La descendance par générations de Guillaume Langlois (1575-1634) Partie 1

 

La descendance par générations de Guillaume Langlois (1575-1634)

Générations 1 à 6

Famille Arbour présente la plus volumineuse descendance du Québec dans nos fichiers avec 7,183 personnnes. Ont retrouve plusieurs familles comme les Arbour de la Gaspésie, Les Tremblay  et Simard de Québec, Éboulements et Saguenay.

Également l’ascendance de Céline Dion via les Guyon. Ont la retrouve à la 15e génération de la partie No:3

La descendance par générations de Guillaume Langlois (1575-1634)

 

Du début des registres à nos jours, le 2 janvier 2010

 

 

Le premier ancêtre connu de la famille Guillaume Langlois semble originaire de France où paraît avoir vécu X (sosa ), le plus lointain ancêtre de Guillaume. Sa descendance est cognatique et se présente par ordre de primogéniture. Elle s’étend sur dix-huit générations dans laquelle on dénombre 3981 personnages répartis en 1979 hommes et 2003 femmes. Aucun enfant n’est né avant le mariage et pas un n’a été conçu avant les noces de ses parents. Les jours les plus propices aux naissances étaient le dimanche, le jeudi et le lundi. Les baptêmes étaient administrés le plus souvent le dimanche, le samedi et le jeudi. Les mariages quant à eux étaient célébrés les mardi, lundi et mercredi, et les décès les plus nombreux survenaient le lundi, le jeudi et le vendredi. Les mois les plus propices aux naissances étaient mars, mai et janvier. Les baptêmes étaient administrés le plus souvent en septembre, en mai et en janvier, et les décès les plus nombreux survenaient en novembre, en mai et en décembre. Les unions révèlent une très importante endogamie professionnelle. On compte 160 unions entre cousins. Les familles alliées, les professions et les lieux des GUILLAUME LANGLOIS sont reportés dans l’index.

 

 

Génération I

 

0 -Guillaume Langlois, né à Saint-Léonard-des-Parcs (Orne (Basse-Normandie)), Basse Normandie en 1575, décédé à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le jeudi 27 juillet 1634, à l’âge de cinquante-neuf ans, marié en 1595 à Saint-Léonard-des-Parcs (Orne (Basse-Normandie)), Basse Normandie avec Jeanne Millet, née en 1570 à St-Léonard-des-Parcs (ra), Basse Normandie, décédée le vendredi 18 mai 1629 à Saint-Léonard-des-Parcs (Orne (Basse-Normandie)), à l’âge de cinquante-neuf ans, d’où :

 

Génération II

 

1 – Marguerite Langlois, fille de Guillaume Langlois (1575-1634), et de Jeanne Millet (1570-1629), née à St-Léonard-des-Parcs (ra), Basse Normandie le mercredi 18 février 1596, décédée à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 17 décembre 1665, inhumée le surlendemain en la même localité, à l’âge de soixante-neuf ans, mariée le samedi 24 octobre 1620 dans le département de avec Abraham Martin, né en 1589 à Montpelleir, Haute Normandie, décédé le lundi 8 septembre 1664, jour de la fête de la Nativité de la Sainte-Vierge à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-quinze ans. Leur union dura quarante-quatre ans. D’où naquirent Jean, Eustache, Marguerite, Pierre-Charles, Marie, Madeleine et Anne qui suivent en génération III. Après environ un an de veuvage, une seconde fois, mariée le mardi 17 février 1665 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec René Branche. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant

 

2 – Françoise Langlois [1], fille de Guillaume Langlois (1575-1634), et de Jeanne Millet (1570-1629), née à Lisieux (Calvados (Basse-Normandie)), Haute Normandie le mercredi 13 juin 1599 [2], morte à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), Haute Normandie le vendredi 18 mai 1629, inhumée à Dieppe (ra), Haute Normandie le mardi 20 avril 1632, à l’âge de trente ans [3], mariée vers 1619 à Lisieux (Calvados (Basse-Normandie)), Basse Normandie avec Pierre Desportes, né vers 1595 à Lisieux (Calvados (Basse-Normandie)), Basse Normandie, décédé le vendredi 18 mai 1629 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), Ile de France. Leur alliance dura près de dix ans. D’où naquirent Helene et Hélène qui suivent en génération III

 

3 – Marie Langlois, fille de Guillaume Langlois (1575-1634), et de Jeanne Millet (1570-1629), née à La Lande-sur-Eure (Orne (Basse-Normandie)) en 1600, morte à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le vendredi 14 janvier 1661, à l’âge de soixante et un ans.

 

4 – Noël Langlois [4], fils de Guillaume Langlois (1575-1634), et de Jeanne Millet (1570-1629), né à St Leonard-des Parcs, Basse Normandie le dimanche 4 juin 1606, décédé à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 14 juillet 1684, à l’âge de soixante-dix-huit ans

 

5 – Jean Langlois, fils de Guillaume Langlois (1575-1634), et de Jeanne Millet (1570-1629), né à St Leonard-des Parcs en 1608, décédé à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le dimanche 1er septembre 1658, à l’âge de cinquante ans.

 

Génération III

 

1/1 – Jean Martin [5], fils d’Abraham Martin (1589-1664), et de Marguerite Langlois (1596-1665), né à Dieppe (ra), Haute Normandie en septembre 1616, reçu au baptême le mercredi 28 septembre 1616, veille de la Saint-Michel au même lieu

 

1/2 – Eustache Martin [6], fils d’Abraham Martin (1589-1664), et de Marguerite Langlois (1596-1665), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 24 octobre 1621

 

1/3 – Marguerite Martin [7], fille d’Abraham Martin (1589-1664), et de Marguerite Langlois (1596-1665), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 4 janvier 1624, décédée à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 25 novembre 1679, à l’âge de cinquante-cinq ans, mariée le dimanche 23 mai 1638 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Etienne Racine, né en 1607 à Fumichon (Calvados (Basse-Normandie)), Basse Normandie, décédé le dimanche 24 avril 1689 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-deux ans. Son décès survint après quarante et un ans de mariage. D’où naquirent Louise, Noël, Marie-Madeleine, François, Marguerite, Pierre, Jeanne et Pierre-Etienne qui suivent en génération IV

 

1/4 – Pierre-Charles Martin, fils d’Abraham Martin (1589-1664), et de Marguerite Langlois (1596-1665), né à Dieppe (ra), Haute Normandie en juillet 1630, tenu sur les fonts baptismaux le jeudi 1er août 1630 en la même localité [8]

 

1/5 – Marie Martin LESCOSSOIS [9], fille d’Abraham Martin (1589-1664), et de Marguerite Langlois (1596-1665), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 10 avril 1635, décédée à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 25 avril 1699, à l’âge de soixante-quatre ans, mariée le mardi 21 janvier 1648 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC [10] puis, le même jour, religieusement à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Jean Cloutier, charpentier, né le mercredi 13 mai 1620 à Mortagne-au-Perche (Orne (Basse-Normandie)), Basse Normandie, décédé le lundi 16 octobre 1690 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-dix ans. Leur union dura quarante-deux ans. D’où naquirent Jean, Xaintes, Marie-Marguerite, Françoise, Marie, Marguerite, Marie, Marie-Louise, Anne, Marie, Josephe, Pierre et Agnès qui suivent en génération IV

 

1/6 – Madeleine Martin, fille d’Abraham Martin (1589-1664), et de Marguerite Langlois (1596-1665), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 12 septembre 1640, baptisée le lendemain en la même localité [11], décédée à Terrebonne (Lanaudière (Québec)), QC le dimanche 22 février 1688, à l’âge de quarante-huit ans, mariée le jeudi 6 février 1653 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC [12] avec Nicolas Forget, né vers 1620 à Alençon (Orne (Basse-Normandie)), Basse Normandie, décédé le samedi 6 avril 1680 à Repentigny (Lanaudière (Québec)), QC. Leur union dura vingt-sept ans. Pas de postérité connue

 

1/7 – Anne Martin, fille d’Abraham Martin (1589-1664), et de Marguerite Langlois (1596-1665), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 23 mars 1645 [13], décédée à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 14 janvier 1717, à l’âge de soixante-douze ans, mariée le mardi 12 novembre 1658, lendemain de la Saint-Martin d’hiver à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jacques Ratté, né en 1630 à Laleu (Orne (Basse-Normandie)), Poitou Charentes, décédé le mercredi 8 avril 1699 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-neuf ans. Leur union dura quarante et un ans. D’où naquirent Marie-Anne, Pierre, Geneviève, Louise, Ignace, Jean-Baptiste et Guillaume qui suivent en génération IV

 

2/1 – Helene Desportes, fille de Pierre Desportes (~1595-1629), et de Françoise Langlois (1599-1629), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le mardi 7 juillet 1620 [14]. C’est là qu’elle décéda en 1675, et qu’elle fut inhumée le mardi 25 juin 1675, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste, à l’âge de cinquante-cinq ans, mariée le lundi 9 janvier 1640 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Noël Morin, né en 1616 à Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne (Île-de-France)), Ile de France, décédé le samedi 10 février 1680 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, à l’âge de soixante-quatre ans [15]. Son décès survint après trente-cinq ans de mariage. D’où naquirent Agnes, Nicolas et Alphonse qui suivent en génération IV. une seconde fois, mariée le dimanche 1er octobre 1634, jour de la Saint-Rémy à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Guillaume Hébert, né en 1604 à Paris (Paris (Île-de-France)), Ile de France, décédé le vendredi 23 septembre 1639 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de trente-cinq ans [16]. Leur union dura cinq ans. D’où naquit Joseph qui suit en génération IV

 

2/2 – Hélène Desportes [17], fille de Pierre Desportes (~1595-1629), et de Françoise Langlois (1599-1629), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 7 juillet 1620, baptisée le jeudi 16 juillet 1620 en la même localité [18], décédée dans la même localité le lundi 24 juin 1675, jour de la Saint-Jean-Baptiste, à l’âge de cinquante-cinq ans, mariée le dimanche 1er octobre 1634, jour de la Saint-Rémy à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Guillaume Hébert, né en 1604 à Paris (Paris (Île-de-France)), Ile de France, décédé le vendredi 23 septembre 1639 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de trente-cinq ans [19]. Leur union dura cinq ans. D’où naquit Françoise qui suit en génération IV. Après environ un an de veuvage, une seconde fois, mariée le mardi 27 décembre 1639 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Noël Morin, né en 1616 à Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne (Île-de-France)), Ile de France, décédé le samedi 10 février 1680 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, à l’âge de soixante-quatre ans [20]. Son décès survint après trente-six ans de mariage. D’où naquirent Agnès, Louise et Alphonse qui suivent en génération IV

 

4/1 – Anne Langlois [21], fille de Noël Langlois (1606-1684), et de Françoise Grenier (1604-1665), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC vers le mercredi 2 septembre 1637, mariée le mardi 9 novembre 1649 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean Pelletier, né le samedi 12 juin 1627 à Tourouvre (Orne (Basse-Normandie)), Basse Normandie, décédé le lundi 24 février 1698 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC, à l’âge de soixante et onze ans. D’où naquirent Noël, Anne, René, Jean-Baptiste, Marie, Charles et Marie-Charlotte qui suivent en génération IV. une seconde fois, marié le mardi 25 juillet 1634 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Françoise Grenier, née le mardi 16 mars 1604 à St-Léonard-des-Parcs (ra), Basse Normandie, décédée le dimanche 1er novembre 1665, jour de la Toussaint à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), à l’âge de soixante et un ans. Leur union dura trente et un ans. D’où naquirent Anne, Marguerite, Jean, Jeanne, Elisabeth, Marie, Jean et Noël qui suivent en génération III

 

4/2 – Marguerite Langlois [22], fille de Noël Langlois (1606-1684), et de Françoise Grenier (1604-1665), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 3 septembre 1639, décédée à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC en septembre 1697, enterrée le mercredi 25 septembre 1697, à l’âge de cinquante-huit ans, mariée le mercredi 22 octobre 1653 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC [23] avec maître Paul Vachon, maître, né en 1630 à La Copechagnière (Vendée (Pays de la Loire)), Pays de la Loire, décédé le dimanche 24 juin 1703, jour de la Saint-Jean-Baptiste à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-treize ans. Son décès survint après quarante-quatre ans de mariage. D’où naquirent Françoise, Paul, Marguerite, Anne-Thérèse, Vincent, Louise, Madeleine, Noël, Pierre et Marie-Madeleine qui suivent en génération IV

 

4/3 – Jean Langlois, dit Dit BOISVERDUN [24], fils de Noël Langlois (1606-1684), et de Françoise Grenier (1604-1665), mis au monde et présenté au baptême le dimanche 24 février 1641 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé à St-Joachim (Can), QC le mardi 7 décembre 1688, veille de la fête de la Conception, à l’âge de quarante-sept ans, marié le lundi 19 octobre 1665 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Charlotte-Françoise Bélanger, née le samedi 25 juin 1650, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée vers 1707. Son décès survint après vingt-trois ans de mariage. D’où naquirent Jean-François, Madeleine, Pierre, Elisabeth, Joseph et Clément qui suivent en génération IV

 

4/4 – Jeanne Langlois [25], fille de Noël Langlois (1606-1684), et de Françoise Grenier (1604-1665), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 1er janvier 1643, premier jour de l’année, mariée le dimanche 9 janvier 1656 à Aston Junction ((Québec)) avec René Chevalier, né vers 1627 à Angers (Maine-et-Loire (Pays de la Loire)), Pays de la Loire, décédé vers 1674 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Michel, Louise, Jean, Jeanne, Guillaume et Marie-Thérèse qui suivent en génération IV

 

4/5 – Elisabeth Langlois [26], fille de Noël Langlois (1606-1684), et de Françoise Grenier (1604-1665), née en 1645, mariée le dimanche 15 décembre 1669 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC [27] avec Guillaume Lemieux. D’où naquirent Anne, Elisabeth, François, Marthe et Joseph qui suivent en génération IV. Elisabeth s’est mariée une seconde fois en 1662 avec Louis Coté, né le samedi 25 octobre 1636 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé en 1668, à l’âge de trente-deux ans. D’où naquirent Madeleine et Louis qui suivent en génération IV

 

4/6 – Marie Langlois, fille de Noël Langlois (1606-1684), et de Françoise Grenier (1604-1665), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 30 septembre 1646, lendemain de la Saint-Michel, décédée dans la même localité le jeudi 14 août 1687, veille de l’Assomption, à l’âge de quarante et un ans, mariée le mardi 10 août 1660 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec François Miville, né le mardi 16 mai 1634 à Rochefort (Charente-Maritime (Poitou-Charentes)), décédé le lundi 23 novembre 1711 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), à l’âge de soixante-dix-sept ans. Son décès survint après vingt-sept ans de mariage. D’où naquit Joseph qui suit en génération IV. une seconde fois, mariée le mardi 10 août 1660 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François Miville-Deschênes, né le mardi 16 mai 1634 à Hiers-Brouage (ra), Poitou Charentes, décédé le lundi 23 novembre 1711 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC, à l’âge de soixante-dix-sept ans. Son décès survint après vingt-sept ans de mariage. D’où naquirent Françoise, Marie, Anne, Charles, Jeanne, Joseph et Angélique qui suivent en génération IV

 

4/7 – Jean Langlois, dit dit ST-JEAN [28], fils de Noël Langlois (1606-1684), et de Françoise Grenier (1604-1665), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 19 décembre 1648, baptisé le lendemain au même lieu. C’est là qu’il fut inhumé le samedi 21 octobre 1690, son décès étant survenu le samedi 21 octobre 1690, à l’âge de quarante-deux ans, marié le jeudi 5 décembre 1675 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)) avec Marie Cadieux, née le dimanche 22 juillet 1657 à Momontrency ((Québec)). D’où naquirent Madeleine, Louis et Francois qui suivent en génération IV. Jean s’est marié une seconde fois le jeudi 5 décembre 1675 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir établi un contrat, le jeudi 5 décembre 1675, à Notaire Duquet P. avec Marie Cadieux, née en 1657 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le jeudi 16 avril 1733 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de soixante-seize ans. Son décès survint après quinze ans de mariage. D’où naquirent Madeleine, Jean-Louis, François et Marguerite qui suivent en génération IV

 

4/8 – Noël Langlois, dit dit TRAVERSY [29], fils de Noël Langlois (1606-1684), et de Françoise Grenier (1604-1665), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 7 décembre 1651, veille de la fête de la Conception, décédé dans la même localité le jeudi 8 octobre 1693, à l’âge de quarante-deux ans, marié le lundi 2 décembre 1686 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Geneviève Parent, née vers le dimanche 2 mars 1670, décédée le mardi 20 août 1720 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Son décès survint après sept ans de mariage. D’où naquirent Geneviève, Jean-Baptiste et Noël qui suivent en génération IV. une seconde fois, marié le mercredi 6 janvier 1677 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Aimée Caron, née en 1656, fille de Marie Crevel (°~1615). D’où naquirent Marie-Anne et François qui suivent en génération IV

 

Génération IV

 

1/3/1 – Louise Racine [30], fille d’Etienne Racine (1607-1689), et de Marguerite Martin (1624-1679), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 2 septembre 1641 [31], morte à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 5 janvier 1675 [32], à l’âge de trente-quatre ans, mariée le lundi 10 novembre 1653, veille de la Saint-Martin d’hiver à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Simon Guyon, né le jeudi 2 septembre 1621 à Mortagne-au-Perche (Orne (Basse-Normandie)), Basse Normandie, décédé le dimanche 8 février 1682 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante et un ans. Son décès survint après vingt-deux ans de mariage. D’où naquirent Marie, Louise, Charlotte et Marguerite qui suivent en génération V

 

1/3/2 – Noël Racine [33], fils d’Etienne Racine (1607-1689), et de Marguerite Martin (1624-1679), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 26 décembre 1643, lendemain de Noël, marié le lundi 12 septembre 1667 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marguerite Gravel, née le mercredi 19 avril 1651 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée en décembre 1708 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), à l’âge de cinquante-sept ans. D’où naquirent Marie-Anne, Marguerite, Jeanne, Pierre, Noël, Jean, Joseph, Etienne et Thérèse qui suivent en génération V

 

1/3/3 – Marie-Madeleine Racine [34], fille d’Etienne Racine (1607-1689), et de Marguerite Martin (1624-1679), venue au monde à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 23 juillet 1646, baptisée le surlendemain au même endroit, morte à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1715, enterrée à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 3 décembre 1726, à l’âge de soixante-neuf ans, mariée le mardi 22 novembre 1661 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)) avec Noel Lombret, né à Angoulême (Charente (Poitou-Charentes)), décédé à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)) le mercredi 24 juillet 1715. Leur union dura cinquante-quatre ans. D’où naquirent Joseph et Marguerite qui suivent en génération V. une seconde fois, mariée le mardi 22 novembre 1661 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir établi un contrat, le dimanche 13 novembre 1661, à Notaire Andouart avec Noël Simard, né le lundi 1er janvier 1635, premier jour de l’année à Puymoyen (Charente (Poitou-Charentes)), décédé le mercredi 24 juillet 1715 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingts ans. Leur union dura cinquante-quatre ans. D’où naquirent Pierre, Noël, Marie-Madeleine, Etienne, Françoise, Augustin, François, Rosalie, Paul, Jean, Marie-Madeleine et Catherine qui suivent en génération V

 

1/3/4 – François Racine [35], fils d’Etienne Racine (1607-1689), et de Marguerite Martin (1624-1679), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 16 juillet 1649, décédé à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 23 février 1714, à l’âge de soixante-cinq ans, marié le jeudi 29 octobre 1676 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie Baucher, née en 1660. D’où naquirent Marguerite, Marie, Catherine, Claire, François, Joseph et Anne qui suivent en génération V

 

1/3/5 – Marguerite Racine [36], fille d’Etienne Racine (1607-1689), et de Marguerite Martin (1624-1679), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 8 mars 1652, morte à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 17 décembre 1695, à l’âge de quarante-trois ans, mariée en 1667 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC [37] avec Jean Gagnon, né le mardi 3 mai 1644 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le dimanche 25 octobre 1699 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-cinq ans. Son décès survint après vingt-huit ans de mariage. D’où naquirent François, Jean, Marguerite, Prisque et Prisque qui suivent en génération V

 

1/3/6 – Pierre Racine [38], fils d’Etienne Racine (1607-1689), et de Marguerite Martin (1624-1679), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 26 octobre 1654, décédé le surlendemain et inhumé le lundi 14 mars 1729 dans la même localité, à l’âge de soixante-quinze ans, marié le lundi 6 juillet 1682 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir établi un contrat, le mercredi 17 mars 1683, à Rageot avec Louise Guyon, née le jeudi 15 janvier 1660 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée le vendredi 12 décembre 1727, à l’âge de soixante-sept ans. Leur union dura quarante-cinq ans. D’où naquit Louise qui suit en génération V

 

1/3/7 – Jeanne Racine [39], fille d’Etienne Racine (1607-1689), et de Marguerite Martin (1624-1679), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 22 mai 1657, décédée dans la même localité le vendredi 18 mai 1703, à l’âge de quarante-six ans, mariée le mardi 3 novembre 1682 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean Paré, né le mardi 18 avril 1656 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le jeudi 24 mars 1746, à l’âge de quatre-vingt-dix ans. Son décès survint après vingt et un ans de mariage. D’où naquirent Marguerite, François, Jeanne, Timothée et Prisque qui suivent en génération V

 

1/3/8 – Pierre-Etienne Racine [40], fils d’Etienne Racine (1607-1689), et de Marguerite Martin (1624-1679), né à Chambon (Charente-Maritime (Poitou-Charentes)), Poitou Charentes le jeudi 3 août 1662, décédé à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 3 janvier 1722, à l’âge de soixante ans, marié le lundi 25 octobre 1683 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Catherine Guyon, née le mercredi 10 décembre 1664 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le dimanche 7 août 1718 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-quatre ans. Leur union dura trente-cinq ans. D’où naquirent Claude, Geneviève, Marie-Françoise, Agnès, Jean, Marguerite, Prisque et Angélique qui suivent en génération V

 

1/5/1 – Jean Cloutier [41], fils de Jean Cloutier (1620-1690), charpentier, et de Marie Martin (1635-1699), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 20 février 1652, mort à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 4 décembre 1709, à l’âge de cinquante-sept ans, marié le mardi 14 novembre 1679 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Louise Bélanger, née en 1657 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le vendredi 5 juillet 1726 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), à l’âge de soixante-neuf ans. Son décès survint après trente ans de mariage. D’où naquirent Agnès, François, Anne, Joseph, Marie-Agnès et Marie-Louise qui suivent en génération V. une seconde fois, marié le mardi 14 novembre 1679 à Château-Richer (La Côte-de-Beaupré (Québec)) avec Louise Bélanger, née vers 1657 à Lieu Indéterminé au Québec ((Québec)), décédée le vendredi 5 juillet 1726. Son décès survint après trente ans de mariage. D’où naquit Geneviève qui suit en génération V

 

1/5/2 – Xaintes Cloutier [42], fille de Jean Cloutier (1620-1690), charpentier, et de Marie Martin (1635-1699), née et reçue au baptême le lundi 20 janvier 1653 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le samedi 22 septembre 1725, à l’âge de soixante-douze ans, mariée avec Nicolas Thibault, né le mercredi 30 mai 1663 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé en octobre 1727 à Terrebonne (Lanaudière (Québec)), QC, à l’âge de soixante-quatre ans. D’où naquit Louis qui suit en génération V. une seconde fois, mariée le mardi 11 novembre 1681, jour de la Saint-Martin d’hiver à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir établi un contrat, le lundi 10 novembre 1681, veille de la Saint-Martin d’hiver, à Aubertin (Pyrénées-Atlantiques (Aquitaine)) avec Charles-Thomas Fortin, né en 1656 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le jeudi 23 juin 1735, veille de la Saint-Jean-Baptiste L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), à l’âge de soixante-dix-neuf ans. Son décès survint après quarante-quatre ans de mariage. D’où naquirent Charles, Jean-Baptiste-Charles, Geneviève, Marie-Anne, Louis, Marie-Elisabeth, Julien, Jean-Baptiste et Joseph qui suivent en génération V

 

1/5/3 – Marie-Marguerite Cloutier, fille de Jean Cloutier (1620-1690), charpentier, et de Marie Martin (1635-1699), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC vers 1654, mariée le mercredi 14 novembre 1674 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Robert Caron, né en 1647 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé en 1714, à l’âge de soixante-sept ans, fils de Marie Crevel (°~1615). D’où naquirent François, Angélique, Anne-Cécile, Ignace, Augustin, Joseph, Marguerite et Marie-Madeleine qui suivent en génération V

 

1/5/4 – Marie Cloutier [43], fille de Jean Cloutier (1620-1690), charpentier, et de Marie Martin (1635-1699), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 16 février 1655, mariée le mardi 17 novembre 1671 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-François Bélanger, né en 1649. D’où naquirent Ignace, Agathe, Marie-Françoise, Jean-François, Madeleine et Charles qui suivent en génération V

 

1/5/5 – Marguerite Cloutier, fille de Jean Cloutier (1620-1690), charpentier, et de Marie Martin (1635-1699), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le mardi 15 février 1656, morte dès 1727, mariée le mercredi 14 novembre 1674 à Château-Richer (La Côte-de-Beaupré (Québec)) avec Robert Caron, né le dimanche 10 février 1647 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), décédé le dimanche 29 avril 1714 à Sainte-Anne-de-Beaupré (Montmorency (Québec)), à l’âge de soixante-sept ans. Leur union dura quarante ans. D’où naquirent Joseph et Marie qui suivent en génération V

 

1/5/6 – Marie Cloutier, fille de Jean Cloutier (1620-1690), charpentier, et de Marie Martin (1635-1699), née à Lieu Indéterminé au Québec ((Québec)) vers 1657, décédée à Château-Richer (La Côte-de-Beaupré (Québec)) le lundi 23 février 1733, mariée le mardi 24 octobre 1679 à Château-Richer (La Côte-de-Beaupré (Québec)) avec Antoine Toupin, né le vendredi 5 février 1655 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), décédé le lundi 1er juin 1711 à Château-Richer (La Côte-de-Beaupré (Québec)), à l’âge de cinquante-six ans. Leur union dura trente-deux ans. D’où naquit Marguerite qui suit en génération V

 

1/5/7 – Marie-Louise Cloutier [44], fille de Jean Cloutier (1620-1690), charpentier, et de Marie Martin (1635-1699), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1658, décédée le jour même et inhumée le lundi 23 février 1733 dans la même localité, à l’âge de soixante-quinze ans, mariée le mardi 24 octobre 1679 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Antoine Toupin, né le vendredi 5 février 1655 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le lundi 1er juin 1711 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-six ans. Leur union dura trente-deux ans. D’où naquirent Alexandre, Antoine et Marie-Anne qui suivent en génération V

 

1/5/8 – Anne Cloutier [45], fille de Jean Cloutier (1620-1690), charpentier, et de Marie Martin (1635-1699), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 30 mai 1659, décédée à Lieu Indéterminé au Québec ((Québec)) le vendredi 27 juillet 1714, à l’âge de cinquante-cinq ans, mariée le mardi 11 novembre 1681, jour de la Saint-Martin d’hiver à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pascal Mercier, né en 1656. D’où naquit Pierre qui suit en génération V. Anne s’est mariée une seconde fois le mardi 11 novembre 1681, jour de la Saint-Martin d’hiver à Château-Richer (La Côte-de-Beaupré (Québec)) avec Pascal Mercier, né le mardi 7 mars 1656 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), décédé le samedi 29 octobre 1695, à l’âge de trente-neuf ans. Leur union dura quatorze ans. D’où naquirent Pascal, Pierre et Jean qui suivent en génération V

 

1/5/9 – Françoise Cloutier, fille de Jean Cloutier (1620-1690), charpentier, et de Marie Martin (1635-1699), mariée le lundi 11 février 1686 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Antoine Doyon, né en 1656. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant

 

1/5/10 – Marie Cloutier, fille de Jean Cloutier (1620-1690), charpentier, et de Marie Martin (1635-1699), venue au monde à Lieu Indéterminé au Québec ((Québec)) vers 1661, morte L’Islet ((Québec)) le samedi 22 septembre 1725, mariée le mardi 11 novembre 1681, jour de la Saint-Martin d’hiver à Château-Richer (La Côte-de-Beaupré (Québec)), La Visitation Notre-Dame avec Charles Fortin, lieutenant de milice en 1723, né le vendredi 17 novembre 1656 à Sainte-Anne-de-Beaupré (Montmorency (Québec)), décédé le mercredi 22 juin 1735 L’Islet ((Québec)), à l’âge de soixante-dix-neuf ans. Son décès survint après quarante-quatre ans de mariage. D’où naquirent Louis et Marie qui suivent en génération V

 

1/5/11 – Josephe Cloutier [46], fille de Jean Cloutier (1620-1690), charpentier, et de Marie Martin (1635-1699), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 15 août 1663, jour de l’Assomption [47], décédée dans la même localité le vendredi 17 avril 1671, à l’âge de huit ans

 

1/5/12 – Pierre Cloutier, fils de Jean Cloutier (1620-1690), charpentier, et de Marie Martin (1635-1699), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 15 avril 1667 [48], décédé dans la même localité en 1702, à l’âge de trente-cinq ans, marié le lundi 27 février 1696 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jeanne Verreau, née le jeudi 15 novembre 1668 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Pas de postérité pour ce couple

 

1/5/13 – Agnès Cloutier, fille de Jean Cloutier (1620-1690), charpentier, et de Marie Martin (1635-1699), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 18 novembre 1673 [49], décédée en 1761, à l’âge de quatre-vingt-huit ans, mariée le jeudi 25 octobre 1691 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Fortin, né le jeudi 15 mai 1664 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le samedi 12 juillet 1704 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), à l’âge de quarante ans. Leur union dura treize ans. D’où naquirent Agnès, Joseph, Julien et Louis qui suivent en génération V

 

1/7/1 – Marie-Anne Ratté, fille de Jacques Ratté (1630-1699), et d’Anne Martin (1645-1717), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 13 février 1665, portée sur les fonts baptismaux le lundi 16 février 1665 au même lieu, morte à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 25 mai 1729, inhumée le lendemain au même endroit, à l’âge de soixante-quatre ans, mariée le mardi 23 novembre 1683 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Ignace Gosselin, né vers 1655 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé en 1727. Leur union dura quarante-quatre ans. D’où naquirent Guillaume, Gabriel et Geneviève qui suivent en génération V

 

1/7/2 – Pierre Ratté, fils de Jacques Ratté (1630-1699), et d’Anne Martin (1645-1717), né à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 11 octobre 1675 [50], décédé à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 31 mars 1721, à l’âge de quarante-six ans, marié le lundi 27 novembre 1702 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jeanne Nolin. D’où naquit Françoise qui suit en génération V

 

1/7/3 – Geneviève Ratté, fille de Jacques Ratté (1630-1699), et d’Anne Martin (1645-1717), née à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)) le jeudi 27 janvier 1678 [51], décédée à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le samedi 29 novembre 1732, à l’âge de cinquante-quatre ans, mariée le samedi 27 novembre 1694 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean de Carufel, capitaine de milice, né en 1666 à Castres (Tarn (Midi-Pyrénées)), décédé en août 1743 à Saint-Justin (Mauricie (Québec)), à l’âge de soixante-dix-sept ans. Son décès survint après trente-huit ans de mariage. D’où naquirent Ursule, Marie-Anne, Jean, Joseph, Louis, Agathe, Geneviève, François-Xavier, Antoine, Marie-Élisabeth, Pierre-Amador et Marie-Madeleine qui suivent en génération V

 

1/7/4 – Louise Ratté, fille de Jacques Ratté (1630-1699), et d’Anne Martin (1645-1717), née à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 17 juin 1680 [52], décédée à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le dimanche 24 février 1760, à l’âge de quatre-vingts ans, mariée le samedi 12 juin 1700 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Louis Martin, né le vendredi 12 juin 1671 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant

 

1/7/5 – Jean-Baptiste Ratté, fils de Jacques Ratté (1630-1699), et d’Anne Martin (1645-1717), marié le lundi 13 octobre 1698 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Madeleine Blouard. D’où naquirent André, Madeleine et Mathieu qui suivent en génération V

 

1/7/6 – Ignace Ratté, fils de Jacques Ratté (1630-1699), et d’Anne Martin (1645-1717), né à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 29 août 1683 [53], décédé dans la même localité le mardi 15 janvier 1754, à l’âge de soixante et onze ans, marié le mardi 10 novembre 1705, veille de la Saint-Martin d’hiver à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Hélène Bouchard-d’Orval, née le mardi 11 octobre 1689 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée le mardi 1er juin 1728, à l’âge de trente-neuf ans. Leur union dura vingt-trois ans. D’où naquit Marguerite qui suit en génération V

 

1/7/7 – Guillaume Ratté, fils de Jacques Ratté (1630-1699), et d’Anne Martin (1645-1717), né à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 14 novembre 1686 [54], décédé dans la même localité le dimanche 28 octobre 1759, à l’âge de soixante-treize ans, marié le mardi 4 novembre 1710 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Madeleine Nolin. Sa postérité n’est pas connue

 

2/1/1 – Agnes Morin, fille de Noël Morin (1616-1680), et d’Helene Desportes (1620-1675), née et portée sur les fonts baptismaux le lundi 21 janvier 1641 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), décédée le lendemain et inhumée le dimanche 31 août 1687 dans la même localité, à l’âge de quarante-six ans.

 

2/1/2 – Nicolas Morin, fils de Noël Morin (1616-1680), et d’Helene Desportes (1620-1675), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le mardi 26 avril 1644 [55], décédé dans la même localité le dimanche 30 octobre 1667, à l’âge de vingt-trois ans

 

2/1/3 – Alphonse Morin, fils de Noël Morin (1616-1680), et d’Helene Desportes (1620-1675), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le lundi 12 décembre 1650, présenté au baptême le lendemain au même endroit, décédé à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le samedi 29 août 1711, enterré le lendemain au même lieu, à l’âge de soixante et un ans.

 

2/1/4 – Joseph Hebert, fils de Guillaume Hébert (1604-1639), et d’Helene Desportes (1620-1675), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le lundi 3 novembre 1636, décédé en 1661, à l’âge de vingt-cinq ans.

 

2/2/1 – Françoise Hébert, fille de Guillaume Hébert (1604-1639), et d’Hélène Desportes (1620-1675), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 23 janvier 1638, décédée à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le lundi 16 mars 1716, à l’âge de soixante-dix-huit ans, mariée le lundi 20 novembre 1651 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Guillaume Fournier, né en 1623 à Coulmer (Orne (Basse-Normandie)), Basse Normandie, décédé le samedi 24 octobre 1699 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, à l’âge de soixante-seize ans. Leur union dura quarante-huit ans. D’où naquirent Gilles, Marie, Agathe, Jacquette, Joseph, Marie-Madeleine, Jean, Simon, Pierre, Françoise, Louis, Madeleine et Charles qui suivent en génération V

 

2/2/2 – Agnès Morin-Valcourt, fille de Noël Morin (1616-1680), et d’Hélène Desportes (1620-1675), née et présentée au baptême le samedi 21 janvier 1640 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le jour même et inhumée le dimanche 31 août 1687 dans la même localité, à l’âge de quarante-sept ans, mariée le lundi 17 novembre 1653 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Nicolas Gaudry, né en 1621 à Feings (ra), Basse Normandie, décédé le dimanche 23 juin 1669, veille de la Saint-Jean-Baptiste à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quarante-huit ans. Leur union dura seize ans. D’où naquirent Hélène, Christine-Charlotte et Marie-Françoise qui suivent en génération V. Après environ deux ans de veuvage, une seconde fois, mariée en 1671 avec Ignace Bonhomme, né en 1644 dans le département de. D’où naquirent Agnès, Catherine, Anne-Félicité et Noël qui suivent en génération V

 

2/2/3 – Louise Morin [56], fille de Noël Morin (1616-1680), et d’Hélène Desportes (1620-1675), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 27 avril 1643, décédée à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 28 avril 1713, à l’âge de soixante-dix ans, mariée le dimanche 20 avril 1659 dans le département de Perche (Orne) avec Charles Cloutier, né le jeudi 3 mai 1629 à Mortagne-au-Perche (Orne (Basse-Normandie)), St. Jean de Mortagne, décédé le mercredi 5 juin 1709 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingts ans. Leur union dura cinquante ans. D’où naquirent Elisabeth-Ursule, Marie, Marie-Anne, Jeanne, Hélène, Marie-Marguerite, Jean-Baptiste et Zacharie qui suivent en génération V

 

2/2/4 – Alphonse Morin-Valcourt, fils de Noël Morin (1616-1680), et d’Hélène Desportes (1620-1675), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 12 décembre 1650, baptisé le lendemain au même endroit, décédé à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le samedi 29 août 1711, enterré le surlendemain en la même localité, à l’âge de soixante et un ans, marié le lundi 24 novembre 1692 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Angélique Destroismaisons-Picard, née le lundi 20 octobre 1670 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Marie qui suit en génération V. Alphonse s’est marié une seconde fois le lundi 10 février 1670 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Madeleine Normand, née en août 1646 à Sens (ra), Bourgogne. D’où naquirent François-Alphonse, Pierre-Noël, Joseph et Catherine qui suivent en génération V

 

4/1/1 – Noël Pelletier [57], fils de Jean Pelletier (1627-1698), et d’Anne Langlois (°~1637), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 3 mai 1654, décédé à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le mercredi 31 août 1712, à l’âge de cinquante-huit ans, marié le samedi 20 octobre 1674 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Madeleine Migneault CHATILLON, née le samedi 13 juin 1654 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée en 1714, à l’âge de soixante ans. Son décès survint après trente-huit ans de mariage. D’où naquirent Noël, Charles, Joseph, Guillaume et Jean-François qui suivent en génération V

 

4/1/2 – Anne Pelletier [58], fille de Jean Pelletier (1627-1698), et d’Anne Langlois (°~1637), née à Aston Junction ((Québec)) le dimanche 1er octobre 1656, jour de la Saint-Rémy, mariée le dimanche 19 janvier 1670 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Guillaume Lizot, né en 1644 FRA (Calvados (Basse-Normandie)), décédé le mardi 16 août 1707, lendemain de l’Assomption à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC, à l’âge de soixante-trois ans. D’où naquirent Françoise, Anne, Marie-Anne, Joseph, Madeleine, Marie-Françoise, Nicolas-Claude et Noël qui suivent en génération V

 

4/1/3 – René Pelletier [59], fils de Jean Pelletier (1627-1698), et d’Anne Langlois (°~1637), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 2 mars 1659, porté sur les fonts baptismaux le dimanche 16 mars 1659 au même endroit, décédé à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 13 janvier 1713, inhumé le lendemain en la même localité, à l’âge de cinquante-quatre ans, marié le lundi 5 novembre 1691 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Madeleine Leclerc, née le samedi 9 juillet 1672 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée en octobre 1702 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de trente ans. Leur union dura onze ans. D’où naquirent Jean, Madeleine, Louise, Pierre et Thérèse qui suivent en génération V. Après environ un an de veuvage, une seconde fois, marié le lundi 23 juillet 1703 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie Godbout, née le mardi 11 août 1665 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le mardi 8 juillet 1732 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), à l’âge de soixante-sept ans. Son décès survint après dix ans de mariage. Pas de postérité connue

 

4/1/4 – Jean-Baptiste Pelletier [60], fils de Jean Pelletier (1627-1698), et d’Anne Langlois (°~1637), né à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 19 avril 1663, décédé à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le samedi 12 mai 1736, à l’âge de soixante-treize ans, marié le samedi 8 janvier 1689 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Marie-Anne Huot, née en 1666, décédée en 1734, à l’âge de soixante-huit ans. Leur union dura quarante-cinq ans. D’où naquirent Jean-Baptiste, Marie-Anne, Joseph, Marie-Madeleine, Charles et Marie-Angélique qui suivent en génération V

 

4/1/5 – Marie Pelletier, fille de Jean Pelletier (1627-1698), et d’Anne Langlois (°~1637), née à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 4 mai 1667, portée sur les fonts baptismaux le lendemain au même lieu, morte et inhumée le mardi 6 novembre 1725 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-huit ans, mariée le dimanche 5 mai 1686 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jacques Jalbert, né le samedi 31 octobre 1665 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le vendredi 24 juillet 1699 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC, à l’âge de trente-quatre ans. Leur union dura treize ans. D’où naquirent Marie-Anne et Joseph qui suivent en génération V. Après environ un an de veuvage, une seconde fois, mariée le vendredi 26 novembre 1700 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Mathieu Guillet, né vers 1670 à Le-Bois-Plage-en-Ré(La Chapelle-du-Bois) (ra), Poitou Charentes. D’où naquirent Charlotte et Madeleine qui suivent en génération V

 

4/1/6 – Charles Pelletier, fils de Jean Pelletier (1627-1698), et d’Anne Langlois (°~1637), né à Aston Junction ((Québec)) le vendredi 25 septembre 1671, décédé à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le lundi 30 décembre 1748, à l’âge de soixante-dix-sept ans, marié le lundi 12 janvier 1711 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Barbe St-Pierre, née en 1685 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC, décédée en août 1752 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de soixante-sept ans. Son décès survint après trente-sept ans de mariage. D’où naquirent Jean-Bernard, Jean-François, Barbe, Gabriel, Jacques, Marie-Anne, Pierre, Reine et Rosalie qui suivent en génération V. une seconde fois, marié le mardi 7 janvier 1698 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Marie-Thérèse Ouellet, née vers 1680. D’où naquirent Charles, Jean-Joseph et Thérèse qui suivent en génération V

 

4/1/7 – Marie-Charlotte Pelletier, fille de Jean Pelletier (1627-1698), et d’Anne Langlois (°~1637), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 1er octobre 1674, jour de la Saint-Rémy, décédée le jeudi 3 septembre 1699, à l’âge de vingt-cinq ans.

 

4/2/1 – Paul Vachon [61], fils de maître Paul Vachon (1630-1703), maître, et de Marguerite Langlois (1639-1697), né vers 1657

 

4/2/2 – Marguerite Vachon [62], fille de maître Paul Vachon (1630-1703), maître, et de Marguerite Langlois (1639-1697), née vers 1659, mariée le dimanche 6 janvier 1675 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-Robert Duprac. D’où naquit Noël qui suit en génération V

 

4/2/3 – Anne-Thérèse Vachon, fille de maître Paul Vachon (1630-1703), maître, et de Marguerite Langlois (1639-1697), mariée le jeudi 8 novembre 1691 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean Turgeon. On ne lui connaît pas de descendance

 

4/2/4 – Vincent Vachon [63], fils de maître Paul Vachon (1630-1703), maître, et de Marguerite Langlois (1639-1697), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 15 février 1660, mort à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 3 décembre 1716, enterré le lendemain en la même localité, à l’âge de cinquante-six ans, marié le lundi 25 juin 1685, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC [64] avec Louise Cadieux, née le mercredi 7 septembre 1667, veille de la fête de la Nativité de la Sainte-Vierge à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le samedi 20 janvier 1703 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de trente-six ans. Leur union dura dix-huit ans. Il n’eut point de postérité

 

4/2/5 – Louise Vachon [65], fille de maître Paul Vachon (1630-1703), maître, et de Marguerite Langlois (1639-1697), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 28 mai 1662, décédée à Montréal (Montréal (Québec)), QC le jeudi 11 juillet 1715, à l’âge de cinquante-trois ans, mariée le dimanche 26 juin 1678 à Trois-Rivières (Mauricie (Québec)), QC avec Léonard Paillard, né en 1639 dans le département de, décédé le mardi 6 janvier 1728 à Montréal (Montréal (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-neuf ans. Son décès survint après trente-sept ans de mariage. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

4/2/6 – Madeleine Vachon [66], fille de maître Paul Vachon (1630-1703), maître, et de Marguerite Langlois (1639-1697), née à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 15 août 1664, jour de l’Assomption, décédée dans la même localité le mercredi 25 septembre 1715, à l’âge de cinquante et un ans, mariée le mercredi 26 novembre 1681 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Raphaël Giroux, né le vendredi 21 juillet 1656 à Montréal (Montréal (Québec)), QC, décédé le dimanche 10 février 1715 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-neuf ans. Leur union dura trente-quatre ans. D’où naquit Pierre qui suit en génération V

 

4/2/7 – Noël Vachon-Pomerleau, fils de maître Paul Vachon (1630-1703), maître, et de Marguerite Langlois (1639-1697), né à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 13 janvier 1668 [67], décédé à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC en août 1699, enterré le mercredi 12 août 1699 en la même localité, à l’âge de trente et un ans, marié le dimanche 23 octobre 1695 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Monique Giroux, née en 1679 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le jeudi 1er mars 1725 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quarante-six ans. Son décès survint après quatre ans de mariage. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

4/2/8 – Pierre Vachon, fils de maître Paul Vachon (1630-1703), maître, et de Marguerite Langlois (1639-1697), né à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 26 mai 1671, présenté au baptême à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 31 mai 1671 [68], décédé le jour même et inhumé le mercredi 17 janvier 1703 dans la même localité, à l’âge de trente-deux ans, marié le lundi 5 mars 1696 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Catherine Soulard, née le lundi 12 mars 1668 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le mercredi 12 mai 1723 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-cinq ans. Son décès survint après sept ans de mariage. Il ne semble pas avoir eu de postérité

 

4/2/9 – Marie-Madeleine Vachon, fille de maître Paul Vachon (1630-1703), maître, et de Marguerite Langlois (1639-1697), née et reçue au baptême le lundi 8 janvier 1680 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC [69], décédée le jour même et inhumée le dimanche 18 février 1703 dans la même localité, à l’âge de vingt-trois ans, mariée le lundi 23 novembre 1699 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre-Vincent Vallée-Lavallée, né le samedi 29 septembre 1674, jour de la Saint-Michel à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le mercredi 10 novembre 1751, veille de la Saint-Martin d’hiver à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-dix-sept ans. Son décès survint après quatre ans de mariage. On ne lui connaît pas de descendance

 

4/2/10 – Françoise Vachon, fille de maître Paul Vachon (1630-1703), maître, et de Marguerite Langlois (1639-1697), mariée le lundi 4 février 1709 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-Baptiste De l’Espinay. Elle ne semble pas avoir eu de postérité. Françoise s’est mariée une seconde fois le mardi 4 février 1698 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François Binet. D’où naquit Catherine qui suit en génération V

 

4/3/1 – Jean-François Langlois, fils de Jean Langlois (1641-1688), et de Charlotte-Françoise Bélanger (1650-~1707), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 27 février 1667, porté sur les fonts baptismaux le lendemain au même endroit, décédé à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le samedi 19 janvier 1715, à l’âge de quarante-huit ans, marié le mardi 9 avril 1709 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Charlotte Daveau-Laplante, née le jeudi 20 mai 1677 à Neuville (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Marguerite qui suit en génération V. Jean-François s’est marié une seconde fois le lundi 28 janvier 1692 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Geneviève Rousseau, née le mercredi 6 mai 1671 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le samedi 27 octobre 1708 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, à l’âge de trente-sept ans. Leur union dura seize ans. D’où naquirent Geneviève et Marie-Louise qui suivent en génération V

 

4/3/2 – Madeleine Langlois, fille de Jean Langlois (1641-1688), et de Charlotte-Françoise Bélanger (1650-~1707), née à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 1er juin 1674, morte L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le lundi 4 septembre 1741, enterrée le lendemain en la même localité, à l’âge de soixante-sept ans, mariée le jeudi 22 novembre 1691 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Leclerc-Francoeur, né en 1659 à Nantes (ra), Pays de la Loire, décédé le mardi 8 janvier 1709 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de cinquante ans. Leur union dura dix-huit ans. D’où naquirent Hélène et Marie-Madeleine qui suivent en génération V

 

4/3/3 – Pierre Langlois, fils de Jean Langlois (1641-1688), et de Charlotte-Françoise Bélanger (1650-~1707), né à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 18 décembre 1677, mort à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 26 mars 1759, à l’âge de quatre-vingt-deux ans, marié le lundi 22 novembre 1717 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Madeleine Godbout, née le mardi 12 août 1704 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée en mai 1737 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de trente-trois ans. Leur union dura vingt ans. On ne connaît aucun enfant de ce couple. une seconde fois, marié le lundi 21 novembre 1701 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Angélique Baillargeon, née le jeudi 24 mai 1685 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le lundi 10 mai 1717 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de trente-deux ans. Leur union dura seize ans. D’où naquirent Dorothée et Prisque qui suivent en génération V

 

4/3/4 – Elisabeth Langlois, fille de Jean Langlois (1641-1688), et de Charlotte-Françoise Bélanger (1650-~1707), mariée le lundi 7 janvier 1709 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec François Gagné, né le mercredi 17 novembre 1677 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC. Sans postérité connue

 

4/3/5 – Joseph Langlois, fils de Jean Langlois (1641-1688), et de Charlotte-Françoise Bélanger (1650-~1707), né à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 9 mai 1680, porté au baptême le dimanche 19 mai 1680 au même lieu, mort à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le samedi 20 juillet 1715, à l’âge de trente-cinq ans.

 

4/3/6 – Clément Langlois, fils de Jean Langlois (1641-1688), et de Charlotte-Françoise Bélanger (1650-~1707), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 1er octobre 1682, jour de la Saint-Rémy, mort à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 29 octobre 1747, à l’âge de soixante-cinq ans, marié le mercredi 25 juin 1704, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Anne Prévost, née en 1676. Il ne semble pas avoir eu de postérité

 

4/4/1 – Michel Chevalier, fils de René Chevalier (~1627-~1674), et de Jeanne Langlois (°1643), marié le dimanche 10 janvier 1694 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Charlotte Parent. D’où naquirent Geneviève, Charlotte, Louis et Marie-Louise qui suivent en génération V

 

4/4/2 – Louise Chevalier [70], fille de René Chevalier (~1627-~1674), et de Jeanne Langlois (°1643), née vers 1659, mariée le lundi 1er février 1677 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jacques Parent, né le jeudi 15 novembre 1657 à Aston Junction ((Québec)), décédé le mercredi 30 décembre 1744, à l’âge de quatre-vingt-sept ans. D’où naquirent Angéline, Marie-Anne, Charlotte, François, Louise et René qui suivent en génération V

 

4/4/3 – Jean Chevalier [71], fils de René Chevalier (~1627-~1674), et de Jeanne Langlois (°1643), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 24 février 1663, décédé à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 26 novembre 1722, à l’âge de cinquante-neuf ans, marié le lundi 25 février 1686 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marguerite-Madeleine Avisse, née le vendredi 26 juillet 1669 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le samedi 24 janvier 1739 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-dix ans. Son décès survint après trente-six ans de mariage. D’où naquit René-Lucien qui suit en génération V

 

4/4/4 – Jeanne Chevalier, fille de René Chevalier (~1627-~1674), et de Jeanne Langlois (°1643), mariée avec Michel Parent, né vers le dimanche 20 décembre 1671 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le lundi 16 décembre 1726. D’où naquirent Marguerite-Véronique, Etienne et Thérèse qui suivent en génération V

 

4/4/5 – Guillaume Chevalier [72], fils de René Chevalier (~1627-~1674), et de Jeanne Langlois (°1643), né vers 1665

 

4/4/6 – Marie-Thérèse Chevalier, fille de René Chevalier (~1627-~1674), et de Jeanne Langlois (°1643), mariée le dimanche 12 février 1696 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Etienne Parent, né en janvier 1674 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Etienne et Thérèse-Angélique qui suivent en génération V

 

4/5/1 – François Lemieux, fils de Guillaume Lemieux, et d’Elisabeth Langlois (°1645), marié le lundi 20 octobre 1698 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Anne Paradis. D’où naquit Joseph qui suit en génération V

 

4/5/2 – Elisabeth Lemieux, fille de Guillaume Lemieux, et d’Elisabeth Langlois (°1645), née L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 14 février 1672, mariée le dimanche 21 janvier 1691 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Jacques Couillard, né le vendredi 5 juin 1665 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Marthe qui suit en génération V

 

4/5/3 – Marthe Lemieux, fille de Guillaume Lemieux, et d’Elisabeth Langlois (°1645), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 13 mars 1677, mariée le mercredi 5 novembre 1698 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Joseph Baucher, né le samedi 14 mars 1676 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le vendredi 5 mars 1728 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-deux ans. Elle ne semble pas avoir eu de postérité

 

4/5/4 – Anne Lemieux, fille de Guillaume Lemieux, et d’Elisabeth Langlois (°1645), mariée le lundi 25 octobre 1694 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Charles Bernier, né en 1662 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le mercredi 28 mars 1731 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de soixante-neuf ans. D’où naquirent Charles-Alexandre et Charles qui suivent en génération V

 

4/5/5 – Joseph Lemieux [73], fils de Guillaume Lemieux, et d’Elisabeth Langlois (°1645), né à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le samedi 28 août 1688, baptisé le mercredi 22 septembre 1688 au même endroit, décédé le mardi 13 juillet 1756, à l’âge de soixante-huit ans, marié le lundi 24 octobre 1712 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Elisabeth Franquelin. Sa postérité n’est pas connue

 

4/5/6 – Madeleine Coté [74], fille de Louis Coté (1636-1668), et d’Elisabeth Langlois (°1645), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)) le mardi 18 septembre 1663, décédée à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) le jeudi 25 août 1689, à l’âge de vingt-six ans, mariée le jeudi 26 novembre 1682 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Louis Lemieux, né le mardi 6 février 1652 à Beaufort (Nord (Nord-Pas-de-Calais)), décédé le vendredi 1er janvier 1694, premier jour de l’année à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), à l’âge de quarante-deux ans. Son décès survint après sept ans de mariage. D’où naquirent Louis et Alexis qui suivent en génération V

 

4/5/7 – Louis Coté [75], fils de Louis Coté (1636-1668), et d’Elisabeth Langlois (°1645), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 31 janvier 1665, baptisé le dimanche 1er février 1665 au même endroit, décédé à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le jeudi 1er novembre 1714, jour de la Toussaint, inhumé le lendemain au même endroit, à l’âge de quarante-neuf ans, marié le lundi 8 janvier 1691 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Geneviève Bernier, née le samedi 20 septembre 1670 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le mercredi 20 mai 1716 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, à l’âge de quarante-six ans. Son décès survint après vingt-trois ans de mariage. Il ne semble pas avoir eu de postérité

 

4/6/1 – Joseph Miville, fils de François Miville (1634-1711), et de Marie Langlois (1646-1687), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le samedi 8 juin 1669, décédé à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le jeudi 26 janvier 1736, à l’âge de soixante-sept ans, marié le samedi 8 janvier 1695 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Geneviève Caron, née le lundi 18 mars 1680 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), décédée le dimanche 1er novembre 1733, jour de la Toussaint à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), à l’âge de cinquante-trois ans. Leur union dura trente-huit ans. D’où naquit Véronique qui suit en génération V

 

4/6/2 – Françoise Miville-Deschênes, fille de François Miville-Deschênes (1634-1711), et de Marie Langlois (1646-1687), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 5 juin 1663, décédée à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le vendredi 5 décembre 1727, à l’âge de soixante-quatre ans, mariée le mercredi 6 novembre 1680 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Pierre Richard, né le vendredi 26 janvier 1646 à St-Georges-des-Coteaux (ra), Poitou Charentes, décédé le lundi 13 février 1719 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de soixante-treize ans. Leur union dura trente-neuf ans. D’où naquirent Madeleine, Geneviève, Jean-Baptiste, Pierre, Angélique et Joseph qui suivent en génération V

 

4/6/3 – Marie Miville, fille de François Miville-Deschênes (1634-1711), et de Marie Langlois (1646-1687), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 30 mars 1665, présentée au baptême le lundi 13 avril 1665 au même endroit, décédée à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 27 octobre 1726, inhumée le lendemain en la même localité, à l’âge de soixante et un ans, mariée en 1684 CAN (Capitale-Nationale (Québec)), après avoir établi un contrat, le dimanche 12 novembre 1684, lendemain de la Saint-Martin d’hiver, à Duquet avec Michel Gosselin, né le jeudi 12 juin 1659 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le mercredi 17 janvier 1703 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quarante-quatre ans. Leur union dura dix-neuf ans. D’où naquit Gabriel qui suit en génération V

 

4/6/4 – Charles Miville, fils de François Miville-Deschênes (1634-1711), et de Marie Langlois (1646-1687), marié le lundi 16 avril 1703 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie Savary. D’où naquit Angélique qui suit en génération V

 

4/6/5 – Jeanne Miville, fille de François Miville-Deschênes (1634-1711), et de Marie Langlois (1646-1687), mariée le lundi 21 novembre 1689 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Denis Boucher. Pas de postérité pour ce couple

 

4/6/6 – Joseph Miville-Deschênes, fils de François Miville-Deschênes (1634-1711), et de Marie Langlois (1646-1687), marié le samedi 8 janvier 1695 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Geneviève Caron. D’où naquirent Geneviève, Claire, François, Marie-Madeleine, Marthe et Véronique qui suivent en génération V

 

4/6/7 – Anne Miville-Deschênes, fille de François Miville-Deschênes (1634-1711), et de Marie Langlois (1646-1687), née à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le lundi 27 mars 1673, mariée le dimanche 13 mai 1691 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Mathurin Dubé, né le mercredi 27 janvier 1672 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le jeudi 22 novembre 1725 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-trois ans. D’où naquirent Marie-Charlotte, Joseph, Jeanne et Marie-Josephte qui suivent en génération V

 

4/6/8 – Angélique Miville-Deschênes, fille de François Miville-Deschênes (1634-1711), et de Marie Langlois (1646-1687), née à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le mercredi 20 janvier 1683, décédée à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le jeudi 7 janvier 1745, à l’âge de soixante-deux ans, mariée le mercredi 26 avril 1702 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Louis Gamache, né le dimanche 20 mars 1678 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Louis qui suit en génération V

 

4/7/1 – Madeleine Langlois, fille de Jean Langlois (1648-1690), et de Marie Cadieux (°1657), née à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 20 novembre 1678, morte à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le mardi 29 août 1741 [76], à l’âge de soixante-trois ans, mariée avec Jean Gagne, né le dimanche 17 juillet 1672 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)). D’où naquit Marthe qui suit en génération V

 

4/7/2 – Louis Langlois, fils de Jean Langlois (1648-1690), et de Marie Cadieux (°1657), né à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)) le samedi 18 novembre 1684, décédé à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)) le lundi 26 octobre 1744, à l’âge de soixante ans.

 

4/7/3 – Francois Langlois, fils de Jean Langlois (1648-1690), et de Marie Cadieux (°1657), venu au monde à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) le vendredi 24 mars 1690, décédé dans la même localité le samedi 16 décembre 1758, à l’âge de soixante-huit ans.

 

4/7/4 – Madeleine Langlois, fille de Jean Langlois (1648-1690), et de Marie Cadieux (1657-1733), mariée le dimanche 11 janvier 1699 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jean Gagné. D’où naquit Joseph qui suit en génération V

 

4/7/5 – Jean-Louis Langlois, fils de Jean Langlois (1648-1690), et de Marie Cadieux (1657-1733), marié le lundi 5 novembre 1708 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Madeleine Dion. Sans descendance connue. Jean-Louis s’est marié une seconde fois le lundi 23 novembre 1711 à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Françoise-Gabrielle Deneau. D’où naquirent Antoine et Madeleine qui suivent en génération V

 

4/7/6 – François Langlois, fils de Jean Langlois (1648-1690), et de Marie Cadieux (1657-1733), né L’Île-aux-Grues ((Québec)), QC le vendredi 24 mars 1690, décédé à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le samedi 16 décembre 1758, à l’âge de soixante-huit ans, marié le jeudi 3 novembre 1718 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie Genest. Pas de postérité connue

 

4/7/7 – Marguerite Langlois, fille de Jean Langlois (1648-1690), et de Marie Cadieux (1657-1733), mariée le mercredi 10 novembre 1700, veille de la Saint-Martin d’hiver à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC [77] avec Jean Blouin. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

4/8/1 – Geneviève Langlois, fille de Noël Langlois (1651-1693), et de Geneviève Parent (~1670-1720), née en 1690 [78], décédée à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC en novembre 1748, inhumée le lundi 4 novembre 1748 au même endroit, à l’âge de cinquante-huit ans, mariée le mardi 14 février 1708 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC [79] avec René Toupin, né en 1674 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le mardi 14 novembre 1758, à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Son décès survint après quarante ans de mariage. Descendance non connue

 

4/8/2 – Jean-Baptiste Langlois, fils de Noël Langlois (1651-1693), et de Geneviève Parent (~1670-1720), marié le lundi 10 octobre 1712 à Sainte-Foy (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Madeleine Buisson. Pas de postérité connue

 

4/8/3 – Noël Langlois, fils de Noël Langlois (1651-1693), et de Geneviève Parent (~1670-1720), marié le mardi 1er juillet 1721 à St-Fr.-du-Lac (Can), QC avec Françoise Niquet. Il ne semble pas avoir eu d’enfant

 

4/8/4 – François Langlois, fils de Noël Langlois (1651-1693), et d’Aimée Caron (°1656), né à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC, marié le vendredi 14 septembre 1696 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jeanne Baugis. D’où naquit Madeleine qui suit en génération V

 

4/8/5 – Marie-Anne Langlois, dite dit TRAVERSY, fille de Noël Langlois (1651-1693), et d’Aimée Caron (°1656), née à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC vers 1675, mariée le lundi 8 février 1694 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean Coté, né le mardi 18 mars 1670 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le lundi 16 mars 1739 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-neuf ans. D’où naquirent Jean, Pierre-Philippe et Gabriel qui suivent en génération V

 

Génération V

 

1/3/1/1 – Marie Guyon [80], fille de Simon Guyon (1621-1682), et de Louise Racine (1641-1675), née en 1662, mariée le lundi 10 novembre 1681, veille de la Saint-Martin d’hiver à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Guillaume Thibault, né en 1658. D’où naquirent Pierre et Guillaume qui suivent en génération VI. Marie s’est mariée une seconde fois le lundi 22 novembre 1694 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec René Rhéaume, né en 1673. D’où naquirent Angélique et Gabriel qui suivent en génération VI

 

1/3/1/2 – Louise Guyon, fille de Simon Guyon (1621-1682), et de Louise Racine (1641-1675), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 30 avril 1668, portée sur les fonts baptismaux le mardi 1er mai 1668 au même endroit, mariée le lundi 10 avril 1684 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Charles Thibault, né le mardi 15 novembre 1661 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le mercredi 12 septembre 1685, à l’âge de vingt-quatre ans. On ne lui connaît pas de descendance. Après environ un an de veuvage, une seconde fois, mariée le mardi 1er octobre 1686, jour de la Saint-Rémy à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Mathieu D’Amours. Descendance non connue

 

1/3/1/3 – Charlotte Guyon, fille de Simon Guyon (1621-1682), et de Louise Racine (1641-1675), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 2 avril 1671 [81], décédée dans la même localité le lundi 27 avril 1744, à l’âge de soixante-treize ans, mariée le mercredi 26 novembre 1687 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Cloutier, né le jeudi 1er avril 1666 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le samedi 6 août 1712, à l’âge de quarante-six ans. Leur union dura vingt-cinq ans. D’où naquit Louis qui suit en génération VI

 

1/3/1/4 – Marguerite Guyon [82], fille de Simon Guyon (1621-1682), et de Louise Racine (1641-1675), née vers 1865, mariée le mardi 1er octobre 1686, jour de la Saint-Rémy à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC [83] avec Louis D’Amours. Sa postérité n’est pas connue

 

1/3/2/1 – Marguerite Racine, fille de Noël Racine (°1643), et de Marguerite Gravel (1651-1708), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 24 février 1671, décédée dans la même localité le jeudi 17 mai 1703, à l’âge de trente-deux ans, mariée le mardi 18 avril 1690 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François Paré, né le mercredi 8 janvier 1670 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le jeudi 14 avril 1746, à l’âge de soixante-seize ans. Son décès survint après treize ans de mariage. D’où naquirent Marguerite et Marie-Anne qui suivent en génération VI

 

1/3/2/2 – Jeanne Racine, fille de Noël Racine (°1643), et de Marguerite Gravel (1651-1708), mariée le jeudi 22 avril 1700 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Julien Poulin. D’où naquit Marguerite qui suit en génération VI

 

1/3/2/3 – Pierre Racine, fils de Noël Racine (°1643), et de Marguerite Gravel (1651-1708), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 8 octobre 1672, présenté au baptême le lendemain en la même localité, décédé à St-Joachim (Can), QC le jeudi 5 avril 1731, inhumé le lendemain au même endroit, à l’âge de cinquante-neuf ans, marié le lundi 5 octobre 1711 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Geneviève Guimond, née le dimanche 14 avril 1686 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Pas de postérité pour ce couple. Pierre s’est marié une seconde fois le dimanche 13 octobre 1697 à St-Joachim (Can), QC avec Catherine Cauchon, née le lundi 28 janvier 1675 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Geneviève-Marie qui suit en génération VI

 

1/3/2/4 – Noël Racine, fils de Noël Racine (°1643), et de Marguerite Gravel (1651-1708), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 26 janvier 1675, décédé dans la même localité en août 1701, à l’âge de vingt-six ans.

 

1/3/2/5 – Jean Racine, fils de Noël Racine (°1643), et de Marguerite Gravel (1651-1708), marié le mardi 8 novembre 1701 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Anne Lessard. On ne lui connaît pas de descendance

 

1/3/2/6 – Joseph Racine, fils de Noël Racine (°1643), et de Marguerite Gravel (1651-1708), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 5 juillet 1681, marié le mardi 23 novembre 1706 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jeanne Lessard, née le mercredi 5 février 1687 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Sa postérité n’est pas connue

 

1/3/2/7 – Etienne Racine, fils de Noël Racine (°1643), et de Marguerite Gravel (1651-1708), né à Sainte-Anne-de-la-Pérade (Mauricie (Québec)), QC le jeudi 1er septembre 1689, décédé à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 1er janvier 1742, premier jour de l’année, à l’âge de cinquante-trois ans, marié le lundi 20 novembre 1713 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Thérèse Lessard, née le dimanche 3 octobre 1694 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Agnès qui suit en génération VI

 

1/3/2/8 – Thérèse Racine, fille de Noël Racine (°1643), et de Marguerite Gravel (1651-1708), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 27 octobre 1691, mariée le lundi 20 novembre 1713 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Etienne Lessard, né le mardi 19 février 1692 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le mardi 9 décembre 1749, lendemain de la fête de la Conception, à l’âge de cinquante-sept ans. Sans postérité connue

 

1/3/2/9 – Marie-Anne Racine, fille de Noël Racine (°1643), et de Marguerite Gravel (1651-1708), mariée le lundi 7 novembre 1701 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jacques Bolduc. D’où naquirent Louis, Marie et Marie-Anne qui suivent en génération VI

 

1/3/3/1 – Joseph Simard, dit Lombret [84], fils de Noel Lombret (†1715), et de Marie-Madeleine Racine (1646-1715), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 10 février 1674, présenté au baptême le lendemain au même lieu, décédé le lendemain et inhumé le vendredi 26 septembre 1738 dans la même localité, à l’âge de soixante-quatre ans, marié le lundi 30 octobre 1702 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie Boivin, née en 1685 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)). D’où naquirent Marie-Madeleine, Joseph, Étienne, Basile, Rosalie, Thérèse, Augustin, François-Xavier, Angélique, Noël, Jean-Baptiste, Marie-Geneviève, Pierre, Louis et Bonaventure qui suivent en génération VI. Joseph s’est marié une seconde fois le mardi 20 avril 1700 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Gertrude Caron, née le lundi 10 février 1681 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), décédée le jeudi 24 novembre 1701 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de vingt ans. Leur union dura un an. D’où naquit Anonyme qui suit en génération VI

 

1/3/3/2 – Marguerite Simard, fille de Noel Lombret (†1715), et de Marie-Madeleine Racine (1646-1715), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 16 octobre 1684, baptisée le mardi 22 février 1684 au même lieu, mariée le lundi 15 juin 1699 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François Bouchard, né le dimanche 8 avril 1674 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le lundi 11 octobre 1756 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-deux ans. D’où naquirent Marie, Louise, Marie-Barbe, Agnès, Gertrude, Joseph-François, Josephte, Catherine, Jean-François, Etienne, Jean-Baptiste, Charlotte et Marie-Geneviève qui suivent en génération VI

 

1/3/3/3 – Pierre Simard [85], fils de Noël Simard (1635-1715), et de Marie-Madeleine Racine (1646-1715), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 30 avril 1663, présenté au baptême le mardi 1er mai 1663 en la même localité, mort à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 7 novembre 1724, inhumé le lendemain au même endroit, à l’âge de soixante et un ans, marié le mercredi 6 décembre 1690 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Claire Dodier, née le mercredi 21 août 1675 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée le vendredi 4 avril 1721, à l’âge de quarante-six ans. Leur union dura trente et un ans. D’où naquirent Marie, Madeleine, Etienne, Reine, Catherine et Pierre qui suivent en génération VI

 

1/3/3/4 – Noël Simard [86], fils de Noël Simard (1635-1715), et de Marie-Madeleine Racine (1646-1715), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 7 octobre 1664, baptisé le lendemain en la même localité, mort et enterré le mardi 9 avril 1726 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-deux ans, marié le mardi 26 avril 1689 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Anne Dodier, née après 1666, décédée le mercredi 8 décembre 1728, jour de la fête de la Conception à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Son décès survint après trente-sept ans de mariage. D’où naquirent Ange, René-Noël, Anne, Pierre, Augustin, Prisque, Etienne et Charles qui suivent en génération VI

 

1/3/3/5 – Marie-Madeleine Simard, fille de Noël Simard (1635-1715), et de Marie-Madeleine Racine (1646-1715), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 4 janvier 1667, baptisée le lendemain au même lieu [87], décédée à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 24 août 1684, enterrée à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 27 août 1684, à l’âge de dix-sept ans [88]

 

1/3/3/6 – Etienne Simard [89], fils de Noël Simard (1635-1715), et de Marie-Madeleine Racine (1646-1715), mis au monde et présenté au baptême le lundi 4 mars 1669 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, mort à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 14 novembre 1750, inhumé le mercredi 25 novembre 1750 en la même localité, à l’âge de quatre-vingt-un ans, marié le mardi 22 novembre 1695 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Rosalie Bouchard, née le lundi 6 avril 1676 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le lundi 22 juin 1733 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-sept ans. Leur union dura trente-huit ans. D’où naquirent Louise, Etienne, Marie-Madeleine, Agathe, Geneviève, Marguerite, Joseph-Noël, Ursule et Louis qui suivent en génération VI

 

1/3/3/7 – Françoise Simard [90], fille de Noël Simard (1635-1715), et de Marie-Madeleine Racine (1646-1715), mise au monde et présentée au baptême le vendredi 11 septembre 1671 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC [91], morte le jeudi 16 août 1714, lendemain de l’Assomption, à l’âge de quarante-trois ans, mariée le mardi 20 juillet 1717 avec Noël Boucher. Sans postérité connue

 

1/3/3/8 – Augustin Simard [92], fils de Noël Simard (1635-1715), et de Marie-Madeleine Racine (1646-1715), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 2 avril 1676, présenté au baptême le lendemain au même endroit. C’est là qu’il décéda en août 1735, et qu’il fut inhumé le samedi 20 août 1735, à l’âge de cinquante-neuf ans, marié en 1710 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir conclu un contrat, le mardi 24 juin 1710, jour de la Saint-Jean-Baptiste, à Jacob avec Marguerite Paré, née vers 1690 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Madeleine, Augustin et Marie-Josephte qui suivent en génération VI

 

1/3/3/9 – François Simard [93], fils de Noël Simard (1635-1715), et de Marie-Madeleine Racine (1646-1715), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 21 septembre 1678, porté au baptême le lendemain en la même localité. C’est là qu’il fut inhumé le lundi 8 décembre 1732, jour de la fête de la Conception, son décès étant survenu le dimanche 7 décembre 1732, veille de la fête de la Conception, à l’âge de cinquante-quatre ans, marié le jeudi 23 juin 1712, veille de la Saint-Jean-Baptiste à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir conclu un contrat, le jeudi 23 juin 1712, veille de la Saint-Jean-Baptiste, à Chambalon avec Ursule Paré, née vers 1692 à St-Joachim (Can), QC, décédée le mercredi 6 juin 1759 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Son décès survint après vingt ans de mariage. D’où naquirent Félicité, François, Joseph, Ursule, Dorothée et Geneviève qui suivent en génération VI

 

1/3/3/10 – Rosalie Simard [94], fille de Noël Simard (1635-1715), et de Marie-Madeleine Racine (1646-1715), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 14 novembre 1680, présentée au baptême le vendredi 2 mai 1681 au même endroit [95], décédée à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 19 juillet 1714, enterrée le lendemain au même endroit, à l’âge de trente-quatre ans, mariée le lundi 29 octobre 1696 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean Caron. D’où naquirent François, Geneviève et Marguerite qui suivent en génération VI

 

1/3/3/11 – Paul Simard, fils de Noël Simard (1635-1715), et de Marie-Madeleine Racine (1646-1715), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 25 novembre 1681, reçu au baptême le jeudi 7 mai 1682 au même endroit, mort à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 15 août 1733, jour de l’Assomption, inhumé le surlendemain au même lieu, à l’âge de cinquante-deux ans, marié le mercredi 10 juin 1716 à St-Joachim (Can), QC, après avoir fait rédiger un contrat, le mercredi 10 juin 1716, à Notaire Verreau avec Geneviève Gagnon, née le samedi 20 juin 1693 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Marie-Madeleine, Jean, Paul et Marie-Louise qui suivent en génération VI

 

1/3/3/12 – Jean Simard, fils de Noël Simard (1635-1715), et de Marie-Madeleine Racine (1646-1715), né et baptisé le lundi 27 mai 1686 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, marié le lundi 12 novembre 1714, lendemain de la Saint-Martin d’hiver à St-Joachim (Can), QC avec Geneviève Gravel. D’où naquit Jean qui suit en génération VI

 

1/3/3/13 – Marie-Madeleine Simard, fille de Noël Simard (1635-1715), et de Marie-Madeleine Racine (1646-1715), née et portée sur les fonts baptismaux le mercredi 19 janvier 1689 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée et inhumée en février 1769 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingts ans, mariée le jeudi 20 novembre 1704 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Antoine Bouchard, né le jeudi 15 octobre 1682 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le samedi 23 juin 1759, veille de la Saint-Jean-Baptiste, à l’âge de soixante-dix-sept ans. Leur union dura cinquante-cinq ans. D’où naquirent Félicité, Jean-Baptiste, Antoine, Marie-Madeleine, Joseph, Marguerite, Jacques, Félicité, Michel et Louis qui suivent en génération VI

 

1/3/3/14 – Catherine Simard, dite dit LOMBRETTE, fille de Noël Simard (1635-1715), et de Marie-Madeleine Racine (1646-1715), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 4 mai 1692 [96], décédée le jour même et inhumée le mardi 17 septembre 1748 dans la même localité, à l’âge de cinquante-six ans, mariée le jeudi 4 juin 1716 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Noël Guay, né le samedi 10 juillet 1688 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le dimanche 17 novembre 1748 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante ans. Leur union dura trente-deux ans. D’où naquirent Marie-Madeleine, Noël, Joseph et Catherine qui suivent en génération VI

 

1/3/4/1 – Marguerite Racine, fille de François Racine (1649-1714), et de Marie Baucher (°1660), mariée le lundi 15 février 1700 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Lessard. D’où naquit Marie-Thérèse qui suit en génération VI

 

1/3/4/2 – Marie Racine, fille de François Racine (1649-1714), et de Marie Baucher (°1660), née en 1677, mariée le mercredi 9 février 1695 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Noël Lessard, né le dimanche 3 mars 1669 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

1/3/4/3 – Catherine Racine, fille de François Racine (1649-1714), et de Marie Baucher (°1660), mariée le mardi 28 avril 1722 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Sylvain-Pierre Veau. D’où naquirent Etienne et Geneviève qui suivent en génération VI

 

1/3/4/4 – Claire Racine, fille de François Racine (1649-1714), et de Marie Baucher (°1660), mariée le lundi 21 février 1707 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Lepage, né le lundi 16 août 1677, lendemain de l’Assomption à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant

 

1/3/4/5 – François Racine, fils de François Racine (1649-1714), et de Marie Baucher (°1660), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 24 décembre 1685, veille de Noël, reçu au baptême le lendemain au même lieu, marié le dimanche 18 avril 1717 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Geneviève Veau, née le dimanche 28 septembre 1698, veille de la Saint-Michel à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée en août 1765, à l’âge de soixante-sept ans. Descendance non connue

 

1/3/4/6 – Joseph Racine, fils de François Racine (1649-1714), et de Marie Baucher (°1660), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 30 juin 1688, marié le mardi 6 novembre 1725 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie Plante. D’où naquit Ignace qui suit en génération VI. Joseph s’est marié une seconde fois le mardi 25 novembre 1710 avec Madeleine Paré. D’où naquit François qui suit en génération VI

 

1/3/4/7 – Anne Racine, fille de François Racine (1649-1714), et de Marie Baucher (°1660), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 24 juin 1692, jour de la Saint-Jean-Baptiste, mariée le mercredi 22 février 1713 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Alain, né le mercredi 26 décembre 1674, lendemain de Noël à Sillery (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Pas de postérité pour ce couple

 

1/3/5/1 – François Gagnon, fils de Jean Gagnon (1644-1699), et de Marguerite Racine (1652-1695), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC vers 1675, marié le lundi 25 janvier 1700 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marguerite Bélanger, née vers 1680. D’où naquirent Bonaventure, François, Joseph et Marguerite qui suivent en génération VI

 

1/3/5/2 – Jean Gagnon, fils de Jean Gagnon (1644-1699), et de Marguerite Racine (1652-1695), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1680, marié le mardi 3 juin 1704 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Thérèse Rochon, née le mercredi 17 octobre 1685 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC. On ne lui connaît pas de postérité

 

1/3/5/3 – Marguerite Gagnon, fille de Jean Gagnon (1644-1699), et de Marguerite Racine (1652-1695), mariée le mardi 16 novembre 1694 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Nicolas Asselin, né vers 1667. Sans postérité connue

 

1/3/5/4 – Prisque Gagnon, fils de Jean Gagnon (1644-1699), et de Marguerite Racine (1652-1695), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 6 octobre 1693 [97], décédé dans la même localité le dimanche 7 mars 1762, à l’âge de soixante-neuf ans, marié le lundi 13 février 1719 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Catherine Guyon, née le jeudi 17 février 1701 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Sans postérité connue

 

1/3/5/5 – Prisque Gagnon, fils de Jean Gagnon (1644-1699), et de Marguerite Racine (1652-1695), marié en 1719 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)) [98] avec Catherine Guyon. D’où naquit Pierre qui suit en génération VI. Prisque s’est marié une seconde fois en 1747 [99] avec Marguerite Bélanger. Sans postérité connue

 

1/3/6/1 – Louise Racine, fille de Pierre Racine (1654-1729), et de Louise Guyon (1660-1727), venue au monde à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 28 août 1695, décédée à Sainte-Foy (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le mardi 16 septembre 1760, inhumée le lendemain en la même localité, à l’âge de soixante-cinq ans, mariée le lundi 13 avril 1711 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC [100] avec Louis Liénard, né en février 1678 à Sillery (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Sans descendance connue

 

1/3/7/1 – François Paré, fils de Jean Paré (1656-1746), et de Jeanne Racine (1657-1703), marié le samedi 17 février 1720 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Geneviève Cloutier, née le lundi 24 mai 1683 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée en novembre 1740 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-sept ans, fille de Jean Cloutier (1652-1709), et de Louise Bélanger (~1657-1726) [101], sa cousine au IIIe degré du côté maternel [102]. Sans descendance connue

 

1/3/7/2 – Jeanne Paré, fille de Jean Paré (1656-1746), et de Jeanne Racine (1657-1703), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 18 mai 1685, mariée le lundi 30 janvier 1708 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Augustin Lacroix, né le jeudi 11 janvier 1680 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC. On ne lui connaît pas de descendance

 

1/3/7/3 – Timothée Paré, fils de Jean Paré (1656-1746), et de Jeanne Racine (1657-1703), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 24 septembre 1700, décédé dans la même localité le dimanche 25 mai 1755, à l’âge de cinquante-cinq ans, marié le lundi 15 janvier 1725 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Geneviève Barrette, née le dimanche 29 mars 1705 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, fille de François Barrette (1676-1717), et de Geneviève Cloutier (1683-1740). D’où naquit Marie-Françoise-Dorothée qui suit en génération VI

 

1/3/7/4 – Prisque Paré, fils de Jean Paré (1656-1746), et de Jeanne Racine (1657-1703), marié le mercredi 9 janvier 1715 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marguerite Mesny. Il ne semble pas avoir eu d’enfant

 

1/3/7/5 – Marguerite Paré, fille de Jean Paré (1656-1746), et de Jeanne Racine (1657-1703), mariée le mardi 28 avril 1699 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Ange Dodier. D’où naquit Pierre qui suit en génération VI

 

1/3/8/1 – Claude Racine-Desnoyers, fils de Pierre-Etienne Racine (1662-1722), et de Catherine Guyon (1664-1718), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 6 septembre 1684, porté au baptême le lendemain au même endroit, mort en décembre 1749, inhumé à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 13 décembre 1749, à l’âge de soixante-cinq ans, marié le mardi 25 février 1710 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Geneviève Gagnon, née le dimanche 17 août 1692 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Catherine, Marie-Josephte et Geneviève qui suivent en génération VI

 

1/3/8/2 – Geneviève Racine, fille de Pierre-Etienne Racine (1662-1722), et de Catherine Guyon (1664-1718), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 3 août 1688, mariée le lundi 5 novembre 1708 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jacques Blouin, né le jeudi 2 avril 1676 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Marie-Geneviève qui suit en génération VI

 

1/3/8/3 – Marie-Françoise Racine, fille de Pierre-Etienne Racine (1662-1722), et de Catherine Guyon (1664-1718), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 24 mars 1693 [103], morte à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 21 octobre 1714, à l’âge de vingt et un ans, mariée le mardi 17 juillet 1714 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir établi un contrat, le mardi 10 juillet 1714, à Chambalon avec Jean-Noël Gagnon, né le lundi 23 juillet 1696 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé en décembre 1721, à l’âge de vingt-cinq ans. Leur union dura moins d’un an. Pas de postérité pour ce couple

 

1/3/8/4 – Jean Racine, fils de Pierre-Etienne Racine (1662-1722), et de Catherine Guyon (1664-1718), marié le lundi 9 novembre 1722 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Madeleine Bouchard. On ne lui connaît pas de descendance

 

1/3/8/5 – Marguerite Racine, fille de Pierre-Etienne Racine (1662-1722), et de Catherine Guyon (1664-1718), mariée le lundi 9 février 1722 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Giguère. Pas de postérité connue

 

1/3/8/6 – Agnès Racine, fille de Pierre-Etienne Racine (1662-1722), et de Catherine Guyon (1664-1718), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 8 août 1701, mariée le lundi 12 juin 1724 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Ignace Paré, né le jeudi 8 juin 1702 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Marie-Josephte qui suit en génération VI

 

1/3/8/7 – Prisque Racine, fils de Pierre-Etienne Racine (1662-1722), et de Catherine Guyon (1664-1718), né et porté au baptême le samedi 9 juin 1703 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, marié le lundi 27 novembre 1724 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Anne Gagnon, fille de Pierre Gagnon (1672-<1745), et d’Hélène Cloutier (1676-1739). On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

1/3/8/8 – Angélique Racine, fille de Pierre-Etienne Racine (1662-1722), et de Catherine Guyon (1664-1718), mise au monde et baptisée le jeudi 12 mars 1705 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, mariée le mardi 28 novembre 1724 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François-Malo Lessard, né le mardi 22 janvier 1704 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Elle n’eut point de postérité

 

1/5/1/1 – Agnès Cloutier, fille de Jean Cloutier (1652-1709), et de Louise Bélanger (1657-1726), mariée le dimanche 19 juillet 1716 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Gabriel Lacroix. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

1/5/1/2 – François Cloutier, fils de Jean Cloutier (1652-1709), et de Louise Bélanger (1657-1726), né le mercredi 20 octobre 1688, marié le mardi 9 octobre 1714 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Elisabeth Morissette, née en 1694. D’où naquit François qui suit en génération VI

 

1/5/1/3 – Anne Cloutier, fille de Jean Cloutier (1652-1709), et de Louise Bélanger (1657-1726), née et présentée au baptême le jeudi 24 juillet 1692 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC [104], décédée à La Durantaye (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le vendredi 2 janvier 1761, inhumée le lendemain en la même localité, à l’âge de soixante-neuf ans, mariée le mardi 28 août 1714 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir établi un contrat, le mardi 14 août 1714, veille de l’Assomption, à Verreau avec Nicolas Morissette. Sa postérité n’est pas connue

 

1/5/1/4 – Joseph Cloutier, fils de Jean Cloutier (1652-1709), et de Louise Bélanger (1657-1726), marié le lundi 11 novembre 1709, jour de la Saint-Martin d’hiver à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marguerite Lésot. Pas de postérité connue

 

1/5/1/5 – Marie-Agnès Cloutier, fille de Jean Cloutier (1652-1709), et de Louise Bélanger (1657-1726).

 

1/5/1/6 – Marie-Louise Cloutier, fille de Jean Cloutier (1652-1709), et de Louise Bélanger (1657-1726), mariée le lundi 27 mai 1709 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)) avec Raphael Gagnon. Sans postérité connue. Marie-Louise s’est mariée une seconde fois le lundi 27 mai 1709 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Raphaël Gagnon. D’où naquit Marie-Thérèse qui suit en génération VI

 

1/5/1/7 – Geneviève Cloutier, fille de Jean Cloutier (1652-1709), et de Louise Bélanger (~1657-1726), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 24 mai 1683, décédée à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC en novembre 1740, inhumée à Sainte-Anne-de-Beaupré (Montmorency (Québec)) le samedi 26 novembre 1740, à l’âge de cinquante-sept ans, mariée le samedi 17 février 1720 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François Paré, fils de Jean Paré (1656-1746), et de Jeanne Racine (1657-1703), son cousin au IIIe degré du côté paternel [105]. On ne lui connaît pas de postérité. Geneviève s’est mariée une seconde fois le mardi 15 novembre 1701 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François Barrette, né le mercredi 15 avril 1676 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le vendredi 16 avril 1717, à l’âge de quarante et un ans. Leur union dura seize ans. D’où naquirent Marie, Jeanne, Geneviève, Josephte et Joseph qui suivent en génération VI

 

1/5/2/1 – Louis Thibault, fils de Nicolas Thibault (1663-1727), et de Xaintes Cloutier (1653-1725), né L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le vendredi 17 avril 1682, baptisé à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le jeudi 23 avril 1682, mort à Charlesbourg (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 15 décembre 1758, à l’âge de soixante-seize ans, marié le lundi 12 août 1715 à Charlesbourg (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Françoise Bisson, née le vendredi 7 juillet 1690 L’Ancienne-Lorette (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée en septembre 1746 à Charlesbourg (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-six ans. Leur union dura trente et un ans. Pas de postérité pour ce couple. une seconde fois, marié le mardi 29 octobre 1709 à Charlesbourg (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie Paradis, née le mercredi 2 février 1684 à Charlesbourg (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée le samedi 23 mars 1715, à l’âge de trente et un ans. Leur union dura six ans. Sa postérité n’est pas connue

 

1/5/2/2 – Charles Fortin, fils de Charles-Thomas Fortin (1656-1735), et de Xaintes Cloutier (1653-1725), né à Rivières des Trois Saumons ((Québec)) le vendredi 15 décembre 1684, marié le lundi 14 novembre 1712 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Louise Guimont, née en 1693. D’où naquirent Marie-Anne, Marie-Xainte, Julien, Charles, Élizabeth, Marie-Louise, Claude-Joseph, François-Ursule, Marthe, Marie-Élizabeth, Geneviève, Françoise, Anonyme, Louise, Louis-Bertholemi et Marie-Claire qui suivent en génération VI

 

1/5/2/3 – Jean-Baptiste-Charles Fortin, fils de Charles-Thomas Fortin (1656-1735), et de Xaintes Cloutier (1653-1725), né à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le vendredi 15 décembre 1684, marié le samedi 5 novembre 1712 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Louise Guimont, fille de Claude Guimont (°1660). Sa postérité n’est pas connue

 

1/5/2/4 – Geneviève Fortin, fille de Charles-Thomas Fortin (1656-1735), et de Xaintes Cloutier (1653-1725), née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le lundi 28 octobre 1686, décédée à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 31 juillet 1763, à l’âge de soixante-dix-sept ans, mariée le mercredi 11 février 1705 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Louis Lemieux, né le mercredi 6 octobre 1683 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), fils de Louis Lemieux (1652-1694), et de Madeleine Coté (1663-1689). D’où naquirent Geneviève et Louis qui suivent en génération VI

 

1/5/2/5 – Marie-Anne Fortin, fille de Charles-Thomas Fortin (1656-1735), et de Xaintes Cloutier (1653-1725), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 8 décembre 1688, jour de la fête de la Conception, mariée le lundi 1er juin 1711 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Joseph Caron, né en février 1689 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, décédé le mardi 9 février 1762 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de soixante-treize ans. Pas de postérité pour ce couple

 

1/5/2/6 – Louis Fortin, fils de Charles-Thomas Fortin (1656-1735), et de Xaintes Cloutier (1653-1725), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 15 décembre 1690, marié le lundi 21 novembre 1735 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Madeleine Langelier, née le lundi 17 janvier 1707 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. Sa postérité n’est pas connue. Louis s’est marié une seconde fois le lundi 5 novembre 1714 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Anne Bossé, née le jeudi 26 novembre 1693 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. Pas de postérité pour ce couple

 

1/5/2/7 – Marie-Elisabeth Fortin, fille de Charles-Thomas Fortin (1656-1735), et de Xaintes Cloutier (1653-1725), née à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le mardi 5 avril 1695 [106], décédée dans la même localité le jeudi 7 mai 1733, à l’âge de trente-huit ans, mariée le lundi 5 février 1714 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC [107] avec Jean-François Guimont, né le samedi 28 octobre 1690 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, décédé le samedi 29 mai 1773 à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-trois ans, fils de Claude Guimont (°1660) [108]. Son décès survint après dix-neuf ans de mariage. Descendance non connue

 

1/5/2/8 – Julien Fortin, fils de Charles-Thomas Fortin (1656-1735), et de Xaintes Cloutier (1653-1725), venu au monde à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le samedi 30 novembre 1697, décédé le lundi 8 décembre 1749, jour de la fête de la Conception, à l’âge de cinquante-deux ans, marié le lundi 23 octobre 1724 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Elisabeth Caron, née le vendredi 4 juin 1706. D’où naquirent Ignace, Marie-Rose et Marthe qui suivent en génération VI

 

1/5/2/9 – Jean-Baptiste Fortin, fils de Charles-Thomas Fortin (1656-1735), et de Xaintes Cloutier (1653-1725), né L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le dimanche 25 septembre 1701, marié le lundi 25 octobre 1723 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Françoise Bélanger, née le dimanche 27 avril 1704 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Françoise qui suit en génération VI

 

1/5/2/10 – Joseph Fortin, fils de Charles-Thomas Fortin (1656-1735), et de Xaintes Cloutier (1653-1725), né L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le mercredi 22 août 1703.

 

1/5/3/1 – François Caron, fils de Robert Caron (1647-1714), et de Marie-Marguerite Cloutier (°~1654), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 23 septembre 1675, décédé à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le jeudi 5 novembre 1733, à l’âge de cinquante-huit ans, marié le mardi 31 janvier 1702 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Françoise Paré. D’où naquit Marie-Louise qui suit en génération VI

 

1/5/3/2 – Angélique Caron, fille de Robert Caron (1647-1714), et de Marie-Marguerite Cloutier (°~1654), mariée le mercredi 26 août 1711 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Alexandre Gagnon. D’où naquirent Angélique, Charles-François, Marie-Geneviève, Joseph, Barbe et Pierre-Prisque qui suivent en génération VI

 

1/5/3/3 – Anne-Cécile Caron, fille de Robert Caron (1647-1714), et de Marie-Marguerite Cloutier (°~1654), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 19 décembre 1677, mariée le dimanche 20 janvier 1697 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Lefrançois, né le samedi 18 mars 1673 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le mardi 20 mai 1755 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-deux ans. D’où naquit Charles qui suit en génération VI

 

1/5/3/4 – Ignace Caron, fils de Robert Caron (1647-1714), et de Marie-Marguerite Cloutier (°~1654), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 10 décembre 1679, marié le mardi 15 novembre 1707 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie Gaulin, née le vendredi 29 avril 1689 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le vendredi 29 avril 1689 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), à l’âge de ESV. D’où naquirent Louis et Marthe qui suivent en génération VI

 

1/5/3/5 – Augustin Caron, fils de Robert Caron (1647-1714), et de Marie-Marguerite Cloutier (°~1654), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 12 mars 1682, décédé dans la même localité le jeudi 12 mai 1757, à l’âge de soixante-quinze ans, marié le mercredi 10 février 1740 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Josephte Pépin, née le dimanche 31 mai 1711 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le jeudi 22 octobre 1750, à l’âge de trente-neuf ans. Leur union dura dix ans. D’où naquirent Ambroise, Louis-Marie et Scholastique qui suivent en génération VI. une seconde fois, marié le lundi 21 novembre 1712 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Madeleine Gaulin, née le mercredi 2 mai 1696 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le jeudi 26 avril 1736 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quarante ans. Leur union dura vingt-quatre ans. D’où naquit Madeleine qui suit en génération VI

 

1/5/3/6 – Joseph Caron, fils de Robert Caron (1647-1714), et de Marie-Marguerite Cloutier (°~1654), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 7 avril 1686, décédé à Trois-Rivières (Mauricie (Québec)), QC le mardi 15 février 1746, à l’âge de soixante ans, marié le lundi 27 février 1713 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Madeleine Bernier, née le samedi 6 décembre 1692 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. D’où naquirent Geneviève et Pierre-Noël qui suivent en génération VI

 

1/5/3/7 – Marguerite Caron, fille de Robert Caron (1647-1714), et de Marie-Marguerite Cloutier (°~1654), venue au monde à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 5 juillet 1688, mariée le lundi 19 avril 1706 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Létourneau, né le lundi 28 juillet 1687 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Marguerite qui suit en génération VI

 

1/5/3/8 – Marie-Madeleine Caron, fille de Robert Caron (1647-1714), et de Marie-Marguerite Cloutier (°~1654), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC en mai 1695, présentée au baptême le mardi 31 mai 1695 au même endroit, mariée le mardi 5 juin 1714 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Jacob, né le lundi 30 janvier 1690 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Descendance non connue

 

1/5/4/1 – Ignace Bélanger [109], fils de Jean-François Bélanger (°1649), et de Marie Cloutier (°1655), né L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le lundi 4 mars 1680, marié le mercredi 3 novembre 1717 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Anne Tondreau, née en 1691 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC, y décédée en février 1736, à l’âge de quarante-cinq ans. D’où naquirent Alexis-Pierre et François qui suivent en génération VI. une seconde fois, marié le lundi 15 juin 1711 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC [110] avec Angélique Vaillancourt, née en 1693 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée en juillet 1717, à l’âge de vingt-quatre ans. D’où naquit Ignace qui suit en génération VI

 

1/5/4/2 – Agathe Bélanger, fille de Jean-François Bélanger (°1649), et de Marie Cloutier (°1655), née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le lundi 23 février 1682, mariée le mercredi 17 février 1700 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Gagnon, né le mercredi 1er janvier 1676, premier jour de l’année à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le jeudi 9 février 1736, à l’âge de soixante ans. D’où naquirent Jean-Baptiste, Joseph et Louise qui suivent en génération VI

 

1/5/4/3 – Marie-Françoise Bélanger, fille de Jean-François Bélanger (°1649), et de Marie Cloutier (°1655), née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le samedi 22 décembre 1696, mariée le lundi 21 mars 1735 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Augustin Fournier, né le samedi 28 juin 1704 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, décédé le lundi 28 août 1758, à l’âge de cinquante-quatre ans, fils de Jean Fournier (1665-1735), et de Marie-Jeanne Roy-Le Roy (°1664) [111]. On ne lui connaît pas de postérité

 

1/5/4/4 – Jean-François Bélanger [112], fils de Jean-François Bélanger (°1649), et de Marie Cloutier (°1655), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC vers 1872, décédé L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le dimanche 15 février 1728, marié avec Madeleine Guillet, fille de Mathieu Guillet (°~1670), et de Marie Pelletier (1667-1725). Il ne semble pas avoir eu d’enfant. Jean-François s’est marié une seconde fois le lundi 16 novembre 1699 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Geneviève Thibault. D’où naquirent Jean-François, Geneviève, Joseph, Augustin et Louis qui suivent en génération VI

 

1/5/4/5 – Madeleine Bélanger, fille de Jean-François Bélanger (°1649), et de Marie Cloutier (°1655), mariée le lundi 21 novembre 1689 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Barrette, né vers 1663. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

1/5/4/6 – Charles Bélanger [113], fils de Jean-François Bélanger (°1649), et de Marie Cloutier (°1655), né vers 1877, marié le samedi 22 avril 1713 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jeanne Emond. Sans descendance connue

 

1/5/5/1 – Joseph Caron, fils de Robert Caron (1647-1714), et de Marguerite Cloutier (1656-<1727), né à Sainte-Anne-de-Beaupré (Montmorency (Québec)) le dimanche 7 avril 1686, décédé L’Islet ((Québec)) le vendredi 8 janvier 1762, à l’âge de soixante-seize ans, marié le lundi 27 février 1713 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Marie Bernier JEANDEPARIS, née le samedi 6 décembre 1692 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)). D’où naquit Louis qui suit en génération VI

 

1/5/5/2 – Marie Caron, fille de Robert Caron (1647-1714), et de Marguerite Cloutier (1656-<1727), née à Sainte-Anne-de-Beaupré (Montmorency (Québec)) le mercredi 22 octobre 1692, inhumée L’Islet ((Québec)), le dimanche 6 novembre 1763, à l’âge de soixante et onze ans, mariée le mercredi 26 août 1711 à Sainte-Anne-de-Beaupré (Montmorency (Québec)) avec Alexandre Gagnon, né le jeudi 6 janvier 1684 à Sainte-Anne-de-Beaupré (Montmorency (Québec)), décédé le lundi 22 mai 1752 L’Islet ((Québec)), à l’âge de soixante-huit ans. Leur union dura quarante et un ans. D’où naquit Marie qui suit en génération VI

 

1/5/6/1 – Marguerite Toupin, fille d’Antoine Toupin (1655-1711), et de Marie Cloutier (~1657-1733), née à Château-Richer (La Côte-de-Beaupré (Québec)) le dimanche 8 juillet 1685, mariée le mardi 22 août 1702 à Château-Richer (La Côte-de-Beaupré (Québec)) avec Jacques Cordeau DESLAURIERS, né le dimanche 13 septembre 1671 à Sainte-Famille-de-L’Ile-d’Orléans (Montmorency (Québec)), décédé le samedi 21 janvier 1747 à Kamouraska (Kamouraska (Québec)), à l’âge de soixante-seize ans. D’où naquit Marie qui suit en génération VI

 

1/5/7/1 – Alexandre Toupin, fils d’Antoine Toupin (1655-1711), et de Marie-Louise Cloutier (1658-1733), marié le lundi 13 février 1730 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Louise Chevalier, fille de Michel Chevalier, et de Charlotte Parent [114]. Pas de postérité connue

 

1/5/7/2 – Antoine Toupin, fils d’Antoine Toupin (1655-1711), et de Marie-Louise Cloutier (1658-1733), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 2 août 1686, marié le vendredi 13 novembre 1711 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Françoise Lefebvre, née le mardi 17 août 1688 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Françoise et Madeleine qui suivent en génération VI

 

1/5/7/3 – Marie-Anne Toupin, fille d’Antoine Toupin (1655-1711), et de Marie-Louise Cloutier (1658-1733), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 31 octobre 1695 [115], décédée le jour même et inhumée le mercredi 11 octobre 1747 dans la même localité, à l’âge de cinquante-deux ans, mariée le lundi 25 octobre 1717 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Louis Jobidon, né le dimanche 31 mars 1697, décédé le dimanche 21 décembre 1727, à l’âge de trente ans. Leur union dura dix ans. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

1/5/8/1 – Pierre Mercier, fils de Pascal Mercier (°1656), et d’Anne Cloutier (1659-1714), né à St-Joachim (Can), QC le dimanche 9 février 1687, mort à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le lundi 18 avril 1746, à l’âge de cinquante-neuf ans, marié le lundi 19 janvier 1711 à St-Joachim (Can), QC, après avoir établi un contrat, le vendredi 9 janvier 1711, à Jacob avec Madeleine Gagné. On ne lui connaît pas de descendance, allié avec une demoiselle dont on ignore le nom. D’où naquit Joachim-Hyppolithe qui suit en génération VI

 

1/5/8/2 – Pascal Mercier, fils de Pascal Mercier (1656-1695), et d’Anne Cloutier (1659-1714), né à Sainte-Anne-de-Beaupré (Montmorency (Québec)) le lundi 27 novembre 1684 [116], décédé à Berthier-en-Bas ((Québec)) le jeudi 1er mai 1727, à l’âge de quarante-trois ans, marié le lundi 16 février 1705 à Lieu Indéterminé au Québec ((Québec)) avec Marie Boucher, née vers 1688 à Lieu Indéterminé au Québec ((Québec)). D’où naquirent Joseph et Marie qui suivent en génération VI

 

1/5/8/3 – Pierre Mercier, fils de Pascal Mercier (1656-1695), et d’Anne Cloutier (1659-1714), né à Saint-Joachim (La Côte-de-Beaupré (Québec)) le dimanche 9 février 1687 [117], décédé à Berthier-en-Bas ((Québec)) le dimanche 17 avril 1746, à l’âge de cinquante-neuf ans, marié le mardi 16 août 1718, lendemain de l’Assomption à Saint-François-de-Sales-de-L’Ile-d’Orléans ((Québec)) avec Marie Asselin, née le samedi 14 janvier 1702 à Saint-François-de-Sales-de-L’Ile-d’Orléans ((Québec)), décédée le mercredi 2 mars 1763 à Berthier-en-Bas ((Québec)), à l’âge de soixante et un ans. Son décès survint après vingt-huit ans de mariage. D’où naquit Joseph qui suit en génération VI

 

1/5/8/4 – Jean Mercier, fils de Pascal Mercier (1656-1695), et d’Anne Cloutier (1659-1714), né à Lieu Indéterminé au Québec ((Québec)) vers 1689, mort à Berthier-en-Bas ((Québec)) le vendredi 13 juillet 1764.

 

1/5/10/1 – Louis Fortin, fils de Charles Fortin (1656-1735), lieutenant de milice en 1723, et de Marie Cloutier (~1661-1725), né à Sainte-Anne-de-Beaupré (Montmorency (Québec)) le vendredi 15 décembre 1690, décédé L’Islet ((Québec)) le vendredi 5 décembre 1749, à l’âge de cinquante-neuf ans, marié le lundi 5 novembre 1714 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Marie Bossé, née le jeudi 26 novembre 1693 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), y décédée en mars 1734, à l’âge de quarante et un ans. Leur union dura vingt ans. D’où naquit Claude qui suit en génération VI. Après environ un an de veuvage, une seconde fois, marié le lundi 21 novembre 1735 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Marie Langelier, née le lundi 17 janvier 1707 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)). D’où naquit Augustin qui suit en génération VI

 

1/5/10/2 – Marie Fortin, fille de Charles Fortin (1656-1735), lieutenant de milice en 1723, et de Marie Cloutier (~1661-1725), née à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mardi 5 avril 1695 [118], décédée dans la même localité le vendredi 5 juin 1733, à l’âge de trente-huit ans, mariée le lundi 5 février 1714 L’Islet ((Québec)) avec François Guimond, né le samedi 28 octobre 1690 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)). D’où naquirent Marie et Claude qui suivent en génération VI

 

1/5/13/1 – Agnès Fortin, fille de Joseph Fortin (1664-1704), et d’Agnès Cloutier (1673-1761), mariée le dimanche 10 mai 1711 à St-Joachim (Can), QC avec René Cartier. Elle n’eut point de postérité

 

1/5/13/2 – Joseph Fortin, fils de Joseph Fortin (1664-1704), et d’Agnès Cloutier (1673-1761), marié le samedi 30 mars 1720 avec Marie-Anne Poulin [119]. On ne lui connaît pas de postérité

 

1/5/13/3 – Julien Fortin, fils de Joseph Fortin (1664-1704), et d’Agnès Cloutier (1673-1761), marié le mardi 7 février 1736 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie Navers. Sans descendance connue

 

1/5/13/4 – capitaine Louis Fortin, capitaine, fils de Joseph Fortin (1664-1704), et d’Agnès Cloutier (1673-1761), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1700, mort à St-Vallier (Can), QC le lundi 7 août 1758, à l’âge de cinquante-huit ans, marié le jeudi 22 juillet 1728 à St-Vallier (Can), QC avec Marguerite Leblond. Il ne semble pas avoir eu d’enfant. capitaine Louis s’est marié une deuxième fois le lundi 5 février 1725 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Dorothée Gaulin, née le dimanche 2 novembre 1704, jour de la fête des morts à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée vers 1733 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Leur union dura huit ans. On ne connaît aucun enfant de ce couple. Après environ un an de veuvage, en troisièmes et dernières noces, marié le jeudi 17 juin 1734 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marthe Plante, née le jeudi 29 janvier 1711 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le mardi 14 février 1797 à St-Vallier (Can), QC, à l’âge de quatre-vingt-six ans. Son décès survint après vingt-quatre ans de mariage. Sa postérité n’est pas connue

 

1/7/1/1 – Guillaume Gosselin, fils d’Ignace Gosselin (~1655-1727), et de Marie-Anne Ratté (1665-1729), né à Saint-Paul-d’Abbotsford (Montérégie (Québec)), QC le samedi 4 février 1696, tenu sur les fonts baptismaux à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 9 février 1696, mort à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1765, inhumé le dimanche 20 janvier 1765 au même lieu, à l’âge de soixante-neuf ans, marié le dimanche 1er septembre 1737 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Josephte Bidet, née le lundi 6 janvier 1710 à St-Michel (Can), QC, décédée en 1741 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de trente et un ans. Leur union dura quatre ans. Il ne semble pas avoir eu de postérité. une deuxième fois, marié le jeudi 21 avril 1718 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir conclu un contrat, le mercredi 20 avril 1718, à Saint-Joachim (Capitale-Nationale (Québec)) avec Geneviève Gravel, née le mardi 22 septembre 1699 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée en 1736, à l’âge de trente-sept ans. Leur union dura dix-huit ans. D’où naquit Basile qui suit en génération VI, allié avec une demoiselle dont on ignore le nom. D’où naquit Louise qui suit en génération VI

 

1/7/1/2 – Gabriel Gosselin, fils d’Ignace Gosselin (~1655-1727), et de Marie-Anne Ratté (1665-1729), marié le lundi 21 novembre 1718 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)) avec Marguerite Lemelin. D’où naquit Gabriel qui suit en génération VI

 

1/7/1/3 – Geneviève Gosselin, fille d’Ignace Gosselin (~1655-1727), et de Marie-Anne Ratté (1665-1729).

 

1/7/2/1 – Françoise Ratté, fille de Pierre Ratté (1675-1721), et de Jeanne Nolin, née en 1712, décédée en 1749, à l’âge de trente-sept ans, mariée le lundi 4 février 1732 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Antoine Martel, né en 1707. D’où naquirent Augustin, Ignace, Marie et Pelagie qui suivent en génération VI

 

1/7/3/1 – Ursule de Carufel, fille de Jean de Carufel (1666-1743), capitaine de milice, et de Geneviève Ratté (1678-1732), née à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)) le samedi 17 septembre 1695, décédée le vendredi 19 janvier 1770, à l’âge de soixante-quinze ans, mariée le vendredi 24 mai 1720 à Louiseville (Mauricie (Québec)) avec Charles Dupuis, né le jeudi 30 juillet 1699 à Louiseville (Mauricie (Québec)), décédé le jeudi 21 mars 1754 à Maskinongé (Mauricie (Québec)), à l’âge de cinquante-cinq ans. Leur union dura trente-quatre ans. D’où naquirent Charles, Marie, Joseph, Francois, Pierre, Jean, Jacques, Charlotte et Françoise qui suivent en génération VI

 

1/7/3/2 – Marie-Anne de Carufel, fille de Jean de Carufel (1666-1743), capitaine de milice, et de Geneviève Ratté (1678-1732), née à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)) le samedi 12 juillet 1698, décédée à Louiseville (Mauricie (Québec)) le mercredi 4 mai 1746, à l’âge de quarante-huit ans, mariée le lundi 5 juillet 1734 à Louiseville (Mauricie (Québec)) avec Étienne Lemaître. On ne connaît aucun enfant de ce couple. Marie-Anne s’est mariée une seconde fois le lundi 16 août 1717, lendemain de l’Assomption à Rivière-du-Loup (Mauricie (Québec)) avec Antoine Trottier, né le samedi 11 janvier 1681 à Champlain (Mauricie (Québec)), décédé le mercredi 18 novembre 1733 à Louiseville (Mauricie (Québec)), à l’âge de cinquante-deux ans. Leur union dura seize ans. D’où naquirent Jean, Marie, Marie, Marie, Joseph, Jean, Marie et Hyacinthe qui suivent en génération VI

 

1/7/3/3 – Jean de Carufel, fils de Jean de Carufel (1666-1743), capitaine de milice, et de Geneviève Ratté (1678-1732), venu au monde à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)) le vendredi 11 juin 1700, mort à Nicolet (Centre-du-Québec (Québec)) en 1769, à l’âge de soixante-neuf ans, marié en 1719 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Elisabeth Legardeur, née le mardi 3 avril 1691 à Repentigny (Lanaudière (Québec)), décédée en 1740 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), à l’âge de quarante-neuf ans. Leur union dura vingt et un ans. D’où naquirent Françoise et Jean qui suivent en génération VI. une seconde fois, marié en 1727 à Maskinongé (Mauricie (Québec)), Église Saint-Joseph avec Marie Baron, née le vendredi 1er octobre 1706, jour de la Saint-Rémy à Montréal (Montréal (Québec)), décédée le lundi 23 avril 1798 à Maskinongé (Mauricie (Québec)), à l’âge de quatre-vingt-douze ans. Son décès survint après quarante-deux ans de mariage. D’où naquirent Jean, Marie, Marie et Amable qui suivent en génération VI

 

1/7/3/4 – Joseph de Carufel, fils de Jean de Carufel (1666-1743), capitaine de milice, et de Geneviève Ratté (1678-1732), né à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)) le dimanche 12 juin 1701, marié le mercredi 24 août 1729 à St-Joseph ((Québec)) avec Ursule Foucault, née le mercredi 22 août 1703 à Trois-Rivières (Mauricie (Québec)), décédée le lundi 28 janvier 1754, à l’âge de cinquante et un ans. D’où naquirent Marie-Ursule, Pierre, Jean et Marie-Anne qui suivent en génération VI

 

1/7/3/5 – Louis de Carufel, fils de Jean de Carufel (1666-1743), capitaine de milice, et de Geneviève Ratté (1678-1732), né à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le dimanche 25 janvier 1705, décédé à Rivière-du-Loup (Bas-Saint-Laurent (Québec)) le lundi 6 janvier 1783, à l’âge de soixante-dix-huit ans, marié vers 1757 à Rivière-du-Loup (Bas-Saint-Laurent (Québec)) avec Charlotte Auger, décédée à Rivière-du-Loup (Bas-Saint-Laurent (Québec)). On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

1/7/3/6 – Agathe de Carufel, fille de Jean de Carufel (1666-1743), capitaine de milice, et de Geneviève Ratté (1678-1732), née à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le jeudi 18 novembre 1706, décédée dans la même localité le mardi 1er mars 1785, à l’âge de soixante-dix-neuf ans, mariée le lundi 28 février 1729 à Maskinongé (Mauricie (Québec)) avec Joseph Petit, né en 1645 à Paris (Paris (Île-de-France)). D’où naquirent Jean-Baptiste, Joseph et Pierre qui suivent en génération VI

 

1/7/3/7 – Geneviève de Carufel, fille de Jean de Carufel (1666-1743), capitaine de milice, et de Geneviève Ratté (1678-1732), née à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le samedi 29 septembre 1708, jour de la Saint-Michel, décédée dans la même localité le samedi 6 octobre 1787, à l’âge de soixante-dix-neuf ans, mariée le lundi 9 juillet 1736 à Maskinongé (Mauricie (Québec)) avec Jean-François Baril-Duchesne, né le dimanche 15 juillet 1708 à Sainte-Anne-de-la-Pérade (Mauricie (Québec)). D’où naquirent Geneviève, Louis et Pierre qui suivent en génération VI, alliée avec un homme dont on ignore le nom. D’où naquirent Louis et Geneviève qui suivent en génération VI

 

1/7/3/8 – François-Xavier de Carufel, fils de Jean de Carufel (1666-1743), capitaine de milice, et de Geneviève Ratté (1678-1732), né à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le mercredi 11 mars 1711.

 

1/7/3/9 – Antoine de Carufel, fils de Jean de Carufel (1666-1743), capitaine de milice, et de Geneviève Ratté (1678-1732), né à Trois-Rivières (Mauricie (Québec)) vers 1712, décédé en 1739, marié vers 1736 à Trois-Rivières (Mauricie (Québec)) avec Madeleine Barbe, née le vendredi 2 septembre 1707 à Pointe-aux-Trembles (Montréal (Québec)), décédée en 1739, à l’âge de trente-deux ans. Leur alliance dura près de trois ans. Il ne semble pas avoir eu de postérité

 

1/7/3/10 – Marie-Élisabeth de Carufel, fille de Jean de Carufel (1666-1743), capitaine de milice, et de Geneviève Ratté (1678-1732), née à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le jeudi 11 octobre 1714, mariée le jeudi 22 avril 1751 à Maskinongé (Mauricie (Québec)) avec Jean Bastien, né le mardi 2 janvier 1714 à Maskinongé (Mauricie (Québec)). On ne lui connaît pas de descendance. Marie-Élisabeth s’est mariée une seconde fois en 1736 à Trois-Rivières (Mauricie (Québec)) avec Louis Delpé, décédé le jeudi 22 avril 1751. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant

 

1/7/3/11 – Pierre-Amador de Carufel, fils de Jean de Carufel (1666-1743), capitaine de milice, et de Geneviève Ratté (1678-1732), né à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le mardi 13 octobre 1716 [120], décédé à Montréal (Montréal (Québec)) le mardi 28 octobre 1738, à l’âge de vingt-deux ans, marié en 1740 à Maskinongé (Mauricie (Québec)) avec Marie Belleville, née en 1730 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), y décédée en 1776, à l’âge de quarante-six ans. Son décès survint après -2 ans de mariage. Il n’eut point de postérité

 

1/7/3/12 – Marie-Madeleine de Carufel, fille de Jean de Carufel (1666-1743), capitaine de milice, et de Geneviève Ratté (1678-1732), née à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le mercredi 13 juillet 1718 [121], morte en 1808, à l’âge de quatre-vingt-dix ans, mariée avec Joseph Lafreniere, né le mardi 3 mai 1701 à Pointe-aux-Trembles (Montréal (Québec)), décédé vers 1765 à Maskinongé (Mauricie (Québec)). D’où naquirent Marie, Louis, Marie, Jean et Jacques qui suivent en génération VI

 

1/7/5/1 – André Ratté, fils de Jean-Baptiste Ratté, et de Marie-Madeleine Blouard, marié le lundi 19 novembre 1736 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Jeanne Martel. Pas de postérité connue

 

1/7/5/2 – Madeleine Ratté, fille de Jean-Baptiste Ratté, et de Marie-Madeleine Blouard, née vers 1728, décédée à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 15 décembre 1814, mariée le mardi 20 février 1748 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Charles Martel, né le dimanche 5 mai 1720 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le lundi 6 novembre 1786 à St-Augustin-de-Desmaures (Can), QC, à l’âge de soixante-six ans. Leur union dura trente-huit ans. Descendance non connue

 

1/7/5/3 – Mathieu Ratté, fils de Jean-Baptiste Ratté, et de Marie-Madeleine Blouard, marié le mercredi 4 avril 1731 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Anne Martel. Il ne semble pas avoir eu de postérité

 

1/7/6/1 – Marguerite Ratté, fille d’Ignace Ratté (1683-1754), et d’Hélène Bouchard-d’Orval (1689-1728), mariée le lundi 26 novembre 1725 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Basile Crépeau. Descendance non connue

 

2/2/1/1 – Gilles Fournier, fils de Guillaume Fournier (1623-1699), et de Françoise Hébert (1638-1716), né le mercredi 26 novembre 1653.

 

2/2/1/2 – Marie Fournier, fille de Guillaume Fournier (1623-1699), et de Françoise Hébert (1638-1716), née et présentée au baptême le mercredi 5 mai 1655 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, morte à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, mariée le mardi 11 février 1670 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Blanchet. D’où naquirent Jean-Baptiste, Pierre-Alphonse, Louis-Alexis, Guillaume, Madeleine et Françoise qui suivent en génération VI

 

2/2/1/3 – Agathe Fournier, fille de Guillaume Fournier (1623-1699), et de Françoise Hébert (1638-1716), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le lundi 9 avril 1657, morte à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le samedi 22 janvier 1735, à l’âge de soixante-dix-huit ans, mariée le lundi 28 septembre 1671, veille de la Saint-Michel à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC [122] avec Louis Gesseron, né en décembre 1642 à La Rochelle (Charente-Maritime (Poitou-Charentes)), Poitou Charentes, décédé à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. D’où naquirent Marie, Charles et Louise qui suivent en génération VI

 

2/2/1/4 – Jacquette Fournier, fille de Guillaume Fournier (1623-1699), et de Françoise Hébert (1638-1716), venue au monde à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le mercredi 9 avril 1659, décédée à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le lundi 23 janvier 1736, à l’âge de soixante-dix-sept ans, mariée le lundi 5 juin 1673 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Jean Prou, né le dimanche 2 décembre 1646 à Distré (Maine-et-Loire (Pays de la Loire)), décédé le jeudi 1er mars 1703 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), à l’âge de cinquante-sept ans. Leur union dura trente ans. D’où naquirent Denis, Louise, Marie-Anne, Marie-Barbe, Joseph, Catherine, Anne, Joseph et Francoise qui suivent en génération VI. une seconde fois, mariée avec Jean Proulx, né en décembre 1646 à Distré (Maine-et-Loire (Pays de la Loire)), Pays de la Loire. D’où naquirent Jean-Baptiste, Pierre, Thomas, Angélique et Louis qui suivent en génération VI

 

2/2/1/5 – Joseph Fournier, fils de Guillaume Fournier (1623-1699), et de Françoise Hébert (1638-1716), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 12 juillet 1661, mort à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le dimanche 10 décembre 1741, à l’âge de quatre-vingts ans, marié le dimanche 25 juin 1684, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Barbe Girard, née en 1667 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée en janvier 1737 à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de soixante-dix ans. Leur union dura cinquante-trois ans. D’où naquirent Barbe, Dorothée, François, Françoise, Jean et Joseph qui suivent en génération VI

 

2/2/1/6 – Marie-Madeleine Fournier, fille de Guillaume Fournier (1623-1699), et de Françoise Hébert (1638-1716), née le mardi 17 juillet 1663.

 

2/2/1/7 – Jean Fournier, fils de Guillaume Fournier (1623-1699), et de Françoise Hébert (1638-1716), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 18 mars 1665, décédé à St-Michel (Can), QC le samedi 17 septembre 1735, à l’âge de soixante-dix ans, marié vers 1687 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Jeanne Roy-Le Roy, née le vendredi 15 août 1664, jour de l’Assomption à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. D’où naquirent Nicolas, Jean-Baptiste, Charles, Cécile, Joseph et Augustin qui suivent en génération VI

 

2/2/1/8 – Simon Fournier, fils de Guillaume Fournier (1623-1699), et de Françoise Hébert (1638-1716), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 27 avril 1667, mort à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 8 décembre 1749, jour de la fête de la Conception, à l’âge de quatre-vingt-deux ans, marié le mercredi 12 décembre 1691 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Anne-Catherine Rousseau, née le jeudi 19 juillet 1668 CAN (Capitale-Nationale (Québec)). D’où naquirent Marie-Catherine, Madeleine, Geneviève, Jean, Simon, Rosalie et Angélique qui suivent en génération VI

 

2/2/1/9 – Pierre Fournier, fils de Guillaume Fournier (1623-1699), et de Françoise Hébert (1638-1716), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) le mercredi 24 avril 1669, décédé à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le samedi 22 août 1750, à l’âge de quatre-vingt-un ans, marié le jeudi 24 novembre 1695 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Marguerite Isabelle, née vers 1675 à Seigneurie de Bellechasse (Québec), décédée le jeudi 12 décembre 1754 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)). Son décès survint après cinquante-cinq ans de mariage. D’où naquirent Elisabeth et Marie-Charlotte qui suivent en génération VI

 

2/2/1/10 – Françoise Fournier, fille de Guillaume Fournier (1623-1699), et de Françoise Hébert (1638-1716), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 30 avril 1671, morte à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le jeudi 15 juillet 1734, à l’âge de soixante-trois ans, mariée le dimanche 21 avril 1686 à St Thomas avec Jacques Boulet, né le mercredi 6 février 1664 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), décédé le mercredi 30 avril 1738 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), à l’âge de soixante-quatorze ans. Son décès survint après quarante-huit ans de mariage. D’où naquirent Françoise, Marie-Françoise, Jacques, Madeleine, Pierre, Augustin, Augustin, Charles, François, Jean, Joseph, Louis, Guillaume et Paul qui suivent en génération VI

 

2/2/1/11 – Louis Fournier, fils de Guillaume Fournier (1623-1699), et de Françoise Hébert (1638-1716), né le lundi 24 avril 1673, marié le lundi 19 novembre 1696 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jeanne Caron. D’où naquirent Louis, Marthe, Louise, Marie-Aimée et Marguerite qui suivent en génération VI

 

2/2/1/12 – Madeleine Fournier, fille de Guillaume Fournier (1623-1699), et de Françoise Hébert (1638-1716), née le jeudi 8 août 1675.

 

2/2/1/13 – Charles Fournier, fils de Guillaume Fournier (1623-1699), et de Françoise Hébert (1638-1716), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 20 juin 1677 [123], mort à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le mercredi 9 septembre 1739, lendemain de la fête de la Nativité de la Sainte-Vierge, enterré le lendemain au même endroit, à l’âge de soixante-deux ans, marié le lundi 13 juillet 1699 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Elisabeth Bouchard, née le mercredi 6 octobre 1677 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), décédée le lundi 27 mars 1758 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), à l’âge de quatre-vingt-un ans. Son décès survint après quarante ans de mariage. Il n’eut point de postérité. une seconde fois, marié le lundi 13 juillet 1699 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Elisabeth-Agnès Bouchard, née le mercredi 6 octobre 1677 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le mardi 28 mars 1758 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-un ans. Son décès survint après quarante ans de mariage. D’où naquirent Elisabeth, Charles, Claire, Joseph, Pierre-Basile, Guillaume, François et Louis qui suivent en génération VI

 

2/2/2/1 – Hélène Gaudry, fille de Nicolas Gaudry (1621-1669), et d’Agnès Morin-Valcourt (1640-1687), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 5 mars 1655, mariée le dimanche 13 décembre 1671 à Sillery (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Boucher, né le mardi 29 septembre 1648, jour de la Saint-Michel à Sillery (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le mercredi 10 mai 1702 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-quatre ans. On ne lui connaît pas de descendance

 

2/2/2/2 – Christine-Charlotte Gaudry, fille de Nicolas Gaudry (1621-1669), et d’Agnès Morin-Valcourt (1640-1687), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 16 juin 1660, mariée le mardi 16 février 1677 à Sillery (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir fait rédiger un contrat, à Notaire Rageot avec Jean Hamel, né le samedi 12 octobre 1652 à Avremesnil (Seine-Maritime (Haute-Normandie)), Haute Normandie, décédé le mercredi 17 août 1712 à St-Louis-de-Blandford (Can), QC, à l’âge de soixante ans. D’où naquit Louis qui suit en génération VI

 

2/2/2/3 – Marie-Françoise Gaudry, fille de Nicolas Gaudry (1621-1669), et d’Agnès Morin-Valcourt (1640-1687), venue au monde à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 27 août 1662, portée sur les fonts baptismaux à Sillery (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lendemain [124], décédée à Sillery (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1712, à l’âge de cinquante ans, mariée le lundi 27 juin 1678 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir passé un contrat, le mardi 31 mai 1678, à Notaire Rageot G. avec Jean Pilote, né en septembre 1657 à La Rochelle (Charente-Maritime (Poitou-Charentes)), Poitou Charentes, décédé le jeudi 15 mai 1738 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-un ans. Son décès survint après trente-quatre ans de mariage. D’où naquirent Louise-Charlotte, Jean-Baptiste, Jeanne-Françoise, Marie-Anne, Marguerite et Charles qui suivent en génération VI

 

2/2/2/4 – Agnès Bonhomme, fille d’Ignace Bonhomme (°1644), et d’Agnès Morin-Valcourt (1640-1687), mariée le dimanche 20 janvier 1697 à Sainte-Foy (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Pierre Dion, né le dimanche 27 mai 1674 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Pas de postérité pour ce couple

 

2/2/2/5 – Catherine Bonhomme, fille d’Ignace Bonhomme (°1644), et d’Agnès Morin-Valcourt (1640-1687), mariée en 1695 [125] avec François Provost. On ne connaît aucun enfant de ce couple. Catherine s’est mariée une seconde fois en 1693, après avoir établi un contrat, le dimanche 29 mars 1693, à Chambalon avec Louis Moreau. Pas de postérité pour ce couple

 

2/2/2/6 – Anne-Félicité Bonhomme, dite Beaupré, fille d’Ignace Bonhomme (°1644), et d’Agnès Morin-Valcourt (1640-1687), mariée le lundi 18 mars 1697 à Sillery (Capitale-Nationale (Québec)), Église de Sillery avec Louis Lefebvre. D’où naquirent Catherine et Madeleine qui suivent en génération VI. Anne-Félicité s’est mariée une seconde fois le vendredi 20 janvier 1702 à Neuville (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Etienne Hayot, né le vendredi 24 février 1673 [126] à Neuville (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le dimanche 23 juillet 1758, à l’âge de quatre-vingt-cinq ans. D’où naquit Étienne qui suit en génération VI

 

2/2/2/7 – Noël Bonhomme, dit Beaupré, fils d’Ignace Bonhomme (°1644), et d’Agnès Morin-Valcourt (1640-1687), né L’Ancienne-Lorette (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1684, marié le jeudi 2 mai 1709 L’Ancienne-Lorette (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Anne-Félicité Hamel. Sans postérité connue

 

2/2/3/1 – Elisabeth-Ursule Cloutier [127], fille de Charles Cloutier (1629-1709), et de Louise Morin (1643-1713), née en 1660, mariée le lundi 9 novembre 1676 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Nicolas Gamache, né en avril 1639 à Bréval (Yvelines (Île-de-France)), Ile de France. D’où naquirent Nicolas, Anne, Augustin, Elisabeth, Geneviève, Pierre et Marie qui suivent en génération VI

 

2/2/3/2 – Marie Cloutier, fille de Charles Cloutier (1629-1709), et de Louise Morin (1643-1713), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)) le samedi 23 septembre 1662, décédée à Longue-Pointe (Monréal (Québec)) le samedi 10 février 1748, à l’âge de quatre-vingt-six ans.

 

2/2/3/3 – Marie-Anne Cloutier [128], fille de Charles Cloutier (1629-1709), et de Louise Morin (1643-1713), née vers 1664, mariée le lundi 7 février 1684 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Charles Gariépy. D’où naquirent Hélène et Marguerite qui suivent en génération VI

 

2/2/3/4 – Jeanne Cloutier, fille de Charles Cloutier (1629-1709), et de Louise Morin (1643-1713), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1668, décédée à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 6 avril 1744, à l’âge de soixante-seize ans, mariée le mardi 4 février 1687 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)) avec Claude Gravelle, né le lundi 20 février 1662 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), y décédé le jeudi 2 mars 1724, à l’âge de soixante-deux ans. Leur union dura trente-sept ans. D’où naquit Jean-Baptiste qui suit en génération VI. une seconde fois, mariée le mardi 4 février 1687 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Claude Gravel, né le lundi 20 février 1662 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le jeudi 2 mars 1724, à l’âge de soixante-deux ans. Leur union dura trente-sept ans. D’où naquit Marguerite qui suit en génération VI

 

2/2/3/5 – Hélène Cloutier, fille de Charles Cloutier (1629-1709), et de Louise Morin (1643-1713), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1676, décédée dans la même localité le mercredi 29 avril 1739, à l’âge de soixante-trois ans, mariée le mardi 28 février 1696 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir établi un contrat, le jeudi 23 février 1696, à Jacob (Père) avec Pierre Gagnon, né le samedi 3 septembre 1672 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé avant 1745. Son décès survint après quarante-trois ans de mariage. D’où naquirent Augustin, Jean-Baptiste et Marie-Anne qui suivent en génération VI

 

2/2/3/6 – Marie-Marguerite Cloutier, fille de Charles Cloutier (1629-1709), et de Louise Morin (1643-1713), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 9 mars 1679, mariée le lundi 26 janvier 1699 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir établi un contrat, le samedi 24 janvier 1699, à Jacob (Père) avec Joseph Gagnon, né en 1673 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le samedi 11 décembre 1745, à l’âge de soixante-douze ans. On ne lui connaît pas de postérité

 

2/2/3/7 – Jean-Baptiste Cloutier, fils de Charles Cloutier (1629-1709), et de Louise Morin (1643-1713), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 16 mai 1681, décédé dans la même localité en septembre 1745, à l’âge de soixante-quatre ans, marié le lundi 6 novembre 1702 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Anne Morissette, née le mardi 16 octobre 1685 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Jean, Catherine et Pierre qui suivent en génération VI

 

2/2/3/8 – Zacharie Cloutier, fils de Charles Cloutier (1629-1709), et de Louise Morin (1643-1713), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 2 août 1683, décédé dans la même localité le jeudi 4 décembre 1732, à l’âge de quarante-neuf ans, marié le mercredi 23 mai 1708 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir passé un contrat, le samedi 19 mai 1708, à Jacob (Père) avec Jeanne Bacon, née le lundi 13 novembre 1684 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Gabriel et Zacharie qui suivent en génération VI

 

2/2/4/1 – Marie Morin-Valcourt, fille d’Alphonse Morin-Valcourt (1650-1711), et d’Angélique Destroismaisons-Picard (°1670), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le dimanche 3 septembre 1702, décédée à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le mardi 31 janvier 1730, à l’âge de vingt-huit ans, mariée le mercredi 6 novembre 1720 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Jacques Bilodeau, né le mardi 24 mars 1693 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le samedi 20 décembre 1760 à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de soixante-sept ans. Son décès survint après dix ans de mariage. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

2/2/4/2 – François-Alphonse Morin-Valcourt, fils d’Alphonse Morin-Valcourt (1650-1711), et de Marie-Madeleine Normand (°1646), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 2 décembre 1670, décédé à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le lundi 3 juin 1737, à l’âge de soixante-sept ans, marié le lundi 11 novembre 1697, jour de la Saint-Martin d’hiver à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Marie-Catherine Chamaillard, née le lundi 12 juillet 1677 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le samedi 21 avril 1753 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, à l’âge de soixante-seize ans. Son décès survint après quarante ans de mariage. Il n’eut point de postérité

 

2/2/4/3 – Pierre-Noël Morin-Valcourt, fils d’Alphonse Morin-Valcourt (1650-1711), et de Marie-Madeleine Normand (°1646), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 26 février 1671, marié le mercredi 30 mai 1696 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC [129] avec Marguerite Rousseau, née le lundi 7 septembre 1676, veille de la fête de la Nativité de la Sainte-Vierge à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le lundi 23 octobre 1730 à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), à l’âge de cinquante-quatre ans. D’où naquit Pierre-Noël qui suit en génération VI

 

2/2/4/4 – Joseph Morin-Valcourt, fils d’Alphonse Morin-Valcourt (1650-1711), et de Marie-Madeleine Normand (°1646), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le mercredi 22 mai 1675, tenu sur les fonts baptismaux le dimanche 9 juin 1675 en la même localité, décédé le surlendemain et inhumé le mercredi 12 avril 1730 dans la même localité, à l’âge de cinquante-cinq ans, marié le jeudi 17 novembre 1701 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Agnès Bouchard, née en mars 1675 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Pas de postérité pour ce couple

 

2/2/4/5 – Catherine Morin-Valcourt, fille d’Alphonse Morin-Valcourt (1650-1711), et de Marie-Madeleine Normand (°1646), née à Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le vendredi 16 juillet 1677, mariée le lundi 6 juillet 1699 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Jacques Beaudoin. Sa postérité n’est pas connue

 

4/1/1/1 – Noël Pelletier, fils de Noël Pelletier (1654-1712), et de Marie-Madeleine Migneault (1654-1714), né à La Pocatière (Can), QC le samedi 5 décembre 1676, marié le lundi 9 janvier 1708 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Anne Thiboutot, née le mercredi 11 avril 1685 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC, décédée le dimanche 16 mars 1721 à Kamouraska (Can), QC, à l’âge de trente-six ans. On ne lui connaît pas de postérité

 

4/1/1/2 – Charles Pelletier, fils de Noël Pelletier (1654-1712), et de Marie-Madeleine Migneault (1654-1714), né à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le vendredi 2 juin 1679, mort à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 7 octobre 1713, à l’âge de trente-quatre ans, marié le jeudi 24 novembre 1701 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Marie-Anne Soucy, née le vendredi 15 février 1675 L’Île-aux-Grues ((Québec)), QC, décédée vers 1755 à Yamaska (Montérégie (Québec)). Son décès survint après douze ans de mariage. Sans postérité connue

 

4/1/1/3 – Guillaume Pelletier, fils de Noël Pelletier (1654-1712), et de Marie-Madeleine Migneault (1654-1714), né à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le samedi 15 mars 1681, décédé à Kamouraska (Kamouraska (Québec)), QC le samedi 11 décembre 1734, à l’âge de cinquante-trois ans, marié le lundi 15 février 1706 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Marie-Louise Pinel, née vers 1689. D’où naquit Joseph qui suit en génération VI. Guillaume s’est marié une deuxième fois le lundi 15 février 1706 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)) avec Marie Pinel, née en 1689 à Pointe-aux-Trembles (Montréal (Québec)), décédée le jeudi 12 octobre 1752 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), à l’âge de soixante-trois ans. Son décès survint après vingt-huit ans de mariage. Descendance non connue. en troisièmes et dernières noces, marié le lundi 15 février 1706 à Rivière-Ouelle (Kamouraska (Québec)) avec Marie-Louise Pinel, née vers 1688 à Lieu Indéterminé au Québec ((Québec)), décédée le jeudi 12 octobre 1752 à La Pocatière (Kamouraska (Québec)). Son décès survint après vingt-huit ans de mariage. D’où naquit Guillaume qui suit en génération VI

 

4/1/1/4 – Joseph Pelletier, fils de Noël Pelletier (1654-1712), et de Marie-Madeleine Migneault (1654-1714), marié le samedi 9 juin 1714 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marguerite Mimeau. Sa postérité n’est pas connue

 

4/1/1/5 – Jean-François Pelletier, fils de Noël Pelletier (1654-1712), et de Marie-Madeleine Migneault (1654-1714), né en 1684, décédé et inhumé le mercredi 20 novembre 1743 à La Pocatière (Can), QC, à l’âge de cinquante-neuf ans, marié le mercredi 18 février 1722 à La Pocatière (Can), QC avec Madeleine Morin. D’où naquirent Françoise et Geneviève qui suivent en génération VI. Jean-François s’est marié une seconde fois le mardi 21 janvier 1710 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Madeleine Lavoie, née le mardi 18 décembre 1691 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC. D’où naquit Jean-François qui suit en génération VI

 

4/1/2/1 – Anne Lizot, fille de Guillaume Lizot (1644-1707), et d’Anne Pelletier (°1656), mariée le lundi 5 mars 1696 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Grégoire Ouellet, né le vendredi 7 octobre 1672 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé avant 1720 à La Pocatière (Can), QC. D’où naquirent Jean-Baptiste et Marie-Josephte qui suivent en génération VI

 

4/1/2/2 – Françoise Lizot, fille de Guillaume Lizot (1644-1707), et d’Anne Pelletier (°1656), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 27 avril 1672, morte à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le mardi 20 octobre 1699, à l’âge de vingt-sept ans, mariée le lundi 12 février 1691 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Joseph-Abraham Ouellet, né le jeudi 14 avril 1667 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Marie-Françoise et Joseph qui suivent en génération VI

 

4/1/2/3 – Joseph Lizot, fils de Guillaume Lizot (1644-1707), et d’Anne Pelletier (°1656), marié le lundi 9 février 1750 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Thérèse Lebel, née à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. Il ne semble pas avoir eu d’enfant. Joseph s’est marié une seconde fois le lundi 24 novembre 1710 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Françoise Dancause. D’où naquit François-Marie qui suit en génération VI

 

4/1/2/4 – Madeleine Lizot, fille de Guillaume Lizot (1644-1707), et d’Anne Pelletier (°1656), mariée le mardi 16 août 1707, lendemain de l’Assomption à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Sébastien Ouellet, né le lundi 16 avril 1685 à La Pocatière (Can), QC. Pas de postérité connue

 

4/1/2/5 – Marie-Anne Lizot, fille de Guillaume Lizot (1644-1707), et d’Anne Pelletier (°1656), née à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le vendredi 24 mars 1679, mariée le lundi 12 janvier 1705 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Joseph Meneux, né le jeudi 23 juillet 1671 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le lundi 28 juin 1751 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingts ans. Elle n’eut point de postérité

 

4/1/2/6 – Nicolas-Claude Lizot, fils de Guillaume Lizot (1644-1707), et d’Anne Pelletier (°1656). D’où naquirent Nicolas et Joseph qui suivent en génération VI

 

4/1/2/7 – Noël Lizot, fils de Guillaume Lizot (1644-1707), et d’Anne Pelletier (°1656), marié le mardi 28 février 1702 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Catherine Meneux. D’où naquit Marguerite qui suit en génération VI

 

4/1/2/8 – Marie-Françoise Lizot, fille de Guillaume Lizot (1644-1707), et d’Anne Pelletier (°1656), née à La Pocatière (Can), QC le dimanche 25 mai 1681, mariée le mercredi 12 janvier 1701 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Gabriel Bouchard, né le vendredi 8 novembre 1675 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC. D’où naquit Joseph qui suit en génération VI

 

4/1/3/1 – Jean Pelletier, fils de René Pelletier (1659-1713), et de Madeleine Leclerc (1672-1702), né à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC en octobre 1692, reçu au baptême le samedi 1er novembre 1692, jour de la Toussaint au même endroit [130], décédé le lendemain et inhumé le dimanche 29 août 1728 dans la même localité, à l’âge de trente-six ans, marié le lundi 25 novembre 1715 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Ursule Ferland, née le mardi 29 mars 1695 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée le vendredi 29 juin 1742, à l’âge de quarante-sept ans. Son décès survint après treize ans de mariage. On ne lui connaît pas de descendance

 

4/1/3/2 – Madeleine Pelletier, fille de René Pelletier (1659-1713), et de Madeleine Leclerc (1672-1702), venue au monde à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 11 août 1694, baptisée le lendemain en la même localité, mariée le jeudi 30 octobre 1710 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jacques Destroismaisons-Picard, né le jeudi 2 septembre 1688 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, décédé le samedi 17 avril 1756 à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de soixante-huit ans. D’où naquit Joseph qui suit en génération VI

 

4/1/3/3 – Louise Pelletier, fille de René Pelletier (1659-1713), et de Madeleine Leclerc (1672-1702), née vers 1698, décédée à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le samedi 14 janvier 1747, inhumée le lendemain en la même localité, mariée en 1721 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Lavergne, né le dimanche 18 mars 1696 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC. Pas de postérité connue

 

4/1/3/4 – Thérèse Pelletier, fille de René Pelletier (1659-1713), et de Madeleine Leclerc (1672-1702), mariée le dimanche 25 juin 1719, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste avec Pierre-Noël Morin-Valcourt, fils de Pierre-Noël Morin-Valcourt (°1671), et de Marguerite Rousseau (1676-1730). On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

4/1/3/5 – Pierre Pelletier, fils de René Pelletier (1659-1713), et de Madeleine Leclerc (1672-1702), né à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 4 novembre 1700, baptisé le dimanche 7 novembre 1700 en la même localité [131], mort à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le mardi 20 novembre 1781, enterré le lendemain au même lieu, à l’âge de quatre-vingt-un ans, marié le lundi 13 avril 1722 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Elisabeth Lavergne, née le dimanche 26 mars 1702 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, y décédée le mardi 18 mai 1790, à l’âge de quatre-vingt-huit ans. Son décès survint après cinquante-neuf ans de mariage. Pas de postérité connue

 

4/1/4/1 – Jean-Baptiste Pelletier, fils de Jean-Baptiste Pelletier (1663-1736), et de Marie-Anne Huot (1666-1734), né à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le mardi 18 octobre 1689, reçu au baptême le samedi 3 décembre 1689 en la même localité, marié le lundi 16 avril 1714 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Angélique-Marguerite Ouellet, née le lundi 16 octobre 1690 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC. D’où naquirent Clothilde, Marguerite et Rose qui suivent en génération VI

 

4/1/4/2 – Marie-Anne Pelletier, fille de Jean-Baptiste Pelletier (1663-1736), et de Marie-Anne Huot (1666-1734), née à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le samedi 11 octobre 1692, décédée en 1742, à l’âge de cinquante ans, mariée le lundi 6 novembre 1713 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Guillaume Cloutier, né le jeudi 31 décembre 1682, jour de la Saint-Sylvestre L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. D’où naquirent Charles-François, Elisabeth, Guillaume et Marie-Marthe qui suivent en génération VI

 

4/1/4/3 – Joseph Pelletier, fils de Jean-Baptiste Pelletier (1663-1736), et de Marie-Anne Huot (1666-1734), né à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le mardi 14 septembre 1694, décédé dans la même localité le samedi 23 juin 1753, veille de la Saint-Jean-Baptiste, à l’âge de cinquante-neuf ans, marié le lundi 3 février 1721 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Marie-Anne Boucher, née le jeudi 2 juin 1701 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), décédée le samedi 4 mars 1797 à St-Roch-des-Aulnaies, à l’âge de quatre-vingt-seize ans. Son décès survint après trente-deux ans de mariage. D’où naquit Jean qui suit en génération VI

 

4/1/4/4 – Marie-Madeleine Pelletier, fille de Jean-Baptiste Pelletier (1663-1736), et de Marie-Anne Huot (1666-1734), née à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le mardi 26 février 1697, décédée en 1760, à l’âge de soixante-trois ans, mariée le mardi 15 juin 1717 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Ignace St-Pierre, né le jeudi 1er janvier 1688, premier jour de l’année à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC. D’où naquit Ignace qui suit en génération VI

 

4/1/4/5 – Charles Pelletier, fils de Jean-Baptiste Pelletier (1663-1736), et de Marie-Anne Huot (1666-1734), né à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le vendredi 4 décembre 1699, décédé en 1769, à l’âge de soixante-dix ans, marié le mardi 8 janvier 1726 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Marie-Anne Boucher. D’où naquit Jean-François qui suit en génération VI

 

4/1/4/6 – Marie-Angélique Pelletier, fille de Jean-Baptiste Pelletier (1663-1736), et de Marie-Anne Huot (1666-1734), née à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le dimanche 4 novembre 1703, décédée le samedi 11 mai 1743, à l’âge de quarante ans, mariée le dimanche 4 février 1742 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jean-François Guimont, né le samedi 28 octobre 1690 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, décédé le samedi 29 mai 1773 à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-trois ans, fils de Claude Guimont (°1660) [132]. Leur union dura un an. On ne lui connaît pas de postérité

 

4/1/5/1 – Joseph Jalbert, fils de Jacques Jalbert (1665-1699), et de Marie Pelletier (1667-1725), né à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le vendredi 30 décembre 1695, baptisé le dimanche 1er janvier 1696, premier jour de l’année au même lieu, décédé le jour même et inhumé le lundi 2 février 1756 dans la même localité, à l’âge de soixante et un ans, marié le mercredi 21 septembre 1718 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Catherine Gagnon, née le samedi 11 février 1696 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Antoine, Catherine et Jean-François qui suivent en génération VI. Joseph s’est marié une seconde fois le lundi 19 octobre 1722 à Boucherville (Montérégie (Québec)), QC avec Marguerite Aubertin. D’où naquirent Antoine, Noël, Pierre et Angélique qui suivent en génération VI

 

4/1/5/2 – Marie-Anne Jalbert, fille de Jacques Jalbert (1665-1699), et de Marie Pelletier (1667-1725), mariée le lundi 26 avril 1706 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Cloutier, né vers 1880. D’où naquirent Marthe, Paul, Jean-Baptiste, Geneviève, Pierre, Marguerite, Rosalie et Ursule qui suivent en génération VI

 

4/1/5/3 – Charlotte Guillet, fille de Mathieu Guillet (°~1670), et de Marie Pelletier (1667-1725), mariée le lundi 20 août 1725 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Joseph Oubart. D’où naquirent Geneviève et Joseph qui suivent en génération VI. Charlotte s’est mariée une seconde fois le lundi 5 octobre 1761 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Louis Guyon [133]. On ne lui connaît pas de postérité

 

4/1/5/4 – Madeleine Guillet, fille de Mathieu Guillet (°~1670), et de Marie Pelletier (1667-1725), mariée avec Jean-François Bélanger, né vers 1872 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le dimanche 15 février 1728 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, fils de Jean-François Bélanger (°1649), et de Marie Cloutier (°1655) [134]. On ne lui connaît pas de descendance

 

4/1/6/1 – Jean-Bernard Pelletier, fils de Charles Pelletier (1671-1748), et de Barbe St-Pierre (1685-1752), né à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le dimanche 10 janvier 1712, marié le dimanche 2 novembre 1738, jour de la fête des morts à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marthe Brisson, née le mardi 5 décembre 1719 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC. D’où naquirent Marie-Anne, François-Marie et Marthe qui suivent en génération VI. Jean-Bernard s’est marié une seconde fois le lundi 26 janvier 1789 à La Pocatière (Can), QC avec Judith Roy-Lauzier. On ne lui connaît pas de descendance

 

4/1/6/2 – Jean-François Pelletier, fils de Charles Pelletier (1671-1748), et de Barbe St-Pierre (1685-1752), né à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le samedi 22 avril 1713, marié le vendredi 3 novembre 1741 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Geneviève Morneau, née le mercredi 15 décembre 1723 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. D’où naquit Louis qui suit en génération VI

 

4/1/6/3 – Barbe Pelletier, fille de Charles Pelletier (1671-1748), et de Barbe St-Pierre (1685-1752), née à La Pocatière (Can), QC le dimanche 17 février 1715, décédée le jour même et inhumée le dimanche 17 mai 1772 dans la même localité, à l’âge de cinquante-sept ans, mariée le mardi 7 avril 1739 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Morin, né le samedi 2 mars 1715 à Charlesbourg (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Descendance non connue

 

4/1/6/4 – Gabriel Pelletier, fils de Charles Pelletier (1671-1748), et de Barbe St-Pierre (1685-1752), né à La Pocatière (Can), QC le samedi 4 mars 1719, marié le lundi 10 février 1755 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Elisabeth Caron, fille d’Elisabeth Lemieux (°1712) [135]. Il n’eut point de postérité

 

4/1/6/5 – Jacques Pelletier, fils de Charles Pelletier (1671-1748), et de Barbe St-Pierre (1685-1752), né à La Pocatière (Can), QC vers 1722, marié le lundi 7 août 1747 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Marie-Anne Roy-Lauzier. Descendance non connue

 

4/1/6/6 – Marie-Anne Pelletier, fille de Charles Pelletier (1671-1748), et de Barbe St-Pierre (1685-1752), née à La Pocatière (Can), QC le lundi 27 janvier 1727, mariée le lundi 4 novembre 1743 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Pierre Chouinard, né le mardi 28 février 1702 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, décédé en janvier 1790 à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-huit ans. D’où naquirent Geneviève et Romain qui suivent en génération VI

 

4/1/6/7 – Reine Pelletier, fille de Charles Pelletier (1671-1748), et de Barbe St-Pierre (1685-1752), mariée le mardi 16 novembre 1745 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jean-François Morneau, né le jeudi 6 février 1716 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. Pas de postérité pour ce couple

 

4/1/6/8 – Rosalie Pelletier, fille de Charles Pelletier (1671-1748), et de Barbe St-Pierre (1685-1752), mariée le lundi 21 novembre 1740 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Joseph Martin. Pas de postérité pour ce couple

 

4/1/6/9 – Pierre Pelletier, fils de Charles Pelletier (1671-1748), et de Barbe St-Pierre (1685-1752), né à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC en 1730, marié le mercredi 27 juillet 1757 à Kamouraska (Can), QC avec Madeleine Lebel. Sans postérité connue

 

4/1/6/10 – Charles Pelletier, fils de Charles Pelletier (1671-1748), et de Marie-Thérèse Ouellet (°~1680), né à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le dimanche 19 décembre 1700, marié le lundi 25 novembre 1726 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Louise Chouinard, née le lundi 28 janvier 1704 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. D’où naquirent Chrysostome et Marie-Louise qui suivent en génération VI

 

4/1/6/11 – Jean-Joseph Pelletier, fils de Charles Pelletier (1671-1748), et de Marie-Thérèse Ouellet (°~1680), né à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le samedi 30 septembre 1702, lendemain de la Saint-Michel, baptisé le jeudi 23 novembre 1702 en la même localité, décédé en 1756, à l’âge de cinquante-quatre ans, marié le samedi 20 novembre 1728 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Marie-Ursule St-Pierre, née le dimanche 5 février 1702 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC. D’où naquit Josephte qui suit en génération VI

 

4/1/6/12 – Thérèse Pelletier, fille de Charles Pelletier (1671-1748), et de Marie-Thérèse Ouellet (°~1680), née à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le mardi 17 novembre 1705, mariée le lundi 21 janvier 1726 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jacques Bélanger, né le mardi 7 avril 1699 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. On ne lui connaît pas de descendance

 

4/2/2/1 – Noël Duprac, fils de Jean-Robert Duprac, et de Marguerite Vachon (°~1659), né à Charlesbourg (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 20 septembre 1681, présenté au baptême à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lendemain, décédé à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 19 avril 1743, enterré le lendemain au même endroit, à l’âge de soixante-deux ans, marié le lundi 26 novembre 1708 à Charlesbourg (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Louise Paradis, née le mardi 7 juin 1689 à Charlesbourg (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le mardi 30 octobre 1714 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de vingt-cinq ans. Leur union dura six ans. D’où naquit Jean-Baptiste-Marie qui suit en génération VI

 

4/2/6/1 – Pierre Giroux, fils de Raphaël Giroux (1656-1715), et de Madeleine Vachon (1664-1715), né à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 14 janvier 1694, marié le lundi 3 février 1727 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir établi un contrat, le samedi 25 janvier 1727, à Duprac avec Marie-Catherine Trudel, née le jeudi 9 mars 1702 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC. On ne lui connaît pas de descendance

 

4/2/10/1 – Catherine Binet, fille de François Binet, et de Françoise Vachon, née à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 20 décembre 1698, mariée le mardi 28 novembre 1719 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François Parent, né le lundi 21 janvier 1697 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC, fils de Jacques Parent (1657-1744), et de Louise Chevalier (°~1659), son cousin au IIIe degré du côté maternel [136]. Pas de postérité pour ce couple

 

4/3/1/1 – Marguerite Langlois, fille de Jean-François Langlois (1667-1715), et de Charlotte Daveau-Laplante (°1677), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le lundi 5 février 1714, mariée le dimanche 21 octobre 1731 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Joseph Fournier, né le jeudi 11 mai 1702 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, fils de Jean Fournier (1665-1735), et de Marie-Jeanne Roy-Le Roy (°1664). D’où naquit Louise qui suit en génération VI

 

4/3/1/2 – Geneviève Langlois, fille de Jean-François Langlois (1667-1715), et de Geneviève Rousseau (1671-1708), mariée le mardi 31 janvier 1719 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Nicolas Fournier, né le mercredi 19 juillet 1690 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, décédé en décembre 1749 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-neuf ans, fils de Jean Fournier (1665-1735), et de Marie-Jeanne Roy-Le Roy (°1664) [137]. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

4/3/1/3 – Marie-Louise Langlois, fille de Jean-François Langlois (1667-1715), et de Geneviève Rousseau (1671-1708), mariée le samedi 16 mars 1715 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC [138] avec Pierre Boulet, né le jeudi 22 mars 1691 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, fils de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734). Sans postérité connue

 

4/3/2/1 – Hélène Leclerc-Francoeur, fille de Jean-Baptiste Leclerc-Francoeur (1659-1709), et de Madeleine Langlois (1674-1741), mariée le lundi 24 novembre 1727 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Pierre St-Pierre, né le jeudi 25 mars 1694 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit François qui suit en génération VI

 

4/3/2/2 – Marie-Madeleine Leclerc-Francoeur, fille de Jean-Baptiste Leclerc-Francoeur (1659-1709), et de Madeleine Langlois (1674-1741), mariée le lundi 24 novembre 1727 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jean Boucher, né le jeudi 12 août 1700 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC. Descendance non connue

 

4/3/3/1 – Dorothée Langlois, fille de Pierre Langlois (1677-1759), et de Marie-Angélique Baillargeon (1685-1717), née à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 3 septembre 1702, mariée le mercredi 1er février 1730 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Bouchard-d’Orval, né le vendredi 30 mars 1685 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Elle ne semble pas avoir eu de postérité

 

4/3/3/2 – Prisque Langlois, fils de Pierre Langlois (1677-1759), et de Marie-Angélique Baillargeon (1685-1717), né à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 23 janvier 1710, marié le lundi 3 février 1738 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [139] [140] avec Marie-Josephte Dallaire, née le jeudi 31 décembre 1716, jour de la Saint-Sylvestre à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Prisque qui suit en génération VI

 

4/3/5/1 – Angélique Langlois, fille de Joseph Langlois (1680-1715), et de Louise Nolin (1678-1754), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le mardi 1er juin 1706, mariée le lundi 15 octobre 1725 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Charles Fournier, né le dimanche 12 juin 1701 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, fils de Charles Fournier (1677-1739), et d’Elisabeth-Agnès Bouchard (1677-1758). D’où naquit Geneviève qui suit en génération VI

 

4/3/5/2 – Jean-Baptiste Langlois, fils de Joseph Langlois (1680-1715), et de Louise Nolin (1678-1754), marié le lundi 4 octobre 1734 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Marthe Fortin, née le dimanche 31 décembre 1713, jour de la Saint-Sylvestre à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. Il ne semble pas avoir eu d’enfant

 

4/4/1/1 – Geneviève Chevalier, fille de Michel Chevalier, et de Charlotte Parent, née à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 6 février 1702, baptisée le mercredi 7 juin 1702 en la même localité, décédée dans la même localité le mercredi 24 décembre 1749, veille de Noël, à l’âge de quarante-sept ans, mariée le mardi 26 août 1727 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Mailloux, né le jeudi 23 juin 1701, veille de la Saint-Jean-Baptiste, décédé le mardi 13 septembre 1757, à l’âge de cinquante-six ans. Son décès survint après vingt-deux ans de mariage. On ne lui connaît pas de postérité

 

4/4/1/2 – Charlotte Chevalier, fille de Michel Chevalier, et de Charlotte Parent, née en 1706, mariée le samedi 26 juillet 1727 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Noël Mailloux, né le lundi 15 août 1707, jour de l’Assomption. D’où naquit Charlotte qui suit en génération VI

 

4/4/1/3 – Louis Chevalier, fils de Michel Chevalier, et de Charlotte Parent, marié le lundi 24 juillet 1719 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Charlotte Lefebvre. Pas de postérité pour ce couple

 

4/4/1/4 – Marie-Louise Chevalier, fille de Michel Chevalier, et de Charlotte Parent, mariée le lundi 13 février 1730 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Alexandre Toupin, fils d’Antoine Toupin (1655-1711), et de Marie-Louise Cloutier (1658-1733). Descendance non connue. Marie-Louise s’est mariée une seconde fois le samedi 3 février 1714 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Nicolas Huot. Elle ne semble pas avoir eu de postérité

 

4/4/2/1 – Angéline Parent, fille de Jacques Parent (1657-1744), et de Louise Chevalier (°~1659), née à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 12 février 1688, mariée le vendredi 13 août 1706 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Germain Langlois. On ne lui connaît pas de postérité. Angéline s’est mariée une seconde fois le mardi 5 novembre 1720 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Nicolas Dupont, né le vendredi 28 mai 1700 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé en 1747 à Contrecoeur (Can), QC, à l’âge de quarante-sept ans. Sans descendance connue

 

4/4/2/2 – Marie-Anne Parent, fille de Jacques Parent (1657-1744), et de Louise Chevalier (°~1659), née à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 8 mai 1691, mariée le mercredi 26 février 1710 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Huot, né le jeudi 4 janvier 1685 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé en juin 1749, à l’âge de soixante-quatre ans. D’où naquirent Angélique et Elisabeth qui suivent en génération VI

 

4/4/2/3 – Charlotte Parent, fille de Jacques Parent (1657-1744), et de Louise Chevalier (°~1659), mariée le mercredi 12 novembre 1704, lendemain de la Saint-Martin d’hiver à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec René Sasseville, né vers 1675. Descendance non connue

 

4/4/2/4 – François Parent, fils de Jacques Parent (1657-1744), et de Louise Chevalier (°~1659), né à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 21 janvier 1697, marié le mardi 28 novembre 1719 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Catherine Binet, née le samedi 20 décembre 1698 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC, fille de François Binet, et de Françoise Vachon, sa cousine au IIIe degré du côté maternel [141]. Pas de postérité pour ce couple

 

4/4/2/5 – Louise Parent, fille de Jacques Parent (1657-1744), et de Louise Chevalier (°~1659), mariée le lundi 6 octobre 1704 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec René Huot. On ne lui connaît pas de descendance

 

4/4/2/6 – René Parent, fils de Jacques Parent (1657-1744), et de Louise Chevalier (°~1659), marié le lundi 16 novembre 1699 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Madeleine Coutault, née le vendredi 2 juillet 1683. Il n’eut point de postérité

 

4/4/3/1 – René-Lucien Chevalier, fils de Jean Chevalier (1663-1722), et de Marguerite-Madeleine Avisse (1669-1739), né à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 9 mai 1697, marié le lundi 16 août 1723, lendemain de l’Assomption à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Geneviève Richard, née le samedi 25 juin 1695, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, fille de Pierre Richard (1646-1719), et de Françoise Miville-Deschênes (1663-1727), sa cousine au IIIe degré du côté paternel [142]. Il ne semble pas avoir eu de postérité

 

4/4/4/1 – Etienne Parent, fils de Michel Parent (~1671-1726), et de Jeanne Chevalier, né le mercredi 19 janvier 1695, marié le lundi 9 janvier 1719 [143] à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Simone Brassard, née le samedi 8 décembre 1696, jour de la fête de la Conception à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Marguerite, Pierre et Marie-Josephte qui suivent en génération VI

 

4/4/4/2 – Thérèse Parent, fille de Michel Parent (~1671-1726), et de Jeanne Chevalier, née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 15 novembre 1717, mariée le dimanche 23 janvier 1735 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François Lenormand, né le vendredi 6 avril 1714 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le samedi 15 juillet 1786, à l’âge de soixante-douze ans. D’où naquit Jean-Baptiste qui suit en génération VI

 

4/4/4/3 – Marguerite-Véronique Parent, fille de Michel Parent (~1671-1726), et de Jeanne Chevalier, mariée le samedi 9 mars 1720 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Chalifour. D’où naquirent Madeleine et Marguerite qui suivent en génération VI

 

4/4/6/1 – Etienne Parent, fils d’Etienne Parent (°1674), et de Marie-Thérèse Chevalier, né à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 12 mai 1708, décédé à Sainte-Marie-de-Beauce (Centre-du-Québec (Québec)), QC le mardi 5 mars 1782, à l’âge de soixante-quatorze ans, marié le lundi 28 août 1730 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Geneviève Boulanger, née le vendredi 4 janvier 1704 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Sans postérité connue

 

4/4/6/2 – Thérèse-Angélique Parent, fille d’Etienne Parent (°1674), et de Marie-Thérèse Chevalier, mariée le lundi 27 septembre 1734 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Ambroise Trudel, né le mardi 10 janvier 1708 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Madeleine qui suit en génération VI

 

4/5/1/1 – Joseph Lemieux, fils de François Lemieux, et de Marie-Anne Paradis, marié le lundi 14 juin 1723 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Geneviève Fortin, née le vendredi 16 mai 1704 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

4/5/2/1 – Marthe Couillard, dite dit DESPRÉS, fille de Jacques Couillard (°1665), et d’Elisabeth Lemieux (°1672), mariée le lundi 9 novembre 1716 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Pierre Bélanger. On ne lui connaît pas de postérité

 

4/5/4/1 – Charles-Alexandre Bernier, fils de Charles Bernier (1662-1731), et d’Anne Lemieux, né à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le jeudi 19 décembre 1697, décédé dans la même localité le vendredi 8 février 1765, à l’âge de soixante-huit ans, marié le mercredi 24 novembre 1723 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Louise Fortin, née le jeudi 26 mars 1699 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, y décédée le vendredi 28 février 1749, à l’âge de cinquante ans. Leur union dura vingt-six ans. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

4/5/4/2 – Charles Bernier, fils de Charles Bernier (1662-1731), et d’Anne Lemieux, né à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le samedi 10 décembre 1712, marié le lundi 2 mai 1740 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Geneviève Bélanger, née le dimanche 9 décembre 1725, lendemain de la fête de la Conception L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. On ne lui connaît pas de descendance

 

4/5/6/1 – Louis Lemieux, fils de Louis Lemieux (1652-1694), et de Madeleine Coté (1663-1689), né à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mercredi 6 octobre 1683, marié le mercredi 11 février 1705 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Geneviève Fortin, née le lundi 28 octobre 1686 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, décédée le dimanche 31 juillet 1763 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), à l’âge de soixante-dix-sept ans, fille de Charles-Thomas Fortin (1656-1735), et de Xaintes Cloutier (1653-1725). D’où naquirent Geneviève et Louis qui suivent en génération VI

 

4/5/6/2 – Alexis Lemieux, fils de Louis Lemieux (1652-1694), et de Madeleine Coté (1663-1689), né L’Île-aux-Grues ((Québec)), QC le samedi 27 octobre 1685, marié le vendredi 10 octobre 1710 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Elisabeth Bélanger [144]. D’où naquirent Elisabeth et Louis qui suivent en génération VI

 

4/6/1/1 – Véronique Miville, fille de Joseph Miville (1669-1736), et de Geneviève Caron (1680-1733), née à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) le samedi 26 mars 1701, morte à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le lundi 13 juin 1763, à l’âge de soixante-deux ans, mariée le lundi 4 octobre 1723 à St-Thomas avec Augustin Boulé, né le vendredi 15 mars 1697 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), où il décéda, fils de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734). D’où naquit Véronique qui suit en génération VI

 

4/6/2/1 – Madeleine Richard, fille de Pierre Richard (1646-1719), et de Françoise Miville-Deschênes (1663-1727), mariée le mardi 31 janvier 1719 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec François Fortin, né le vendredi 28 octobre 1695 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. D’où naquit Brigitte-Ursule qui suit en génération VI

 

4/6/2/2 – Geneviève Richard, fille de Pierre Richard (1646-1719), et de Françoise Miville-Deschênes (1663-1727), née à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le samedi 25 juin 1695, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste, mariée le lundi 16 août 1723, lendemain de l’Assomption à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec René-Lucien Chevalier, né le jeudi 9 mai 1697 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC, fils de Jean Chevalier (1663-1722), et de Marguerite-Madeleine Avisse (1669-1739), son cousin au IIIe degré du côté maternel [145]. Descendance non connue

 

4/6/2/3 – Jean-Baptiste Richard, fils de Pierre Richard (1646-1719), et de Françoise Miville-Deschênes (1663-1727), marié le lundi 16 janvier 1713 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Anne Gamache, fille de Nicolas Gamache (°1639), et d’Elisabeth-Ursule Cloutier (°1660). D’où naquit Anne qui suit en génération VI

 

4/6/2/4 – Pierre Richard, fils de Pierre Richard (1646-1719), et de Françoise Miville-Deschênes (1663-1727), marié le lundi 22 février 1751 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Françoise Dumas [146]. Il ne semble pas avoir eu d’enfant. Pierre s’est marié une seconde fois le lundi 7 janvier 1709 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Elisabeth Gamache, fille de Nicolas Gamache (°1639), et d’Elisabeth-Ursule Cloutier (°1660). D’où naquirent Marguerite et Geneviève qui suivent en génération VI

 

4/6/2/5 – Angélique Richard, fille de Pierre Richard (1646-1719), et de Françoise Miville-Deschênes (1663-1727), née à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le mardi 8 janvier 1697, mariée le dimanche 6 mai 1731 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Fortin, né le vendredi 10 août 1708 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. Descendance non connue

 

4/6/2/6 – Joseph Richard, fils de Pierre Richard (1646-1719), et de Françoise Miville-Deschênes (1663-1727), marié le dimanche 21 septembre 1732 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Rosalie Fournier, fille de Simon Fournier (1667-1749), et d’Anne-Catherine Rousseau (°1668). Pas de postérité pour ce couple

 

4/6/3/1 – Gabriel Gosselin, fils de Michel Gosselin (1659-1703), et de Marie Miville (1665-1726), né à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 14 mai 1699, présenté au baptême le lendemain au même lieu, mort à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 5 février 1770, inhumé le lendemain en la même localité, à l’âge de soixante et onze ans, marié le lundi 25 novembre 1726 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Geneviève Crépeau, née le samedi 10 octobre 1705 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le mercredi 23 janvier 1788 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-trois ans. Son décès survint après quarante-quatre ans de mariage. Pas de postérité connue

 

4/6/4/1 – Angélique Miville, fille de Charles Miville, et de Marie Savary, mariée le lundi 27 novembre 1724 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Marcoux, né le lundi 29 juillet 1697 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Sans descendance connue

 

4/6/6/1 – François Miville-Deschênes, fils de Joseph Miville-Deschênes, et de Geneviève Caron, marié le lundi 5 juillet 1734 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC [147] avec Marguerite Thibault, fille de Jacques-François Thibault (1678-1755), et de Marie-Anne Proulx (1683-1756). Sans postérité connue

 

4/6/6/2 – Marie-Madeleine Miville-Deschênes, fille de Joseph Miville-Deschênes, et de Geneviève Caron, née en 1698, mariée le mardi 11 novembre 1727, jour de la Saint-Martin d’hiver à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Guillaume Boulet, né le dimanche 17 septembre 1702 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, y décédé le mardi 10 janvier 1764, à l’âge de soixante-deux ans, fils de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734) [148]. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

4/6/6/3 – Marthe Miville-Deschênes, fille de Joseph Miville-Deschênes, et de Geneviève Caron, née le lundi 7 septembre 1699, veille de la fête de la Nativité de la Sainte-Vierge, mariée le mardi 14 octobre 1732 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Charles Boulet, fils de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734). On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

4/6/6/4 – Véronique Miville-Deschênes, fille de Joseph Miville-Deschênes, et de Geneviève Caron, mariée le lundi 4 octobre 1723 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Augustin Boulet, fils de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734). Sa postérité n’est pas connue

 

4/6/6/5 – Geneviève Miville-Deschênes, fille de Joseph Miville-Deschênes, et de Geneviève Caron, mariée le dimanche 19 novembre 1730 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC [149] avec François Boulet, fils de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734). D’où naquit François qui suit en génération VI

 

4/6/6/6 – Claire Miville-Deschênes, fille de Joseph Miville-Deschênes, et de Geneviève Caron, mariée le lundi 26 novembre 1731 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Paul Boulet, né le lundi 12 novembre 1708, lendemain de la Saint-Martin d’hiver à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, fils de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734). D’où naquit Paul qui suit en génération VI

 

4/6/7/1 – Marie-Charlotte Dubé, fille de Mathurin Dubé (1672-1725), et d’Anne Miville-Deschênes (°1673), née à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le jeudi 17 mai 1696, mariée le mercredi 7 janvier 1722 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Pierre-Joseph Morin, né le mardi 18 novembre 1698 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC. D’où naquirent Charlotte, Jean-Maurice, Marie-Louise et Pierre-Roch qui suivent en génération VI

 

4/6/7/2 – Joseph Dubé, fils de Mathurin Dubé (1672-1725), et d’Anne Miville-Deschênes (°1673), né à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le vendredi 16 décembre 1707, baptisé le lundi 26 décembre 1707, lendemain de Noël au même lieu, mort dès 1739, marié avant le dimanche 20 février 1729 avec Ursule Morin, née le jeudi 29 novembre 1703 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC, décédée le dimanche 17 octobre 1773 à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de soixante-dix ans. Cette union dura plus de dix ans, au plus. D’où naquit François qui suit en génération VI

 

4/6/7/3 – Jeanne Dubé, fille de Mathurin Dubé (1672-1725), et d’Anne Miville-Deschênes (°1673), née à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le mercredi 16 avril 1710, baptisée le surlendemain au même lieu, décédée à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC en juin 1736, inhumée le vendredi 29 juin 1736 au même lieu, à l’âge de vingt-six ans, mariée le dimanche 26 juin 1729 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec André Morin, né le samedi 17 décembre 1707 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC. D’où naquirent André, Joseph-Marie et Jean-François qui suivent en génération VI

 

4/6/7/4 – Marie-Josephte Dubé, fille de Mathurin Dubé (1672-1725), et d’Anne Miville-Deschênes (°1673), née à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le mercredi 15 mars 1713, baptisée le dimanche 19 mars 1713 au même endroit, mariée le lundi 5 octobre 1739 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Bernard Mignier, né en 1714, décédé le vendredi 23 mars 1764 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC, à l’âge de cinquante ans, fils d’André Mignier (1669-1729). Elle ne semble pas avoir eu de postérité

 

4/6/8/1 – Louis Gamache, fils de Louis Gamache (°1678), et d’Angélique Miville-Deschênes (1683-1745), marié le mardi 28 octobre 1732 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Madeleine Thibault, fille de Jacques-François Thibault (1678-1755), et de Marie-Anne Proulx (1683-1756). Sans descendance connue

 

4/7/1/1 – Marthe Gagne, fille de Jean Gagne (°1672), et de Madeleine Langlois (1678-1741), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le mardi 14 novembre 1702, décédée dans la même localité le dimanche 22 février 1761, à l’âge de cinquante-neuf ans, mariée le lundi 6 novembre 1730 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) avec Joseph Proulx, né le samedi 28 avril 1708 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), y décédé le mardi 5 décembre 1775, à l’âge de soixante-sept ans, fils de Louise Rousseau (1682-1759). Son décès survint après trente et un ans de mariage. D’où naquirent Joseph, Marie, John, Marie, Pierre, Augustine et Marie qui suivent en génération VI

 

4/7/4/1 – Joseph Gagné, fils de Jean Gagné, et de Madeleine Langlois, marié le lundi 9 octobre 1741 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Marguerite Fournier, née le dimanche 17 mars 1720 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, fille de Louis Fournier (°1673), et de Jeanne Caron. Il ne semble pas avoir eu de postérité

 

4/7/5/1 – Antoine Langlois, fils de Jean-Louis Langlois, et de Françoise-Gabrielle Deneau, marié le lundi 27 juillet 1750 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Marie-Reine Gaudreau. Sans descendance connue

 

4/7/5/2 – Madeleine Langlois, fille de Jean-Louis Langlois, et de Françoise-Gabrielle Deneau, née L’Île-aux-Grues ((Québec)), QC le vendredi 21 juillet 1713, mariée le lundi 9 janvier 1736 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Pierre-Basile Fournier, né le vendredi 27 avril 1708 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, fils de Charles Fournier (1677-1739), et d’Elisabeth-Agnès Bouchard (1677-1758). On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

4/8/4/1 – Madeleine Langlois, fille de François Langlois, et de Jeanne Baugis, mariée le dimanche 30 juillet 1730 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-François Parent. Descendance non connue

 

4/8/5/1 – Jean Coté, fils de Jean Coté (1670-1739), et de Marie-Anne Langlois (°~1675), mis au monde et baptisé le mardi 8 février 1701 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé à Sainte-Geneviève-de-Batiscan (Mauricie (Québec)), QC le vendredi 20 mars 1733, à l’âge de trente-deux ans, marié le lundi 20 octobre 1721 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Geneviève Trépanier, née le mercredi 18 novembre 1699 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Geneviève et Josephte qui suivent en génération VI

 

4/8/5/2 – Pierre-Philippe Coté, fils de Jean Coté (1670-1739), et de Marie-Anne Langlois (°~1675), né à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 25 avril 1703, porté sur les fonts baptismaux le lendemain au même endroit, décédé dans la même localité le jeudi 31 juillet 1760, à l’âge de cinquante-sept ans, marié le lundi 18 février 1726 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marguerite-Angélique Delage, née le dimanche 14 août 1707, veille de l’Assomption à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Geneviève et Joseph-Marie qui suivent en génération VI

 

4/8/5/3 – Gabriel Coté, fils de Jean Coté (1670-1739), et de Marie-Anne Langlois (°~1675), né L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 11 juillet 1719, porté au baptême le surlendemain en la même localité, marié le lundi 29 juillet 1743 à Rimouski (Can), QC avec Cécile Lepage, née le samedi 30 mars 1720 à Rimouski (Can), QC. Descendance non connue

 

Génération VI

 

1/3/1/1/1 – Pierre Thibault, fils de Guillaume Thibault (°1658), et de Marie Guyon (°1662), né à Château-Richer (La Côte-de-Beaupré (Québec)) le samedi 12 août 1684, mort à Saint-Vallier (Bellechasse (Québec)) le dimanche 11 janvier 1750, à l’âge de soixante-six ans, marié le mardi 22 octobre 1709 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Agnès Gravel BRINDELIERE, née vers 1690 à Lieu Indéterminé au Québec ((Québec)), décédée le samedi 17 octobre 1733 à Saint-Vallier (Bellechasse (Québec)). Leur union dura vingt-quatre ans. D’où naquirent Josephte, Pierre et Marie qui suivent en génération VII

 

1/3/1/1/2 – Guillaume Thibault, fils de Guillaume Thibault (°1658), et de Marie Guyon (°1662), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 4 janvier 1693, reçu au baptême le lendemain en la même localité, mort à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le samedi 2 décembre 1786, à l’âge de quatre-vingt-treize ans, marié le lundi 11 juillet 1718 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Françoise Bacon, décédée le mardi 11 juin 1765 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC. Leur union dura quarante-sept ans. Sa postérité n’est pas connue

 

1/3/1/1/3 – Angélique Rhéaume, fille de René Rhéaume (°1673), et de Marie Guyon (°1662), mariée le mercredi 30 septembre 1716, lendemain de la Saint-Michel à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Dubeau. Pas de postérité pour ce couple

 

1/3/1/1/4 – Gabriel Rhéaume, fils de René Rhéaume (°1673), et de Marie Guyon (°1662), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 27 janvier 1703, décédé le jour même et inhumé le mardi 30 juin 1733 dans la même localité, à l’âge de trente ans, marié le lundi 3 février 1727 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Catherine Simard, née le dimanche 16 janvier 1707 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, fille de Pierre Simard (1663-1724), et de Claire Dodier (1675-1721), sa cousine au IIIe degré du côté maternel [150]. D’où naquit Etienne qui suit en génération VII

 

1/3/1/3/1 – Louis Cloutier, fils de Pierre Cloutier (1666-1712), et de Charlotte Guyon (1671-1744), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 13 septembre 1709, décédé dans la même localité le mardi 12 mars 1748, à l’âge de trente-neuf ans, marié le mardi 9 novembre 1728 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Geneviève Chapelain, née le mercredi 11 novembre 1711, jour de la Saint-Martin d’hiver à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le mercredi 1er septembre 1790 à Cap-Santé (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-dix-neuf ans. Son décès survint après vingt ans de mariage. On ne lui connaît pas de descendance

 

1/3/2/1/1 – Marguerite Paré, fille de François Paré (1670-1746), et de Marguerite Racine (1671-1703), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 29 décembre 1692.

 

1/3/2/1/2 – Marie-Anne Paré, fille de François Paré (1670-1746), et de Marguerite Racine (1671-1703), mariée le mardi 6 février 1720 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC [151] avec Louis Bélanger, fils de François Bélanger (1666-1720). Sans postérité connue

 

1/3/2/2/1 – Marguerite Poulin, fille de Julien Poulin, et de Jeanne Racine, mariée le vendredi 6 février 1733 à St-Joachim (Can), QC avec Joseph Gagnon, fils de François Gagnon (°~1675), et de Marguerite Bélanger (°~1680), son cousin au IIIe degré du côté maternel [152]. On ne lui connaît pas de postérité

 

1/3/2/3/1 – Geneviève-Marie Racine, fille de Pierre Racine (1672-1731), et de Catherine Cauchon (°1675), née en 1706, morte à St-Joachim (Can), QC le lundi 3 septembre 1731, enterrée le lendemain en la même localité, à l’âge de vingt-cinq ans [153], mariée le mardi 14 novembre 1730 à St-Joachim (Can), QC [154], après avoir passé un contrat, le samedi 4 novembre 1730, à Dubreuil avec Louis Allaire, fils de Jean Allaire (1664-1705), et de Françoise Simard (1671-1714) [155], son cousin au IIIe degré du côté paternel [156]. On ne lui connaît pas de postérité

 

1/3/2/7/1 – Agnès Racine, fille d’Etienne Racine (1689-1742), et de Marie-Thérèse Lessard (°1694), mariée le lundi 16 février 1767 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Timothée Paré. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

1/3/2/9/1 – Louis Bolduc, fils de Jacques Bolduc, et de Marie-Anne Racine, marié le lundi 8 octobre 1725 à St-Joachim (Can), QC avec Agnès Dufour, née le jeudi 17 mars 1701 à St-Joachim (Can), QC. D’où naquit Agnès qui suit en génération VII

 

1/3/2/9/2 – Marie Bolduc, fille de Jacques Bolduc, et de Marie-Anne Racine, mariée le lundi 17 avril 1730 à St-Joachim (Can), QC avec Joseph Gagné. D’où naquit Marie qui suit en génération VII

 

1/3/2/9/3 – Marie-Anne Bolduc, fille de Jacques Bolduc, et de Marie-Anne Racine, mariée le lundi 21 novembre 1729 à St-Joachim (Can), QC avec Jean-Baptiste Fillion. D’où naquirent Jean-Baptiste, Françoise et Zacharie qui suivent en génération VII

 

1/3/3/1/1 – Marie-Madeleine Simard, dite Lombret, fille de Joseph Simard (1674-1738), et de Marie Boivin (°1685), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 26 octobre 1703, morte le vendredi 1er novembre 1765, jour de la Toussaint, à l’âge de soixante-deux ans, mariée le mercredi 30 août 1730 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Tanguay, né le mardi 11 mai 1694 à Saint-Michel ((Québec)), QC. D’où naquirent Geneviève, Isabelle, Jos-Marie, Judith et Marie-Madeleine qui suivent en génération VII

 

1/3/3/1/2 – Joseph Simard, dit Lombret, fils de Joseph Simard (1674-1738), et de Marie Boivin (°1685), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)) le dimanche 5 juin 1707.

 

1/3/3/1/3 – Étienne Simard, dit Lombret, fils de Joseph Simard (1674-1738), et de Marie Boivin (°1685), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)) le dimanche 22 décembre 1709.

 

1/3/3/1/4 – Basile Simard, dit Lombret, fils de Joseph Simard (1674-1738), et de Marie Boivin (°1685), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)) le dimanche 5 octobre 1710.

 

1/3/3/1/5 – Rosalie Simard, fille de Joseph Simard (1674-1738), et de Marie Boivin (°1685), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC en 1712, mariée le mardi 20 juillet 1734 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec René Tanguay, né le mardi 1er mai 1708 à St-Vallier (Can), QC, y décédé le vendredi 18 mars 1785, à l’âge de soixante-dix-sept ans. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant

 

1/3/3/1/6 – Thérèse Simard, dite Lombret, fille de Joseph Simard (1674-1738), et de Marie Boivin (°1685), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)) le lundi 17 juillet 1713.

 

1/3/3/1/7 – Augustin Simard, dit Lombret, fils de Joseph Simard (1674-1738), et de Marie Boivin (°1685), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 27 février 1715, baptisé le lendemain en la même localité, marié le vendredi 5 novembre 1745 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Thérèse Gagnon, née le jeudi 23 avril 1722 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, fille de Raphaël Gagnon, et de Marie-Louise Cloutier. D’où naquit Jean qui suit en génération VII

 

1/3/3/1/8 – François-Xavier Simard, dit Lombret, fils de Joseph Simard (1674-1738), et de Marie Boivin (°1685), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)) le lundi 20 juillet 1716.

 

1/3/3/1/9 – Angélique Simard, dite Louis-Guillaume, fille de Joseph Simard (1674-1738), et de Marie Boivin (°1685), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)) le dimanche 19 décembre 1717.

 

1/3/3/1/10 – Noël Simard, dit Lombret, fils de Joseph Simard (1674-1738), et de Marie Boivin (°1685), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)) le mardi 9 mai 1719, marié le vendredi 7 août 1744 à Saint-Vallier (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Geneviève Tanguay, fille de Jean-Baptiste Tanguay (°1694), et de Marie-Madeleine Simard (1703-1765), sa nièce du côté paternel [157]. D’où naquit Anne qui suit en génération VII

 

1/3/3/1/11 – Jean-Baptiste Simard, dit Lombret, fils de Joseph Simard (1674-1738), et de Marie Boivin (°1685), venu au monde et présenté au baptême le jeudi 3 octobre 1720 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé en janvier 1761, enterré le samedi 3 janvier 1761, à l’âge de quarante et un ans, marié le mardi 28 novembre 1747 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Félicité Boyer, née le lundi 26 mai 1727 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Sa postérité n’est pas connue

 

1/3/3/1/12 – Marie-Geneviève Simard, dite Lombret, fille de Joseph Simard (1674-1738), et de Marie Boivin (°1685), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)) le dimanche 15 février 1722, mariée le mercredi 8 octobre 1749 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Louis Paquet, né le lundi 24 août 1716 à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

1/3/3/1/13 – Pierre Simard, dit Lombret, fils de Joseph Simard (1674-1738), et de Marie Boivin (°1685), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)) le dimanche 21 mars 1723.

 

1/3/3/1/14 – Louis Simard, dit Lombret, fils de Joseph Simard (1674-1738), et de Marie Boivin (°1685), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)) le mercredi 4 octobre 1724.

 

1/3/3/1/15 – Bonaventure Simard, dit Lombret, fils de Joseph Simard (1674-1738), et de Marie Boivin (°1685), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)) le vendredi 8 mars 1726, décédé le jour même et inhumé le dimanche 4 août 1726 dans la même localité, dans sa première année.

 

1/3/3/1/16 – Anonyme Simard, dit Lombret, fils de Joseph Simard (1674-1738), et de Gertrude Caron (1681-1701), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)) le jeudi 17 novembre 1701 [158], décédé dans la même localité le jour même, sans voir le jour

 

1/3/3/2/1 – Marie Bouchard [159], fille de François Bouchard (1674-1756), et de Marguerite Simard (°1684), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 17 mars 1700, baptisée le samedi 17 avril 1700 au même lieu, décédée à Île aux Coudres ((Québec)), QC le samedi 20 septembre 1755, à l’âge de cinquante-cinq ans, mariée le jeudi 24 novembre 1718 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [160] avec François-Xavier Tremblay, né le vendredi 11 avril 1698 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le samedi 20 septembre 1755 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, à l’âge de cinquante-sept ans. Leur union dura trente-sept ans. D’où naquirent Geneviève, Marie-Jeanne, François, Louis, François, Etienne et Thérèse qui suivent en génération VII

 

1/3/3/2/2 – Louise Bouchard, fille de François Bouchard (1674-1756), et de Marguerite Simard (°1684), née et baptisée le vendredi 18 novembre 1701 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée et inhumée le vendredi 1er juin 1736 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de trente-cinq ans, mariée le lundi 19 avril 1723 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jacques Bonneau, né le vendredi 8 janvier 1694 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le vendredi 12 janvier 1748 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-quatre ans. Son décès survint après treize ans de mariage. D’où naquirent Marguerite, Appoline et Jacques qui suivent en génération VII. une seconde fois, mariée le mardi 13 juillet 1717 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [161] avec Joseph Amyot-Villeneuve, né le mardi 26 février 1686 à Saint-Augustin-de-Desmaures (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le vendredi 7 août 1722, à l’âge de trente-six ans. Leur union dura cinq ans. D’où naquit Joseph qui suit en génération VII

 

1/3/3/2/3 – Marie-Barbe Bouchard, fille de François Bouchard (1674-1756), et de Marguerite Simard (°1684), née à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 22 avril 1704, mariée le jeudi 5 juin 1732 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Laforest, né le lundi 14 juillet 1710 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le lundi 3 juillet 1758, à l’âge de quarante-huit ans. D’où naquirent Gertrude et Agathe qui suivent en génération VII

 

1/3/3/2/4 – Agnès Bouchard, fille de François Bouchard (1674-1756), et de Marguerite Simard (°1684), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 26 septembre 1709, décédée à Île aux Coudres ((Québec)), QC le mercredi 1er mai 1743, à l’âge de trente-quatre ans, mariée en 1727 [162] [163] avec Joseph Tremblay, né le mercredi 29 août 1696 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Joseph qui suit en génération VII. Agnès s’est mariée une seconde fois le lundi 27 novembre 1741 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Sébastien Hervé, né le mercredi 19 janvier 1695 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le mercredi 7 mars 1759 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de soixante-quatre ans. Son décès survint après deux ans de mariage. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

1/3/3/2/5 – Gertrude Bouchard, fille de François Bouchard (1674-1756), et de Marguerite Simard (°1684), née et baptisée le samedi 4 juillet 1711 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, mariée le mardi 4 novembre 1732 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre-Etienne Pednaud, né vers 1710 dans le département de. D’où naquirent Marie-Gertrude, Luce, Michel-Etienne et Catherine qui suivent en génération VII

 

1/3/3/2/6 – Joseph-François Bouchard, fils de François Bouchard (1674-1756), et de Marguerite Simard (°1684), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 18 mars 1713, décédé à Île aux Coudres ((Québec)), QC, marié le mardi 3 novembre 1750 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Geneviève Tremblay, née en avril 1732. Il ne semble pas avoir eu d’enfant. Joseph-François s’est marié une deuxième fois le lundi 6 février 1775 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Cécile-Elisabeth Desgagné, née le vendredi 12 janvier 1731. On ne lui connaît pas de descendance. Joseph-François s’est marié en troisièmes et dernières noces le mardi 17 novembre 1739 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Dorothée Savard, née le mercredi 1er juin 1718 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Marie-Josephte, Claude, Madeleine, Geneviève et Marie-Thècle qui suivent en génération VII

 

1/3/3/2/7 – Josephte Bouchard, fille de François Bouchard (1674-1756), et de Marguerite Simard (°1684), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 18 mars 1713, mariée le mercredi 21 novembre 1731 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Savard, né vers 1712 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le lundi 24 juillet 1780 à Île aux Coudres ((Québec)), QC. D’où naquirent François-Louis, Pierre, Jean-Louis, Mathieu, Angélique et Louise qui suivent en génération VII

 

1/3/3/2/8 – Catherine Bouchard, fille de François Bouchard (1674-1756), et de Marguerite Simard (°1684), née en 1715 [164], mariée le mardi 28 avril 1739 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC [165] avec André Tremblay, né le dimanche 23 avril 1719 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Marie-Anne, Félicité, Anne-Louise, André et Marie-Françoise qui suivent en génération VII

 

1/3/3/2/9 – Jean-François Bouchard, fils de François Bouchard (1674-1756), et de Marguerite Simard (°1684).

 

1/3/3/2/10 – Etienne Bouchard, fils de François Bouchard (1674-1756), et de Marguerite Simard (°1684), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 20 janvier 1717, reçu au baptême le vendredi 12 février 1717 au même endroit, décédé à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 24 novembre 1780, inhumé le lendemain en la même localité, à l’âge de soixante-trois ans, marié le mardi 28 novembre 1747 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Geneviève Gagné, née le jeudi 15 août 1726, jour de l’Assomption à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le mardi 27 novembre 1798 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-douze ans. Son décès survint après trente-trois ans de mariage. D’où naquirent Etienne et Augustin qui suivent en génération VII

 

1/3/3/2/11 – Jean-Baptiste Bouchard, fils de François Bouchard (1674-1756), et de Marguerite Simard (°1684), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 21 décembre 1718, porté sur les fonts baptismaux le dimanche 25 décembre 1718, jour de Noël au même lieu, mort à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 17 février 1791, inhumé le lundi 21 mars 1791 au même endroit, à l’âge de soixante-treize ans, marié le lundi 3 février 1749 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC [166] avec Marie-Charlotte Tremblay, née le mercredi 19 décembre 1731 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le lundi 9 juillet 1804 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-treize ans. Son décès survint après quarante-deux ans de mariage. D’où naquirent Geneviève et Jean-Baptiste qui suivent en génération VII

 

1/3/3/2/12 – Charlotte Bouchard, fille de François Bouchard (1674-1756), et de Marguerite Simard (°1684), née à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 20 janvier 1722, mariée le lundi 7 février 1746 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François Perron, né le lundi 1er septembre 1704 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé en décembre 1755 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de cinquante et un ans. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant

 

1/3/3/2/13 – Marie-Geneviève Bouchard, fille de François Bouchard (1674-1756), et de Marguerite Simard (°1684), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 21 mars 1724, décédée dans la même localité le mardi 7 février 1758, à l’âge de trente-quatre ans, mariée le mardi 28 novembre 1747 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Etienne Gagnon, né le dimanche 20 décembre 1722 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le jeudi 23 décembre 1784, à l’âge de soixante-deux ans [167]. Son décès survint après onze ans de mariage. D’où naquirent Etienne-Henri, Marc, Marie-Luce et Geneviève qui suivent en génération VII

 

1/3/3/3/1 – Marie Simard, fille de Pierre Simard (1663-1724), et de Claire Dodier (1675-1721), née en décembre 1695, reçue au baptême le samedi 31 décembre 1695, jour de la Saint-Sylvestre, mariée le lundi 22 janvier 1720 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Charles Michel. Sa postérité n’est pas connue

 

1/3/3/3/2 – Madeleine Simard, fille de Pierre Simard (1663-1724), et de Claire Dodier (1675-1721), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 23 décembre 1697, mariée le vendredi 4 juillet 1721 à Aston Junction ((Québec)) avec Jean Boivin, né le vendredi 27 décembre 1686 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé en mars 1725, à l’âge de trente-neuf ans. Elle n’eut point de postérité. Après environ sept ans de veuvage, une seconde fois, mariée le lundi 21 avril 1732 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Louis Audet-Lapointe, né le vendredi 7 août 1711 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC. On ne lui connaît pas de postérité

 

1/3/3/3/3 – Etienne Simard, fils de Pierre Simard (1663-1724), et de Claire Dodier (1675-1721), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 16 novembre 1701, baptisé le lendemain au même lieu, marié le lundi 1er juillet 1726 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Geneviève Meunier. On ne connaît aucun enfant de ce couple. Etienne s’est marié une seconde fois le lundi 28 août 1730 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Geneviève Blouin, née le samedi 28 février 1711 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, fille de Jacques Blouin (°1676), et de Geneviève Racine (°1688), sa cousine au IIIe degré du côté paternel [168]. Il n’eut point de postérité

 

1/3/3/3/4 – Reine Simard, fille de Pierre Simard (1663-1724), et de Claire Dodier (1675-1721), née et reçue au baptême le jeudi 29 juillet 1706 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC [169], morte à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 2 décembre 1787, à l’âge de quatre-vingt-un ans, mariée le mardi 21 août 1725 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Augustin Boivin, né le mardi 2 mai 1690 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le lundi 14 octobre 1771 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-un ans. Leur union dura quarante-six ans. D’où naquirent Ignace, Augustin, Jean-Baptiste, Marie-Reine, Louis-Marc, Antoine, Félicité, Louis-Théodore et Elisabeth qui suivent en génération VII

 

1/3/3/3/5 – Catherine Simard, fille de Pierre Simard (1663-1724), et de Claire Dodier (1675-1721), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 16 janvier 1707, mariée le lundi 3 février 1727 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Gabriel Rhéaume, né le samedi 27 janvier 1703 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le mardi 30 juin 1733, à l’âge de trente ans, fils de René Rhéaume (°1673), et de Marie Guyon (°1662), son cousin au IIIe degré du côté paternel [170]. D’où naquit Etienne qui suit en génération VII

 

1/3/3/3/6 – Pierre Simard, fils de Pierre Simard (1663-1724), et de Claire Dodier (1675-1721), venu au monde vers 1720, marié le jeudi 13 août 1744 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Ursule Duchesne, née le mercredi 27 mars 1726 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Louis qui suit en génération VII

 

1/3/3/4/1 – Ange Simard, fils de Noël Simard (1664-1726), et d’Anne Dodier (>1666-1728), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 28 juillet 1692, marié le mercredi 26 août 1716 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Thérèse Letarte, née le jeudi 19 février 1699 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), décédée le mardi 27 mars 1731 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), à l’âge de trente-deux ans. D’où naquirent Marie-Marthe, Geneviève, Ange, Marie-Anne et Thérèse qui suivent en génération VII

 

1/3/3/4/2 – René-Noël Simard, fils de Noël Simard (1664-1726), et d’Anne Dodier (>1666-1728), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 6 novembre 1695, décédé dans la même localité le mardi 7 février 1758, à l’âge de soixante-trois ans, marié le jeudi 20 août 1739 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marguerite Cauchon, née le vendredi 18 juillet 1710 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le vendredi 3 avril 1750 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quarante ans. Leur union dura onze ans. D’où naquirent Marguerite-Apolline, Jean-Noël, Marie-Dorothée et Agathe qui suivent en génération VII. Après environ un an de veuvage, une deuxième fois, marié le jeudi 20 mai 1751 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Véronique Thibault, née le mardi 23 septembre 1710 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Pas de postérité connue. René-Noël s’est marié en troisièmes et dernières noces le mercredi 1er juillet 1716 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Catherine Fortin, née le dimanche 13 avril 1698 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le samedi 11 avril 1739, à l’âge de quarante et un ans. Leur union dura vingt-trois ans. D’où naquirent Charlotte, Jean-Baptiste, Jacques, Cécile, Marguerite et Jean-Baptiste qui suivent en génération VII

 

1/3/3/4/3 – Anne Simard, fille de Noël Simard (1664-1726), et d’Anne Dodier (>1666-1728), née vers 1701, mariée le samedi 1er mai 1723 à Aston Junction ((Québec)) avec Jean-Baptiste Martel, né le mardi 13 novembre 1685 à Neuville (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Marguerite, Joseph, Isidore et Jean qui suivent en génération VII

 

1/3/3/4/4 – Pierre Simard, fils de Noël Simard (1664-1726), et d’Anne Dodier (>1666-1728), né à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 7 mars 1705, porté sur les fonts baptismaux à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 10 mars 1705 [171], décédé le jour même et inhumé le vendredi 18 février 1785 dans la même localité, à l’âge de quatre-vingts ans, marié le mercredi 1er juillet 1750 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Josephte Gagné. D’où naquirent Basile, Judith et Félicité qui suivent en génération VII. Pierre s’est marié une seconde fois le lundi 5 juin 1730 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Françoise Meunier. D’où naquirent François, Julie et Sylvie qui suivent en génération VII

 

1/3/3/4/5 – Augustin Simard, fils de Noël Simard (1664-1726), et d’Anne Dodier (>1666-1728), marié le mercredi 20 avril 1729 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Angélique Barthélémy. D’où naquit Catherine qui suit en génération VII

 

1/3/3/4/6 – Prisque Simard, fils de Noël Simard (1664-1726), et d’Anne Dodier (>1666-1728), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 1er juin 1709, tenu sur les fonts baptismaux à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 11 juin 1709 [172], décédé à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 3 mai 1774, enterré le lendemain au même endroit, à l’âge de soixante-cinq ans, marié le lundi 2 mai 1735 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Angélique Gagnon, née le dimanche 2 octobre 1718, lendemain de la Saint-Rémy à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le vendredi 12 avril 1776 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-huit ans. Son décès survint après trente-neuf ans de mariage. D’où naquirent Madeleine-Rose, Louis-Prisque, Angélique, Jean-François, Emérentienne et François qui suivent en génération VII

 

1/3/3/4/7 – Etienne Simard, fils de Noël Simard (1664-1726), et d’Anne Dodier (>1666-1728), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 1er mars 1716, marié le mercredi 6 novembre 1737 avec Marie-Josephte Poulin, née à St-Joachim (Can), QC. D’où naquirent Marie-Anne et Victoire qui suivent en génération VII

 

1/3/3/4/8 – Charles Simard, fils de Noël Simard (1664-1726), et d’Anne Dodier (>1666-1728), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 4 mars 1717, marié en 1783 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Madeleine Bodard. Il ne semble pas avoir eu de postérité. Charles s’est marié une seconde fois le dimanche 12 janvier 1738 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir fait rédiger un contrat, le dimanche 12 janvier 1738, à Jacob avec Marie-Charlotte Gagnon, née en 1714 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée le vendredi 1er décembre 1780, à l’âge de soixante-six ans. D’où naquirent Etienne, Marguerite-Euphrosine, Honoré et Jean-Charles qui suivent en génération VII

 

1/3/3/5/1 – Pierre Tremblay, fils de Pierre II Tremblay (1660-1736), et de Marie-Madeleine Simard (1667-1684), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 14 août 1684, veille de l’Assomption, baptisé à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 25 août 1684 [173] [174]

 

1/3/3/6/1 – Louise Simard, fille d’Etienne Simard (1669-1750), et de Rosalie Bouchard (1676-1733), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 24 octobre 1696, portée sur les fonts baptismaux à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lendemain, décédée et inhumée le vendredi 27 janvier 1764 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-huit ans, mariée le mardi 18 janvier 1724 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [175] avec Nicolas Tremblay, né le jeudi 22 janvier 1699 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le vendredi 16 août 1748, lendemain de l’Assomption aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quarante-neuf ans, fils de Pierre II Tremblay (1660-1736). Leur union dura vingt-quatre ans. D’où naquirent Basile, Charles, Vincent, Nicolas et Louis-Marie qui suivent en génération VII

 

1/3/3/6/2 – Etienne Simard, fils d’Etienne Simard (1669-1750), et de Rosalie Bouchard (1676-1733), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 11 novembre 1700, jour de la Saint-Martin d’hiver, baptisé le dimanche 14 novembre 1700 au même endroit, décédé le dimanche 25 novembre 1759et inhumé le mercredi 28 novembre 1759 dans la même localité, à l’âge de cinquante-neuf ans, marié le mercredi 18 avril 1725 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Geneviève Tremblay, née en février 1693 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée en mars 1726, à l’âge de trente-trois ans, fille de Pierre II Tremblay (1660-1736). Leur union dura un an. Sa postérité n’est pas connue. Après environ sept ans de veuvage, une seconde fois, marié le lundi 23 novembre 1733 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Barbe Dufour, née vers 1711, décédée le samedi 19 octobre 1799 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Son décès survint après vingt-six ans de mariage. D’où naquirent Joseph-Marie, Cécile, Charles-René, Suzanne, Véronique et Pierre-Michel qui suivent en génération VII

 

1/3/3/6/3 – Marie-Madeleine Simard, fille d’Etienne Simard (1669-1750), et de Rosalie Bouchard (1676-1733), née et baptisée le mercredi 6 décembre 1702 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, mariée le lundi 8 novembre 1723 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Antoine Perron, né le dimanche 10 octobre 1700 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Marie-Madeleine et Amable qui suivent en génération VII

 

1/3/3/6/4 – Agathe Simard, fille d’Etienne Simard (1669-1750), et de Rosalie Bouchard (1676-1733), née et présentée au baptême le dimanche 4 janvier 1705 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée dans la même localité le dimanche 25 janvier 1761, à l’âge de cinquante-six ans, mariée le lundi 24 avril 1724 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean Perron, né en 1697, décédé en 1761, à l’âge de soixante-quatre ans. Leur union dura trente-sept ans. D’où naquirent Félicité et Agathe qui suivent en génération VII

 

1/3/3/6/5 – Geneviève Simard, fille d’Etienne Simard (1669-1750), et de Rosalie Bouchard (1676-1733), née à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 27 août 1707.

 

1/3/3/6/6 – Marguerite Simard, fille d’Etienne Simard (1669-1750), et de Rosalie Bouchard (1676-1733), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 23 août 1709, portée sur les fonts baptismaux le lendemain au même lieu, mariée le jeudi 7 janvier 1734 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jacques Perron, né le jeudi 1er août 1709 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Louis qui suit en génération VII

 

1/3/3/6/7 – Joseph-Noël Simard, fils d’Etienne Simard (1669-1750), et de Rosalie Bouchard (1676-1733), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 2 octobre 1713, lendemain de la Saint-Rémy, porté au baptême le samedi 7 octobre 1713 au même lieu, décédé à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 9 mai 1776, enterré le lundi 13 mai 1776 au même lieu, à l’âge de soixante-trois ans, marié le mardi 12 février 1743 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC [176] avec Geneviève Tremblay, née le dimanche 5 mai 1720 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le samedi 9 octobre 1779 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-neuf ans. Son décès survint après trente-trois ans de mariage. D’où naquirent Geneviève, Dominique, Sébastien et Marie-Madeleine qui suivent en génération VII

 

1/3/3/6/8 – Ursule Simard, fille d’Etienne Simard (1669-1750), et de Rosalie Bouchard (1676-1733), née et portée sur les fonts baptismaux le jeudi 7 janvier 1717 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, mariée le lundi 16 novembre 1739 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC [177] avec Louis-André Tremblay, né le lundi 16 août 1717, lendemain de l’Assomption à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Elle n’eut point de postérité

 

1/3/3/6/9 – Louis Simard, fils d’Etienne Simard (1669-1750), et de Rosalie Bouchard (1676-1733), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 14 septembre 1721, baptisé le dimanche 21 septembre 1721 au même lieu, marié le lundi 23 novembre 1744 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC [178] avec Madeleine-Rose Tremblay, née le samedi 28 janvier 1730 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Marie-Madeleine et Charlotte qui suivent en génération VII

 

1/3/3/7/1 – Jean Allaire, fils de Jean Allaire (1664-1705), et de Françoise Simard (1671-1714), né en 1689 [179], décédé à St-Joachim (Can), QC le mercredi 5 février 1744, à l’âge de cinquante-cinq ans, marié le mercredi 26 février 1710 à St-Joachim (Can), QC [180] avec Marie-Anne Mercier, née en 1692, décédée en 1760, à l’âge de soixante-huit ans. Son décès survint après trente-quatre ans de mariage. D’où naquit Catherine qui suit en génération VII

 

1/3/3/7/2 – François Allaire, fils de Jean Allaire (1664-1705), et de Françoise Simard (1671-1714), marié le vendredi 17 octobre 1721 avec Marie-Anne Poulin [181]. Pas de postérité pour ce couple

 

1/3/3/7/3 – Joseph Allaire, fils de Jean Allaire (1664-1705), et de Françoise Simard (1671-1714), né en 1695, marié le lundi 22 mai 1719 à Montréal (Montréal (Québec)), QC avec Marie-Josephte Descary. Sans postérité connue

 

1/3/3/7/4 – Louis Allaire, fils de Jean Allaire (1664-1705), et de Françoise Simard (1671-1714), marié le mercredi 25 juin 1732, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [182], après avoir fait rédiger un contrat, le mercredi 25 juin 1732, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste, à Fortier avec Marie-Angélique Asselin, née le mercredi 30 mai 1714 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Marie qui suit en génération VII. Louis s’est marié une deuxième fois le mardi 14 novembre 1730 à St-Joachim (Can), QC [183], après avoir conclu un contrat, le samedi 4 novembre 1730, à Dubreuil avec Geneviève-Marie Racine, née en 1706, décédée le lundi 3 septembre 1731 à St-Joachim (Can), QC, à l’âge de vingt-cinq ans, fille de Pierre Racine (1672-1731), et de Catherine Cauchon (°1675), sa cousine au IIIe degré du côté maternel [184]. On ne lui connaît pas de descendance. en troisièmes et dernières noces, mariée le mardi 24 août 1688 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [185], après avoir passé un contrat, le mercredi 28 avril 1688 avec Jean Allaire, né le samedi 26 avril 1664 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le vendredi 6 mars 1705 à St-Joachim (Can), QC, à l’âge de quarante et un ans. Leur union dura dix-sept ans. D’où naquirent Jean, François, Joseph et Louis qui suivent en génération VI

 

1/3/3/8/1 – Madeleine Simard, fille d’Augustin Simard (1676-1735), et de Marguerite Paré (°~1690), mariée le lundi 20 novembre 1730 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Etienne Lessard, né le jeudi 22 avril 1706 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Marie-Josephte qui suit en génération VII

 

1/3/3/8/2 – Augustin Simard, fils d’Augustin Simard (1676-1735), et de Marguerite Paré (°~1690), marié le lundi 31 janvier 1746 à St-Joachim (Can), QC avec Geneviève Veau-Sylvain, fille de Sylvain-Pierre Veau, et de Catherine Racine, sa cousine au IIIe degré du côté paternel [186]. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

1/3/3/8/3 – Marie-Josephte Simard, fille d’Augustin Simard (1676-1735), et de Marguerite Paré (°~1690), mariée le lundi 15 novembre 1751 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Etienne Veau-Sylvain, fils de Sylvain-Pierre Veau, et de Catherine Racine, son cousin au IIIe degré du côté paternel [187]. Sa postérité n’est pas connue

 

1/3/3/9/1 – François Simard, fils de François Simard (1678-1732), et d’Ursule Paré (~1692-1759), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 15 décembre 1714 [188], décédé dans la même localité le dimanche 8 avril 1792, à l’âge de soixante-dix-huit ans, marié le lundi 10 janvier 1735 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Josephe Tremblay, née le mercredi 2 juin 1717 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée le jeudi 24 novembre 1735, à l’âge de dix-huit ans. D’où naquit François qui suit en génération VII. Après environ quatre ans de veuvage, une deuxième fois, marié le lundi 23 novembre 1739 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Catherine Bissonnette, née le lundi 6 avril 1722 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Louis-François-E, Elzéar, Ursule-Constance et Catherine-Félicité qui suivent en génération VII. François s’est marié en troisièmes et dernières noces le lundi 10 juillet 1752 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marguerite Gagné, née le jeudi 9 novembre 1730 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée le samedi 2 janvier 1808, à l’âge de soixante-dix-huit ans. Son décès survint après quarante ans de mariage. D’où naquit Joseph qui suit en génération VII

 

1/3/3/9/2 – Joseph Simard, fils de François Simard (1678-1732), et d’Ursule Paré (~1692-1759), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 9 juillet 1717, baptisé le surlendemain en la même localité, marié le jeudi 3 novembre 1763 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Victoire Lavoie, née le mardi 25 mars 1732 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédée le dimanche 16 juin 1805, à l’âge de soixante-treize ans. D’où naquirent Louis, Constance et Jean qui suivent en génération VII. une seconde fois, marié le mardi 16 janvier 1742 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Cécile Tremblay, née le mercredi 23 avril 1721 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Louis-Henri-Etienne, Ursule-Sophie, Cécile, Godfroy, Luce et Joseph qui suivent en génération VII

 

1/3/3/9/3 – Ursule Simard, fille de François Simard (1678-1732), et d’Ursule Paré (~1692-1759), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 22 novembre 1719 [189], décédée à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 12 mars 1801, inhumée le lundi 16 mars 1801 au même lieu, à l’âge de quatre-vingt-deux ans, mariée le mardi 11 mai 1734 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [190] avec Louis Tremblay, né le samedi 10 juin 1702 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le vendredi 5 décembre 1755, à l’âge de cinquante-trois ans. Leur union dura vingt et un ans. D’où naquirent Jean-Baptiste et Thérèse qui suivent en génération VII

 

1/3/3/9/4 – Dorothée Simard, fille de François Simard (1678-1732), et d’Ursule Paré (~1692-1759), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 22 septembre 1721 [191], décédée le lendemain et inhumée le samedi 27 février 1762 dans la même localité, à l’âge de quarante et un ans, mariée le jeudi 9 novembre 1747 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Léonard-Joseph Borel-Clermont. Sa postérité n’est pas connue

 

1/3/3/9/5 – Geneviève Simard, fille de François Simard (1678-1732), et d’Ursule Paré (~1692-1759), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 2 mars 1728, mariée le lundi 14 février 1746 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Antoine Gauthier, né le mercredi 20 mars 1726 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le vendredi 8 mars 1799, à l’âge de soixante-treize ans. D’où naquirent Suzanne-Ursule, Louis-Antoine, Madeleine et Augustin qui suivent en génération VII

 

1/3/3/9/6 – Félicité Simard, fille de François Simard (1678-1732), et d’Ursule Paré (~1692-1759).

 

1/3/3/10/1 – François Caron, fils de Jean Caron, et de Rosalie Simard (1680-1714), marié le mardi 3 février 1728 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Josephte Barrette, fille de François Barrette (1676-1717), et de Geneviève Cloutier (1683-1740). Pas de postérité connue. François s’est marié une seconde fois le mardi 28 novembre 1747 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Gertrude Delage. D’où naquirent Geneviève, Gertrude et Jéróme qui suivent en génération VII

 

1/3/3/10/2 – Geneviève Caron, fille de Jean Caron, et de Rosalie Simard (1680-1714), mariée le mardi 30 septembre 1727, lendemain de la Saint-Michel à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Etienne Morel. D’où naquit Etienne qui suit en génération VII

 

1/3/3/10/3 – Marguerite Caron, fille de Jean Caron, et de Rosalie Simard (1680-1714), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 14 septembre 1704, baptisée le lendemain au même endroit, morte à St-Joachim (Can), QC le lundi 16 décembre 1748, inhumée le lendemain en la même localité, à l’âge de quarante-quatre ans, mariée le lundi 7 novembre 1746 à St-Joachim (Can), QC avec Charles-Gabriel Quéret, né le vendredi 6 septembre 1715 à Charlesbourg (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Pas de postérité connue. Marguerite s’est mariée une seconde fois le lundi 24 janvier 1724 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Ignace Poulin. Elle n’eut point de postérité

 

1/3/3/11/1 – Marie-Madeleine Simard, fille de Paul Simard (1681-1733), et de Geneviève Gagnon (°1693), née à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 15 février 1718, mariée le mercredi 25 juillet 1736 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François Lavoie, né le vendredi 5 avril 1709 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le vendredi 25 février 1785, à l’âge de soixante-seize ans. D’où naquirent Marie-Madeleine et Appoline qui suivent en génération VII

 

1/3/3/11/2 – Jean Simard, fils de Paul Simard (1681-1733), et de Geneviève Gagnon (°1693), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 23 février 1720, reçu au baptême le lendemain en la même localité, mort à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 14 avril 1789, inhumé le mercredi 13 mai 1789 au même lieu, à l’âge de soixante-neuf ans, marié le vendredi 13 novembre 1744 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Elisabeth Rousset, née le vendredi 15 novembre 1715 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Sa postérité n’est pas connue

 

1/3/3/11/3 – Paul Simard, fils de Paul Simard (1681-1733), et de Geneviève Gagnon (°1693), venu au monde à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 15 septembre 1721, marié le mardi 6 novembre 1742 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Louise Gagné, née vers 1720. D’où naquirent François, François-Xavier, Marie-Josephte, Julie, Isaac et Pélagie qui suivent en génération VII

 

1/3/3/11/4 – Marie-Louise Simard, fille de Paul Simard (1681-1733), et de Geneviève Gagnon (°1693), née à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 31 août 1726, baptisée à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 2 septembre 1726, décédée le vendredi 13 février 1784et inhumée le lundi 16 février 1784 dans la même localité, à l’âge de cinquante-huit ans, mariée le lundi 19 novembre 1753 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Michel Lavoie, né le mardi 14 août 1725, veille de l’Assomption à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le mercredi 23 janvier 1788 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-trois ans. Son décès survint après trente et un ans de mariage. D’où naquit Mathurin qui suit en génération VII

 

1/3/3/12/1 – Jean Simard, fils de Jean Simard (°1686), et de Geneviève Gravel, né et reçu au baptême le dimanche 15 décembre 1715 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, marié le lundi 25 février 1737 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Angélique Mercier, née le mercredi 17 janvier 1714 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Il ne semble pas avoir eu d’enfant

 

1/3/3/13/1 – Félicité Bouchard, fille d’Antoine Bouchard (1682-1759), et de Marie-Madeleine Simard (1689-1769), née et reçue au baptême le dimanche 29 novembre 1705 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [192], décédée le lendemain et inhumée le samedi 17 décembre 1757 dans la même localité, à l’âge de cinquante-deux ans, mariée le lundi 10 janvier 1729 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [193] avec Pierre Perron, né le lundi 9 août 1706 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Antoine, Alexis, Joseph, Emérentienne, Félicité, Jean-Baptiste et Pierre qui suivent en génération VII

 

1/3/3/13/2 – Jean-Baptiste Bouchard, fils d’Antoine Bouchard (1682-1759), et de Marie-Madeleine Simard (1689-1769), né et baptisé le lundi 13 juin 1707 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, mort à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 12 novembre 1765, lendemain de la Saint-Martin d’hiver, enterré le lendemain au même lieu, à l’âge de cinquante-huit ans, marié le mercredi 28 juillet 1734 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Catherine Tremblay, née le mardi 28 septembre 1717, veille de la Saint-Michel à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent François-Xavier, Pierre, Elisabeth, Émérance, Amédée-Constantin, Antoine, Alexis et Victor qui suivent en génération VII

 

1/3/3/13/3 – Antoine Bouchard, fils d’Antoine Bouchard (1682-1759), et de Marie-Madeleine Simard (1689-1769), né et baptisé le dimanche 22 février 1711 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le lundi 1er juillet 1776, enterré le surlendemain, à l’âge de soixante-cinq ans, marié le jeudi 20 novembre 1738 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jeanne Gagnon, née le lundi 2 mai 1712 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le mardi 10 décembre 1776, à l’âge de soixante-quatre ans. Leur union dura trente-huit ans. D’où naquirent Pierre, Antoine, Emérentienne, Louis, François-Bernard, Godfroy, Geneviève et Thérèse qui suivent en génération VII

 

1/3/3/13/4 – Marie-Madeleine Bouchard, fille d’Antoine Bouchard (1682-1759), et de Marie-Madeleine Simard (1689-1769), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 14 novembre 1714, mariée le mardi 8 janvier 1737 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC [194] avec Pierre-Jacques Allard, né le jeudi 4 avril 1715 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé en août 1777, à l’âge de soixante-deux ans. D’où naquirent Jean-François, Abraham et Louis-Constantin qui suivent en génération VII

 

1/3/3/13/5 – Joseph Bouchard, fils d’Antoine Bouchard (1682-1759), et de Marie-Madeleine Simard (1689-1769), né à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 7 janvier 1718, baptisé à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 2 février 1718, décédé le surlendemain et inhumé le dimanche 4 septembre 1803 dans la même localité, à l’âge de quatre-vingt-cinq ans, marié le lundi 14 novembre 1746 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Françoise Fortin, née le mercredi 27 novembre 1737 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le jeudi 13 mars 1783 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de quarante-six ans. Leur union dura trente-sept ans. D’où naquirent Emérentienne, Antoine, Josephte, Jean-Noël, Joseph, Madeleine, Marie-Procule, François, René et Ignace qui suivent en génération VII

 

1/3/3/13/6 – Marguerite Bouchard, fille d’Antoine Bouchard (1682-1759), et de Marie-Madeleine Simard (1689-1769), née à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 16 mars 1720, mariée le mardi 6 novembre 1742 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC [195] avec Joseph Tremblay, né le mardi 13 août 1720 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le vendredi 17 novembre 1758 à Île aux Coudres ((Québec)), QC, à l’âge de trente-huit ans. D’où naquirent Judith, Marie-Josephte et Marie-Elisabeth qui suivent en génération VII

 

1/3/3/13/7 – Jacques Bouchard, fils d’Antoine Bouchard (1682-1759), et de Marie-Madeleine Simard (1689-1769), né vers 1721, marié le lundi 13 novembre 1741 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Françoise Rousset. D’où naquirent Madeleine, Angélique, Émérence, Jacques et Marie-Augustine qui suivent en génération VII

 

1/3/3/13/8 – Félicité Bouchard, fille d’Antoine Bouchard (1682-1759), et de Marie-Madeleine Simard (1689-1769).

 

1/3/3/13/9 – Michel Bouchard, fils d’Antoine Bouchard (1682-1759), et de Marie-Madeleine Simard (1689-1769), né à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 11 août 1725, marié le dimanche 15 novembre 1750 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Louise Tremblay, née le samedi 5 mars 1729 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Rose, Dorothée, Madeleine, Marguerite, Pierre, Rosalie et Jacques qui suivent en génération VII

 

1/3/3/13/10 – Louis Bouchard, fils d’Antoine Bouchard (1682-1759), et de Marie-Madeleine Simard (1689-1769), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 17 mai 1729, décédé à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 16 novembre 1780, à l’âge de cinquante et un ans, marié le lundi 14 novembre 1757 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Françoise Dufour, née le dimanche 27 décembre 1739 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Jean-Baptiste, François-Louis, Joseph-Marie, Abraham, François, Madeleine, Marie-Judith et Siméon qui suivent en génération VII

 

1/3/3/14/1 – Marie-Madeleine Guay, fille de Noël Guay (1688-1748), et de Catherine Simard (1692-1748), venue au monde à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 10 avril 1718, mariée le lundi 26 janvier 1733 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jacques Lavoie, né le vendredi 20 mai 1707 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le mercredi 13 septembre 1758, à l’âge de cinquante et un ans. D’où naquirent Joseph, Marie-Félicité et Antoine qui suivent en génération VII

 

1/3/3/14/2 – Noël Guay, fils de Noël Guay (1688-1748), et de Catherine Simard (1692-1748), né à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 7 septembre 1719, veille de la fête de la Nativité de la Sainte-Vierge, mort aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 17 juin 1759, à l’âge de quarante ans, marié le mardi 16 janvier 1742 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Josephte Tremblay, née en 1723 [196]. D’où naquirent Michel, Dorothée, Julie, Geneviève et Thérèse qui suivent en génération VII

 

1/3/3/14/3 – Joseph Guay, fils de Noël Guay (1688-1748), et de Catherine Simard (1692-1748), mis au monde et présenté au baptême le vendredi 24 avril 1722 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le surlendemain et inhumé le mercredi 22 mai 1776 dans la même localité, à l’âge de cinquante-quatre ans, marié le mercredi 4 novembre 1744 aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC [197] avec Marie-Procule Tremblay, née le lundi 4 novembre 1726 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée en 1776, à l’âge de cinquante ans. Leur union dura trente-deux ans. D’où naquirent Sauveur, Procule, Joseph, François-Sauveur, Thérèse, Quirille et Agnès qui suivent en génération VII

 

1/3/3/14/4 – Catherine Guay, fille de Noël Guay (1688-1748), et de Catherine Simard (1692-1748), née et baptisée le samedi 26 février 1724 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [198], décédée à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 11 février 1783, inhumée le lendemain au même lieu, à l’âge de cinquante-neuf ans, mariée le dimanche 24 novembre 1737 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC [199] avec Jean-Baptiste Tremblay, né le dimanche 23 décembre 1714 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le samedi 24 octobre 1789 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-quinze ans. Son décès survint après quarante-six ans de mariage. D’où naquirent Angélique et Julie qui suivent en génération VII

 

1/3/4/1/1 – Marie-Thérèse Lessard, fille de Joseph Lessard, et de Marguerite Racine, mariée le dimanche 30 mai 1728 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Chabot. Sans descendance connue

 

1/3/4/3/1 – Etienne Veau-Sylvain, fils de Sylvain-Pierre Veau, et de Catherine Racine, marié le lundi 15 novembre 1751 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Josephte Simard, fille d’Augustin Simard (1676-1735), et de Marguerite Paré (°~1690), sa cousine au IIIe degré du côté maternel [200]. Sans descendance connue

 

1/3/4/3/2 – Geneviève Veau-Sylvain, fille de Sylvain-Pierre Veau, et de Catherine Racine, mariée le lundi 31 janvier 1746 à St-Joachim (Can), QC avec Augustin Simard, fils d’Augustin Simard (1676-1735), et de Marguerite Paré (°~1690), son cousin au IIIe degré du côté maternel [201]. On ne lui connaît pas de descendance

 

1/3/4/6/1 – Ignace Racine, fils de Joseph Racine (°1688), et de Marie Plante, marié le lundi 11 janvier 1773 à St-Joachim (Can), QC avec Victoire Simard, fille d’Etienne Simard (°1716), et de Marie-Josephte Poulin. Pas de postérité pour ce couple

 

1/3/4/6/2 – François Racine, fils de Joseph Racine (°1688), et de Madeleine Paré, marié le mercredi 26 septembre 1736 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Anne Gagnon. Il ne semble pas avoir eu de postérité

 

1/3/5/1/1 – Bonaventure Gagnon, fils de François Gagnon (°~1675), et de Marguerite Bélanger (°~1680), marié le lundi 13 avril 1739 à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Françoise Demers, née le mercredi 24 septembre 1710 à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. Il ne semble pas avoir eu de postérité

 

1/3/5/1/2 – François Gagnon, fils de François Gagnon (°~1675), et de Marguerite Bélanger (°~1680), marié le lundi 19 novembre 1731 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Reine-Marie Mercier. Descendance non connue. François s’est marié une seconde fois le mercredi 25 juin 1727, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Geneviève Poulin. D’où naquit Marie-Josephte qui suit en génération VII

 

1/3/5/1/3 – Joseph Gagnon, fils de François Gagnon (°~1675), et de Marguerite Bélanger (°~1680), marié le vendredi 6 février 1733 à St-Joachim (Can), QC avec Marguerite Poulin, fille de Julien Poulin, et de Jeanne Racine, sa cousine au IIIe degré du côté paternel [202]. Il ne semble pas avoir eu d’enfant

 

1/3/5/1/4 – Marguerite Gagnon, fille de François Gagnon (°~1675), et de Marguerite Bélanger (°~1680), née vers 1701, mariée le lundi 11 février 1726 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Michel Demers, né le jeudi 10 mars 1701 à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, y décédé le mardi 16 décembre 1749, à l’âge de quarante-huit ans. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant. Après environ trois ans de veuvage, une seconde fois, mariée le lundi 4 septembre 1752 à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Joseph Bergeron, né le samedi 12 janvier 1726 à Saint-Antoine-de-Tilly (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. Sans descendance connue

 

1/3/5/5/1 – Pierre Gagnon, fils de Prisque Gagnon, et de Catherine Guyon, marié en 1753 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)) [203] avec Angélique Gravelle. D’où naquit Joseph qui suit en génération VII

 

1/3/7/3/1 – Marie-Françoise-Dorothée Paré, fille de Timothée Paré (1700-1755), et de Geneviève Barrette (°1705), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 24 août 1734, décédée aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 29 septembre 1807, à l’âge de soixante-treize ans, mariée le lundi 24 août 1767 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Charles Savard, né le dimanche 4 septembre 1729 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Charlotte, François, Joseph et Pierre qui suivent en génération VII, alliée avec un homme dont on ignore le nom. D’où naquit Nicolas qui suit en génération VII

 

1/3/7/5/1 – Pierre Dodier, fils d’Ange Dodier, et de Marguerite Paré, marié le dimanche 15 janvier 1730 à St-Vallier (Can), QC avec Marie-Thérèse Lebrun. Sans postérité connue

 

1/3/8/1/1 – Catherine Racine, fille de Claude Racine-Desnoyers (1684-1749), et de Geneviève Gagnon (°1692), mariée le lundi 17 juillet 1747 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Huot. D’où naquit Geneviève qui suit en génération VII

 

1/3/8/1/2 – Marie-Josephte Racine, fille de Claude Racine-Desnoyers (1684-1749), et de Geneviève Gagnon (°1692), mariée le samedi 17 février 1753 avec Etienne Morel, fils d’Etienne Morel, et de Geneviève Caron. Sans descendance connue

 

1/3/8/1/3 – Geneviève Racine-Desnoyers, fille de Claude Racine-Desnoyers (1684-1749), et de Geneviève Gagnon (°1692), mariée le vendredi 22 novembre 1754 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Michel Huot. Pas de postérité pour ce couple

 

1/3/8/2/1 – Marie-Geneviève Blouin, fille de Jacques Blouin (°1676), et de Geneviève Racine (°1688), née à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 28 février 1711, mariée le lundi 28 août 1730 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Etienne Simard, né le mercredi 16 novembre 1701 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, fils de Pierre Simard (1663-1724), et de Claire Dodier (1675-1721) [204], son cousin au IIIe degré du côté maternel [205]. Descendance non connue

 

1/3/8/6/1 – Marie-Josephte Paré, fille d’Ignace Paré (°1702), et d’Agnès Racine (°1701), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 13 avril 1736, décédée à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 2 août 1820, à l’âge de quatre-vingt-quatre ans, mariée le lundi 8 novembre 1756 à St-Joachim (Can), QC avec Jean-Baptiste Fortin, né le jeudi 29 juillet 1728 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le vendredi 27 juin 1806, à l’âge de soixante-dix-huit ans. Leur union dura cinquante ans. Pas de postérité connue

 

1/5/1/2/1 – François Cloutier, fils de François Cloutier (°1688), et d’Elisabeth Morissette (°1694), marié le mardi 11 avril 1752 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Anne Fillion. Il ne semble pas avoir eu d’enfant

 

1/5/1/6/1 – Marie-Thérèse Gagnon, fille de Raphaël Gagnon, et de Marie-Louise Cloutier, née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 23 avril 1722, mariée le vendredi 5 novembre 1745 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Augustin Simard, né le mercredi 27 février 1715 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, fils de Joseph Simard (1674-1738), et de Marie Boivin (°1685). D’où naquit Jean qui suit en génération VII

 

1/5/1/7/1 – Marie Barette, fille de François Barrette (1676-1717), et de Geneviève Cloutier (1683-1740), née à Sainte-Anne-de-Beaupré (Montmorency (Québec)) le vendredi 6 avril 1703 [206], décédée à Montmagny (Montmagny (Québec)) le vendredi 14 janvier 1757, à l’âge de cinquante-quatre ans, mariée le lundi 25 janvier 1723 à Sainte-Anne-de-Beaupré (Montmorency (Québec)) avec Pierre Lacroix, né le dimanche 25 janvier 1693 à Sainte-Anne-de-Beaupré (Montmorency (Québec)). D’où naquit Pierre qui suit en génération VII

 

1/5/1/7/2 – Jeanne Barrette, fille de François Barrette (1676-1717), et de Geneviève Cloutier (1683-1740), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 6 avril 1703, mariée le lundi 25 janvier 1723 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Lacroix, né le dimanche 25 janvier 1693 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Pas de postérité pour ce couple

 

1/5/1/7/3 – Geneviève Barrette, fille de François Barrette (1676-1717), et de Geneviève Cloutier (1683-1740), née à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 29 mars 1705, mariée le lundi 15 janvier 1725 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Timothée Paré, né le vendredi 24 septembre 1700 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé le dimanche 25 mai 1755, à l’âge de cinquante-cinq ans, fils de Jean Paré (1656-1746), et de Jeanne Racine (1657-1703). D’où naquit Marie-Françoise-Dorothée qui suit en génération VII

 

1/5/1/7/4 – Joseph Barrette, fils de François Barrette (1676-1717), et de Geneviève Cloutier (1683-1740), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 18 juin 1715, marié le lundi 4 septembre 1741 à St-Joachim (Can), QC avec Thérèse Fortin, née le lundi 22 mai 1724 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Pas de postérité pour ce couple

 

1/5/1/7/5 – Josephte Barrette, fille de François Barrette (1676-1717), et de Geneviève Cloutier (1683-1740), mariée le mardi 3 février 1728 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François Caron, fils de Jean Caron, et de Rosalie Simard (1680-1714) [207]. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

1/5/2/2/1 – Marie-Anne Fortin, fille de Charles Fortin (°1684), et de Louise Guimont (°1693), née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 26 novembre 1713, mariée le lundi 27 mai 1748 avec François Landry. Pas de postérité pour ce couple

 

1/5/2/2/2 – Marie-Xainte Fortin, fille de Charles Fortin (°1684), et de Louise Guimont (°1693), née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) en 1714, mariée le lundi 19 novembre 1736 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Noel Blanchet. Sans descendance connue

 

1/5/2/2/3 – Julien Fortin, fils de Charles Fortin (°1684), et de Louise Guimont (°1693), né L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 28 juillet 1715.

 

1/5/2/2/4 – Charles Fortin, fils de Charles Fortin (°1684), et de Louise Guimont (°1693), né L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) le jeudi 23 juillet 1716, marié le lundi 25 janvier 1740 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) avec Marie-Élizabeth Tondreau. D’où naquit Charles qui suit en génération VII

 

1/5/2/2/5 – Élizabeth Fortin, fille de Charles Fortin (°1684), et de Louise Guimont (°1693), née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 22 mai 1718, décédée dans la même localité le samedi 4 juin 1718, dans sa première année.

 

1/5/2/2/6 – Marie-Louise Fortin, fille de Charles Fortin (°1684), et de Louise Guimont (°1693), née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) le jeudi 25 mai 1719.

 

1/5/2/2/7 – Claude-Joseph Gortin, fils de Charles Fortin (°1684), et de Louise Guimont (°1693), né L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 19 janvier 1721, inhumé le jeudi 13 février 1721, dans sa première année.

 

1/5/2/2/8 – François-Ursule Fortin, fille de Charles Fortin (°1684), et de Louise Guimont (°1693), née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 8 février 1722, mariée le lundi 7 novembre 1774 avec Jean-François Bélanger. On ne lui connaît pas de postérité

 

1/5/2/2/9 – Marthe Fortin, fille de Charles Fortin (°1684), et de Louise Guimont (°1693), née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 8 août 1723, décédée dans la même localité le jeudi 12 août 1723, dans sa première année.

 

1/5/2/2/10 – Marie-Élizabeth Fortin, fille de Charles Fortin (°1684), et de Louise Guimont (°1693), née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) le vendredi 17 mars 1724, mariée avec Augustin Morin. On ne lui connaît pas de descendance

 

1/5/2/2/11 – Geneviève Fortin, fille de Charles Fortin (°1684), et de Louise Guimont (°1693), née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 5 mai 1726, décédée le lundi 27 mai 1726, dans sa première année.

 

1/5/2/2/12 – Françoise Fortin, fille de Charles Fortin (°1684), et de Louise Guimont (°1693), née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) le samedi 19 avril 1727, mariée le dimanche 8 février 1750 avec Alexis Caron. Pas de postérité pour ce couple

 

1/5/2/2/13 – Anonyme Fortin, fille de Charles Fortin (°1684), et de Louise Guimont (°1693), née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mercredi 26 octobre 1729, décédée dans la même localité le jour même, sans voir le jour.

 

1/5/2/2/14 – Louise Fortin, fille de Charles Fortin (°1684), et de Louise Guimont (°1693), née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mercredi 14 février 1731, tenue sur les fonts baptismaux le surlendemain au même lieu, décédée à Percé (Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (Québec)), mariée le lundi 29 janvier 1753 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Joseph Arbour, né en 1726 à Rimouski (Bas-Saint-Laurent (Québec)), décédé le lundi 25 mars 1805 à Percé (Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (Québec)), à l’âge de soixante-dix-neuf ans. D’où naquirent Louise-Josephe, Charlemagne, Genevieve, Marthe, Antoine et Jean-Chrysostome qui suivent en génération VII

 

1/5/2/2/15 – Louis-Bertholemi Fortin, fils de Charles Fortin (°1684), et de Louise Guimont (°1693), né L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 24 août 1732, décédé dans la même localité le vendredi 11 septembre 1733, dans sa première année.

 

1/5/2/2/16 – Marie-Claire Fortin, fille de Charles Fortin (°1684), et de Louise Guimont (°1693), née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) le samedi 9 juin 1736, décédée dans la même localité le dimanche 24 juin 1736, jour de la Saint-Jean-Baptiste, dans sa première année.

 

1/5/2/4/1 – Louis Lemieux, fils de Louis Lemieux (°1683), et de Geneviève Fortin (1686-1763), né à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 6 mars 1707, marié le lundi 22 novembre 1734 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Louise Gamache, née le dimanche 9 août 1716 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), y décédée le dimanche 15 septembre 1782, à l’âge de soixante-six ans. D’où naquit Louis qui suit en génération VII

 

1/5/2/4/2 – Geneviève Lemieux, fille de Louis Lemieux (°1683), et de Geneviève Fortin (1686-1763), mariée le lundi 17 février 1727 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Louis Caron. D’où naquit Charles qui suit en génération VII

 

1/5/2/8/1 – Ignace Fortin, fils de Julien Fortin (1697-1749), et d’Elisabeth Caron (°1706), marié le lundi 15 février 1768 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Elisabeth Thibault, fille de Joseph Thibault (°1713), et de Marie-Claire Jean. D’où naquit Julien qui suit en génération VII

 

1/5/2/8/2 – Marie-Rose Fortin, fille de Julien Fortin (1697-1749), et d’Elisabeth Caron (°1706), née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le vendredi 15 avril 1746, décédée dans la même localité le mardi 27 avril 1779, à l’âge de trente-trois ans, mariée le lundi 18 novembre 1771 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Charles Thibault, né le lundi 29 octobre 1753 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, y décédé le mercredi 6 août 1828, à l’âge de soixante-quinze ans, fils de Jean-François Thibault (1709-1777), et de Geneviève Cloutier (1719-1770) [208]. Son décès survint après huit ans de mariage. Sa postérité n’est pas connue

 

1/5/2/8/3 – Marthe Fortin, fille de Julien Fortin (1697-1749), et d’Elisabeth Caron (°1706), mariée le lundi 30 avril 1798 à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Michel-Julien Thibault, né le dimanche 11 mars 1742 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, fils de Jean-François Thibault (1709-1777), et de Geneviève Cloutier (1719-1770) [209]. Sans postérité connue

 

1/5/2/9/1 – Françoise Fortin, fille de Jean-Baptiste Fortin (°1701), et de Marie-Françoise Bélanger (°1704), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 3 octobre 1724, mariée le dimanche 4 juillet 1745 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Denis-Augustin Proulx, né en 1723. Sans postérité connue

 

1/5/3/1/1 – Marie-Louise Caron, fille de François Caron (1675-1733), et de Françoise Paré, née à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le mardi 9 février 1712, mariée le dimanche 9 janvier 1735 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jean-François Bélanger, né le mercredi 24 août 1712 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

1/5/3/2/1 – Angélique Gagnon, fille d’Alexandre Gagnon, et d’Angélique Caron, née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le mercredi 7 avril 1717, mariée le samedi 25 février 1736 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Guillaume Fournier, né le lundi 9 juin 1710 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, décédé en avril 1786 à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de soixante-seize ans, fils de Charles Fournier (1677-1739), et d’Elisabeth-Agnès Bouchard (1677-1758). Pas de postérité connue

 

1/5/3/2/2 – Charles-François Gagnon, fils d’Alexandre Gagnon, et d’Angélique Caron, né L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le vendredi 11 juillet 1721, marié le lundi 1er février 1745 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Josephte Pelletier, fille de Jean-Joseph Pelletier (1702-1756), et de Marie-Ursule St-Pierre (°1702). D’où naquit Charles-François qui suit en génération VII

 

1/5/3/2/3 – Marie-Geneviève Gagnon, fille d’Alexandre Gagnon, et d’Angélique Caron, née à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le jeudi 10 janvier 1726, mariée le lundi 22 février 1740 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec François Fournier, né le vendredi 29 janvier 1712 [210] à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, décédé en 1777, à l’âge de soixante-cinq ans, fils de Charles Fournier (1677-1739), et d’Elisabeth-Agnès Bouchard (1677-1758). Elle ne semble pas avoir eu de postérité

 

1/5/3/2/4 – Joseph Gagnon, fils d’Alexandre Gagnon, et d’Angélique Caron, marié le lundi 15 février 1751 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Félicité Morneau [211]. On ne lui connaît pas de postérité. Joseph s’est marié une seconde fois le lundi 10 novembre 1738, veille de la Saint-Martin d’hiver à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Claire Fournier, fille de Charles Fournier (1677-1739), et d’Elisabeth-Agnès Bouchard (1677-1758). D’où naquit Joseph qui suit en génération VII

 

1/5/3/2/5 – Barbe Gagnon, fille d’Alexandre Gagnon, et d’Angélique Caron, née le dimanche 23 avril 1730, mariée le lundi 12 février 1753 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Joseph-Marie Gaulin, né le vendredi 21 octobre 1729 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant

 

1/5/3/2/6 – Pierre-Prisque Gagnon, fils d’Alexandre Gagnon, et d’Angélique Caron, marié le mardi 3 février 1739 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Claire Morneau. D’où naquit Pierre-Prisque qui suit en génération VII

 

1/5/3/3/1 – Charles Lefrançois, fils de Joseph Lefrançois (1673-1755), et d’Anne-Cécile Caron (°1677), né L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 28 décembre 1698, marié le samedi 11 janvier 1721 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Véronique Cantin, née le mardi 6 février 1703 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Marie-Cécile et Prisque qui suivent en génération VII

 

1/5/3/4/1 – Louis Caron, fils d’Ignace Caron (°1679), et de Marie Gaulin (1689-1689), venu au monde L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le lundi 23 décembre 1715, porté sur les fonts baptismaux le mercredi 1er janvier 1716, premier jour de l’année en la même localité, décédé à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le lundi 19 janvier 1756, à l’âge de quarante et un ans, marié le lundi 6 juin 1740 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Françoise Gagnon, née le jeudi 20 avril 1719 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, fille de Jean-Baptiste Gagnon (1688-1769), et de Marie-Françoise Ouellet [212]. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

1/5/3/4/2 – Marthe Caron, fille d’Ignace Caron (°1679), et de Marie Gaulin (1689-1689), mariée le dimanche 9 février 1749 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Joseph Fortin. D’où naquit Madeleine qui suit en génération VII

 

1/5/3/5/1 – Ambroise Caron, fils d’Augustin Caron (1682-1757), et de Marie-Josephte Pépin (1711-1750), né le lundi 7 mai 1742, marié le jeudi 5 novembre 1767 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Victoire Dufour, fille de Gabriel Dufour (°~1715), et de Geneviève Tremblay (1720-1755). On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

1/5/3/5/2 – Louis-Marie Caron, fils d’Augustin Caron (1682-1757), et de Marie-Josephte Pépin (1711-1750), marié le mercredi 8 novembre 1769 à Île aux Coudres ((Québec)), QC avec Angélique Bouchard, née le dimanche 26 octobre 1749, fille de Jacques Bouchard (°~1721), et de Françoise Rousset. Pas de postérité connue

 

1/5/3/5/3 – Scholastique Caron, fille d’Augustin Caron (1682-1757), et de Marie-Josephte Pépin (1711-1750), mariée le lundi 2 juillet 1770 à La Pocatière (Can), QC avec François-Marie Miville-Deschênes, né le vendredi 27 mars 1744 à La Pocatière (Can), QC. Pas de postérité pour ce couple

 

1/5/3/5/4 – Madeleine Caron, fille d’Augustin Caron (1682-1757), et de Marie-Madeleine Gaulin (1696-1736), mariée le lundi 27 janvier 1738 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Gagnon. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant

 

1/5/3/6/1 – Geneviève Caron, fille de Joseph Caron (1686-1746), et de Madeleine Bernier (°1692), née vers 1720, mariée le lundi 29 août 1740 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Joseph Mignier, né le jeudi 28 mai 1716 à La Pocatière (Can), QC. Elle n’eut point de postérité

 

1/5/3/6/2 – Pierre-Noël Caron, fils de Joseph Caron (1686-1746), et de Madeleine Bernier (°1692), né le mardi 27 décembre 1735, marié le lundi 4 juillet 1757 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Geneviève Thibault, née le samedi 6 novembre 1717 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, fille de Jacques-François Thibault (1678-1755), et de Marie-Anne Proulx (1683-1756) [213]. Il ne semble pas avoir eu de postérité

 

1/5/3/7/1 – Marguerite Létourneau, fille de Jean-Baptiste Létourneau (°1687), et de Marguerite Caron (°1688), venue au monde à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 9 décembre 1707, lendemain de la fête de la Conception, mariée le mercredi 5 novembre 1727 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Fortin, né le mardi 18 septembre 1696 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le dimanche 5 janvier 1738 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de quarante-deux ans. D’où naquit Joseph qui suit en génération VII. Après environ un an de veuvage, une seconde fois, mariée le lundi 12 janvier 1739 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Louis Fournier, né le lundi 20 novembre 1713 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, fils de Charles Fournier (1677-1739), et d’Elisabeth-Agnès Bouchard (1677-1758) [214]. Descendance non connue

 

1/5/4/1/1 – Alexis-Pierre Bélanger, fils d’Ignace Bélanger (°1680), et d’Anne Tondreau (1691-1736), marié le lundi 19 janvier 1750 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Aimée Fournier, née le dimanche 17 avril 1718 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, fille de Louis Fournier (°1673), et de Jeanne Caron [215]. Il ne semble pas avoir eu d’enfant

 

1/5/4/1/2 – François Bélanger, fils d’Ignace Bélanger (°1680), et d’Anne Tondreau (1691-1736), marié le lundi 13 mai 1754 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Claire Thibault, née le samedi 22 août 1739 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, décédée le lundi 16 août 1802 à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de soixante-trois ans, fille de Joseph Thibault (°1713), et de Marie-Claire Jean [216]. Il n’eut point de postérité

 

1/5/4/1/3 – Ignace Bélanger, fils d’Ignace Bélanger (°1680), et d’Angélique Vaillancourt (1693-1717), marié en novembre 1735 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marguerite Thibault, née le dimanche 25 septembre 1707 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), fille de Jean-François Thibault (1675-1753), et d’Angélique Proulx (1688-1763) [217]. D’où naquit Ignace qui suit en génération VII

 

1/5/4/2/1 – Jean-Baptiste Gagnon, fils de Joseph Gagnon (1676-1736), et d’Agathe Bélanger (°1682), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 14 mars 1707, marié le lundi 17 avril 1730 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Madeleine Bouthillet, née le mardi 24 juillet 1708 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Il ne semble pas avoir eu d’enfant

 

1/5/4/2/2 – Joseph Gagnon, fils de Joseph Gagnon (1676-1736), et d’Agathe Bélanger (°1682), né à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 30 septembre 1718, lendemain de la Saint-Michel, mort à Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le lundi 3 novembre 1794, à l’âge de soixante-seize ans, marié le dimanche 28 novembre 1745 à St-Joachim (Can), QC avec Louise-Thècle Boucher, fille de Noël Boucher (~1684-1761). Sans descendance connue

 

1/5/4/2/3 – Louise Gagnon, fille de Joseph Gagnon (1676-1736), et d’Agathe Bélanger (°1682), mariée le lundi 6 novembre 1741 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Roy. Sans postérité connue

 

1/5/4/4/1 – Jean-François Bélanger, fils de Jean-François Bélanger (~1872-1728), et de Geneviève Thibault, né L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le mercredi 14 juillet 1706, marié le mardi 30 septembre 1732, lendemain de la Saint-Michel à Sainte-Foy (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Josephte Belleau. D’où naquit Claire qui suit en génération VII

 

1/5/4/4/2 – Geneviève Bélanger, fille de Jean-François Bélanger (~1872-1728), et de Geneviève Thibault, née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le mardi 27 mai 1710, mariée le mercredi 11 août 1734 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Pierre Gamache, né le lundi 13 janvier 1698 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, fils de Nicolas Gamache (°1639), et d’Elisabeth-Ursule Cloutier (°1660). D’où naquit Jérôme qui suit en génération VII

 

1/5/4/4/3 – Joseph Bélanger, fils de Jean-François Bélanger (~1872-1728), et de Geneviève Thibault, né L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le jeudi 5 mai 1712, marié le lundi 11 juillet 1740 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Anne Brisson. On ne connaît aucun enfant de ce couple. Joseph s’est marié une seconde fois le mardi 18 juin 1737 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie Gamache. On ne lui connaît pas de postérité

 

1/5/4/4/4 – Augustin Bélanger, fils de Jean-François Bélanger (~1872-1728), et de Geneviève Thibault, né L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le dimanche 24 mai 1716, marié le lundi 22 janvier 1742 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Rosalie Cloutier, née le dimanche 12 décembre 1723 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, fille de Jean-Baptiste Cloutier (°~1880), et de Marie-Anne Jalbert. D’où naquit Marie-Rose qui suit en génération VII

 

1/5/4/4/5 – Louis Bélanger, fils de Jean-François Bélanger (~1872-1728), et de Geneviève Thibault, marié le lundi 1er octobre 1753, jour de la Saint-Rémy à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Geneviève Nadeau. Sans postérité connue

 

1/5/5/1/1 – Louis Caron, fils de Joseph Caron (1686-1762), et de Marie Bernier (°1692), né L’Islet ((Québec)) le mardi 5 février 1732, marié le dimanche 3 février 1754 L’Islet ((Québec)) avec Marguerite Tondreau LASOUCHE. D’où naquit Geneviève qui suit en génération VII

 

1/5/5/2/1 – Marie Gagnon, fille d’Alexandre Gagnon (1684-1752), et de Marie Caron (1692-1763), née L’Islet ((Québec)) le mercredi 7 avril 1717, décédée le mardi 17 juillet 1792, à l’âge de soixante-quinze ans, mariée le lundi 25 février 1737 L’Islet ((Québec)) avec Guillaume Fournier, né le lundi 9 juin 1710 à Montmagny (Montmagny (Québec)), décédé le dimanche 23 avril 1786, à l’âge de soixante-seize ans. Leur union dura quarante-neuf ans. D’où naquit Jean qui suit en génération VII

 

1/5/6/1/1 – Marie Cordeau, dite Deslauriers, fille de Jacques Cordeau (1671-1747), et de Marguerite Toupin (°1685), née à Québec (Capitale-Nationale (Québec)) en 1705, mariée le lundi 6 novembre 1741 à Kamouraska (Kamouraska (Québec)) avec François Phocas, né en 1719 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)). D’où naquit Etienne qui suit en génération VII

 

1/5/7/2/1 – Françoise Toupin, fille d’Antoine Toupin (°1686), et de Françoise Lefebvre (°1688), mariée le vendredi 13 février 1750 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Jean-Ignace Pageau. Sans postérité connue. Françoise s’est mariée une seconde fois le dimanche 19 janvier 1738 avec Gabriel Cloutier, fils de Zacharie Cloutier (1683-1732), et de Jeanne Bacon (°1684). On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

1/5/7/2/2 – Madeleine Toupin, fille d’Antoine Toupin (°1686), et de Françoise Lefebvre (°1688), mariée le dimanche 21 février 1745 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Joseph Beaudoin. Sans postérité connue

 

1/5/8/1/1 – Joachim-Hyppolithe Mercier, fils de Pierre Mercier (1687-1746), né à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC en août 1739, baptisé le vendredi 14 août 1739, veille de l’Assomption en la même localité, marié le dimanche 7 octobre 1764 à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Suzanne Bilodeau, née en septembre 1746 à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. Sa postérité n’est pas connue

 

1/5/8/2/1 – Joseph Mercier, fils de Pascal Mercier (1684-1727), et de Marie Boucher (°~1688), né à Lieu Indéterminé au Québec ((Québec)) vers 1708, marié le dimanche 30 janvier 1729 à Saint-Vallier (Bellechasse (Québec)) avec Elisabeth Lebrun CARRIER, née vers 1706 à Lieu Indéterminé au Québec ((Québec)). D’où naquit Joseph qui suit en génération VII

 

1/5/8/2/2 – Marie Mercier, fille de Pascal Mercier (1684-1727), et de Marie Boucher (°~1688), née à Berthier-en-Bas ((Québec)) le mercredi 18 mai 1712, décédée à Saint-Vallier (Bellechasse (Québec)) le vendredi 31 mai 1737, à l’âge de vingt-cinq ans, mariée le lundi 28 février 1729 à Berthier-en-Bas ((Québec)) avec Jacques Tanguay LANAVETTE, né le mercredi 19 janvier 1701 à La Durantaye (Bellechasse (Québec)), QC. D’où naquit Jacques qui suit en génération VII

 

1/5/8/3/1 – Joseph Mercier, fils de Pierre Mercier (1687-1746), et de Marie Asselin (1702-1763), né à Berthier-en-Bas ((Québec)) le samedi 10 juin 1730. Ne vivait plus le 07 janvier 1793, marié le jeudi 10 janvier 1754 L’Islet ((Québec)) [218] avec Marie Bernier, née le mardi 9 octobre 1736 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)). D’où naquit Marie qui suit en génération VII

 

1/5/10/1/1 – Claude Fortin, meunier, fils de Louis Fortin (1690-1749), et de Marie Bossé (1693-1734), né à Lieu Indéterminé au Québec ((Québec)) vers 1712, décédé à Saint-Antoine-sur-Richelieu (Montérégie (Québec)) le lundi 6 mai 1799 [219], marié avant le mercredi 6 mars 1748 avec Marie Methot, née le lundi 14 août 1724, veille de l’Assomption à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), décédée le mercredi 23 septembre 1789 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), à l’âge de soixante-cinq ans. Cette union dura plus de quarante et un ans. D’où naquirent Antoine et Joseph qui suivent en génération VII

 

1/5/10/1/2 – Augustin Fortin, laboureur, fils de Louis Fortin (1690-1749), et de Marie Langelier (°1707), né à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) le lundi 26 octobre 1739, mort L’Islet ((Québec)) le mardi 16 septembre 1800, à l’âge de soixante et un ans, marié le lundi 17 novembre 1783 L’Islet ((Québec)), paroisse Notre-Dame-de-Bon-Secours avec Marie Thibault, née le samedi 16 août 1755, lendemain de l’Assomption, décédée le mardi 27 novembre 1810 L’Islet ((Québec)), à l’âge de cinquante-cinq ans. Son décès survint après dix-sept ans de mariage. D’où naquit Augustin qui suit en génération VII

 

1/5/10/2/1 – Marie Guimond, fille de François Guimond (°1690), et de Marie Fortin (1695-1733), morte dès le 03 novembre 1778, mariée le lundi 13 juillet 1739 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Augustin Gaudreau, né le mercredi 1er mars 1713 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)). D’où naquit Henri qui suit en génération VII

 

1/5/10/2/2 – Claude Guimond, fils de François Guimond (°1690), et de Marie Fortin (1695-1733), né L’Islet ((Québec)) le mercredi 23 janvier 1715, marié le lundi 27 octobre 1749 L’Islet ((Québec)) avec Marie Morneau, née le mercredi 2 mars 1729 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)). D’où naquit Marie qui suit en génération VII

 

1/7/1/1/1 – Basile Gosselin, fils de Guillaume Gosselin (1696-1765), et de Geneviève Gravel (1699-1736), marié le lundi 12 février 1748 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Josephte Fortier. On ne lui connaît pas de postérité

 

1/7/1/1/2 – Louise Gosselin, fille de Guillaume Gosselin (1696-1765), mariée le lundi 5 juillet 1762 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Louis Morel, né le jeudi 2 octobre 1738, lendemain de la Saint-Rémy à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, fils de Jean Morel (1693-1743), et de Marguerite Gariépy. Pas de postérité pour ce couple

 

1/7/1/2/1 – Gabriel Gosselin, fils de Gabriel Gosselin, et de Marguerite Lemelin, marié le lundi 3 mai 1751 à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Thérèse Lacasse. D’où naquit Charlotte qui suit en génération VII

 

1/7/2/1/1 – Augustin Martel, fils d’Antoine Martel (°1707), et de Françoise Ratté (1712-1749), né le mercredi 26 novembre 1749, décédé le samedi 26 novembre 1814, à l’âge de soixante-cinq ans, marié avec Ursule Michon, née le dimanche 27 mars 1763 à Montmagny, décédée le lundi 30 novembre 1840 [220] à Trois Pistoles, Quebec, à l’âge de soixante-dix-sept ans. D’où naquirent Genevieve, Marie, Josephte, Jean-Baptiste, Theodora, Marguerite et Therese qui suivent en génération VII

 

1/7/2/1/2 – Ignace Martel, fils d’Antoine Martel (°1707), et de Françoise Ratté (1712-1749).

 

1/7/2/1/3 – Marie Martel, fille d’Antoine Martel (°1707), et de Françoise Ratté (1712-1749).

 

1/7/2/1/4 – Pelagie Martel, fille d’Antoine Martel (°1707), et de Françoise Ratté (1712-1749).

 

1/7/3/1/1 – Charles Dupuis, fils de Charles Dupuis (1699-1754), et d’Ursule de Carufel (1695-1770), né à Maskinongé (Mauricie (Québec)) en 1721, décédé dans la même localité en 1775, à l’âge de cinquante-quatre ans.

 

1/7/3/1/2 – Marie Dupuis, fille de Charles Dupuis (1699-1754), et d’Ursule de Carufel (1695-1770), née à Maskinongé (Mauricie (Québec)) en 1725, décédée dans la même localité le mardi 8 avril 1788, à l’âge de soixante-trois ans, mariée avec Jean Arbour, né le lundi 17 octobre 1712 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), décédé le lundi 25 juin 1781, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste, à l’âge de soixante-neuf ans. D’où naquirent Marie, Elizabeth et Marie qui suivent en génération VII

 

1/7/3/1/3 – Joseph Dupuis, fils de Charles Dupuis (1699-1754), et d’Ursule de Carufel (1695-1770), né à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le dimanche 12 septembre 1728, décédé dans la même localité le mardi 10 avril 1798, à l’âge de soixante-dix ans.

 

1/7/3/1/4 – Francois Dupuis, fils de Charles Dupuis (1699-1754), et d’Ursule de Carufel (1695-1770), né à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le samedi 23 décembre 1730.

 

1/7/3/1/5 – Pierre Dupuis, fils de Charles Dupuis (1699-1754), et d’Ursule de Carufel (1695-1770), né à Maskinongé (Mauricie (Québec)) en 1730.

 

1/7/3/1/6 – Jean Dupuis, fils de Charles Dupuis (1699-1754), et d’Ursule de Carufel (1695-1770), né à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le vendredi 15 mai 1733, y décédé, marié le dimanche 23 avril 1758 à Maskinongé (Mauricie (Québec)) avec Marie Lafrenière, née le lundi 20 avril 1733 à Maskinongé (Mauricie (Québec)), y décédée le vendredi 3 septembre 1802, à l’âge de soixante-neuf ans. On ne connaît aucun enfant de ce couple, allié avec une demoiselle dont on ignore le nom. D’où naquit Marguerite qui suit en génération VII

 

1/7/3/1/7 – Jacques Dupuis, fils de Charles Dupuis (1699-1754), et d’Ursule de Carufel (1695-1770), né à Maskinongé (Mauricie (Québec)) en 1738 [221], décédé dans la même localité en décembre 1756, à l’âge de dix-huit ans

 

1/7/3/1/8 – Charlotte Dupuis, fille de Charles Dupuis (1699-1754), et d’Ursule de Carufel (1695-1770), née à Maskinongé (Mauricie (Québec)) en 1740 [222], décédée dans la même localité en 1819, à l’âge de soixante-dix-neuf ans

 

1/7/3/1/9 – Françoise Dupuis, fille de Charles Dupuis (1699-1754), et d’Ursule de Carufel (1695-1770), mariée le samedi 15 mai 1751 à Maskinongé (Mauricie (Québec)) avec Jean-François Vanasse, décédé le samedi 17 juin 1786 à Maskinongé (Mauricie (Québec)). D’où naquit Bastien qui suit en génération VII

 

1/7/3/2/1 – Jean Trottier, fils d’Antoine Trottier (1681-1733), et de Marie-Anne de Carufel (1698-1746), né à Louiseville (Mauricie (Québec)) en août 1718 [223], décédé dans la même localité en octobre 1783, à l’âge de soixante-cinq ans

 

1/7/3/2/2 – Marie Pombert, fille d’Antoine Trottier (1681-1733), et de Marie-Anne de Carufel (1698-1746), née à Louiseville (Mauricie (Québec)) le dimanche 7 juillet 1720 [224], décédée dans la même localité le jeudi 7 février 1800, à l’âge de quatre-vingts ans

 

1/7/3/2/3 – Marie Trottier, fille d’Antoine Trottier (1681-1733), et de Marie-Anne de Carufel (1698-1746), née à Louiseville (Mauricie (Québec)) le jeudi 8 octobre 1722 [225], décédée dans la même localité en novembre 1733, à l’âge de onze ans

 

1/7/3/2/4 – Marie Trottier, fille d’Antoine Trottier (1681-1733), et de Marie-Anne de Carufel (1698-1746), née à Louiseville (Mauricie (Québec)) en juin 1724 [226], décédée dans la même localité en juin 1724, peu de temps après

 

1/7/3/2/5 – Joseph Trottier, fille d’Antoine Trottier (1681-1733), et de Marie-Anne de Carufel (1698-1746), venue au monde à Louiseville (Mauricie (Québec)) en août 1725.

 

1/7/3/2/6 – Jean Trottier, fils d’Antoine Trottier (1681-1733), et de Marie-Anne de Carufel (1698-1746), né à Louiseville (Mauricie (Québec)) le mardi 30 août 1729, décédé dans la même localité le samedi 11 mars 1730, dans sa première année.

 

1/7/3/2/7 – Marie Trottier, fille d’Antoine Trottier (1681-1733), et de Marie-Anne de Carufel (1698-1746), née à Louiseville (Mauricie (Québec)) le vendredi 6 avril 1731, décédée dans la même localité le jeudi 12 avril 1731, dans sa première année.

 

1/7/3/2/8 – Hyacinthe Trottier, fils d’Antoine Trottier (1681-1733), et de Marie-Anne de Carufel (1698-1746), né à Louiseville (Mauricie (Québec)) en novembre 1733, décédé dans la même localité en novembre 1733, peu de temps après.

 

1/7/3/3/1 – Françoise Sicard, fille de Jean de Carufel (1700-1769), et d’Elisabeth Legardeur (1691-1740), née à Contrecoeur (Montérégie (Québec)) le mardi 21 décembre 1723, décédée à Yamaska (Montérégie (Québec)) le lundi 27 octobre 1788, à l’âge de soixante-cinq ans.

 

1/7/3/3/2 – Jean de Carufel, fils de Jean de Carufel (1700-1769), et d’Elisabeth Legardeur (1691-1740), né à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le vendredi 21 décembre 1725 [227], décédé dans la même localité le lundi 28 novembre 1729, à l’âge de quatre ans

 

1/7/3/3/3 – Jean de Carufel, fils de Jean de Carufel (1700-1769), et de Marie Baron (1706-1798), venu au monde à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le dimanche 4 janvier 1728, y décédé, marié le lundi 16 février 1784 à Yamachiche (Mauricie (Québec)) avec Marguerite Rivard. Il n’eut point de postérité. Jean s’est marié une seconde fois le lundi 16 août 1762, lendemain de l’Assomption à Trois-Rivières (Mauricie (Québec)) avec Marie-Anne Marchand, née le dimanche 5 novembre 1741 à Trois-Rivières (Mauricie (Québec)). D’où naquit Georges qui suit en génération VII

 

1/7/3/3/4 – Marie de Carufel, fille de Jean de Carufel (1700-1769), et de Marie Baron (1706-1798), née à Maskinongé (Mauricie (Québec)) en juillet 1730.

 

1/7/3/3/5 – Marie Sicard, fille de Jean de Carufel (1700-1769), et de Marie Baron (1706-1798), née à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le mardi 9 décembre 1732, lendemain de la fête de la Conception, décédée dans la même localité le dimanche 19 octobre 1783, à l’âge de cinquante et un ans.

 

1/7/3/3/6 – Amable de Carufel, fils de Jean de Carufel (1700-1769), et de Marie Baron (1706-1798), né à Maskinongé (Mauricie (Québec)) en 1734, décédé dans la même localité le dimanche 10 novembre 1805, à l’âge de soixante et onze ans, marié le lundi 25 juin 1764, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste à Trois-Rivières (Mauricie (Québec)) avec Marie-Antoinette Marchand, née en juin 1743 à Trois-Rivières (Mauricie (Québec)), décédée le samedi 12 mars 1831 à Maskinongé (Mauricie (Québec)), à l’âge de quatre-vingt-huit ans. Son décès survint après quarante et un ans de mariage. Il ne semble pas avoir eu de postérité

 

1/7/3/4/1 – Marie-Ursule de Carufel, fille de Joseph de Carufel (°1701), et d’Ursule Foucault (1703-1754), née à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le dimanche 2 avril 1730, décédée dans la même localité le mardi 20 juin 1730, dans sa première année.

 

1/7/3/4/2 – Pierre de Carufel, fils de Joseph de Carufel (°1701), et d’Ursule Foucault (1703-1754), marié le lundi 28 octobre 1765 à Maskinongé (Mauricie (Québec)) avec Josephte Beauparlant. Descendance non connue. Pierre s’est marié une seconde fois le lundi 28 janvier 1754 à Maskinongé (Mauricie (Québec)) avec Thérèse Tourenne. D’où naquirent André, François-Raymond, Charlotte-Lise et Geneviève qui suivent en génération VII

 

1/7/3/4/3 – Jean de Carufel, fils de Joseph de Carufel (°1701), et d’Ursule Foucault (1703-1754), né à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le vendredi 8 février 1732, marié le lundi 10 mai 1762 à Rivière-du-Loup (Bas-Saint-Laurent (Québec)) avec Marie Bélair. D’où naquirent Marie-Jeanne-Elisabeth, Jean-Baptiste, Agathe et Amable qui suivent en génération VII

 

1/7/3/4/4 – Marie-Anne de Carufel, fille de Joseph de Carufel (°1701), et d’Ursule Foucault (1703-1754), née à Maskinongé (Mauricie (Québec)) en 1735, décédée à Louiseville (Mauricie (Québec)) le mercredi 17 octobre 1821, à l’âge de quatre-vingt-six ans, mariée le mardi 1er mai 1759 à Maskinongé (Mauricie (Québec)) avec François Vanasse, né en 1734, décédé le lundi 23 juillet 1804, à l’âge de soixante-dix ans. Leur union dura quarante-cinq ans. D’où naquit Charles qui suit en génération VII

 

1/7/3/6/1 – Jean-Baptiste Petit, dit Bruneau, fils de Joseph Petit (°1645), et d’Agathe de Carufel (1706-1785), né à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le mercredi 19 novembre 1687, décédé dans la même localité le vendredi 14 septembre 1742, à l’âge de cinquante-cinq ans.

 

1/7/3/6/2 – Joseph Petit, fils de Joseph Petit (°1645), et d’Agathe de Carufel (1706-1785), né à Maskinongé (Mauricie (Québec)) en novembre 1729, décédé dans la même localité le mercredi 8 décembre 1756, jour de la fête de la Conception, à l’âge de vingt-sept ans.

 

1/7/3/6/3 – Pierre Bruneau, fils de Joseph Petit (°1645), et d’Agathe de Carufel (1706-1785), né à Maskinongé (Mauricie (Québec)) en 1745, décédé à Ile Dupas ((Québec)) le dimanche 5 décembre 1773, à l’âge de vingt-huit ans.

 

1/7/3/7/1 – Pierre Baril-Duchesne, fils de Jean-François Baril-Duchesne (°1708), et de Geneviève de Carufel (1708-1787), né à Sainte-Geneviève-de-Batiscan (Mauricie (Québec)) en 1734, marié le mercredi 25 novembre 1761 à Rivière-du-Loup (Bas-Saint-Laurent (Québec)) avec Marie Hayot, née le lundi 28 novembre 1740 à Neuville (Capitale-Nationale (Québec)). D’où naquirent Marguerite, Geneviève et Élizabeth qui suivent en génération VII

 

1/7/3/7/2 – Geneviève Duchesne, fille de Jean-François Baril-Duchesne (°1708), et de Geneviève de Carufel (1708-1787), née à Sainte-Geneviève-de-Batiscan (Mauricie (Québec)).

 

1/7/3/7/3 – Louis Duchesne, fils de Jean-François Baril-Duchesne (°1708), et de Geneviève de Carufel (1708-1787), né à Sainte-Geneviève-de-Batiscan (Mauricie (Québec)).

 

1/7/3/7/4 – Geneviève Baril-Duchesne, fille de Geneviève de Carufel (1708-1787), née à Sainte-Geneviève-de-Batiscan (Mauricie (Québec)).

 

1/7/3/7/5 – Louis Baril-Duchesne, fils de Geneviève de Carufel (1708-1787), né à Sainte-Geneviève-de-Batiscan (Mauricie (Québec)).

 

1/7/3/12/1 – Marie Lafreniere, fille de Joseph Lafreniere (1701-~1765), et de Marie-Madeleine de Carufel (1718-1808), née à Maskinongé (Mauricie (Québec)) en 1743, décédée dans la même localité le vendredi 7 septembre 1753, veille de la fête de la Nativité de la Sainte-Vierge, à l’âge de dix ans.

 

1/7/3/12/2 – Louis Lafreniere, fils de Joseph Lafreniere (1701-~1765), et de Marie-Madeleine de Carufel (1718-1808), né à Maskinongé (Mauricie (Québec)) en 1746, décédé dans la même localité le lundi 23 avril 1832, à l’âge de quatre-vingt-six ans.

 

1/7/3/12/3 – Marie Lafreniere, fille de Joseph Lafreniere (1701-~1765), et de Marie-Madeleine de Carufel (1718-1808), née à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le dimanche 10 septembre 1752, décédée dans la même localité le dimanche 14 octobre 1753, dans sa première année.

 

1/7/3/12/4 – Jean Lafreniere, fils de Joseph Lafreniere (1701-~1765), et de Marie-Madeleine de Carufel (1718-1808), né à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le dimanche 25 août 1754.

 

1/7/3/12/5 – Jacques Lafreniere, fils de Joseph Lafreniere (1701-~1765), et de Marie-Madeleine de Carufel (1718-1808), né à Maskinongé (Mauricie (Québec)) le samedi 22 mai 1756, décédé dans la même localité le mardi 17 mai 1757, dans sa première année.

 

2/2/1/2/1 – Jean-Baptiste Blanchet, fils de Pierre Blanchet, et de Marie Fournier (°1655), marié le dimanche 14 septembre 1727 à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, après avoir passé un contrat, le dimanche 14 septembre 1727, à Michon avec Geneviève Rousseau. D’où naquirent Augustin et Charles qui suivent en génération VII. Jean-Baptiste s’est marié une seconde fois le mercredi 6 avril 1712 à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Geneviève Gagné-Bellavance. Sa postérité n’est pas connue

 

2/2/1/2/2 – Pierre-Alphonse Blanchet, fils de Pierre Blanchet, et de Marie Fournier (°1655), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 6 juillet 1672, reçu au baptême le lendemain au même lieu, marié le mercredi 18 novembre 1699 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Louise Gagné-Bellavance, née le mardi 15 décembre 1676 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, décédée en mars 1716 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, à l’âge de quarante ans. Sans postérité connue

 

2/2/1/2/3 – Louis-Alexis Blanchet, fils de Pierre Blanchet, et de Marie Fournier (°1655), marié le lundi 12 juillet 1723 à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Louise-Angélique Joly. D’où naquit Geneviève qui suit en génération VII

 

2/2/1/2/4 – Guillaume Blanchet, fils de Pierre Blanchet, et de Marie Fournier (°1655), marié le lundi 9 novembre 1705 à La Durantaye (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Anne Gagné-Bellavance. D’où naquirent Marie-Françoise et Vincent qui suivent en génération VII

 

2/2/1/2/5 – Madeleine Blanchet, fille de Pierre Blanchet, et de Marie Fournier (°1655), née en 1676, mariée le lundi 27 mai 1709 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC [228] avec Charles Destroismaisons-Picard, né en juin 1684 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, décédé en avril 1750 à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de soixante-six ans. Sans descendance connue

 

2/2/1/2/6 – Françoise Blanchet, fille de Pierre Blanchet, et de Marie Fournier (°1655), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le lundi 19 avril 1694, morte à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)) le lundi 19 novembre 1742, à l’âge de quarante-huit ans, mariée le samedi 13 novembre 1717 à Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Sébastien Morin, né en 1691 à Beaubassin (Acadie (Nouvelle-Écosse)), décédé le lundi 15 novembre 1756 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante-cinq ans. Son décès survint après vingt-cinq ans de mariage. D’où naquit Marie-Geneviève qui suit en génération VII

 

2/2/1/3/1 – Charles Gesseron, fils de Louis Gesseron (°1642), et d’Agathe Fournier (1657-1735), né à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le jeudi 19 janvier 1679, porté sur les fonts baptismaux le surlendemain au même lieu, décédé dans la même localité le dimanche 22 mai 1746, à l’âge de soixante-sept ans, marié le lundi 26 janvier 1711 à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marguerite Nadeau, née le mercredi 20 février 1692 à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. Sans descendance connue

 

2/2/1/3/2 – Louise Gesseron, fille de Louis Gesseron (°1642), et d’Agathe Fournier (1657-1735), venue au monde en 1687, décédée à Beaumont (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC en janvier 1773, enterrée le samedi 23 janvier 1773 au même endroit, à l’âge de quatre-vingt-six ans, mariée le samedi 8 octobre 1707 à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Pierre-Noël Boissel, né le mardi 26 avril 1678 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Elle ne semble pas avoir eu de postérité

 

2/2/1/3/3 – Marie Gézéron-Brulot, fille de Louis Gesseron (°1642), et d’Agathe Fournier (1657-1735), mariée le lundi 15 juin 1699 à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Charles Carrier. D’où naquit Joseph qui suit en génération VII

 

2/2/1/4/1 – Denis Prou, fils de Jean Prou (1646-1703), et de Jacquette Fournier (1659-1736), né à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)) le vendredi 24 avril 1676, décédé à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le vendredi 12 décembre 1749, à l’âge de soixante-treize ans, marié le jeudi 19 novembre 1699 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Marie-Anne Gagné, née le samedi 17 février 1674 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), décédée le samedi 17 avril 1751 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), à l’âge de soixante-dix-sept ans. Son décès survint après cinquante ans de mariage. D’où naquirent Jean-Hilaire, Marie, Angelique, Genevieve, Marie-Anne, Marie et Joseph qui suivent en génération VII

 

2/2/1/4/2 – Louise Prou, fille de Jean Prou (1646-1703), et de Jacquette Fournier (1659-1736), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le mardi 29 août 1679 [229], décédée dans la même localité le mercredi 24 août 1735, à l’âge de cinquante-six ans, mariée le mardi 22 juin 1700 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) avec Pierre Gagne, né le lundi 3 novembre 1670 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), décédé le lundi 5 juin 1747 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), à l’âge de soixante-dix-sept ans. Son décès survint après trente-cinq ans de mariage. D’où naquirent Pierre, Genevieve, Marie, Thomas, Elisabeth, Jean, Amboise et Jacques qui suivent en génération VII

 

2/2/1/4/3 – Marie-Anne Proulx, fille de Jean Prou (1646-1703), et de Jacquette Fournier (1659-1736), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le mercredi 1er septembre 1683 [230], décédée dans la même localité le mardi 1er juin 1756, à l’âge de soixante-treize ans, mariée le mercredi 11 juillet 1703 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) avec Jacques Thibault, né le jeudi 10 février 1678 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), décédé le dimanche 30 mars 1755 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), à l’âge de soixante-dix-sept ans. Leur union dura cinquante-deux ans. D’où naquirent Charlotte, Jacques, Magdeline, Unnamed, Francois, Marie et John qui suivent en génération VII. une seconde fois, mariée le mardi 10 juillet 1703 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Jacques-François Thibault, né le jeudi 10 février 1678 à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, décédé le lundi 31 mars 1755 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, à l’âge de soixante-dix-sept ans. Leur union dura cinquante-deux ans. D’où naquirent Elisabeth, Geneviève, François, Joseph, Jacques, Charles, Madeleine et Marguerite qui suivent en génération VII

 

2/2/1/4/4 – Marie-Barbe Prou, fille de Jean Prou (1646-1703), et de Jacquette Fournier (1659-1736), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le dimanche 25 mars 1685 [231], morte à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)) le dimanche 17 mars 1765, à l’âge de quatre-vingts ans, mariée le lundi 11 août 1704 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Louis Isabelle, né le vendredi 26 novembre 1677 à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), y décédé le dimanche 2 janvier 1746, à l’âge de soixante-neuf ans. Leur union dura quarante-deux ans. D’où naquirent Louis, Paul, Barbe, Marie-Geneviève, Jean-Baptiste, Anonyme, Anne, Honoré et Madeleine qui suivent en génération VII

 

2/2/1/4/5 – Joseph Prou, fils de Jean Prou (1646-1703), et de Jacquette Fournier (1659-1736), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le lundi 18 septembre 1690 [232], décédé le mardi 3 novembre 1693, à l’âge de trois ans

 

2/2/1/4/6 – Catherine Prou, fille de Jean Prou (1646-1703), et de Jacquette Fournier (1659-1736), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le samedi 12 juillet 1692 [233], morte à Neuville (Capitale-Nationale (Québec)) le vendredi 24 juillet 1778, à l’âge de quatre-vingt-six ans, mariée le lundi 4 mai 1711 à Neuville (Capitale-Nationale (Québec)) avec François-Augustin Arbour, né le mercredi 10 septembre 1687 à Neuville (Capitale-Nationale (Québec)), décédé en 1752 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), à l’âge de soixante-cinq ans. Leur union dura quarante et un ans. D’où naquirent Catherine, François, Genevieve, Marie, Marie-Anne et Marie-Madeleine qui suivent en génération VII

 

2/2/1/4/7 – Anne Prou, fille de Jean Prou (1646-1703), et de Jacquette Fournier (1659-1736), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le jeudi 17 septembre 1693 [234], décédée dans la même localité le samedi 6 décembre 1749, à l’âge de cinquante-six ans, mariée le mercredi 30 octobre 1720 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) avec Henri Ruel, né le samedi 22 avril 1690 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), décédé le lundi 4 septembre 1747 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), à l’âge de cinquante-sept ans. Leur union dura vingt-sept ans. Sans descendance connue. une deuxième fois, mariée le mercredi 30 octobre 1720 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Henri S.L.I.O., né le samedi 22 avril 1690 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), décédé le mardi 5 septembre 1747 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), à l’âge de cinquante-sept ans. Leur union dura vingt-sept ans. D’où naquirent Ann, Elizabeth, Clement, Marie, Joseph, Marie, Clement et Marie qui suivent en génération VII. en troisièmes et dernières noces, mariée le mercredi 30 octobre 1720 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Henri Ruel. D’où naquirent Geneviève, Madeleine, Marie-Josephte et Marthe qui suivent en génération VII

 

2/2/1/4/8 – Joseph Prou [235], fils de Jean Prou (1646-1703), et de Jacquette Fournier (1659-1736), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le dimanche 27 avril 1698 [236], décédé dans la même localité le dimanche 14 juin 1767, à l’âge de soixante-neuf ans, marié le lundi 19 novembre 1736 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) avec Angelique Laberge, née le vendredi 6 mai 1718 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), décédée le dimanche 21 septembre 1777 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), à l’âge de cinquante-neuf ans. Son décès survint après trente et un ans de mariage. D’où naquirent Alexis, Marie, Elizabeth, Francois, Louis et Angelique qui suivent en génération VII. une seconde fois, marié le dimanche 6 novembre 1729 à Neuville (Capitale-Nationale (Québec)) avec Dorothé Bouchard, née le mercredi 29 août 1708 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), décédée le dimanche 23 mai 1734 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), à l’âge de vingt-six ans. Leur union dura cinq ans. D’où naquirent Joseph, Joseph-Marie et Marie qui suivent en génération VII

 

2/2/1/4/9 – Francoise Prou, fille de Jean Prou (1646-1703), et de Jacquette Fournier (1659-1736), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le jeudi 8 décembre 1701, jour de la fête de la Conception, mariée le lundi 24 octobre 1729 avec Alexandre Gagne, né le lundi 20 septembre 1700. On ne lui connaît pas de descendance

 

2/2/1/4/10 – Jean-Baptiste Proulx, fils de Jean Proulx (°1646), et de Jacquette Fournier (1659-1736), né à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le samedi 16 octobre 1677, présenté au baptême à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 9 février 1678, mort à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le mardi 20 avril 1756, à l’âge de soixante-dix-neuf ans.

 

2/2/1/4/11 – Pierre Proulx, fils de Jean Proulx (°1646), et de Jacquette Fournier (1659-1736), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le dimanche 8 juin 1681, tenu sur les fonts baptismaux le lundi 16 juin 1681 au même endroit, décédé dans la même localité le mercredi 11 mai 1757, à l’âge de soixante-seize ans, marié le lundi 8 juin 1711 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC [237] avec Agathe Destroismaisons-Picard, née le jeudi 18 janvier 1691 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. D’où naquirent François, Françoise et Guillaume qui suivent en génération VII

 

2/2/1/4/12 – Thomas Proulx, fils de Jean Proulx (°1646), et de Jacquette Fournier (1659-1736), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le mardi 27 août 1686, tenu sur les fonts baptismaux le dimanche 8 septembre 1686, jour de la fête de la Nativité de la Sainte-Vierge au même endroit, décédé dans la même localité le dimanche 10 juin 1753, à l’âge de soixante-sept ans, marié le lundi 5 novembre 1714 à Saint-Thomas-de-la-Pointe-à-la-Caille (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Catherine Caron, née le mardi 17 mai 1695 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), décédée le samedi 25 juillet 1744 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), à l’âge de quarante-neuf ans. Leur union dura trente ans. D’où naquirent Basile, Catherine, François et Thérèse qui suivent en génération VII

 

2/2/1/4/13 – Angélique Proulx, fille de Jean Proulx (°1646), et de Jacquette Fournier (1659-1736), née à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le jeudi 12 août 1688, morte L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le jeudi 27 janvier 1763, à l’âge de soixante-quinze ans.

 

2/2/1/4/14 – Louis Proulx, fils de Jean Proulx (°1646), et de Jacquette Fournier (1659-1736), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le mardi 3 avril 1696, décédé dans la même localité le dimanche 6 octobre 1748, à l’âge de cinquante-deux ans, marié le lundi 23 octobre 1730 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie Dufresne, née le dimanche 12 septembre 1706 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Marie qui suit en génération VII

 

2/2/1/5/1 – Barbe Fournier, fille de Joseph Fournier (1661-1741), et de Barbe Girard (1667-1737), mariée en 1720 [238] avec Pierre Lamarre, né le lundi 13 février 1696. Sa postérité n’est pas connue

 

2/2/1/5/2 – Dorothée Fournier, fille de Joseph Fournier (1661-1741), et de Barbe Girard (1667-1737), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le dimanche 1er décembre 1697.

 

2/2/1/5/3 – François Fournier, fils de Joseph Fournier (1661-1741), et de Barbe Girard (1667-1737), marié le lundi 26 mai 1727 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Elisabeth Bélanger [239]. Il ne semble pas avoir eu de postérité

 

2/2/1/5/4 – Françoise Fournier, fille de Joseph Fournier (1661-1741), et de Barbe Girard (1667-1737), mariée le mardi 22 janvier 1732 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Germain Talon. Elle n’eut point de postérité

 

2/2/1/5/5 – Jean Fournier, fils de Joseph Fournier (1661-1741), et de Barbe Girard (1667-1737), né en 1698 [240], décédé à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le lundi 24 mars 1738, inhumé le surlendemain au même endroit, à l’âge de quarante ans, marié le jeudi 11 février 1717 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Louise Joncas, née le mercredi 17 mars 1700 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, fille de Louise Nolin (1678-1754). D’où naquit Geneviève qui suit en génération VII

 

2/2/1/5/6 – Joseph Fournier, fils de Joseph Fournier (1661-1741), et de Barbe Girard (1667-1737), marié le lundi 17 novembre 1710 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Elisabeth Gagné. D’où naquirent Louise et Marie-Josephte qui suivent en génération VII

 

2/2/1/7/1 – Nicolas Fournier, fils de Jean Fournier (1665-1735), et de Marie-Jeanne Roy-Le Roy (°1664), né à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le mercredi 19 juillet 1690, décédé à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC en décembre 1749, inhumé le lundi 15 décembre 1749 en la même localité, à l’âge de cinquante-neuf ans, marié le mardi 31 janvier 1719 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Geneviève Langlois, fille de Jean-François Langlois (1667-1715), et de Geneviève Rousseau (1671-1708). Descendance non connue. Nicolas s’est marié une seconde fois le lundi 15 janvier 1714 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Barbe Thibault. Il ne semble pas avoir eu de postérité

 

2/2/1/7/2 – Jean-Baptiste Fournier, fils de Jean Fournier (1665-1735), et de Marie-Jeanne Roy-Le Roy (°1664), né à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le jeudi 17 juillet 1692, décédé le lendemain et inhumé le mardi 21 juin 1740 dans la même localité, à l’âge de quarante-huit ans, marié le mercredi 23 novembre 1718 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Françoise Dumas [241]. D’où naquit Geneviève-Salomé qui suit en génération VII

 

2/2/1/7/3 – Charles Fournier, fils de Jean Fournier (1665-1735), et de Marie-Jeanne Roy-Le Roy (°1664), marié le jeudi 29 janvier 1739 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Louise Gravel. Sans descendance connue

 

2/2/1/7/4 – Cécile Fournier, fille de Jean Fournier (1665-1735), et de Marie-Jeanne Roy-Le Roy (°1664), née à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le vendredi 1er août 1698, décédée à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 7 novembre 1761, à l’âge de soixante-trois ans, mariée le lundi 20 avril 1716 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Louis Thibault, né le dimanche 18 décembre 1695 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. D’où naquirent François, Marie-Cécile, Marie-Geneviève et Marthe qui suivent en génération VII

 

2/2/1/7/5 – Joseph Fournier, fils de Jean Fournier (1665-1735), et de Marie-Jeanne Roy-Le Roy (°1664), né à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le jeudi 11 mai 1702, marié le dimanche 21 octobre 1731 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Marguerite Langlois, née le lundi 5 février 1714 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, fille de Jean-François Langlois (1667-1715), et de Charlotte Daveau-Laplante (°1677). D’où naquit Louise qui suit en génération VII

 

2/2/1/7/6 – Augustin Fournier, fils de Jean Fournier (1665-1735), et de Marie-Jeanne Roy-Le Roy (°1664), né à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le samedi 28 juin 1704, décédé le lundi 28 août 1758, à l’âge de cinquante-quatre ans, marié le mardi 25 novembre 1727 à Chambon (Charente-Maritime (Poitou-Charentes)), Poitou Charentes avec Elisabeth Gravel, née le samedi 11 octobre 1704. Il n’eut point de postérité. Augustin s’est marié une seconde fois le lundi 21 mars 1735 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Françoise Bélanger, née le samedi 22 décembre 1696 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, fille de Jean-François Bélanger (°1649), et de Marie Cloutier (°1655). On ne lui connaît pas de descendance

 

2/2/1/8/1 – Marie-Catherine Fournier, fille de Simon Fournier (1667-1749), et d’Anne-Catherine Rousseau (°1668), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le vendredi 8 août 1692, mariée le lundi 27 mai 1709 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Pierre Bouchard, né le samedi 25 novembre 1679 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, décédé le mercredi 21 juin 1758 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, à l’âge de soixante-dix-neuf ans. Descendance non connue

 

2/2/1/8/2 – Madeleine Fournier, fille de Simon Fournier (1667-1749), et d’Anne-Catherine Rousseau (°1668), mise au monde et présentée au baptême le mercredi 10 février 1694 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, mariée le dimanche 8 septembre 1715, jour de la fête de la Nativité de la Sainte-Vierge avec Etienne Fontaine, né le samedi 17 août 1686 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, y décédé en mai 1739, à l’âge de cinquante-trois ans. D’où naquit Jean qui suit en génération VII

 

2/2/1/8/3 – Geneviève Fournier, fille de Simon Fournier (1667-1749), et d’Anne-Catherine Rousseau (°1668), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le mardi 7 janvier 1698, reçue au baptême le surlendemain au même endroit, décédée à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le jeudi 30 novembre 1741, inhumée le vendredi 1er décembre 1741 en la même localité, à l’âge de quarante-trois ans, mariée le dimanche 13 octobre 1715 à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Pierre Gagné-Bellavance, né le mercredi 30 septembre 1693, lendemain de la Saint-Michel à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, décédé le lundi 13 février 1775 à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-deux ans. Son décès survint après vingt-six ans de mariage. D’où naquit Geneviève qui suit en génération VII

 

2/2/1/8/4 – Jean Fournier, fils de Simon Fournier (1667-1749), et d’Anne-Catherine Rousseau (°1668), marié vers 1725 avec Marie Talbot. Descendance non connue

 

2/2/1/8/5 – Simon Fournier [242], fils de Simon Fournier (1667-1749), et d’Anne-Catherine Rousseau (°1668), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le mardi 7 février 1702, porté au baptême le vendredi 17 février 1702 au même lieu, marié en 1725 à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Marthe Bouchard, née le jeudi 13 novembre 1704 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC, décédée le mercredi 3 février 1751 à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de quarante-sept ans. Sans postérité connue

 

2/2/1/8/6 – Rosalie Fournier, fille de Simon Fournier (1667-1749), et d’Anne-Catherine Rousseau (°1668), mariée le dimanche 21 septembre 1732 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Joseph Richard, fils de Pierre Richard (1646-1719), et de Françoise Miville-Deschênes (1663-1727). Elle ne semble pas avoir eu de postérité

 

2/2/1/8/7 – Angélique Fournier, fille de Simon Fournier (1667-1749), et d’Anne-Catherine Rousseau (°1668), née le dimanche 25 mai 1704, mariée le lundi 2 novembre 1722, jour de la fête des morts [243] avec Louis-Joseph Laurendeau. Pas de postérité connue

 

2/2/1/9/1 – Elisabeth Fournier, fille de Pierre Fournier (1669-1750), et de Marguerite Isabelle (~1675-1754), mariée le lundi 9 juin 1727 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Charles Gravel. Elle ne semble pas avoir eu de postérité

 

2/2/1/9/2 – Marie-Charlotte Fournier, fille de Pierre Fournier (1669-1750), et de Marguerite Isabelle (~1675-1754), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le mercredi 20 mai 1699, mariée le lundi 8 octobre 1725 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) avec Nicolas Thibierge, né le lundi 6 janvier 1698 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), décédé le jeudi 25 avril 1765 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), à l’âge de soixante-sept ans. D’où naquirent Jacques et Marie qui suivent en génération VII. une seconde fois, mariée le lundi 8 octobre 1725 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Nicolas Thivierge, né le lundi 6 janvier 1698 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le mercredi 24 avril 1765 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, à l’âge de soixante-sept ans. Pas de postérité connue

 

2/2/1/10/1 – Françoise Boulay [244], fille de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734), venue au monde à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC en 1686, mariée le lundi 10 janvier 1707 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC [245] avec Pierre-Noël Morin, né le jeudi 23 décembre 1683 à Beaubassin (Acadie (Nouvelle-Écosse)), CAN, décédé en 1767 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne semble pas avoir eu de postérité

 

2/2/1/10/2 – Marie-Françoise Boulay, fille de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734), née vers 1687, décédée à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mardi 20 mars 1764, mariée le mardi 11 janvier 1707 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) avec Pierre Morin, pêcheur, né le jeudi 23 décembre 1683 à Beaubassin (Acadie (Nouvelle-Écosse)), décédé le mercredi 4 février 1767 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Son décès survint après cinquante-sept ans de mariage. D’où naquit François qui suit en génération VII

 

2/2/1/10/3 – Jacques Boulet, fils de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le lundi 7 mars 1689, marié le dimanche 6 janvier 1715 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Agathe Morin, née le dimanche 31 mars 1697 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), décédée le vendredi 31 juillet 1733 à Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de trente-six ans. Sans descendance connue

 

2/2/1/10/4 – Madeleine Boulay, fille de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734), mariée le dimanche 20 novembre 1718 à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Denis Morin-Boucher. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

2/2/1/10/5 – Pierre Boulet, fils de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le jeudi 22 mars 1691, marié le samedi 16 mars 1715 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC [246] avec Marie-Louise Langlois, fille de Jean-François Langlois (1667-1715), et de Geneviève Rousseau (1671-1708). Descendance non connue

 

2/2/1/10/6 – Augustin Boulé, fils de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le vendredi 15 mars 1697, y décédé, marié le lundi 4 octobre 1723 à St-Thomas avec Véronique Miville, née le samedi 26 mars 1701 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), décédée le lundi 13 juin 1763 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), à l’âge de soixante-deux ans, fille de Joseph Miville (1669-1736), et de Geneviève Caron (1680-1733). D’où naquit Véronique qui suit en génération VII

 

2/2/1/10/7 – Augustin Boulet, fils de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734), marié le lundi 4 octobre 1723 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Véronique Miville-Deschênes, fille de Joseph Miville-Deschênes, et de Geneviève Caron. On ne lui connaît pas de descendance

 

2/2/1/10/8 – Charles Boulet, fils de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734), marié le mardi 14 octobre 1732 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Marthe Miville-Deschênes, née le lundi 7 septembre 1699, veille de la fête de la Nativité de la Sainte-Vierge, fille de Joseph Miville-Deschênes, et de Geneviève Caron. Descendance non connue

 

2/2/1/10/9 – François Boulet, fils de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734), marié le dimanche 19 novembre 1730 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC [247] avec Geneviève Miville-Deschênes, fille de Joseph Miville-Deschênes, et de Geneviève Caron. D’où naquit François qui suit en génération VII

 

2/2/1/10/10 – Jean Boulay, fils de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le samedi 9 mai 1699.

 

2/2/1/10/11 – Joseph Boulet, fils de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734), marié le vendredi 23 juillet 1723 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Monique Meunier. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

2/2/1/10/12 – Louis Boulet, fils de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734), marié le lundi 5 novembre 1731 à Berthier-sur-Mer (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Geneviève Daniau-Laprise. Pas de postérité pour ce couple

 

2/2/1/10/13 – Guillaume Boulet, fils de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le dimanche 17 septembre 1702, décédé dans la même localité le mardi 10 janvier 1764, à l’âge de soixante-deux ans, marié le mardi 11 novembre 1727, jour de la Saint-Martin d’hiver à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Marie-Madeleine Miville-Deschênes, née en 1698, fille de Joseph Miville-Deschênes, et de Geneviève Caron. Descendance non connue. Guillaume s’est marié une seconde fois le jeudi 10 juin 1734 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Marie-Anne Dandurand. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

2/2/1/10/14 – Paul Boulet, fils de Jacques Boulet (1664-1738), et de Françoise Fournier (1671-1734), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le lundi 12 novembre 1708, lendemain de la Saint-Martin d’hiver, baptisé le dimanche 2 décembre 1708 au même endroit, marié le lundi 26 novembre 1731 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Claire Miville-Deschênes, fille de Joseph Miville-Deschênes, et de Geneviève Caron. D’où naquit Paul qui suit en génération VII

 

2/2/1/11/1 – Louis Fournier, fils de Louis Fournier (°1673), et de Jeanne Caron, né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le vendredi 30 mai 1698, marié le lundi 16 novembre 1722 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Angélique Bossé, née le mardi 18 avril 1702 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. Pas de postérité pour ce couple

 

2/2/1/11/2 – Marthe Fournier, fille de Louis Fournier (°1673), et de Jeanne Caron, née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le samedi 15 avril 1702, mariée le mardi 2 mai 1719 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Pierre Joncas, né en 1697, fils de Louise Nolin (1678-1754). Sa postérité n’est pas connue

 

2/2/1/11/3 – Louise Fournier, fille de Louis Fournier (°1673), et de Jeanne Caron, née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le vendredi 13 février 1705, mariée le lundi 5 février 1725 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Jacques Joncas, né le jeudi 14 février 1704 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, décédé en septembre 1782 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de soixante-dix-huit ans, fils de Louise Nolin (1678-1754). Elle ne semble pas avoir eu de postérité

 

2/2/1/11/4 – Marie-Aimée Fournier, fille de Louis Fournier (°1673), et de Jeanne Caron, venue au monde à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le dimanche 17 avril 1718, mariée le mardi 22 novembre 1740 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Joseph Cloutier. D’où naquit Joseph qui suit en génération VII. Marie-Aimée s’est mariée une seconde fois le lundi 19 janvier 1750 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Alexis-Pierre Bélanger, fils d’Ignace Bélanger (°1680), et d’Anne Tondreau (1691-1736). Pas de postérité connue

 

2/2/1/11/5 – Marguerite Fournier, fille de Louis Fournier (°1673), et de Jeanne Caron, née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le dimanche 17 mars 1720, mariée le lundi 9 octobre 1741 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Joseph Gagné, fils de Jean Gagné, et de Madeleine Langlois. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

2/2/1/13/1 – Charles Fournier, fils de Charles Fournier (1677-1739), et d’Elisabeth-Agnès Bouchard (1677-1758), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le dimanche 12 juin 1701, porté au baptême le samedi 16 juillet 1701 au même endroit, marié le lundi 15 octobre 1725 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Angélique Langlois, née le mardi 1er juin 1706 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, fille de Joseph Langlois (1680-1715), et de Louise Nolin (1678-1754). D’où naquit Geneviève qui suit en génération VII

 

2/2/1/13/2 – Claire Fournier, fille de Charles Fournier (1677-1739), et d’Elisabeth-Agnès Bouchard (1677-1758), mariée le lundi 10 novembre 1738, veille de la Saint-Martin d’hiver à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Joseph Gagnon, fils d’Alexandre Gagnon, et d’Angélique Caron [248]. D’où naquit Joseph qui suit en génération VII

 

2/2/1/13/3 – Joseph Fournier, fils de Charles Fournier (1677-1739), et d’Elisabeth-Agnès Bouchard (1677-1758), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le mercredi 29 septembre 1706, jour de la Saint-Michel, marié le jeudi 30 septembre 1734, lendemain de la Saint-Michel à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Marguerite Jouanne, née le lundi 22 septembre 1710 à Saint-Laurent-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le jeudi 1er juillet 1756 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, à l’âge de quarante-six ans. D’où naquit Jean-Baptiste qui suit en génération VII

 

2/2/1/13/4 – Pierre-Basile Fournier, fils de Charles Fournier (1677-1739), et d’Elisabeth-Agnès Bouchard (1677-1758), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le vendredi 27 avril 1708, marié le lundi 9 janvier 1736 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Madeleine Langlois, née le vendredi 21 juillet 1713 L’Île-aux-Grues ((Québec)), QC, fille de Jean-Louis Langlois, et de Françoise-Gabrielle Deneau. On ne lui connaît pas de descendance

 

2/2/1/13/5 – Guillaume Fournier, fils de Charles Fournier (1677-1739), et d’Elisabeth-Agnès Bouchard (1677-1758), venu au monde à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le lundi 9 juin 1710, présenté au baptême le lendemain au même endroit, mort à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC en avril 1786, inhumé le dimanche 23 avril 1786 au même lieu, à l’âge de soixante-seize ans, marié le samedi 25 février 1736 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Angélique Gagnon, née le mercredi 7 avril 1717 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, fille d’Alexandre Gagnon, et d’Angélique Caron. Il ne semble pas avoir eu d’enfant

 

2/2/1/13/6 – François Fournier [249], fils de Charles Fournier (1677-1739), et d’Elisabeth-Agnès Bouchard (1677-1758), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le vendredi 29 janvier 1712 [250], décédé en 1777, à l’âge de soixante-cinq ans, marié le lundi 22 février 1740 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Geneviève Gagnon, née le jeudi 10 janvier 1726 à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, fille d’Alexandre Gagnon, et d’Angélique Caron. Descendance non connue

 

2/2/1/13/7 – Louis Fournier, fils de Charles Fournier (1677-1739), et d’Elisabeth-Agnès Bouchard (1677-1758), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le lundi 20 novembre 1713, marié le mercredi 11 février 1761 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Félicité Morneau [251]. Sans postérité connue. Louis s’est marié une seconde fois le lundi 12 janvier 1739 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marguerite Létourneau, née le vendredi 9 décembre 1707, lendemain de la fête de la Conception à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, fille de Jean-Baptiste Létourneau (°1687), et de Marguerite Caron (°1688) [252]. Descendance non connue

 

2/2/1/13/8 – Elisabeth Fournier, fille de Charles Fournier (1677-1739), et d’Elisabeth-Agnès Bouchard (1677-1758), mariée le lundi 4 octobre 1723 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Charles Bélanger. D’où naquit Claire-Elisabeth qui suit en génération VII

 

2/2/2/2/1 – Louis Hamel, fils de Jean Hamel (1652-1712), et de Christine-Charlotte Gaudry (°1660), venu au monde à Cap-Santé (Capitale-Nationale (Québec)) le dimanche 12 octobre 1692, décédé à Sainte-Croix (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mardi 5 mai 1767, à l’âge de soixante-quinze ans, marié le lundi 10 août 1716 à Laneuville (Chaudière-Appalaches (Québec)) avec Françoise Houde, née le vendredi 1er octobre 1700, jour de la Saint-Rémy à Neuville (Capitale-Nationale (Québec)), décédée le mercredi 9 mars 1774 à Sainte-Croix (Chaudière-Appalaches (Québec)), à l’âge de soixante-quatorze ans. Son décès survint après cinquante et un ans de mariage. D’où naquirent Marie et Antoine qui suivent en génération VII

 

2/2/2/3/1 – Louise-Charlotte Pilote, fille de Jean Pilote (1657-1738), et de Marie-Françoise Gaudry (1662-1712), née en 1694, mariée en 1715, après avoir établi un contrat, le dimanche 14 juillet 1715, à Dubreuil avec Michel Richer-Laflèche, né le mardi 13 février 1685 à Batiscan (Mauricie (Québec)), QC, décédé en février 1727 à Sainte-Anne-de-la-Pérade (Mauricie (Québec)), QC, à l’âge de quarante-deux ans. On ne lui connaît pas de postérité

 

2/2/2/3/2 – Jean-Baptiste Pilote, fils de Jean Pilote (1657-1738), et de Marie-Françoise Gaudry (1662-1712), marié le mardi 21 octobre 1710 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Catherine Brassard, née le vendredi 5 juin 1682 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

2/2/2/3/3 – Jeanne-Françoise Pilote, fille de Jean Pilote (1657-1738), et de Marie-Françoise Gaudry (1662-1712), née à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le samedi 8 décembre 1696, jour de la fête de la Conception, décédée à Deschambault-Grondines (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 21 avril 1756, à l’âge de soixante ans, mariée en 1715, après avoir passé un contrat, le dimanche 14 juillet 1715, à Dubreuil avec Jean-Baptiste Richer-Laflèche, né le samedi 11 décembre 1688 [253] à Batiscan (Mauricie (Québec)), QC, décédé le lundi 4 novembre 1748 à Deschambault-Grondines (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de soixante ans. Leur union dura trente-trois ans. On ne lui connaît pas de descendance

 

2/2/2/3/4 – Marie-Anne Pilote, fille de Jean Pilote (1657-1738), et de Marie-Françoise Gaudry (1662-1712), née à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le mardi 29 mars 1701, morte à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 17 août 1744, à l’âge de quarante-trois ans, mariée le jeudi 25 mai 1724 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC [254] avec Antoine Tremblay, né le lundi 4 août 1698 à Petite-Rivière-Saint-François (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le dimanche 12 février 1758, à l’âge de soixante ans. Son décès survint après vingt ans de mariage. D’où naquit Michel qui suit en génération VII

 

2/2/2/3/5 – Marguerite Pilote, fille de Jean Pilote (1657-1738), et de Marie-Françoise Gaudry (1662-1712), mariée le mardi 8 avril 1698 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Hédouin. Pas de postérité pour ce couple

 

2/2/2/3/6 – Charles Pilote, fils de Jean Pilote (1657-1738), et de Marie-Françoise Gaudry (1662-1712), né à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le mercredi 4 juillet 1703, décédé aux Éboulements (Capitale-Nationale (Québec)), QC le jeudi 30 octobre 1788, à l’âge de quatre-vingt-cinq ans, marié le dimanche 22 octobre 1730 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Ursule Tremblay, née le mercredi 17 mars 1706 à Baie-Saint-Paul (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquirent Ursule, Louis-Charles et Félix-Philémon qui suivent en génération VII

 

2/2/2/6/1 – Catherine Lefebvre, fille de Louis Lefebvre, et d’Anne-Félicité Bonhomme, mariée le lundi 13 janvier 1721 à Neuville (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Charles Gariépy. D’où naquit Françoise qui suit en génération VII

 

2/2/2/6/2 – Madeleine Lefebvre, fille de Louis Lefebvre, et d’Anne-Félicité Bonhomme, mariée le lundi 6 février 1719 à Neuville (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Charles-François Trépanier. D’où naquit Thérèse qui suit en génération VII

 

2/2/2/6/3 – Étienne Hayot, fils d’Etienne Hayot (1673-1758), et d’Anne-Félicité Bonhomme, né à Neuville (Capitale-Nationale (Québec)) le jeudi 2 février 1702.

 

2/2/3/1/1 – Nicolas Gamache [255], fils de Nicolas Gamache (°1639), et d’Elisabeth-Ursule Cloutier (°1660), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le mardi 21 mai 1680, marié le jeudi 29 janvier 1705 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie Guyon. D’où naquirent Elisabeth, Alexis-Isidore et Joachim qui suivent en génération VII

 

2/2/3/1/2 – Anne Gamache, fille de Nicolas Gamache (°1639), et d’Elisabeth-Ursule Cloutier (°1660), mariée le lundi 16 janvier 1713 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Richard, fils de Pierre Richard (1646-1719), et de Françoise Miville-Deschênes (1663-1727). D’où naquit Anne qui suit en génération VII

 

2/2/3/1/3 – Augustin Gamache, fils de Nicolas Gamache (°1639), et d’Elisabeth-Ursule Cloutier (°1660), marié le dimanche 28 mai 1713 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Louise Caron, née le vendredi 21 novembre 1692 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), y décédée le jeudi 11 septembre 1760, à l’âge de soixante-huit ans. Il n’eut point de postérité

 

2/2/3/1/4 – Elisabeth Gamache, fille de Nicolas Gamache (°1639), et d’Elisabeth-Ursule Cloutier (°1660), mariée le lundi 7 janvier 1709 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Pierre Richard, fils de Pierre Richard (1646-1719), et de Françoise Miville-Deschênes (1663-1727) [256]. D’où naquirent Marguerite et Geneviève qui suivent en génération VII

 

2/2/3/1/5 – Geneviève Gamache, fille de Nicolas Gamache (°1639), et d’Elisabeth-Ursule Cloutier (°1660), née vers 1692, mariée le mercredi 28 janvier 1711 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Joseph Hudon-Beaulieu. Pas de postérité pour ce couple. Geneviève s’est mariée une seconde fois le mardi 5 septembre 1713 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, après avoir fait rédiger un contrat, le lundi 4 septembre 1713, à Notaire Michon avec Jean Gagnon, né le dimanche 11 janvier 1688 à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le dimanche 29 juillet 1753 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC, à l’âge de soixante-cinq ans. On ne lui connaît pas de descendance

 

2/2/3/1/6 – Pierre Gamache, fils de Nicolas Gamache (°1639), et d’Elisabeth-Ursule Cloutier (°1660), né à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le lundi 13 janvier 1698, marié le mercredi 11 août 1734 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Geneviève Bélanger, née le mardi 27 mai 1710 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, fille de Jean-François Bélanger (~1872-1728), et de Geneviève Thibault. D’où naquit Jérôme qui suit en génération VII

 

2/2/3/1/7 – Marie Gamache, fille de Nicolas Gamache (°1639), et d’Elisabeth-Ursule Cloutier (°1660), mariée le mardi 3 février 1722 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Louis Guyon [257]. D’où naquirent Antoine-Félix, Elisabeth et Marie-Anne qui suivent en génération VII

 

2/2/3/3/1 – Hélène Gariépy, fille de Charles Gariépy, et de Marie-Anne Cloutier (°~1664), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 22 août 1698. C’est là qu’elle décéda en janvier 1770, et qu’elle fut inhumée le lundi 8 janvier 1770, à l’âge de soixante-douze ans, mariée le jeudi 5 février 1722 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC [258] avec Antoine Thibault, né le samedi 16 novembre 1697, décédé le vendredi 9 mai 1766, à l’âge de soixante-neuf ans. Leur union dura quarante-quatre ans. Pas de postérité pour ce couple

 

2/2/3/3/2 – Marguerite Gariépy, fille de Charles Gariépy, et de Marie-Anne Cloutier (°~1664), mariée le lundi 21 février 1718 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir fait rédiger un contrat, le jeudi 17 février 1718, à Verreau avec Jean Morel, né le vendredi 27 mars 1693 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le mercredi 24 avril 1743 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de cinquante ans. D’où naquit Louis qui suit en génération VII

 

2/2/3/4/1 – Jean-Baptiste Gravelle, fils de Claude Gravelle (1662-1724), et de Jeanne Cloutier (1668-1744), marié le lundi 7 novembre 1718 à St-François-de-Sales avec Marie-Dorothée Graton. D’où naquit Claude qui suit en génération VII

 

2/2/3/4/2 – Marguerite Gravel, fille de Claude Gravel (1662-1724), et de Jeanne Cloutier (1668-1744), née à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 9 février 1688, mariée le jeudi 24 juillet 1721 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Charles Cloutier, né le dimanche 1er novembre 1699, jour de la Toussaint à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Marie-Louise qui suit en génération VII

 

2/2/3/5/1 – Augustin Gagnon, fils de Pierre Gagnon (1672-<1745), et d’Hélène Cloutier (1676-1739), marié le mardi 4 novembre 1727 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Félicité Simon. Descendance non connue

 

2/2/3/5/2 – Jean-Baptiste Gagnon, fils de Pierre Gagnon (1672-<1745), et d’Hélène Cloutier (1676-1739), marié le mardi 3 février 1733 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Josephte Lavoie, fille de Marie-Françoise Guimont (1684-1725). Il ne semble pas avoir eu d’enfant, allié avec une demoiselle dont on ignore le nom. D’où naquit Noël qui suit en génération VII

 

2/2/3/5/3 – Marie-Anne Gagnon, fille de Pierre Gagnon (1672-<1745), et d’Hélène Cloutier (1676-1739), mariée le lundi 27 novembre 1724 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Prisque Racine, né le samedi 9 juin 1703 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, fils de Pierre-Etienne Racine (1662-1722), et de Catherine Guyon (1664-1718). Sa postérité n’est pas connue

 

2/2/3/7/1 – Jean Cloutier, fils de Jean-Baptiste Cloutier (1681-1745), et de Marie-Anne Morissette (°1685), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le lundi 28 janvier 1704, marié le samedi 11 février 1730 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC, après avoir établi un contrat, le dimanche 12 février 1730, à Jacob [259] avec Madeleine Dallaire, née le vendredi 16 décembre 1701 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédée le samedi 24 février 1759 L’Ancienne-Lorette (Capitale-Nationale (Québec)), QC, à l’âge de cinquante-huit ans. Sans postérité connue

 

2/2/3/7/2 – Catherine Cloutier, fille de Jean-Baptiste Cloutier (1681-1745), et de Marie-Anne Morissette (°1685), mariée le lundi 20 janvier 1738 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Gagnon. Sans postérité connue

 

2/2/3/7/3 – Pierre Cloutier, fils de Jean-Baptiste Cloutier (1681-1745), et de Marie-Anne Morissette (°1685), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 10 avril 1712, marié le lundi 9 février 1739 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC [260], après avoir fait rédiger un contrat, le lundi 9 février 1739, à Fortier [261] avec Marie-Hélène Dallaire, née le jeudi 2 septembre 1706 à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit André qui suit en génération VII

 

2/2/3/8/1 – Gabriel Cloutier, fils de Zacharie Cloutier (1683-1732), et de Jeanne Bacon (°1684), marié le dimanche 19 janvier 1738 avec Françoise Toupin, fille d’Antoine Toupin (°1686), et de Françoise Lefebvre (°1688) [262]. Sa postérité n’est pas connue

 

2/2/3/8/2 – Zacharie Cloutier, fils de Zacharie Cloutier (1683-1732), et de Jeanne Bacon (°1684), né à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC le samedi 29 mars 1710, décédé dans la même localité le mercredi 9 mars 1774, à l’âge de soixante-quatre ans, marié le mercredi 13 novembre 1737 à Château-Richer (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Agnès Bélanger, née en 1719. Il n’eut point de postérité

 

2/2/4/3/1 – Pierre-Noël Morin-Valcourt, fils de Pierre-Noël Morin-Valcourt (°1671), et de Marguerite Rousseau (1676-1730), marié le dimanche 25 juin 1719, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste avec Thérèse Pelletier, fille de René Pelletier (1659-1713), et de Madeleine Leclerc (1672-1702). Sans descendance connue

 

4/1/1/3/1 – Joseph Pelletier, fils de Guillaume Pelletier (1681-1734), et de Marie-Louise Pinel (°~1689), né à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le jeudi 8 août 1715, marié le lundi 7 octobre 1748 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Elisabeth Thibault, née le mercredi 30 octobre 1715 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, fille de Jacques-François Thibault (1678-1755), et de Marie-Anne Proulx (1683-1756). On ne lui connaît pas de descendance

 

4/1/1/3/2 – Guillaume Pelletier, fils de Guillaume Pelletier (1681-1734), et de Marie-Louise Pinel (~1688-1752), né à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)) le mardi 24 mars 1711, marié le samedi 1er décembre 1731 L’Islet ((Québec)) avec Marie Jean PIERREJEAN, née vers 1710 à Lieu Indéterminé au Québec ((Québec)). D’où naquit Joseph qui suit en génération VII

 

4/1/1/5/1 – Françoise Pelletier, fille de Jean-François Pelletier (1684-1743), et de Madeleine Morin, née à La Pocatière (Can), QC le samedi 22 décembre 1725, morte à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le dimanche 12 juin 1757, à l’âge de trente-deux ans, mariée le lundi 21 février 1746 à La Pocatière (Can), QC avec Gilles Bernard, né en juin 1721 à St-Pair-sur-Mer (ra), Basse Normandie. Sans descendance connue

 

4/1/1/5/2 – Geneviève Pelletier, fille de Jean-François Pelletier (1684-1743), et de Madeleine Morin, mariée le lundi 22 février 1745 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Pierre Bachelet. Sans descendance connue

 

4/1/1/5/3 – Jean-François Pelletier, fils de Jean-François Pelletier (1684-1743), et de Madeleine Lavoie (°1691), né à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le samedi 4 avril 1711, baptisé le mardi 7 avril 1711 en la même localité, vivait encore en 10 1780, marié le samedi 8 janvier 1735 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Marie-Anne Morin, née le vendredi 18 août 1713 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC, décédée le lundi 9 octobre 1780 à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, à l’âge de soixante-sept ans. Leur union dura quarante-cinq ans. D’où naquit Charles qui suit en génération VII

 

4/1/2/1/1 – Jean-Baptiste Ouellet, fils de Grégoire Ouellet (1672-<1720), et d’Anne Lizot, marié le lundi 25 novembre 1720 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Marie-Françoise Morin. D’où naquirent Etienne et Marie-Louise qui suivent en génération VII

 

4/1/2/1/2 – Marie-Josephte Ouellet, fille de Grégoire Ouellet (1672-<1720), et d’Anne Lizot, née à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le vendredi 15 avril 1712, mariée le mardi 11 août 1739 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Etienne Grondin, né le jeudi 2 mars 1713 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC [263]. Sans descendance connue

 

4/1/2/2/1 – Marie-Françoise Ouellet, fille de Joseph-Abraham Ouellet (°1667), et de Françoise Lizot (1672-1699), mariée le lundi 15 janvier 1714 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Gagnon, né le dimanche 25 janvier 1688 à Sainte-Anne de Beaupré (Capitale-Nationale (Québec)), QC, décédé le vendredi 3 février 1769 à La Pocatière (Can), QC, à l’âge de quatre-vingt-un ans. D’où naquit Marie-Françoise qui suit en génération VII

 

4/1/2/2/2 – Joseph Ouellet, fils de Joseph-Abraham Ouellet (°1667), et de Françoise Lizot (1672-1699), né à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le vendredi 24 janvier 1698.

 

4/1/2/3/1 – François-Marie Lizot, fils de Joseph Lizot, et de Françoise Dancause, marié le lundi 26 novembre 1764 [264] à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Louise-Appoline Miville-Deschênes, née en mars 1739 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC. Il n’eut point de postérité

 

4/1/2/6/1 – Joseph Lizotte, fils de Nicolas-Claude Lizot, marié le lundi 9 janvier 1730 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Josephte Miville-Deschênes, née le vendredi 2 janvier 1711 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC. D’où naquit Josephte qui suit en génération VII

 

4/1/2/6/2 – Nicolas Lizotte, fils de Nicolas-Claude Lizot, marié le mercredi 3 mai 1724 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Madeleine Miville-Deschênes, née le samedi 8 août 1693 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC. Sa postérité n’est pas connue

 

4/1/2/7/1 – Marguerite Lizotte, fille de Noël Lizot, et de Catherine Meneux, mariée le lundi 4 juillet 1746 à La Pocatière (Can), QC avec Joseph Grondin. On ne lui connaît pas de postérité

 

4/1/2/8/1 – Joseph Bouchard, fils de Gabriel Bouchard (°1675), et de Marie-Françoise Lizot (°1681), né à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC le samedi 4 octobre 1710, reçu au baptême le dimanche 19 octobre 1710 en la même localité, décédé à La Pocatière (Can), QC le jeudi 22 janvier 1750, enterré le lendemain au même endroit, à l’âge de quarante ans, marié le lundi 22 février 1734 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Madeleine Fortin, née le jeudi 14 août 1710, veille de l’Assomption L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. On ne connaît aucun enfant de ce couple

 

4/1/3/2/1 – Joseph Destroismaisons-Picard, fils de Jacques Destroismaisons-Picard (1688-1756), et de Madeleine Pelletier (°1694), marié le mardi 20 octobre 1744 à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Geneviève Isabelle, née le vendredi 4 juillet 1710 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), fille de Louis Isabelle (1677-1746), et de Marie-Barbe Prou (1685-1765). Sans descendance connue

 

4/1/4/1/1 – Clothilde Pelletier, fille de Jean-Baptiste Pelletier (°1689), et d’Angélique-Marguerite Ouellet (°1690), mariée le lundi 5 novembre 1742 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Joseph Thibault, fils de Jean-François Thibault (1675-1753), et d’Angélique Proulx (1688-1763). D’où naquit Jean-Baptiste qui suit en génération VII

 

4/1/4/1/2 – Marguerite Pelletier, fille de Jean-Baptiste Pelletier (°1689), et d’Angélique-Marguerite Ouellet (°1690), mariée le lundi 9 janvier 1736 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Michel Mignier. Sans descendance connue

 

4/1/4/1/3 – Rose Pelletier, fille de Jean-Baptiste Pelletier (°1689), et d’Angélique-Marguerite Ouellet (°1690), née à Aston Junction ((Québec)) en 1721, décédée dans la même localité en 1756, à l’âge de trente-cinq ans, mariée le lundi 25 novembre 1743 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Pierre Thibault, né le vendredi 26 janvier 1720 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, décédé en 1756 à Aston Junction ((Québec)), à l’âge de trente-six ans, fils de Jean-François Thibault (1675-1753). Leur union dura treize ans. D’où naquirent Rose, Pierre et Vincent qui suivent en génération VII

 

4/1/4/2/1 – Charles-François Cloutier, fils de Guillaume Cloutier (°1682), et de Marie-Anne Pelletier (1692-1742), marié le lundi 16 novembre 1750 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Thérèse Morneau. Il ne semble pas avoir eu de postérité

 

4/1/4/2/2 – Elisabeth Cloutier, fille de Guillaume Cloutier (°1682), et de Marie-Anne Pelletier (1692-1742), mariée le mardi 25 octobre 1740 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec François-Xavier Caron. Descendance non connue

 

4/1/4/2/3 – Guillaume Cloutier, fils de Guillaume Cloutier (°1682), et de Marie-Anne Pelletier (1692-1742), marié le lundi 15 février 1745 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Françoise Bernier. Pas de postérité pour ce couple

 

4/1/4/2/4 – Marie-Marthe Cloutier, fille de Guillaume Cloutier (°1682), et de Marie-Anne Pelletier (1692-1742), mariée le lundi 11 mai 1750 à Lévis (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC [265] avec Jean Fontaine, né vers 1720 à Aston Junction ((Québec)), fils d’Etienne Fontaine (1686-1739), et de Madeleine Fournier (°1694). On ne lui connaît pas de descendance. Marie-Marthe s’est mariée une seconde fois en juin 1748 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Vincent Blanchette, né à Aston Junction ((Québec)), fils de Guillaume Blanchet, et de Marie-Anne Gagné-Bellavance. Descendance non connue

 

4/1/4/3/1 – Jean Pelletier, fils de Joseph Pelletier (1694-1753), et de Marie-Anne Boucher (1701-1797), né vers 1722, marié le lundi 24 janvier 1752 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC [266] avec Marie-Anne Mignier, née le vendredi 1er novembre 1720, jour de la Toussaint à La Pocatière, QC, décédée le jeudi 16 juin 1796 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), à l’âge de soixante-seize ans, fille d’André Mignier (1669-1729) [267]. Descendance non connue

 

4/1/4/4/1 – Ignace St-Pierre, fils d’Ignace St-Pierre (°1688), et de Marie-Madeleine Pelletier (1697-1760), né en 1724, marié le mardi 23 février 1745 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC [268] avec Madeleine Proulx, née le vendredi 11 mars 1712 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC. D’où naquit Ignace qui suit en génération VII

 

4/1/4/5/1 – Jean-François Pelletier, fils de Charles Pelletier (1699-1769), et de Marie-Anne Boucher, né à La Pocatière (Can), QC le dimanche 16 mai 1734, marié le lundi 25 novembre 1754 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jeanne-Judith Miville-Deschênes, née le jeudi 13 septembre 1736 à La Pocatière (Can), QC. Sa postérité n’est pas connue

 

4/1/5/1/1 – Antoine Jalbert, fils de Joseph Jalbert (1695-1756), et de Catherine Gagnon (°1696), marié en 1759 à Rivière St-Jean (Acadie (Nouvelle-Écosse)), CAN avec Françoise Bergeron. Sans descendance connue

 

4/1/5/1/2 – Catherine Jalbert, fille de Joseph Jalbert (1695-1756), et de Catherine Gagnon (°1696), mariée le mercredi 19 octobre 1746 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Nicolas Rioux. Elle n’eut point de postérité

 

4/1/5/1/3 – Jean-François Jalbert, fils de Joseph Jalbert (1695-1756), et de Catherine Gagnon (°1696), né à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, marié le lundi 8 janvier 1759 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Françoise Laneau. Pas de postérité connue

 

4/1/5/1/4 – Antoine Jalbert, fils de Joseph Jalbert (1695-1756), et de Marguerite Aubertin, marié le lundi 8 janvier 1753 à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Geneviève Morin, fille de Sébastien Morin (1691-1756), et de Françoise Blanchet (1694-1742). Descendance non connue

 

4/1/5/1/5 – Noël Jalbert, fils de Joseph Jalbert (1695-1756), et de Marguerite Aubertin, marié le lundi 9 novembre 1767 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Elisabeth Bernier. Sans descendance connue. Noël s’est marié une seconde fois le mardi 10 octobre 1786 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Euphrosine Richard. Sans postérité connue

 

4/1/5/1/6 – Pierre Jalbert, fils de Joseph Jalbert (1695-1756), et de Marguerite Aubertin, marié le lundi 7 août 1752 à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Josephte Fournier, fille de Joseph Fournier, et d’Elisabeth Gagné. Il ne semble pas avoir eu de postérité

 

4/1/5/1/7 – Angélique Jalbert-Gerbert, fille de Joseph Jalbert (1695-1756), et de Marguerite Aubertin, mariée le lundi 15 janvier 1753 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Augustin Blanchet, fils de Jean-Baptiste Blanchet, et de Geneviève Rousseau. Pas de postérité connue

 

4/1/5/2/1 – Marthe Cloutier, fille de Jean-Baptiste Cloutier (°~1880), et de Marie-Anne Jalbert, née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le jeudi 7 avril 1707, mariée le dimanche 24 juillet 1729 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jean Tondreau. D’où naquirent Jean-Baptiste, Luce et Ursule qui suivent en génération VII

 

4/1/5/2/2 – Paul Cloutier, fils de Jean-Baptiste Cloutier (°~1880), et de Marie-Anne Jalbert, marié le mardi 15 octobre 1743 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Angélique Turcot. D’où naquit Brigitte qui suit en génération VII

 

4/1/5/2/3 – Jean-Baptiste Cloutier, fils de Jean-Baptiste Cloutier (°~1880), et de Marie-Anne Jalbert, marié le mardi 4 novembre 1732 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Elisabeth Thibault, fille de Jean-François Thibault (1675-1753), et d’Angélique Proulx (1688-1763). D’où naquirent Véronique, Charles-François et Claire qui suivent en génération VII

 

4/1/5/2/4 – Geneviève Cloutier, fille de Jean-Baptiste Cloutier (°~1880), et de Marie-Anne Jalbert, née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le vendredi 19 mai 1719. C’est là qu’elle décéda en septembre 1770, et qu’elle fut inhumée le lundi 17 septembre 1770, à l’âge de cinquante et un ans, mariée le mardi 6 novembre 1736 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jean-François Thibault, né le vendredi 4 janvier 1709 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, y décédé le jeudi 27 mars 1777, à l’âge de soixante-huit ans, fils de Jean-François Thibault (1675-1753), et d’Angélique Proulx (1688-1763). Son décès survint après trente-quatre ans de mariage. D’où naquirent Basile, Michel-Julien, Etienne, Geneviève, Jean-François, Marguerite, Modeste, Charles et Pélagie-Félicité qui suivent en génération VII

 

4/1/5/2/5 – Pierre Cloutier, fils de Jean-Baptiste Cloutier (°~1880), et de Marie-Anne Jalbert, marié le mardi 26 avril 1746 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Geneviève Langelier, née le jeudi 6 janvier 1729 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. D’où naquit Joseph qui suit en génération VII

 

4/1/5/2/6 – Marguerite Cloutier, fille de Jean-Baptiste Cloutier (°~1880), et de Marie-Anne Jalbert, mariée le vendredi 12 novembre 1728, lendemain de la Saint-Martin d’hiver L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Durand. D’où naquit Marie-Anne qui suit en génération VII. Marguerite s’est mariée une seconde fois le mercredi 22 novembre 1758 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Pierre-Basile Bernier, né le mardi 9 février 1706 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. Descendance non connue

 

4/1/5/2/7 – Rosalie Cloutier, fille de Jean-Baptiste Cloutier (°~1880), et de Marie-Anne Jalbert, née L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le dimanche 12 décembre 1723, mariée le lundi 22 janvier 1742 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Augustin Bélanger, né le dimanche 24 mai 1716 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, fils de Jean-François Bélanger (~1872-1728), et de Geneviève Thibault. D’où naquit Marie-Rose qui suit en génération VII

 

4/1/5/2/8 – Ursule Cloutier, fille de Jean-Baptiste Cloutier (°~1880), et de Marie-Anne Jalbert, mariée le mardi 21 février 1747 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Louis Thibault, fils de Jean-François Thibault (1675-1753), et d’Angélique Proulx (1688-1763). D’où naquirent Louis et Noël qui suivent en génération VII

 

4/1/5/3/1 – Geneviève Langlois, dite Dit OUBART, fille de Joseph Oubart, et de Charlotte Guillet, mariée le lundi 3 août 1750 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jacques Caouette, né en septembre 1727 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. Descendance non connue

 

4/1/5/3/2 – Joseph Oubart, fils de Joseph Oubart, et de Charlotte Guillet, marié le lundi 29 avril 1748 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marthe Gravel, décédée avant 1753. Sans descendance connue. Après environ un an de veuvage, une seconde fois, marié le lundi 19 février 1753 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marie-Louise Morin, fille de Pierre-Joseph Morin (°1698), et de Marie-Charlotte Dubé (°1696). Pas de postérité connue

 

4/1/6/1/1 – Marie-Anne Pelletier, fille de Jean-Bernard Pelletier (°1712), et de Marthe Brisson (°1719), née le dimanche 22 janvier 1747, mariée le lundi 16 juillet 1764 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, après avoir fait rédiger un contrat, le mercredi 11 juillet 1764, à Richard avec Jean-Baptiste Talbot, né le mercredi 1er mai 1743 à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, y décédé le lundi 2 août 1813, à l’âge de soixante-dix ans, fils de Simon Talbot (1702-1783). Sans descendance connue

 

4/1/6/1/2 – François-Marie Pelletier, fils de Jean-Bernard Pelletier (°1712), et de Marthe Brisson (°1719), né à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le lundi 15 juin 1750, marié le lundi 23 novembre 1778 à La Pocatière (Can), QC avec Charlotte Miville-Deschênes. Il ne semble pas avoir eu de postérité

 

4/1/6/1/3 – Marthe Pelletier, fille de Jean-Bernard Pelletier (°1712), et de Marthe Brisson (°1719), mariée le mardi 12 juillet 1763 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Pierre Talbot, fils de Simon Talbot (1702-1783) [269]. Sa postérité n’est pas connue

 

4/1/6/2/1 – Louis Pelletier, fils de Jean-François Pelletier (°1713), et de Geneviève Morneau (°1723), marié le lundi 15 janvier 1781 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Angélique Miville-Deschênes. Sans postérité connue

 

4/1/6/6/1 – Geneviève Chouinard, fille de Pierre Chouinard (1702-1790), et de Marie-Anne Pelletier (°1727), venue au monde L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)) le mardi 13 juillet 1745, portée sur les fonts baptismaux le lendemain au même lieu, décédée le jour même et inhumée le lundi 28 mai 1804 dans la même localité, à l’âge de cinquante-neuf ans, mariée le samedi 19 octobre 1776 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Joachim Gamache, né le samedi 5 janvier 1743 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), fils de Joachim Gamache (°1714), et de Scholastique Thibault (°1718). D’où naquit Joachim qui suit en génération VII

 

4/1/6/6/2 – Romain Chouinard, fils de Pierre Chouinard (1702-1790), et de Marie-Anne Pelletier (°1727), marié le lundi 11 janvier 1779 à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Modeste Vaillancourt, fille de Jean-Baptiste Vaillancourt (°1712), et de Félicité Thibault. On ne lui connaît pas de descendance

 

4/1/6/10/1 – Chrysostome Pelletier, fils de Charles Pelletier (°1700), et de Louise Chouinard (°1704), marié le lundi 11 février 1765 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Marguerite Thibault, fille de Jean-François Thibault (1709-1777), et de Geneviève Cloutier (1719-1770). Pas de postérité connue

 

4/1/6/10/2 – Marie-Louise Pelletier, fille de Charles Pelletier (°1700), et de Louise Chouinard (°1704), née à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le mercredi 5 octobre 1729, mariée le lundi 27 juillet 1750 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec François-Xavier Fortin, né le dimanche 7 décembre 1721, veille de la fête de la Conception L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. On ne lui connaît pas de postérité

 

4/1/6/11/1 – Josephte Pelletier, fille de Jean-Joseph Pelletier (1702-1756), et de Marie-Ursule St-Pierre (°1702), mariée le lundi 1er février 1745 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Charles-François Gagnon, né le vendredi 11 juillet 1721 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, fils d’Alexandre Gagnon, et d’Angélique Caron. D’où naquit Charles-François qui suit en génération VII

 

4/2/2/1/1 – Jean-Baptiste-Marie Duprac, fils de Noël Duprac (1681-1743), et de Louise Paradis (1689-1714), né à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mardi 3 septembre 1709, présenté au baptême le lendemain en la même localité, marié le mardi 6 novembre 1731 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Geneviève Delage, née le mercredi 21 janvier 1711 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Pas de postérité connue

 

4/3/2/1/1 – François St-Pierre, fils de Pierre St-Pierre (°1694), et d’Hélène Leclerc-Francoeur, marié le lundi 10 janvier 1752 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Josephte Lizotte, fille de Joseph Lizotte, et de Josephte Miville-Deschênes (°1711). Sans postérité connue

 

4/3/3/2/1 – Prisque Langlois, fils de Prisque Langlois (°1710), et de Marie-Josephte Dallaire (°1716), né à Saint-Jean-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC le dimanche 28 janvier 1742, baptisé le lendemain au même lieu, marié le lundi 24 janvier 1780 à Louiseville (Can), QC avec Antoinette Lamy. Sans descendance connue. Prisque s’est marié une seconde fois le lundi 30 mai 1774 à Louiseville (Can), QC avec Josephte Bergeron. Il ne semble pas avoir eu d’enfant

 

4/4/1/2/1 – Charlotte Mailloux, fille de Noël Mailloux (°1707), et de Charlotte Chevalier (°1706), mariée le lundi 16 novembre 1761 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Louis Vallée-Lavallée. Descendance non connue

 

4/4/2/2/1 – Angélique Huot, dite dit ST-LAURENT, fille de Pierre Huot (1685-1749), et de Marie-Anne Parent (°1691), venue au monde L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 3 avril 1715, mariée le lundi 23 avril 1742 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC [270] avec Augustin Tremblay, né le lundi 25 mars 1715 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC. D’où naquit Jacques qui suit en génération VII

 

4/4/2/2/2 – Elisabeth Huot, fille de Pierre Huot (1685-1749), et de Marie-Anne Parent (°1691), mariée le lundi 22 février 1740 L’Ange-Gardien (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Louis Goulet. Elle n’eut point de postérité

 

4/4/4/1/1 – Marguerite Parent, fils d’Etienne Parent (°1695), et de Simone Brassard (°1696), marié le lundi 30 septembre 1743, lendemain de la Saint-Michel à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Thomas Morin. D’où naquit Marguerite qui suit en génération VII

 

4/4/4/1/2 – Pierre Parent, fils d’Etienne Parent (°1695), et de Simone Brassard (°1696), marié le lundi 20 septembre 1751 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Angélique Choret. D’où naquirent Angélique, Michel et Pierre qui suivent en génération VII

 

4/4/4/1/3 – Marie-Josephte Parent, fille d’Etienne Parent (°1695), et de Simone Brassard (°1696), mariée le lundi 25 août 1749 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Germain Villeneuve. D’où naquirent Charles-Joseph et Louise qui suivent en génération VII

 

4/4/4/2/1 – Jean-Baptiste Normand, fils de François Lenormand (1714-1786), et de Thérèse Parent (°1717), né à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC le mercredi 27 novembre 1754, marié le lundi 14 février 1774 à Nicolet (Can), QC [271] avec Louise Trottier-Desruisseaux, née le dimanche 9 mars 1755 à Nicolet (Can), QC. Il ne semble pas avoir eu de postérité

 

4/4/4/3/1 – Madeleine Chalifour, fille de Joseph Chalifour, et de Marguerite-Véronique Parent, mariée le lundi 18 octobre 1745 à Beauport (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Pierre Thibault. Sa postérité n’est pas connue

 

4/4/4/3/2 – Marguerite Chalifour, fille de Joseph Chalifour, et de Marguerite-Véronique Parent, mariée le vendredi 15 janvier 1740 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Etienne Thibault. Descendance non connue

 

4/4/6/2/1 – Madeleine Trudel, fille d’Ambroise Trudel (°1708), et de Thérèse-Angélique Parent.

 

4/5/6/2/1 – Elisabeth Lemieux, fille d’Alexis Lemieux (°1685), et d’Elisabeth Bélanger, née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le mercredi 3 février 1712, mariée le lundi 7 novembre 1729 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Joseph Fortin, né le mercredi 22 août 1703 L’Islet (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC, fils de Charles-Thomas Fortin (1656-1735), et de Xaintes Cloutier (1653-1725). Pas de postérité pour ce couple, alliée avec un homme dont on ignore le nom. D’où naquit Elisabeth qui suit en génération VII

 

4/5/6/2/2 – Louis Lemieux, fils d’Alexis Lemieux (°1685), et d’Elisabeth Bélanger, né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC le mercredi 11 mars 1716, décédé dans la même localité le jeudi 6 mai 1756, à l’âge de quarante ans, marié le lundi 6 novembre 1741 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Geneviève Thibault, née le samedi 6 novembre 1717 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC, fille de Jacques-François Thibault (1678-1755), et de Marie-Anne Proulx (1683-1756) [272]. Il ne semble pas avoir eu d’enfant

 

4/6/2/1/1 – Brigitte-Ursule Fortin, fille de François Fortin (°1695), et de Madeleine Richard, née à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC le jeudi 9 février 1736, mariée le lundi 27 novembre 1758 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Jean-Baptiste Bernier, né le lundi 3 mai 1734 à Cap-Saint-Ignace (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC. Pas de postérité pour ce couple

 

4/6/7/1/1 – Charlotte Morin, fille de Pierre-Joseph Morin (°1698), et de Marie-Charlotte Dubé (°1696), née à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC en 1724, décédée le lendemain et inhumée le samedi 20 octobre 1787 dans la même localité, à l’âge de soixante-trois ans, mariée le dimanche 19 novembre 1741 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Joseph Miville-Deschênes, né le vendredi 16 septembre 1712 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC. D’où naquirent Jean-Baptiste, Anne-Judith, Charlotte, Marie-Louise, Madeleine, Marie, Marie-Marthe, Geneviève et Prosper qui suivent en génération VII

 

4/6/7/1/2 – Jean-Maurice Morin, fils de Pierre-Joseph Morin (°1698), et de Marie-Charlotte Dubé (°1696), marié le lundi 10 février 1755 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Marie-Josephte Miville-Deschênes. Sans descendance connue

 

4/6/7/1/3 – Marie-Louise Morin, fille de Pierre-Joseph Morin (°1698), et de Marie-Charlotte Dubé (°1696), mariée le lundi 19 février 1753 à Saint-Roch-des-Aulnaies (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Joseph Oubart, fils de Joseph Oubart, et de Charlotte Guillet [273]. Sans descendance connue

 

4/6/7/1/4 – Pierre-Roch Morin, fils de Pierre-Joseph Morin (°1698), et de Marie-Charlotte Dubé (°1696), marié le lundi 8 novembre 1751 à Kamouraska (Can), QC avec Ursule Michaud. Il ne semble pas avoir eu de postérité. Pierre-Roch s’est marié une seconde fois le lundi 4 juillet 1746 à Rivière-Ouelle (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC avec Marie-Josephte Hudon-Beaulieu. Pas de postérité pour ce couple

 

4/6/7/2/1 – François Dubé, fils de Joseph Dubé (1707-<1739), et d’Ursule Morin (1703-1773), né à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC en janvier 1732, baptisé le dimanche 27 janvier 1732 au même endroit, marié le mercredi 20 juillet 1757 à Saint-François-de-L’Île-d’Orléans (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Marie-Josephte Deblois, née le samedi 8 décembre 1736, jour de la fête de la Conception à Sainte-Famille (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Sans descendance connue

 

4/6/7/3/1 – André Morin, fils d’André Morin (°1707), et de Jeanne Dubé (1710-1736), né à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC en mai 1730, tenu sur les fonts baptismaux le vendredi 12 mai 1730 en la même localité, marié le dimanche 25 février 1753 à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)), QC avec Claire Vaillancourt, fille de Jean-Baptiste Vaillancourt (°1712), et de Félicité Thibault. Sa postérité n’est pas connue

 

4/6/7/3/2 – Joseph-Marie Morin, fils d’André Morin (°1707), et de Jeanne Dubé (1710-1736), né vers 1735, marié le lundi 27 juin 1757 à Kamouraska (Can), QC avec Marie-Louise Saucier, née en mai 1741 à Kamouraska (Can), QC. Il ne semble pas avoir eu d’enfant

 

4/6/7/3/3 – Jean-François Morin, fils d’André Morin (°1707), et de Jeanne Dubé (1710-1736), né à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (Bas-Saint-Laurent (Québec)), QC en janvier 1736, baptisé le mercredi 1er février 1736 au même lieu [274], marié le lundi 8 janvier 1776 à Saint-Jean-Port-Joli (Chaudière-Appalaches (Québec)), QC avec Angélique Jean. Il n’eut point de postérité

 

4/7/1/1/1 – Joseph Proulx, fils de Joseph Proulx (1708-1775), et de Marthe Gagne (1702-1761), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) vers 1732, marié vers 1753 avec Marie-Geneviève Janot, née vers 1733, décédée le dimanche 9 avril 1797 à Sainte-Marie-de-Beauce (Centre-du-Québec (Québec)). D’où naquit Joseph qui suit en génération VII

 

4/7/1/1/2 – Marie Proulx, fille de Joseph Proulx (1708-1775), et de Marthe Gagne (1702-1761), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le dimanche 27 septembre 1733.

 

4/7/1/1/3 – John Proulx, fils de Joseph Proulx (1708-1775), et de Marthe Gagne (1702-1761), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le dimanche 28 novembre 1734.

 

4/7/1/1/4 – Marie Proulx, fille de Joseph Proulx (1708-1775), et de Marthe Gagne (1702-1761), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le vendredi 10 mai 1737.

 

4/7/1/1/5 – Pierre Proulx, fils de Joseph Proulx (1708-1775), et de Marthe Gagne (1702-1761), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le vendredi 10 mai 1737.

 

4/7/1/1/6 – Augustine Proulx, fils de Joseph Proulx (1708-1775), et de Marthe Gagne (1702-1761), né à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le lundi 23 février 1739.

 

4/7/1/1/7 – Marie Proulx, fille de Joseph Proulx (1708-1775), et de Marthe Gagne (1702-1761), née à Montmagny (Chaudière-Appalache (Québec)) le mardi 4 décembre 1742 [275], décédée dans la même localité le dimanche 31 mars 1743, dans sa première année

 

4/8/5/1/1 – Geneviève Coté, fille de Jean Coté (1701-1733), et de Geneviève Trépanier (°1699), née à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 9 octobre 1722, tenue sur les fonts baptismaux le lendemain en la même localité, mariée le mardi 26 avril 1740 à Sainte-Geneviève-de-Batiscan (Mauricie (Québec)), QC avec Joseph Rivard. On ne lui connaît pas de postérité

 

4/8/5/1/2 – Josephte Coté, fille de Jean Coté (1701-1733), et de Geneviève Trépanier (°1699), mariée le lundi 27 avril 1750 à Sainte-Geneviève-de-Batiscan (Mauricie (Québec)), QC avec François Cossette. Sans postérité connue

 

4/8/5/2/1 – Geneviève Coté, fille de Pierre-Philippe Coté (1703-1760), et de Marguerite-Angélique Delage (°1707), mariée le samedi 4 novembre 1769 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec François Crépeau. Descendance non connue

 

4/8/5/2/2 – Joseph-Marie Coté, fils de Pierre-Philippe Coté (1703-1760), et de Marguerite-Angélique Delage (°1707), né à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC le vendredi 3 mars 1730, présenté au baptême le lendemain en la même localité, décédé dans la même localité le samedi 29 avril 1780, à l’âge de cinquante ans, marié le lundi 28 janvier 1765 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC avec Thérèse Ferland, née le samedi 26 septembre 1744 à Saint-Pierre (Capitale-Nationale (Québec)), QC. Descendance non connue

 

Génération VII

 


[1] ENTERREMENT-BURIAL: St-Jacques.

[2] Son père mourut après elle.

[3] Fichier origine Marcel Fournier.

[4] BIOGRAPHIE-BIOGRAPHY: C’est en 1634 qu’il arrive en Nouvelle-France avec le premier contingent de colons recrutés par Robert Giffard. <br>Réf.: Les Langlois, <a href= »http://www.fungold.com/Noella/langbiog.htm »>notes biographiques sur l’ancêtre et sa famille</a>.

 

RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Québec(Beauport),Cap.-Nat,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/beauport.html »>Voirla page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> <I><B>Noel Langlois – 60 Veuf habittant</B></I>; Jean Langlois – 16 fils; Noel Langlois – 14 fils; Jacques Masson – 20 domestique Engaigé; Abraham – 15 aussy domestique engaigé.

[5] BAPTÊME-CHRISTENING: parrain et marraine : Jehan Filie, Colette Chignart.

[6] BIRTH: Premier enfant blanc à naître en Nouvelle-France.

[7] NAISSANCE / BIRTH: Paroisse St-Germain.

 

RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Estienne Racine – 59 habittant; <B>Margueritte Martin – 41 Sa femme</B>; Noel Racine – 22 fils; Louise Racine – 25 fille; Magdelaine Racine – 20 fille; francois Racine – 16 fils; Margueritte Racine – 14 fille; pierre Racine – 11 fils; Jeanne Racine – 6 fille; Estienne Racine – 3 fils et Nicolas delage – 24 domestique Engaigé.

[8] Fichier origine Marcel Fournier.

[9] []

 

!BIR-MAR-DEATH:Tanguay, Vol 1, pg 132;Jette, pg259, 778

[]

 

Source:LDS reel 1018121 pg 49 Cloutier family line info. LDS descendancy chart

H2DK-8L Zacharie Cloutier, her 94T3-KH. LDS family group record 8XXD-XK spouse.

LDS pedigree chart son Jean. LDS family group record 8WRB-CR Father. LDS her

pedigree chart. Jette pg 778(Martin), pg 259(Cloutier). Tanguay v1 pg 132(Clou-

tier) pg 415(Martin).

[10] Import Gedcom du 06 juillet 2009.

[11] Encore mineure lors du décès de son père, ce dut être Marguerite Langlois, sa mère qui l’éleva.

[12] Mariage célébré par le père Jérôme Lalemant.

[13] Encore mineure lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[14] Fille aînée, encore mineure lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[15] Noël épousa aussi Hélène Desportes, fille de Pierre et de Françoise Langlois, qui lui a donné Agnès, Louise et Alphonse Morin-Valcourt.

[16] Guillaume épousa aussi Hélène Desportes, fille de Pierre et de Françoise Langlois, qui lui a donné Françoise Hébert.

[17] NAISSANCE-BIRTH: On rapporte que Hélène est la première descendante française née en Nouvelle-France. <i>Helene is said to be the first white chold born in New France</i>

 

BIOGRAPHIE-BIOGRAPHY: Possiblement le premier enfant blanc né en Nouvelle-France. Réf: <a href= »http://www.biographi.ca/fr/ShowBio.asp?BioId=34294&query=desportes »>Dictionnaire biographique du Canada en ligne</a>.

[18] Encore mineure lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[19] Guillaume épousa aussi Helene Desportes, fille de Pierre et de Françoise Langlois, qui lui a donné Joseph Hebert.

[20] Noël épousa aussi Helene Desportes, fille de Pierre et de Françoise Langlois, qui lui a donné Agnes, Alphonse et Nicolas Morin.

[21] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> L’Île-d’Orléans,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/isle_dorleans.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Jean Pelletier – 35 habittant; <B>Anne Langlois – 24 sa femme</B>; Noel pelletier – 11 fils; Anne Pelletier – 10 fille; René pelletier – 8 fils; Jean pelletier – 3 fils et une filles qui nest encore baptisée. 8 jours fille et guillaume LeMieux – 17 travaillant au mois.

[22] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Québec(Beauport),Cap. -Nat,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/beauport.html »>Voirla page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Mre paul Vachon – 36 Notaire; <B>Margueritte Langlois – 22 sa femme</B>; paul Vachon – 9 fils; Margueritte Vachon – 7 fille; Vincent Vachon – 5 fils; Louise Vachon – 3 fille; Marie Magdelaine Vachon – 16 mois fille et Michel Aubin – 22 domestique Engaigé.

[23] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[24] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Québec(Beauport),Cap. -Nat,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/beauport.html »>Voirla page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> <I><B>Jean Langlois dit bois Verdun – 23 charpentier de Navires</B></I>; Marie Charlotte Bellaugér – 14 sa femme.

[25] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Québec(Beauport),Cap. -Nat,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/beauport.html »>Voirla page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> René Chevalier – 40 Masson & tailleur de pierre; <b>Jeanne Langlois – 23 sa femme</b>; Louise Chevallier – 7 fille; Jean Chevalier – 3 fils; Guillaume Chevalier – 8 mois Fils.

[26] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Louis Costé – 30 habittant; <B>Ellizabeth Langlois – 20 sa femme</B>; Marie Costé – 3 fille; Louis Costé – 18 mois fils.

[27] L’Isle-aux-Grues.

[28] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Québec(Beauport),Cap. -Nat,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/beauport.html »>Voirla page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Noel Langlois – 60 Veuf habittant; <B>Jean Langlois – 16 fils</B>; Noel Langlois – 14 fils; Jacques Masson – 20 domestique Engaigé; Abraham – 15 aussy domestique engaigé.

[29] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Québec(Beauport),Cap. -Nat,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/beauport.html »>Voirla page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Noel Langlois – 60 Veuf habittant; Jean Langlois – 16 fils; <B>Noel Langlois – 14 fils</B>; Jacques Masson – 20 domestique Engaigé; Abraham – 15 aussy domestique engaigé.

[30] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Simon Guyon – 43 habittant; <B>Louise Racine – 24 sa femme</B>; Jean Guyon – 6 fils; Marie Guyon – 4 fille et Marguerite guyon – 5 mois fille.

[31] Son père mourut après elle.

[32] Date historique (5 janvier 1675 : libération de l’Alsace).

[33] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Estienne Racine – 59 habittant; Margueritte Martin – 41 Sa femme; <B>Noel Racine – 22 fils</B>; Louise Racine – 25 fille; Magdelaine Racine – 20 fille; francois Racine – 16 fils; Margueritte Racine – 14 fille; pierre Racine – 11 fils; Jeanne Racine – 6 fille; Estienne Racine – 3 fils et Nicolas delage – 24 domestique Engaigé.

[34] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> pierre Cimar dit lombrette – 64 Maçon; <B>Marie Racine – 20 sa femme</B>; pierre Cimar – 3 fils; Noel Cimar – 16 mois Fils.

 

RECENSEMENT-CENSUS(1681): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Histoire des Canadiens-français, 1608-1880 : origine, histoire, religion, guerres, découvertes, colonisation, coutumes (Sulte, Benjamin))</i><br><a href= »http://www.fmed.ulaval.ca/~senecal/recensements/R1681.pdf »>Voir la trancription / <i>See the transcript</i></a> / <b>Note:</b> page 30 du document.pdf (Seigneurie de Beaupré): Pierre simard, maçon, 60; Noël Simard 46; <B>Madeleine Racine, sa femme, 32</B>; enfants: Noël 19, Etienne 17, Marie 14, Pierre 13, Françoise 11, Joseph 10, Augustin 8, François 6,Rosalie 1; 3 fusils; 20 bêtes à cornes; 30 arpents en valeur.

[35] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Estienne Racine – 59 habittant; Margueritte Martin – 41 Sa femme; Noel Racine – 22 fils; Louise Racine – 25 fille; Magdelaine Racine – 20 fille; <B>francois Racine – 16 fils</B>; Margueritte Racine – 14 fille; pierre Racine – 11 fils; Jeanne Racine – 6 fille; Estienne Racine – 3 fils et Nicolas delage – 24 domestique Engaigé.

[36] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Estienne Racine – 59 habittant; Margueritte Martin – 41 Sa femme; Noel Racine – 22 fils; Louise Racine – 25 fille; Magdelaine Racine – 20 fille; francois Racine – 16 fils; <B>Margueritte Racine – 14 fille</B>; pierre Racine – 11 fils; Jeanne Racine – 6 fille; Estienne Racine – 3 fils et Nicolas delage – 24 domestique Engaigé.

[37] Import Gedcom du 26 décembre 2008.

[38] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Estienne Racine – 59 habittant; Margueritte Martin – 41 Sa femme; Noel Racine – 22 fils; Louise Racine – 25 fille; Magdelaine Racine – 20 fille; francois Racine – 16 fils; Margueritte Racine – 14 fille; <B>pierre Racine – 11 fils</B>; Jeanne Racine – 6 fille; Estienne Racine – 3 fils et Nicolas delage – 24 domestique Engaigé.

[39] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Estienne Racine – 59 habittant; Margueritte Martin – 41 Sa femme; Noel Racine – 22 fils; Louise Racine – 25 fille; Magdelaine Racine – 20 fille; francois Racine – 16 fils; Margueritte Racine – 14 fille; pierre Racine – 11 fils; <B>Jeanne Racine – 6 fille</B>; Estienne Racine – 3 fils et Nicolas delage – 24 domestique Engaigé.

[40] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Estienne Racine – 59 habittant; Margueritte Martin – 41 Sa femme; Noel Racine – 22 fils; Louise Racine – 25 fille; Magdelaine Racine – 20 fille; francois Racine – 16 fils; Margueritte Racine – 14 fille; pierre Racine – 11 fils; Jeanne Racine – 6 fille; <B>Estienne Racine – 3 fils</B> et Nicolas delage – 24 domestique Engaigé.

[41] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Jean Cloustier – 47 charpentier; Marie Martin – 31 sa femme; <b>Jean Cloutier – 14 fils</b>; Marie Cloustier – 12 fille; Louise Cloustier – 8 fille; Anne Cloustier – 7 fille; Xaincte Cloustier – 5fille; Joseph Cloustier – 3 fille (?) et Francois Garinet – 22 domestique Engaigé.

[42] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Jean Cloustier – 47 charpentier; Marie Martin – 31 sa femme; Jean Cloutier – 14 fils; Marie Cloustier – 12 fille; Louise Cloustier – 8 fille; Anne Cloustier – 7 fille; <b>Xaincte Cloustier – 5 fille</b>; Joseph Cloustier – 3 fille (?) et Francois Garinet – 22 domestique Engaigé.

[43] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Jean Cloustier – 47 charpentier; Marie Martin – 31 sa femme; Jean Cloutier – 14 fils; <b>Marie Cloustier – 12 fille</b>; Louise Cloustier – 8 fille; Anne Cloustier – 7 fille; Xaincte Cloustier – 5fille; Joseph Cloustier – 3 fille (?) et Francois Garinet – 22 domestique Engaigé.

 

RECENSEMENT-CENSUS(1681): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Ste-Anne-de-Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Histoire des Canadiens-français, 1608-1880 : origine, histoire, religion, guerres, découvertes, colonisation, coutumes (Sulte, Benjamin))</i><br><a href= »http://www.fmed.ulaval.ca/~senecal/recensements/R1681.pdf »>Voir la trancription / <i>See the transcript</i></a> / <b>Note:</b> page 29 du document.pdf (Seigneurerie de Bellechasse): Jean-Francois Bellanger, 30; <b>Marie Cloutier, sa femme, 28</b>; enfants: Marie 8, Jean 9, Charles 4, Ignace 1; 2 fusils; 12 bêtes à cornes; 6 arpents en valeur.

[44] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Jean Cloustier – 47 charpentier; Marie Martin – 31 sa femme; Jean Cloutier – 14 fils; Marie Cloustier – 12 fille; <b>Louise Cloustier – 8 fille</b>; Anne Cloustier – 7 fille; Xaincte Cloustier – 5fille; Joseph Cloustier – 3 fille (?) et Francois Garinet – 22 domestique Engaigé.

[45] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Jean Cloustier – 47 charpentier; Marie Martin – 31 sa femme; Jean Cloutier – 14 fils; Marie Cloustier – 12 fille; Louise Cloustier – 8 fille; <b>Anne Cloustier – 7 fille<b>; Xaincte Cloustier- 5 fille; Joseph Cloustier – 3 fille (?) et Francois Garinet – 22 domestique Engaigé.

[46] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Jean Cloustier – 47 charpentier; Marie Martin – 31 sa femme; Jean Cloutier – 14 fils; Marie Cloustier – 12 fille; Louise Cloustier – 8 fille; Anne Cloustier – 7 fille; Xaincte Cloustier – 5 fille;<b>Joseph Cloustier – 3 fille (?)</b> et Francois Garinet – 22 domestique Engaigé.

[47] Son père mourut après elle.

[48] Encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Marie Martin, sa mère qui l’éleva.

[49] Encore mineure lors du décès de son père, ce dut être Marie Martin, sa mère qui l’éleva.

[50] Encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Anne Martin, sa mère qui l’éleva.

[51] Encore mineure lors du décès de son père, ce dut être Anne Martin, sa mère qui l’éleva.

[52]  id.

[53] Encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Anne Martin, sa mère qui l’éleva.

[54]  id.

[55] Son père mourut après lui.

[56] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Charles Cloutier – 36 Charpentier; <B>Louise Morin – 23 sa femme</B>; Ursulle Cloutier – 6 fille; Marie Cloutier – 6 fille et marie Cloutier – 2 fille.

[57] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> L’Île-d’Orléans,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/isle_dorleans.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Jean Pelletier – 35 habittant; Anne Langlois – 24 sa femme; <B>Noel pelletier – 11 fils</B>; Anne Pelletier – 10 fille; René pelletier – 8 fils; Jean pelletier – 3 fils et une filles qui nest encore baptisée. 8 jours fille et guillaume LeMieux – 17 travaillant au mois.

[58] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> L’Île-d’Orléans,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/isle_dorleans.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Jean Pelletier – 35 habittant; Anne Langlois – 24 sa femme; Noel pelletier – 11 fils; <B>Anne Pelletier – 10 fille</B>; René pelletier – 8 fils; Jean pelletier – 3 fils et une filles qui nest encore baptisée. 8 jours fille et guillaume LeMieux – 17 travaillant au mois.

[59] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> L’Île-d’Orléans,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/isle_dorleans.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Jean Pelletier – 35 habittant; Anne Langlois – 24 sa femme; Noel pelletier – 11 fils; Anne Pelletier – 10 fille; <B>René pelletier – 8 fils</B>; Jean pelletier – 3 fils et une filles qui nest encore baptisée. 8 jours fille et guillaume LeMieux – 17 travaillant au mois.

[60] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> L’Île-d’Orléans,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/isle_dorleans.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Jean Pelletier – 35 habittant; Anne Langlois – 24 sa femme; Noel pelletier – 11 fils; Anne Pelletier – 10 fille; René pelletier – 8 fils; <B>Jean pelletier – 3 fils</B> et une filles qui nest encore baptisée. 8 jours fille et guillaume LeMieux – 17 travaillant au mois.

[61] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Québec(Beauport),Cap. -Nat,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/beauport.html »>Voirla page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Mre paul Vachon – 36 Notaire; Margueritte Langlois – 22 sa femme; <B>paul Vachon – 9 fils</B>; Margueritte Vachon – 7 fille; Vincent Vachon – 5 fils; Louise Vachon – 3 fille; Marie Magdelaine Vachon – 16 mois fille et Michel Aubin – 22 domestique Engaigé.

[62] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Québec(Beauport),Cap. -Nat,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/beauport.html »>Voirla page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Mre paul Vachon – 36 Notaire; Margueritte Langlois – 22 sa femme; paul Vachon – 9 fils; <B>Margueritte Vachon – 7 fille</B>; Vincent Vachon – 5 fils; Louise Vachon – 3 fille; Marie Magdelaine Vachon – 16 mois fille et Michel Aubin – 22 domestique Engaigé.

[63] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Québec(Beauport),Cap. -Nat,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/beauport.html »>Voirla page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Mre paul Vachon – 36 Notaire; Margueritte Langlois – 22 sa femme; paul Vachon – 9 fils; Margueritte Vachon – 7 fille; <B>Vincent Vachon – 5 fils</B>; Louise Vachon – 3 fille; Marie Magdelaine Vachon – 16 mois fille et Michel Aubin – 22 domestique Engaigé.

[64] La Nativité.

[65] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Québec(Beauport),Cap. -Nat,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/beauport.html »>Voirla page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Mre paul Vachon – 36 Notaire; Margueritte Langlois – 22 sa femme; paul Vachon – 9 fils; Margueritte Vachon – 7 fille; Vincent Vachon – 5 fils; <B>Louise Vachon – 3 fille</B>; Marie Magdelaine Vachon – 16 mois fille et Michel Aubin – 22 domestique Engaigé.

[66] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Québec(Beauport),Cap. -Nat,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/beauport.html »>Voirla page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Mre paul Vachon – 36 Notaire; Margueritte Langlois – 22 sa femme; paul Vachon – 9 fils; Margueritte Vachon – 7 fille; Vincent Vachon – 5 fils; Louise Vachon – 3 fille; <B>Marie Magdelaine Vachon -16 mois fille</B> et Michel Aubin – 22 domestique Engaigé.

[67] Son père mourut après lui.

[68] Il avait perdu son père la même année.

[69] Encore mineure, elle était décédée la même année que son père.

[70] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Québec(Beauport),Cap. -Nat,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/beauport.html »>Voirla page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> René Chevalier – 40 Masson & tailleur de pierre; Jeanne Langlois – 23 sa femme; <b>Louise Chevallier – 7 fille</b>; Jean Chevalier – 3 fils; Guillaume Chevalier – 8 mois Fils.

[71] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Québec(Beauport),Cap. -Nat,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/beauport.html »>Voirla page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> René Chevalier – 40 Masson & tailleur de pierre; Jeanne Langlois – 23 sa femme; Louise Chevallier – 7 fille; <b>Jean Chevalier – 3 fils</b>; Guillaume Chevalier – 8 mois Fils.

[72] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Québec(Beauport),Cap. -Nat,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www.afhs.ab.ca/data/census/1666/beauport.html »>Voirla page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> René Chevalier – 40 Masson & tailleur de pierre; Jeanne Langlois – 23 sa femme; Louise Chevallier – 7 fille; Jean Chevalier – 3 fils; <b>Guillaume Chevalier – 8 mois Fils</b>.

[73] NAISSANCE-BIRTH: Île-aux-Oies

 

BIOGRAPHIE-BIOGRAPHY: Capitaine de milice.

[74] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Louis Costé – 30 habittant; Ellizabeth Langlois – 20 sa femme; <B>Marie Costé – 3 fille</B>; Louis Costé – 18 mois fils.

[75] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Louis Costé – 30 habittant; Ellizabeth Langlois – 20 sa femme; Marie Costé – 3 fille; <B>Louis Costé – 18 mois fils</B>.

[76] Date historique (29 août 1741 : rétablissement de l’impôt du dixième).

[77] St-Thomas.

[78] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[79]  id.

[80] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Simon Guyon – 43 habittant; Louise Racine – 24 sa femme; Jean Guyon – 6 fils; <B>Marie Guyon – 4 fille</B> et Marguerite guyon – 5 mois fille.

[81] Encore mineure lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[82] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Simon Guyon – 43 habittant; Louise Racine – 24 sa femme; Jean Guyon – 6 fils; Marie Guyon – 4 fille et <B>Marguerite guyon – 5 mois fille</B>.

[83] Cm 1686-09-29 (greffe François Genaple de Bellefonds).

[84] RECENSEMENT-CENSUS(1681): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Histoire des Canadiens-français, 1608-1880 : origine, histoire, religion, guerres, découvertes, colonisation, coutumes (Sulte, Benjamin))</i><br><a href= »http://www. fmed.ulaval.ca/~senecal/recensements/R1681.pdf »>Voir la trancription / <i>See the transcript</i></a> / <b>Note:</b> page 30 du document.pdf (Seigneurie de Beaupré): Pierre simard, maçon, 60; Noël Simard 46; Madeleine Racine, sa femme, 32; enfants: Noël 19, Etienne 17, Marie 14, Pierre 13, Françoise 11, <B>Joseph 10</B>, Augustin 8, François 6,Rosalie 1; 3 fusils; 20 bêtes à cornes; 30 arpents en valeur.

[85] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> pierre Cimar dit lombrette – 64 Maçon; Marie Racine – 20 sa femme; <B>pierre Cimar – 3 fils</B>; Noel Cimar – 16 mois Fils.

[86] BIOGRAPHIE-BIOGRAPHY: Seigneur de Ramuské ou de la Rivière-du-Gouffre

 

RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> pierre Cimar dit lombrette – 64 Maçon; Marie Racine – 20 sa femme; pierre Cimar – 3 fils; <B>Noel Cimar – 16 mois Fils</B>.

 

RECENSEMENT-CENSUS(1681): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Histoire des Canadiens-français, 1608-1880 : origine, histoire, religion, guerres, découvertes, colonisation, coutumes (Sulte, Benjamin))</i><br><a href= »http://www.fmed.ulaval.ca/~senecal/recensements/R1681.pdf »>Voir la trancription / <i>See the transcript</i></a> / <b>Note:</b> page 30 du document.pdf (Seigneurie de Beaupré): Pierre simard, maçon, 60; Noël Simard 46; Madeleine Racine, sa femme, 32; enfants: <B>Noël 19</B>, Etienne 17, Marie 14, Pierre 13, Françoise 11, Joseph 10, Augustin 8, François 6,Rosalie 1; 3 fusils; 20 bêtes à cornes; 30 arpents en valeur.

[87] Son père mourut après elle.

[88] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[89] RECENSEMENT-CENSUS(1681): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Histoire des Canadiens-français, 1608-1880 : origine, histoire, religion, guerres, découvertes, colonisation, coutumes (Sulte, Benjamin))</i><br><a href= »http://www. fmed.ulaval.ca/~senecal/recensements/R1681.pdf »>Voir la trancription / <i>See the transcript</i></a> / <b>Note:</b> page 30 du document.pdf (Seigneurie de Beaupré): Pierre simard, maçon, 60; Noël Simard 46; Madeleine Racine, sa femme, 32; enfants: Noël 19, <B>Etienne 17</B>, Marie 14, Pierre 13, Françoise 11, Joseph 10, Augustin 8, François 6,Rosalie 1; 3 fusils; 20 bêtes à cornes; 30 arpents en valeur.

[90] RECENSEMENT-CENSUS(1681): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Histoire des Canadiens-français, 1608-1880 : origine, histoire, religion, guerres, découvertes, colonisation, coutumes (Sulte, Benjamin))</i><br><a href= »http://www. fmed.ulaval.ca/~senecal/recensements/R1681.pdf »>Voir la trancription / <i>See the transcript</i></a> / <b>Note:</b> page 30 du document.pdf (Seigneurie de Beaupré): Pierre simard, maçon, 60; Noël Simard 46; Madeleine Racine, sa femme, 32; enfants: Noël 19, Etienne 17, Marie 14, Pierre 13, <B>Françoise 11</B>, Joseph 10, Augustin 8, François 6,Rosalie 1; 3 fusils; 20 bêtes à cornes; 30 arpents en valeur.

[91] Son père mourut après elle.

[92] RECENSEMENT-CENSUS(1681): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Histoire des Canadiens-français, 1608-1880 : origine, histoire, religion, guerres, découvertes, colonisation, coutumes (Sulte, Benjamin))</i><br><a href= »http://www. fmed.ulaval.ca/~senecal/recensements/R1681.pdf »>Voir la trancription / <i>See the transcript</i></a> / <b>Note:</b> page 30 du document.pdf (Seigneurie de Beaupré): Pierre simard, maçon, 60; Noël Simard 46; Madeleine Racine, sa femme, 32; enfants: Noël 19, Etienne 17, Marie 14, Pierre 13, Françoise 11, Joseph 10, <B>Augustin 8</B>, François 6,Rosalie 1; 3 fusils; 20 bêtes à cornes; 30 arpents en valeur.

[93] RECENSEMENT-CENSUS(1681): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Histoire des Canadiens-français, 1608-1880 : origine, histoire, religion, guerres, découvertes, colonisation, coutumes (Sulte, Benjamin))</i><br><a href= »http://www. fmed.ulaval.ca/~senecal/recensements/R1681.pdf »>Voir la trancription / <i>See the transcript</i></a> / <b>Note:</b> page 30 du document.pdf (Seigneurie de Beaupré): Pierre simard, maçon, 60; Noël Simard 46; Madeleine Racine, sa femme, 32; enfants: Noël 19, Etienne 17, Marie 14, Pierre 13, Françoise 11, Joseph 10, Augustin 8, <B>François 6</B>,Rosalie 1; 3 fusils; 20 bêtes à cornes; 30 arpents en valeur.

[94] RECENSEMENT-CENSUS(1681): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Histoire des Canadiens-français, 1608-1880 : origine, histoire, religion, guerres, découvertes, colonisation, coutumes (Sulte, Benjamin))</i><br><a href= »http://www. fmed.ulaval.ca/~senecal/recensements/R1681.pdf »>Voir la trancription / <i>See the transcript</i></a> / <b>Note:</b> page 30 du document.pdf (Seigneurie de Beaupré): Pierre simard, maçon, 60; Noël Simard 46; Madeleine Racine, sa femme, 32; enfants: Noël 19, Etienne 17, Marie 14, Pierre 13, Françoise 11, Joseph 10, Augustin 8, François 6,<B>Rosalie 1</B>; 3 fusils; 20 bêtes à cornes; 30 arpents en valeur.

[95] Son père mourut après elle.

[96] Encore mineure lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[97] Encore mineur lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[98] Import Gedcom du 26 décembre 2008.

[99]  id.

[100] Notre-Dame.

[101] Geneviève épousa aussi François Barrette, qui lui a donné Geneviève, Jeanne, Joseph, Josephte et Marie Jeanne Barette.

[102] Via Abraham Martin.

[103] Son père mourut après elle.

[104] Encore mineure lors du décès de son père, ce dut être Louise Bélanger, sa mère qui l’éleva.

[105] Via Abraham Martin.

[106] Son père mourut après elle.

[107] Autre date possible: 14 feb 1714.

[108] Jean-François épousa aussi Marie-Angélique Pelletier, fille de Jean-Baptiste et de Marie-Anne Huot.

[109] RECENSEMENT-CENSUS(1681): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Ste-Anne-de-Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Histoire des Canadiens-français, 1608-1880 : origine, histoire, religion, guerres, découvertes, colonisation, coutumes (Sulte, Benjamin))</i><br><a href= »http://www. fmed.ulaval.ca/~senecal/recensements/R1681.pdf »>Voir la trancription / <i>See the transcript</i></a> / <b>Note:</b> page 29 du document.pdf (Seigneurerie de Bellechasse): Jean-Francois Bellanger, 30; Marie Cloutier, sa femme, 28; enfants: Marie 8, Jean 9, Charles 4, <b>Ignace 1</b>; 2 fusils; 12 bêtes à cornes; 6 arpents en valeur.

[110] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[111] Augustin épousa aussi Elisabeth Gravel.

[112] RECENSEMENT-CENSUS(1681): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Ste-Anne-de-Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Histoire des Canadiens-français, 1608-1880 : origine, histoire, religion, guerres, découvertes, colonisation, coutumes (Sulte, Benjamin))</i><br><a href= »http://www. fmed.ulaval.ca/~senecal/recensements/R1681.pdf »>Voir la trancription / <i>See the transcript</i></a> / <b>Note:</b> page 29 du document.pdf (Seigneurerie de Bellechasse): Jean-Francois Bellanger, 30; Marie Cloutier, sa femme, 28; enfants: Marie 8, <b>Jean 9</b>, Charles 4, Ignace 1; 2 fusils; 12 bêtes à cornes; 6 arpents en valeur.

[113] RECENSEMENT-CENSUS(1681): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Ste-Anne-de-Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Histoire des Canadiens-français, 1608-1880 : origine, histoire, religion, guerres, découvertes, colonisation, coutumes (Sulte, Benjamin))</i><br><a href= »http://www. fmed.ulaval.ca/~senecal/recensements/R1681.pdf »>Voir la trancription / <i>See the transcript</i></a> / <b>Note:</b> page 29 du document.pdf (Seigneurerie de Bellechasse): Jean-Francois Bellanger, 30; Marie Cloutier, sa femme, 28; enfants: Marie 8, Jean 9, <b>Charles 4</b>, Ignace 1; 2 fusils; 12 bêtes à cornes; 6 arpents en valeur.

[114] Marie-Louise épousa aussi Nicolas Huot.

[115] Encore mineure lors du décès de son père, ce dut être Marie-Louise Cloutier, sa mère qui l’éleva.

[116] Encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Anne Cloutier, sa mère qui l’éleva.

[117]  id.

[118] Son père mourut après elle.

[119] Marie-Anne épousa aussi François Allaire, fils de Jean et de Françoise Simard.

[120] Son père mourut après lui.

[121] Encore mineure lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[122] Notre-Dame.

[123] Encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Françoise Hébert, sa mère qui l’éleva.

[124] Encore mineure lors du décès de son père, ce dut être Agnès Morin-Valcourt, sa mère qui l’éleva.

[125] Cm 23 octobre 1695, Chambalon.

[126] Date historique (24 février 1673 : retrait du droit de remontrance).

[127] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Charles Cloutier – 36 Charpentier; Louise Morin – 23 sa femme; <B>Ursulle Cloutier – 6 fille</B>; Marie Cloutier – 6 fille et marie Cloutier – 2 fille.

[128] RECENSEMENT-CENSUS(1666): <br><b>Endroit / <i>Place</i>:</b> Beaupré,La Côte-de-Beaupré,QC,CAN<br><b>Référence / <i>Reference:</b> Alberta Family Histories Society</i><br><a href= »http://www. afhs.ab.ca/data/census/1666/beuapre.html »>Voir la page / <i>See the page</i></a> / <b>Note:</b> Charles Cloutier – 36 Charpentier; Louise Morin – 23 sa femme; Ursulle Cloutier – 6 fille; Marie Cloutier – 6 fille et <B>marie Cloutier – 2 fille</B>.

[129] St-Thomas.

[130] Fils aîné, encore mineur lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[131] Encore mineur lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[132] Jean-François épousa aussi Marie-Elisabeth Fortin, fille de Charles-Thomas et de Xaintes Xainte Cloutier.

[133] Louis épousa aussi Marie Gamache, fille de Nicolas et d’Elisabeth-Ursule Cloutier, qui lui a donné Antoine-Félix, Elisabeth et Marie-Anne Guyon.

[134] Jean-François épousa aussi Geneviève Thibault, qui lui a donné Augustin, Jean-François, Geneviève, Joseph et Louis Bélanger.

[135] Elisabeth épousa aussi Joseph Cloutier, fils de Pierre et de Marie-Geneviève Langelier.

[136] Via Noël Langlois.

[137] Nicolas épousa aussi Barbe Thibault.

[138] St-Thomas.

[139] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[140] Ou 1728.

[141] Via Noël Langlois.

[142]  id.

[143] Date historique (9 janvier 1719 : guerre franco-espagnole).

[144] Elisabeth épousa aussi François Fournier, fils de Joseph et de Barbe Girard.

[145] Via Noël Langlois.

[146] Marie-Françoise épousa aussi Jean-Baptiste Fournier, fils de Jean et de Marie-Jeanne Roy-Le Roy, qui lui a donné Geneviève-Salomé Fournier.

[147] St-Thomas.

[148] Guillaume épousa aussi Marie-Anne Dandurand.

[149] St-Thomas.

[150] Via Etienne Racine.

[151] Mariage métissé.

[152] Via Etienne Racine.

[153] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[154]  id.

[155] Louis épousa aussi Marie-Angélique Asselin, qui lui a donné Marie Allaire.

[156] Via Etienne Racine.

[157] Via Joseph Simard.

[158] Gertrude Caron, sa mère ne survécut pas à sa naissance. Son père mourut après lui.

[159] BIRTH: Côte St-François.

[160] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[161]  id.

[162]  id.

[163] Ne se sont jamais mariées; ils ont eu un fils Joseph qui est né le27, baptisé le 28 juillet 1728 à Baie-St-Paul.

[164] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[165]  id.

[166]  id.

[167] Etienne épousa aussi Marguerite-Euphrosine Simard, fille de Charles et de Marie-Charlotte Gagnon, qui lui a donné Louis, Antoine et Constance Gagnon et Marie-Madeleine Lavoie, fille de François et de Marie-Madeleine Simard, qui lui a donné Madeleine, Marie-Josephte, Joseph et Charlotte Gagnon.

[168] Via Etienne Racine.

[169] Encore mineure lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[170] Via Etienne Racine.

[171] Encore mineur lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[172]  id.

[173] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[174] Marie-Madeleine Simard, sa mère ne survécut pas à sa naissance.

[175] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[176]  id.

[177]  id.

[178]  id.

[179] Fils aîné, encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Françoise Simard, sa mère qui l’éleva.

[180] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[181] Marie-Anne épousa aussi Joseph Fortin, fils de Joseph et d’Agnès Cloutier.

[182] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[183]  id.

[184] Via Etienne Racine.

[185] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[186] Via Etienne Racine.

[187]  id.

[188] Fils aîné, encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Ursule Paré, sa mère qui l’éleva.

[189] Encore mineure lors du décès de son père, ce dut être Ursule Paré, sa mère qui l’éleva.

[190] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[191] Encore mineure lors du décès de son père, ce dut être Ursule Paré, sa mère qui l’éleva.

[192] Son père mourut après elle.

[193] Ou 1728.

[194] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[195]  id.

[196] Marie-Josephte épousa aussi Ignace Boivin, fils d’Augustin et de Reine Simard, qui lui a donné Victoire Boivin.

[197] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[198] Encore mineure lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[199] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[200] Via Etienne Racine.

[201]  id.

[202]  id.

[203] Import Gedcom du 26 décembre 2008.

[204] Etienne épousa aussi Geneviève Meunier.

[205] Via Etienne Racine.

[206] Fille aînée, encore mineure lors du décès de son père, ce dut être Geneviève Cloutier, sa mère qui l’éleva.

[207] François épousa aussi Gertrude Delage, qui lui a donné Geneviève, Gertrude et Jéróme Caron.

[208] Charles épousa aussi Cécile Sénéchal.

[209] Michel-Julien épousa aussi Geneviève-Judith Lemieux.

[210] Date historique (29 janvier 1712 : ouverture du congrès d’Utrecht).

[211] Félicité épousa aussi Louis Fournier, fils de Charles et d’Elisabeth-Agnès Bouchard.

[212] Marie-Françoise épousa aussi Jean-Marie Castonguay.

[213] Geneviève épousa aussi Louis Lemieux, fils d’Alexis et d’Elisabeth Bélanger.

[214] Louis épousa aussi Félicité Morneau.

[215] Marie-Aimée épousa aussi Joseph Cloutier, qui lui a donné Joseph Cloutier.

[216] Marie-Claire épousa aussi Jean-Baptiste Leclerc-Francoeur.

[217] Marguerite épousa aussi Ignace Bélanger.

[218] En présence de Jean Mercier, dit.

[219] Au décès de Claude fut témoin Antoine Simard, dit ; Antoine Fortin, dit.

[220] Date historique (30 novembre 1840 : arrivée des cendres de Napoléon à Cherbourg).

[221] Encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Ursule de Carufel, sa mère qui l’éleva.

[222] Encore mineure lors du décès de son père, ce dut être Ursule de Carufel, sa mère qui l’éleva.

[223] Fils aîné, encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Marie-Anne de Carufel, sa mère qui l’éleva.

[224] Encore mineure lors du décès de son père, ce dut être Marie-Anne de Carufel, sa mère qui l’éleva.

[225] Encore mineure, elle était décédée la même année que son père.

[226] Encore mineure, elle était décédée avant son père.

[227] Son père mourut après lui.

[228] St-Thomas.

[229] Encore mineure lors du décès de son père, ce dut être Jacquette Fournier, sa mère qui l’éleva.

[230]  id.

[231]  id.

[232] Encore mineur, il était décédé avant son père.

[233] Encore mineure lors du décès de son père, ce dut être Jacquette Fournier, sa mère qui l’éleva.

[234]  id.

[235] After Jean Prou died, Jacquette went to live with Joseph.

[236] Encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Jacquette Fournier, sa mère qui l’éleva.

[237] St-Thomas.

[238] Cm 20 oct 1720 notaire Michon.

[239] Elisabeth épousa aussi Alexis Lemieux, fils de Louis et de Madeleine Coté, qui lui a donné Elisabeth et Louis Lemieux.

[240] Son père mourut après lui.

[241] Marie-Françoise épousa aussi Pierre Richard, fils de Pierre et de Françoise Miville-Deschênes.

[242] BAPTÊME-CHRISTENING: St-Thomas.

[243] Cm Michon.

[244] NAISSANCE-BIRTH: St-Thomas.

[245] St-Thomas.

[246]  id.

[247]  id.

[248] Joseph épousa aussi Félicité Morneau.

[249] NAISSANCE-BIRTH: St-Thomas.

[250] Date historique (29 janvier 1712 : ouverture du congrès d’Utrecht).

[251] Félicité épousa aussi Joseph Gagnon, fils d’Alexandre et d’Angélique Caron.

[252] Marguerite épousa aussi Joseph Fortin, qui lui a donné Joseph Fortin.

[253] Date historique (11 décembre 1688 : l’Allemagne déclare la guerre à la France).

[254] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[255] NAISSANCE-BIRTH: Seigneurie Vincelot.

[256] Pierre épousa aussi Marie-Françoise Dumas.

[257] Louis épousa aussi Charlotte Guillet, fille de Mathieu et de Marie Pelletier.

[258] La Visitation.

[259] Mariée en 1729 ou 1730.

[260] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[261] Contrat de mariage entre Pierre Cloutier, fils majeur de Jean Cloutieretde Anne Mauricet, de la seigneurie de Baupré, paroisse du ChateauRiché;et Marie-Hélène Allaire, fille majeure de Charles Allaire et deMarieBidet, du comté St Laurent, paroisse St Jean.

 

Doc #: 17390209PA002875.

[262] Françoise épousa aussi Jean-Ignace Pageau.

[263] Etienne épousa aussi Marie-Anne Miville-Deschênes.

[264] Date historique (26 novembre 1764 : les jésuites sont chassés de France).

[265] Pointe-de-Lévy.

[266] St-Thomas.

[267] Marie-Anne épousa aussi Jean-Hilaire Proulx, fils de Denis et de Marie-Anne Gagné.

[268] St-Thomas.

[269] Pierre épousa aussi Claire-Elisabeth Bélanger, fille de Charles et d’Elisabeth Fournier.

[270] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondationdela colonie jusqu’à no Tanguay, Cyprien.

[271] St-Jean-Baptiste.

[272] Geneviève épousa aussi Pierre-Noël Caron, fils de Joseph et de Madeleine Bernier.

[273] Joseph épousa aussi Marthe Gravel.

[274] Jeanne Dubé, sa mère ne survécut pas à sa naissance.

[275] Son père mourut après elle.

By René Arbour

Management certificate of Credit Card (New York - 1983-84) Bac Administration , Security for the people (Minesota 1984)