Abraham-Simon Tremblay qui suivent

 

[1]  – Michel Tremblay, fils de Michel-David Tremblay (°1748), et de Marie Demeules (°1749), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le samedi 22 octobre 1774, il fut baptisé le même jour [41]. À vingt-six ans, il se maria le mardi 30 septembre 1800 [42] aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Madeleine Girard, née le samedi 1er janvier 1780, premier jour de l’année aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée le mardi 13 mars 1804, à l’âge de vingt-quatre ans [43]. Pas de postérité connue.

 

[2]  – Geneviève Tremblay, fille de Michel-David Tremblay (°1748), et de Marie Demeules (°1749), née à Île aux Coudres ((Québec)), QC le vendredi 5 janvier 1781, elle fut baptisée le même jour au même endroit [44]. À vingt-deux ans, elle se maria le lundi 14 novembre 1803 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Louis-Paul Bouchard, né le lundi 7 mai 1781 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC [45]. Ils ont eu Thomas Bouchard qui suit

 

)1(  – Thomas Bouchard, fils de Louis-Paul Bouchard (°1781), et de Geneviève Tremblay (°1781). Il se maria le mardi 12 janvier 1830 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Josephte Tremblay, fille d’Agapit Tremblay (°1757), et de Geneviève Dallaire (1768-1810) [46]. On ne lui connaît pas de descendance.

 

[3]  – Emérentienne Tremblay, fille de Michel-David Tremblay (°1748), et de Marie Demeules (°1749), née en 1790. À vingt-trois ans, elle se maria le mardi 23 février 1813 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [47] avec Grégoire Dallaire, né le mercredi 21 mars 1792 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [48], fils d’Etienne-Gaspard Dallaire (1760-1818), et de Madeleine Bilodeau (1765-1849). Descendance non connue.

 

[4]  – Abraham-Simon Tremblay, fils de Michel-David Tremblay (°1748), et de Marie Demeules (°1749), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le dimanche 28 octobre 1792, y décédé le vendredi 4 mai 1883, à l’âge de quatre-vingt-onze ans. À vingt et un ans, il se maria le mardi 4 mai 1813 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Catherine Dallaire, née le lundi 18 août 1788 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [49], fille d’Etienne-Gaspard Dallaire (1760-1818), et de Madeleine Bilodeau (1765-1849). On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

~3~  – Jean-François Demeules, fils de Charles Demeules (1724-1759), et de Scholastique Savard (~1726-1755). Né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le dimanche 21 novembre 1751 [50]. C’est là qu’il décéda en février 1781, et qu’il fut inhumé le vendredi 16 février suivant, à l’âge de trente ans. À vingt-cinq ans, il se maria le lundi 5 août 1776 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Marie-Françoise Tremblay, née le jeudi 4 mars 1751 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, y décédée le mardi 1er juin 1813, à l’âge de soixante-deux ans [51]. Son décès survint après cinq ans de mariage. Sa postérité n’est pas connue.

 

~4~  – Scholastique Desmeules, fille de Charles Demeules (1724-1759), et de Scholastique Savard (~1726-1755), née à Île aux Coudres ((Québec)), QC le vendredi 8 février 1754. À vingt et un ans, elle se maria le lundi 30 octobre 1775 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [52] avec Etienne Tremblay, né le jeudi 27 janvier 1752 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [53]. De là naquirent deux enfants, Félicité Tremblay et Théodose Tremblay qui suivent

 

[1]  – Félicité Tremblay, fille d’Etienne Tremblay (°1752), et de Scholastique Desmeules (°1754), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 11 septembre 1776. À vingt-huit ans, elle se maria le mardi 7 août 1804 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François Simard, né le dimanche 8 août 1784 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [54], fils de Joseph Simard (1760-1811), et de Marie-Anne Dallaire (°1761). Elle ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

[2]  – Théodose Tremblay, fils d’Etienne Tremblay (°1752), et de Scholastique Desmeules (°1754). Il se maria le mardi 19 juillet 1803 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Angélique Belley. Il en eut deux enfants, Julienne et Marie qui suivent

 

)1(  – Julienne Tremblay, fille de Théodose Tremblay, et d’Angélique Belley. Elle se maria le jeudi 29 septembre 1831 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Honoré Gagnon. Pas de postérité pour ce couple.

 

)2(  – Marie Tremblay, fille de Théodose Tremblay, et d’Angélique Belley. Elle se maria le lundi 1er mars 1824 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Abraham Bouchard. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

~5~  – Jean-Baptiste Desmeules, fils de Charles Demeules (1724-1759), et de Cécile-Elisabeth Desgagné (°1731), né le samedi 14 juillet 1759. À vingt-trois ans, il se maria le jeudi 25 juillet 1782 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Marie-Charlotte Gagnon, née le mercredi 30 janvier 1760 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [55]. Descendance non connue.

 

(2)  – Monique Demeules, fille de Joseph Demeules (~1680-1754), et de Catherine Dubeau (1687-1760), née à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 22 juin 1728, décédée à Île aux Coudres ((Québec)), QC le jeudi 1er mars 1798, elle fut inhumée le surlendemain au même endroit, à l’âge de soixante-dix ans. À vingt-trois ans, elle se maria le lundi 11 octobre 1751 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [56] avec Louis Tremblay, né le vendredi 4 novembre 1729 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, y décédé le lundi 11 juillet 1785, à l’âge de cinquante-six ans [57] [58]. Leur union dura trente-quatre ans. Elle en eut deux enfants, François Tremblay et Joseph Tremblay qui suivent

 

~1~  – François Tremblay, fils de Louis Tremblay (1729-1785), et de Monique Demeules (1728-1798), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le jeudi 30 octobre 1755, il fut baptisé le dimanche 21 mars 1756 [59]. À vingt-deux ans, il se maria le lundi 13 octobre 1777 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [60] avec Madeleine Baucher, née en 1758 [61]. De cette femme naquirent trois enfants, François-Basile, Joseph et Madeleine qui suivent

 

[1]  – François-Basile Tremblay, fils de François Tremblay (°1755), et de Madeleine Baucher (°1758), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC en août 1778, il fut baptisé le mardi 4 août suivant [62], mort à Grande-Baie (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC le lundi 22 août 1864 [63], à l’âge de quatre-vingt-six ans. DEATH : St-Alphonse de Bagotville. À vingt-six ans, il se maria le lundi 3 septembre 1804 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Catherine Mcnicoll, née le dimanche 1er janvier 1786, premier jour de l’année à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le dimanche 22 février 1818, à l’âge de trente-deux ans [64], fille d’Agapit-Archibald Mcnicoll (1762-1832), et de Marie-Angélique Dallaire (1757-1831). Leur union dura quatorze ans. Pas de postérité pour ce couple.

 

[2]  – Joseph Tremblay, fils de François Tremblay (°1755), et de Madeleine Baucher (°1758), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC en février 1780, il fut tenu sur les fonts baptismaux le samedi 12 février suivant [65]. Il fut un des vingt et un (21) associés qui fondèrent le Saguenay avec ses frères Alexis et Louis. Son co-associé était son beau-frère Louis Boudreault, le mari de sa soeur Félicité Tremblay. On l’appelait « Poulette à Picoté », (c’est là que vient l’appellation d’Anse-à -Poulet à Grande-Baie).

Source : Ghislain Renaud. À vingt-cinq ans, il se maria le lundi 28 octobre 1805 [66] à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Théotiste Boulianne. Descendance non connue.

 

[3]  – Madeleine Tremblay, fille de François Tremblay (°1755), et de Madeleine Baucher (°1758), née à Île aux Coudres ((Québec)), QC le jeudi 7 février 1782. À trente et un ans, elle se maria le mardi 31 août 1813 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Alexis Gagnon, né le lundi 3 mars 1783 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [67]. Descendance non connue.

 

~2~  – Joseph Tremblay, fils de Louis Tremblay (1729-1785), et de Monique Demeules (1728-1798), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le lundi 2 juillet 1764, il fut baptisé le dimanche 22 juillet suivant [68]. À vingt-deux ans, il se maria le mardi 14 novembre 1786 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Agnès Guay, née le samedi 27 juin 1767 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [69]. On ne lui connaît pas de postérité.

 

d – Angélique Dubeau, fille de Pierre Dubeau (~1660-1706), et de Marie-Madeleine Allaire (1667-1710), née à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1689, elle fut portée sur les fonts baptismaux le même jour au même endroit.

 

e – Jeanne Dubeau, fille de Pierre Dubeau (~1660-1706), et de Marie-Madeleine Allaire (1667-1710), née à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC en juin 1690, elle fut baptisée le vendredi 23 juin de la même année, veille de la Saint-Jean-Baptiste au même endroit. À vingt ans, elle se maria le mardi 25 novembre 1710 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-René Cauchon-Laverdière, né le mardi 27 juin 1673 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC [70]. Elle eut de son conjoint René Cauchon-Laverdière qui suit

 

(1)  – René Cauchon-Laverdière, fils de Jean-René Cauchon-Laverdière (°1673), et de Jeanne Dubeau (°1690), né à St-Vallier (Can), QC le mercredi 25 septembre 1720. À vingt-quatre ans, il se maria le mardi 7 janvier 1744 à St-Michel (Can), QC avec Marie-Geneviève Thibault, née le mercredi 22 mars 1719 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC [71]. On ne lui connaît pas de descendance.

 

C – Louis Allaire, fils de Charles Allaire (1637-1687), et de Catherine Fièvre (1646-1709). Né à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 7 septembre 1679, veille de la fête de la Nativité de la Sainte-Vierge, il fut reçu au baptême le lendemain au même endroit [72] [73], décédé à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 8 juin 1748, il fut enterré le lendemain au même endroit, à l’âge de soixante-neuf ans [74]. BIOGRAPHIE-BIOGRAPHY : Deuxième occupant de la terre ancestrale de Saint-François. À vingt-sept ans, il se maria le mardi 20 avril 1706 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC [75], après avoir fait rédiger un contrat, le mardi 23 mars 1706, à Jacob avec Marie-Anne Asselin, née le vendredi 29 octobre 1688 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le dimanche 26 février 1736, à l’âge de quarante-huit ans [76]. Leur union dura trente ans. Il en eut cinq enfants, Catherine Dallaire, Louis-Bastien Dallaire, Marthe Dallaire, Pierre Dallaire et Joseph-Marie Dallaire qui suivent. À cinquante-huit ans, et après environ un an de veuvage, Louis se maria une seconde fois le samedi 27 juillet 1737 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC [77] avec Marie-Louise Desgagné, née vers 1695 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée le samedi 25 janvier 1749 [78]. Son décès survint après onze ans de mariage. Pas de postérité pour ce couple.

 

a – Catherine Dallaire, fille de Louis Allaire (1679-1748), et de Marie-Anne Asselin (1688-1736). Elle se maria le mardi 3 avril 1742 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Gendreau. Descendance non connue.

 

b – Louis-Bastien Dallaire, fils de Louis Allaire (1679-1748), et de Marie-Anne Asselin (1688-1736). Né à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 6 octobre 1707, il fut baptisé le lendemain au même lieu [79] [80], mort à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 8 décembre 1729, jour de la fête de la Conception, il fut enterré le lendemain en la même localité, à l’âge de vingt-deux ans [81]. À vingt-deux ans, il se maria le lundi 4 juillet 1729 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [82] avec Marie-Josephte Marceau. Sa postérité n’est pas connue.

 

c – Marthe Dallaire, fille de Louis Allaire (1679-1748), et de Marie-Anne Asselin (1688-1736), née à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 3 juillet 1716, elle fut portée au baptême le lendemain en la même localité. À vingt-quatre ans, elle se maria le lundi 7 novembre 1740 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [83] avec Joseph Lemelin, né le mercredi 10 juillet 1715 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le dimanche 14 avril 1771, à l’âge de cinquante-six ans [84]. Sans postérité connue.

 

d – Pierre Dallaire, fils de Louis Allaire (1679-1748), et de Marie-Anne Asselin (1688-1736), né à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC en novembre 1718, il fut baptisé le vendredi 4 novembre suivant au même endroit [85]. À vingt-six ans, il se maria le mardi 28 janvier 1744 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC [86] avec Thérèse Nolin. On ne lui connaît pas de postérité. À soixante-six ans, Pierre se maria une seconde fois le mardi 10 février 1784 à St-Vallier (Can), QC avec Angélique Montminy. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

e – Joseph-Marie Dallaire, fils de Louis Allaire (1679-1748), et de Marie-Anne Asselin (1688-1736), né à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 21 mars 1721, il fut baptisé le surlendemain au même endroit [87]. C’est là qu’il fut inhumé le jeudi 7 octobre suivant, son décès étant survenu en 1773, à l’âge de cinquante-deux ans [88]. BIOGRAPHIE-BIOGRAPHY : Toisième occupant de la terre ancestrale de St-François sur l’Ile-d’Orléans. À vingt-quatre ans, il se maria le lundi 22 novembre 1745 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [89], après avoir passé un contrat, le samedi 2 octobre 1745, lendemain de la Saint-Rémy, à Pichet avec Marie-Louise Labbé, décédée en 1751. Leur union dura six ans. Sa postérité n’est pas connue. À trente et un ans, et après environ un an de veuvage, Joseph-Marie se maria une seconde fois le lundi 31 juillet 1752 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [90], après avoir fait rédiger un contrat, le mercredi 26 juillet 1752, à Fortier avec Angélique Landry, née en février 1729 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [91]. On ne lui connaît pas de descendance.

 

D – Françoise Allaire, fille de Charles Allaire (1637-1687), et de Catherine Fièvre (1646-1709). Née à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 28 janvier 1681 [92], décédée à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 24 novembre 1742, à l’âge de soixante et un ans. BIRTH : Née en 1681 ou 1682

 

DEATH : Hôpital Hôtel-Dieu. À vingt ans, elle se maria le lundi 13 juin 1701 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jacques Bidet, né en 1680 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le mardi 23 juin 1739, veille de la Saint-Jean-Baptiste, à l’âge de cinquante-neuf ans [93]. Leur union dura trente-huit ans. Elle en a eu trois enfants, Françoise Bidet, François-Jacques Bidet et Marie-Josephte Bidet qui suivent

 

a – Françoise Bidet, fille de Jacques Bidet (1680-1739), et de Françoise Allaire (1681-1742). Elle se maria le lundi 22 août 1729 à St-Vallier (Can), QC avec Joseph Guyon. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

b – François-Jacques Bidet, fils de Jacques Bidet (1680-1739), et de Françoise Allaire (1681-1742), né à La Durantaye (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le dimanche 9 octobre 1707. À vingt et un ans, il se maria le lundi 22 novembre 1728 à St-Vallier (Can), QC avec Marie-Hélène Guyon, née le vendredi 2 juin 1702 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [94]. Pas de postérité connue.

 

c – Marie-Josephte Bidet, fille de Jacques Bidet (1680-1739), et de Françoise Allaire (1681-1742), mise au monde à St-Michel (Can), QC le lundi 6 janvier 1710, morte à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1741, elle fut inhumée le dimanche 24 décembre de la même année, veille de Noël au même endroit, à l’âge de trente et un ans. À vingt-sept ans, elle se maria le dimanche 1er septembre 1737 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Guillaume Gosselin, né le samedi 4 février 1696 à Saint-Paul-d’Abbotsford (Montérégie (Québec)), QC, décédé en 1765 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-neuf ans [95]. Son décès survint après quatre ans de mariage. Elle n’eut point de postérité.

 

E – Etienne Allaire, fils de Charles Allaire (1637-1687), et de Catherine Fièvre (1646-1709), né à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 20 octobre 1683. Ne vivait plus en 1753. À vingt-deux ans, il se maria le mardi 24 novembre 1705 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [96] avec Marie-Anne Bilodeau, née le mardi 9 octobre 1685 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le mercredi 27 janvier 1751 à St-Ours (Can), QC, à l’âge de soixante-six ans [97] [98]. Leur union dura quarante-six ans. Il n’eut point de postérité. À quarante-huit ans, Etienne se maria une seconde fois le samedi 1er décembre 1731 à Verchères (Can), QC [99] avec Marguerite Amiel-Lusignan, née le vendredi 14 juillet 1702 à Contrecoeur (Can), QC, y décédée avant 1800 [100]. Leur union dura vingt-deux ans, au plus. Ils ont eu François-Marie qui suit

 

a – François-Marie Allaire, fils d’Etienne Allaire (1683-<1753), et de Marguerite Amiel-Lusignan (1702-<1800), né à Contrecoeur (Can), QC le lundi 19 novembre 1736. À vingt-cinq ans, il se maria le lundi 30 mars 1761 à Saint-Ours (Montérégie (Québec)), QC, après avoir passé un contrat, le dimanche 29 mars 1761, à Saint-Ours (Montérégie (Québec)) avec Ursule Laboissière. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

F – Alexandre Allaire, fils de Charles Allaire (1637-1687), et de Catherine Fièvre (1646-1709), né à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 18 mars 1684, décédé à St-Vallier (Can), QC le dimanche 28 mai 1758, à l’âge de soixante-quatorze ans. À vingt-quatre ans, il se maria le lundi 11 juin 1708 à La Durantaye (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Catherine Bidet, née le lundi 11 juillet 1678 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le lundi 9 octobre 1747 à St-Vallier (Can), QC, à l’âge de soixante-neuf ans [101]. Leur union dura trente-neuf ans. De là naquirent quatre enfants, Josephte, Louis Dallaire, Pierre Dallaire et François Dallaire qui suivent. À soixante-quatre ans, et après environ un an de veuvage, Alexandre se maria une seconde fois le lundi 29 juillet 1748 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Ursule Plante, née le mardi 30 août 1701 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC [102]. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

a – Josephte Allaire, fille d’Alexandre Allaire (1684-1758), et de Catherine Bidet (1678-1747). Elle se maria le lundi 1er août 1746 à St-Vallier (Can), QC avec François Rémillard. On ne lui connaît pas de descendance.

 

b – Louis Dallaire, fils d’Alexandre Allaire (1684-1758), et de Catherine Bidet (1678-1747), né à St-Vallier (Can), QC le mercredi 1er mai 1715. À vingt et un ans, il se maria le lundi 23 janvier 1736 à St-Vallier (Can), QC avec Josephte Thibault, née le jeudi 5 août 1717 à St-Vallier (Can), QC [103]. Pas de postérité pour ce couple.

 

c – Pierre Dallaire, fils d’Alexandre Allaire (1684-1758), et de Catherine Bidet (1678-1747). Il se maria le dimanche 5 juillet 1733 à St-Vallier (Can), QC avec Geneviève Corriveau. On ne lui connaît pas de descendance.

 

d – François Dallaire, fils d’Alexandre Allaire (1684-1758), et de Catherine Bidet (1678-1747), né à St-Vallier (Can), QC le mercredi 8 décembre 1717, jour de la fête de la Conception. À vingt-six ans, il se maria le lundi 22 avril 1743 à St-Michel (Can), QC avec Madeleine Lapierre-Denis, née le vendredi 7 septembre 1725, veille de la fête de la Nativité de la Sainte-Vierge à St-Michel (Can), QC [104]. On ne lui connaît pas de postérité.

 

G – Marguerite Allaire, fille de Charles Allaire (1637-1687), et de Catherine Fièvre (1646-1709), née à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 7 mars 1686, décédée à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 9 juin 1715, elle fut inhumée le lendemain au même endroit, à l’âge de vingt-neuf ans. BIRTH : 1686 ou 1687. À vingt-deux ans, elle se maria le vendredi 26 octobre 1708 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC [105], après avoir conclu un contrat, le vendredi 26 octobre 1708, à Chambalon avec Pierre Dubreuil, né le mercredi 7 mai 1687 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le mercredi 27 août 1749 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-deux ans [106] [107]. Son décès survint après sept ans de mariage. Sans descendance connue.

 

3°  – Charles Alaire, fils de Sébastien Allaire (1608-1662), et de Perrine Fleurisson (1610-1662). Né à St Philibert du Pont le dimanche 2 août 1637 [108], mort à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)) le lundi 19 novembre 1691, à l’âge de cinquante-quatre ans. À vingt-six ans, il se maria le samedi 10 novembre 1663, veille de la Saint-Martin d’hiver à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Catherine Fièvre, née le lundi 19 novembre 1646 à St-André de Niort, Poitou Charentes, décédée le jeudi 13 juin 1709 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-trois ans [109] [110] [111]. Son décès survint après vingt-huit ans de mariage. Il eut de cette femme cinq enfants, Charles Allaire, Jean-François Allaire, Joseph Allaire, Catherine Allaire et Etienne qui suivent

 

A – Charles Allaire, fils de Charles Alaire (1637-1691), et de Catherine Fièvre (1646-1709). Né à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 13 septembre 1669, il fut baptisé le surlendemain au même endroit [112], mort à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 24 juin 1742, jour de la Saint-Jean-Baptiste, il fut inhumé le même jour au même lieu, à l’âge de soixante-treize ans [113]. RECENSEMENT-CENSUS(1666) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Ste-Famille,L’Île-d’Orléans,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http ://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/isle_dorleans.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b>.. 1 mois, fils. À vingt-deux ans, il se maria le lundi 19 novembre 1691 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [114] [115] avec Marie Bidet, née le vendredi 26 mai 1673 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le vendredi 10 décembre 1745 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-douze ans [116]. Son décès survint après cinquante et un ans de mariage. Il en a eu quatorze enfants, Marie-Françoise Dallaire, Charles Dallaire, Marie-Anne, Charles Dallaire, Antoine Dallaire, Catherine Dallaire, Jacques Dallaire, Madeleine Dallaire, Dorothée Dallaire, Marie-Hélène Dallaire, Joseph Dallaire, Etienne Dallaire, Thérèse Dallaire et Marie-Josephte Dallaire qui suivent

 

a – Marie-Françoise Dallaire, fille de Charles Allaire (1669-1742), et de Marie Bidet (1673-1745), née à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC vers 1691, morte à St-Joachim (Can), QC en février 1767, elle fut inhumée le mardi 24 février suivant au même endroit [117]. BIRTH : Selon dictionnaire Tanguay, elle serait la fille Charles, selond’autres sources, elle serait la fille de Jean. À environ vingt ans, elle se maria le lundi 8 juin 1711 à St-Joachim (Can), QC [118] avec Pierre Boucher, né le dimanche 27 octobre 1686 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé avant le mardi 28 décembre 1751 [119]. Leur union dura quarante ans, au plus. Elle en a eu trois enfants, Marie-Reine Boucher, Marguerite Boucher et Pierre Boucher qui suivent

 

(1)  – Marie-Reine Boucher, fille de Pierre Boucher (1686-<1751), et de Marie-Françoise Dallaire (~1691-1767). Elle se maria le lundi 8 février 1751 à St-Joachim (Can), QC [120] avec Etienne Bluteau, né le vendredi 15 janvier 1712 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé en mai 1786 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-quatorze ans. Ils ont eu trois enfants, Pierre Bluteau, Michel Bluteau et Marguerite Bluteau qui suivent

 

~1~  – Pierre Bluteau, fils d’Etienne Bluteau (1712-1786), et de Marie-Reine Boucher, né à St-Joachim (Can), QC le samedi 28 avril 1753, il fut baptisé le même jour en la même localité, décédé à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 19 juillet 1832, il fut inhumé le dimanche 29 juillet suivant au même lieu, à l’âge de soixante-dix-neuf ans. À vingt et un ans, il se maria le mardi 22 novembre 1774 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Judith Simard, née le samedi 27 septembre 1755 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée le dimanche 1er août 1824, à l’âge de soixante-neuf ans [121]. Leur union dura cinquante ans. Pas de postérité pour ce couple.

 

~2~  – Michel Bluteau, fils d’Etienne Bluteau (1712-1786), et de Marie-Reine Boucher, né à St-Joachim (Can), QC le dimanche 21 juillet 1754, il fut reçu au baptême le même jour au même endroit, mort à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 2 novembre 1801, jour de la fête des morts, il fut inhumé le lendemain au même lieu, à l’âge de quarante-sept ans. À vingt-huit ans, il se maria le mardi 22 octobre 1782 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Josephte Tremblay, née le vendredi 29 août 1766 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le samedi 12 février 1785 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de dix-neuf ans [122]. Leur union dura trois ans. Il eut pour enfant Joseph qui suit. À trente-trois ans, et après environ deux ans de veuvage, Michel se maria une seconde fois le mardi 11 septembre 1787 à St-Joachim (Can), QC avec Émérance Fillion, née vers 1767, décédée le mardi 4 juin 1805 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC [123]. Son décès survint après quatorze ans de mariage. Ils ont eu Michel-Bénoni qui suit

 

[1]  – Michel-Bénoni Bluteau, fils de Michel Bluteau (1754-1801), et d’Émérance Fillion (~1767-1805), né à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 21 septembre 1788. À vingt-six ans, il se maria le mardi 15 février 1814 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Madeleine St-Gelais, née le mercredi 14 septembre 1796 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [124]. On ne lui connaît pas de descendance.

 

[2]  – Joseph Bluteau, fils de Michel Bluteau (1754-1801), et de Marie-Josephte Tremblay (1766-1785), né à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 25 août 1783, il fut baptisé le vendredi 26 septembre suivant en la même localité. À vingt-deux ans, il se maria le mardi 12 novembre 1805 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Sylvie Simard, née le samedi 14 janvier 1775 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée le mercredi 4 juillet 1810, à l’âge de trente-cinq ans [125]. Sa postérité n’est pas connue.

 

~3~  – Marguerite Bluteau, fille d’Etienne Bluteau (1712-1786), et de Marie-Reine Boucher. Elle se maria le mardi 27 septembre 1803 [126] à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Antoine Gagnon, né le mardi 6 août 1771 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC. On ne lui connaît pas de descendance.

 

(2)  – Marguerite Boucher, fille de Pierre Boucher (1686-<1751), et de Marie-Françoise Dallaire (~1691-1767). Elle se maria le samedi 29 novembre 1738 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir fait rédiger un contrat, le samedi 29 novembre 1738, à Notaire Paquet avec Prisque Bolduc. On ne lui connaît pas de postérité.

 

(3)  – Pierre Boucher, fils de Pierre Boucher (1686-<1751), et de Marie-Françoise Dallaire (~1691-1767). Il se maria le mardi 22 novembre 1740 à St-Joachim (Can), QC avec Geneviève Gagnon. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

b – Charles Dallaire, fils de Charles Allaire (1669-1742), et de Marie Bidet (1673-1745). Né à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 23 novembre 1692 [127], décédé à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 5 décembre 1692, dans sa première année.

 

c – Marie-Anne Allaire, fille de Charles Allaire (1669-1742), et de Marie Bidet (1673-1745), née à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 31 janvier 1694, elle fut baptisée le même jour au même endroit [128]. BIRTH : Née en 1693 ou 1694. À vingt-deux ans, elle se maria le lundi 8 juin 1716 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [129] avec Alexis Charland, cordonnier, né le samedi 21 avril 1691 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le samedi 19 juillet 1760 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), à l’âge de soixante-neuf ans [130]. Ils ont eu quatre enfants, Louis Charland, Alexis Charland, Jean-Baptiste Charland et Marie-Anne Charland qui suivent

 

(1)  – Louis Charland, fils d’Alexis Charland (1691-1760), cordonnier, et de Marie-Anne Allaire (°1694), venu au monde à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)). Il se maria le lundi 8 février 1740 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Louise Laurent. Il eut de sa conjointe six enfants, Louis, Charles-Marie-Jc, Marie-Louise, Alexandre, Louis-Henri et Marie-Charlotte qui suivent. Louis se maria une seconde fois le lundi 15 février 1762 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Marie Taphorin. Pas de postérité pour ce couple.

 

~1~  – Louis Charland, fils de Louis Charland, et de Louise Laurent, né le vendredi 2 décembre 1740, décédé le mercredi 4 octobre 1741, il fut inhumé le même jour, dans sa première année.

 

~2~  – Charles-Marie-Jc. Charland, fils de Louis Charland, et de Louise Laurent, né le lundi 26 février 1742. À vingt-quatre ans, il se maria le lundi 24 novembre 1766 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Marie-Louise Devaux. Il en a eu deux enfants, Charles et Marie qui suivent

 

[1]  – Charles Charland, fils de Charles-Marie-Jc. Charland (°1742), et de Marie-Louise Devaux. Il se maria le lundi 14 juillet 1800 à St-Ours avec Marie-Josephte Ménard. Pas de postérité connue. Charles se maria une seconde fois le lundi 14 mai 1804 [131] à Berthier (Lanaudière (Québec)) avec Marie-Archange Barbe. On ne lui connaît pas de postérité.

 

[2]  – Marie Charland, fille de Charles-Marie-Jc. Charland (°1742), et de Marie-Louise Devaux. Elle se maria le mardi 9 novembre 1790 avec Jean-Augustin Mcintyre. Sans descendance connue.

 

~3~  – Marie-Louise Charland, fille de Louis Charland, et de Louise Laurent, née le vendredi 27 septembre 1743.

 

~4~  – Alexandre Charland, fils de Louis Charland, et de Louise Laurent, né le jeudi 23 septembre 1745. À vingt-cinq ans, il se maria le lundi 30 avril 1770 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Marie-Madeleine Poulin. De là naquirent quatre enfants, Gabrielle, Pierre, Louis et Marie qui suivent

 

[1]  – Gabrielle Charland, fils d’Alexandre Charland (°1745), et de Marie-Madeleine Poulin. Il se maria vers 1822 à Beloeil (Montérégie (Québec)) avec Geneviève Guertin. De là naquirent deux enfants, Louis et Gabriel qui suivent

 

)1(  – Louis Charland, fils de Gabrielle Charland, et de Geneviève Guertin. Il se maria vers 1845 à Beloeil (Montérégie (Québec)) avec Louise Tilly. Il eut de celle-ci François qui suit

 

_1_  – François Charland, fils de Louis Charland, et de Louise Tilly. Il se maria en 30 à Saint-Charles-sur-Richelieu (Montérégie (Québec)) avec Marie-Louise Phaneuf. Ils ont eu Armand qui suit

 

]1[  – Armand Charland, fils de François Charland, et de Marie-Louise Phaneuf. Il se maria le lundi 9 novembre 1914 à Saint-Hyacinthe (Montérégie (Québec)) avec Marie-Rose-Amanda Paradis. Pas de postérité pour ce couple. Armand se maria une seconde fois le samedi 4 novembre 1933 à Sherbrooke ((Québec)) avec Clara Lessard. On ne lui connaît pas de postérité.

 

)2(  – Gabriel Charland, fils de Gabrielle Charland, et de Geneviève Guertin. Il se maria le mardi 26 février 1895 à Saint-Hyacinthe (Montérégie (Québec)) avec Alphonsine Fiset. Il ne semble pas avoir eu de postérité. Gabriel se maria une deuxième fois le lundi 20 décembre 1869 à Saint-Hippolyte de Wotton (Estrie (Québec)) avec Odesse Plante. Il eut de celle-ci Télesphore qui suit. Gabriel se maria en troisièmes noces avec Edwildge Harnois. Ils eurent François qui suit. Gabriel se maria en quatrièmes et dernières noces le mardi 7 février 1893 à Saint-Hyacinthe (Montérégie (Québec)) avec Marie Jonhson. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

_1_  – Télesphore Charland, fils de Gabriel Charland, et d’Odesse Plante. Il se maria le lundi 22 avril 1895 à Saint-Hyacinthe (Montérégie (Québec)) avec Exilda Fréchette. Il ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

_2_  – François Charland, fils de Gabriel Charland, et d’Edwildge Harnois. Il se maria le lundi 14 janvier 1878 à Saint-Hyacinthe (Montérégie (Québec)) avec Albina Turcotte. Il eut de sa conjointe Gustave qui suit

 

]1[  – Gustave Charland, fils de François Charland, et d’Albina Turcotte. Il se maria le lundi 9 septembre 1918 à St-Cunégonde avec Albina Charbonneau. Sa postérité n’est pas connue.

 

[2]  – Pierre Charland, fils d’Alexandre Charland (°1745), et de Marie-Madeleine Poulin. Il se maria vers 1803 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Marguerite Franchere. Naquirent de cette femme deux enfants, Js-Napoléon et Pierre qui suivent

 

)1(  – Js-Napoléon Charland, fils de Pierre Charland, et de Marguerite Franchere. Il se maria le mardi 22 juin 1852 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Emilie Côté. Il ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

)2(  – Pierre Charland, fils de Pierre Charland, et de Marguerite Franchere. Il se maria le lundi 17 janvier 1831 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Adèle-Clothide Lemaire-St-Germain. Pas de postérité connue.

 

[3]  – Louis Charland, fils d’Alexandre Charland (°1745), et de Marie-Madeleine Poulin. Il se maria vers 1803 à Île-Perrot (Montréal (Québec)) avec Marie-Josephte Fearson. Sa postérité n’est pas connue.

 

[4]  – Marie Charland, fille d’Alexandre Charland (°1745), et de Marie-Madeleine Poulin. Elle se maria le lundi 17 octobre 1803 à Beloeil (Montérégie (Québec)) avec Jean-Baptiste L’Heureux. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

~5~  – Louis-Henri Charland, fils de Louis Charland, et de Louise Laurent, né le dimanche 22 octobre 1747, mort le mercredi 27 décembre 1747, il fut inhumé le même jour, dans sa première année.

 

~6~  – Marie-Charlotte Charland, fille de Louis Charland, et de Louise Laurent, née le samedi 15 février 1749, morte le samedi 8 décembre 1753, jour de la fête de la Conception, elle fut inhumée le même jour, à l’âge de quatre ans.

 

(2)  – Alexis Charland, cordonnier, fils d’Alexis Charland (1691-1760), cordonnier, et de Marie-Anne Allaire (°1694), né à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)) le samedi 2 mars 1720. À vingt-trois ans, il se maria le mardi 11 juin 1743 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Marie-Félicité Rouillard, née le samedi 19 octobre 1715 L’Ancienne-Lorette (Capitale-Nationale (Québec)) [132]. Il eut de sa conjointe deux enfants, Marie-Félicité et Alexis qui suivent

 

~1~  – Marie-Félicité Charland, fille d’Alexis Charland (°1720), cordonnier, et de Marie-Félicité Rouillard (°1715), née à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)) le mardi 20 décembre 1746. À quinze ans, elle se maria le mardi 10 novembre 1761, veille de la Saint-Martin d’hiver avec Joseph Monmellan. Sans postérité connue.

 

~2~  – Alexis Charland, fils d’Alexis Charland (°1720), cordonnier, et de Marie-Félicité Rouillard (°1715), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le samedi 20 avril 1748, mort dès. Il se maria avec Angélique Girard, née le mercredi 19 mars 1749 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) [133]. Ils eurent Louis qui suit. À dix-huit ans, Alexis se maria une seconde fois le lundi 10 février 1766 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Marie-Josette Couturier. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

[1]  – Louis Charland, journalier, fils d’Alexis Charland (1748-<1798), et d’Angélique Girard (°1749). Il se maria le mardi 5 juin 1798 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Madeleine Loisel, née à Charlebourg ((Québec)). De là naquirent deux enfants, Louis et Jean qui suivent. Louis se maria une deuxième fois vers 1804 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Catherine Joubert. On ne connaît aucun enfant de ce couple. Louis se maria en troisièmes et dernières noces le mardi 26 octobre 1824 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Marie Pelletier. Sa postérité n’est pas connue.

 

)1(  – Louis Charland, fils de Louis Charland, journalier, et de Madeleine Loisel. Il se maria avec Marie-Anne Donaldson. On ne lui connaît pas de postérité. Louis se maria une seconde fois le mardi 27 novembre 1832 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Marie-Emérence Fournier. Ils ont eu huit enfants, Angèle, Jean, Henriette, Joseph, Mérence, Philomène, Xavier et Zoé qui suivent

 

_1_  – Angèle Charland, fille de Louis Charland, et de Marie-Emérence Fournier. Elle se maria le lundi 8 février 1869 à Saint-Malachie (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec François Rémillard. Sans postérité connue.

 

_2_  – Jean Charland, fils de Louis Charland, et de Marie-Emérence Fournier. Il se maria le mardi 12 février 1867 à Saint-Malachie (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Philomène Rémillard. De cette femme naquirent quatre enfants, Cléophas, Joseph, Georgianna et Séraphine qui suivent

 

]1[  – Cléophas Charland, fils de Jean Charland, et de Philomène Rémillard. Il se maria le lundi 13 juillet 1896 à Ste-Justine ((Québec)) avec Valérie Rouleau. Naquirent de cette femme six enfants, Anatole, Antoinette, Roland, Lucienne, Marie et Ronald qui suivent

 

>i – Anatole Charland, fils de Cléophas Charland, et de Valérie Rouleau. Il se maria le vendredi 27 janvier 1939 à Dixville ((Québec)) avec Gracia Lessard. Pas de postérité pour ce couple.

 

>ii – Antoinette Charland, fille de Cléophas Charland, et de Valérie Rouleau. Elle se maria le mercredi 7 octobre 1970 à Coaticook (Estrie (Québec)) avec Maurice Cooney. On ne lui connaît pas de postérité.

 

>iii – Roland Charland, fils de Cléophas Charland, et de Valérie Rouleau. Il se maria avec Thérèse Létourneau. Il eut de cette femme quatre enfants, Ginette, Jacques, Jean et Robert qui suivent

 

<i – Ginette Charland, fille de Roland Charland, et de Thérèse Létourneau. Elle se maria le samedi 17 juillet 1971 à Coaticook (Estrie (Québec)) avec Jean-Guy Couture. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

<ii – Jacques Charland, fils de Roland Charland, et de Thérèse Létourneau. Il se maria le samedi 8 juin 1985 à Coaticook (Estrie (Québec)) avec Hélène Viens. Sans descendance connue.

 

<iii – Jean Charland, fils de Roland Charland, et de Thérèse Létourneau. Il se maria le samedi 14 février 1987 à Coaticook (Estrie (Québec)) avec Anita Robert. Pas de postérité pour ce couple.

 

<iv – Robert Charland, fils de Roland Charland, et de Thérèse Létourneau. Il se maria le samedi 11 juin 1988 à Coaticook (Estrie (Québec)) avec Manon Bégin. Il ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

>iv – Lucienne Charland, fille de Cléophas Charland, et de Valérie Rouleau. Elle se maria le samedi 26 novembre 1949 à Coaticook (Estrie (Québec)) avec James Dawson. Pas de postérité connue.

 

>v – Marie Charland, fille de Cléophas Charland, et de Valérie Rouleau. Elle se maria le lundi 14 juillet 1958 à Coaticook (Estrie (Québec)) avec John Rodney. Pas de postérité pour ce couple.

 

>vi – Ronald Charland, fils de Cléophas Charland, et de Valérie Rouleau. Il se maria le samedi 4 septembre 1948 à Coaticook (Estrie (Québec)) avec Loraine Riendeau. Ils ont eu René qui suit

 

<i – René Charland, fils de Ronald Charland, et de Loraine Riendeau. Il se maria le mardi 10 juin 1975 à Sherbrook Civil avec Nicole Mandeville. Il n’eut point de postérité.

 

]2[  – Joseph Charland, fils de Jean Charland, et de Philomène Rémillard. Il se maria le lundi 14 septembre 1891 à Ste-Justine ((Québec)) avec Marie-Arthémise Morin. Ils eurent quatre enfants, Gédéon, Marie-Blanche, Virginie et Wilfrid qui suivent

 

>i – Gédéon Charland, fils de Joseph Charland, et de Marie-Arthémise Morin. Il se maria le mardi 16 mai 1916 à St-Camille.Qc avec Marie Couture. Sans descendance connue.

 

>ii – Marie-Blanche Charland, fille de Joseph Charland, et de Marie-Arthémise Morin. Elle se maria le mardi 17 janvier 1922 à St-Juste-de-Bretenière ((Québec)) avec Napoléon Mathieu. On ne lui connaît pas de descendance.

 

>iii – Virginie Charland, fille de Joseph Charland, et de Marie-Arthémise Morin. Elle se maria le mardi 17 septembre 1912 à St-Camille W.Qc avec Urbain Gagné. Sans postérité connue.

 

>iv – Wilfrid Charland, fils de Joseph Charland, et de Marie-Arthémise Morin. Il se maria le lundi 6 octobre 1924 à St-Odilon ((Québec)) avec Albia Drouin. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

]3[  – Georgianna Charland, fille de Jean Charland, et de Philomène Rémillard. Elle se maria le lundi 24 septembre 1888 à Ste-Justine ((Québec)) avec Isidore Morin. Elle ne semble pas avoir eu de postérité.

 

]4[  – Séraphine Charland, fille de Jean Charland, et de Philomène Rémillard. Elle se maria le lundi 13 octobre 1890 à Ste-Justine ((Québec)) avec Léon Dorval. Elle ne semble pas avoir eu de postérité.

 

_3_  – Henriette Charland, fille de Louis Charland, et de Marie-Emérence Fournier. Elle se maria le lundi 9 avril 1866 à Saint-Malachie (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec François Morin. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

_4_  – Joseph Charland, fils de Louis Charland, et de Marie-Emérence Fournier. Il se maria le mardi 21 octobre 1879 [134] à St-Léon de Standon ((Québec)) avec Elmire Ferland. De cette femme naquit Mathilda qui suit

 

]1[  – Mathilda Charland, fille de Joseph Charland, et d’Elmire Ferland. Elle se maria le mardi 20 janvier 1914 à Standon ((Québec)) avec Frs-Xavier Picard. Elle n’eut point de postérité.

 

_5_  – Mérence Charland, fille de Louis Charland, et de Marie-Emérence Fournier. Elle se maria le lundi 16 février 1874 à Standon ((Québec)) avec Jean Ferland. On ne lui connaît pas de descendance.

 

_6_  – Philomène Charland, fille de Louis Charland, et de Marie-Emérence Fournier. Elle se maria le lundi 3 juillet 1854 à St-Henri de Lauzon ((Québec)) avec Joseph Boilard. Pas de postérité connue.

 

_7_  – Xavier Charland, fils de Louis Charland, et de Marie-Emérence Fournier. Il se maria le mercredi 29 novembre 1882 à St-Léon de Standon ((Québec)) avec Célina Gosselin. Il ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

_8_  – Zoé Charland, fille de Louis Charland, et de Marie-Emérence Fournier. Elle se maria le mardi 12 février 1867 à Saint-Malachie (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Ephrem Fortin. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

)2(  – Jean Charland, cordonier, fils de Louis Charland, journalier, et de Madeleine Loisel, né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) vers 1800, décédé à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) vers 1860. À environ trente-trois ans, il se maria le mardi 25 juin 1833 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Flore Lejeune, décédée à St-Henri (Mtl.) ((Québec)). Ils ont eu deux enfants, Pierre et Jean-Baptiste qui suivent

 

_1_  – Pierre Charland, ingénieur-Mécanicien, fils de Jean Charland (~1800-~1860), cordonier, et de Flore Lejeune, né à Inconnu le lundi 5 décembre 1836, décédé à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) le mardi 13 novembre 1917, il fut inhumé à Montréal (Montréal (Québec)) le vendredi 16 novembre 1917, à l’âge de quatre-vingt-un ans. À vingt ans, il se maria le lundi 10 novembre 1856 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Philomène Vaillant, née le mardi 3 mai 1836 à Montréal (Montréal (Québec)), décédée le mardi 23 octobre 1923 à St-Henri (Mtl.) ((Québec)), à l’âge de quatre-vingt-sept ans [135]. Son décès survint après soixante et un ans de mariage. Il eut de celle-ci cinq enfants, Philomène, Louis, Madeleine, Célina et Victoria qui suivent

 

]1[  – Philomène Charland, fille de Pierre Charland (1836-1917), ingénieur-Mécanicien, et de Philomène Vaillant (1836-1923). Née à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) le mercredi 31 août 1859 [136], y décédée le jeudi 1er septembre 1859, dans sa première année.

 

]2[  – Louis Charland, mécanicien, fils de Pierre Charland (1836-1917), ingénieur-Mécanicien, et de Philomène Vaillant (1836-1923), né à Montréal (Montréal (Québec)) vers 1861, décédé à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) le jeudi 27 septembre 1894, il fut inhumé le jeudi 4 octobre suivant au même lieu. À environ vingt-huit ans, il se maria le jeudi 10 octobre 1889 à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) avec Emma Castonguay, née le mercredi 3 avril 1867 à St-Rock-des-Aulnais ((Québec)), décédée le vendredi 2 avril 1926 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)), à l’âge de cinquante-neuf ans [137]. Son décès survint après cinq ans de mariage. Il eut de celle-ci trois enfants, Polydore, Philomène et Prudence qui suivent. Louis se maria une deuxième fois avec Sarah Malette, née à Cornwall, décédée à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) en 1883. Son décès survint après cinq ans de mariage. De cette femme naquit Jean-Baptiste qui suit. À environ vingt-quatre ans, et après environ deux ans de veuvage, Louis se maria en troisièmes et dernières noces le lundi 16 novembre 1885 à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) avec Clara Vallière, décédée vers 1888 à St-Henri (Mtl.) ((Québec)). Leur union dura trois ans. Naquirent de cette femme deux enfants, Pierre et Marie-Clara qui suivent

 

>i – Polydore Charland, cultivateur et Commis Voy, fils de Louis Charland (~1861-1894), mécanicien, et d’Emma Castonguay (1867-1926), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le samedi 10 mai 1890. C’est là qu’il décéda le vendredi 24 avril 1953, et qu’il fut inhumé le mardi 28 avril suivant, à l’âge de soixante-trois ans. À vingt et un ans, il se maria le mardi 25 avril 1911 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Délia Lord, née le jeudi 25 avril 1895 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)), y décédée le mardi 25 mars 1958, à l’âge de soixante-trois ans [138]. Son décès survint après quarante-deux ans de mariage. Il eut de celle-ci quatorze enfants, Maria-Délia, Louis-André, Germaine, Rose-Anne, Adrien, Roland, Jean-Paul, Pamphile, Marie-Ange, Patrice, Claire-Yvette, Jeannine, Solange et Rachel qui suivent

 

<i – Maria-Délia Charland, fille de Polydore Charland (1890-1953), cultivateur et Commis Voy, et de Délia Lord (1895-1958), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le jeudi 8 février 1912. C’est là qu’elle décéda le samedi 25 février 1995, et qu’elle fut inhumée le mercredi 1er mars suivant, à l’âge de quatre-vingt-trois ans. À vingt-deux ans, elle se maria le mercredi 11 avril 1934 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Armand Gauvin, né le lundi 12 septembre 1910 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)), décédé le mercredi 31 mars 1999 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), à l’âge de quatre-vingt-neuf ans [139]. Son décès survint après soixante et un ans de mariage. Ils eurent huit enfants, Réjean Gauvin, Yolande Gauvin, Noëlla Gauvin, Jacques Gauvin, Oneil Gauvin, Jean-Maurice Gauvin, Viviane Gauvin et Jocelyne Gauvin qui suivent

 

‘i – Réjean Gauvin, fils d’Armand Gauvin (1910-1999), et de Maria-Délia Charland (1912-1995), né et  [140]décédé à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le jeudi 10 janvier 1935, sans voir le jour.

 

‘ii – Yolande Gauvin, fille d’Armand Gauvin (1910-1999), et de Maria-Délia Charland (1912-1995), née et  [141]décédée à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le vendredi 1er novembre 1935, jour de la Toussaint, sans voir le jour.

 

‘iii – Noëlla Gauvin, fille d’Armand Gauvin (1910-1999), et de Maria-Délia Charland (1912-1995), née et  [142]morte à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le vendredi 25 décembre 1936, jour de Noël, sans voir le jour.

 

‘iv – Jacques Gauvin, fils d’Armand Gauvin (1910-1999), et de Maria-Délia Charland (1912-1995), né et  [143]mort à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le jeudi 2 septembre 1937, sans voir le jour.

 

‘v – Oneil Gauvin, fils d’Armand Gauvin (1910-1999), et de Maria-Délia Charland (1912-1995), né et  [144]mort à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mercredi 13 avril 1938, sans voir le jour.

 

‘vi – Jean-Maurice Gauvin, fils d’Armand Gauvin (1910-1999), et de Maria-Délia Charland (1912-1995), né à Rivière Bleu ((Québec)) le dimanche 29 octobre 1939. À vingt-trois ans, il se maria le samedi 30 juin 1962 à St-Adalbert (L’Islet) ((Québec)) avec Yvonne Pelletier, née le vendredi 18 juin 1943 à St-Adalbert (L’Islet) ((Québec)) [145]. De là naquirent deux enfants, France et Johanne qui suivent

 

#i – France Gauvin, fille de Jean-Maurice Gauvin (°1939), et d’Yvonne Pelletier (°1943), née à St-Adalbert (L’Islet) ((Québec)) le mardi 3 septembre 1963. À vingt-quatre ans, elle se maria le lundi 7 septembre 1987 à Port-Cartier (Côte-Nord (Québec)) avec Jean-Luc Joseph. De cette femme naquirent deux enfants, Véronique Joseph et Marie-Pier Joseph qui suivent

 

*i – Véronique Joseph, fille de Jean-Luc Joseph, et de France Gauvin (°1963), née à Sept-Iles ((Québec)) le lundi 21 septembre 1981.

 

*ii – Marie-Pier Joseph, fille de Jean-Luc Joseph, et de France Gauvin (°1963), née à Sept-Iles ((Québec)) le dimanche 5 novembre 1989.

 

#ii – Johanne Gauvin, fille de Jean-Maurice Gauvin (°1939), et d’Yvonne Pelletier (°1943), née à Montréal (Montréal (Québec)) le dimanche 24 janvier 1965. À vingt-neuf ans, elle se maria le samedi 16 juillet 1994 à Port-Cartier (Côte-Nord (Québec)) avec Marcel Dubuc. Elle eut de cet homme Kevin Dubuc qui suit

 

*i – Kevin Dubuc, fils de Marcel Dubuc, et de Johanne Gauvin (°1965), né à Chicoutimi ((Québec)) le jeudi 18 février 1993.

 

‘vii – Viviane Gauvin, fille d’Armand Gauvin (1910-1999), et de Maria-Délia Charland (1912-1995), née à Rivière Bleu ((Québec)) le jeudi 22 février 1940 [146]. À dix-huit ans, elle se maria le samedi 19 juillet 1958 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Raymond Bourgault, né le vendredi 22 mai 1936 à St-Adalbert (L’Islet) ((Québec)) [147]. De cette femme naquirent quatre enfants, Robin Bourgault, Régis Bourgault, Marc Bourgault et Claudelle Bourgault qui suivent. À cinquante ans, Viviane se maria une seconde fois le vendredi 26 octobre 1990 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) avec Armand Deschênes, né le mardi 18 février 1947 à St-Adalbert (L’Islet) ((Québec)) [148]. Pas de postérité pour ce couple.

 

#i – Robin Bourgault, fils de Raymond Bourgault (°1936), et de Viviane Gauvin (°1940), né à St-Adalbert (L’Islet) ((Québec)) le vendredi 23 octobre 1959, mort à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le samedi 27 juillet 1991, à l’âge de trente-deux ans. Il se maria avec Isabelle Blais. Ils eurent Roxanne qui suit

 

*i – Roxanne Bourgault, fille de Robin Bourgault (1959-1991), et d’Isabelle Blais, née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le jeudi 8 novembre 1990.

 

#ii – Régis Bourgault, fils de Raymond Bourgault (°1936), et de Viviane Gauvin (°1940), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le samedi 22 octobre 1960. À vingt-deux ans, il se maria le mardi 21 décembre 1982 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) avec Claudia Enders. Ils ont eu Natacha qui suit. Régis se maria une seconde fois avec Louise Dumas, née le mercredi 29 mai 1963 [149]. De là naquit Vincent qui suit

 

*i – Natacha Bourgault, fille de Régis Bourgault (°1960), et de Claudia Enders, née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le vendredi 11 février 1983.

 

*ii – Vincent Bourgault, fils de Régis Bourgault (°1960), et de Louise Dumas (°1963), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le samedi 10 mars 1990.

 

#iii – Marc Bourgault, fils de Raymond Bourgault (°1936), et de Viviane Gauvin (°1940), né à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mercredi 21 novembre 1962. À vingt-six ans, il se maria le vendredi 1er juillet 1988 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) avec Marlène Gagné. On ne connaît aucun enfant de ce couple. Marc se maria une seconde fois avec Isabelle Vien. Sans descendance connue.

 

#iv – Claudelle Bourgault, fille de Raymond Bourgault (°1936), et de Viviane Gauvin (°1940), née à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)) le lundi 30 juin 1969. À vingt-six ans, elle se maria le samedi 22 juillet 1995 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) [150] avec Steeve Nadeau, né le dimanche 9 octobre 1966 à Lévis ((Québec)) [151]. Leur union dura trois ans. De là naquit Béatrice Bourgault qui suit

 

*i – Béatrice Bourgault, fille de Steeve Nadeau (°1966), et de Claudelle Bourgault (°1969), née L’Hôtel Dieu de Lévis le dimanche 10 mars 1991.

 

‘viii – Jocelyne Gauvin, fille d’Armand Gauvin (1910-1999), et de Maria-Délia Charland (1912-1995). Née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 13 juillet 1941 [152], y décédée le vendredi 18 juillet 1941, dans sa première année.

 

<ii – Louis-André Charland, fils de Polydore Charland (1890-1953), cultivateur et Commis Voy, et de Délia Lord (1895-1958), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le jeudi 13 mars 1913, décédé à St-Luc Richelieu le vendredi 16 mars 1984, à l’âge de soixante et onze ans. À vingt-sept ans, il se maria le mercredi 26 juin 1940 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Fernande Thiboutot, née le mardi 21 décembre 1920 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) [153]. Il en eut six enfants, Doris, Suzanne, Gisèle, Lise-Andrée, Gaétan et Nicole-Christiane qui suivent

 

‘i – Doris Charland, fille de Louis-André Charland (1913-1984), et de Fernande Thiboutot (°1920), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mercredi 17 décembre 1941. À vingt-sept ans, elle se maria le samedi 11 mai 1968 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Marcel Therrien, né le samedi 31 janvier 1931 à Montréal (Montréal (Québec)), y décédé le jeudi 6 décembre 1990, à l’âge de cinquante-neuf ans [154]. Descendance non connue.

 

‘ii – Suzanne Charland, fille de Louis-André Charland (1913-1984), et de Fernande Thiboutot (°1920), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le samedi 1er janvier 1944, premier jour de l’année, décédée à Montréal (Montréal (Québec)) le dimanche 17 décembre 2000, à l’âge de cinquante-six ans. À vingt-quatre ans, elle se maria le samedi 28 décembre 1968 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Gilbert Verville, né le vendredi 7 avril 1939 à Drummondville ((Québec)), décédé le mercredi 28 janvier 1976 à Montréal (Montréal (Québec)), à l’âge de trente-sept ans [155]. Leur union dura huit ans. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant. À trente-six ans, et après environ quatre ans de veuvage, Suzanne se maria une seconde fois le samedi 26 avril 1980 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Jacques Dion, né le lundi 27 octobre 1952 à Montréal (Montréal (Québec)) [156]. Sa postérité n’est pas connue.

 

‘iii – Gisèle Charland, fille de Louis-André Charland (1913-1984), et de Fernande Thiboutot (°1920), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mardi 13 février 1945 [157].

 

‘iv – Lise-Andrée Charland, fille de Louis-André Charland (1913-1984), et de Fernande Thiboutot (°1920), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mardi 10 décembre 1946. À vingt et un ans, elle se maria le samedi 16 décembre 1967 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Jean-Paul Robichaud, né le dimanche 9 mai 1943 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) [158]. Elle en eut deux enfants, Mylène Robichaud et Christian Robichaud qui suivent

 

#i – Mylène Robichaud, fille de Jean-Paul Robichaud (°1943), et de Lise-Andrée Charland (°1946), née à Montréal (Montréal (Québec)) le dimanche 22 novembre 1970.

 

#ii – Christian Robichaud, fils de Jean-Paul Robichaud (°1943), et de Lise-Andrée Charland (°1946), né à Montréal (Montréal (Québec)) le mardi 6 novembre 1973.

 

‘v – Gaétan Charland, fils de Louis-André Charland (1913-1984), et de Fernande Thiboutot (°1920), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le vendredi 4 juin 1948.

 

‘vi – Nicole-Christiane Charland, fille de Louis-André Charland (1913-1984), et de Fernande Thiboutot (°1920), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le vendredi 10 avril 1959. À vingt ans, elle se maria le samedi 24 novembre 1979 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Michel Chaput, né le jeudi 14 décembre 1950 à Montréal (Montréal (Québec)) [159]. Elle ne semble pas avoir eu de postérité.

 

<iii – Germaine Charland, fille de Polydore Charland (1890-1953), cultivateur et Commis Voy, et de Délia Lord (1895-1958), venue au monde à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)), décédée à Sturgeon Falls Ont. le samedi 19 décembre 1998. Elle se maria le lundi 8 septembre 1941 à Rouen avec Yvan Fortin, né le jeudi 5 décembre 1912 à Trois-Saumon (L’Islet) ((Québec)), décédé le mercredi 5 janvier 1966 à Hearst ((Ontario)), à l’âge de cinquante-quatre ans. Leur union dura vingt-cinq ans. De cette femme naquirent cinq enfants, Micheline Fortin, Yvannâ Fortin, Yannick Fortin, Collinette Fortin et Arlette Fortin qui suivent

 

‘i – Micheline Fortin, fille d’Yvan Fortin (1912-1966), et de Germaine Charland (†1998), née à Rouen le vendredi 14 janvier 1944. Elle se maria avec Albert Desbois. De cette femme naquit Patrick Desbois qui suit

 

#i – Patrick Desbois, fils d’Albert Desbois, et de Micheline Fortin (°1944), né le samedi 16 mars 1963. À vingt-sept ans, il se maria le vendredi 23 mars 1990 à Sudbury avec Darlène Snooks, née le vendredi 1er juillet 1966 [160] à Sudbury [161]. Ils ont eu deux enfants, Jasmine et Justin qui suivent

 

*i – Jasmine Desbois, fille de Patrick Desbois (°1963), et de Darlène Snooks (°1966), née à North Bay le jeudi 6 octobre 1988.

 

*ii – Justin Desbois, fils de Patrick Desbois (°1963), et de Darlène Snooks (°1966), né à North Bay le vendredi 27 octobre 1989.

 

‘ii – Yvannâ Fortin, fille d’Yvan Fortin (1912-1966), et de Germaine Charland (†1998), née dans le département d’Abitibi-Témiscamingue (Québec) le mercredi 10 mai 1944. À vingt et un ans, elle se maria le mardi 5 octobre 1965 à Toronto avec Nicholas Sinopoli, né le mercredi 30 mars 1932 à Gagliato [162]. Elle eut de celui-ci Marianne Sinopoli qui suit

 

#i – Marianne Sinopoli, fille de Nicholas Sinopoli (°1932), et d’Yvannâ Fortin (°1944), née le mardi 5 juillet 1966. Elle se maria avec Craig Dawson, né le vendredi 20 octobre 1972 à Saint-Jean ((Terre-Neuve-et-Labrador)) [163]. Elle en a eu Christina Dawson qui suit. À vingt-deux ans, Marianne se maria une seconde fois le samedi 16 avril 1988 à Toronto avec Gerardo Argany, né à Essen. Elle en eut deux enfants, Joseph Argany et Robert Argany qui suivent

 

*i – Christina Dawson, fille de Craig Dawson (°1972), et de Marianne Sinopoli (°1966), née à London le mercredi 6 novembre 2002.

 

*ii – Joseph Argany, fils de Gerardo Argany, et de Marianne Sinopoli (°1966), né à North Bay.

 

*iii – Robert Argany, fils de Gerardo Argany, et de Marianne Sinopoli (°1966), né à North Bay le vendredi 3 mars 1995.

 

‘iii – Yannick Fortin, fils d’Yvan Fortin (1912-1966), et de Germaine Charland (†1998), né dans le département d’Abitibi-Témiscamingue (Québec) le lundi 16 avril 1945. À vingt-cinq ans, il se maria en juin 1970 à Sturgeon Falls Ont. avec Suzanne Renaud, née le samedi 26 novembre 1949 à Field [164]. Ils eurent deux enfants, Micheline et Christian qui suivent

 

#i – Micheline Fortin, fille d’Yannick Fortin (°1945), et de Suzanne Renaud (°1949), née à Windsor ((Ontario)) le vendredi 11 juin 1971.

 

#ii – Christian Fortin, fils d’Yannick Fortin (°1945), et de Suzanne Renaud (°1949), né à Windsor ((Ontario)) le mercredi 5 septembre 1973.

 

‘iv – Collinette Fortin, fille d’Yvan Fortin (1912-1966), et de Germaine Charland (†1998), née à Cochrane le lundi 8 mai 1950. À vingt ans, elle se maria le samedi 18 avril 1970 à Sturgeon Falls Ont. avec Raymond Barrette, né à Sturgeon Falls Ont. Ils eurent trois enfants, Luc Barrette, Chantal Barrette et Josée Barrette qui suivent

 

#i – Luc Barrette, fils de Raymond Barrette, et de Collinette Fortin (°1950), né à Sturgeon Falls ((Québec)), Ont le mardi 21 septembre 1971. À -1949 ans, il se maria en 22 à Ontario avec Claudette Rochon. Il n’eut point de postérité.

 

#ii – Chantal Barrette, fille de Raymond Barrette, et de Collinette Fortin (°1950), née à Sturgeon Falls ((Québec)), Ont le jeudi 20 juin 1974.

 

#iii – Josée Barrette, fille de Raymond Barrette, et de Collinette Fortin (°1950), née à Sturgeon Falls ((Québec)), Ont le samedi 15 mai 1976.

 

‘v – Arlette Fortin, fille d’Yvan Fortin (1912-1966), et de Germaine Charland (†1998), née à Sturgeon Falls Ont. le lundi 27 juillet 1959. À vingt et un ans, elle se maria le jeudi 26 juin 1980 à Sturgeon Falls Ont. avec Gary Grant, né le mardi 14 avril 1959 à New Market [165]. Elle n’eut point de postérité.

 

<iv – Rose-Anne Charland, fille de Polydore Charland (1890-1953), cultivateur et Commis Voy, et de Délia Lord (1895-1958). Venue au monde à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mercredi 1er juillet 1914 [166]. C’est là qu’elle fut inhumée le vendredi 11 avril suivant, son décès étant survenu le mardi 8 avril 1947, à l’âge de trente-trois ans. À vingt-six ans, elle se maria le vendredi 20 décembre 1940 à St-Coeur de Marie ((Québec)) avec Maurice Gauvin, né le vendredi 23 février 1917 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) [167]. Elle en eut trois enfants, Gilbert Gauvin, Solange Gauvin et Yvan Gauvin qui suivent

 

‘i – Gilbert Gauvin, fils de Maurice Gauvin (°1917), et de Rose-Anne Charland (1914-1947), né à Rivière Bleu ((Québec)) le samedi 18 octobre 1941. À trente-deux ans, il se maria le samedi 29 décembre 1973 à Jogues avec Lise Thibert, née à Jogues. Il en a eu Benjamin qui suit

 

#i – Benjamin Gauvin, fils de Gilbert Gauvin (°1941), et de Lise Thibert, né à Toronto le lundi 3 octobre 1983.

 

‘ii – Solange Gauvin, fille de Maurice Gauvin (°1917), et de Rose-Anne Charland (1914-1947), née à Rivière Bleu ((Québec)) le mercredi 3 février 1943. À dix-huit ans, elle se maria le lundi 24 avril 1961 à Hearst ((Ontario)) avec Aurélien Camiré, né en avril 1941 à Hearst ((Ontario)), y décédé le mercredi 19 janvier 1966, à l’âge de vingt-cinq ans [168]. Elle eut de son conjoint deux enfants, Alain Camiré et Chantal Camiré qui suivent. À vingt-quatre ans, et après environ un an de veuvage, Solange se maria une seconde fois le samedi 7 octobre 1967 à Hearst ((Ontario)) avec Benoit Morin, né à Hearst ((Ontario)). Elle eut pour enfant Stéphane Morin qui suit

 

#i – Stéphane Morin, fils de Benoit Morin, et de Solange Gauvin (°1943), né à Hearst ((Ontario)) le lundi 9 septembre 1968.

 

#ii – Alain Camiré, fils d’Aurélien Camiré (1941-1966), et de Solange Gauvin (°1943), né à Hearst ((Ontario)) le mardi 10 juillet 1962 [169].

 

#iii – Chantal Camiré, fille d’Aurélien Camiré (1941-1966), et de Solange Gauvin (°1943), née à Hearst ((Ontario)) le vendredi 27 septembre 1963. À vingt-deux ans, elle se maria le lundi 30 décembre 1985 à N.Des Victoires Q. avec Denis Gosselin, né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)). De cette femme naquirent trois enfants, Vincent Gosselin, Simon Gosselin et Benoit Gosselin qui suivent

 

*i – Vincent Gosselin, fils de Denis Gosselin, et de Chantal Camiré (°1963), venu au monde à Lapocatière ((Québec)) le lundi 6 février 1984.

 

*ii – Simon Gosselin, fils de Denis Gosselin, et de Chantal Camiré (°1963), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le dimanche 6 juillet 1986.

 

*iii – Benoit Gosselin, fils de Denis Gosselin, et de Chantal Camiré (°1963), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le mercredi 13 septembre 1989.

 

‘iii – Yvan Gauvin, fils de Maurice Gauvin (°1917), et de Rose-Anne Charland (1914-1947), né à Rivière Bleu ((Québec)) le lundi 18 décembre 1944 [170]. À vingt-trois ans, il se maria le vendredi 3 mars 1967 à Windsor ((Ontario)) avec Jeannine Janisse, née le lundi 30 juillet 1945 à Windsor ((Ontario)) [171]. Il en a eu deux enfants, Nicole et Rachel qui suivent

 

#i – Nicole Gauvin, fille d’Yvan Gauvin (°1944), et de Jeannine Janisse (°1945), née à Windsor ((Ontario)) le samedi 30 mai 1970.

 

#ii – Rachel Gauvin, fille d’Yvan Gauvin (°1944), et de Jeannine Janisse (°1945), née à Windsor ((Ontario)). Elle se maria en 28 à Windsor ((Ontario)) avec Daniel Marchand, né à Windsor ((Ontario)). Ils eurent Ryan Marchand qui suit

 

*i – Ryan Marchand, fils de Daniel Marchand, et de Rachel Gauvin, né à Windsor ((Ontario)) le jeudi 28 décembre 1989.

 

<v – Adrien Charland, fils de Polydore Charland (1890-1953), cultivateur et Commis Voy, et de Délia Lord (1895-1958), venu au monde à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mardi 23 mai 1916, décédé à Bersimis ((Québec)) le dimanche 13 mars 1988 [172], à l’âge de soixante-douze ans. À vingt-sept ans, il se maria le lundi 31 mai 1943 à Chicoutimi ((Québec)) avec Suzanne Riverin, née le mercredi 22 octobre 1924 à Chicoutimi ((Québec)) [173]. De là naquirent sept enfants, Marco, Réjean, Ghislaine, Clermont, Ginette, Pierre-Paul et Ghislain qui suivent

 

‘i – Marco Charland, fils d’Adrien Charland (1916-1988), et de Suzanne Riverin (°1924), père de quatre enfants, Jean-Philipe, Pierre-Olivier, Adrien et Marianne qui suivent.

 

#i – Jean-Philipe Charland, fils de Marco Charland, né à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)) en 1988.

 

#ii – Pierre-Olivier Charland, fils de Marco Charland, né à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)) en 1989.

 

#iii – Adrien Charland, fils de Marco Charland, né à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)) en 1992.

 

#iv – Marianne Charland, fille de Marco Charland, née à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)) en 1994.

 

‘ii – Réjean Charland, fils d’Adrien Charland (1916-1988), et de Suzanne Riverin (°1924), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mercredi 29 mars 1944, décédé à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)) le samedi 30 mai 1970, à l’âge de vingt-six ans. À vingt-trois ans, il se maria le samedi 30 septembre 1967 à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)) avec Rolande Hervieux. De cette femme naquirent trois enfants, Marc-André, Gaétan et Marie qui suivent

 

#i – Marc-André Charland, fils de Réjean Charland (1944-1970), et de Rolande Hervieux, né à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)) en 1967.

 

#ii – Gaétan Charland, fils de Réjean Charland (1944-1970), et de Rolande Hervieux, né à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)) en 1969.

 

#iii – Marie Charland, fille de Réjean Charland (1944-1970), et de Rolande Hervieux, née à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)) en 1970.

 

‘iii – Ghislaine Charland, fille d’Adrien Charland (1916-1988), et de Suzanne Riverin (°1924), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le jeudi 26 avril 1945 [174], décédée à Ste-Félicité (L’Islet) Qc le dimanche 15 janvier 1950, à l’âge de cinq ans.

 

‘iv – Clermont Charland, fils d’Adrien Charland (1916-1988), et de Suzanne Riverin (°1924), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 14 avril 1946.

 

‘v – Ginette Charland, fille d’Adrien Charland (1916-1988), et de Suzanne Riverin (°1924), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mercredi 24 novembre 1948. À -1922 ans, elle se maria en 26 à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)) avec Camille Vollant, né à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)), décédé à Tadoussac le dimanche 25 janvier 1998. Naquirent de cette femme cinq enfants, Hervé Vollant, Christian Vollant, Eric Vollant, Paul Vollant et Marie-Eve Vollant qui suivent

 

#i – Hervé Vollant, fils de Camille Vollant (†1998), et de Ginette Charland (°1948), venu au monde à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)) en 1967. À -1940 ans, il se maria en 27 à Escoumins ((Québec)) avec Nancy Olsen. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

#ii – Christian Vollant, fils de Camille Vollant (†1998), et de Ginette Charland (°1948), né à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)) en 1969.

 

#iii – Eric Vollant, fils de Camille Vollant (†1998), et de Ginette Charland (°1948), né à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)) en 1970.

 

#iv – Paul Vollant, fils de Camille Vollant (†1998), et de Ginette Charland (°1948), né et mort à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)) en 1970, peu de temps après.

 

#v – Marie-Eve Vollant, fille de Camille Vollant (†1998), et de Ginette Charland (°1948), née à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)) en 1974.

 

‘vi – Pierre-Paul Charland, fils d’Adrien Charland (1916-1988), et de Suzanne Riverin (°1924), né à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)). Il se maria le samedi 20 juillet 1991 à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)) avec Denise Bacon, née à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)). Il eut de celle-ci Suzanne qui suit

 

#i – Suzanne Charland, fille de Pierre-Paul Charland, et de Denise Bacon, née à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)) en 1986.

 

‘vii – Ghislain Charland, fils d’Adrien Charland (1916-1988), et de Suzanne Riverin (°1924), né à Betsiamites (Côte-Nord (Québec)) le mardi 24 septembre 1957, y décédé le vendredi 24 septembre 1976, à l’âge de dix-neuf ans.

 

<vi – Roland Charland, fils de Polydore Charland (1890-1953), cultivateur et Commis Voy, et de Délia Lord (1895-1958), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)), décédé à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 17 novembre 1985, il fut inhumé le mercredi 20 novembre suivant en la même localité. Il se maria le mercredi 1er juillet 1953 à Ste-Perpétue (L’Islet) ((Québec)) avec Jeannette Pelletier, née le samedi 14 septembre 1929 à Ste-Perpétue (L’Islet) ((Québec)). De cette femme naquirent sept enfants, Michel, Henri, André, Gilbert, Marcel, Julie et Sylvie qui suivent

 

‘i – Michel Charland, fils de Roland Charland (†1985), et de Jeannette Pelletier (°1929), né à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)) le samedi 23 octobre 1954 [175]. Il se maria avec Louise Thibodeau, née le mercredi 4 octobre 1961 à Ste-Félicité (L’Islet) Qc [176]. Descendance non connue.

 

‘ii – Henri Charland, fils de Roland Charland (†1985), et de Jeannette Pelletier (°1929), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le lundi 7 novembre 1955. Il se maria avec Louisette Milliard. Ils eurent trois enfants, Karine, Annick et Meggy qui suivent

 

#i – Karine Charland, fille d’Henri Charland (°1955), et de Louisette Milliard, mise au monde à Ste-Perpétue (L’Islet) ((Québec)) le lundi 23 mars 1981.

 

#ii – Annick Charland, fille d’Henri Charland (°1955), et de Louisette Milliard, née à Ste-Perpétue (L’Islet) ((Québec)) le vendredi 10 décembre 1982.

 

#iii – Meggy Charland, fille d’Henri Charland (°1955), et de Louisette Milliard, née à Ste-Perpétue (L’Islet) ((Québec)).

 

‘iii – André Charland, fils de Roland Charland (†1985), et de Jeannette Pelletier (°1929), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 6 avril 1958. À vingt-six ans, il se maria le samedi 23 juin 1984 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Réjeanne Leclerc. Il en eut deux enfants, Rémi et Simon qui suivent

 

#i – Rémi Charland, fils d’André Charland (°1958), et de Réjeanne Leclerc, né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le jeudi 6 juin 1985.

 

#ii – Simon Charland, fils d’André Charland (°1958), et de Réjeanne Leclerc, né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mercredi 4 janvier 1989.

 

‘iv – Gilbert Charland, fils de Roland Charland (†1985), et de Jeannette Pelletier (°1929), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le jeudi 10 novembre 1960. À -1929 ans, il se maria en 31 à St-Marcel (L’Islet) ((Québec)) avec Gaétanne Pelletier, née le mardi 10 mars 1964 à St-Marcel (L’Islet) ((Québec)) [177]. Ils eurent trois enfants, Keven, Mélissa et Stéphanie qui suivent

 

#i – Keven Charland, fils de Gilbert Charland (°1960), et de Gaétanne Pelletier (°1964), né à Ste-Perpétue (L’Islet) ((Québec)) le mardi 1er mai 1984.

 

#ii – Mélissa Charland, fille de Gilbert Charland (°1960), et de Gaétanne Pelletier (°1964), née à St-Marcel (L’Islet) ((Québec)) le jeudi 1er décembre 1988.

 

#iii – Stéphanie Charland, fille de Gilbert Charland (°1960), et de Gaétanne Pelletier (°1964), venue au monde à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) le lundi 29 avril 1991.

 

‘v – Marcel Charland, fils de Roland Charland (†1985), et de Jeannette Pelletier (°1929), mis au monde à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le jeudi 20 avril 1961. À trente-quatre ans, il se maria le samedi 8 juillet 1995 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) avec Chantal Dubé. Il en eut deux enfants, Audrey et Alison qui suivent

 

#i – Audrey Charland, fille de Marcel Charland (°1961), et de Chantal Dubé, née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le lundi 28 mai 1990.

 

#ii – Alison Charland, fille de Marcel Charland (°1961), et de Chantal Dubé, née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mercredi 25 mars 1992.

 

‘vi – Julie Charland, fille de Roland Charland (†1985), et de Jeannette Pelletier (°1929), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le samedi 11 avril 1964. À vingt ans, elle se maria le dimanche 6 mai 1984 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Serge St-Pierre. Elle eut de son conjoint Steve St-Pierre qui suit

 

#i – Steve St-Pierre, fils de Serge St-Pierre, et de Julie Charland (°1964), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le samedi 14 janvier 1984.

 

‘vii – Sylvie Charland, fille de Roland Charland (†1985), et de Jeannette Pelletier (°1929), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le lundi 20 mars 1967. Elle se maria avec Henri Bélanger. Ils ont eu Josiane Bélanger qui suit

 

#i – Josiane Bélanger, fille d’Henri Bélanger, et de Sylvie Charland (°1967), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 9 octobre 1988.

 

<vii – Jean-Paul Charland, fils de Polydore Charland (1890-1953), cultivateur et Commis Voy, et de Délia Lord (1895-1958), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mercredi 19 décembre 1917, y décédé le samedi 9 mai 1970, à l’âge de cinquante-trois ans. À trente et un ans, il se maria le mercredi 23 juin 1948 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Marie-Paule Dupont, née le jeudi 15 mars 1928 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) [178]. Naquirent de cette femme quatre enfants, Daniel, Serge, Marielle et Lyne qui suivent

 

‘i – Daniel Charland, fils de Jean-Paul Charland (1917-1970), et de Marie-Paule Dupont (°1928), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)). Il se maria avec Réjeanne Dumas. De là naquit Marie-Eve qui suit

 

#i – Marie-Eve Charland, fille de Daniel Charland, et de Réjeanne Dumas, née L’Hôtel Dieu de Lévis le jeudi 24 février 1983.

 

‘ii – Serge Charland, fils de Jean-Paul Charland (1917-1970), et de Marie-Paule Dupont (°1928), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 24 avril 1949. À vingt-huit ans, il se maria le dimanche 31 juillet 1977 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) avec Jocelyne Cloutier, née le mercredi 26 septembre 1951 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) [179]. Il en a eu David-Alexandre qui suit

 

#i – David-Alexandre Charland, fils de Serge Charland (°1949), et de Jocelyne Cloutier (°1951), né le dimanche 7 décembre 1986.

 

‘iii – Marielle Charland, fille de Jean-Paul Charland (1917-1970), et de Marie-Paule Dupont (°1928), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le lundi 13 novembre 1950. Elle se maria avec Jean Larochelle. Elle ne semble pas avoir eu de postérité. Marielle se maria une seconde fois avec Gilles Roy. Ils eurent deux enfants, Frédéric Roy et Catherine Roy qui suivent

 

#i – Frédéric Roy, fils de Gilles Roy, et de Marielle Charland (°1950), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le vendredi 23 avril 1976, décédé à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le jeudi 15 janvier 1998, il fut inhumé à Crématorium le mardi 20 janvier suivant, à l’âge de vingt-deux ans.

 

#ii – Catherine Roy, fille de Gilles Roy, et de Marielle Charland (°1950), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le mercredi 31 janvier 1979.

 

‘iv – Lyne Charland, fille de Jean-Paul Charland (1917-1970), et de Marie-Paule Dupont (°1928), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le lundi 26 septembre 1960. Elle se maria avec Jean-Paul Trudeau. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

<viii – Pamphile Charland, fils de Polydore Charland (1890-1953), cultivateur et Commis Voy, et de Délia Lord (1895-1958), mis au monde à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mardi 20 février 1923, décédé à Drummondville ((Québec)) le mercredi 20 juin 1979, à l’âge de cinquante-six ans.

 

<ix – Marie-Ange Charland, fille de Polydore Charland (1890-1953), cultivateur et Commis Voy, et de Délia Lord (1895-1958), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le samedi 28 juin 1924, décédée à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le jeudi 11 février 1988, elle fut inhumée à Ste-Félicité (L’Islet) Qc le surlendemain, à l’âge de soixante-quatre ans. À dix-sept ans, elle se maria le mercredi 14 mai 1941 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Pierre Pellerin, rentier, né le samedi 19 juin 1920 à St-Aubert ((Québec)), décédé le mardi 19 novembre 1996 à Ste-Félicité (L’Islet) Qc, à l’âge de soixante-seize ans [180]. Son décès survint après quarante-sept ans de mariage. De là naquirent dix enfants, Pierrette Pellerin, Jean-Paul Pellerin, Nicole Pellerin, Raymonde Pellerin, Fernand Pellerin, Guy Pellerin, Martine Pellerin, Sylvianne Pellerin, Guylaine Pellerin et Joseph Pellerin qui suivent

 

‘i – Pierrette Pellerin, fille de Pierre Pellerin (1920-1996), rentier, et de Marie-Ange Charland (1924-1988), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 14 novembre 1943. Elle se maria avec Georges-Henri St-Pierre, né le mardi 26 septembre 1939 [181] à Ste-Perpétue (L’Islet) ((Québec)) [182]. Elle en eut trois enfants, Mario St-Pierre, Nathalie St-Pierre et Sylvie St-Pierre qui suivent

 

#i – Mario St-Pierre, fils de Georges-Henri St-Pierre (°1939), et de Pierrette Pellerin (°1943), né à Ste-Félicité (L’Islet) Qc le jeudi 23 avril 1964. À vingt-trois ans, il se maria le samedi 11 juillet 1987 à St-Magloire ((Québec)) avec Sylvie Prévost, née le dimanche 20 novembre 1966 à St-Magloire ((Québec)) [183]. Il eut de sa conjointe deux enfants, Samantha Prevost-St-Pierre et Sabrina qui suivent

 

*i – Samantha Prevost-St-Pierre, fille de Mario St-Pierre (°1964), et de Sylvie Prévost (°1966), mise au monde à Edmunston ((Nouveau-Brunswick)) le mardi 4 septembre 1990.

 

*ii – Sabrina St-Pierre, fille de Mario St-Pierre (°1964), et de Sylvie Prévost (°1966), née à Edmunston ((Nouveau-Brunswick)) le mercredi 25 novembre 1992.

 

#ii – Nathalie St-Pierre, fille de Georges-Henri St-Pierre (°1939), et de Pierrette Pellerin (°1943), née à Ste-Félicité (L’Islet) Qc le vendredi 13 mai 1966.

 

#iii – Sylvie St-Pierre, fille de Georges-Henri St-Pierre (°1939), et de Pierrette Pellerin (°1943), née à Ste-Félicité (L’Islet) Qc le mardi 12 mai 1970. Elle se maria avec Simon Leclerc, né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)). Elle en a eu deux enfants, Charles Leclerc et Érika Leclerc qui suivent

 

*i – Charles Leclerc, fils de Simon Leclerc, et de Sylvie St-Pierre (°1970).

 

*ii – Érika Leclerc, fille de Simon Leclerc, et de Sylvie St-Pierre (°1970), née L’Hôtel Dieu de Lévis le dimanche 6 avril 1997.

 

‘ii – Jean-Paul Pellerin, fils de Pierre Pellerin (1920-1996), rentier, et de Marie-Ange Charland (1924-1988), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le jeudi 4 janvier 1945. Il se maria avec Micheline Anctil, née le jeudi 20 septembre 1945 à Tourville ((Québec)) [184]. Il n’eut point de postérité.

 

‘iii – Nicole Pellerin, fille de Pierre Pellerin (1920-1996), rentier, et de Marie-Ange Charland (1924-1988), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 27 janvier 1946 [185]. À dix-neuf ans, elle se maria le samedi 11 septembre 1965 à Ste-Félicité (L’Islet) Qc avec Jean-Paul Jean, né le dimanche 11 mai 1941 [186] à St-Omer [187]. De cette femme naquirent quatre enfants, Herman Jean, Mélanie Jean, Sonia Jean et Andréanne Jean qui suivent

 

#i – Herman Jean, fils de Jean-Paul Jean (°1941), et de Nicole Pellerin (°1946), né à Val-d’Or ((Québec)) le jeudi 17 novembre 1966. À vingt-trois ans, il se maria le samedi 15 juillet 1989 à St-Aubert ((Québec)) avec Chantal Martin, née le dimanche 7 février 1965 [188] à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)) [189]. De là naquit Daryl qui suit

 

*i – Daryl Jean, fils d’Herman Jean (°1966), et de Chantal Martin (°1965), né à Ste-Félicité (L’Islet) Qc le jeudi 26 novembre 1992.

 

#ii – Mélanie Jean, fille de Jean-Paul Jean (°1941), et de Nicole Pellerin (°1946), née à St-Omer (L’Islet) ((Québec)) le mercredi 22 mai 1968. À vingt-six ans, elle se maria le samedi 18 juin 1994 à Ste-Félicité (L’Islet) Qc avec Michel Ouellet. Pas de postérité connue.

 

#iii – Sonia Jean, fille de Jean-Paul Jean (°1941), et de Nicole Pellerin (°1946), née à St-Omer (L’Islet) ((Québec)) le samedi 17 mai 1969. À vingt-neuf ans, elle se maria le dimanche 26 juillet 1998 à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Stéphane Bizier. Elle ne semble pas avoir eu de postérité.

 

#iv – Andréanne Jean, fille de Jean-Paul Jean (°1941), et de Nicole Pellerin (°1946), née à Ste-Félicité (L’Islet) Qc le samedi 7 mai 1983.

 

‘iv – Raymonde Pellerin, fille de Pierre Pellerin (1920-1996), rentier, et de Marie-Ange Charland (1924-1988), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mercredi 16 juillet 1947. Elle se maria avec Normand Morneau, né à Ste-Félicité (L’Islet) Qc. Elle en eut deux enfants, Jacinthe Morneau et Sylvain Morneau qui suivent

 

#i – Jacinthe Morneau, fille de Normand Morneau, et de Raymonde Pellerin (°1947), venue au monde à Ste-Félicité (L’Islet) Qc le vendredi 9 mai 1969. Elle se maria avec Marius Bourgault, né le mardi 6 juillet 1965 [190]. Ils ont eu deux enfants, Olivier Bourgault et Samuel Bourgault qui suivent

 

*i – Olivier Bourgault, fils de Marius Bourgault (°1965), et de Jacinthe Morneau (°1969), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le jeudi 11 juillet 1991.

 

*ii – Samuel Bourgault, fils de Marius Bourgault (°1965), et de Jacinthe Morneau (°1969), né le dimanche 6 mars 1994.

 

#ii – Sylvain Morneau, fils de Normand Morneau, et de Raymonde Pellerin (°1947), venu au monde à Ste-Félicité (L’Islet) Qc le mercredi 11 octobre 1972.

 

‘v – Fernand Pellerin, fils de Pierre Pellerin (1920-1996), rentier, et de Marie-Ange Charland (1924-1988), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le lundi 4 avril 1949 [191]. À vingt-quatre ans, il se maria le samedi 13 octobre 1973 à St-Marcel (L’Islet) ((Québec)) avec Julienne Pelletier, née le dimanche 18 mars 1951 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) [192]. Il en eut deux enfants, Chantal et Pierre qui suivent

 

#i – Chantal Pellerin, fille de Fernand Pellerin (°1949), et de Julienne Pelletier (°1951), venue au monde à Laurier-Station (Chaudière-Appalaches (Québec)) le lundi 25 octobre 1976.

 

#ii – Pierre Pellerin, fils de Fernand Pellerin (°1949), et de Julienne Pelletier (°1951), né à Neuchâtel (Capitale-Nationale (Québec)) le jeudi 24 juillet 1980.

 

‘vi – Guy Pellerin, camioneur, fils de Pierre Pellerin (1920-1996), rentier, et de Marie-Ange Charland (1924-1988), né à Ste-Félicité (L’Islet) Qc le mardi 19 octobre 1954. À vingt-six ans, il se maria le samedi 6 décembre 1980 à Ste-Félicité (L’Islet) Qc avec Michelle Miville, née le mercredi 29 avril 1959 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) [193]. Il eut de cette femme deux enfants, Valérie et Pascal qui suivent

 

#i – Valérie Pellerin, fille de Guy Pellerin (°1954), camioneur, et de Michelle Miville (°1959), née à Ste-Félicité (L’Islet) Qc le lundi 22 octobre 1979.

 

#ii – Pascal Pellerin, fils de Guy Pellerin (°1954), camioneur, et de Michelle Miville (°1959), né à Ste-Félicité (L’Islet) Qc le vendredi 17 octobre 1986.

 

‘vii – Martine Pellerin, fille de Pierre Pellerin (1920-1996), rentier, et de Marie-Ange Charland (1924-1988), née à Ste-Félicité (L’Islet) Qc le mercredi 19 octobre 1955. Elle se maria avec Michel Brulotte, médecin, né le vendredi 28 juin 1957 à Lévis ((Québec)) [194]. Ils ont eu trois enfants, Jean-François Brulotte, Jean-Stéphane Brulotte et Jean-Philippe Brulotte qui suivent

 

#i – Jean-François Brulotte, fils de Michel Brulotte (°1957), médecin, et de Martine Pellerin (°1955), né à Lévis ((Québec)) le vendredi 16 décembre 1983.

 

#ii – Jean-Stéphane Brulotte, fils de Michel Brulotte (°1957), médecin, et de Martine Pellerin (°1955), né à Edmunston ((Nouveau-Brunswick)) le vendredi 12 juillet 1985.

 

#iii – Jean-Philippe Brulotte, fils de Michel Brulotte (°1957), médecin, et de Martine Pellerin (°1955), né à Edmunston ((Nouveau-Brunswick)) le dimanche 22 novembre 1987.

 

‘viii – Sylvianne Pellerin, fille de Pierre Pellerin (1920-1996), rentier, et de Marie-Ange Charland (1924-1988), née le samedi 19 janvier 1957. Elle se maria avec Roméo Jacques, médecin, né le mercredi 25 juillet 1951 à Grand-Mère (Mauricie (Québec)) [195]. Sans postérité connue. Elle s’allia avec un homme dont on ignore le nom. Elle eut de son conjoint deux enfants, Sébastien Duval et Michele Pellerin qui suivent

 

#i – Sébastien Duval, fils de Sylvianne Pellerin (°1957), né à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mercredi 16 février 1977.

 

#ii – Michele Pellerin, fille de Sylvianne Pellerin (°1957), née à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mercredi 8 décembre 1982.

 

‘ix – Guylaine Pellerin, fille de Pierre Pellerin (1920-1996), rentier, et de Marie-Ange Charland (1924-1988), née à Ste-Félicité (L’Islet) Qc le mercredi 9 novembre 1960. Elle se maria avec Gaétan Avoine, né le mardi 4 avril 1950 à Ste-Perpétue (L’Islet) ((Québec)) [196]. De cette femme naquirent deux enfants, Caroline Pellerin-Avoine et Maxime Pellerin-Avoine qui suivent

 

#i – Caroline Pellerin-Avoine, fille de Gaétan Avoine (°1950), et de Guylaine Pellerin (°1960), née à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)) le vendredi 20 septembre 1985.

 

#ii – Maxime Pellerin-Avoine, fils de Gaétan Avoine (°1950), et de Guylaine Pellerin (°1960), né à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mercredi 17 février 1988.

 

‘x – Joseph Pellerin, fils de Pierre Pellerin (1920-1996), rentier, et de Marie-Ange Charland (1924-1988), né et  [197]décédé à Ste-Félicité (L’Islet) Qc le mercredi 6 juillet 1966, il fut enterré le même jour au même lieu, sans voir le jour.

 

<x – Patrice Charland, fils de Polydore Charland (1890-1953), cultivateur et Commis Voy, et de Délia Lord (1895-1958), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 19 décembre 1926. C’est là qu’il fut inhumé le mercredi 3 janvier 1990, son décès étant survenu le dimanche 31 décembre 1989, jour de la Saint-Sylvestre, à l’âge de soixante-trois ans. À vingt et un ans, il se maria le mercredi 15 octobre 1947 à St-Omer (L’Islet) ((Québec)) avec Desneiges Thibault, née le vendredi 13 juin 1924 [198] à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)), décédée le mercredi 1er septembre 1993 à Ste-Félicité (L’Islet) Qc, à l’âge de soixante-neuf ans [199]. Son décès survint après quarante-deux ans de mariage. Il eut de celle-ci six enfants, Desneiges, Paul-Patrice, Jacques, Normand, Jean-Yves et O’Neil qui suivent

 

‘i – Desneiges Charland, fille de Patrice Charland (1926-1989), et de Desneiges Thibault (1924-1993), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 14 mars 1948. À dix-neuf ans, elle se maria le samedi 16 septembre 1967 à Ste-Félicité (L’Islet) Qc avec Marcel Bernier, né le mercredi 13 mars 1946 à Ste-Félicité (L’Islet) Qc [200]. De là naquirent trois enfants, Michelle Bernier, Stéphane Bernier et Marco Bernier qui suivent

 

#i – Michelle Bernier, fille de Marcel Bernier (°1946), et de Desneiges Charland (°1948), née à H. S.J.Port Joly le samedi 28 septembre 1968. Elle se maria avec Mario Mercier. Elle eut de celui-ci Jérôme Mercier qui suit. Michelle se maria une seconde fois avec Gérard Couillard. De là naquit Jean-François Couillard qui suit

 

*i – Jérôme Mercier, fils de Mario Mercier, et de Michelle Bernier (°1968), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le vendredi 31 décembre 1993, jour de la Saint-Sylvestre.

 

*ii – Jean-François Couillard, fils de Gérard Couillard, et de Michelle Bernier (°1968), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le mercredi 17 avril 1991.

 

#ii – Stéphane Bernier, fils de Marcel Bernier (°1946), et de Desneiges Charland (°1948), né à H. S.J.Port Joly le samedi 18 avril 1970. Il se maria avec Carolle St-Hillaire, née le mercredi 13 juin 1973 [201]. Il eut de cette femme Alexandre qui suit

 

*i – Alexandre Bernier, fils de Stéphane Bernier (°1970), et de Carolle St-Hillaire (°1973), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le lundi 25 septembre 1995.

 

#iii – Marco Bernier, fils de Marcel Bernier (°1946), et de Desneiges Charland (°1948), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le samedi 28 avril 1973. Il se maria avec Marie-Josée Leblanc, née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)). De là naquirent deux enfants, Maxime et Carl qui suivent

 

*i – Maxime Bernier, fils de Marco Bernier (°1973), et de Marie-Josée Leblanc, mis au monde L’Hôtel Dieu de Lévis le samedi 11 septembre 1993.

 

*ii – Carl Bernier, fils de Marco Bernier (°1973), et de Marie-Josée Leblanc, né à Hôtel Dieu de Lévis le jeudi 24 octobre 2002.

 

‘ii – Paul-Patrice Charland, fils de Patrice Charland (1926-1989), et de Desneiges Thibault (1924-1993), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 14 mars 1948. À vingt-quatre ans, il se maria le samedi 19 février 1972 à Ste-Félicité (L’Islet) Qc avec Jeannine Bernier, née le mercredi 17 septembre 1952 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)), décédée le jeudi 13 décembre 1984 à H. E Jésus, à l’âge de trente-deux ans [202]. Naquirent de cette femme trois enfants, Jimmy, Steven et Katy qui suivent. À trente-sept ans, et après environ un an de veuvage, Paul-Patrice se maria une seconde fois en 1985 avec Carmen Nicole, née le samedi 17 avril 1948 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) [203]. Il ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

#i – Jimmy Charland, fils de Paul-Patrice Charland (°1948), et de Jeannine Bernier (1952-1984), né à H. S.J.Port Joly le samedi 2 septembre 1972. À vingt-cinq ans, il se maria le vendredi 27 juin 1997 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Mélanie Bois, née le jeudi 12 mai 1977 [204]. Pas de postérité pour ce couple.

 

#ii – Steven Charland, fils de Paul-Patrice Charland (°1948), et de Jeannine Bernier (1952-1984), né à H. S.J.Port Joly le dimanche 15 septembre 1974.

 

#iii – Katy Charland, fille de Paul-Patrice Charland (°1948), et de Jeannine Bernier (1952-1984), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le mercredi 13 mai 1981 [205]. C’est là qu’elle décéda le lundi 25 novembre 1996, et elle fut inhumée le jeudi 28 novembre suivant, à l’âge de quinze ans.

 

‘iii – Jacques Charland, mécanicien machine fixe, fils de Patrice Charland (1926-1989), et de Desneiges Thibault (1924-1993), mis au monde à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le vendredi 24 novembre 1950. À vingt-neuf ans, il se maria le samedi 14 juillet 1979 [206] à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) avec Thérèse Pelletier, née le mercredi 18 octobre 1944 [207] à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) [208]. Il en a eu Jonathan qui suit

 

#i – Jonathan Charland, fils de Jacques Charland (°1950), mécanicien machine fixe, et de Thérèse Pelletier (°1944), né L’Hôtel Dieu de Lévis le jeudi 8 novembre 1979. Il se maria avec Sophie Forget, née le jeudi 26 juin 1980 à Montréal (Montréal (Québec)) [209]. Il eut de celle-ci Alexis qui suit

 

*i – Alexis Charland, fils de Jonathan Charland (°1979), et de Sophie Forget (°1980), né L’Hôtel Dieu de Lévis le mercredi 24 juillet 1996.

 

‘iv – Normand Charland, fils de Patrice Charland (1926-1989), et de Desneiges Thibault (1924-1993), né à Ste-Félicité (L’Islet) Qc le dimanche 16 novembre 1952. Il se maria avec Céline Robichaud, née le vendredi 13 janvier 1961 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) [210]. Naquirent de cette femme deux enfants, David et Michaël qui suivent

 

#i – David Charland, fils de Normand Charland (°1952), et de Céline Robichaud (°1961), né L’Hôtel Dieu de Lévis le jeudi 3 octobre 1985.

 

#ii – Michaël Charland, fils de Normand Charland (°1952), et de Céline Robichaud (°1961), né L’Hôtel Dieu de Lévis le mercredi 2 décembre 1987.

 

‘v – Jean-Yves Charland, fils de Patrice Charland (1926-1989), et de Desneiges Thibault (1924-1993), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le jeudi 10 mars 1955. À vingt-cinq ans, il se maria le vendredi 24 octobre 1980 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Louise Gaudreau, née le jeudi 7 avril 1949 L’Hôtel Dieu de Québec [211]. Il eut de celle-ci Garry qui suit

 

#i – Garry Charland, fils de Jean-Yves Charland (°1955), et de Louise Gaudreau (°1949), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le lundi 10 décembre 1984.

 

‘vi – O’Neil Charland, fils de Patrice Charland (1926-1989), et de Desneiges Thibault (1924-1993), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le lundi 7 mai 1956. Il se maria avec Suzanne Miville, née le jeudi 10 septembre 1959 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) [212]. Il en a eu Stéphanie qui suit

 

#i – Stéphanie Charland, fille d’O’Neil Charland (°1956), et de Suzanne Miville (°1959), née L’Hôtel Dieu de Lévis le lundi 9 mars 1981.

 

<xi – Claire-Yvette Charland, fille de Polydore Charland (1890-1953), cultivateur et Commis Voy, et de Délia Lord (1895-1958), venue au monde à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 23 mars 1930. À dix-sept ans, elle se maria le samedi 27 décembre 1947 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Jean-Paul Thibault, né le dimanche 2 septembre 1928 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)), décédé le mercredi 10 janvier 1996 [213] à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), à l’âge de soixante-huit ans [214]. Elle en eut huit enfants, Réjean Thibault, Claudette Thibault, Ghislain Thibault, Jean-Claude Thibault, Françis Thibault, Michelle Thibault, Daniel Thibault et Martin Thibault qui suivent

 

‘i – Réjean Thibault, fils de Jean-Paul Thibault (1928-1996), et de Claire-Yvette Charland (°1930), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le jeudi 20 janvier 1949. À dix-neuf ans, il se maria le samedi 6 juillet 1968 à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) avec Jacqueline Boisvert, née le vendredi 19 mai 1950 à Magog ((Québec)) [215]. Il en eut trois enfants, Tina Mariethibault, Tammy et Mélanie qui suivent

 

#i – Mélanie Thibault, fille de Réjean Thibault (°1949), et de Jacqueline Boisvert (°1950), née à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)). Elle se maria le samedi 28 avril 1990 à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) avec Stephen Sarette, né le mercredi 19 janvier 1972 à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)). Elle en eut deux enfants, Mandy Sarette et Michael Sarette qui suivent

 

*i – Mandy Sarette, fille de Stephen Sarette (°1972), et de Mélanie Thibault, née à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) le mercredi 25 juillet 1990.

 

*ii – Michael Sarette, fils de Stephen Sarette (°1972), et de Mélanie Thibault, né à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) le jeudi 27 mai 1993.

 

#ii – Tina Mariethibault, fille de Réjean Thibault (°1949), et de Jacqueline Boisvert (°1950), née à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) le mardi 26 octobre 1971. À vingt-sept ans, elle se maria le samedi 25 avril 1998 à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) avec Richar Bento, né le mardi 21 mai 1968 à Keene [216]. Ils eurent Caislin Bento qui suit

 

*i – Caislin Bento, fille de Richar Bento (°1968), et de Tina Mariethibault (°1971), née à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) le samedi 23 juin 2001.

 

#iii – Tammy Thibault, fille de Réjean Thibault (°1949), et de Jacqueline Boisvert (°1950), née à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) le mardi 26 octobre 1971. À vingt-cinq ans, elle se maria le samedi 8 juin 1996 à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) avec Georges Calligandes, né le lundi 8 décembre 1969 à Concord Ma. [217]. Elle en eut deux enfants, Jacob Calligandes et Alexa Calligandes qui suivent

 

*i – Jacob Calligandes, fils de Georges Calligandes (°1969), et de Tammy Thibault (°1971), né à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) le mardi 23 mai 2000 [218].

 

*ii – Alexa Calligandes, fille de Georges Calligandes (°1969), et de Tammy Thibault (°1971), née à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) le mardi 18 février 2003.

 

‘ii – Claudette Thibault, fille de Jean-Paul Thibault (1928-1996), et de Claire-Yvette Charland (°1930), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 16 avril 1950. À dix-huit ans, elle se maria le jeudi 28 novembre 1968 à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) avec Michel Lefebvre. De cette femme naquirent deux enfants, Gail-Anne Lefebvre et Michelle Lefebvre qui suivent. À vingt-sept ans, Claudette se maria une seconde fois le mercredi 28 décembre 1977 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Laurent Drolet. De cette femme naquit Mylène Drolet qui suit

 

#i – Mylène Drolet, fille de Laurent Drolet, et de Claudette Thibault (°1950), née à Val-Alain ((Québec)) le lundi 10 septembre 1979.

 

#ii – Gail-Anne Lefebvre, fille de Michel Lefebvre, et de Claudette Thibault (°1950), née à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)).

 

#iii – Michelle Lefebvre, fille de Michel Lefebvre, et de Claudette Thibault (°1950), née à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) le mardi 24 novembre 1970.

 

‘iii – Ghislain Thibault, fils de Jean-Paul Thibault (1928-1996), et de Claire-Yvette Charland (°1930), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le jeudi 3 janvier 1952, décédé à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) le jeudi 8 janvier 1987, à l’âge de trente-cinq ans. À vingt ans, il se maria le samedi 6 mai 1972 à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) avec Lisette Deschênes, née le lundi 16 février 1953 à Loraine Mass. [219]. Ils eurent trois enfants, Steve, Brigite et Alain qui suivent

 

#i – Steve Thibault, fils de Ghislain Thibault (1952-1987), et de Lisette Deschênes (°1953), né à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) le samedi 3 mars 1973.

 

#ii – Brigite Thibault, fille de Ghislain Thibault (1952-1987), et de Lisette Deschênes (°1953), née à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) le vendredi 12 septembre 1975.

 

#iii – Alain Thibault, fils de Ghislain Thibault (1952-1987), et de Lisette Deschênes (°1953), mis au monde à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) le dimanche 3 octobre 1976.

 

‘iv – Jean-Claude Thibault, fils de Jean-Paul Thibault (1928-1996), et de Claire-Yvette Charland (°1930), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mercredi 30 décembre 1953. À vingt-cinq ans, il se maria le samedi 24 juin 1978 à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) avec Beverly-Anne Rouleau, née le mercredi 23 septembre 1953 à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) [220]. Il en a eu Jn-Claude qui suit

 

#i – Jn-Claude Thibault, fils de Jean-Claude Thibault (°1953), et de Beverly-Anne Rouleau (°1953), né à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) le jeudi 8 décembre 1977.

 

‘v – Françis Thibault, fils de Jean-Paul Thibault (1928-1996), et de Claire-Yvette Charland (°1930), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mardi 21 juin 1955. À vingt et un ans, il se maria le samedi 6 novembre 1976 à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) avec Bonita Cyr, née le mercredi 18 septembre 1957 à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) [221]. Il en eut deux enfants, Francis et Lisa qui suivent

 

#i – Francis Thibault, fils de Françis Thibault (°1955), et de Bonita Cyr (°1957), né à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) le lundi 23 mai 1977.

 

#ii – Lisa Thibault, fille de Françis Thibault (°1955), et de Bonita Cyr (°1957), née à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) le mercredi 28 mars 1979 [222].

 

‘vi – Michelle Thibault, fille de Jean-Paul Thibault (1928-1996), et de Claire-Yvette Charland (°1930), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le vendredi 11 juillet 1958, y décédée le mardi 30 novembre 1965, à l’âge de sept ans.

 

‘vii – Daniel Thibault, fils de Jean-Paul Thibault (1928-1996), et de Claire-Yvette Charland (°1930), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mercredi 2 janvier 1963. Il se maria avec Nathalie Rousseau, née le jeudi 25 mars 1965 à Ste-Catherine Prt. Qc [223]. Il eut de sa conjointe cinq enfants, Keven, Michael, Jason, Sarah et Nathan qui suivent

 

#i – Keven Thibault, fils de Daniel Thibault (°1963), et de Nathalie Rousseau (°1965), né à Ste-Catherine Prt. Qc le vendredi 3 novembre 1989.

 

#ii – Michael Thibault, fils de Daniel Thibault (°1963), et de Nathalie Rousseau (°1965), né à Ste-Catherine Prt. Qc le mercredi 2 janvier 1991.

 

#iii – Jason Thibault, fils de Daniel Thibault (°1963), et de Nathalie Rousseau (°1965), né le mardi 29 mars 1994.

 

#iv – Sarah Thibault, fille de Daniel Thibault (°1963), et de Nathalie Rousseau (°1965), née le vendredi 28 juillet 1995.

 

#v – Nathan Thibault, fils de Daniel Thibault (°1963), et de Nathalie Rousseau (°1965), né le vendredi 27 septembre 1996 [224].

 

‘viii – Martin Thibault, fils de Jean-Paul Thibault (1928-1996), et de Claire-Yvette Charland (°1930), né à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mardi 27 décembre 1966. Il se maria avec Chantale Giguère. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

<xii – Jeannine Charland, fille de Polydore Charland (1890-1953), cultivateur et Commis Voy, et de Délia Lord (1895-1958), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le samedi 5 mars 1932. À vingt et un ans, elle se maria le mercredi 14 octobre 1953 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Raymond Blanchet, né le jeudi 2 mai 1929 à St-Adalbert (L’Islet) ((Québec)), décédé le vendredi 21 janvier 2005 à St-Hubert ((Québec)), à l’âge de soixante-seize ans [225]. Elle en eut cinq enfants, Sylvie Blanchet, Serge Blanchet, Mario Blanchet, Stéphane Blanchet et Chantale Blanchet qui suivent

 

‘i – Sylvie Blanchet, fille de Raymond Blanchet (1929-2005), et de Jeannine Charland (°1932), venue au monde à St-Adalbert (L’Islet) ((Québec)) le dimanche 12 septembre 1954. À dix-neuf ans, elle se maria le samedi 7 juillet 1973 à St-Hubert ((Québec)) avec Denis Mercier. Elle eut de cet homme deux enfants, Jean-François Mercier et Mylène Mercier qui suivent

 

#i – Jean-François Mercier, fils de Denis Mercier, et de Sylvie Blanchet (°1954), né à St-Hubert ((Québec)) le lundi 16 mars 1981.

 

#ii – Mylène Mercier, fille de Denis Mercier, et de Sylvie Blanchet (°1954), née à St-Hubert ((Québec)) le mercredi 28 septembre 1983.

 

‘ii – Serge Blanchet, fils de Raymond Blanchet (1929-2005), et de Jeannine Charland (°1932), né à St-Adalbert (L’Islet) ((Québec)) le mercredi 14 janvier 1959. À vingt ans, il se maria le samedi 8 décembre 1979 à St-Hubert ((Québec)) avec Lise Panneton. Il en eut trois enfants, Martine, Christine et Karine qui suivent

 

#i – Martine Blanchet, fille de Serge Blanchet (°1959), et de Lise Panneton, née à Montréal (Montréal (Québec)) le lundi 10 septembre 1979.

 

#ii – Christine Blanchet, fille de Serge Blanchet (°1959), et de Lise Panneton, née à Montréal (Montréal (Québec)) le jeudi 16 juillet 1987.

 

#iii – Karine Blanchet, fille de Serge Blanchet (°1959), et de Lise Panneton, née à Montréal (Montréal (Québec)).

 

‘iii – Mario Blanchet, fils de Raymond Blanchet (1929-2005), et de Jeannine Charland (°1932), né à St-Adalbert (L’Islet) ((Québec)) le jeudi 23 novembre 1961. À vingt et un ans, il se maria le samedi 29 mai 1982 à St-Hubert ((Québec)) avec Lucie Proteau. Il eut de sa conjointe deux enfants, Yannick et Karelle qui suivent

 

#i – Yannick Blanchet, fils de Mario Blanchet (°1961), et de Lucie Proteau, né à St-Hubert ((Québec)) le dimanche 10 mai 1987.

 

#ii – Karelle Blanchet, fille de Mario Blanchet (°1961), et de Lucie Proteau, née à St-Hubert ((Québec)) le lundi 10 septembre 1990.

 

‘iv – Stéphane Blanchet, fils de Raymond Blanchet (1929-2005), et de Jeannine Charland (°1932), né à St-Hubert ((Québec)) le mardi 31 décembre 1963, jour de la Saint-Sylvestre. À vingt et un ans, il se maria le lundi 10 septembre 1984 à St-Hubert ((Québec)) avec Joyce Watier. Il en a eu trois enfants, Marc-André, Annie et Stéphanie qui suivent

 

#i – Marc-André Blanchet, fils de Stéphane Blanchet (°1963), et de Joyce Watier, né à St-Hubert ((Québec)) le vendredi 29 avril 1983.

 

#ii – Annie Blanchet, fille de Stéphane Blanchet (°1963), et de Joyce Watier, mise au monde à St-Hubert ((Québec)) le mercredi 25 septembre 1985.

 

#iii – Stéphanie Blanchet, fille de Stéphane Blanchet (°1963), et de Joyce Watier, née à St-Hubert ((Québec)) le mercredi 9 septembre 1987.

 

‘v – Chantale Blanchet, fille de Raymond Blanchet (1929-2005), et de Jeannine Charland (°1932), venue au monde à St-Hubert ((Québec)) le samedi 10 juin 1972.

 

<xiii – Solange Charland, fille de Polydore Charland (1890-1953), cultivateur et Commis Voy, et de Délia Lord (1895-1958), venue au monde à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le vendredi 22 décembre 1933. À vingt-trois ans, elle se maria le mercredi 18 juillet 1956 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Jean-Claude Bélanger, restaurateur, camioneur, né le vendredi 7 juin 1935 à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)), décédé le samedi 28 décembre 1996 à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)), CHR le Grand Portage, à l’âge de soixante et un ans [226]. Elle en a eu six enfants, Carole Bélanger, Alain Bélanger, Danielle Bélanger, Chantal Bélanger, Christian Bélanger et Liette Bélanger qui suivent

 

‘i – Carole Bélanger, fille de Jean-Claude Bélanger (1935-1996), restaurateur, camioneur, et de Solange Charland (°1933), née à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mardi 28 mai 1957. Elle se maria avec Daniel De Ladurantaye. Elle n’eut point de postérité. À vingt ans, Carole se maria une seconde fois le samedi 4 juin 1977 à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Claudel Fortin, né le lundi 7 mai 1956 à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)) [227]. Elle en eut deux enfants, Jean-Philippe Fortin et Pierre-Yves Fortin qui suivent

 

#i – Jean-Philippe Fortin, fils de Claudel Fortin (°1956), et de Carole Bélanger (°1957), né à Lapocatière ((Québec)) le mercredi 27 janvier 1982.

 

#ii – Pierre-Yves Fortin, fils de Claudel Fortin (°1956), et de Carole Bélanger (°1957), né à Lapocatière ((Québec)) le mardi 6 mars 1984.

 

‘ii – Alain Bélanger, fils de Jean-Claude Bélanger (1935-1996), restaurateur, camioneur, et de Solange Charland (°1933), né à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)) le samedi 31 décembre 1960, jour de la Saint-Sylvestre. Il se maria avec Guylaine Caron. Il eut de celle-ci trois enfants, Naomie, Jérémie et Pierre-Alain qui suivent

 

#i – Naomie Bélanger, fille d’Alain Bélanger (°1960), et de Guylaine Caron, née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le mardi 15 mars 1988.

 

#ii – Jérémie Bélanger, fils d’Alain Bélanger (°1960), et de Guylaine Caron, né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le vendredi 1er décembre 1989.

 

#iii – Pierre-Alain Bélanger, fils d’Alain Bélanger (°1960), et de Guylaine Caron, né L’Hôtel Dieu de Lévis le jeudi 7 janvier 1993.

 

‘iii – Danielle Bélanger, fille de Jean-Claude Bélanger (1935-1996), restaurateur, camioneur, et de Solange Charland (°1933), née à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mardi 16 janvier 1962. Elle se maria avec Yves Lord, né le dimanche 14 avril 1963 [228]. Elle eut pour enfant Pierre-Samuel Lord qui suit

 

#i – Pierre-Samuel Lord, fils d’Yves Lord (°1963), et de Danielle Bélanger (°1962), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le mercredi 4 octobre 1989.

 

‘iv – Chantal Bélanger, fille de Jean-Claude Bélanger (1935-1996), restaurateur, camioneur, et de Solange Charland (°1933), née à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)) le samedi 1er février 1964.

 

‘v – Christian Bélanger, fils de Jean-Claude Bélanger (1935-1996), restaurateur, camioneur, et de Solange Charland (°1933), né à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)) le jeudi 21 janvier 1965.

 

‘vi – Liette Bélanger, fille de Jean-Claude Bélanger (1935-1996), restaurateur, camioneur, et de Solange Charland (°1933), née à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mardi 14 mars 1972.

 

<xiv – Rachel Charland, fille de Polydore Charland (1890-1953), cultivateur et Commis Voy, et de Délia Lord (1895-1958), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le samedi 28 septembre 1935. À vingt-trois ans, elle se maria le samedi 18 octobre 1958 à Saint-Constant (Montérégie (Québec)) avec Rock Guérin, né le lundi 27 septembre 1937 à Saint-Constant (Montérégie (Québec)) [229]. Elle en a eu trois enfants, Johanne Guérin, Louis-Alexandre Guérin et Élaine Guérin qui suivent

 

‘i – Louis-Alexandre Guérin, fils de Rock Guérin (°1937), et de Rachel Charland (°1935), né à Halifax. Il se maria avec Anne Beaulieu. Naquit de cette femme Alexandre qui suit

 

#i – Alexandre Guérin, fils de Louis-Alexandre Guérin, et d’Anne Beaulieu, mis au monde à Montréal (Montréal (Québec)) le vendredi 15 juin 1990.

 

‘ii – Johanne Guérin, fille de Rock Guérin (°1937), et de Rachel Charland (°1935), née à Halifax le vendredi 2 septembre 1960. À vingt-neuf ans, elle se maria le mardi 5 septembre 1989 à Rimouski (Bas-Saint-Laurent (Québec)) avec Pierre Caron. Elle eut de celui-ci deux enfants, Samuel Caron et Philippe Caron qui suivent

 

#i – Samuel Caron, fils de Pierre Caron, et de Johanne Guérin (°1960), né à Rimouski (Bas-Saint-Laurent (Québec)) le dimanche 28 juillet 1991.

 

#ii – Philippe Caron, fils de Pierre Caron, et de Johanne Guérin (°1960), né à Rimouski (Bas-Saint-Laurent (Québec)) le samedi 28 janvier 1995.

 

‘iii – Élaine Guérin, fille de Rock Guérin (°1937), et de Rachel Charland (°1935), née à Ville Lasalle le lundi 22 juillet 1963. Elle se maria avec Serge Joanis. Ils eurent Florance Guérin-Joanis qui suit

 

#i – Florance Guérin-Joanis, fille de Serge Joanis, et d’Élaine Guérin (°1963), née à Val-des-Monts (Outaouais (Québec)) le samedi 26 décembre 1998, lendemain de Noël.

 

>ii – Philomène Charland, fille de Louis Charland (~1861-1894), mécanicien, et d’Emma Castonguay (1867-1926), née à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) le lundi 30 novembre 1891. Ne vivait plus en 1910.

 

>iii – Prudence Charland, fille de Louis Charland (~1861-1894), mécanicien, et d’Emma Castonguay (1867-1926), née à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) le vendredi 1er septembre 1893. C’est là qu’elle décéda le dimanche 8 avril 1984, et qu’elle fut inhumée le surlendemain, à l’âge de quatre-vingt-onze ans. À dix-huit ans, elle se maria le mardi 25 avril 1911 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Adjutor Bourgault, né le lundi 2 mai 1892 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)), y décédé le dimanche 2 janvier 1966, à l’âge de soixante-quatorze ans [230]. Leur union dura cinquante-cinq ans. Naquirent de cette femme quatorze enfants, Adjutor Bourgault, Jos. Bourgault, Aimé Bourgault, Herménégilde Bourgault, Armand Bourgault, Eliada Bourgault, Emile Bourgault, Evelina Bourgault, Gabrielle Bourgault, Hélène Bourgault, Jean Bourgault, Jeannette Bourgault, Jeannine Bourgault et Jos Bourgault qui suivent

 

<i – Adjutor Bourgault, fils d’Adjutor Bourgault (1892-1966), et de Prudence Charland (1893-1984). Il se maria en 30 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Juliette Vaillancourt. Il en eut cinq enfants, Colette, Colin, Gisèle, Lucie et Sylviane qui suivent

 

‘i – Colette Bourgault, fille d’Adjutor Bourgault, et de Juliette Vaillancourt.

 

‘ii – Colin Bourgault, fils d’Adjutor Bourgault, et de Juliette Vaillancourt.

 

‘iii – Gisèle Bourgault, fille d’Adjutor Bourgault, et de Juliette Vaillancourt.

 

‘iv – Lucie Bourgault, fille d’Adjutor Bourgault, et de Juliette Vaillancourt.

 

‘v – Sylviane Bourgault, fille d’Adjutor Bourgault, et de Juliette Vaillancourt.

 

<ii – Jos. Bourgault, fils d’Adjutor Bourgault (1892-1966), et de Prudence Charland (1893-1984). Il se maria avec Dianna Marcoux. Il eut de sa conjointe deux enfants, Adjutor et Gilles qui suivent

 

‘i – Adjutor Bourgault, fils de Jos. Bourgault, et de Dianna Marcoux. Il se maria le samedi 11 juillet 1959 dans le département d’Abitibi-Témiscamingue (Québec) avec Fleurette Lachance. Pas de postérité pour ce couple.

 

‘ii – Gilles Bourgault, fils de Jos. Bourgault, et de Dianna Marcoux.

 

<iii – Aimé Bourgault, fils d’Adjutor Bourgault (1892-1966), et de Prudence Charland (1893-1984), inhumé à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)), le mardi 29 décembre 1925.

 

<iv – Herménégilde Bourgault, fils d’Adjutor Bourgault (1892-1966), et de Prudence Charland (1893-1984). Il se maria le mercredi 16 juillet 1941 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Régina Bérubé. Il eut de sa conjointe quatorze enfants, Alberta, Armande, Diana, Emilien, Guy, Huguette, Léo, Lisette, Luc, Normand, Rénald, Suzanne, Thérèse et Yvon qui suivent

 

‘i – Alberta Bourgault, fille d’Herménégilde Bourgault, et de Régina Bérubé.

 

‘ii – Armande Bourgault, fille d’Herménégilde Bourgault, et de Régina Bérubé.

 

‘iii – Diana Bourgault, fille d’Herménégilde Bourgault, et de Régina Bérubé.

 

‘iv – Emilien Bourgault, fils d’Herménégilde Bourgault, et de Régina Bérubé.

 

‘v – Guy Bourgault, fils d’Herménégilde Bourgault, et de Régina Bérubé.

 

‘vi – Huguette Bourgault, fille d’Herménégilde Bourgault, et de Régina Bérubé.

 

‘vii – Léo Bourgault, fils d’Herménégilde Bourgault, et de Régina Bérubé.

 

‘viii – Lisette Bourgault, fille d’Herménégilde Bourgault, et de Régina Bérubé.

 

‘ix – Luc Bourgault, fils d’Herménégilde Bourgault, et de Régina Bérubé.

 

‘x – Normand Bourgault, fils d’Herménégilde Bourgault, et de Régina Bérubé, inhumé à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)), le dimanche 30 novembre 1952.

 

‘xi – Rénald Bourgault, fils d’Herménégilde Bourgault, et de Régina Bérubé.

 

‘xii – Suzanne Bourgault, fille d’Herménégilde Bourgault, et de Régina Bérubé.

 

‘xiii – Thérèse Bourgault, fille d’Herménégilde Bourgault, et de Régina Bérubé.

 

‘xiv – Yvon Bourgault, fils d’Herménégilde Bourgault, et de Régina Bérubé.

 

<v – Armand Bourgault, fils d’Adjutor Bourgault (1892-1966), et de Prudence Charland (1893-1984). Il se maria le jeudi 10 septembre 1942 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Cécile Guillemette. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

<vi – Eliada Bourgault, fille d’Adjutor Bourgault (1892-1966), et de Prudence Charland (1893-1984). Elle se maria le mercredi 18 juin 1947 à Woburn Maine avec Jacques Dubé. Elle n’eut point de postérité.

 

<vii – Emile Bourgault, fils d’Adjutor Bourgault (1892-1966), et de Prudence Charland (1893-1984). Il se maria le lundi 21 mai 1951 à Hailybury avec Yvette Poulin. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

<viii – Evelina Bourgault, fille d’Adjutor Bourgault (1892-1966), et de Prudence Charland (1893-1984). Elle se maria le samedi 9 juillet 1955 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Maurice Guillemette. On ne lui connaît pas de descendance.

 

<ix – Gabrielle Bourgault, fille d’Adjutor Bourgault (1892-1966), et de Prudence Charland (1893-1984).

 

<x – Hélène Bourgault, fille d’Adjutor Bourgault (1892-1966), et de Prudence Charland (1893-1984). Elle se maria avec Florent Dubé. Sans postérité connue.

 

<xi – Jean Bourgault, fils d’Adjutor Bourgault (1892-1966), et de Prudence Charland (1893-1984). Il se maria le lundi 30 octobre 1944 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Etiennette Avoine, née le dimanche 18 septembre 1927 à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)). Il en a eu Jos qui suit

 

‘i – Jos Bourgault, fils de Jean Bourgault, et d’Etiennette Avoine (°1927).

 

<xii – Jeannette Bourgault, fille d’Adjutor Bourgault (1892-1966), et de Prudence Charland (1893-1984). Elle se maria le samedi 22 juillet 1944 à Rosemont ((Québec)) avec Jean-Guy Marion. Pas de postérité connue.

 

<xiii – Jeannine Bourgault, fille d’Adjutor Bourgault (1892-1966), et de Prudence Charland (1893-1984).

 

<xiv – Jos Bourgault, fils d’Adjutor Bourgault (1892-1966), et de Prudence Charland (1893-1984), inhumé à Saint-Pamphile (Chaudière-Appalaches (Québec)), le mercredi 4 septembre 1929.

 

>iv – Jean-Baptiste Charland, fils de Louis Charland (~1861-1894), mécanicien, et de Sarah Malette (†1883). Né à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) le lundi 25 juin 1883 [231], y décédé en 1883, dans sa première année.

 

>v – Pierre Charland, fils de Louis Charland (~1861-1894), mécanicien, et de Clara Vallière (†~1888), né à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) le mercredi 6 octobre 1886, y décédé en 1886, dans sa première année.

 

>vi – Marie-Clara Charland, fille de Louis Charland (~1861-1894), mécanicien, et de Clara Vallière (†~1888), née à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) le dimanche 3 juin 1888, y décédée en 1888, dans sa première année.

 

]3[  – Madeleine Charland, fille de Pierre Charland (1836-1917), ingénieur-Mécanicien, et de Philomène Vaillant (1836-1923). Née à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) le mercredi 11 novembre 1863 [232], y décédée en 1863, dans sa première année.

 

]4[  – Célina Charland, fille de Pierre Charland (1836-1917), ingénieur-Mécanicien, et de Philomène Vaillant (1836-1923), née à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) le mardi 11 juillet 1865, y décédée le mardi 13 janvier 1925, à l’âge de soixante ans. À vingt-deux ans, elle se maria le lundi 18 avril 1887 à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) avec Charles Bouthilier, polisseur. Descendance non connue.

 

]5[  – Victoria Charland, fille de Pierre Charland (1836-1917), ingénieur-Mécanicien, et de Philomène Vaillant (1836-1923). Née à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) le dimanche 8 novembre 1868 [233], y décédée le lundi 15 mars 1897, à l’âge de vingt-neuf ans. À vingt-deux ans, elle se maria le lundi 10 février 1890 à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) avec Olivier Massy, tonnelier. Elle eut de son conjoint Sylva Massy qui suit

 

>i – Sylva Massy, fils d’Olivier Massy, tonnelier, et de Victoria Charland (1868-1897), né à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) en 1890, y décédé en 1918, à l’âge de vingt-huit ans. Il se maria avec Rose Gougeon, née en 1887, décédée en 1959, à l’âge de soixante-douze ans [234]. Il eut de cette femme deux enfants, Sylva et Robert qui suivent

 

<i – Sylva Massy, fils de Sylva Massy (1890-1918), et de Rose Gougeon (1887-1959), né à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) en 1915, mort en 1988, à l’âge de soixante-treize ans. Il se maria avec Georgette Beaudoin. Sa postérité n’est pas connue.

 

<ii – Robert Massy, fils de Sylva Massy (1890-1918), et de Rose Gougeon (1887-1959), né à St-Henri (Mtl.) ((Québec)) en 1917, décédé en 1988, à l’âge de soixante et onze ans. Il se maria avec Pierrette Gosselin, décédée le mercredi 29 décembre 1999. Il n’eut point de postérité.

 

_2_  – Jean-Baptiste Charland, fils de Jean Charland (~1800-~1860), cordonier, et de Flore Lejeune. Il se maria le lundi 17 octobre 1864 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Philomène Mercier. Ils ont eu Exilda qui suit. Jean-Baptiste se maria une deuxième fois le mardi 10 juillet 1888 à Ste-Brigitte Mtl. ((Québec)) avec Azilda Bourgoin. Il ne semble pas avoir eu de postérité. Jean-Baptiste se maria en troisièmes et dernières noces le lundi 2 novembre 1903, jour de la fête des morts à Ste-Brigitte Mtl. ((Québec)) avec Louise Quevillon. Pas de postérité connue.

 

]1[  – Exilda Charland, fille de Jean-Baptiste Charland, et de Philomène Mercier. Elle se maria le mardi 19 février 1889 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Charles Bourgoin. Pas de postérité pour ce couple.

 

(3)  – Jean-Baptiste Charland, fils d’Alexis Charland (1691-1760), cordonnier, et de Marie-Anne Allaire (°1694), né à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)) le samedi 17 février 1725. À vingt ans, il se maria le lundi 26 avril 1745 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Elisabeth Beausang, née vers 1724 [235]. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

(4)  – Marie-Anne Charland, fille d’Alexis Charland (1691-1760), cordonnier, et de Marie-Anne Allaire (°1694), née à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)) le vendredi 15 avril 1729, inhumée le jeudi 14 février 1743, à l’âge de quatorze ans.

 

d – Charles Dallaire, fils de Charles Allaire (1669-1742), et de Marie Bidet (1673-1745). Né à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 9 avril 1696, il fut baptisé le même jour [236], décédé à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 5 avril 1724, à l’âge de vingt-huit ans. DEATH : Hôpital Hôtel-Dieu. À vingt-six ans, il se maria le lundi 16 novembre 1722 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [237], après avoir établi un contrat, le jeudi 26 novembre 1722, à Saint-Joachim (Capitale-Nationale (Québec)) avec Marie-Madeleine Asselin, décédée le vendredi 23 février 1748. Son décès survint après deux ans de mariage. Il en a eu Marie-Josephte qui suit

 

(1)  – Marie-Josephte Dallaire, fille de Charles Dallaire (1696-1724), et de Marie-Madeleine Asselin (†1748), baptisée le lundi 1er novembre 1723, jour de la Toussaint. À vingt et un ans, elle se maria le lundi 19 octobre 1744 à Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Joseph Thibault, né en 1721 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC [238]. On ne lui connaît pas de postérité.

 

e – Antoine Dallaire, fils de Charles Allaire (1669-1742), et de Marie Bidet (1673-1745), né à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 15 février 1698, il fut baptisé le même jour, cité en 02 1698. BIRTH : Né en 1697 ou 1698.

 

f – Catherine Dallaire, fille de Charles Allaire (1669-1742), et de Marie Bidet (1673-1745), née à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 15 février 1698, elle fut tenue sur les fonts baptismaux le lendemain au même lieu, décédée à Île aux Coudres ((Québec)), QC le jeudi 11 janvier 1759, elle fut inhumée le lendemain au même endroit, à l’âge de soixante et un ans. À vingt-huit ans, elle se maria le lundi 25 novembre 1726 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir passé un contrat, le lundi 18 novembre 1726, à Saint-Joachim (Capitale-Nationale (Québec)) avec Joseph Delavoye, né le jeudi 13 janvier 1678 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé avant le samedi 11 octobre 1727 à St-Joachim (Can), QC [239]. Leur union dura un an. On ne lui connaît pas de descendance. À vingt-neuf ans, et après environ un an de veuvage, Catherine se maria une seconde fois le jeudi 16 octobre 1727 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir établi un contrat, le dimanche 12 octobre 1727, à Notaire Pinguet [240] avec Joseph-Simon Savard, né en 1689, décédé le samedi 20 septembre 1755 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, à l’âge de soixante-six ans [241]. Leur union dura vingt-huit ans. Naquirent de cette femme quatre enfants, Charles Savard, Catherine Savard, Jean-Baptiste Savard et Geneviève Savard qui suivent

 

(1)  – Charles Savard, fils de Joseph-Simon Savard (1689-1755), et de Catherine Dallaire (1698-1759), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 4 septembre 1729, il fut baptisé aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 15 novembre suivant. À vingt-deux ans, il se maria le lundi 23 août 1751 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Madeleine Gaulin, née en 1726, décédée le mardi 12 mai 1767 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, à l’âge de quarante et un ans [242]. De cette femme naquirent deux enfants, Madeleine et Dominique qui suivent. À trente-huit ans, et après environ un an de veuvage, Charles se maria une seconde fois le lundi 24 août 1767 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Marie-Françoise-Dorothée Paré, née le mardi 24 août 1734 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le mardi 29 septembre 1807 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-treize ans [243]. De là naquirent quatre enfants, Charlotte, François, Joseph et Pierre qui suivent

 

~1~  – Charlotte Savard, fille de Charles Savard (°1729), et de Marie-Françoise-Dorothée Paré (1734-1807), née à Île aux Coudres ((Québec)), QC vers 1768. À environ vingt ans, elle se maria le lundi 1er septembre 1788 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Louis-Alexis Tremblay, né le lundi 28 septembre 1761, veille de la Saint-Michel aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC [244]. Elle en a eu deux enfants, Marie-Anne Tremblay et Marie-Geneviève Tremblay qui suivent. À environ quarante-sept ans, Charlotte se maria une seconde fois le mardi 29 août 1815 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Agapit Tremblay, né en mars 1757 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [245] [246]. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

[1]  – Marie-Anne Tremblay, fille de Louis-Alexis Tremblay (°1761), et de Charlotte Savard (°~1768), venue au monde aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 20 juillet 1798. À dix-huit ans, elle se maria le jeudi 14 novembre 1816 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François Gagnon. Sans descendance connue.

 

[2]  – Marie-Geneviève Tremblay, fille de Louis-Alexis Tremblay (°1761), et de Charlotte Savard (°~1768), née aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 8 décembre 1800, y décédée le dimanche 24 avril 1864, à l’âge de soixante-quatre ans. À vingt et un ans, elle se maria le mardi 1er mai 1821 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Félix Pilote, né le lundi 3 avril 1797 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le lundi 26 novembre 1877, à l’âge de quatre-vingts ans [247]. Son décès survint après quarante-trois ans de mariage. Pas de postérité connue.

 

~2~  – François Savard, fils de Charles Savard (°1729), et de Marie-Françoise-Dorothée Paré (1734-1807). Il se maria le lundi 21 mai 1798 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Rosalie Bouchard, décédée le vendredi 5 novembre 1802 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Ils ont eu Roger qui suit. Après environ un an de veuvage, François se maria une seconde fois le lundi 1er août 1803 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Angélique Tremblay, née en avril 1780. On ne lui connaît pas de postérité.

 

[1]  – Roger Savard, fils de François Savard, et de Rosalie Bouchard (†1802). Il se maria le mardi 27 novembre 1838 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Olive Belley. Il ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

~3~  – Joseph Savard, fils de Charles Savard (°1729), et de Marie-Françoise-Dorothée Paré (1734-1807). Il se maria le lundi 25 février 1800 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Marie-Anne Dufour, née le lundi 6 juillet 1772 à Île aux Coudres ((Québec)), QC. Il n’eut point de postérité.

 

~4~  – Pierre Savard, fils de Charles Savard (°1729), et de Marie-Françoise-Dorothée Paré (1734-1807), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC en mars 1770. À vingt-trois ans, il se maria le mardi 12 novembre 1793 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Félicité Liénard-Durbois, née en juillet 1763 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [248]. Pas de postérité pour ce couple.

 

~5~  – Dominique Savard, fils de Charles Savard (°1729), et de Madeleine Gaulin (1726-1767). Il se maria le mardi 13 janvier 1795 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie Perron. Sa postérité n’est pas connue.

 

~6~  – Madeleine Savard, fille de Charles Savard (°1729), et de Madeleine Gaulin (1726-1767), née à Île aux Coudres ((Québec)), QC le dimanche 13 mars 1757. C’est là qu’elle décéda le mardi 15 décembre 1795, et qu’elle fut inhumée le lendemain, à l’âge de trente-huit ans. À vingt-sept ans, elle se maria le mardi 23 novembre 1784 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [249] avec Joseph-Marie Dallaire, né le vendredi 8 avril 1763 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, décédé avant 1850 [250], fils de François Dallaire (1734->1769), et de Marie-Anne Delage (1732-1809) [251], son cousin au IIIe degré du côté paternel [252]. Son décès survint après onze ans de mariage. Elle en a eu quatre enfants, Joseph Dallaire, Etienne-Damase Dallaire, Marie-Ange Dallaire et Constance Dallaire qui suivent

 

[1]  – Joseph Dallaire, fils de Joseph-Marie Dallaire (1763-<1850), et de Madeleine Savard (1757-1795), né vers 1785. À environ vingt-trois ans, il se maria le mardi 8 novembre 1808 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Ursule Barrette. Sa postérité n’est pas connue. À environ trente-huit ans, Joseph se maria une seconde fois le mardi 22 avril 1823 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC [253] avec Victoire Gaudreault. Pas de postérité connue.

 

[2]  – Etienne-Damase Dallaire, fils de Joseph-Marie Dallaire (1763-<1850), et de Madeleine Savard (1757-1795), né vers 1787. À environ vingt ans, il se maria le mardi 8 septembre 1807 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [254] avec Julienne Brisson, née à Île aux Coudres ((Québec)), QC. Il n’eut point de postérité.

 

[3]  – Marie-Ange Dallaire, dite Angélique, fille de Joseph-Marie Dallaire (1763-<1850), et de Madeleine Savard (1757-1795), née à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1793, décédée à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC le jeudi 22 décembre 1864, à l’âge de soixante et onze ans. À seize ans, elle se maria le mardi 19 septembre 1809 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir conclu un contrat, le lundi 18 septembre 1809, à Lévesque avec Magloire Gagnon, né le vendredi 30 décembre 1785 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le samedi 13 novembre 1858 à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC, à l’âge de soixante-treize ans [255]. Leur union dura quarante-neuf ans. Pas de postérité pour ce couple.

 

[4]  – Constance Dallaire, fille de Joseph-Marie Dallaire (1763-<1850), et de Madeleine Savard (1757-1795), née vers 1794. À environ vingt ans, elle se maria le mardi 20 septembre 1814 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Godfroy Girard. Elle ne semble pas avoir eu de postérité.

 

(2)  – Catherine Savard, fille de Joseph-Simon Savard (1689-1755), et de Catherine Dallaire (1698-1759), née à Île aux Coudres ((Québec)), QC le jeudi 10 mai 1731. À dix-sept ans, elle se maria le lundi 19 août 1748 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Antoine Marié, né le lundi 27 novembre 1724 à Sainte-Foy (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, décédé avant 1764 [256]. Elle eut de son conjoint trois enfants, Charles Marié, Madeleine Marié et Marie-Louise Marié qui suivent. À trente-trois ans, et après environ un an de veuvage, Catherine se maria une seconde fois le lundi 24 septembre 1764 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec André Couturier, né le dimanche 2 septembre 1736 à Champlitte (Haute-Saône (Franche-Comté)), Franche Comté [257] [258]. Elle en eut trois enfants, André Couturier, Catherine Couturier et Jean Couturier qui suivent

 

~1~  – Charles Marié, fils d’Antoine Marié (1724-<1764), et de Catherine Savard (°1731). Il se maria le lundi 20 février 1775 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Geneviève Chevalier, née le mercredi 15 juillet 1750. De cette femme naquit Elisabeth qui suit

 

[1]  – Elisabeth Marié, fille de Charles Marié, et de Geneviève Chevalier (°1750). Elle se maria le mardi 29 octobre 1811 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Florent Dufour. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

~2~  – Madeleine Marié, fille d’Antoine Marié (1724-<1764), et de Catherine Savard (°1731). Elle se maria le mercredi 7 janvier 1784 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Nicolas Morin, né le samedi 19 mars 1763 à St-Joachim (Can), QC, décédé le lundi 9 juin 1806 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quarante-trois ans, fils de Marie-Françoise-Dorothée Paré (1734-1807). Sa postérité n’est pas connue.

 

~3~  – Marie-Louise Marié, fille d’Antoine Marié (1724-<1764), et de Catherine Savard (°1731), née à Île aux Coudres ((Québec)), QC le jeudi 7 mars 1754. À dix-huit ans, elle se maria le lundi 1er juin 1772 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Félix-Philémon Pilote, né le lundi 8 mars 1745 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [259]. Ils eurent Antoinette Pilote qui suit

 

[1]  – Antoinette Pilote, fille de Félix-Philémon Pilote (°1745), et de Marie-Louise Marié (°1754), née à Île aux Coudres ((Québec)), QC le lundi 8 octobre 1781. À vingt-quatre ans, elle se maria le mardi 3 septembre 1805 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Isaac Gagnon, né le jeudi 26 octobre 1780 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [260]. Elle ne semble pas avoir eu de postérité.

 

~4~  – André Couturier, fils d’André Couturier (°1736), et de Catherine Savard (°1731). Il se maria le lundi 4 octobre 1790 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Geneviève Ouellet. On ne connaît aucun enfant de ce couple. André se maria une seconde fois le lundi 24 février 1794 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Charlotte St-Amant. Il en a eu André qui suit

 

[1]  – André Couturier, fils d’André Couturier, et de Charlotte St-Amant. Il se maria le vendredi 15 septembre 1820 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Olive Maltais, fille de Jean-Marie Maltais (1756-1837), et de Marie-Charlotte Dallaire (°1766). Ils ont eu Joséphine qui suit

 

)1(  – Joséphine Couturier, fille d’André Couturier, et d’Olive Maltais. Elle se maria le lundi 23 février 1857 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Séraphin Guérin, fils d’Isidore Guérin – St-Hilaire (°1794), et d’Antoinette Dallaire (~1800-1873), son cousin au IIIe degré du côté maternel [261]. Sa postérité n’est pas connue.

 

~5~  – Catherine Couturier, fille d’André Couturier (°1736), et de Catherine Savard (°1731). Elle se maria le lundi 19 novembre 1792 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Ignace Lessard. Sans postérité connue.

 

~6~  – Jean Couturier, fils d’André Couturier (°1736), et de Catherine Savard (°1731). Il se maria le mercredi 18 octobre 1786 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Rose Tremblay. Sans postérité connue.

 

(3)  – Jean-Baptiste Savard, fils de Joseph-Simon Savard (1689-1755), et de Catherine Dallaire (1698-1759), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 5 juillet 1734. À vingt-deux ans, il se maria le samedi 23 octobre 1756 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Madeleine Lavoie, née le mercredi 26 décembre 1736, lendemain de Noël à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC [262]. Il en a eu Anne-Emérance qui suit. À vingt-sept ans, Jean-Baptiste se maria une deuxième fois le dimanche 5 avril 1761 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Félicité Tremblay, née le dimanche 23 septembre 1742 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée en 1776, à l’âge de trente-quatre ans [263]. De là naquirent deux enfants, Jean et Joseph qui suivent. À trente-six ans, Jean-Baptiste se maria en troisièmes et dernières noces le lundi 16 juillet 1770 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Marie-Charlotte Audibert. Il en a eu cinq enfants, Etienne, François, Honoré, Louis et Olive qui suivent

 

~1~  – Etienne Savard, fils de Jean-Baptiste Savard (°1734), et de Marie-Charlotte Audibert, né le lundi 3 mai 1773. À vingt-cinq ans, il se maria le lundi 26 novembre 1798 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Charlotte Verreault, née vers 1778 [264]. Il ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

~2~  – François Savard, fils de Jean-Baptiste Savard (°1734), et de Marie-Charlotte Audibert, né le vendredi 17 juillet 1778, cité en 18 06 1805. À vingt-sept ans, il se maria le mardi 18 juin 1805 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Anne Hewett. Sans postérité connue.

 

~3~  – Honoré Savard, fils de Jean-Baptiste Savard (°1734), et de Marie-Charlotte Audibert, né vers 1780. À environ trente-deux ans, il se maria le mardi 10 novembre 1812 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Thérèse Barrette. Sans descendance connue.

 

~4~  – Louis Savard, fils de Jean-Baptiste Savard (°1734), et de Marie-Charlotte Audibert. Il se maria le lundi 17 octobre 1808 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Félicité Gagnon, née le lundi 17 janvier 1780 à Île aux Coudres ((Québec)), QC. Il n’eut point de postérité.

 

~5~  – Olive Savard, fille de Jean-Baptiste Savard (°1734), et de Marie-Charlotte Audibert, née en 1787, mort dès 1855. À vingt-deux ans, elle se maria le vendredi 6 janvier 1809 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Ambroise Jean, décédé le lundi 21 décembre 1846 à St-Irénée (Can), QC. Leur union dura trente-sept ans. Pas de postérité connue. À soixante ans, et après environ un an de veuvage, Olive se maria une seconde fois le mercredi 30 juin 1847 à St-Irénée (Can), QC avec Moïse Belley. Elle eut pour enfant Louis Belley qui suit

 

[1]  – Louis Belley, fils de Moïse Belley, et d’Olive Savard (1787-<1855). Il se maria le vendredi 13 septembre 1844 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Louise Amyot-Villeneuve. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

~6~  – Anne-Emérance Savard, fille de Jean-Baptiste Savard (°1734), et de Madeleine Lavoie (°1736). Elle se maria le mardi 7 janvier 1777 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Pierre Lord. Elle n’eut point de postérité.

 

~7~  – Jean Savard, fils de Jean-Baptiste Savard (°1734), et de Félicité Tremblay (1742-1776), venu au monde à Île aux Coudres ((Québec)), QC le dimanche 28 novembre 1762, il fut reçu au baptême le mercredi 15 décembre suivant au même lieu. À trente et un ans, il se maria le lundi 18 novembre 1793 [265] à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Josephte Lavoie, née le mercredi 15 décembre 1762 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, décédée le vendredi 9 avril 1847 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-cinq ans [266]. Pas de postérité connue.

 

~8~  – Joseph Savard, fils de Jean-Baptiste Savard (°1734), et de Félicité Tremblay (1742-1776), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le jeudi 12 juin 1766. À vingt-huit ans, il se maria le lundi 20 janvier 1794 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Françoise Bergeron, née le dimanche 4 août 1776 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [267]. Ils ont eu Modeste qui suit

 

[1]  – Modeste Savard, fille de Joseph Savard (°1766), et de Françoise Bergeron (°1776). Elle se maria le lundi 4 mai 1829 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Louis Belley. Ils eurent quatre enfants, Marie-Françoise Belley, Simon Belley, Adéline Belley et Joseph Belley qui suivent

 

)1(  – Marie-Françoise Belley, fille de Louis Belley, et de Modeste Savard, née à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 17 septembre 1832. À seize ans, elle se maria le mardi 2 mai 1848 à Grande-Baie (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Léandre Mcnicoll, fils d’André-Henri Mcnicoll (°1798), et de Marie-Josephte Bergeron. On ne lui connaît pas de postérité.

 

)2(  – Simon Belley, fils de Louis Belley, et de Modeste Savard, né vers le dimanche 1er novembre 1835, jour de la Toussaint, décédé à Labrecque (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC le mercredi 26 mai 1920. RECENSEMENT-CENSUS(1901) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Chambord,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Saint-Louis-de-Metabetchuan & Saint-Hilaire G(1)-1 Page 12<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp ?id=40254&highlight=47″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> Rentier. À environ vingt ans, il se maria le mardi 21 août 1855 à Grande-Baie (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Marie-Louise Tremblay, née en 1839, décédée le lundi 27 mars 1876 à St-Prime (Can), QC, à l’âge de trente-sept ans [268]. Leur union dura vingt et un ans. On ne connaît aucun enfant de ce couple. À environ quarante-deux ans, et après environ un an de veuvage, Simon se maria une seconde fois le lundi 26 novembre 1877 à Chambord (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Zoé Lavoie, née vers le samedi 2 septembre 1843 [269] [270]. On ne lui connaît pas de postérité.

 

)3(  – Adéline Belley, fille de Louis Belley, et de Modeste Savard, née vers le lundi 1er juin 1840, décédée à Normandin (Can), QC le dimanche 11 janvier 1903, elle fut inhumée le surlendemain au même endroit. RECENSEMENT-CENSUS(1901) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Normandin,Maria-Chapdelaine,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Normandin & Girard Q Page 13<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp ?id=39923&highlight=49″>Voir la page / <i>See the page</i></a>. À environ vingt-quatre ans, elle se maria le lundi 11 avril 1864 à Laterrière (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Julien Gauthier, né vers le jeudi 12 août 1841 [271] [272]. Sa postérité n’est pas connue.

 

)4(  – Joseph Belley, fils de Louis Belley, et de Modeste Savard. Il se maria le vendredi 23 avril 1852 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Adélaïde Boulianne. Pas de postérité connue. Joseph se maria une seconde fois le mardi 18 août 1885 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Louise Maltais. Il ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

(4)  – Geneviève Savard, fille de Joseph-Simon Savard (1689-1755), et de Catherine Dallaire (1698-1759), née à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 1er juin 1736. À dix-huit ans, elle se maria le mardi 19 mars 1754 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Sébastien-Dominique Hervé, né le jeudi 27 septembre 1736 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le dimanche 8 mars 1812 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, à l’âge de soixante-seize ans [273]. Elle en eut six enfants, Marie-Anne Harvey, Sébastien Harvey, David Harvey, Félicité Harvey, Dominique-Isaïe Harvey et Geneviève Harvey qui suivent

 

~1~  – Marie-Anne Harvey, fille de Sébastien-Dominique Hervé (1736-1812), et de Geneviève Savard (°1736), venue au monde à Île aux Coudres ((Québec)), QC le vendredi 3 décembre 1762. À vingt-trois ans, elle se maria le lundi 4 avril 1785 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Henri-Joseph Desbiens, né le dimanche 16 septembre 1759 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [274]. Sans postérité connue.

 

~2~  – Sébastien Harvey, fils de Sébastien-Dominique Hervé (1736-1812), et de Geneviève Savard (°1736). Il se maria le lundi 18 juillet 1791 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Catherine-Marie Denis-Quimper. Sans descendance connue.

 

~3~  – David Harvey, fils de Sébastien-Dominique Hervé (1736-1812), et de Geneviève Savard (°1736), né vers 1764. À environ vingt-quatre ans, il se maria le lundi 3 mars 1788 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Louise Breton. Il n’eut point de postérité.

 

~4~  – Félicité Harvey, fille de Sébastien-Dominique Hervé (1736-1812), et de Geneviève Savard (°1736), née à Île aux Coudres ((Québec)), QC le mardi 18 juillet 1769. À dix-huit ans, elle se maria le mardi 27 novembre 1787 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Joseph Perron. Elle eut de son conjoint Antoinette Perron qui suit

 

[1]  – Antoinette Perron, fille de Joseph Perron, et de Félicité Harvey (°1769). Elle se maria le mardi 6 novembre 1810 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marcel Lavoie. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

~5~  – Dominique-Isaïe Harvey, fils de Sébastien-Dominique Hervé (1736-1812), et de Geneviève Savard (°1736), né le samedi 7 octobre 1775. À vingt-deux ans, il se maria le lundi 30 janvier 1797 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Madeleine Perron, née le mercredi 31 juillet 1771 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [275]. Descendance non connue.

 

~6~  – Geneviève Harvey, dite Dit HERVÉ, fille de Sébastien-Dominique Hervé (1736-1812), et de Geneviève Savard (°1736), née à Île aux Coudres ((Québec)), QC en janvier 1781, elle fut tenue sur les fonts baptismaux le jeudi 18 janvier suivant en la même localité. À vingt ans, elle se maria le mardi 6 octobre 1801 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Brassard, né le samedi 10 février 1781 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC [276]. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

g – Jacques Dallaire, fils de Charles Allaire (1669-1742), et de Marie Bidet (1673-1745), né à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 18 janvier 1700, il fut baptisé le même jour au même lieu [277], décédé à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 16 juillet 1750, il fut inhumé le même jour au même endroit, à l’âge de cinquante ans [278]. NAISSANCE-BIRTH : Né en 1699 ou 1700. À vingt-quatre ans, il se maria le lundi 29 mai 1724 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC [279], après avoir fait rédiger un contrat, le mardi 16 mai 1724, à Crépin avec Marie-Angélique Cloutier, née le jeudi 24 juillet 1692 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée le mardi 16 décembre 1749, à l’âge de cinquante-sept ans [280]. Leur union dura vingt-cinq ans. Il en a eu neuf enfants, Marie-Angélique, Marie-Thérèse, Marie-Madeleine, Judith, Marie-Cécile, Jacques, François, Etienne et Marie qui suivent

 

(1)  – Marie-Angélique Dallaire, fille de Jacques Dallaire (1700-1750), et de Marie-Angélique Cloutier (1692-1749), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 15 février 1725, elle fut baptisée le lendemain au même endroit [281]. À vingt-cinq ans, elle se maria le lundi 9 novembre 1750 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [282] [283] avec Pierre Laliberté, né le mardi 2 novembre 1723, jour de la fête des morts à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [284]. Elle en a eu trois enfants, Angélique Laliberté, Joseph Laliberté et Louis Laliberté qui suivent

 

~1~  – Angélique Laliberté, fille de Pierre Laliberté (°1723), et de Marie-Angélique Dallaire (°1725). Elle se maria le mercredi 29 janvier 1777 à Saint-Charles-de-Bellechasse (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Charles Labrecque. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

~2~  – Joseph Laliberté, fils de Pierre Laliberté (°1723), et de Marie-Angélique Dallaire (°1725). Il se maria le lundi 26 novembre 1798 à St-Vallier (Can), QC avec Marie-Reine Guillemette. On ne lui connaît pas de descendance.

 

~3~  – Louis Laliberté, dit dit LAINESSE, fils de Pierre Laliberté (°1723), et de Marie-Angélique Dallaire (°1725). Il se maria le mardi 7 juillet 1778 à St-Michel (Can), QC avec Madeleine Marcoux. Sans postérité connue.

 

(2)  – Marie-Thérèse Dallaire, fille de Jacques Dallaire (1700-1750), et de Marie-Angélique Cloutier (1692-1749), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 8 novembre 1726, elle fut tenue sur les fonts baptismaux le même jour en la même localité [285]. À vingt ans, elle se maria le lundi 31 janvier 1746 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir passé un contrat, le jeudi 20 janvier 1746, à Jacob [286] avec François-de-Sales Tarau-Champagne, né le lundi 5 mai 1721 à St-Vallier (Can), QC [287]. Elle n’eut point de postérité.

 

(3)  – Marie-Madeleine Dallaire, fille de Jacques Dallaire (1700-1750), et de Marie-Angélique Cloutier (1692-1749), mise au monde à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 2 novembre 1728, jour de la fête des morts, elle fut tenue sur les fonts baptismaux le vendredi 12 novembre 1728, lendemain de la Saint-Martin d’hiver au même lieu [288]. À vingt-cinq ans, elle se maria le lundi 19 novembre 1753 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [289], après avoir passé un contrat, le vendredi 16 novembre 1753, à Fortier [290] avec Louis Delage, né le vendredi 3 février 1730 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [291]. Ils eurent Charles Delage qui suit

 

~1~  – Charles Delage, fils de Louis Delage (°1730), et de Marie-Madeleine Dallaire (°1728). Il se maria le mardi 1er mai 1792 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Anne Huot. Sans postérité connue.

 

(4)  – Judith Dallaire, fille de Jacques Dallaire (1700-1750), et de Marie-Angélique Cloutier (1692-1749). Venue au monde à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 4 mai 1730, elle fut tenue sur les fonts baptismaux le lendemain au même endroit [292] [293], y décédée le mardi 30 mai 1730, dans sa première année.

 

(5)  – Marie-Cécile Dallaire, fille de Jacques Dallaire (1700-1750), et de Marie-Angélique Cloutier (1692-1749), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 15 août 1731, jour de l’Assomption, elle fut baptisée le même jour au même lieu [294].

 

(6)  – Jacques Dallaire, fils de Jacques Dallaire (1700-1750), et de Marie-Angélique Cloutier (1692-1749). Né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 17 juin 1733, il fut baptisé le même jour en la même localité [295] [296]. C’est là qu’il décéda le dimanche 30 août 1733, et qu’il fut inhumé le même jour, dans sa première année.

 

(7)  – François Dallaire, fils de Jacques Dallaire (1700-1750), et de Marie-Angélique Cloutier (1692-1749), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 19 août 1734, il fut tenu sur les fonts baptismaux le même jour au même endroit [297], vivant en 19 08 1769. <TABLE RULES= »ROWS » ALIGN= »CENTER » style= »font-family : arial ; font-size : 16px ; border : 5px outset green ; width : 90% ; background-image : url(http ://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/ghost-tree.jpg) ; » CELLSPACING= »1″ CELLPADDING= »5″ >

<TR><TD style= »width : 10% ; font-family : vardena ; color : #800000 ; font-size : 17px ; font-weight : bold ; text-align :center ; »>Mariage</TD><TD style= »width : 90% ; font-family : Comic Sans MS ; color : #800000 ; font-size : 16px ; text-align :justify ; »>François et Marie-Anne ont sigé un contrat de mariage le 20 novembre 1754 devant le notaire Joseph Fortier qui était aussi présent au mariage. Voici la transcription de l’acte de mariage extrait des registres de la paroisse de St-Jeande l’Île d’Orléans :<div style= »margin-left : 5% ; margin-right : 5% ; font-family : French Script MT ; font-size : 22px ; »>L’an mil sept cent cinquante quatre le vingt cinq novembre par moy prêtre missionnaire sousigné après la publication desbans entre François Allaire fils de défunt Jacques Allaire et de Marie Angélique Cloutier de la paroisse du Château riché, les père et mère et de Marianne Delage fille de défunt Charles Delage et de Marie Joseph Plante les përe etmère de la paroisse de Saint Jean ne s’étant point trouvé d’empêchement à leur mariage avons reçu leur mutuel consentement et leur avons donné la bénédiction nuptiale selon les cérémonies prescrites par la sainte eglise, en présencedu côté de l’époux de Joseph et Etienne Allaire les oncles, du côté de l’épouse Louis Delage son frère de Joseph Fortier et Joseph Marie Plante les oncles, Joseph Allaire et Joseph Fortier notaire ont sigé avec moy les autres ont déclaré ne savoir signer de ce requis suivant les ordonnances. François Guillon prètre missionnaire de la paroisse de St Jean Baptiste</div>Cliquez sur ce lien pour voir <A HREF= »http ://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/dal_del_m.jpg » TARGET= »_blank »>la page</A> du microfilm.</TD></TR>

</TABLE>. À vingt ans, il se maria le lundi 25 novembre 1754 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [298] avec Marie-Anne Delage, née le samedi 26 janvier 1732 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le lundi 27 novembre 1809 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, à l’âge de soixante-dix-sept ans [299] [300]. Leur union dura quinze ans, au moins. Il eut de cette femme onze enfants, François, Marie-Angélique, François, Etienne-Gaspard, Marie-Anne, Marie-Josephte, Joseph-Marie, Louis-Pierre, Marie-Charlotte, Geneviève et Marie-Madeleine qui suivent

 

~1~  – François Dallaire, fils de François Dallaire (1734->1769), et de Marie-Anne Delage (1732-1809), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le mardi 16 septembre 1755, il fut porté au baptême le surlendemain au même endroit [301], mort dès 1758.

 

~2~  – Marie-Angélique Dallaire, fille de François Dallaire (1734->1769), et de Marie-Anne Delage (1732-1809), née à Île aux Coudres ((Québec)), QC le jeudi 3 février 1757, elle fut baptisée le mardi 8 mars suivant au même lieu [302], décédée à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 26 juillet 1831, à l’âge de soixante-quatorze ans. À vingt-sept ans, elle se maria le mardi 23 novembre 1784 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Agapit-Archibald Mcnicoll, né en 1762, décédé le mercredi 1er février 1832 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, à l’âge de soixante-dix ans [303]. Son décès survint après quarante-sept ans de mariage. De cette femme naquirent cinq enfants, Catherine Mcnicoll, Luce Mcnicoll, Thomas Mcnicoll, Scholastique Mcnicoll et André-Henri Mcnicoll qui suivent

 

[1]  – Catherine Mcnicoll, fille d’Agapit-Archibald Mcnicoll (1762-1832), et de Marie-Angélique Dallaire (1757-1831). Née à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 1er janvier 1786, premier jour de l’année [304], morte le dimanche 22 février 1818, à l’âge de trente-deux ans. À dix-huit ans, elle se maria le lundi 3 septembre 1804 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François-Basile Tremblay, né en août 1778 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, décédé le lundi 22 août 1864 [305] à Grande-Baie (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-six ans [306], fils de François Tremblay (°1755), et de Madeleine Baucher (°1758) [307]. Son décès survint après quatorze ans de mariage. Sans descendance connue.

 

[2]  – Luce Mcnicoll, fille d’Agapit-Archibald Mcnicoll (1762-1832), et de Marie-Angélique Dallaire (1757-1831), née à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 15 décembre 1786. À vingt et un ans, elle se maria le lundi 27 avril 1807 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Gravel, né le jeudi 21 juin 1781 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [308]. Elle n’eut point de postérité.

 

[3]  – Thomas Mcnicoll, fils d’Agapit-Archibald Mcnicoll (1762-1832), et de Marie-Angélique Dallaire (1757-1831), né à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 18 mars 1792. À vingt ans, il se maria le mardi 13 octobre 1812 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Modeste Tremblay. On ne lui connaît pas de descendance.

 

[4]  – Scholastique Mcnicoll, fille d’Agapit-Archibald Mcnicoll (1762-1832), et de Marie-Angélique Dallaire (1757-1831), née à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 19 avril 1795, décédée à Bagotville (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC le dimanche 19 décembre 1852, à l’âge de cinquante-sept ans. À vingt-huit ans, elle se maria le lundi 10 février 1823 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean Mauger, né en novembre 1797 à Grouville (Gbr), Îles Normandes, décédé le jeudi 26 décembre 1861, lendemain de Noël à Laterrière (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC, à l’âge de soixante-quatre ans [309] [310]. Son décès survint après vingt-neuf ans de mariage. Ils ont eu Marie Munger qui suit

 

)1(  – Marie Munger, fille de Jean Mauger (1797-1861), et de Scholastique Mcnicoll (1795-1852), née à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1824, elle fut reçue au baptême le mercredi 7 avril suivant en la même localité, décédée à Laterrière (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC le samedi 9 février 1889, elle fut inhumée le mardi 12 février suivant au même lieu, à l’âge de soixante-cinq ans. À dix-neuf ans, elle se maria le lundi 6 février 1843 à Grande-Baie (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC [311] avec Pierre Tremblay, né vers 1820 [312]. Pas de postérité connue.

 

[5]  – André-Henri Mcnicoll, fils d’Agapit-Archibald Mcnicoll (1762-1832), et de Marie-Angélique Dallaire (1757-1831), né à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 9 novembre 1798. À vingt-trois ans, il se maria le mardi 27 février 1821 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Josephte Bergeron. Il en eut deux enfants, Joseph et Léandre qui suivent

 

)1(  – Joseph Mcnicoll, fils d’André-Henri Mcnicoll (°1798), et de Marie-Josephte Bergeron. Il se maria le mardi 18 novembre 1851 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marguerite Coté. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

)2(  – Léandre Mcnicoll, fils d’André-Henri Mcnicoll (°1798), et de Marie-Josephte Bergeron. Il se maria le mardi 2 mai 1848 à Grande-Baie (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Marie-Françoise Belley, née le lundi 17 septembre 1832 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, fille de Louis Belley, et de Modeste Savard. Il ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

~3~  – François Dallaire, fils de François Dallaire (1734->1769), et de Marie-Anne Delage (1732-1809), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le jeudi 30 mars 1758, il fut baptisé le lundi 3 avril suivant en la même localité [313], décédé à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le jeudi 3 septembre 1812, il fut porté en terre le même jour en la même localité, à l’âge de cinquante-quatre ans. À vingt-cinq ans, il se maria le mardi 29 avril 1783 à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Catherine Levasseur, née le dimanche 5 septembre 1762 [314]. Sans postérité connue.

 

~4~  – Etienne-Gaspard Dallaire, fils de François Dallaire (1734->1769), et de Marie-Anne Delage (1732-1809), né aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 6 janvier 1760, il fut baptisé le même jour au même endroit [315], décédé le vendredi 15 mai 1818, à l’âge de cinquante-huit ans. À vingt-cinq ans, il se maria le lundi 3 octobre 1785 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Madeleine Bilodeau, née le jeudi 18 juillet 1765 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, y décédée le mercredi 21 mars 1849, à l’âge de quatre-vingt-quatre ans [316]. Son décès survint après trente-trois ans de mariage. Ils eurent six enfants, Catherine, Grégoire, Gaspard, François-Xavier, Pierre et Françoise qui suivent

 

[1]  – Catherine Dallaire, fille d’Etienne-Gaspard Dallaire (1760-1818), et de Madeleine Bilodeau (1765-1849), née à Île aux Coudres ((Québec)), QC le lundi 18 août 1788. À vingt-cinq ans, elle se maria le mardi 4 mai 1813 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Abraham-Simon Tremblay, né le dimanche 28 octobre 1792 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, y décédé le vendredi 4 mai 1883, à l’âge de quatre-vingt-onze ans [317], fils de Michel-David Tremblay (°1748), et de Marie Demeules (°1749). Elle ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

[2]  – Grégoire Dallaire, fils d’Etienne-Gaspard Dallaire (1760-1818), et de Madeleine Bilodeau (1765-1849), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le mercredi 21 mars 1792. À vingt et un ans, il se maria le mardi 23 février 1813 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [318] avec Emérentienne Tremblay, née en 1790 [319], fille de Michel-David Tremblay (°1748), et de Marie Demeules (°1749). On ne lui connaît pas de descendance.

 

[3]  – Gaspard Dallaire, fils d’Etienne-Gaspard Dallaire (1760-1818), et de Madeleine Bilodeau (1765-1849), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le lundi 16 novembre 1795. À vingt-deux ans, il se maria le lundi 3 novembre 1817 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [320] avec Angèle Gagnon, née à Île aux Coudres ((Québec)), QC. Sans descendance connue.

 

[4]  – François-Xavier Dallaire, fils d’Etienne-Gaspard Dallaire (1760-1818), et de Madeleine Bilodeau (1765-1849). Mis au monde à Île aux Coudres ((Québec)), QC le lundi 9 avril 1798 [321] [322], décédé à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 17 avril 1851, à l’âge de cinquante-trois ans. À vingt-trois ans, il se maria le mardi 20 février 1821 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [323] avec Monique Harvey, née le lundi 5 mai 1800 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, décédée en avril 1863 à Aston Junction ((Québec)), à l’âge de soixante-trois ans [324]. Son décès survint après trente ans de mariage. Ils ont eu Irenée qui suit

 

)1(  – Irenée Dallaire, fils de François-Xavier Dallaire (1798-1851), et de Monique Harvey (1800-1863). Né à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 16 octobre 1830 [325], décédé à Jonquière (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC le jeudi 23 octobre 1890, à l’âge de soixante ans. RECENSEMENT-CENSUS(1881) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Saguenay(Jonquière),Saguenay – Lac-St-Jean,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http ://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp ?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1080122&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> Cultivateur. À vingt et un ans, il se maria le mardi 7 octobre 1851 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC [326] avec Louise Desbiens, née le vendredi 5 mars 1830 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC [327] [328]. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

[5]  – Pierre Dallaire, fils d’Etienne-Gaspard Dallaire (1760-1818), et de Madeleine Bilodeau (1765-1849), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le dimanche 7 décembre 1800. À vingt-cinq ans, il se maria le lundi 7 novembre 1825 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Julienne Brassard, née le mercredi 19 novembre 1794 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [329]. Sa postérité n’est pas connue. À trente-cinq ans, Pierre se maria une seconde fois le mardi 3 février 1835 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Domitille Bergeron, née à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Pas de postérité connue.

 

[6]  – Françoise Dallaire, fille d’Etienne-Gaspard Dallaire (1760-1818), et de Madeleine Bilodeau (1765-1849). Née à Île aux Coudres ((Québec)), QC le jeudi 7 mars 1805 [330], y décédée le jeudi 8 février 1855, à l’âge de cinquante ans. À vingt et un ans, elle se maria le lundi 23 octobre 1826 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [331] avec Jean-Baptiste Tremblay, né le mercredi 1er septembre 1802 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [332]. Sans postérité connue.

 

~5~  – Marie-Anne Dallaire, fille de François Dallaire (1734->1769), et de Marie-Anne Delage (1732-1809), née à Île aux Coudres ((Québec)), QC le vendredi 25 décembre 1761, jour de Noël, elle fut reçue au baptême aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 17 avril 1762 [333]. À vingt-deux ans, elle se maria le mardi 14 octobre 1783 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Joseph Simard, né le samedi 22 novembre 1760 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le samedi 19 octobre 1811, à l’âge de cinquante et un ans [334]. Elle eut de son conjoint trois enfants, François Simard, Monique Simard et Catherine Simard qui suivent

 

[1]  – François Simard, fils de Joseph Simard (1760-1811), et de Marie-Anne Dallaire (°1761), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 8 août 1784. À vingt ans, il se maria le mardi 7 août 1804 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Félicité Tremblay, née le mercredi 11 septembre 1776 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [335], fille d’Etienne Tremblay (°1752), et de Scholastique Desmeules (°1754). Il ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

[2]  – Monique Simard, fille de Joseph Simard (1760-1811), et de Marie-Anne Dallaire (°1761). Elle se maria le mardi 21 novembre 1809 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François Lavoie. Elle ne semble pas avoir eu de postérité.

 

[3]  – Catherine Simard, fille de Joseph Simard (1760-1811), et de Marie-Anne Dallaire (°1761), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 4 juillet 1787. À dix-huit ans, elle se maria le mardi 18 juin 1805 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Luc Tremblay, né vers 1785 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [336]. De là naquit Euloge Tremblay qui suit

 

)1(  – Euloge Tremblay, fils de Luc Tremblay (°~1785), et de Catherine Simard (°1787), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 17 février 1807, y décédé le jeudi 26 février 1891, à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. À quarante-sept ans, il se maria le lundi 27 février 1854 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Olive Bouchard. On ne lui connaît pas de descendance.

 

~6~  – Marie-Josephte Dallaire, dite Josette, fille de François Dallaire (1734->1769), et de Marie-Anne Delage (1732-1809), née à Île aux Coudres ((Québec)), QC vers 1762. BIRTH : ou 1765. À environ vingt ans, elle se maria le mardi 8 octobre 1782 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [337] avec François-Sauveur Guay, né le mardi 2 avril 1754 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le vendredi 30 mai 1794, à l’âge de quarante ans [338]. Elle eut de son conjoint quatre enfants, Anne-Marie Guay, Marie-Olive Guay, Scholastique Guay et Angélique Guay qui suivent. À environ trente-trois ans, et après environ un an de veuvage, Marie-Josephte se maria une seconde fois le mardi 28 juillet 1795 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François-Sauveur Tremblay, né en octobre 1775 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [339]. Ils eurent deux enfants, Christine Tremblay et Rosalie Tremblay qui suivent

 

[1]  – Rosalie Tremblay, fille de François-Sauveur Tremblay (°1775), et de Marie-Josephte Dallaire (°~1762). Elle se maria le mardi 13 janvier 1818 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Bouchard. Sa postérité n’est pas connue.

 

[2]  – Christine Tremblay, fille de François-Sauveur Tremblay (°1775), et de Marie-Josephte Dallaire (°~1762), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 23 avril 1796. À quatorze ans, elle se maria le mardi 27 novembre 1810 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joachim Boivin, né le lundi 7 février 1785 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [340]. De là naquit Marine-Marie Boivin qui suit

 

)1(  – Marine-Marie Boivin, fille de Joachim Boivin (°1785), et de Christine Tremblay (°1796), venue au monde à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1811, elle fut baptisée le dimanche 1er septembre suivant au même lieu. À dix-huit ans, elle se maria le mardi 10 novembre 1829 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Martel, né en 1797 [341]. Ils ont eu deux enfants, Angélina Martel et Etienne Martel qui suivent

 

_1_  – Angélina Martel, fille de Jean-Baptiste Martel (°1797), et de Marine-Marie Boivin (°1811). Elle se maria le mardi 18 janvier 1876 à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Joseph Gravel. Sans descendance connue.

 

_2_  – Etienne Martel, fils de Jean-Baptiste Martel (°1797), et de Marine-Marie Boivin (°1811). Il se maria le lundi 20 janvier 1868 à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC [342] avec Marie Bluteau. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

[3]  – Marie-Olive Guay, fille de François-Sauveur Guay (1754-1794), et de Marie-Josephte Dallaire (°~1762), venue au monde à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 27 juillet 1786. À dix-sept ans, elle se maria le mardi 24 mai 1803 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean Simard, né le dimanche 16 février 1772 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [343]. Sa postérité n’est pas connue.

 

[4]  – Scholastique Guay, fille de François-Sauveur Guay (1754-1794), et de Marie-Josephte Dallaire (°~1762). Elle se maria le lundi 25 juillet 1808 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Bouchard. Sa postérité n’est pas connue.

 

[5]  – Anne-Marie Guay, fille de François-Sauveur Guay (1754-1794), et de Marie-Josephte Dallaire (°~1762). Elle se maria le mardi 23 août 1814 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Dufour, né vers 1792. Elle eut de cet homme Alexandrine Dufour qui suit

 

)1(  – Alexandrine Dufour, fille de Joseph Dufour (°~1792), et d’Anne-Marie Guay. Ne vivait plus en 1846. Elle se maria le mardi 13 novembre 1832 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François Martel, né en 1805, décédé avant avril 1881. Leur union dura quatorze ans, au plus. Ils eurent deux enfants, Israël Martel et Adolphe Martel qui suivent

 

_1_  – Israël Martel, fils de François Martel (1805-<1881), et d’Alexandrine Dufour (<1846), né vers le dimanche 3 mai 1835. RECENSEMENT-CENSUS(1901) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> St-Côme – Linière,Beauce-Sartigan,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b><br>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i><br>Saint-Côme-de-KennebecG-1 Page 3<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp ?id=36886&highlight=40″>Voir la page / <i>See the page</i></a><br><b>Note :</b> Cultivateur<br>

 

RECENSEMENT-CENSUS(1911) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> St-Prime,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, St. Prime (51) Page 14<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census11/Test9.jsp ?id=147831&highlight=20″>Voir la page / <i>See the page</i></a><br><b>Note :</b> Cultivateur<br>. À environ vingt-deux ans, il se maria le mardi 14 juillet 1857 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Aglaé Guay, née en septembre 1837 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [344] [345]. On ne lui connaît pas de descendance.

 

_2_  – Adolphe Martel, fils de François Martel (1805-<1881), et d’Alexandrine Dufour (<1846), né vers le vendredi 30 août 1844. RECENSEMENT-CENSUS(1901) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> St-Côme – Linière,Beauce-Sartigan,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b><br>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i><br>Saint-Côme-de-KennebecG-1 Page 12<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp ?id=36895&highlight=1″>Voir la page / <i>See the page</i></a><br><b>Note :</b> Cultivateur<br>

 

RECENSEMENT-CENSUS(1911) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> St-Prime,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, St. Prime (51) Page 8<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census11/Test9.jsp ?id=147825&highlight=28″>Voir la page / <i>See the page</i></a><br><b>Note :</b> Cultivateur<br>. À environ vingt-deux ans, il se maria le mardi 16 janvier 1866 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Louise Tremblay, née vers janvier 1844 [346] [347]. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

[6]  – Angélique Guay, fille de François-Sauveur Guay (1754-1794), et de Marie-Josephte Dallaire (°~1762), née en 1791, morte à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 7 décembre 1856, elle fut inhumée le surlendemain au même lieu, à l’âge de soixante-cinq ans. À vingt et un ans, elle se maria le mardi 7 janvier 1812 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Simard, né en 1789 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le jeudi 2 mai 1839 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de cinquante ans [348]. Leur union dura vingt-sept ans. Ils ont eu Marie-Angélique Simard qui suit

 

)1(  – Marie-Angélique Simard, fille de Joseph Simard (1789-1839), et d’Angélique Guay (1791-1856), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 7 mars 1814, elle fut baptisée le dimanche 13 mars suivant au même lieu. À vingt-deux ans, elle se maria le samedi 9 janvier 1836 [349] à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Nazaire Bouchard, né le jeudi 10 octobre 1811 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [350]. Descendance non connue.

 

~7~  – Joseph-Marie Dallaire, fils de François Dallaire (1734->1769), et de Marie-Anne Delage (1732-1809), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le vendredi 8 avril 1763, il fut porté sur les fonts baptismaux le lundi 11 avril suivant [351], mort dès 1850. À vingt et un ans, il se maria le mardi 23 novembre 1784 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [352] avec Madeleine Savard, née le dimanche 13 mars 1757 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, y décédée le mardi 15 décembre 1795, à l’âge de trente-huit ans [353], fille de Charles Savard (°1729), et de Madeleine Gaulin (1726-1767) [354], sa cousine au IIIe degré du côté paternel [355]. Leur union dura onze ans. Il eut de celle-ci quatre enfants, Joseph, Etienne-Damase, Marie-Ange et Constance qui suivent. À trente-trois ans, et après environ un an de veuvage, Joseph-Marie se maria une seconde fois le mardi 9 août 1796 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [356] avec Victoire Desgagné, née le mardi 8 novembre 1774 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [357]. Il eut de sa conjointe sept enfants, Pierre, Antoinette, Marie-Victoire, Louis, Luc, Théotiste et Michel qui suivent

 

[1]  – Pierre Dallaire, fils de Joseph-Marie Dallaire (1763-<1850), et de Victoire Desgagné (°1774), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le mardi 2 juillet 1799. À vingt-deux ans, il se maria le lundi 5 mars 1821 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC [358] avec Félicité Gagné, née le jeudi 13 mai 1802 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC [359]. Descendance non connue. À soixante-trois ans, Pierre se maria une seconde fois le mardi 4 février 1862 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Madeleine Gaudreault. Il ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

[2]  – Antoinette Dallaire, fille de Joseph-Marie Dallaire (1763-<1850), et de Victoire Desgagné (°1774), née vers 1800, décédée à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 6 octobre 1873 [360], elle fut enterrée le surlendemain au même lieu. À environ dix-sept ans, elle se maria le mardi 11 février 1817 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Isidore Guérin – St-Hilaire, né le lundi 14 juillet 1794 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC [361]. De là naquirent deux enfants, Séraphin Guérin et Léocadie Guérin – St-Hilaire qui suivent

 

)1(  – Séraphin Guérin, fils d’Isidore Guérin – St-Hilaire (°1794), et d’Antoinette Dallaire (~1800-1873). Il se maria le lundi 23 février 1857 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joséphine Couturier, fille d’André Couturier, et d’Olive Maltais, sa cousine au IIIe degré du côté maternel [362]. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

)2(  – Léocadie Guérin – St-Hilaire, fille d’Isidore Guérin – St-Hilaire (°1794), et d’Antoinette Dallaire (~1800-1873). Elle se maria le mardi 22 février 1859 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François-Xavier Audet-Lapointe, né le mercredi 17 janvier 1838 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé en avril 1903, à l’âge de soixante-cinq ans. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

[3]  – Marie-Victoire Dallaire, fille de Joseph-Marie Dallaire (1763-<1850), et de Victoire Desgagné (°1774), née vers 1803. À environ dix-huit ans, elle se maria le mardi 16 octobre 1821 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir fait rédiger un contrat, le lundi 15 octobre 1821, à Lévesque avec Louis Bergeron, né le lundi 25 juin 1798 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le jeudi 3 octobre 1878, à l’âge de quatre-vingts ans [363]. Elle eut de son conjoint deux enfants, Calixte Bergeron et Edouard Bergeron qui suivent

 

)1(  – Calixte Bergeron, fille de Louis Bergeron (1798-1878), et de Marie-Victoire Dallaire (°~1803). Elle se maria le mardi 11 août 1846 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Epiphane Belley, fils de Moïse Belley. Sans postérité connue.

 

)2(  – Edouard Bergeron, fils de Louis Bergeron (1798-1878), et de Marie-Victoire Dallaire (°~1803), né à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 27 juillet 1838, décédé le jeudi 23 juin 1898, à l’âge de soixante ans. À vingt-quatre ans, il se maria le lundi 3 mars 1862 à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC [364] avec Célina Lavoie, fille de Jean-Noël Lavoie (°~1808), et de Julienne Maltais (°1809), sa cousine au IIIe degré du côté maternel [365]. Sans postérité connue.

 

[4]  – Louis Dallaire, fils de Joseph-Marie Dallaire (1763-<1850), et de Victoire Desgagné (°1774), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le lundi 13 juin 1803, mort à Grande-Baie (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC le dimanche 29 septembre 1889, à l’âge de quatre-vingt-six ans. BIOGRAPHIE-BIOGRAPHY : Un des premiers chefs de famille à s’établir à l’Anse-St-Jean en 1839 ; il déménage à Grande-Baie en 1842. À vingt-trois ans, il se maria le mardi 5 septembre 1826 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Luce Dufour, née vers 1805 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le lundi 25 février 1867 L’Anse-Saint-Jean (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC [366]. Leur union dura quarante et un ans. Ils ont eu François-Xavier qui suit. À soixante-neuf ans, et après environ cinq ans de veuvage, Louis se maria une seconde fois le lundi 11 novembre 1872 à Grande-Baie (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Quirille Castagne, née le dimanche 17 mars 1805 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [367]. Sa postérité n’est pas connue.

 

)1(  – François-Xavier Dallaire, fils de Louis Dallaire (1803-1889), et de Luce Dufour (~1805-1867), né à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 2 décembre 1835, mort à Grande-Baie (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC le vendredi 6 avril 1917 [368], à l’âge de quatre-vingt-deux ans. RECENSEMENT-CENSUS(1881) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Saguenay(Grande-Baie),Saguenay – Lac-St-Jean,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http ://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp ?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1078680&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> Cultivateur

 

RECENSEMENT-CENSUS(1901) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Saguenay(Grande-Baie),Saguenay – Lac-St-Jean,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Grande Baie, Saint-Alexis, Otis, Hébert, Ferland & Sim K Page 23<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp ?id=39824&highlight=28″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> Rentier. À vingt-deux ans, il se maria le vendredi 10 juillet 1857 à Grande-Baie (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC [369] avec Madeleine Boulianne. Descendance non connue.

 

[5]  – Luc Dallaire, fils de Joseph-Marie Dallaire (1763-<1850), et de Victoire Desgagné (°1774), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le mardi 13 août 1805, décédé à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 19 septembre 1884, à l’âge de soixante-dix-neuf ans. RECENSEMENT-CENSUS(1881) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Saguenay(Chicoutimi),Saguenay – Lac-Saint-Jean,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http ://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp ?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1079567&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> Menuisier. À vingt-deux ans, il se maria le mardi 6 novembre 1827 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Vénérande Dufour, née à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, où elle rendit l’âme le lundi 1er juin 1863. Leur union dura trente-six ans. Il ne semble pas avoir eu d’enfant. À soixante et un ans, et après environ trois ans de veuvage, Luc se maria une deuxième fois le lundi 5 février 1866 à Bagotville (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Zoé Bouchard. On ne lui connaît pas de descendance. À soixante-neuf ans, Luc se maria en troisièmes noces le lundi 28 septembre 1874 à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Marie-Arthémise Dubé, née en 1834 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC, décédée avant 1883 [370] [371]. Leur union dura neuf ans, au plus. Il n’eut point de postérité. À soixante-dix-huit ans, et après environ un an de veuvage, Luc se maria en quatrièmes et dernières noces le samedi 24 février 1883 à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Joséphine Desrosiers-Dutremblé. Il n’eut point de postérité.

 

[6]  – Théotiste Dallaire, fille de Joseph-Marie Dallaire (1763-<1850), et de Victoire Desgagné (°1774), née à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC vers 1806. À environ dix-huit ans, elle se maria le dimanche 9 mai 1824 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir fait rédiger un contrat, le vendredi 7 mai 1824 [372], à Gauvreau avec François Guay. Elle eut pour enfant Élise Guay qui suit

 

)1(  – Élise Guay, fille de François Guay, et de Théotiste Dallaire (°~1806). Elle se maria le mercredi 3 novembre 1841 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Simon Tremblay. Elle n’eut point de postérité.

 

[7]  – Michel Dallaire, fils de Joseph-Marie Dallaire (1763-<1850), et de Victoire Desgagné (°1774), né vers 1811. RECENSEMENT-CENSUS(1881) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Saguenay(Chicoutimi),Sag./Lac-St-Jean,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http ://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp ?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1079478&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> Journalier. À environ vingt-neuf ans, il se maria le mardi 21 janvier 1840 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC [373] avec Marie-Marthe Fortin, née en 1823 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC [374] [375]. On ne lui connaît pas de descendance.

 

[8]  – Joseph Dallaire, fils de Joseph-Marie Dallaire (1763-<1850), et de Madeleine Savard (1757-1795), né vers 1785. À environ vingt-trois ans, il se maria le mardi 8 novembre 1808 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Ursule Barrette. Pas de postérité pour ce couple. À environ trente-huit ans, Joseph se maria une seconde fois le mardi 22 avril 1823 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC [376] avec Victoire Gaudreault. Sa postérité n’est pas connue.

 

[9]  – Etienne-Damase Dallaire, fils de Joseph-Marie Dallaire (1763-<1850), et de Madeleine Savard (1757-1795), né vers 1787. À environ vingt ans, il se maria le mardi 8 septembre 1807 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [377] avec Julienne Brisson, née à Île aux Coudres ((Québec)), QC. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

[10]  – Marie-Ange Dallaire, dite Angélique, fille de Joseph-Marie Dallaire (1763-<1850), et de Madeleine Savard (1757-1795), née à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1793, décédée à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC le jeudi 22 décembre 1864, à l’âge de soixante et onze ans. À seize ans, elle se maria le mardi 19 septembre 1809 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir fait rédiger un contrat, le lundi 18 septembre 1809, à Lévesque avec Magloire Gagnon, né le vendredi 30 décembre 1785 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le samedi 13 novembre 1858 à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC, à l’âge de soixante-treize ans [378]. Leur union dura quarante-neuf ans. Pas de postérité pour ce couple.

 

[11]  – Constance Dallaire, fille de Joseph-Marie Dallaire (1763-<1850), et de Madeleine Savard (1757-1795), née vers 1794. À environ vingt ans, elle se maria le mardi 20 septembre 1814 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Godfroy Girard. Pas de postérité pour ce couple.

 

~8~  – Louis-Pierre Dallaire, fils de François Dallaire (1734->1769), et de Marie-Anne Delage (1732-1809), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le lundi 11 juin 1764, il fut reçu au baptême le dimanche 24 juin de la même année, jour de la Saint-Jean-Baptiste en la même localité [379]. <TABLE RULES= »ROWS » ALIGN= »CENTER » style= »font-family : arial ; font-size : 16px ; border : 5px outset green ; width : 90% ; background-image : url(http ://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/ghost-tree.jpg) ; » CELLSPACING= »1″ CELLPADDING= »5″ >

<TR><TD style= »width : 10% ; font-family : vardena ; color : #800000 ; font-size : 17px ; font-weight : bold ; text-align :center ; »>Mariage</TD><TD style= »width : 90% ; font-family : Comic Sans MS ; color : #800000 ; font-size : 16px ; text-align :justify ; »>Louis et Félicité ont passé un contrat de mariage le 12 août 1790 devant le notaire A. Dumas. Voici la transcription de l’acte de mariage extrait des registres de la paroisse de l’Assomption des Éboulements (Charlevoix), rédigé parl’abbé A. (Duphouquet ?) :<div style= »margin-left : 5% ; margin-right : 5% ; font-family : French Script MT ; font-size : 22px ; »>Le vingt et un juin mil sept cent quatre vingt dix après la publication de trois bans de mariage faite au prône des messes paroissiales des Eboulements par trois dimanches consécutifs entre Louis Dallaire fils de feu François Dallaire et de Madeleine Delage les père et mère de la paroisse de St-Louis de l’Ile aux coudres d’une part, et Félicité Tremblay fille de feu François Tremblay cultivateur et de Marie Perron de cette paroisse d’autre part. Ne s’étant trouvé aucun empêchement nous prêtre sousigné et curé des Eboulements avons reçu leur mutuel consentement de mariage et leur avons donné la bénédiction nuptiale selon les rites prescrits par notre bonne mère la Ste Eglise en présence de Etienne et Joseph Dallaire frères de l’époux et d’Etienne Tremblay cousin, et de William Tremblay et d’Agapit beaux-frèresde l’épouse et de plusieurs autres tant parents qu’ami du côté de l’époux et de l’épouse qui ont déclaré ne savoir signer de ce requis selon l’ordonnance.</div>Cliquez sur ce lien pour voir les pages du microfilm : <A HREF= »http ://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/louis-et_m1.jpg » TARGET= »_blank »>(partie 1)</A> ; <A HREF= »http ://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/louis-et_m2.jpg » TARGET= »_blank »>(partie 2)</A>.</TD></TR>

</TABLE>. À vingt-six ans, il se maria le lundi 21 juin 1790 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Félicité Tremblay, née vers 1770 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC [380] [381]. Naquirent de cette femme dix enfants, Marie-Archange, Marie-Félicité, Marie-Madeleine, Louis, Adélaïde, Pierre, Modeste, Marie-de-Ste-Croix, Louis-Philippe et François-Ignace qui suivent

 

[1]  – Marie-Archange Dallaire, fille de Louis-Pierre Dallaire (°1764), et de Félicité Tremblay (°~1770), née aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 8 novembre 1791.

 

[2]  – Marie-Félicité Dallaire, fille de Louis-Pierre Dallaire (°1764), et de Félicité Tremblay (°~1770), née aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 16 janvier 1793. C’est là qu’elle décéda le lundi 26 septembre 1803, et qu’elle fut inhumée le mardi 27 septembre 1803, à l’âge de dix ans.

 

[3]  – Marie-Madeleine Dallaire, fille de Louis-Pierre Dallaire (°1764), et de Félicité Tremblay (°~1770), mise au monde aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 4 septembre 1794.

 

[4]  – Louis Dallaire, fils de Louis-Pierre Dallaire (°1764), et de Félicité Tremblay (°~1770), né aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 10 janvier 1796, il fut porté au baptême le lendemain au même endroit. Ne vivait plus en 04 1881. <TABLE RULES= »ROWS » ALIGN= »CENTER » style= »font-family : arial ; font-size : 16px ; border : 5px outset green ; width : 90% ; background-image : url(http ://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/ghost-tree.jpg) ; » CELLSPACING= »1″ CELLPADDING= »5″ >

< !– Naissance –>

<TR><TD style= »width : 15% ; font-family : vardena ; color : #800000 ; font-size : 17px ; font-weight : bold ; text-align :center ; »>Naissance</TD><TD style= »width : 85% ; font-family : Comic Sans MS ; color : #800000 ; font-size : 16px ; text-align :justify ; »>Transcription de son acte de naissance extrait des registres de la paroisse de l’Assomption des Éboulements et rédigé par le curé A. Paquet :<div style= »margin-left : 5% ; margin-right : 5% ; font-family : French Script MT ; font-size : 22px ; »>Le onze janvier mil sept quatre vingt-seize, par nous prêtre curé sousigné curé des Éboulements a été baptisé Louis né hier matin du légitime mariage de Louis Daller et de Félicité Tremblay les père et mère habitants de cette paroisse, le parrain a été Denys Tremblay cousin et la marraine Hélène (illisible) qui ont déclaré avec le père présent ne savoir signer de ce requis suivant (illisible).</div>Cliquez sur ce <A HREF= »http ://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/louis_n.jpg » TARGET= »_blank »>lien</A> pour voir la page du microfilm.</TD></TR>

< !– Mariage –>

<TR><TD style= »width : 10% ; font-family : vardena ; color : #800000 ; font-size : 17px ; font-weight : bold ; text-align :center ; »>Mariage (1)</TD><TD style= »width : 90% ; font-family : Comic Sans MS ; color : #800000 ; font-size : 16px ; text-align :justify ; »>Voici la transcription de l’acte de mariage extrait des registres de la paroisse de l’Assomption des Éboulements (Charlevoix), rédigé par l’abbé J.E. Monfret et signé par Etienne Pedneau, Thérèse Tremblay et Jean Tremblay :<div style= »margin-left : 5% ; margin-right : 5% ; font-family : French Script MT ; font-size : 22px ; »>Le vingt et un novembre mil huit cent vingt après la publication de trois bans de mariage faite sans opposition au prône de notre messe paroissialedes Eboulements par les trois dimanches consécutifs entre Louis Dalère domicilié en cette dite paroisse cultivateur fils majeur de Louis Dalère cultivateur et de Félicité Perron d’une part et Thérèse Tremblay aussi domiciliée en cette paroisse fille majeure de feu Louis Tremblay cultivateur et de Dorothée Perron de cette dite paroisse d’autre part ; ne s’étant découvert d’autre empêchement au dit mariage que les deux les deux du quatrième degré de consanguinité dont ils ont obtenu dispensede Monseigneur l’Evêque (illisible) de Québec nous sousigné curé de la susdite paroisse nous avons avec l’agrément des parents reçu leur mutuel consentement de mariage et leur avons donné la bénédiction nuptiale selon les formes présentées par notre mère la Ste Eglise en présence de Louis Dalère père de Denis Tremblay cousin de l’épouse d’Etienne Pedneau beau-père, de Jean Tremblay oncle et Isidore Tremblay ami de l’épouse et de plusieurs autres qui avec les époux ont à l’exception de trois déclaré ne savoir signer de ce requis après la lecture.</div>Cliquez sur ce lien pour voir <A HREF= »http ://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/louis_m.jpg » TARGET= »_blank »>la page</A> du microfilm.</TD></TR>

< !– Mariage –>

<TR><TD style= »width : 10% ; font-family : vardena ; color : #800000 ; font-size : 17px ; font-weight : bold ; text-align :center ; »>Mariage (2)</TD><TD style= »width : 90% ; font-family : Comic Sans MS ; color : #800000 ; font-size : 16px ; text-align :justify ; »>Louis Dallaire et Marie-Hélibert Boulianne ont passé un contrat de mariage le 19 avril 1837 devant le notaire Charles-Herménégilde Gauvreau. Réf. : <A HREF= »http ://pistard.banq.qc.ca :7777/apex/f ?p=130 :11 :3480653162516304 :NO :P11_CLE :3758″ TARGET= »_blank »>Bibilothèque nationale du Québec</A>.</TD></TR>

</TABLE>. À vingt-quatre ans, il se maria le mardi 21 novembre 1820 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Thérèse Tremblay, née le mercredi 1er octobre 1800 [382] aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée avant 1837 [383] [384]. Leur union dura dix-sept ans, au plus. Il eut de sa conjointe Georges qui suit. À quarante et un ans, et après environ un an de veuvage, Louis se maria une seconde fois le mercredi 19 avril 1837 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Hélibert Boulianne, née en 1815 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC [385] [386]. Pas de postérité connue.

 

)1(  – Georges Dallaire, fils de Louis Dallaire (1796-<1881), et de Thérèse Tremblay (1800-<1837), né aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC vers 1822. Ne vivait plus en 04 1881. <TABLE RULES= »ROWS » ALIGN= »CENTER » style= »font-family : arial ; font-size : 16px ; border : 5px outset green ; width : 90% ; background-image : url(http ://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/ghost-tree.jpg) ; » CELLSPACING= »1″ CELLPADDING= »5″ >

<TR><TD style= »width : 10% ; font-family : vardena ; color : #800000 ; font-size : 17px ; font-weight : bold ; text-align :center ; »>Mariage</TD><TD style= »width : 90% ; font-family : Comic Sans MS ; color : #800000 ; font-size : 16px ; text-align :justify ; »>Voici la transcription de l’acte de mariage extrait des registres de la paroisse de St-Étienne de La Malbaie (Charlevoix), rédigé par le curé A. Beaudry et signé par Elizabeth Maltais et Augustin Dinelle :<div style= »margin-left : 5% ; margin-right : 5% ; font-family : French Script MT ; font-size : 22px ; »>Le huit août mil huit cent quarante huit, vu la dispense de deux bans de mariage et de la publication du troisième faite au prône de la messe paroissiale de La Malbaie entre George Dallaire, cultivateur, fils majeur de Louis Dallaire, et de défunte Thérèse Tremblay, d’une part, et Elizabette Maltais, veuve d’Epiphane Otis, d’autre part ; vu aussi que les dites parties étaient domiciliées en la paroisse deLa Malbaie, nous prêtre, curé de la dite paroisse de La Malbaie, sousigné, avons reçu leur mutuel consentement de mariage et leur avons donné la bénédiction nuptiale en présence de Louis Dallaire, père, et Augustin Pinelle, ami de l’épouse ; de Roger Otis, beau-père, et Bellarmin Maltais ami de l’épouse lesquels aussi que le dit époux ayant déclaré ne savoir signer le dit Augustin Pinelle seul avec l’épouse a signé avec nous.</div>Cliquez sur ces liens <A HREF= »http ://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/georges_m1.jpg » TARGET= »_blank »>(partie 1)</A> <A HREF= »http ://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/georges_m2.jpg » TARGET= »_blank »>(partie 2)</A> pour voir la page du microfilm.</TD></TR>

</TABLE>. À environ vingt-six ans, il se maria le mardi 8 août 1848 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Elisabeth Maltais, née vers le samedi 16 février 1828, décédée après avril 1901 à St-Siméon (Can), QC [387], fille de Bellarmin Maltais (°~1807), et de Geneviève Gagnon (°1771) [388] [389] [390], sa cousine au IIIe degré du côté paternel [391]. Leur union dura trente-trois ans, au plus. Pas de postérité pour ce couple.

 

[5]  – Adélaïde Dallaire, fille de Louis-Pierre Dallaire (°1764), et de Félicité Tremblay (°~1770), née aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 23 novembre 1797.

 

[6]  – Pierre Dallaire, fils de Louis-Pierre Dallaire (°1764), et de Félicité Tremblay (°~1770), né aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 5 février 1800. À vingt-sept ans, il se maria le lundi 26 février 1827 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Sophie Cloutier, née vers 1807 [392]. Descendance non connue.

 

[7]  – Modeste Dallaire, fils de Louis-Pierre Dallaire (°1764), et de Félicité Tremblay (°~1770), né aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 19 janvier 1804. C’est là qu’il décéda le dimanche 31 août 1806, et qu’il fut inhumé le lundi 1er septembre suivant, à l’âge de deux ans.

 

[8]  – Marie-de-Ste-Croix Dallaire, fille de Louis-Pierre Dallaire (°1764), et de Félicité Tremblay (°~1770), née aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 13 septembre 1805. À trente et un ans, elle se maria le mardi 8 novembre 1836 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir passé un contrat, le lundi 7 novembre 1836, à Lévesque avec Isaac Audet-Lapointe, né le samedi 4 juillet 1795 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, décédé le vendredi 10 septembre 1858 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-trois ans [393]. Sa postérité n’est pas connue.

 

[9]  – Louis-Philippe Dallaire, fils de Louis-Pierre Dallaire (°1764), et de Félicité Tremblay (°~1770), venu au monde aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 19 juillet 1807. À vingt-trois ans, il se maria le lundi 22 novembre 1830 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Suzanne Perron, née vers 1803, décédée après avril 1881 [394] [395]. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

[10]  – François-Ignace Dallaire, fils de Louis-Pierre Dallaire (°1764), et de Félicité Tremblay (°~1770), né aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 26 juin 1809. Ne vivait plus en 04 1881. À trente-deux ans, il se maria le mardi 23 novembre 1841 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Béatrice Harvey, née vers 1819 [396] [397]. On ne lui connaît pas de descendance.

 

~9~  – Marie-Charlotte Dallaire, fille de François Dallaire (1734->1769), et de Marie-Anne Delage (1732-1809), née à Île aux Coudres ((Québec)), QC le samedi 7 juin 1766, elle fut baptisée le même jour au même lieu [398]. À dix-sept ans, elle se maria le lundi 7 juillet 1783 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [399], après avoir établi un contrat, le vendredi 4 juillet 1783, à Néron avec Jean-Marie Maltais, né le lundi 10 mai 1756 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le samedi 11 novembre 1837 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-un ans [400]. Ils ont eu onze enfants, Christine Maltais, Olive Maltais, Marie-Anne Maltais, Jean Maltais, Antoine Maltais, Pierre Maltais, François Maltais, Marcel Maltais, Anthyme Maltais, Bellarmin Maltais et Julienne Maltais qui suivent

 

[1]  – Marie-Anne Maltais, fille de Jean-Marie Maltais (1756-1837), et de Marie-Charlotte Dallaire (°1766). Elle se maria le mardi 1er mai 1810 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Martin Gravel. Ils ont eu Catherine Gravel qui suit

 

)1(  – Catherine Gravel, fille de Martin Gravel, et de Marie-Anne Maltais. Elle se maria le mardi 17 août 1841 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Boulianne. Pas de postérité connue.

 

[2]  – Jean Maltais, fils de Jean-Marie Maltais (1756-1837), et de Marie-Charlotte Dallaire (°1766), venu au monde à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 30 avril 1784, y décédé le samedi 1er mars 1851, à l’âge de soixante-sept ans. Faisais partie des 200 actionnaires de la Société des défricheurs pour lacolonisation agricole du territoire baigné par la rivière Aux Sables. Terrasé par la maladie, il laisse toutefois à sa femme, la courageuseMarguerite Bellay, le soin dedéfricher les 2 lots qu’il a aquis dans cettepartie du Saguenay. À vingt-six ans, il se maria le mardi 13 novembre 1810 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marguerite Belley, née le lundi 17 décembre 1792 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [401]. Il en eut neuf enfants, Jean, Léandre, Marie, Marguerite, Léocadie, Louis, Romuald, Thomas et Marie-Anne qui suivent

 

)1(  – Jean Maltais, fils de Jean Maltais (1784-1851), et de Marguerite Belley (°1792). Il se maria le vendredi 16 août 1833 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Emilie Dufour. Pas de postérité connue.

 

)2(  – Léandre Maltais, fils de Jean Maltais (1784-1851), et de Marguerite Belley (°1792). Il se maria le mardi 6 novembre 1855 à Laterrière (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Amédée Simard. Pas de postérité connue.

 

)3(  – Marie Maltais, fille de Jean Maltais (1784-1851), et de Marguerite Belley (°1792), née à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 10 avril 1815. À seize ans, elle se maria le mardi 8 février 1831 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Adolphe Dufour, né vers 1810 [402]. On ne lui connaît pas de descendance.

 

)4(  – Marguerite Maltais, fille de Jean Maltais (1784-1851), et de Marguerite Belley (°1792), née le dimanche 14 avril 1816. À vingt ans, elle se maria le mardi 22 novembre 1836 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Jean. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

)5(  – Léocadie Maltais, fille de Jean Maltais (1784-1851), et de Marguerite Belley (°1792), née à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 12 mars 1820. À dix-neuf ans, elle se maria le lundi 11 février 1839 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Tremblay, né vers 1819 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC [403]. Pas de postérité pour ce couple.

 

)6(  – Louis Maltais, fils de Jean Maltais (1784-1851), et de Marguerite Belley (°1792). Il se maria le mardi 25 août 1835 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Marie Perron. Sa postérité n’est pas connue. Louis se maria une seconde fois le mardi 29 août 1848 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Adélaïde Bergeron. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

)7(  – Romuald Maltais, fils de Jean Maltais (1784-1851), et de Marguerite Belley (°1792), né à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 19 août 1823, mort à Alma (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC le lundi 24 août 1891, à l’âge de soixante-huit ans. BIOGRAPHIE / BIOGRAPHY :

 

Un des fondateur de la Paroisse St-Joseph d’Alma dont il fut le premier maire.

<i>One of the founder of the parrish of Alma and the first Mayor of Alma parrish.</i>

 

PHOTOS :

 

<a href= »http ://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/romuald_maltais.html »>Romuald et son épouse / <i>Romuald and his wife</i></a>. À environ quarante et un ans, il se maria vers 1864 avec Adèle Tapin. Pas de postérité connue. À dix-neuf ans, Romuald se maria une seconde fois le mardi 11 octobre 1842 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Emilie-Anne Gauthier. On ne lui connaît pas de descendance.

 

)8(  – Thomas Maltais, fils de Jean Maltais (1784-1851), et de Marguerite Belley (°1792). Il se maria le mardi 6 septembre 1853 à Grande-Baie (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC [404] avec Hermine Coté. Sans descendance connue.

 

)9(  – Marie-Anne Maltais, fille de Jean Maltais (1784-1851), et de Marguerite Belley (°1792), mise au monde le samedi 12 mai 1827. À dix-neuf ans, elle se maria le mardi 14 juillet 1846 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Hyppolite Bergeron, né en 1823, décédé le dimanche 5 avril 1896, à l’âge de soixante-treize ans [405]. Sa postérité n’est pas connue.

 

[3]  – Christine Maltais, fille de Jean-Marie Maltais (1756-1837), et de Marie-Charlotte Dallaire (°1766). Elle se maria le mercredi 3 novembre 1824 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Boudreault. Elle eut de cet homme deux enfants, Joseph Boudreault et Théophile Boudreault qui suivent

 

)1(  – Joseph Boudreault, fils de Jean-Baptiste Boudreault, et de Christine Maltais. Il se maria le samedi 4 avril 1863 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Adèle Martel. Descendance non connue.

 

)2(  – Théophile Boudreault, fils de Jean-Baptiste Boudreault, et de Christine Maltais. Il se maria le mardi 9 octobre 1849 à Grande-Baie (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC [406] avec Sophie Larouche. On ne lui connaît pas de descendance.

 

[4]  – Olive Maltais, fille de Jean-Marie Maltais (1756-1837), et de Marie-Charlotte Dallaire (°1766). Elle se maria le vendredi 15 septembre 1820 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec André Couturier, fils d’André Couturier, et de Charlotte St-Amant [407]. Naquit de cette femme Joséphine Couturier qui suit

 

)1(  – Joséphine Couturier, fille d’André Couturier, et d’Olive Maltais. Elle se maria le lundi 23 février 1857 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Séraphin Guérin, fils d’Isidore Guérin – St-Hilaire (°1794), et d’Antoinette Dallaire (~1800-1873), son cousin au IIIe degré du côté maternel [408]. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

[5]  – Antoine Maltais, fils de Jean-Marie Maltais (1756-1837), et de Marie-Charlotte Dallaire (°1766), né à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 11 mai 1787.

 

[6]  – Pierre Maltais, fils de Jean-Marie Maltais (1756-1837), et de Marie-Charlotte Dallaire (°1766), venu au monde à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 8 octobre 1788. BIOGRAPHIE-BIOGRAPHY : Arrivé à Grande-Baie en 1840. À vingt-cinq ans, il se maria le mercredi 30 juin 1813 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie Belley, née le lundi 31 octobre 1796 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [409]. De cette femme naquirent sept enfants, Emilie, Henriette, Basilisse, Abel, Athalie, Jean et Zénobie qui suivent

 

)1(  – Abel Maltais, fils de Pierre Maltais (°1788), et de Marie Belley (°1796). Il se maria le mardi 1er février 1848 à Grande-Baie (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Aurélie Fortin, née le jeudi 23 octobre 1823 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le mardi 4 décembre 1894 à Grande-Baie (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC, à l’âge de soixante et onze ans. Naquirent de cette femme six enfants, Elmire, Joseph, Louise, Marie, Thomas et Julie qui suivent

 

_1_  – Elmire Maltais, fille d’Abel Maltais, et d’Aurélie Fortin (1823-1894). Elle se maria le lundi 8 janvier 1877 à St-Fulgence (Can), QC avec Moise Tremblay. Sans descendance connue.

 

_2_  – Joseph Maltais, fils d’Abel Maltais, et d’Aurélie Fortin (1823-1894), né à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC le mercredi 12 avril 1854, mort à St-Fulgence (Can), QC le vendredi 30 juillet 1915, à l’âge de soixante et un ans. BIOGRAPHIE-BIOGRAPHY : Arrivé à St-Fulgence en 1887. À vingt-deux ans, il se maria le lundi 10 janvier 1876 à St-Fulgence (Can), QC avec Georgiana Tremblay, décédée le samedi 24 août 1918 à St-Fulgence (Can), QC. Son décès survint après trente-neuf ans de mariage. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

_3_  – Louise Maltais, fille d’Abel Maltais, et d’Aurélie Fortin (1823-1894), née vers 1854. RECENSEMENT-CENSUS(1881) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> St-Fulgence,Le Fjord-du-Saguenay,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http ://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp ?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1082188&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a>. À environ vingt-deux ans, elle se maria le lundi 10 janvier 1876 à St-Fulgence (Can), QC avec Alexis Tremblay, né vers 1855 [410] [411]. Pas de postérité pour ce couple.

 

_4_  – Marie Maltais, fille d’Abel Maltais, et d’Aurélie Fortin (1823-1894), née vers le dimanche 15 décembre 1861, mort dès 04 1911. RECENSEMENT-CENSUS(1901) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Roberval & Charlevoix S-2 Page 6<br><ahref= »http ://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp ?id=39966&highlight=15″>Voir la page / <i>See the page</i></a>. À environ vingt-six ans, elle se maria le lundi 14 février 1887 à St-Félicien (Can), QC avec Alfred Girard, né vers le jeudi 9 août 1860 [412] [413]. On ne lui connaît pas de postérité.

 

_5_  – Thomas Maltais, fils d’Abel Maltais, et d’Aurélie Fortin (1823-1894), né vers le mardi 15 août 1865. RECENSEMENT-CENSUS(1901) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b>St-François-de-Sales,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Saint-François-de-Sales ZPage4<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp ?id=40100&highlight=1″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> Cultivateur

 

RECENSEMENT-CENSUS(1911) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> St-François-de-Sales,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, St. François de Sales (36) Page 3<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census11/Test9.jsp ?id=148917&highlight=37″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> Cultivateur. À environ vingt-neuf ans, il se maria vers 1894 avec Azilda Boivin, née vers le jeudi 8 février 1872 [414] [415]. Descendance non connue.

 

_6_  – Julie Maltais, fille d’Abel Maltais, et d’Aurélie Fortin (1823-1894), née vers le vendredi 15 novembre 1867. RECENSEMENT-CENSUS(1901) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Roberval & Charlevoix S-2 Page 1<br><ahref= »http ://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp ?id=39961&highlight=50″>Voir la page / <i>See the page</i></a>

 

RECENSEMENT-CENSUS(1911) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Roberval (21) Page 6<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census11/Test9.jsp ?id=148720&highlight=16″>Voir la page / <i>See the page</i></a>. À environ vingt-sept ans, elle se maria le mardi 9 janvier 1894 à Port-Alfred (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Wenceslas Bonneau, né vers le samedi 20 avril 1867 [416] [417]. Sans postérité connue.

 

)2(  – Athalie Maltais, fille de Pierre Maltais (°1788), et de Marie Belley (°1796). Elle se maria le mardi 21 février 1843 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Éloi Morin. Ils eurent deux enfants, Marie Morin et Joseph Morin qui suivent. Athalie se maria une seconde fois le mardi 21 février 1843 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)) avec Eloi Morin. Sa postérité n’est pas connue.

 

_1_  – Marie Morin, fille d’Éloi Morin, et d’Athalie Maltais, née vers mai 1852. RECENSEMENT-CENSUS(1881) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Saguenay(Chicoutimi),Saguenay – Lac-St-Jean,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http ://www.familysearch.org/Eng/Search/census/household_record.asp ?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1079473&frompage=5″>Voir la page / <i>See the page</i></a>

 

RECENSEMENT-CENSUS(1901) : RECENSEMENT-CENSUS(1901) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b>Québec(Beauport),Capitale-Nationale,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Beauport B-3 Page 15<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp ?id=83031&highlight=25″>Voir la page / <i>See the page</i></a>

 

RECENSEMENT-CENSUS(1911) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Roberval (58) Page 16<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census11/Test9.jsp ?id=148029&highlight=22″>Voir la page / <i>See the page</i></a>. À environ vingt et un ans, elle se maria le mardi 7 octobre 1873 à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC [418] avec Edouard Lévesque, né vers mai 1851 [419] [420]. Naquirent de cette femme onze enfants, Clémentine Lévesque, Joseph Lévesque, Odile Lévesque, Elisabeth Lévesque, Bernadette Lévesque, François Lévesque, Emma Lévesque, David Lévesque, Séraphine Lévesque, Egilde Lévesque et Jean-Joseph Lévesque qui suivent

 

]1[  – Clémentine Lévesque, fille d’Edouard Lévesque (°~1851), et de Marie Morin (°~1852), née vers le lundi 8 octobre 1877. RECENSEMENT-CENSUS(1901) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Roberval & Charlevoix S-2 Page 1<br><ahref= »http ://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp ?id=39961&highlight=2″>Voir la page / <i>See the page</i></a>

 

RECENSEMENT-CENSUS(1881) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Saguenay(Chicoutimi),Saguenay – Lac-St-Jean,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http ://www.familysearch.org/Eng/Search/census/household_record.asp ?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1079473&frompage=5″>Voir la page / <i>See the page</i></a>

 

RECENSEMENT-CENSUS(1911) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Roberval (59) Page 16<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census11/Test9.jsp ?id=148045&highlight=45″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> Laveuse. À environ vingt-deux ans, elle se maria le lundi 30 octobre 1899 à St-Prime (Can), QC avec François-Xavier Parent, né le lundi 1er mars 1875 à Roberval (Can), QC [421] [422]. On ne lui connaît pas de descendance.

 

]2[  – Joseph Lévesque, fils d’Edouard Lévesque (°~1851), et de Marie Morin (°~1852), né vers 1878, décédé à St-Félicien (Can), QC le lundi 28 mai 1906, il fut inhumé le jeudi 31 mai suivant au même lieu. RECENSEMENT-CENSUS(1881) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Saguenay(Chicoutimi),Saguenay – Lac-St-Jean,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http ://www.familysearch.org/Eng/Search/census/household_record.asp ?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1079473&frompage=5″>Voir la page / <i>See the page</i></a>. À environ vingt et un ans, il se maria le lundi 18 septembre 1899 à St-Félicien (Can), QC avec Angélina Tremblay, née le samedi 22 octobre 1881 à St-Félicien (Can), QC [423]. On ne lui connaît pas de postérité.

 

]3[  – Odile Lévesque, fille d’Edouard Lévesque (°~1851), et de Marie Morin (°~1852), mise au monde vers le lundi 11 août 1879. RECENSEMENT-CENSUS(1881) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Saguenay(Chicoutimi),Saguenay – Lac-St-Jean,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http ://www.familysearch.org/Eng/Search/census/household_record.asp ?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1079473&frompage=5″>Voir la page / <i>See the page</i></a>

 

RECENSEMENT-CENSUS(1901) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b>Québec(Beauport),Capitale-Nationale,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Beauport B-3 Page 15<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp ?id=83031&highlight=24″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> Servante.

 

]4[  – Elisabeth Lévesque, fille d’Edouard Lévesque (°~1851), et de Marie Morin (°~1852), née vers le lundi 4 avril 1881. RECENSEMENT-CENSUS(1881) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Saguenay(Chicoutimi),Saguenay – Lac-St-Jean,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http ://www.familysearch.org/Eng/Search/census/household_record.asp ?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1079473&frompage=5″>Voir la page / <i>See the page</i></a>

 

RECENSEMENT-CENSUS(1901) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b>Québec(Beauport),Capitale-Nationale,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Beauport B-3 Page 15<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp ?id=83031&highlight=27″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> Fileuse. À environ vingt-trois ans, elle se maria le lundi 7 novembre 1904 à St-Prime (Can), QC avec Albert Darveau, né le dimanche 2 novembre 1879, jour de la fête des morts à Saint-Alban (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le vendredi 15 juillet 1949, à l’âge de soixante-dix ans [424] [425]. On ne lui connaît pas de descendance.

 

]5[  – Bernadette Lévesque, fille d’Edouard Lévesque (°~1851), et de Marie Morin (°~1852), née vers le mardi 11 septembre 1883. RECENSEMENT-CENSUS(1901) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b>Québec(Beauport),Capitale-Nationale,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Beauport B-3 Page 15<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp ?id=83031&highlight=28″>Voir la page / <i>See the page</i></a>. À environ vingt-deux ans, elle se maria le lundi 9 janvier 1905 à St-Prime (Can), QC avec Daniel Darveau, né le lundi 23 avril 1883, décédé le dimanche 17 novembre 1957, à l’âge de soixante-quatorze ans [426] [427]. On ne lui connaît pas de postérité.

 

]6[  – François Lévesque, fils d’Edouard Lévesque (°~1851), et de Marie Morin (°~1852), né vers le dimanche 24 mai 1885. RECENSEMENT-CENSUS(1901) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b>Québec(Beauport),Capitale-Nationale,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Beauport B-3 Page 15<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp ?id=83031&highlight=24″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> Journalier

 

RECENSEMENT-CENSUS(1911) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Roberval (58) Page 16<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census11/Test9.jsp ?id=148029&highlight=27″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> Journalier. À environ vingt-trois ans, il se maria en 1908 à Alma (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Véronique Maltais, née vers juin 1891 [428] [429]. Sa postérité n’est pas connue.

 

]7[  – Emma Lévesque, fille d’Edouard Lévesque (°~1851), et de Marie Morin (°~1852), née vers le dimanche 18 août 1889. RECENSEMENT-CENSUS(1901) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b>Québec(Beauport),Capitale-Nationale,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Beauport B-3 Page 15<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp ?id=83031&highlight=30″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> Fileuse.

 

]8[  – David Lévesque, fils d’Edouard Lévesque (°~1851), et de Marie Morin (°~1852), né vers le samedi 4 juillet 1891. RECENSEMENT-CENSUS(1901) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b>Québec(Beauport),Capitale-Nationale,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Beauport B-3 Page 15<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp ?id=83031&highlight=31″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> Journalier.

 

]9[  – Séraphine Lévesque, fille d’Edouard Lévesque (°~1851), et de Marie Morin (°~1852), née vers le vendredi 19 août 1892. RECENSEMENT-CENSUS(1901) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b>Québec(Beauport),Capitale-Nationale,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Beauport B-3 Page 15<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp ?id=83031&highlight=32″>Voir la page / <i>See the page</i></a>

 

RECENSEMENT-CENSUS(1911) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Roberval (58) Page 16<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census11/Test9.jsp ?id=148029&highlight=24″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> Couturière.

 

]10[  – Egilde Lévesque, fils d’Edouard Lévesque (°~1851), et de Marie Morin (°~1852), né vers juillet 1907. RECENSEMENT-CENSUS(1911) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Roberval (58) Page 16<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census11/Test9.jsp ?id=148029&highlight=25″>Voir la page / <i>See the page</i></a>.

 

]11[  – Jean-Joseph Lévesque, fils d’Edouard Lévesque (°~1851), et de Marie Morin (°~1852), né vers septembre 1908. RECENSEMENT-CENSUS(1911) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Roberval (58) Page 16<br><a href= »http ://automatedgenealogy.com/census11/Test9.jsp ?id=148029&highlight=27″>Voir la page / <i>See the page</i></a>.

 

_2_  – Joseph Morin, fils d’Éloi Morin, et d’Athalie Maltais. Il se maria le mardi 30 avril 1878 à Jonquière (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Délima Bouchard, fille de Nazaire Bouchard (°1811). Ils ont eu Louis-Eugène qui suit

 

]1[  – Louis-Eugène Morin, fils de Joseph Morin, et de Délima Bouchard. Il se maria avec Victoria Riel. Ils eurent Louis qui suit

 

>i – Louis Morin, fils de Louis-Eugène Morin, et de Victoria Riel, né en 1910. À trente-deux ans, il se maria le mardi 29 décembre 1942 à Hull (Outaouais (Québec)), Église Sainte-Bernadette avec Éméla Dazé. Il eut de celle-ci deux enfants, Claire et Suzanne qui suivent

 

<i – Claire Morin, fille de Louis Morin (°1910), et d’Éméla Dazé, née à Hull (Outaouais (Québec)) le samedi 2 octobre 1943. À vingt et un ans, elle se maria le vendredi 9 octobre 1964 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Robert Lewandowski, couturier, né le jeudi 25 avril 1940 à Paris (Paris (Île-de-France)) [430]. Ils ont eu quatre enfants, David Lewandowski, Steven Lewandowski, Esther Lewandowski et Rachel Lewandowski qui suivent

 

‘i – David Lewandowski, vendeur, fils de Robert Lewandowski (°1940), couturier, et de Claire Morin (°1943), né à Bois-Colombes (Haut Seines (Iles de France)) le mardi 2 avril 1968. À vingt-huit ans, il se maria en juin 1996 à Laval (Laval (Québec)) [431] avec Robbyn Leznoff, née en 1967 à Montréal (Montréal (Québec)) [432]. Leur union dura sept ans. Il en eut trois enfants, Tamara, Bram et Zachary qui suivent

 

#i – Tamara Lewandowski, fille de David Lewandowski (°1968), vendeur, et de Robbyn Leznoff (°1967), née à Laval (Laval (Québec)) le jeudi 20 novembre 1997.

 

#ii – Bram Lewandowski, fils de David Lewandowski (°1968), vendeur, et de Robbyn Leznoff (°1967), né à Laval (Laval (Québec)) le mercredi 15 décembre 1999, il fut porté au baptême le vendredi 24 décembre de la même année, veille de Noël en la même localité.

 

#iii – Zachary Lewandowski, sana, fils de David Lewandowski (°1968), vendeur, et de Robbyn Leznoff (°1967), né à Laval (Laval (Québec)) le mercredi 1er mai 2002, il fut tenu sur les fonts baptismaux le mercredi 8 mai suivant au même lieu.

 

‘ii – Steven Lewandowski, comptable, fils de Robert Lewandowski (°1940), couturier, et de Claire Morin (°1943), né à Bois-Colombes (Haut Seines (Iles de France)) le mardi 15 avril 1969.

 

‘iii – Esther Lewandowski, secretaire, fille de Robert Lewandowski (°1940), couturier, et de Claire Morin (°1943), née à Bois-Colombes (Haut Seines (Iles de France)) le mercredi 16 février 1972. À vingt-deux ans, elle se maria en octobre 1994 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Max Binyamin, né en 1972 à Tel-Aviv [433]. De cette femme naquirent deux enfants, Sheera Binyamin et Joelle Binyamin qui suivent

 

#i – Sheera Binyamin, ecoliére, fille de Max Binyamin (°1972), et d’Esther Lewandowski (°1972), secretaire, née à Montréal (Montréal (Québec)) le jeudi 16 février 1995.

 

#ii – Joelle Binyamin, sans, fille de Max Binyamin (°1972), et d’Esther Lewandowski (°1972), secretaire, venue au monde à Montréal (Montréal (Québec)) le jeudi 28 décembre 2000.

 

‘iv – Rachel Lewandowski, graphiste, fille de Robert Lewandowski (°1940), couturier, et de Claire Morin (°1943), née à Montréal (Montréal (Québec)) le vendredi 21 mai 1976. À vingt ans, elle se maria en 1996 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Athanasios Siebos, né en 1976 à Montréal (Montréal (Québec)) [434]. De là naquit Émmaliya Siebos qui suit

 

#i – Émmaliya Siebos, fille d’Athanasios Siebos (°1976), et de Rachel Lewandowski (°1976), graphiste, née à Montréal (Montréal (Québec)) le mardi 9 août 2005, elle fut baptisée le samedi 17 juin 2006 au même endroit.

 

<ii – Suzanne Morin, fille de Louis Morin (°1910), et d’Éméla Dazé, née à Hull (Outaouais (Québec)) en 1953.

 

)3(  – Jean Maltais, fils de Pierre Maltais (°1788), et de Marie Belley (°1796). Il se maria le mardi 20 août 1850 à St-Irénée (Can), QC avec Louise-Délima Gonthier. De cette femme naquirent trois enfants, Emélie, Eva et Pierre qui suivent

 

_1_  – Emélie Maltais, fille de Jean Maltais, et de Louise-Délima Gonthier. Elle se maria en 1875 à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC [435] avec Abraham Tremblay. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

_2_  – Eva Maltais, fille de Jean Maltais, et de Louise-Délima Gonthier. Elle se maria le mardi 11 avril 1899 à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC [436] avec Arthur Renaud, né vers 1873 [437]. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

_3_  – Pierre Maltais, fils de Jean Maltais, et de Louise-Délima Gonthier, mort dès 1896. Il se maria le lundi 12 février 1877 à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC [438] avec Lumina Tremblay, née vers le mardi 15 septembre 1857 [439]. Il ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

)4(  – Zénobie Maltais, fille de Pierre Maltais (°1788), et de Marie Belley (°1796), née le lundi 19 octobre 1818. RECENSEMENT-CENSUS(1881) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> La Malbaie(Ste-Agnès),Charlevoix-Est,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><A HREF= »http ://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp ?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1082895&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <I>See the page</I></A>. À vingt et un ans, elle se maria le lundi 21 octobre 1839 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Alexandre Murray, né vers 1819 [440] [441]. Ils ont eu quatre enfants, Joseph Murray, Adèle Murray, Ephrem Murray et Euphémia Murray qui suivent

 

_1_  – Joseph Murray, fils d’Alexandre Murray (°~1819), et de Zénobie Maltais (°1818), né vers 1855. RECENSEMENT-CENSUS(1881) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> La Malbaie(Ste-Agnès),Charlevoix-Est,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http ://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp ?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1082894&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> Cultivateur. À environ dix-sept ans, il se maria le lundi 12 août 1872 à St-Hilarion (Can), QC avec Philomène Gagnon, née vers 1854 [442] [443]. Sans descendance connue.

 

_2_  – Adèle Murray, fille d’Alexandre Murray (°~1819), et de Zénobie Maltais (°1818), née vers 1860. RECENSEMENT-CENSUS(1881) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> La Malbaie(Ste-Agnès),Charlevoix-Est,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><A HREF= »http ://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp ?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1082895&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <I>See the page</I></A>. À environ vingt et un ans, elle se maria le mardi 23 août 1881 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Louis Harvey, né le vendredi 6 septembre 1850 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC [444]. On ne lui connaît pas de postérité.

 

_3_  – Ephrem Murray, fils d’Alexandre Murray (°~1819), et de Zénobie Maltais (°1818). Il se maria le mardi 18 février 1868 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Olive Savard. Sans postérité connue.

 

_4_  – Euphémia Murray, fille d’Alexandre Murray (°~1819), et de Zénobie Maltais (°1818). Elle se maria le mardi 10 juillet 1860 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Lavoie. On ne lui connaît pas de postérité.

 

)5(  – Emilie Maltais, fille de Pierre Maltais (°1788), et de Marie Belley (°1796). Elle se maria le mardi 23 novembre 1847 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Thomas Blackburn, né le samedi 10 septembre 1825, décédé le lundi 11 mars 1861, à l’âge de trente-six ans. De cette femme naquirent quatre enfants, Marie Blackburn, Thomas Blackburn, Clara Blackburn et Louise Blackburn qui suivent. Après environ quatre ans de veuvage, Emilie se maria une seconde fois le mardi 24 janvier 1865 à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec François Bouchard, fils de Nazaire Bouchard (°1811). Elle eut de cet homme Simon Bouchard qui suit

 

_1_  – Simon Bouchard, fils de François Bouchard, et d’Emilie Maltais. Il se maria le mardi 26 août 1884 à Jonquière (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC [445] avec Léda Lalancette. Descendance non connue.

 

_2_  – Marie Blackburn, fille de Thomas Blackburn (1825-1861), et d’Emilie Maltais, née le dimanche 27 novembre 1853. À vingt-six ans, elle se maria le mardi 28 janvier 1879 à Jonquière (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC [446] avec Zéphirin Gaudreault. Pas de postérité pour ce couple.

 

_3_  – Thomas Blackburn, fils de Thomas Blackburn (1825-1861), et d’Emilie Maltais, né en 1853, décédé à Roberval (Can), QC le mercredi 7 juin 1871, il fut inhumé le surlendemain au même endroit, à l’âge de dix-huit ans.

 

_4_  – Clara Blackburn, fille de Thomas Blackburn (1825-1861), et d’Emilie Maltais, née le vendredi 18 décembre 1857. À vingt ans, elle se maria le lundi 13 août 1877 à Bagotville (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Richard Mignier-Lagacé. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant. À quarante ans, Clara se maria une seconde fois le vendredi 13 août 1897 à Saint-Cyriac (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Honoré Bouchard [447]. Pas de postérité pour ce couple.

 

_5_  – Louise Blackburn, fille de Thomas Blackburn (1825-1861), et d’Emilie Maltais, née le vendredi 30 mars 1860. À vingt-six ans, elle se maria le lundi 12 juillet 1886 à Saint-Cyriac (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Honoré Bouchard [448]. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

)6(  – Henriette Maltais, fille de Pierre Maltais (°1788), et de Marie Belley (°1796). Elle se maria le lundi 19 novembre 1832 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean Bouchard. Ils ont eu Madeleine Bouchard qui suit

 

_1_  – Madeleine Bouchard, fille de Jean Bouchard, et d’Henriette Maltais. Elle se maria le mardi 21 juin 1853 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Hubert Jean, décédé avant 1897. Pas de postérité connue.

 

)7(  – Basilisse Maltais, fille de Pierre Maltais (°1788), et de Marie Belley (°1796). Elle se maria le samedi 16 janvier 1841 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Patrice Brassard. Elle en eut cinq enfants, Adèle Brassard, Anne Brassard, Célina Brassard, Emilie Brassard et Sophie Brassard qui suivent

 

_1_  – Adèle Brassard, fille de Patrice Brassard, et de Basilisse Maltais. Elle se maria le lundi 16 août 1869 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Sébastien Lajoie. Elle ne semble pas avoir eu de postérité.

 

_2_  – Anne Brassard, fille de Patrice Brassard, et de Basilisse Maltais. Elle se maria le dimanche 6 janvier 1878 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Ambroise Girard, né vers le mardi 20 octobre 1857 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Pas de postérité pour ce couple.

 

_3_  – Célina Brassard, fille de Patrice Brassard, et de Basilisse Maltais. Elle se maria le lundi 25 avril 1881 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Tremblay. On ne lui connaît pas de descendance.

 

_4_  – Emilie Brassard, fille de Patrice Brassard, et de Basilisse Maltais, née le samedi 3 décembre 1842, morte à St-Gédéon (Can), QC le vendredi 3 novembre 1933, à l’âge de quatre-vingt-onze ans. À vingt ans, elle se maria le lundi 22 septembre 1862 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Hyppolite Lessard. Sans postérité connue. À soixante-dix-huit ans, Emilie se maria une seconde fois le lundi 15 novembre 1920 à St-Gédéon (Can), QC avec Joseph Néron, né le samedi 2 juillet 1853 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le lundi 5 octobre 1931 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-dix-huit ans [449]. Leur union dura onze ans. Elle ne semble pas avoir eu de postérité.

 

_5_  – Sophie Brassard, fille de Patrice Brassard, et de Basilisse Maltais. Elle se maria le mardi 6 mai 1873 à Métabetchouan–Lac-à-la-Croix (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC [450] avec Joseph Lessard. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

[7]  – François Maltais, fils de Jean-Marie Maltais (1756-1837), et de Marie-Charlotte Dallaire (°1766), né en 1791, décédé en 1882, à l’âge de quatre-vingt-onze ans. À vingt-trois ans, il se maria le mardi 8 février 1814 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marguerite Harvey, née vers 1795 [451]. Ils ont eu trois enfants, Emilie, François et Joseph qui suivent. À trente-neuf ans, François se maria une seconde fois le lundi 22 février 1830 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Domitilde Potvin, née le mercredi 17 août 1808 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [452]. Sa postérité n’est pas connue.

 

)1(  – Emilie Maltais, fille de François Maltais (1791-1882), et de Marguerite Harvey (°~1795), née à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1819. À seize ans, elle se maria le mardi 17 février 1835 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Thadée Bouchard, né en 1817 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC [453]. On ne lui connaît pas de descendance.

 

)2(  – François Maltais, fils de François Maltais (1791-1882), et de Marguerite Harvey (°~1795). Il se maria le mardi 3 mai 1836 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marguerite Bouchard, décédée en janvier 1847 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Descendance non connue. Après environ un an de veuvage, François se maria une seconde fois le mardi 4 mai 1847 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Alexandrienne Mckenzie [454]. Il ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

)3(  – Joseph Maltais, fils de François Maltais (1791-1882), et de Marguerite Harvey (°~1795), né en 1821, décédé en 1902, à l’âge de quatre-vingt-un ans. À vingt-quatre ans, il se maria le mercredi 22 octobre 1845 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Luce Gauthier. Il n’eut point de postérité.

 

[8]  – Marcel Maltais, fils de Jean-Marie Maltais (1756-1837), et de Marie-Charlotte Dallaire (°1766), né à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 7 octobre 1793, décédé en 1867, à l’âge de soixante-quatorze ans. À trente-trois ans, il se maria le vendredi 17 février 1826 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Dorothée Desbiens. Naquirent de cette femme six enfants, David, François, Joseph, Marguerite, Maurice et Timothée qui suivent

 

)1(  – David Maltais, fils de Marcel Maltais (1793-1867), et de Dorothée Desbiens, né vers 1845. RECENSEMENT-CENSUS(1881) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Saguenay(Chicoutimi),Sag./Lac-St-Jean,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http ://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp ?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1079842&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note :</b> Cultivateur. À environ vingt-cinq ans, il se maria le lundi 28 février 1870 à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC [455] avec Marcelline Potvin, née vers 1853 [456] [457]. Pas de postérité pour ce couple.

 

)2(  – François Maltais, fils de Marcel Maltais (1793-1867), et de Dorothée Desbiens. Il se maria le mardi 14 février 1860 à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Alexandrienne Bergeron. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

)3(  – Joseph Maltais, fils de Marcel Maltais (1793-1867), et de Dorothée Desbiens. Il se maria le mardi 4 février 1851 à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Marie-Anne Savard. On ne lui connaît pas de postérité.

 

)4(  – Marguerite Maltais, fille de Marcel Maltais (1793-1867), et de Dorothée Desbiens. Elle se maria le mardi 17 octobre 1848 à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Antoine Beaulieu. Descendance non connue.

 

)5(  – Maurice Maltais, fils de Marcel Maltais (1793-1867), et de Dorothée Desbiens. Il se maria le mardi 17 octobre 1848 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Elisabeth Brassard. On ne lui connaît pas de descendance.

 

)6(  – Timothée Maltais, fils de Marcel Maltais (1793-1867), et de Dorothée Desbiens. Il se maria le mardi 28 janvier 1862 à Bagotville (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC [458] avec Emilie Audet-Lapointe. Sans postérité connue.

 

[9]  – Anthyme Maltais, fils de Jean-Marie Maltais (1756-1837), et de Marie-Charlotte Dallaire (°1766), né aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 30 décembre 1794. À seize ans, il se maria le mardi 28 août 1810 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Félicité Tremblay, née le mardi 30 décembre 1794 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC [459]. Il eut de celle-ci Antoine qui suit

 

)1(  – Antoine Maltais, fils d’Anthyme Maltais (°1794), et de Félicité Tremblay (°1794). Il se maria le mardi 26 octobre 1847 avec Julienne Day. Descendance non connue.

 

[10]  – Bellarmin Maltais, fils de Jean-Marie Maltais (1756-1837), et de Marie-Charlotte Dallaire (°1766), né vers 1807. À environ vingt ans, il se maria le mardi 23 janvier 1827 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Geneviève Gagnon, née le jeudi 25 avril 1771 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC [460]. De là naquit Elisabeth qui suit. À environ quarante-deux ans, Bellarmin se maria une seconde fois le mardi 28 août 1849 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Euphrosime Simard. Il en eut trois enfants, Joseph, Olive et Ozithée qui suivent

 

)1(  – Elisabeth Maltais, fille de Bellarmin Maltais (°~1807), et de Geneviève Gagnon (°1771), née vers le samedi 16 février 1828. Vivait encore en 04 1901. <TABLE RULES= »ROWS » ALIGN= »CENTER » style= »font-family : arial ; font-size : 16px ; border : 5px outset green ; width : 90% ; background-image : url(http ://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/ghost-tree.jpg) ; » CELLSPACING= »1″ CELLPADDING= »5″ >

< !– mariage –>

<TR><TD style= »width : 10% ; font-family : vardena ; color : #800000 ; font-size : 17px ; font-weight : bold ; text-align :center ; »>Mariage</TD><TD style= »width : 90% ; font-family : Comic Sans MS ; color : #800000 ; font-size : 16px ; text-align :justify ; »>Voici la transcription de l’acte de mariage extrait des registres de la paroisse de St-Étienne de La Malbaie (Charlevoix), rédigé par le curé A. Beaudry et signé par Elizabeth Maltais et Augustin Dinelle :<div style= »margin-left : 5% ; margin-right : 5% ; font-family : French Script MT ; font-size : 22px ; »>Le huit août mil huit cent quarante huit, vu la dispense de deux bans de mariage et de la publication du troisième faite au prône de la messe paroissiale de La Malbaie entre George Dallaire, cultivateur, fils majeur de Louis Dallaire, et de défunte Thérèse Tremblay, d’une part, et Elizabette Maltais, veuve d’Epiphane Otis, d’autre part ; vu aussi que les dites parties étaient domiciliées en la paroisse deLa Malbaie, nous prêtre, curé de la dite paroisse de La Malbaie, sousigné, avons reçu leur mutuel consentement de mariage et leur avons donné la bénédiction nuptiale en présence de Louis Dallaire, père, et Augustin Pinelle, ami de l’épouse ; de Roger Otis, beau-père, et Bellarmin Maltais ami de l’épouse lesquels aussi que le dit époux ayant déclaré ne savoir signer le dit Augustin Pinelle seul avec l’épouse a signé avec nous.</div>Cliquez sur ces liens <A HREF= »http ://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/georges_m1.jpg » TARGET= »_blank »>(partie 1)</A> <A HREF= »http ://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/georges_m2.jpg » TARGET= »_blank »>(partie 2)</A> pour voir la page du microfilm.</TD></TR>

< !– Recensement –>

<TR><TD style= »width : 15% ; font-family : vardena ; color : #800000 ; font-size : 17px ; font-weight : bold ; text-align :center ; »>Recensement</TD><TD style= »width : 85% ; font-family : Comic Sans MS ; color : #800000 ; font-size : 16px ; text-align :justify ; »><ul><li>Recensé à St-Fidèle en 1881 ; elle est alors mariée au chef de famille. Consultez la fiche du recensement sur le site <A HREF= »http ://www.familysearch.org/Eng/Search/census/household_record.asp ?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1082639&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=5″ TARGET= »_blank »>Family Search</A>.</li><li>Recensé à St-Siméon en 1901 ; elle est alors veuve et vit avec la famille de son fils Fortunat. Consultez la fiche du recensement sur le site <A HREF= »http ://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp ?id=94517&highlight=43″ TARGET= »_blank »>Automated Genealogy</A>.</li></ul></TD></TR>

</TABLE>. À environ quatorze ans, elle se maria le mardi 12 avril 1842 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Épiphanie Otis, né le lundi 12 janvier 1818 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le mardi 24 novembre 1846, à l’âge de vingt-huit ans [461] [462]. Leur union dura quatre ans. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant. À environ vingt ans, et après environ deux ans de veuvage, Elisabeth se maria une seconde fois le mardi 8 août 1848 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Georges Dallaire, né vers 1822 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé avant avril 1881 [463], fils de Louis Dallaire (1796-<1881), et de Thérèse Tremblay (1800-<1837) [464] [465], son cousin au IIIe degré du côté paternel [466]. Leur union dura trente-trois ans, au plus. On ne lui connaît pas de descendance.

 

)2(  – Joseph Maltais, fils de Bellarmin Maltais (°~1807), et d’Euphrosime Simard. Il se maria le lundi 29 avril 1872 à Métabetchouan–Lac-à-la-Croix (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Mélanie Larouche. Descendance non connue.

 

)3(  – Olive Maltais, fille de Bellarmin Maltais (°~1807), et d’Euphrosime Simard. Elle se maria le lundi 26 septembre 1870 à Métabetchouan–Lac-à-la-Croix (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Théophile Gagnon. Pas de postérité connue.

 

)4(  – Ozithée Maltais, fille de Bellarmin Maltais (°~1807), et d’Euphrosime Simard, née vers 1854, décédée à Chambord (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC le samedi 19 novembre 1887. RECENSEMENT-CENSUS(1881) : <br><b>Endroit / <i>Place</i> :</b> Métabetchouan – Lac-à-la-Croix,Lac-Saint-Jean-Est,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference :</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http ://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp ?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1081168&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a>. À environ dix-huit ans, elle se maria le lundi 2 septembre 1872 à Métabetchouan–Lac-à-la-Croix (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Gaspard Dallaire, né vers 1850 [467] [468]. Pas de postérité pour ce couple.

 

[11]  – Julienne Maltais, fille de Jean-Marie Maltais (1756-1837), et de Marie-Charlotte Dallaire (°1766), née à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 9 mars 1809. À vingt-trois ans, elle se maria le dimanche 12 février 1832 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-Noël Lavoie, né vers 1808 [469]. Elle en eut trois enfants, Célina Lavoie, Joseph Lavoie et Sophie Lavoie qui suivent

 

)1(  – Célina Lavoie, fille de Jean-Noël Lavoie (°~1808), et de Julienne Maltais (°1809). Elle se maria le lundi 3 mars 1862 à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC [470] avec Edouard Bergeron, né le vendredi 27 juillet 1838 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le jeudi 23 juin 1898, à l’âge de soixante ans, fils de Louis Bergeron (1798-1878), et de Marie-Victoire Dallaire (°~1803), son cousin au IIIe degré du côté maternel [471]. Pas de postérité connue.

 

)2(  – Joseph Lavoie, fils de Jean-Noël Lavoie (°~1808), et de Julienne Maltais (°1809). Il se maria le dimanche 19 janvier 1862 à Grande-Baie (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC avec Louise Bouchard. Descendance non connue.

 

)3(  – Sophie Lavoie, fille de Jean-Noël Lavoie (°~1808), et de Julienne Maltais (°1809). Elle se maria le samedi 4 octobre 1856 à Chicoutimi (Saguenay-Lac-Saint-Jean (Québec)), QC [472] avec Pierre Tremblay. Elle n’eut point de postérité.

 

~10~  – Geneviève Dallaire, fille de François Dallaire (1734->1769), et de Marie-Anne Delage (1732-1809), née à Île aux Coudres ((Québec)), QC en janvier 1768, décédée aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 19 février 1810, elle fut enterrée le lendemain au même endroit, à l’âge de quarante-deux ans. À vingt ans, elle se maria le lundi 23 juin 1788, veille de la Saint-Jean-Baptiste à Île aux Coudres ((Québec)), QC, après avoir établi un contrat, le samedi 28 juin 1788, à Néron [473] avec Agapit Tremblay, né en mars 1757 à Île aux Coudres ((Québec)), QC [474] [475]. Elle en eut deux enfants, Jean-Baptiste Tremblay et Josephte Tremblay qui suivent

 

[1]  – Jean-Baptiste Tremblay, fils d’Agapit Tremblay (°1757), et de Geneviève Dallaire (1768-1810). Il se maria le mardi 24 février 1824 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Nathalie Tremblay. Descendance non connue.

 

[2]  – Josephte Tremblay, fille d’Agapit Tremblay (°1757), et de Geneviève Dallaire (1768-1810). Elle se maria le mardi 12 janvier 1830 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Thomas Bouchard, fils de Louis-Paul Bouchard (°1781), et de Geneviève Tremblay (°1781). On ne lui connaît pas de postérité.

 

~11~  – Marie-Madeleine Dallaire, fille de François Dallaire (1734->1769), et de Marie-Anne Delage (1732-1809), venue au monde à Île aux Coudres ((Québec)), QC le vendredi 18 août 1769, elle fut tenue sur les fonts baptismaux le même jour au même endroit [476]. À vingt-cinq ans, elle se maria le lundi 19 mai 1794 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Joseph Bilodeau, né le dimanche 17 mars 1754 à Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC [477]. Elle en eut cinq enfants, Marie Bilodeau, Pierre-Félix Bilodeau, Joseph Bilodeau, Etienne Bilodeau et Geneviève Bilodeau qui suivent

 

[1]  – Marie Bilodeau, fille de Joseph Bilodeau (°1754), et de Marie-Madeleine Dallaire (°1769), née à Île aux Coudres ((Québec)), QC le jeudi 26 mars 1795, elle fut reçue au baptême le même jour en la même localité. À dix-huit ans, elle se maria le dimanche 5 septembre 1813 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Augustin Leclerc, né le mardi 28 août 1792 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, y décédé le jeudi 4 juin 1868, à l’âge de soixante-seize ans [478]. Elle ne semble pas avoir eu de postérité.

 

[2]  – Pierre-Félix Bilodeau, fils de Joseph Bilodeau (°1754), et de Marie-Madeleine Dallaire (°1769). Il se maria le mardi 26 août 1828 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Julienne Tremblay, née vers 1808. Il n’eut point de postérité.

 

[3]  – Joseph Bilodeau, fils de Joseph Bilodeau (°1754), et de Marie-Madeleine Dallaire (°1769), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le jeudi 19 mai 1803. À vingt-huit ans, il se maria le mardi 11 octobre 1831 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Christine Bilodeau, née le jeudi 3 avril 1817 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC, où elle décéda [479]. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

[4]  – Etienne Bilodeau, fils de Joseph Bilodeau (°1754), et de Marie-Madeleine Dallaire (°1769), né à Île aux Coudres ((Québec)), QC le mercredi 30 juillet 1806, il fut baptisé le dimanche 3 août suivant au même endroit. À vingt-six ans, il se maria le mardi 31 janvier 1832 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Archange Morin, née le samedi 12 mars 1808 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC [480]. Naquit de cette femme David qui suit

 

)1(  – David Bilodeau, fils d’Etienne Bilodeau (°1806), et d’Archange Morin (°1808). Il se maria le mardi 3 septembre 1872 à La Malbaie (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Henriette Mailloux. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

[5]  – Geneviève Bilodeau, fille de Joseph Bilodeau (°1754), et de Marie-Madeleine Dallaire (°1769). Elle se maria le mardi 31 août 1819 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Tremblay. Sans postérité connue.

 

(8)  – Etienne Dallaire, fils de Jacques Dallaire (1700-1750), et de Marie-Angélique Cloutier (1692-1749), mis au monde à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1735.

 

(9)  – Marie Dallaire, fille de Jacques Dallaire (1700-1750), et de Marie-Angélique Cloutier (1692-1749), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1736.

 

h – Madeleine Dallaire, dite Magdeleine, fille de Charles Allaire (1669-1742), et de Marie Bidet (1673-1745), née à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 16 décembre 1701, elle fut baptisée le lendemain au même lieu, décédée L’Ancienne-Lorette (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 24 février 1759, à l’âge de cinquante-huit ans. À vingt-neuf ans, elle se maria le samedi 11 février 1730 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir fait rédiger un contrat, le dimanche 12 février 1730, à Jacob [481] avec Jean Cloutier, né le lundi 28 janvier 1704 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC [482]. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

i – Dorothée Dallaire, fille de Charles Allaire (1669-1742), et de Marie Bidet (1673-1745). Née à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 10 février 1704, elle fut tenue sur les fonts baptismaux le lendemain au même endroit [483] [484], morte à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 14 décembre 1739, à l’âge de trente-cinq ans. DEATH : Secteur St-Valier

 

BIRTH : Née en 1703 ou 1704. À vingt ans, elle se maria le vendredi 25 février 1724 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC [485] [486] avec Jean-Baptiste Brochu, né le mercredi 1er septembre 1700 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [487]. Ils ont eu trois enfants, Dorothée Brochu, Jean Brochu et Pierre-Philippe Brochu qui suivent

 

(1)  – Dorothée Brochu, fille de Jean-Baptiste Brochu (°1700), et de Dorothée Dallaire (1704-1739). Elle se maria le lundi 15 juin 1744 à St-Vallier (Can), QC avec Clément Patry. Pas de postérité connue.

 

(2)  – Jean Brochu, fils de Jean-Baptiste Brochu (°1700), et de Dorothée Dallaire (1704-1739). Il se maria le samedi 10 avril 1756 à St-Vallier (Can), QC avec Agathe Roy-Le Roy. On ne lui connaît pas de descendance.

 

(3)  – Pierre-Philippe Brochu, fils de Jean-Baptiste Brochu (°1700), et de Dorothée Dallaire (1704-1739), né à St-Vallier (Can), QC le lundi 1er mai 1730. À vingt-trois ans, il se maria le lundi 30 juillet 1753 à St-Vallier (Can), QC avec Geneviève Roy-Le Roy, née le dimanche 3 mai 1733 à St-Vallier (Can), QC [488]. Il n’eut point de postérité.

 

j – Marie-Hélène Dallaire, fille de Charles Allaire (1669-1742), et de Marie Bidet (1673-1745), née à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 2 septembre 1706, elle fut baptisée le même jour. À trente-trois ans, elle se maria le lundi 9 février 1739 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [489], après avoir passé un contrat, le lundi 9 février 1739, à Fortier [490] avec Pierre Cloutier, né le dimanche 10 avril 1712 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC [491]. De cette femme naquit André Cloutier qui suit

 

(1)  – André Cloutier, fils de Pierre Cloutier (°1712), et de Marie-Hélène Dallaire (°1706). Il se maria le lundi 22 février 1762 L’Ancienne-Lorette (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Louise Noro. Pas de postérité pour ce couple.

 

k – Joseph Dallaire, fils de Charles Allaire (1669-1742), et de Marie Bidet (1673-1745), venu au monde à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 3 septembre 1707, il fut baptisé le même jour au même lieu [492], mort dès 1800. À vingt-neuf ans, il se maria le lundi 13 février 1736 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC [493], après avoir conclu un contrat, le dimanche 12 février 1736, à Jacob avec Anne Gagnon, née le lundi 30 mai 1718 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée en mars 1743 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de vingt-cinq ans [494], fille de Marie-Angélique Cloutier (1692-1749). Leur union dura sept ans. Il eut de celle-ci trois enfants, Etienne, Marie-Anne et Marie-Josephte qui suivent. À trente-neuf ans, et après environ trois ans de veuvage, Joseph se maria une seconde fois le lundi 14 février 1746 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [495], après avoir passé un contrat, le vendredi 28 janvier 1746, à Fortier avec Geneviève Dufresne, née le lundi 16 août 1717, lendemain de l’Assomption à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée avant 1800 [496]. Leur union dura cinquante-quatre ans. Pas de postérité pour ce couple.

 

(1)  – Etienne Dallaire, fils de Joseph Dallaire (1707-<1800), et d’Anne Gagnon (1718-1743), mis au monde à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 24 mars 1739. À vingt-sept ans, il se maria le lundi 14 avril 1766 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir conclu un contrat, le mercredi 2 avril 1766, à Crépin avec Marie-Josephte Bonneau. Descendance non connue.

 

(2)  – Marie-Anne Dallaire, fille de Joseph Dallaire (1707-<1800), et d’Anne Gagnon (1718-1743). Elle se maria le lundi 9 juin 1755 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Louis Gautron-Larochelle, fils de Michel Gautron. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

(3)  – Marie-Josephte Dallaire, fille de Joseph Dallaire (1707-<1800), et d’Anne Gagnon (1718-1743). Elle se maria le mardi 18 octobre 1757 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph-Marie Pépin. On ne lui connaît pas de descendance.

 

l – Etienne Dallaire, fils de Charles Allaire (1669-1742), et de Marie Bidet (1673-1745), venu au monde à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 7 mars 1712, il fut baptisé le même jour au même lieu [497], mort le vendredi 17 janvier 1749, à l’âge de trente-sept ans. DEATH : ou 1950. À vingt-sept ans, il se maria le vendredi 6 février 1739 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC [498], après avoir conclu un contrat, le dimanche 2 février 1738, à Jacob [499] avec Geneviève Gagnon, née le dimanche 11 février 1720 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC [500], fille de Marie-Angélique Cloutier (1692-1749). Pas de postérité pour ce couple.

 

m – Thérèse Dallaire, fille de Charles Allaire (1669-1742), et de Marie Bidet (1673-1745), née à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 21 mai 1713, elle fut baptisée le lendemain en la même localité [501]. À vingt et un ans, elle se maria le mardi 27 juillet 1734 à St-Vallier (Can), QC [502], après avoir conclu un contrat, le lundi 26 juillet 1734, à Gachet avec Simon Talbot, né en octobre 1702 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, décédé le vendredi 25 avril 1783 à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-un ans [503] [504]. Ils ont eu cinq enfants, Geneviève-Angèle Talbot, Marie-Thérèse Talbot, Pierre Talbot, Simon Talbot et Jean-Baptiste Talbot qui suivent

 

(1)  – Geneviève-Angèle Talbot, fille de Simon Talbot (1702-1783), et de Thérèse Dallaire (°1713). Elle se maria le dimanche 15 novembre 1807 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Charles Goulet, né le dimanche 19 juin 1785 à St-Gervais (Can), QC. Descendance non connue.

 

(2)  – Marie-Thérèse Talbot, fille de Simon Talbot (1702-1783), et de Thérèse Dallaire (°1713), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC vers 1740. À environ vingt et un ans, elle se maria le lundi 24 août 1761 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre-Basile Bouchard, né le jeudi 15 septembre 1740 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC [505]. Elle ne semble pas avoir eu de postérité. À environ vingt-trois ans, Marie-Thérèse se maria une seconde fois le lundi 24 octobre 1763 à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Ignace St-Pierre. Sans descendance connue.

 

(3)  – Pierre Talbot, fils de Simon Talbot (1702-1783), et de Thérèse Dallaire (°1713). Il se maria le lundi 2 février 1761 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Claire-Elisabeth Bélanger. Sans descendance connue. Pierre se maria une seconde fois le mardi 12 juillet 1763 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marthe Pelletier. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

(4)  – Simon Talbot, fils de Simon Talbot (1702-1783), et de Thérèse Dallaire (°1713). Il se maria le lundi 8 janvier 1753 à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Geneviève Blanchet. Descendance non connue.

 

(5)  – Jean-Baptiste Talbot, fils de Simon Talbot (1702-1783), et de Thérèse Dallaire (°1713), né à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le mercredi 1er mai 1743, il fut baptisé le lendemain en la même localité. C’est là qu’il décéda le lundi 2 août 1813, et qu’il fut inhumé le même jour, à l’âge de soixante-dix ans. À vingt et un ans, il se maria le lundi 16 juillet 1764 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, après avoir conclu un contrat, le mercredi 11 juillet 1764, à Richard avec Marie-Anne Pelletier, née le dimanche 22 janvier 1747 [506]. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

n – Marie-Josephte Dallaire, fille de Charles Allaire (1669-1742), et de Marie Bidet (1673-1745), née à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 31 décembre 1716, jour de la Saint-Sylvestre. À vingt-deux ans, elle se maria le lundi 3 février 1738 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [507] [508] avec Prisque Langlois, né le jeudi 23 janvier 1710 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC [509]. Ils ont eu Prisque Langlois qui suit

 

(1)  – Prisque Langlois, fils de Prisque Langlois (°1710), et de Marie-Josephte Dallaire (°1716), né à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 28 janvier 1742, il fut baptisé le lendemain au même lieu. À trente-deux ans, il se maria le lundi 30 mai 1774 à Louiseville (Can), QC avec Josephte Bergeron. Il ne semble pas avoir eu de postérité. À trente-huit ans, Prisque se maria une seconde fois le lundi 24 janvier 1780 à Louiseville (Can), QC avec Antoinette Lamy. On ne lui connaît pas de descendance.

 

B – Jean-François Allaire, fils de Charles Alaire (1637-1691), et de Catherine Fièvre (1646-1709). Né à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 23 août 1674, il fut reçu au baptême le dimanche 5 juin 1672 [510], décédé à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le samedi 19 juillet 1721, il fut enterré le même jour en la même localité, à l’âge de quarante-sept ans [511]. CHRISTENING : Tanguay écrit 1622 comme année de baptême..c, estsurementune erreur. À vingt ans, il se maria le mercredi 3 novembre 1694 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [512] avec Anne Labbé, née le dimanche 16 juillet 1679 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le dimanche 20 août 1758 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-dix-neuf ans [513]. Son décès survint après vingt-sept ans de mariage. De là naquirent quatre enfants, Marie-Anne, Marguerite, Joseph et Marie-Josephte qui suivent

 

a – Marie-Anne Allaire, fille de Jean-François Allaire (1674-1721), et d’Anne Labbé (1679-1758), née à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 25 juin 1696, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste. Ne vivait plus en 1716. À dix-huit ans, elle se maria le lundi 25 juin 1714, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Michel Gautron. Elle n’eut point de postérité.

 

b – Marguerite Allaire, fille de Jean-François Allaire (1674-1721), et d’Anne Labbé (1679-1758). Née à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le mardi 23 mars 1700 [514]. C’est là qu’elle décéda en juin 1736, et elle fut inhumée le lundi 11 juin suivant, à l’âge de trente-six ans. À vingt-trois ans, elle se maria le mardi 23 novembre 1723 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC [515] avec Jean Turgeon, né le samedi 5 septembre 1693 à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, y décédé en mars 1772, à l’âge de soixante-dix-neuf ans [516]. Son décès survint après treize ans de mariage. On ne lui connaît pas de descendance.

 

c – Joseph Allaire, fils de Jean-François Allaire (1674-1721), et d’Anne Labbé (1679-1758). Né à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 28 février 1709, il fut baptisé le même jour au même lieu [517] [518], décédé à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC en octobre 1774, il fut inhumé le samedi 8 octobre suivant en la même localité, à l’âge de soixante-cinq ans [519]. À vingt-deux ans, il se maria le lundi 26 novembre 1731 à Charlesbourg (Capitale-Nationale (Québec)), QC [520], après avoir établi un contrat, le vendredi 23 novembre 1731, à Dubreuil avec Charlotte Renaud, née le samedi 31 octobre 1711, décédée le mercredi 26 novembre 1788 à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de soixante-dix-sept ans [521]. Son décès survint après quarante-trois ans de mariage. Naquirent de cette femme sept enfants, Charlotte, Elisabeth, Marie-Josephte, Louise Dallaire, Marie-Anne Dallaire, Pierre Dallaire et Marguerite Dallaire qui suivent

 

(1)  – Charlotte Allaire, fille de Joseph Allaire (1709-1774), et de Charlotte Renaud (1711-1788). Née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 23 novembre 1735 [522], morte à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le jeudi 17 décembre 1761, à l’âge de vingt-six ans. À vingt-cinq ans, elle se maria le lundi 11 février 1760 à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, après avoir passé un contrat, le vendredi 4 janvier 1760, à Fortier avec Pierre Roy-Le Roy. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

(2)  – Elisabeth Allaire, fille de Joseph Allaire (1709-1774), et de Charlotte Renaud (1711-1788), née à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le vendredi 14 octobre 1740, elle fut baptisée le même jour en la même localité [523]. À vingt et un ans, elle se maria le lundi 2 février 1761 à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC [524] avec Pierre Guyon, né en 1740 [525]. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

(3)  – Marie-Josephte Allaire, fille de Joseph Allaire (1709-1774), et de Charlotte Renaud (1711-1788). Elle se maria le lundi 21 janvier 1771 à St-Michel (Can), QC avec Pierre Bussière. On ne lui connaît pas de descendance.

 

(4)  – Louise Dallaire, fille de Joseph Allaire (1709-1774), et de Charlotte Renaud (1711-1788). Elle se maria le lundi 12 janvier 1756 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Antoine Brousseau. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

(5)  – Marie-Anne Dallaire, fille de Joseph Allaire (1709-1774), et de Charlotte Renaud (1711-1788), née à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le mercredi 30 septembre 1744, lendemain de la Saint-Michel, elle fut baptisée le jeudi 1er octobre 1744, jour de la Saint-Rémy au même lieu. À vingt-huit ans, elle se maria le lundi 24 août 1772 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, après avoir conclu un contrat, le jeudi 20 août 1772, à Fortier avec Bernard Boucher. Pas de postérité connue.

 

(6)  – Pierre Dallaire, fils de Joseph Allaire (1709-1774), et de Charlotte Renaud (1711-1788). Il se maria le lundi 9 novembre 1767 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [526] avec Marguerite Curadeau. On ne lui connaît pas de postérité.

 

(7)  – Marguerite Dallaire, fille de Joseph Allaire (1709-1774), et de Charlotte Renaud (1711-1788), mise au monde à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le lundi 9 août 1751, elle fut baptisée le même jour au même lieu [527]. À dix-sept ans, elle se maria le lundi 11 janvier 1768 à La Durantaye (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Nadeau. Sans postérité connue. À trente-trois ans, Marguerite se maria une seconde fois le mardi 28 septembre 1784, veille de la Saint-Michel à Saint-Charles-de-Bellechasse (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Charles Couture. On ne lui connaît pas de postérité.

 

d – Marie-Josephte Allaire, fille de Jean-François Allaire (1674-1721), et d’Anne Labbé (1679-1758), née à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le jeudi 6 août 1716. À dix-huit ans, elle se maria le lundi 15 novembre 1734 à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Lacasse. Elle eut pour enfant Marie-Anne Lacasse qui suit

 

(1)  – Marie-Anne Lacasse, fille de Jean-Baptiste Lacasse, et de Marie-Josephte Allaire (°1716). Elle se maria le mercredi 17 mai 1758 à Saint-Charles-de-Bellechasse (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Antoine Bleau, né en mars 1720. Pas de postérité connue.

 

C – Joseph Allaire, fils de Charles Alaire (1637-1691), et de Catherine Fièvre (1646-1709). Né à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 19 mars 1676, il fut baptisé le surlendemain [528], décédé à Saint-Valier-de-Bellechasse (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le dimanche 30 mars 1738, à l’âge de soixante-deux ans. BIRTH : né en 1675 ou 1676. À trente ans, il se maria le mercredi 10 février 1706 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [529] avec Madeleine Bidet, née le lundi 17 mai 1683 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée après le jeudi 13 avril 1724 [530] [531]. Leur union dura dix-huit ans, au moins. Ils ont eu six enfants, Marguerite Dallaire, Marie-Geneviève, Marie-Josephte, Pierre, Agathe Dallaire et Françoise Dallaire qui suivent

 

a – Marguerite Dallaire, fille de Joseph Allaire (1676-1738), et de Madeleine Bidet (1683->1724), née à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 7 juillet 1712. À vingt ans, elle se maria le lundi 28 janvier 1732 à St-Vallier (Can), QC avec Pierre Vallière. Pas de postérité connue.

 

b – Marie-Geneviève Allaire, fille de Joseph Allaire (1676-1738), et de Madeleine Bidet (1683->1724), née à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1714, elle fut baptisée le lundi 26 mars suivant en la même localité. À vingt ans, elle se maria le lundi 11 janvier 1734 à St-Vallier (Can), QC avec Nicolas Chamberland, né le jeudi 7 mai 1711 à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC [532]. On ne lui connaît pas de postérité. À vingt-trois ans, Marie-Geneviève se maria une deuxième fois le lundi 11 novembre 1737, jour de la Saint-Martin d’hiver à St-Vallier (Can), QC avec Joseph Lebrun-Carrier, né le lundi 1er août 1712 à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, décédé le lundi 22 décembre 1749 à St-Michel (Can), QC, à l’âge de trente-sept ans [533]. Pas de postérité pour ce couple. À quarante et un ans, et après environ six ans de veuvage, Marie-Geneviève se maria en troisièmes et dernières noces le lundi 21 juillet 1755 à St-Michel (Can), QC, après avoir fait rédiger un contrat, le samedi 19 juillet 1755, à Rousselot avec Etienne Corriveau. Pas de postérité connue.

 

c – Marie-Josephte Allaire, fille de Joseph Allaire (1676-1738), et de Madeleine Bidet (1683->1724). Elle se maria le lundi 10 avril 1741 à St-Michel (Can), QC avec Joseph Laprise. Sa postérité n’est pas connue.

 

d – Pierre Allaire, fils de Joseph Allaire (1676-1738), et de Madeleine Bidet (1683->1724). Il se maria le lundi 18 février 1743 à St-Michel (Can), QC [534] avec Marthe Thibault. Descendance non connue.

 

e – Agathe Dallaire, fille de Joseph Allaire (1676-1738), et de Madeleine Bidet (1683->1724). Elle se maria le lundi 13 avril 1739 à St-Vallier (Can), QC [535] avec Etienne Lebrun-Carrier. On ne lui connaît pas de descendance.

 

f – Françoise Dallaire, fille de Joseph Allaire (1676-1738), et de Madeleine Bidet (1683->1724). Elle se maria le lundi 11 novembre 1737, jour de la Saint-Martin d’hiver à St-Vallier (Can), QC avec Pierre Roy-Le Roy. Descendance non connue.

 

D – Catherine Allaire, fille de Charles Alaire (1637-1691), et de Catherine Fièvre (1646-1709). Née à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 21 novembre 1677, elle fut portée sur les fonts baptismaux le surlendemain [536], morte à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 19 novembre 1753, à l’âge de soixante-seize ans. À dix-sept ans, elle se maria le mercredi 3 novembre 1694 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [537] avec Gabriel Chamberland, né le mardi 23 février 1677 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé en août 1758 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-un ans [538]. Son décès survint après cinquante-neuf ans de mariage. Elle eut de son conjoint cinq enfants, Etienne Chamberland, Gabriel Chamberland, Jean-Baptiste Chamberland, Marie-Catherine Chamberland et Claude Chamberland qui suivent

 

a – Etienne Chamberland, fils de Gabriel Chamberland (1677-1758), et de Catherine Allaire (1677-1753). Né à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 25 mars 1709 [539], y décédé le dimanche 17 novembre 1748, à l’âge de trente-neuf ans. À vingt-deux ans, il se maria le mardi 3 avril 1731 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Madeleine Loignon. Pas de postérité pour ce couple.

 

b – Gabriel Chamberland, fils de Gabriel Chamberland (1677-1758), et de Catherine Allaire (1677-1753). Il se maria le mercredi 9 octobre 1726 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Elisabeth Demolier. Il eut de sa conjointe Marie qui suit

 

(1)  – Marie Chamberland, fille de Gabriel Chamberland, et d’Elisabeth Demolier. Elle se maria le lundi 23 janvier 1764 à Charlesbourg (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Renaud, né le dimanche 9 février 1716 à Charlesbourg (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Elle ne semble pas avoir eu de postérité.

 

c – Jean-Baptiste Chamberland, fils de Gabriel Chamberland (1677-1758), et de Catherine Allaire (1677-1753). Il se maria le lundi 28 avril 1727 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Josephte Gauthier, née le dimanche 5 octobre 1704 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. Sa postérité n’est pas connue.

 

d – Marie-Catherine Chamberland, fille de Gabriel Chamberland (1677-1758), et de Catherine Allaire (1677-1753). Elle se maria le mercredi 7 avril 1717 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Mercier. De là naquirent deux enfants, Elisabeth Mercier et Pierre Mercier qui suivent

 

(1)  – Elisabeth Mercier, fille de Pierre Mercier, et de Marie-Catherine Chamberland. Elle se maria avant le lundi 6 juin 1746 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Louis-Etienne Gagné-Bellavance, né en 1721. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

(2)  – Pierre Mercier, fils de Pierre Mercier, et de Marie-Catherine Chamberland, né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 10 janvier 1718. C’est là qu’il décéda en décembre 1772, et qu’il fut inhumé le samedi 26 décembre de la même année, lendemain de Noël, à l’âge de cinquante-quatre ans. À vingt-sept ans, il se maria le mercredi 22 septembre 1745 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Anne Simard, née le samedi 22 mars 1727 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée en 1755, à l’âge de vingt-huit ans [540]. Leur union dura dix ans. Il n’eut point de postérité.

 

e – Claude Chamberland, fils de Gabriel Chamberland (1677-1758), et de Catherine Allaire (1677-1753), mis au monde à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 15 novembre 1713, décédé à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 7 octobre 1765, à l’âge de cinquante-deux ans. À vingt-quatre ans, il se maria le mercredi 30 octobre 1737 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC [541] avec Anne Chandelier, née le vendredi 26 juillet 1715 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée le jeudi 29 mars 1764, à l’âge de quarante-neuf ans [542]. Leur union dura vingt-sept ans. Sa postérité n’est pas connue.

 

E – Etienne Alaire, fils de Charles Alaire (1637-1691), et de Catherine Fièvre (1646-1709). Né à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)) le mercredi 20 octobre 1683 [543], y décédé en 1753, à l’âge de soixante-dix ans. À vingt-deux ans, il se maria le mardi 24 novembre 1705 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)) avec Marie-Anne Bilodeau. Il en a eu Marie qui suit

 

a – Marie Alaire, fille d’Etienne Alaire (1683-1753), et de Marie-Anne Bilodeau, née à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)) le mardi 25 août 1739, décédée à Québec (Capitale-Nationale (Québec)). À vingt et un ans, elle se maria le mardi 4 novembre 1760 à Saint-Ours (Montérégie (Québec)) avec Nicolas Thibaut, né le jeudi 17 février 1729 à Lachenaie (Lanaudière (Québec)) [544]. Elle eut de son conjoint quatre enfants, Marie Thibault, Nicolas Thibault, Marie Thibault et Joseph Thibault qui suivent

 

(1)  – Nicolas Thibault, fils de Nicolas Thibaut (°1729), et de Marie Alaire (°1739), né à Saint-Denis-sur-Richelieu (Montérégie (Québec)) le mercredi 12 août 1761, mort à Saint-Ours (Montérégie (Québec)) le vendredi 14 août 1761, veille de l’Assomption, dans sa première année.

 

(2)  – Marie Thibault, fille de Nicolas Thibaut (°1729), et de Marie Alaire (°1739), née à Saint-Ours (Montérégie (Québec)). Elle se maria le lundi 11 septembre 1780 à Saint-Ours (Montérégie (Québec)) avec Joseph Blouin. Ils ont eu Nicolas Beloin qui suit

 

~1~  – Nicolas Beloin, fils de Joseph Blouin, et de Marie Thibault. Il se maria le lundi 6 novembre 1809 à St-Philippe ((Québec)) avec Charlotte Boyer. Naquit de cette femme Adée-Zaïs qui suit

 

[1]  – Adée-Zaïs Beloin, fille de Nicolas Beloin, et de Charlotte Boyer. Elle se maria le mardi 16 avril 1839 à St-Philippe ((Québec)) [545] avec Jean-Baptiste Fortin. De là naquit Aurélie Fortin qui suit

 

)1(  – Aurélie Fortin, fille de Jean-Baptiste Fortin, et d’Adée-Zaïs Beloin, née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) en 1851, décédée à Laprairie (Montérégie (Québec)) le mardi 6 juin 1893, à l’âge de quarante-deux ans. À dix ans, elle se maria le lundi 28 octobre 1861 à Laprairie (Montérégie (Québec)) avec Jean-Baptiste Beauvais, né le dimanche 11 octobre 1829 à Laprairie (Montérégie (Québec)) [546]. Ils eurent cinq enfants, Aimé Beauvais, Joseph Beauvais, Marie Beauvais, Marie Beauvais et Joseph Beauvais qui suivent

 

_1_  – Aimé Beauvais, fils de Jean-Baptiste Beauvais (°1829), et d’Aurélie Fortin (1851-1893). Il se maria le lundi 1er mai 1911 à Montréal (Montréal (Québec)) [547] avec Albertine Gascon. Il eut de cette femme Lépold qui suit

 

]1[  – Lépold Beauvais, fils d’Aimé Beauvais, et d’Albertine Gascon, né le mercredi 16 octobre 1912. Léopold Beauvais est né le 14 octobre 1912.

Il a été baptisé par le Curé H. Papineau

Le parrain a été Arthur Lafrance, plombier de Maisonneuve et la marraine Armanda Beauvais.

 

_2_  – Joseph Beauvais, fils de Jean-Baptiste Beauvais (°1829), et d’Aurélie Fortin (1851-1893), venu au monde à Laprairie (Montérégie (Québec)) le dimanche 27 mars 1864.

 

_3_  – Marie Beauvais, fille de Jean-Baptiste Beauvais (°1829), et d’Aurélie Fortin (1851-1893), morte à Laprairie (Montérégie (Québec)) le vendredi 13 mars 1931.

 

_4_  – Marie Beauvais, fille de Jean-Baptiste Beauvais (°1829), et d’Aurélie Fortin (1851-1893), née à Laprairie (Montérégie (Québec)) le jeudi 2 janvier 1868, y décédée le vendredi 27 mai 1870, à l’âge de deux ans.

 

_5_  – Joseph Beauvais, fils de Jean-Baptiste Beauvais (°1829), et d’Aurélie Fortin (1851-1893), né à Laprairie (Montérégie (Québec)) le vendredi 1er octobre 1875.

 

(3)  – Marie Thibault, fille de Nicolas Thibaut (°1729), et de Marie Alaire (°1739), née à Saint-Ours (Montérégie (Québec)) le mercredi 13 mars 1765, décédée en 1802, à l’âge de trente-sept ans.

 

(4)  – Joseph Thibault, fils de Nicolas Thibaut (°1729), et de Marie Alaire (°1739), né à Saint-Ours (Montérégie (Québec)) le jeudi 14 mai 1778.

 

©º°¨¨°º©

 


[1] Les familles Allaire-Dallaire d’Amérique Violette Allaire.

[2] Curieusement, elle avait 17 ans de plus que son conjoint.

[3] NAISSANCE-BIRTH: Ancienne province du Poitou.

[4] Ils avaient une légère différence d’âge.

[5] Fichier origine Marcel Fournier.

[6] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[7] id.

[8] Ils avaient une légère différence d’âge.

[9] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Ste-Famille,L’Île-d’Orléans,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/isle_dorleans.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b>.. 23 sa femme.

[10] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[11] id.

[12] Ils avaient une légère différence d’âge.

[13] RECENSEMENT-CENSUS(1681): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Histoire des Canadiens-français, 1608-1880 : origine, histoire, religion, guerres, découvertes, colonisation, coutumes (Sulte, Benjamin))</i><br><a href= »http://www.fmed.ulaval.ca/~senecal/recensements/R1681.pdf »>Voir la trancription / <i>See the transcript</i></a> / <b>Note:</b> page 30 du document.pdf (Seigneurie de Beaupré): Pierre simard, maçon, 60; Noël Simard 46; Madeleine Racine, sa femme, 32; enfants: Noël 19, Etienne 17, Marie 14, Pierre 13, <B>Françoise 11</B>, Joseph 10, Augustin 8, François 6,Rosalie 1; 3 fusils; 20 bêtes à cornes; 30 arpents en valeur.

[14] Fils aîné, encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Françoise Simard, sa mère qui l’éleva.

[15] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[16] Ils avaient une légère différence d’âge.

[17] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[18] id.

[19] Il avait 8 ans de plus qu’elle.

[20] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[21] id.

[22] Encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Perrine Fleurisson, sa mère qui l’éleva.

[23] Ils avaient une légère différence d’âge.

[24] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> L’Île-d’Orléans,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/isle_dorleans.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> davit Estourneau – 25 habittant; <b>francoise Chapelin – 20 sa femme</b>; Marie Estourneau – 1 an fille et pierre -.

 

RECENSEMENT-CENSUS(1667): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> L’Île-d’Orléans,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Histoire des Canadiens-français, 1608-1880 (Benjamin Sulte)</i><br><a href= »http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/numtxt/59302-4.pdf »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> page 85 du document.pdf: David Estourneau, 25; <b>Françoise Chapelain, sa femme, 20</b>; Marie-Anne, 2; Françoise, 4 mois; 8 bestiaux, 12 arpents en valeur.

[25] Les familles Allaire-Dallaire d’Amérique Violette Allaire.

[26] Paroisse Notre-Dame<br>cm 1663-10-31 (greffe Pierre Duquet).

[27] Ils avaient une légère différence d’âge.

[28] Catherine épousa aussi Charles Alaire, qui lui a donné Etienne, Catherine, Charles, Jean-François et Joseph Allaire.

[29] BIOGRAPHIE-BIOGRAPHY: Fille du Roi; de religion calviniste

 

BAPTÊME-CHRISTENING: <b>Source:</b><br><i><a href= »http://www.fichierorigine.com/ »>Fichier origine</a></i> par/by Marcel Fournier, Archives nationales du Québec<br>FIÈVRE, Catherine (241516) – Chercheur(s):Marguerite Morisson

 

RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Ste-Famille,L’Île-d’Orléans,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/isle_dorleans.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b>.. 20 sa femme

 

DÉCÈS-DEATH: Hôpital Notre-Dame.

[30] Encore mineure lors du décès de son père, ce dut être Catherine Fièvre, sa mère qui l’éleva.

[31] Il avait 7 ans de plus qu’elle.

[32] Encore mineure lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[33] Il avait 7 ans de plus qu’elle.

[34] Ils avaient une légère différence d’âge.

[35] id.

[36] Fils aîné, encore mineur lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[37] Ils avaient une légère différence d’âge.

[38] Il avait 5 ans de plus qu’elle.

[39] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[40] Il avait un an de plus qu’elle.

[41] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[42] Date historique (30 septembre 1800 : traité franco-américain de Mortefontaine).

[43] Ils avaient une légère différence d’âge.

[44] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[45] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[46] Agapit avait aussi épousé Charlotte Savard.

[47] Cm 10 février 1813, notaire Joseph-Martin Martineau<br><b>Source:</b> <i><a href= »http://www.banq.qc.ca/portal/dt/genealogie/inst_recherche_ligne/mariage/mariage_fichier.jsp »>Centre d’archives de Québec</a>, CN301,S193 (disponible en ligne)</i>.

[48] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[49] Il est à noter qu’elle avait 4 ans de plus que lui.

[50] Encore mineur lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[51] Ils avaient une légère différence d’âge.

[52] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[53] Il avait 2 ans de plus qu’elle.

[54] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[55] Ils avaient une légère différence d’âge.

[56] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[57] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[58] BIRTH: St-Louis.

[59] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[60] id.

[61] Ils avaient une légère différence d’âge.

[62] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[63] Date historique (22 août 1864 : création de la Croix-Rouge).

[64] Ils avaient une légère différence d’âge.

[65] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[66] Date historique (28 octobre 1805 : création de la Caisse des contributions de l’extraordinaire).

[67] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[68] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[69] Ils avaient une légère différence d’âge.

[70] Il est à noter qu’il avait 17 ans de plus qu’elle.

[71] Elle avait une année de plus que lui.

[72] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[73] Encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Catherine Fièvre, sa mère qui l’éleva.

[74] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[75] id.

[76] Ils avaient une légère différence d’âge.

[77] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[78] Ils avaient une légère différence d’âge.

[79] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[80] Son père mourut après lui.

[81] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[82] id.

[83] id.

[84] Il avait un an de plus qu’elle.

[85] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[86] id.

[87] id.

[88] id.

[89] id.

[90] id.

[91] Ils avaient une légère différence d’âge.

[92] Encore mineure lors du décès de son père, ce dut être Catherine Fièvre, sa mère qui l’éleva.

[93] Il avait un an de plus qu’elle.

[94] Il est à noter qu’elle avait 5 ans de plus que lui.

[95] Il est à noter qu’il avait 14 ans de plus qu’elle.

[96] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[97] Ils avaient une légère différence d’âge.

[98] DEATH: ou 1751.

[99] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[100] Ils avaient une légère différence d’âge.

[101] Il est à noter qu’elle avait 6 ans de plus que lui.

[102] Ils avaient une légère différence d’âge.

[103] id.

[104] id.

[105] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[106] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[107] BIOGRAPHY: Menuisier.

[108] Encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Perrine Fleurisson, sa mère qui l’éleva.

[109] Ils avaient une légère différence d’âge.

[110] Catherine épousa aussi Charles Allaire, qui lui a donné Alexandre, Etienne, Françoise, Louis, Marguerite, Marie et Marie-Madeleine Allaire.

[111] BIOGRAPHIE-BIOGRAPHY: Fille du Roi; de religion calviniste

 

BAPTÊME-CHRISTENING: <b>Source:</b><br><i><a href= »http://www.fichierorigine.com/ »>Fichier origine</a></i> par/by Marcel Fournier, Archives nationales du Québec<br>FIÈVRE, Catherine (241516) – Chercheur(s):Marguerite Morisson

 

RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Ste-Famille,L’Île-d’Orléans,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/isle_dorleans.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b>.. 20 sa femme

 

DÉCÈS-DEATH: Hôpital Notre-Dame.

[112] Fils aîné, encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Catherine Fièvre, sa mère qui l’éleva.

[113] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[114] Les familles Allaire-Dallaire d’Amérique Violette Allaire.

[115] Cm 1691-08-15 (greffe François Genaple de Bellefonds).

[116] Ils avaient une légère différence d’âge.

[117] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[118] id.

[119] Il avait 5 ans de plus qu’elle.

[120] Possibilité de date: 2 aug 1751.

[121] Ils avaient une légère différence d’âge.

[122] id.

[123] id.

[124] id.

[125] Il est à noter qu’elle avait 8 ans de plus que lui.

[126] Date historique (27 septembre 1803 : alliance franco-suisse).

[127] Son père mourut après lui.

[128] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[129] id.

[130] Il avait 3 ans de plus qu’elle.

[131] Date historique (14 mai 1804 : le départ de l’expédition Lewis et Clark).

[132] Il est à noter qu’elle avait 5 ans de plus que lui.

[133] Ils avaient une légère différence d’âge.

[134] Date historique (21 octobre 1879 : Edison invente la lampe à incandescence).

[135] Ils avaient une légère différence d’âge.

[136] Son père mourut après elle.

[137] Ils avaient une légère différence d’âge.

[138] id.

[139] Il avait 2 ans de plus qu’elle.

[140] Son père mourut après lui.

[141] Son père mourut après elle.

[142] id.

[143] Son père mourut après lui.

[144] id.

[145] Ils avaient une légère différence d’âge.

[146] Date historique (22 février 1940 : intronisation du nouveau Dalaï-Lama).

[147] Il avait 4 ans de plus qu’elle.

[148] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[149] Ils avaient une légère différence d’âge.

[150] Un divorce sera prononcé en 1998.

[151] Il avait 3 ans de plus qu’elle.

[152] Son père mourut après elle.

[153] Ils avaient une légère différence d’âge.

[154] Il est à noter qu’il avait 10 ans de plus qu’elle.

[155] Il avait 5 ans de plus qu’elle.

[156] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[157] Date historique (13 février 1945 : bombardement de Dresde).

[158] Il avait 3 ans de plus qu’elle.

[159] Il avait 9 ans de plus qu’elle.

[160] Date historique (1er juillet 1966 : voyage de De Gaulle en URSS).

[161] Ils avaient une légère différence d’âge.

[162] Il est à noter qu’il avait 12 ans de plus qu’elle.

[163] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[164] Ils avaient une légère différence d’âge.

[165] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[166] Son père mourut après elle.

[167] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[168] Il avait 2 ans de plus qu’elle.

[169] Date historique (10 juillet 1962 : lancement du satellite « Telstar »).

[170] Date historique (18 décembre 1944 : le Monde en kiosque).

[171] Ils avaient une légère différence d’âge.

[172] Date historique (13 mars 1988 : ouverture du plus long tunnel sous-marin du monde).

[173] Ils avaient une légère différence d’âge.

[174] Date historique (26 avril 1945 : Pétain se constitue prisonnier).

[175] Date historique (23 octobre 1954 : accords de Paris).

[176] Ils avaient une légère différence d’âge.

[177] id.

[178] id.

[179] id.

[180] Il avait 4 ans de plus qu’elle.

[181] Date historique (26 septembre 1939 : interdiction du parti communiste).

[182] Il avait 4 ans de plus qu’elle.

[183] Ils avaient une légère différence d’âge.

[184] id.

[185] Date historique (27 janvier 1946 : De Gaulle abandonne la direction du gouvernement provisoire).

[186] Date historique (11 mai 1941 (et 12) : entrevue Hitler-Darlan à Berchtesgaden).

[187] Il avait 5 ans de plus qu’elle.

[188] Date historique (7 février 1965 : les Américains bombardent le Nord-Vietnam).

[189] Elle avait une année de plus que lui.

[190] Il avait 4 ans de plus qu’elle.

[191] Date historique (4 avril 1949 : création de l’OTAN).

[192] Ils avaient une légère différence d’âge.

[193] id.

[194] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[195] Il avait 6 ans de plus qu’elle.

[196] Il est à noter qu’il avait 10 ans de plus qu’elle.

[197] Son père mourut après lui.

[198] Date historique (13 juin 1924 : Gaston Doumergue est élu président de la République).

[199] Il est à noter qu’elle avait 2 ans de plus que lui.

[200] Il avait 2 ans de plus qu’elle.

[201] Ils avaient une légère différence d’âge.

[202] id.

[203] id.

[204] id.

[205] Date historique (13 mai 1981 : Jean-Paul II victime d’un attentat).

[206] Date historique (14 juillet 1979 : le XV de France bat les All Blacks).

[207] Date historique (18 octobre 1944 : Tito devient le chef de la Yougoslavie).

[208] Il est à noter qu’elle avait 6 ans de plus que lui.

[209] Ils avaient une légère différence d’âge.

[210] id.

[211] Il est à noter qu’elle avait 6 ans de plus que lui.

[212] Ils avaient une légère différence d’âge.

[213] Date historique (10 janvier 1996 : mort de François Mitterrand).

[214] Il avait 2 ans de plus qu’elle.

[215] Ils avaient une légère différence d’âge.

[216] Il avait 3 ans de plus qu’elle.

[217] Il avait 2 ans de plus qu’elle.

[218] Date historique (23 mai 2000 : Israël se retire du Sud-Liban).

[219] Ils avaient une légère différence d’âge.

[220] id.

[221] id.

[222] Date historique (28 mars 1979 : incident à la centrale de Three Mile Island).

[223] Ils avaient une légère différence d’âge.

[224] Date historique (27 septembre 1996 : les Talibans s’emparent de Kaboul).

[225] Il avait 3 ans de plus qu’elle.

[226] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[227] Il avait un an de plus qu’elle.

[228] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[229] id.

[230] Il avait un an de plus qu’elle.

[231] Encore mineur, il était décédé avant son père.

[232] Son père mourut après elle.

[233] id.

[234] Il est à noter qu’elle avait 3 ans de plus que lui.

[235] Elle avait une année de plus que lui.

[236] Son père mourut après lui.

[237] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[238] Il avait 2 ans de plus qu’elle.

[239] Curieusement, il avait 20 ans de plus qu’elle.

[240] Ou le 11 octobre.

[241] Il avait 9 ans de plus qu’elle.

[242] Il est à noter qu’elle avait 3 ans de plus que lui.

[243] Ils avaient une légère différence d’âge.

[244] Il avait 7 ans de plus qu’elle.

[245] Il est à noter qu’il avait 11 ans de plus qu’elle.

[246] Agapit épousa aussi Geneviève Dallaire, qui lui a donné Jean-Baptiste et Josephte Tremblay.

[247] Il avait 3 ans de plus qu’elle.

[248] Il est à noter qu’elle avait 7 ans de plus que lui.

[249] Les familles Allaire-Dallaire d’Amérique Violette Allaire.

[250] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[251] Joseph-Marie épousa aussi Victoire Desgagné, qui lui a donné Marie-Victoire, Antoinette, Louis, Luc, Michel, Pierre et Théotiste Dallaire.

[252] Via Charles Allaire.

[253] Les familles Allaire-Dallaire d’Amérique Violette Allaire.

[254] <TABLE RULES= »ROWS » ALIGN= »CENTER » style= »font-family: arial; font-size: 16px; border: 5px outset green; width: 90%; background-image: url(http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/ghost-tree.jpg); » CELLSPACING= »1″ CELLPADDING= »5″ >

<TR><TD style= »width: 10%; font-family : vardena; color : #800000; font-size : 17px; font-weight : bold; text-align:center; »>Contrat de mariage</TD><TD style= »width: 90%; font-family : Comic Sans MS; color : #800000; font-size : 16px; text-align:justify; »>Étienne Dallaire et Julienne Brisson ont passé un contrat de mariage le 24 août 1807 devant le notaire Isidore Lévesque. Réf.: <A HREF= »http://pistard.banq.qc.ca:7777/apex/f?p=130:11:3480653162516304:NO:P11_CLE:5705″ TARGET= »_blank »>Bibilothèque nationale du Québec</A>.</TD></TR>

</TABLE>.

[255] Il avait 8 ans de plus qu’elle.

[256] Il avait 7 ans de plus qu’elle.

[257] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[258] NAISSANCE-BIRTH: Paroisse St-Sauveur.

[259] Il avait 9 ans de plus qu’elle.

[260] Il avait un an de plus qu’elle.

[261] Via François Dallaire.

[262] Ils avaient une légère différence d’âge.

[263] id.

[264] id.

[265] Date historique (18 novembre 1793 : inauguration du musée du Louvre).

[266] Ils avaient une légère différence d’âge.

[267] Ils avaient dix ans de différence d’âge.

[268] Ils avaient une légère différence d’âge.

[269] id.

[270] RECENSEMENT-CENSUS(1901): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Chambord,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Saint-Louis-de-Metabetchuan & Saint-Hilaire G(1)-1 Page 12<br><a href= »http://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp?id=40254&highlight=48″>Voir la page / <i>See the page</i></a>.

[271] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[272] RECENSEMENT-CENSUS(1901): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Normandin,Maria-Chapdelaine,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Normandin & Girard Q Page 13<br><a href= »http://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp?id=39923&highlight=48″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Cultivateur.

[273] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[274] Il avait 3 ans de plus qu’elle.

[275] Il est à noter qu’elle avait 4 ans de plus que lui.

[276] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[277] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[278] id.

[279] Les familles Allaire-Dallaire d’Amérique Violette Allaire.

[280] Il est à noter qu’elle avait 8 ans de plus que lui.

[281] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[282] id.

[283] Ou le 9 novembre.

[284] Il avait 2 ans de plus qu’elle.

[285] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[286] Ou 1747.

[287] Il avait 5 ans de plus qu’elle.

[288] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[289] id.

[290] Observation: L’intitulé mentionne la date du 16 novembre 1753.

 

Contrat de mariage entre Louis Delage, fils de feu Charles Delage etdeMarie-Josèphe Plante, de la paroisse St Jean; et Marie-MadeleineAllaire, fille majeure de feu Jacques Allaire et de Marie-AngéliqueCloutier, dela paroisse du Chateau Riché.

 

Doc #: 17531118PA003367.

[291] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[292] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[293] Encore mineure, elle était décédée avant son père.

[294] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[295] id.

[296] Encore mineur, il était décédé avant son père.

[297] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[298] Les familles Allaire-Dallaire d’Amérique Violette Allaire.

[299] Il est à noter qu’elle avait 2 ans de plus que lui.

[300] <TABLE RULES= »ROWS » ALIGN= »CENTER » style= »font-family: arial; font-size: 16px; border: 5px outset green; width: 90%; background-image: url(http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/ghost-tree.jpg); » CELLSPACING= »1″ CELLPADDING= »5″ >

<TR><TD style= »width: 10%; font-family : vardena; color : #800000; font-size : 17px; font-weight : bold; text-align:center; »>Mariage</TD><TD style= »width: 90%; font-family : Comic Sans MS; color : #800000; font-size : 16px; text-align:justify; »>François et Marie-Anne ont sigé un contrat de mariage le 20 novembre 1754 devant le notaire Joseph Fortier qui était aussi présent au mariage. Voici la transcription de l’acte de mariage extrait des registres de la paroisse de St-Jeande l’Île d’Orléans:<div style= »margin-left: 5%; margin-right: 5%; font-family : French Script MT; font-size : 22px; »>L’an mil sept cent cinquante quatre le vingt cinq novembre par moy prêtre missionnaire sousigné après la publication desbans entre François Allaire fils de défunt Jacques Allaire et de Marie Angélique Cloutier de la paroisse du Château riché, les père et mère et de Marianne Delage fille de défunt Charles Delage et de Marie Joseph Plante les përe etmère de la paroisse de Saint Jean ne s’étant point trouvé d’empêchement à leur mariage avons reçu leur mutuel consentement et leur avons donné la bénédiction nuptiale selon les cérémonies prescrites par la sainte eglise, en présencedu côté de l’époux de Joseph et Etienne Allaire les oncles, du côté de l’épouse Louis Delage son frère de Joseph Fortier et Joseph Marie Plante les oncles, Joseph Allaire et Joseph Fortier notaire ont sigé avec moy les autres ont déclaré ne savoir signer de ce requis suivant les ordonnances. François Guillon prètre missionnaire de la paroisse de St Jean Baptiste</div>Cliquez sur ce lien pour voir <A HREF= »http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/dal_del_m.jpg » TARGET= »_blank »>la page</A> du microfilm.</TD></TR>

</TABLE>.

[301] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[302] id.

[303] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[304] Son père mourut après elle.

[305] Date historique (22 août 1864 : création de la Croix-Rouge).

[306] Il avait 8 ans de plus qu’elle.

[307] DEATH: St-Alphonse de Bagotville.

[308] Il avait 5 ans de plus qu’elle.

[309] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[310] IMMIGRATION: <br><b>Endroit arrivée / <i>Arrival place</i>:</b> Québec,Capitale-Nationale,QC,CAN<br>Date: 1823<br><b>Réf. / <i>Ref.:</b> Fichier origine</i> (Copyright 1998-2006 <a href= »http://federationgenealogie.qc.ca/ »>Fédération québécoise des sociétés de généalogie</a>)<br><a href= »http://www.fichierorigine.com/ »>Voir le site / <i>Go the the site</i></a> / <b>Note:</b> MUNGER / MAUGER, Jean ( b : John )  (fiche 243028).

[311] St-Alexis.

[312] Il avait 4 ans de plus qu’elle.

[313] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[314] Ils avaient une légère différence d’âge.

[315] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[316] Ils avaient une légère différence d’âge.

[317] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[318] Cm 10 février 1813, notaire Joseph-Martin Martineau<br><b>Source:</b> <i><a href= »http://www.banq.qc.ca/portal/dt/genealogie/inst_recherche_ligne/mariage/mariage_fichier.jsp »>Centre d’archives de Québec</a>, CN301,S193 (disponible en ligne)</i>.

[319] Il est à noter qu’elle avait 2 ans de plus que lui.

[320] <TABLE RULES= »ROWS » ALIGN= »CENTER » style= »font-family: arial; font-size: 16px; border: 5px outset green; width: 90%; background-image: url(http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/ghost-tree.jpg); » CELLSPACING= »1″ CELLPADDING= »5″ >

<TR><TD style= »width: 10%; font-family : vardena; color : #800000; font-size : 17px; font-weight : bold; text-align:center; »>Contrat de mariage</TD><TD style= »width: 90%; font-family : Comic Sans MS; color : #800000; font-size : 16px; text-align:justify; »>Etienne-Gaspard Dallaire et Angèle Gagnon ont passé un contrat de mariage le 31 octobre 1817 devant le notaire Isidore Lévesque. Réf.: <A HREF= »http://pistard.banq.qc.ca:7777/apex/f?p=130:11:3480653162516304:NO:P11_CLE:5094″ TARGET= »_blank »>Bibilothèque nationale du Québec</A>.</TD></TR>

</TABLE>.

[321] Date historique (9 avril 1798 (au 18 avril) : élections Jacobines).

[322] Encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Madeleine Bilodeau, sa mère qui l’éleva.

[323] <TABLE RULES= »ROWS » ALIGN= »CENTER » style= »font-family: arial; font-size: 16px; border: 5px outset green; width: 90%; background-image: url(http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/ghost-tree.jpg); » CELLSPACING= »1″ CELLPADDING= »5″ >

<TR><TD style= »width: 10%; font-family : vardena; color : #800000; font-size : 17px; font-weight : bold; text-align:center; »>Contrat de mariage</TD><TD style= »width: 90%; font-family : Comic Sans MS; color : #800000; font-size : 16px; text-align:justify; »>François Dallaire et Monique Harvey ont passé un contrat de mariage le 15 février 1801 devant le notaire François Sasseville. Réf.: <A HREF= »http://pistard.banq.qc.ca:7777/apex/f?p=130:11:3480653162516304:NO:P11_CLE:8405″ TARGET= »_blank »>Bibilothèque nationale du Québec</A>.</TD></TR>

</TABLE>.

[324] Ils avaient une légère différence d’âge.

[325] Fils aîné, encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Monique Harvey, sa mère qui l’éleva.

[326] <TABLE RULES= »ROWS » ALIGN= »CENTER » style= »font-family: arial; font-size: 16px; border: 5px outset green; width: 90%; background-image: url(http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/ghost-tree.jpg); » CELLSPACING= »1″ CELLPADDING= »5″ >

<TR><TD style= »width: 10%; font-family : vardena; color : #800000; font-size : 17px; font-weight : bold; text-align:center; »>Contrat de mariage</TD><TD style= »width: 90%; font-family : Comic Sans MS; color : #800000; font-size : 16px; text-align:justify; »>Irénée Dallaire et Louise Desbiens ont passé un contrat de mariage le 7 octobre 1851 devant le notaire Jean Gagné. Réf.: <A HREF= »http://pistard.banq.qc.ca:7777/apex/f?p=130:11:3480653162516304:NO:P11_CLE:3564″ TARGET= »_blank »>Bibilothèque nationale du Québec</A>.</TD></TR>

</TABLE>.

[327] Ils avaient une légère différence d’âge.

[328] RECENSEMENT-CENSUS(1881): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Saguenay(Jonquière),Saguenay – Lac-St-Jean,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1080122&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a>.

[329] Il est à noter qu’elle avait 6 ans de plus que lui.

[330] Encore mineure lors du décès de son père, ce dut être Madeleine Bilodeau, sa mère qui l’éleva.

[331] Cm 18 oct 1826, notaire Isidore Lévesque<br><b>Source:</b> <i><a href= »http://www.banq.qc.ca/portal/dt/genealogie/inst_recherche_ligne/charlevoix/charlevoix.jsp »>Centre d’archives de Québec</a>, CN304,S15 (disponible en ligne), acte 2924</i>.

[332] Il avait 3 ans de plus qu’elle.

[333] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[334] Il avait un an de plus qu’elle.

[335] Il est à noter qu’elle avait 8 ans de plus que lui.

[336] Il avait 2 ans de plus qu’elle.

[337] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[338] Il avait 8 ans de plus qu’elle.

[339] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[340] Il est à noter qu’il avait 11 ans de plus qu’elle.

[341] Il est à noter qu’il avait 14 ans de plus qu’elle.

[342] Ste-Anne de Chicoutimi-Nord.

[343] Il est à noter qu’il avait 14 ans de plus qu’elle.

[344] Ils avaient une légère différence d’âge.

[345] RECENSEMENT-CENSUS(1901): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> St-Côme – Linière,Beauce-Sartigan,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b><br>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i><br>Saint-Côme-de-KennebecG-1 Page 3<br><a href= »http://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp?id=36886&highlight=41″>Voir la page / <i>See the page</i></a><br>

 

RECENSEMENT-CENSUS(1911): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> St-Prime,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, St. Prime (51) Page 14<br><a href= »http://automatedgenealogy.com/census11/Test9.jsp?id=147831&highlight=21″>Voir la page / <i>See the page</i></a><br>.

[346] Ils avaient une légère différence d’âge.

[347] RECENSEMENT-CENSUS(1901): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> St-Côme – Linière,Beauce-Sartigan,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b><br>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i><br>Saint-Côme-de-KennebecG-1 Page 12<br><a href= »http://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp?id=36895&highlight=2″>Voir la page / <i>See the page</i></a><br>

 

RECENSEMENT-CENSUS(1911): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> St-Prime,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, St. Prime (51) Page 8<br><a href= »http://automatedgenealogy.com/census11/Test9.jsp?id=147825&highlight=29″>Voir la page / <i>See the page</i></a><br>.

[348] Il avait 2 ans de plus qu’elle.

[349] Date historique (9 janvier 1836 : exécution de Lacenaire).

[350] Il avait 3 ans de plus qu’elle.

[351] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[352] Les familles Allaire-Dallaire d’Amérique Violette Allaire.

[353] Il est à noter qu’elle avait 6 ans de plus que lui.

[354] Charles avait aussi épousé Marie-Françoise-Dorothée Paré qui lui avait donné Charlotte, François, Joseph et Pierre Savard.

[355] Via Charles Allaire.

[356] Les familles Allaire-Dallaire d’Amérique Violette Allaire.

[357] Ils avaient une légère différence d’âge.

[358] Les familles Allaire-Dallaire d’Amérique Violette Allaire.

[359] Ils avaient une légère différence d’âge.

[360] Date historique (6 octobre 1873 : ouverture du procès du maréchal Bazaine).

[361] Il avait 6 ans de plus qu’elle.

[362] Via François Dallaire.

[363] Il avait 5 ans de plus qu’elle.

[364] St-François-Xavier.

[365] Via François Dallaire.

[366] Ils avaient une légère différence d’âge.

[367] id.

[368] Date historique (6 avril 1917 : ministère Ribot).

[369] St-Alphonse de Bagotville.

[370] Ils avaient une légère différence d’âge.

[371] RECENSEMENT-CENSUS(1881): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Saguenay(Chicoutimi),Saguenay – Lac-Saint-Jean,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1079567&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a>.

[372] Date historique (7 mai 1824 : Beethoven crée la 9ème symphonie).

[373] <TABLE RULES= »ROWS » ALIGN= »CENTER » style= »font-family: arial; font-size: 16px; border: 5px outset green; width: 90%; background-image: url(http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/ghost-tree.jpg); » CELLSPACING= »1″ CELLPADDING= »5″ >

<TR><TD style= »width: 10%; font-family : vardena; color : #800000; font-size : 17px; font-weight : bold; text-align:center; »>Contrat de mariage</TD><TD style= »width: 90%; font-family : Comic Sans MS; color : #800000; font-size : 16px; text-align:justify; »>Michel Dallaire et Marie-Marthe Fortin ont passé un contrat de mariage le 21 janvier 1840 devant le notaire Jean Gagné. Réf.: <A HREF= »http://pistard.banq.qc.ca:7777/apex/f?p=130:11:3480653162516304:NO:P11_CLE:4547″ TARGET= »_blank »>Bibilothèque nationale du Québec</A>.</TD></TR>

</TABLE>.

[374] Ils avaient une légère différence d’âge.

[375] RECENSEMENT-CENSUS(1881): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Saguenay(Chicoutimi),Sag./Lac-St-Jean,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1079478&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a>.

[376] Les familles Allaire-Dallaire d’Amérique Violette Allaire.

[377] <TABLE RULES= »ROWS » ALIGN= »CENTER » style= »font-family: arial; font-size: 16px; border: 5px outset green; width: 90%; background-image: url(http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/ghost-tree.jpg); » CELLSPACING= »1″ CELLPADDING= »5″ >

<TR><TD style= »width: 10%; font-family : vardena; color : #800000; font-size : 17px; font-weight : bold; text-align:center; »>Contrat de mariage</TD><TD style= »width: 90%; font-family : Comic Sans MS; color : #800000; font-size : 16px; text-align:justify; »>Étienne Dallaire et Julienne Brisson ont passé un contrat de mariage le 24 août 1807 devant le notaire Isidore Lévesque. Réf.: <A HREF= »http://pistard.banq.qc.ca:7777/apex/f?p=130:11:3480653162516304:NO:P11_CLE:5705″ TARGET= »_blank »>Bibilothèque nationale du Québec</A>.</TD></TR>

</TABLE>.

[378] Il avait 8 ans de plus qu’elle.

[379] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[380] Ils avaient une légère différence d’âge.

[381] <TABLE RULES= »ROWS » ALIGN= »CENTER » style= »font-family: arial; font-size: 16px; border: 5px outset green; width: 90%; background-image: url(http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/ghost-tree.jpg); » CELLSPACING= »1″ CELLPADDING= »5″ >

<TR><TD style= »width: 10%; font-family : vardena; color : #800000; font-size : 17px; font-weight : bold; text-align:center; »>Mariage</TD><TD style= »width: 90%; font-family : Comic Sans MS; color : #800000; font-size : 16px; text-align:justify; »>Louis et Félicité ont passé un contrat de mariage le 12 août 1790 devant le notaire A. Dumas. Voici la transcription de l’acte de mariage extrait des registres de la paroisse de l’Assomption des Éboulements (Charlevoix), rédigé parl’abbé A. (Duphouquet?):<div style= »margin-left: 5%; margin-right: 5%; font-family : French Script MT; font-size : 22px; »>Le vingt et un juin mil sept cent quatre vingt dix après la publication de trois bans de mariage faite au prône des messes paroissiales des Eboulements par trois dimanches consécutifs entre Louis Dallaire fils de feu François Dallaire et de Madeleine Delage les père et mère de la paroisse de St-Louis de l’Ile aux coudres d’une part, et Félicité Tremblay fille de feu François Tremblay cultivateur et de Marie Perron de cette paroisse d’autre part. Ne s’étant trouvé aucun empêchement nous prêtre sousigné et curé des Eboulements avons reçu leur mutuel consentement de mariage et leur avons donné la bénédiction nuptiale selon les rites prescrits par notre bonne mère la Ste Eglise en présence de Etienne et Joseph Dallaire frères de l’époux et d’Etienne Tremblay cousin, et de William Tremblay et d’Agapit beaux-frèresde l’épouse et de plusieurs autres tant parents qu’ami du côté de l’époux et de l’épouse qui ont déclaré ne savoir signer de ce requis selon l’ordonnance.</div>Cliquez sur ce lien pour voir les pages du microfilm: <A HREF= »http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/louis-et_m1.jpg » TARGET= »_blank »>(partie 1)</A>; <A HREF= »http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/louis-et_m2.jpg » TARGET= »_blank »>(partie 2)</A>.</TD></TR>

</TABLE>.

[382] Date historique (1er octobre 1800 : restitution de la Louisiane à la France).

[383] Ils avaient une légère différence d’âge.

[384] <TABLE RULES= »ROWS » ALIGN= »CENTER » style= »font-family: arial; font-size: 16px; border: 5px outset green; width: 90%; background-image: url(http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/ghost-tree.jpg); » CELLSPACING= »1″ CELLPADDING= »5″ >

<!– Mariage –>

<TR><TD style= »width: 10%; font-family : vardena; color : #800000; font-size : 17px; font-weight : bold; text-align:center; »>Mariage</TD><TD style= »width: 90%; font-family : Comic Sans MS; color : #800000; font-size : 16px; text-align:justify; »>Voici la transcription de l’acte de mariage extrait des registres de la paroisse de l’Assomption des Éboulements (Charlevoix), rédigé par l’abbé J.E. Monfret et signé par Etienne Pedneau, Thérèse Tremblay et Jean Tremblay:<div style= »margin-left: 5%; margin-right: 5%; font-family : French Script MT; font-size : 22px; »>Le vingt et un novembre mil huit cent vingt après la publication de trois bans de mariage faite sans opposition au prône de notre messe paroissiale desEboulements par les trois dimanches consécutifs entre Louis Dalère domicilié en cette dite paroisse cultivateur fils majeur de Louis Dalère cultivateur et de Félicité Perron d’une part et Thérèse Tremblay aussi domiciliée en cette paroisse fille majeure de feu Louis Tremblay cultivateur et de Dorothée Perron de cette dite paroisse d’autre part; ne s’étant découvert d’autre empêchement au dit mariage que les deux les deux du quatrième degré de consanguinité dont ils ont obtenu dispense de Monseigneur l’Evêque (illisible) de Québec nous sousigné curé de la susdite paroisse nous avons avec l’agrément des parents reçu leur mutuel consentement de mariage et leur avons donné la bénédiction nuptialeselon les formes présentées par notre mère la Ste Eglise en présence de Louis Dalère père de Denis Tremblay cousin de l’épouse d’Etienne Pedneau beau-père, de Jean Tremblay oncle et Isidore Tremblay ami de l’épouse et de plusieurs autres qui avec les époux ont à l’exception de trois déclaré ne savoir signer de ce requis après la lecture.</div>Cliquez sur ce lien pour voir <A HREF= »http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/louis_m.jpg » TARGET= »_blank »>la page</A> du microfilm.</TD></TR>

</TABLE>.

[385] Ils avaient une légère différence d’âge.

[386] <TABLE RULES= »ROWS » ALIGN= »CENTER » style= »font-family: arial; font-size: 16px; border: 5px outset green; width: 90%; background-image: url(http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/ghost-tree.jpg); » CELLSPACING= »1″ CELLPADDING= »5″ >

<TR><TD style= »width: 10%; font-family : vardena; color : #800000; font-size : 17px; font-weight : bold; text-align:center; »>Contrat de mariage</TD><TD style= »width: 90%; font-family : Comic Sans MS; color : #800000; font-size : 16px; text-align:justify; »>Louis Dallaire et Marie-Hélibert Boulianne ont passé un contrat de mariage le 19 avril 1837 devant le notaire Charles-Herménégilde Gauvreau. Réf.: <A HREF= »http://pistard.banq.qc.ca:7777/apex/f?p=130:11:3480653162516304:NO:P11_CLE:3758″ TARGET= »_blank »>Bibilothèque nationale du Québec</A>.</TD></TR>

<!– Recensement –>

<TR><TD style= »width: 15%; font-family : vardena; color : #800000; font-size : 17px; font-weight : bold; text-align:center; »>Recensement</TD><TD style= »width: 85%; font-family : Comic Sans MS; color : #800000; font-size : 16px; text-align:justify; »><ul><li>Recensé à La Malbaie en 1881; elle est alors veuve et demeure avec la famille de son fils François, cultivateur. Consultez la fiche du recensement sur le site <A HREF= »http://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1082706&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″ TARGET= »_blank »>Family Search</A>.</li></ul></TD></TR>

</TABLE>.

[387] Ils avaient une légère différence d’âge.

[388] Elisabeth épousa aussi Épiphanie Otis.

[389] <TABLE RULES= »ROWS » ALIGN= »CENTER » style= »font-family: arial; font-size: 16px; border: 5px outset green; width: 90%; background-image: url(http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/ghost-tree.jpg); » CELLSPACING= »1″ CELLPADDING= »5″ >

<!– mariage –>

<TR><TD style= »width: 10%; font-family : vardena; color : #800000; font-size : 17px; font-weight : bold; text-align:center; »>Mariage</TD><TD style= »width: 90%; font-family : Comic Sans MS; color : #800000; font-size : 16px; text-align:justify; »>Voici la transcription de l’acte de mariage extrait des registres de la paroisse de St-Étienne de La Malbaie (Charlevoix), rédigé par le curé A. Beaudry et signé par Elizabeth Maltais et Augustin Dinelle:<div style= »margin-left: 5%; margin-right: 5%; font-family : French Script MT; font-size : 22px; »>Le huit août mil huit cent quarante huit, vu la dispense de deux bans de mariage et de la publication du troisième faite au prône de la messe paroissiale de La Malbaie entre George Dallaire, cultivateur, fils majeur de Louis Dallaire, et de défunte Thérèse Tremblay, d’une part, et Elizabette Maltais, veuve d’Epiphane Otis, d’autre part; vu aussi que les dites parties étaient domiciliées en la paroisse deLa Malbaie, nous prêtre, curé de la dite paroisse de La Malbaie, sousigné, avons reçu leur mutuel consentement de mariage et leur avons donné la bénédiction nuptiale en présence de Louis Dallaire, père, et Augustin Pinelle, ami de l’épouse; de Roger Otis, beau-père, et Bellarmin Maltais ami de l’épouse lesquels aussi que le dit époux ayant déclaré ne savoir signer le dit Augustin Pinelle seul avec l’épouse a signé avec nous.</div>Cliquez sur ces liens <A HREF= »http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/georges_m1.jpg » TARGET= »_blank »>(partie 1)</A> <A HREF= »http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/georges_m2.jpg » TARGET= »_blank »>(partie 2)</A> pour voir la page du microfilm.</TD></TR>

<!– Recensement –>

<TR><TD style= »width: 15%; font-family : vardena; color : #800000; font-size : 17px; font-weight : bold; text-align:center; »>Recensement</TD><TD style= »width: 85%; font-family : Comic Sans MS; color : #800000; font-size : 16px; text-align:justify; »><ul><li>Recensé à St-Fidèle en 1881; elle est alors mariée au chef de famille. Consultez la fiche du recensement sur le site <A HREF= »http://www.familysearch.org/Eng/Search/census/household_record.asp?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1082639&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=5″ TARGET= »_blank »>Family Search</A>.</li><li>Recensé à St-Siméon en 1901; elle est alors veuve et vit avec la famille de son fils Fortunat. Consultez la fiche du recensement sur le site <A HREF= »http://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp?id=94517&highlight=43″ TARGET= »_blank »>Automated Genealogy</A>.</li></ul></TD></TR>

</TABLE>.

[390] Bellarmin avait aussi épousé Euphrosime Simard qui lui avait donné Joseph, Olive et Ozithée Maltais.

[391] Via François Dallaire.

[392] Ils avaient une légère différence d’âge.

[393] Il est à noter qu’il avait 10 ans de plus qu’elle.

[394] Il est à noter qu’elle avait 4 ans de plus que lui.

[395] RECENSEMENT-CENSUS(1881): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> La Malbaie(St-Fidèle),Charlevoix-Est,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1082715&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a>.

[396] Ils avaient dix ans de différence d’âge.

[397] RECENSEMENT-CENSUS(1881): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> La Malbaie(St-Fidèle),Charlevoix-Est,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1082722&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a>.

[398] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[399] id.

[400] Il est à noter qu’il avait 10 ans de plus qu’elle.

[401] Ils avaient une légère différence d’âge.

[402] Il avait 5 ans de plus qu’elle.

[403] Il avait un an de plus qu’elle.

[404] St-Alexis.

[405] Il avait 4 ans de plus qu’elle.

[406] St-Alexis.

[407] André avait aussi épousé Geneviève Ouellet.

[408] Via François Dallaire.

[409] Ils avaient une légère différence d’âge.

[410] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[411] RECENSEMENT-CENSUS(1881): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> St-Fulgence,Le Fjord-du-Saguenay,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1082188&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Cultivateur.

[412] Il avait un an de plus qu’elle.

[413] RECENSEMENT-CENSUS(1901): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Roberval & Charlevoix S-2 Page 6<br><ahref= »http://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp?id=39966&highlight=14″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Domestique

 

RECENSEMENT-CENSUS(1911): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Roberval (21) Page 10<br><a href= »http://automatedgenealogy.com/census11/Test9.jsp?id=148724&highlight=5″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Cultivateur.

[414] Ils avaient une légère différence d’âge.

[415] RECENSEMENT-CENSUS(1901): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b>St-François-de-Sales,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Saint-François-de-Sales ZPage4<br><a href= »http://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp?id=40100&highlight=2″>Voir la page / <i>See the page</i></a>

 

RECENSEMENT-CENSUS(1911): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> St-François-de-Sales,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, St. François de Sales (36) Page 3<br><a href= »http://automatedgenealogy.com/census11/Test9.jsp?id=148917&highlight=38″>Voir la page / <i>See the page</i></a>.

[416] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[417] RECENSEMENT-CENSUS(1881): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><a href= »http://www.familysearch.org/Eng/Search/census/household_record.asp?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1081594&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a><br><b>Référence / <i>Reference:</b><br>The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br>

 

RECENSEMENT-CENSUS(1901): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Roberval & Charlevoix S-2 Page 1<br><ahref= »http://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp?id=39961&highlight=49″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Cultivateur

 

RECENSEMENT-CENSUS(1911): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Roberval (21) Page 6<br><a href= »http://automatedgenealogy.com/census11/Test9.jsp?id=148720&highlight=15″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Journalier.

[418] St-François-Xavier.

[419] Il avait un an de plus qu’elle.

[420] RECENSEMENT-CENSUS(1881): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Saguenay(Chicoutimi),Saguenay – Lac-St-Jean,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http://www.familysearch.org/Eng/Search/census/household_record.asp?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1079473&frompage=5″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Journalier

 

RECENSEMENT-CENSUS(1901): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b>Québec(Beauport),Capitale-Nationale,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Beauport B-3 Page 15<br><a href= »http://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp?id=83031&highlight=24″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Menuisier

 

RECENSEMENT-CENSUS(1911): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Roberval (58) Page 16<br><a href= »http://automatedgenealogy.com/census11/Test9.jsp?id=148029&highlight=21″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Journalier.

[421] Il avait 2 ans de plus qu’elle.

[422] RECENSEMENT-CENSUS(1881): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http://www.familysearch.org/Eng/Search/census/household_record.asp?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1081574&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=5″>Voir la page / <i>See the page</i></a>

 

RECENSEMENT-CENSUS(1901): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Roberval & Charlevoix S-2 Page 1<br><ahref= »http://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp?id=39961&highlight=1″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Cultivateur

 

RECENSEMENT-CENSUS(1911): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Roberval (59) Page 16<br><a href= »http://automatedgenealogy.com/census11/Test9.jsp?id=148045&highlight=44″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Journalier.

[423] Ils avaient une légère différence d’âge.

[424] Il avait 2 ans de plus qu’elle.

[425] RECENSEMENT-CENSUS(1881): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> St-Alban,Portneuf,QC,CAN<br><a href= »http://www.familysearch.org/Eng/Search/census/household_record.asp?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1108142&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a><br><b>Référence / <i>Reference:</b><br>The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br>

 

RECENSEMENT-CENSUS(1901): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> St-Félicien,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i><br>Saint-Félicien, Ashuapmuchuan &Demeulles Y-2 Page 13<br><a href= »http://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp?id=40090&highlight=44″>Voir la page / <i>See the page</i></a><br>.

[426] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[427] RECENSEMENT-CENSUS(1901): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> St-Félicien,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i><br>Saint-Félicien, Ashuapmuchuan &Demeulles Y-2 Page 13<br><a href= »http://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp?id=40090&highlight=45″>Voir la page / <i>See the page</i></a><br>.

[428] Ils avaient une légère différence d’âge.

[429] RECENSEMENT-CENSUS(1911): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Roberval,Le Domaine-du-Roy,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Roberval (58) Page 16<br><a href= »http://automatedgenealogy.com/census11/Test9.jsp?id=148029&highlight=28″>Voir la page / <i>See the page</i></a>.

[430] Il avait 3 ans de plus qu’elle.

[431] Un divorce sera prononcé en 2003.

[432] Elle avait une année de plus que lui.

[433] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[434] id.

[435] Cm 3 avril 1875, notaire Lucien Tremblay<br><b>Source:</b> <i><a href= »http://www.banq.qc.ca/portal/dt/genealogie/inst_recherche_ligne/mariage/mariage_fichier.jsp »>Centre d’archives de Saguenay</a>, CN201,S8 (disponible en ligne), acte 1297</i>.

[436] St-François-Xavier.

[437] RECENSEMENT-CENSUS(1881): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Baie/St-Paul,Charlevoix,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><A HREF= »http://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1085251&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <I>See the page</I></A>.

[438] St-Joseph.

[439] RECENSEMENT-CENSUS(1901): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Saguenay(Jonquière),Saguenay – Lac-St-Jean,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b>Gouvernement du Canada, Archives nationales & Automated Genealogy</i>, Saint-Dominique X-2 Page 5<br><a href= »http://automatedgenealogy.com/census/DisplayPagePanb.jsp?id=40059&highlight=25″>Voir la page / <i>See the page</i></a>.

[440] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[441] RECENSEMENT-CENSUS(1881): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> La Malbaie(Ste-Agnès),Charlevoix-Est,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><A HREF= »http://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1082895&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <I>See the page</I></A> / <b>Note:</b> Cultivateur.

[442] Elle avait une année de plus que lui.

[443] RECENSEMENT-CENSUS(1881): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> La Malbaie(Ste-Agnès),Charlevoix-Est,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1082894&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a>.

[444] Il est à noter qu’il avait 10 ans de plus qu’elle.

[445] St-Dominique.

[446] id.

[447] Honoré épousa aussi Louise Blackburn.

[448] Honoré épousa aussi Clara Blackburn.

[449] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[450] Métabetchouan.

[451] Ils avaient une légère différence d’âge.

[452] id.

[453] Il avait 2 ans de plus qu’elle.

[454] BIOGRAPHIE-BIOGRAPHY: D’origine amérindienne.

[455] St-François-Xavier.

[456] Ils avaient une légère différence d’âge.

[457] RECENSEMENT-CENSUS(1881): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Saguenay(Chicoutimi),Sag./Lac-St-Jean,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1079842&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a>.

[458] St-Alphonse.

[459] Ils avaient une légère différence d’âge.

[460] Détail important, elle avait 36 ans de plus que lui.

[461] Il est à noter qu’il avait 10 ans de plus qu’elle.

[462] 1 FILA Enfant légitime

2 XORD 0

2 XORD 2.

[463] Il avait 6 ans de plus qu’elle.

[464] <TABLE RULES= »ROWS » ALIGN= »CENTER » style= »font-family: arial; font-size: 16px; border: 5px outset green; width: 90%; background-image: url(http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/ghost-tree.jpg); » CELLSPACING= »1″ CELLPADDING= »5″ >

<TR><TD style= »width: 10%; font-family : vardena; color : #800000; font-size : 17px; font-weight : bold; text-align:center; »>Mariage</TD><TD style= »width: 90%; font-family : Comic Sans MS; color : #800000; font-size : 16px; text-align:justify; »>Voici la transcription de l’acte de mariage extrait des registres de la paroisse de St-Étienne de La Malbaie (Charlevoix), rédigé par le curé A. Beaudry et signé par Elizabeth Maltais et Augustin Dinelle:<div style= »margin-left: 5%; margin-right: 5%; font-family : French Script MT; font-size : 22px; »>Le huit août mil huit cent quarante huit, vu la dispense de deux bans de mariage et de la publication du troisième faite au prône de la messe paroissiale de La Malbaie entre George Dallaire, cultivateur, fils majeur de Louis Dallaire, et de défunte Thérèse Tremblay, d’une part, et Elizabette Maltais, veuve d’Epiphane Otis, d’autre part; vu aussi que les dites parties étaient domiciliées en la paroisse deLa Malbaie, nous prêtre, curé de la dite paroisse de La Malbaie, sousigné, avons reçu leur mutuel consentement de mariage et leur avons donné la bénédiction nuptiale en présence de Louis Dallaire, père, et Augustin Pinelle, ami de l’épouse; de Roger Otis, beau-père, et Bellarmin Maltais ami de l’épouse lesquels aussi que le dit époux ayant déclaré ne savoir signer le dit Augustin Pinelle seul avec l’épouse a signé avec nous.</div>Cliquez sur ces liens <A HREF= »http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/georges_m1.jpg » TARGET= »_blank »>(partie 1)</A> <A HREF= »http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~rdallaire/Images/georges_m2.jpg » TARGET= »_blank »>(partie 2)</A> pour voir la page du microfilm.</TD></TR>

</TABLE>.

[465] Louis avait aussi épousé Marie-Hélibert Boulianne.

[466] Via François Dallaire.

[467] Il avait 4 ans de plus qu’elle.

[468] RECENSEMENT-CENSUS(1881): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Métabetchouan – Lac-à-la-Croix,Lac-Saint-Jean-Est,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints</i><br><a href= »http://www.familysearch.org/Eng/Search/Census/household_record.asp?HOUSEHOLD_CODE=1881CN_1081168&HOUSEHOLD_SUB=1&frompage=99″>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Journalier.

[469] Il avait un an de plus qu’elle.

[470] St-François-Xavier.

[471] Via François Dallaire.

[472] St-François-Xavier.

[473] Centre d’archives de Québec, CN304,S16, disponible sur microfilms.

[474] Il est à noter qu’il avait 11 ans de plus qu’elle.

[475] Agapit épousa aussi Charlotte Savard.

[476] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[477] Il est à noter qu’il avait 15 ans de plus qu’elle.

[478] Il avait 3 ans de plus qu’elle.

[479] Ils avaient une légère différence d’âge.

[480] id.

[481] Mariée en 1729 ou 1730.

[482] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[483] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[484] Son père mourut après elle.

[485] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[486] Mariée en 1723 ou 1724

Paroisse Notre-Dame.

[487] Il avait 4 ans de plus qu’elle.

[488] Ils avaient une légère différence d’âge.

[489] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[490] Contrat de mariage entre Pierre Cloutier, fils majeur de Jean Cloutieretde Anne Mauricet, de la seigneurie de Baupré, paroisse du ChateauRiché;et Marie-Hélène Allaire, fille majeure de Charles Allaire et deMarieBidet, du comté St Laurent, paroisse St Jean.

 

Doc #: 17390209PA002875.

[491] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[492] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[493] id.

[494] Ils avaient une légère différence d’âge.

[495] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[496] Ils avaient dix ans de différence d’âge.

[497] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[498] id.

[499] Ou 1739.

[500] Ils avaient une légère différence d’âge.

[501] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[502] id.

[503] Il est à noter qu’il avait 11 ans de plus qu’elle.

[504] BAPTÊME-CHRISTENING: St-Thomas.

[505] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[506] Ils avaient une légère différence d’âge.

[507] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[508] Ou 1728.

[509] Il avait 6 ans de plus qu’elle.

[510] Encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Catherine Fièvre, sa mère qui l’éleva.

[511] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[512] id.

[513] Ils avaient une légère différence d’âge.

[514] Encore mineure lors du décès de son père, ce dut être Anne Labbé, sa mère qui l’éleva.

[515] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[516] Il avait 7 ans de plus qu’elle.

[517] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[518] Encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Anne Labbé, sa mère qui l’éleva.

[519] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[520] id.

[521] Ils avaient une légère différence d’âge.

[522] Son père mourut après elle.

[523] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[524] id.

[525] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[526] Cm 19 octobre 1767, notaire Fortier.

[527] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[528] Encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Catherine Fièvre, sa mère qui l’éleva.

[529] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[530] Ils avaient une légère différence d’âge.

[531] BIRTH: ou le 16 mai

possiblement à St-Pierre de l’Ïle d’Orléans.

[532] Il avait 3 ans de plus qu’elle.

[533] Il avait 2 ans de plus qu’elle.

[534] Les familles Allaire-Dallaire d’Amérique Violette Allaire.

[535] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[536] Encore mineure lors du décès de son père, ce dut être Catherine Fièvre, sa mère qui l’éleva.

[537] Cm 1694-10-09 (greffe Louis Chambalon).

[538] Elle était légèrement plus âgée que son conjoint.

[539] Son père mourut après lui.

[540] Ils avaient une légère différence d’âge.

[541] Notre-Dame.

[542] Ils avaient une légère différence d’âge.

[543] Encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Catherine Fièvre, sa mère qui l’éleva.

[544] Il est à noter qu’il avait 10 ans de plus qu’elle.

[545] Dans un acte de marige, dénommé Jean-Baptiste dit Fortin de cette paroisse d’une part. Aucune mention des parents.

[546] Curieusement, il avait 22 ans de plus qu’elle.

[547] Marié devant le Curé Émil;e Piché de la Paroisse de St-Georges de Montréal, Québec, Canada.

Du début des registres à nos jours, le 7 décembre 2009

By René Arbour

Management certificate of Credit Card (New York - 1983-84) Bac Administration , Security for the people (Minesota 11984)