La descendance de Jean GERVAISE (1616-1690)

La descendance de Jean GERVAISE (1616-1690)

Famille-Arbour présente la descendance de Jean Gervaise qui relie les alliances des familles Joly (Gérard Joly), Arbour Gilles (Huguette Joly) Marsan, Lapierre (Fernand Lapierre), Hétu, Morin, Morrissette etc..

Du début des registres à nos jours, le 16 février 2010

 

Le premier ancêtre connu de la famille Jean GERVAISE est originaire de Soulignée, Indre et Loire, France où naquit, en l’an 1616, Jean Jean GERVAISE. Sa descendance est cognatique et se présente par ordre de primogéniture. Elle s’étend sur trois générations dans laquelle on dénombre 216 personnages répartis en 117 hommes et 100 femmes. Aucun enfant n’est né avant le mariage et pas un n’a été conçu avant les noces de ses parents. Les jours les plus propices aux naissances étaient le mercredi, le lundi et le dimanche. Les baptêmes étaient administrés le plus souvent le jeudi, le vendredi et le mardi. Les mariages quant à eux étaient célébrés les lundi, samedi et mardi, et les décès les plus nombreux survenaient le mercredi, le lundi et le samedi. Les mois les plus propices aux naissances étaient mai, décembre et juillet. Les baptêmes étaient administrés le plus souvent en mars, en juillet et en janvier, et les décès les plus nombreux survenaient en mars, en mai et en avril. Les unions révèlent une seule endogamie professionnelle. On compte 1 unions entre cousins. Les familles alliées, les professions et les lieux des JEAN GERVAISE sont reportés dans l’index.

 

 

0 – Jean GERVAISE [1], boulanger, Défricheur, Substitut du procureur, né à SoulignéCentre le jeudi 24 mars 1616, tenu sur les fonts baptismaux à Souligné-sous-Château (Indre-et-Loire (Centre)), Centre [2], décédé à Ville-Marie (Montréal (Québec)) le dimanche 12 mars 1690, inhumé à Montréal (Montréal (Québec)), à l’âge de soixante-quatorze ans. À trente-huit ans, il s’est marié le mardi 3 février 1654 à Montréal (Montréal (Québec)), QC puis, le même jour, religieusement à Ville-Marie (Montréal (Québec)), après avoir passé un contrat, le mercredi 25 mars 1654, à Ville-Marie (Montréal (Québec)), Etude de Lambert CLOSSE [3] avec Anne ARCHAMBAULT, née vers septembre 1631 à Dompierre-sur-Mer ((Poitou-Charentes)), Poitou Charentes, décédée le mercredi 29 juillet 1699 à Ville-Marie (Montréal (Québec)), QC, d’où :

 

I – Marguerite GERVAISE, fille de Jean GERVAISE (1616-1690), boulanger, Défricheur, Substitut du procureur, et d’Anne ARCHAMBAULT (~1631-1699). Née à Montréal (Montréal (Québec)) le lundi 26 octobre 1654 [4], décédée le mercredi 18 janvier 1690et inhumée le lendemain dans la même localité, à l’âge de trente-six ans. À quinze ans, elle s’est mariée le mardi 19 février 1669 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Jean-Baptiste GADOUA, né le samedi 2 mars 1641 à Québec (Capitale-Nationale (Québec)), décédé le jeudi 15 avril 1728 à Montréal (Montréal (Québec)), à l’âge de quatre-vingt-sept ans. Son décès survint après vingt et un ans de mariage. On ne lui connaît pas de descendance.

 

II – Cunégonde GERVAISE, sage-Femme, fille de Jean GERVAISE (1616-1690), boulanger, Défricheur, Substitut du procureur, et d’Anne ARCHAMBAULT (~1631-1699), mise au monde et tenue sur les fonts baptismaux le mardi 30 janvier 1657 à Montréal (Montréal (Québec)), décédée le mercredi 16 février 1724et inhumée le jour même dans la même localité, à l’âge de soixante-sept ans. À dix-huit ans, elle s’est mariée le lundi 14 janvier 1675 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Jean-Baptiste LEFEBVRE. Ils ont eu Cécile qui suit. À dix-neuf ans, Cunégonde s’est mariée une seconde fois le mardi 14 janvier 1676 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Jean-Baptiste LEFEBVRE, né en 1655 à St-Germain, décédé à Montréal (Montréal (Québec)). Elle en eut Geoffroy, Louis, Nicolas et Urbain qui suivent.

 

1°  – Cécile LEFEBVRE, fille de Jean-Baptiste LEFEBVRE, et de Cunégonde GERVAISE (1657-1724), sage-Femme, née vers 1688. À environ vingt ans, elle s’est mariée le lundi 4 juin 1708 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Jean-Baptiste ARCHAMBAULT, né le mercredi 6 octobre 1683 à Pointe-aux-Trembles (Montréal (Québec)), y décédé le samedi 31 mai 1732, à l’âge de quarante-neuf ans. Elle en eut Pierre et Laurent qui suivent.

 

A – Pierre ARCHAMBAULT, fils de Jean-Baptiste ARCHAMBAULT (1683-1732), et de Cécile LEFEBVRE (°~1688), marié le lundi 7 novembre 1746 à Saint-Vincent-de-Paul (Laval (Québec)) avec Charlotte LABEL. Ils ont eu Cécile qui suit.

 

a – Cécile ARCHAMBAULT, fille de Pierre ARCHAMBAULT, et de Charlotte LABEL, mariée le lundi 11 février 1771 à Saint-Vincent-de-Paul (Laval (Québec)) avec Étienne BOYER. Elle en a eu François qui suit.

 

(1)  – François BOYER, fils d’Étienne BOYER, et de Cécile ARCHAMBAULT, marié le mardi 14 octobre 1823 à Boucherville (Montérégie (Québec)) avec Marie Louise ROY. De celle-ci naquit Henriette qui suit.

 

~1~  – Henriette BOYER, fille de François BOYER, et de Marie Louise ROY, mariée avec Léon PAQUETTE. Elle eut de celui-ci Sophie qui suit.

 

[1]  – Sophie PAQUETTE, fille de Léon PAQUETTE, et d’Henriette BOYER, mariée le lundi 26 juin 1882 à Sainte-Rose (Laval (Québec)) avec Zéphirin GASCON, fils de Félix Gascon LALONGÉ, et de Zoé HOTTE. De celle-ci naquit Albertine qui suit.

 

)1(  – Albertine GASCON, fille de Zéphirin GASCON, et de Sophie PAQUETTE, mariée le lundi 1er mai 1911 à Montréal (Montréal (Québec)) [5] avec Aimé St-Gemme BEAUVAIS. Elle eut de celui-ci Lépold qui suit.

 

_1_  – Lépold BEAUVAIS [6], fils d’Aimé St-Gemme BEAUVAIS, et d’Albertine GASCON, né le mercredi 16 octobre 1912.

 

B – Laurent ARCHAMBAULT, fils de Jean-Baptiste ARCHAMBAULT (1683-1732), et de Cécile LEFEBVRE (°~1688), marié le lundi 29 octobre 1731 à Pointe-aux-Trembles (Montréal (Québec)) avec Marguerite BROUILLET. Ils ont eu Laurent qui suit. Laurent s’est marié une seconde fois le lundi 13 février 1747 à Repentigny (Lanaudière (Québec)) avec Marie-Josephte ALLARD. On ne lui connaît pas de postérité.

 

a – Laurent ARCHAMBAULT, fils de Laurent ARCHAMBAULT, et de Marguerite BROUILLET, marié le lundi 29 janvier 1753 à Lachenaie (Lanaudière (Québec)) avec Marguerite MULOIN. Il eut de celle-ci Amable qui suit.

 

(1)  – Amable ARCHAMBAULT, fils de Laurent ARCHAMBAULT, et de Marguerite MULOIN, marié le lundi 26 mai 1800 L’Assomption (Lanaudière (Québec)) avec Marie-Rosalie DESMARAIS. Il eut de celle-ci Joseph qui suit.

 

~1~  – Joseph ARCHAMBAULT, fils d’Amable ARCHAMBAULT, et de Marie-Rosalie DESMARAIS, marié le dimanche 3 octobre 1841 L’Assomption (Lanaudière (Québec)) avec Denise MAGNAN. De là naquit Joseph qui suit.

 

[1]  – Joseph ARCHAMBAULT, fils de Joseph ARCHAMBAULT, et de Denise MAGNAN, marié le mercredi 11 janvier 1865 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) avec Rose dit St-Georges LAPORTE. Il en a eu Mélina qui suit.

 

)1(  – Mélina ARCHAMBAULT, fille de Joseph ARCHAMBAULT, et de Rose dit St-Georges LAPORTE, décédée à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le mercredi 28 février 1940, mariée le mardi 8 septembre 1891 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) avec Félix JOLY, né le mardi 30 juillet 1867 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)), y décédé le vendredi 14 septembre 1962, à l’âge de quatre-vingt-quinze ans. Son décès survint après quarante-neuf ans de mariage. Naquirent de celle-ci Albert, Marie-Rosa, Marie-Anne, Joachin, Joseph, Josaphat, Joseph, Marie-Ange, Marie-Louise, Marie-Rose et Gérard qui suivent.

 

_1_  – Albert JOLY, fils de Félix JOLY (1867-1962), et de Mélina ARCHAMBAULT (†1940), né à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le lundi 14 novembre 1892, marié avec Fabiola MORISSETTE, née en 1897, décédée le mercredi 4 avril 1917 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)), à l’âge de vingt ans. Ils eurent Aurey, Alméria, Alphonse et Léo qui suivent.

 

]1[  – Aurey JOLY, fils d’Albert JOLY (°1892), et de Fabiola MORISSETTE (1897-1917), marié avec Aline ARCHAMBAULT. Il eut de sa conjointe Alain, André, Cécile, Denise, Michel et Raymond qui suivent.

 

>i – Alain JOLY, fils d’Aurey JOLY, et d’Aline ARCHAMBAULT.

 

>ii – André JOLY, fils d’Aurey JOLY, et d’Aline ARCHAMBAULT.

 

>iii – Cécile JOLY, fille d’Aurey JOLY, et d’Aline ARCHAMBAULT.

 

>iv – Denise JOLY, fille d’Aurey JOLY, et d’Aline ARCHAMBAULT.

 

>v – Michel JOLY, fils d’Aurey JOLY, et d’Aline ARCHAMBAULT.

 

>vi – Raymond JOLY, fils d’Aurey JOLY, et d’Aline ARCHAMBAULT.

 

]2[  – Alméria JOLY, fille d’Albert JOLY (°1892), et de Fabiola MORISSETTE (1897-1917).

 

]3[  – Alphonse JOLY, fils d’Albert JOLY (°1892), et de Fabiola MORISSETTE (1897-1917).

 

]4[  – Léo JOLY, fils d’Albert JOLY (°1892), et de Fabiola MORISSETTE (1897-1917).

 

_2_  – Marie-Rosa JOLY, fille de Félix JOLY (1867-1962), et de Mélina ARCHAMBAULT (†1940). Née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le vendredi 1er juin 1894 [7], décédée dans la même localité le samedi 29 février 1896, à l’âge de deux ans.

 

_3_  – Marie-Anne JOLY, fille de Félix JOLY (1867-1962), et de Mélina ARCHAMBAULT (†1940), née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le mardi 2 juin 1896, mariée avec David MORRISSETTE. De là naquirent André, Claude, Henri, Lauraina, Lili, Lucie, Nicole, Pierre, Rock, Thérèse et Yvon qui suivent.

 

]1[  – André MORRISSETTE, fils de David MORRISSETTE, et de Marie-Anne JOLY (°1896).

 

]2[  – Claude MORRISSETTE, fils de David MORRISSETTE, et de Marie-Anne JOLY (°1896).

 

]3[  – Henri MORRISSETTE, fils de David MORRISSETTE, et de Marie-Anne JOLY (°1896).

 

]4[  – Lauraina MORRISSETTE, fille de David MORRISSETTE, et de Marie-Anne JOLY (°1896).

 

]5[  – Lili MORRISSETTE, fille de David MORRISSETTE, et de Marie-Anne JOLY (°1896).

 

]6[  – Lucie MORRISSETTE, fille de David MORRISSETTE, et de Marie-Anne JOLY (°1896).

 

]7[  – Nicole MORRISSETTE, fille de David MORRISSETTE, et de Marie-Anne JOLY (°1896).

 

]8[  – Pierre MORRISSETTE, fils de David MORRISSETTE, et de Marie-Anne JOLY (°1896).

 

]9[  – Rock MORRISSETTE, fils de David MORRISSETTE, et de Marie-Anne JOLY (°1896).

 

]10[  – Thérèse MORRISSETTE, fille de David MORRISSETTE, et de Marie-Anne JOLY (°1896).

 

]11[  – Yvon MORRISSETTE, fils de David MORRISSETTE, et de Marie-Anne JOLY (°1896).

 

_4_  – Joachin JOLY, fils de Félix JOLY (1867-1962), et de Mélina ARCHAMBAULT (†1940), né à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le mardi 24 mai 1898. À vingt-six ans, il s’est marié le mercredi 14 mai 1924 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) avec Alma LANGLOIS. Sans postérité connue.

 

_5_  – Joseph JOLY, fils de Félix JOLY (1867-1962), et de Mélina ARCHAMBAULT (†1940), né à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le lundi 1er janvier 1900, premier jour de l’année, marié avec Yvonne DURAND. Ils eurent Muriel, Réal, Rita, Suzanne et Yolande qui suivent.

 

]1[  – Muriel JOLY, fille de Joseph JOLY (°1900), et d’Yvonne DURAND.

 

]2[  – Réal JOLY, fils de Joseph JOLY (°1900), et d’Yvonne DURAND.

 

]3[  – Rita JOLY, fille de Joseph JOLY (°1900), et d’Yvonne DURAND, née le lundi 3 mai 1926.

 

]4[  – Suzanne JOLY, fille de Joseph JOLY (°1900), et d’Yvonne DURAND.

 

]5[  – Yolande JOLY, fille de Joseph JOLY (°1900), et d’Yvonne DURAND.

 

_6_  – Josaphat JOLY, fils de Félix JOLY (1867-1962), et de Mélina ARCHAMBAULT (†1940), né à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le samedi 4 janvier 1902, marié avec Antoinette BARIL, née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)). Descendance non connue. À vingt-quatre ans, Josaphat s’est marié une seconde fois le mardi 7 décembre 1926 [8] à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) avec Mérilda LANGLOIS. De là naquirent Gertrude, Roger et Rolland qui suivent.

 

]1[  – Gertrude JOLY, fille de Josaphat JOLY (°1902), et de Mérilda LANGLOIS.

 

]2[  – Roger JOLY, fils de Josaphat JOLY (°1902), et de Mérilda LANGLOIS.

 

]3[  – Rolland JOLY, fils de Josaphat JOLY (°1902), et de Mérilda LANGLOIS.

 

_7_  – Joseph JOLY, fils de Félix JOLY (1867-1962), et de Mélina ARCHAMBAULT (†1940). Né à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le mercredi 4 mai 1904 [9], décédé dans la même localité le jour même, sans voir le jour.

 

_8_  – Marie-Ange JOLY, fille de Félix JOLY (1867-1962), et de Mélina ARCHAMBAULT (†1940). Née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le mercredi 4 mai 1904 [10], décédée dans la même localité le jour même, sans voir le jour.

 

_9_  – Marie-Louise JOLY, fille de Félix JOLY (1867-1962), et de Mélina ARCHAMBAULT (†1940), née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le jeudi 28 décembre 1905. À vingt-quatre ans, elle s’est mariée le samedi 10 août 1929 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) avec Josaphat HÉTU. Ils ont eu Denis, Denise, Francine, Jacques, Jean-Paul et Réjean qui suivent.

 

]1[  – Denis HÉTU, fils de Josaphat HÉTU, et de Marie-Louise JOLY (°1905).

 

]2[  – Denise HÉTU, fille de Josaphat HÉTU, et de Marie-Louise JOLY (°1905).

 

]3[  – Francine HÉTU, fille de Josaphat HÉTU, et de Marie-Louise JOLY (°1905).

 

]4[  – Jacques HÉTU, fils de Josaphat HÉTU, et de Marie-Louise JOLY (°1905).

 

]5[  – Jean-Paul HÉTU, fils de Josaphat HÉTU, et de Marie-Louise JOLY (°1905).

 

]6[  – Réjean HÉTU, fils de Josaphat HÉTU, et de Marie-Louise JOLY (°1905).

 

_10_  – Marie-Rose JOLY, fille de Félix JOLY (1867-1962), et de Mélina ARCHAMBAULT (†1940), née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le jeudi 11 juin 1908, mariée avec Théodore AUGUSLYNOWSKI. On ne lui connaît pas de descendance.

 

_11_  – Gérard JOLY, fils de Félix JOLY (1867-1962), et de Mélina ARCHAMBAULT (†1940), né à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le dimanche 18 juin 1911, y décédé. À vingt et un ans, il s’est marié le samedi 31 décembre 1932, jour de la Saint-Sylvestre à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) avec Lucie BARIL, née le mercredi 22 septembre 1909 à St-Damien de Brandon, décédée le mercredi 30 mars 1988 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)), à l’âge de soixante-dix-neuf ans. Il en eut Jacqueline, Florent, Gisèle, Alberthe, Huguette, Renaud, Ginette, Aline et Monique qui suivent.

 

]1[  – Jacqueline JOLY, fille de Gérard JOLY (°1911), et de Lucie BARIL (1909-1988), née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le samedi 9 décembre 1933. À dix-neuf ans, elle s’est mariée le samedi 27 septembre 1952 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) avec Réjean ROY, né vers 1934. De celle-ci naquirent Hélène, Jean-Pierre, Anonyme, Sylvain, Lucie, Louise et Anonyme qui suivent.

 

>i – Hélène ROY, fille de Réjean ROY (°~1934), et de Jacqueline JOLY (°1933), née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le mardi 22 décembre 1953, décédée dans la même localité le jeudi 7 janvier 1954, dans sa première année.

 

>ii – Jean-Pierre ROY, fils de Réjean ROY (°~1934), et de Jacqueline JOLY (°1933), né à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le dimanche 11 décembre 1955, décédé dans la même localité le mardi 14 mai 1968, à l’âge de treize ans.

 

>iii – Anonyme ROY, fils de Réjean ROY (°~1934), et de Jacqueline JOLY (°1933), né à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le dimanche 23 septembre 1956, décédé dans la même localité le jour même, sans voir le jour.

 

>iv – Sylvain ROY, fils de Réjean ROY (°~1934), et de Jacqueline JOLY (°1933), né à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le samedi 1er mars 1958. À vingt-quatre ans, il s’est marié le samedi 1er mai 1982 à Sainte-Émilie-de-L’Énergie (Lanaudière (Québec)) avec Linda PELLAND. Il eut de celle-ci Jonathan et Arianne qui suivent.

 

<i – Jonathan ROY, fils de Sylvain ROY (°1958), et de Linda PELLAND, né le mercredi 4 décembre 1985.

 

<ii – Arianne ROY, fille de Sylvain ROY (°1958), et de Linda PELLAND, née le samedi 11 novembre 1989.

 

>v – Lucie ROY, fille de Réjean ROY (°~1934), et de Jacqueline JOLY (°1933), née le vendredi 4 décembre 1959. À vingt-cinq ans, elle s’est mariée le samedi 9 juin 1984 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) avec Jocelin ROY. Elle eut de celui-ci Édith et Marie-Hélène qui suivent.

 

<i – Édith ROY, fille de Jocelin ROY, et de Lucie ROY (°1959), née le vendredi 29 mai 1987.

 

<ii – Marie-Hélène ROY, fille de Jocelin ROY, et de Lucie ROY (°1959), née le vendredi 19 mai 1989.

 

>vi – Louise ROY, fille de Réjean ROY (°~1934), et de Jacqueline JOLY (°1933), née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le vendredi 4 décembre 1959. À vingt-trois ans, elle s’est mariée le samedi 8 mai 1982 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) avec Serge TESSIER. Ils eurent Caroline et Michaël qui suivent.

 

<i – Caroline TESSIER, fille de Serge TESSIER, et de Louise ROY (°1959), venue au monde le dimanche 3 avril 1983.

 

<ii – Michaël TESSIER, fils de Serge TESSIER, et de Louise ROY (°1959), né le vendredi 28 février 1986.

 

>vii – Anonyme ROY, fille de Réjean ROY (°~1934), et de Jacqueline JOLY (°1933), née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le lundi 14 mai 1962 [11], décédée dans la même localité le jour même, sans voir le jour.

 

]2[  – Florent JOLY, fils de Gérard JOLY (°1911), et de Lucie BARIL (1909-1988), né à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le lundi 7 janvier 1935. À vingt-six ans, il s’est marié le samedi 28 octobre 1961 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) avec Bibianne RONDEAU, née le mercredi 12 septembre 1934 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)), y décédée vers 1973. De celle-ci naquit Guylaine qui suit.

 

>i – Guylaine JOLY, fille de Florent JOLY (°1935), et de Bibianne RONDEAU (1934-~1973), née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le lundi 12 novembre 1962. À vingt-cinq ans, elle s’est mariée le samedi 23 mai 1987 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) avec Patrice MORIN, né le jeudi 2 juin 1960 à Saint-Côme (Lanaudière (Québec)). Naquirent de celle-ci Sara-Eve et Raphael qui suivent.

 

<i – Sara-Eve MORIN, fille de Patrice MORIN (°1960), et de Guylaine JOLY (°1962), née le lundi 13 mai 1991.

 

<ii – Raphael MORIN, fils de Patrice MORIN (°1960), et de Guylaine JOLY (°1962), né le vendredi 20 mai 1994.

 

]3[  – Gisèle JOLY, fille de Gérard JOLY (°1911), et de Lucie BARIL (1909-1988), née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le mercredi 16 septembre 1936 [12]. À dix-neuf ans, elle s’est mariée le lundi 18 juillet 1955 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) avec Raynald ROY, né le jeudi 9 janvier 1936. Elle en a eu Diane, Guy et Manon qui suivent.

 

>i – Diane ROY, fille de Raynald ROY (°1936), et de Gisèle JOLY (°1936), née le lundi 6 août 1956. À dix-neuf ans, elle s’est mariée le lundi 1er septembre 1975 avec Michel VAILLANCOURT, né le dimanche 8 août 1954. De celle-ci naquirent Karine et Kim qui suivent.

 

<i – Karine VAILLANCOURT, fille de Michel VAILLANCOURT (°1954), et de Diane ROY (°1956), née le mardi 27 novembre 1979.

 

<ii – Kim VAILLANCOURT, fils de Michel VAILLANCOURT (°1954), et de Diane ROY (°1956), né le jeudi 20 décembre 1984.

 

>ii – Guy ROY, fils de Raynald ROY (°1936), et de Gisèle JOLY (°1936), né le dimanche 10 novembre 1957, marié avec Johanne LEBLANC, née le lundi 12 novembre 1956. De celle-ci naquit Mathieu qui suit.

 

<i – Mathieu ROY, fils de Guy ROY (°1957), et de Johanne LEBLANC (°1956), né le jeudi 7 avril 1988.

 

>iii – Manon ROY, fille de Raynald ROY (°1936), et de Gisèle JOLY (°1936), née le mardi 23 juillet 1963. À vingt ans, elle s’est mariée le samedi 9 juillet 1983 avec Normand RAVARY, né le vendredi 11 avril 1958. De là naquirent Sébastien et Josiane qui suivent.

 

<i – Sébastien RAVARY, fils de Normand RAVARY (°1958), et de Manon ROY (°1963), né le mercredi 1er mai 1985.

 

<ii – Josiane RAVARY, fille de Normand RAVARY (°1958), et de Manon ROY (°1963), née le samedi 8 août 1987.

 

]4[  – Alberthe JOLY, fille de Gérard JOLY (°1911), et de Lucie BARIL (1909-1988), née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le dimanche 18 décembre 1938. À dix-neuf ans, elle s’est mariée le samedi 31 août 1957 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) avec Antoine MAUCIERI, né le jeudi 15 octobre 1936 à Montréal (Montréal (Québec)), y décédé le mercredi 28 mars 1990, à l’âge de cinquante-quatre ans. Ils eurent Carole, Jean, François et Stéphane qui suivent.

 

>i – Carole MAUCIERI, fille d’Antoine MAUCIERI (1936-1990), et d’Alberthe JOLY (°1938), née à Montréal (Montréal (Québec)), mariée avec Sylvio ROCK. Ils ont eu Véronique qui suit. Carole s’est mariée une deuxième fois le mardi 14 août 1979 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Richard CHEVRIER. On ne connaît aucun enfant de ce couple. Carole s’est mariée en troisièmes et dernières noces le samedi 8 juillet 1995 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Richard LANGLOIS. Pas de postérité connue.

 

<i – Véronique MAUCIERI, fille de Sylvio ROCK, et de Carole MAUCIERI, née le lundi 29 août 1983.

 

>ii – Jean MAUCIERI, fils d’Antoine MAUCIERI (1936-1990), et d’Alberthe JOLY (°1938), né à Montréal (Montréal (Québec)) en 1958. À vingt-cinq ans, il s’est marié le samedi 3 septembre 1983 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Antoinette di SANO. De celle-ci naquirent Jesse et Lisa qui suivent.

 

<i – Jesse MAUCIERI, fille de Jean MAUCIERI (°1958), et d’Antoinette di SANO, née le dimanche 26 avril 1992.

 

<ii – Lisa MAUCIERI, fille de Jean MAUCIERI (°1958), et d’Antoinette di SANO, née le lundi 26 septembre 1994.

 

>iii – François MAUCIERI, fils d’Antoine MAUCIERI (1936-1990), et d’Alberthe JOLY (°1938), né à Montréal (Montréal (Québec)) le samedi 21 juillet 1962, marié avec Josée CHARTRAND, née le mercredi 12 août 1970. Il en a eu Roxanne et Guillaume qui suivent.

 

<i – Roxanne MAUCIERI, fille de François MAUCIERI (°1962), et de Josée CHARTRAND (°1970), née le samedi 28 avril 1990.

 

<ii – Guillaume MAUCIERI, fils de François MAUCIERI (°1962), et de Josée CHARTRAND (°1970), né le vendredi 19 mars 1993.

 

>iv – Stéphane MAUCIERI, fils d’Antoine MAUCIERI (1936-1990), et d’Alberthe JOLY (°1938), né à Montréal (Montréal (Québec)).

 

]5[  – Huguette JOLY [13], fille de Gérard JOLY (°1911), et de Lucie BARIL (1909-1988), née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le dimanche 18 décembre 1938. À vingt et un ans, elle s’est mariée le samedi 26 décembre 1959, lendemain de Noël à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) avec Gilles ARBOUR, ferblantier-Surintendant, né le lundi 17 juin 1940 [14] à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)), décédé le lundi 24 décembre 2007, veille de Noël à Terrebonne (Lanaudière (Québec)), Hôpital Pierre Le Gardeur, à l’âge de soixante-sept ans. De là naquirent Roger, Michel et Chantal qui suivent.

 

>i – Roger ARBOUR [15], frigoriste, fils de Gilles ARBOUR (1940-2007), ferblantier-Surintendant, et d’Huguette JOLY (°1938), né à Montréal (Montréal (Québec)) le vendredi 8 juillet 1960. À vingt et un ans, il s’est marié le samedi 19 décembre 1981 à Repentigny (Lanaudière (Québec)) avec Ghislaine GERVAIS, ménagère, née le jeudi 26 janvier 1961 à Montréal (Montréal (Québec)). Il eut de sa conjointe Valérie, Christian et Sébastien qui suivent.

 

<i – Valérie ARBOUR, fille de Roger ARBOUR (°1960), frigoriste, et de Ghislaine GERVAIS (°1961), ménagère, née à Montréal (Montréal (Québec)) le jeudi 15 avril 1982, s’unit avec François BALCER. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

<ii – Christian ARBOUR, fils de Roger ARBOUR (°1960), frigoriste, et de Ghislaine GERVAIS (°1961), ménagère, né à Joliette (Lanaudière (Québec)) le vendredi 22 juin 1984.

 

<iii – Sébastien ARBOUR, fils de Roger ARBOUR (°1960), frigoriste, et de Ghislaine GERVAIS (°1961), ménagère, né à Joliette (Lanaudière (Québec)) le samedi 7 octobre 1989.

 

>ii – Michel ARBOUR [16] [17], frigoriste, fils de Gilles ARBOUR (1940-2007), ferblantier-Surintendant, et d’Huguette JOLY (°1938), né à Montréal (Montréal (Québec)) le samedi 11 août 1962. À vingt-deux ans, il s’est marié le samedi 24 novembre 1984 à Ville le Gardeur (Lanaudière (Québec)) [18] avec Caroline de LAGRAVE, née le dimanche 31 janvier 1965 à Trois-Rivières (Mauricie (Québec)). Leur union dura dix ans. Ils ont eu Jessy et Carl qui suivent. Michel s’est unit avec Martine GAUTHIER. On ne lui connaît pas de descendance.

 

<i – Jessy ARBOUR, fille de Michel ARBOUR (°1962), frigoriste, et de Caroline de LAGRAVE (°1965), née à Repentigny (Lanaudière (Québec)) le vendredi 27 novembre 1981. À vingt-sept ans, elle s’est mariée en 2008 à Casablanca avec Soufiane Jamal ALAOUI, né le lundi 18 juillet 1977 à Casablanca. Ils eurent Nibrass qui suit.

 

‘i – Nibrass ALAOUI, fille de Soufiane Jamal ALAOUI (°1977), et de Jessy ARBOUR (°1981), née à Casablanca le mercredi 14 mai 2008.

 

<ii – Carl ARBOUR, fils de Michel ARBOUR (°1962), frigoriste, et de Caroline de LAGRAVE (°1965), né à Falcombridge le dimanche 26 février 1984, s’unit avec Véronique ARCHAMBAULT. Il en a eu Lyannie qui suit.

 

‘i – Lyannie ARBOUR, fille de Carl ARBOUR (°1984), et de Véronique ARCHAMBAULT, née à Sainte-Agathe-des-Monts (Laurentides (Québec)), Hôpital de Sainte-Agathe le vendredi 21 novembre 2008.

 

>iii – Chantal ARBOUR [19], chauffeur longue distance Canada-USA, fille de Gilles ARBOUR (1940-2007), ferblantier-Surintendant, et d’Huguette JOLY (°1938), née à Montréal (Montréal (Québec)) le vendredi 23 décembre 1966, s’unit avec Gaétan D’AMOUR, mécanicien équipement lourd, né le dimanche 3 mai 1964 à Rivière-du-Loup (Bas-Saint-Laurent (Québec)). Elle ne semble pas avoir eu de postérité.

 

]6[  – Renaud JOLY, fils de Gérard JOLY (°1911), et de Lucie BARIL (1909-1988), né à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le lundi 16 juin 1941. À vingt et un ans, il s’est marié le dimanche 8 juillet 1962 avec Déneyge BEAULIEU, née le mercredi 14 juillet 1943. Ils eurent André et Daniel qui suivent.

 

>i – André JOLY, fils de Renaud JOLY (°1941), et de Déneyge BEAULIEU (°1943), né le mercredi 7 octobre 1964, marié avec Chantale LAFRENIÈRE, née le jeudi 24 septembre 1964. Il eut de sa conjointe Alexandre qui suit.

 

<i – Alexandre JOLY, fils d’André JOLY (°1964), et de Chantale LAFRENIÈRE (°1964), né le mardi 12 mai 1987.

 

>ii – Daniel JOLY, fils de Renaud JOLY (°1941), et de Déneyge BEAULIEU (°1943), né le mercredi 13 juillet 1966.

 

]7[  – Ginette JOLY, fille de Gérard JOLY (°1911), et de Lucie BARIL (1909-1988), née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le lundi 17 juillet 1944, décédée dans la même localité le dimanche 2 mai 1993, à l’âge de quarante-neuf ans. À vingt-deux ans, elle s’est mariée le samedi 25 juin 1966 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) avec André CORBEIL, décédé le lundi 5 janvier 2009 à Joliette (Lanaudière (Québec)), Hôpital CHRDL Joliette. Son décès survint après vingt-sept ans de mariage. Ils ont eu Martine et Yanick qui suivent.

 

>i – Martine CORBEIL, fille d’André CORBEIL (†2009), et de Ginette JOLY (1944-1993), née à Montréal (Montréal (Québec)) le samedi 29 avril 1967. À vingt ans, elle s’est mariée le samedi 1er août 1987 avec Etienne MORIN. Elle en eut Alexandre, Elisabeth et Emmanuel qui suivent.

 

<i – Alexandre MORIN, fils d’Etienne MORIN, et de Martine CORBEIL (°1967), né le mardi 28 novembre 1989.

 

<ii – Elisabeth MORIN, fille d’Etienne MORIN, et de Martine CORBEIL (°1967), née le samedi 29 février 1992.

 

<iii – Emmanuel MORIN, fils d’Etienne MORIN, et de Martine CORBEIL (°1967), né le jeudi 26 août 1993.

 

>ii – Yanick CORBEIL, fils d’André CORBEIL (†2009), et de Ginette JOLY (1944-1993), né le mardi 5 décembre 1972. À vingt et un ans, il s’est marié le samedi 14 août 1993 avec Sophie PERRON. De là naquirent Sandrine et Emery qui suivent.

 

<i – Sandrine CORBEIL, fille d’Yanick CORBEIL (°1972), et de Sophie PERRON, venue au monde le jeudi 18 mai 1995.

 

<ii – Emery CORBEIL, fils d’Yanick CORBEIL (°1972), et de Sophie PERRON, né le vendredi 25 décembre 1998, jour de Noël.

 

]8[  – Aline JOLY, fille de Gérard JOLY (°1911), et de Lucie BARIL (1909-1988), née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le dimanche 29 décembre 1946, décédée dans la même localité le mercredi 12 mars 1947, dans sa première année.

 

]9[  – Monique JOLY, fille de Gérard JOLY (°1911), et de Lucie BARIL (1909-1988), née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le vendredi 14 janvier 1949. À vingt et un ans, elle s’est mariée le samedi 11 juillet 1970 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) avec Pierre GIRARD, né en 1948. De là naquirent Philippe et Jonathan qui suivent.

 

>i – Philippe GIRARD, fils de Pierre GIRARD (°1948), et de Monique JOLY (°1949), né à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le vendredi 28 mai 1976.

 

>ii – Jonathan GIRARD, fils de Pierre GIRARD (°1948), et de Monique JOLY (°1949), né à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le lundi 7 avril 1980.

 

2°  – Geoffroy LEFEBVRE, fils de Jean-Baptiste LEFEBVRE (°1655), et de Cunégonde GERVAISE (1657-1724), sage-Femme, né à Montréal (Montréal (Québec)) le lundi 27 décembre 1677, décédé dans la même localité le mardi 17 mars 1767, à l’âge de quatre-vingt-dix ans. À vingt-neuf ans, il s’est marié le mercredi 30 juin 1706 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Madeleine MICHEL, née en 1681 à Montréal (Montréal (Québec)), y décédée le mercredi 24 mars 1745, à l’âge de soixante-quatre ans. Leur union dura trente-neuf ans. Il eut de celle-ci Jeanne qui suit.

 

A – Jeanne LEFEBVRE, fille de Geoffroy LEFEBVRE (1677-1767), et de Madeleine MICHEL (1681-1745), mariée le lundi 25 novembre 1748 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Louis LECOURT. Naquit de cette femme Marie Geneviève qui suit.

 

a – Marie Geneviève LECOURT, fille de Louis LECOURT, et de Jeanne LEFEBVRE, mariée le lundi 28 janvier 1782 à Saint-Laurent (Montréal (Québec)) avec Simon THIBAULT. Ils eurent Marie Amable qui suit.

 

(1)  – Marie Amable THIBEAU, fille de Simon THIBAULT, et de Marie Geneviève LECOURT, mariée le mardi 16 janvier 1810 à St-Martin ((Québec)) avec Charles HOTTE. Naquit de cette femme Zoé qui suit.

 

~1~  – Zoé HOTTE, fille de Charles HOTTE, et de Marie Amable THIBEAU, mariée le lundi 9 novembre 1840 à Saint-Vincent-de-Paul (Laval (Québec)) avec Félix Gascon LALONGÉ. Elle eut pour enfant Zéphirin qui suit.

 

[1]  – Zéphirin GASCON, fils de Félix Gascon LALONGÉ, et de Zoé HOTTE, marié le lundi 26 juin 1882 à Sainte-Rose (Laval (Québec)) avec Sophie PAQUETTE, fille de Léon PAQUETTE, et d’Henriette BOYER. Ils ont eu Albertine qui suit.

 

)1(  – Albertine GASCON, fille de Zéphirin GASCON, et de Sophie PAQUETTE, mariée le lundi 1er mai 1911 à Montréal (Montréal (Québec)) [20] avec Aimé St-Gemme BEAUVAIS. Elle eut de son conjoint Lépold qui suit.

 

_1_  – Lépold BEAUVAIS [21], fils d’Aimé St-Gemme BEAUVAIS, et d’Albertine GASCON, né le mercredi 16 octobre 1912.

 

3°  – Louis LEFEBVRE, fils de Jean-Baptiste LEFEBVRE (°1655), et de Cunégonde GERVAISE (1657-1724), sage-Femme, né à Montréal (Montréal (Québec)) le dimanche 26 février 1679, décédé dans la même localité le lundi 14 novembre 1707, à l’âge de vingt-huit ans.

 

4°  – Nicolas LEFEBVRE, fils de Jean-Baptiste LEFEBVRE (°1655), et de Cunégonde GERVAISE (1657-1724), sage-Femme, né à Montréal (Montréal (Québec)) le lundi 12 août 1686, décédé dans la même localité le jeudi 2 juillet 1750, à l’âge de soixante-quatre ans.

 

5°  – Urbain LEFEBVRE, fils de Jean-Baptiste LEFEBVRE (°1655), et de Cunégonde GERVAISE (1657-1724), sage-Femme, né à Montréal (Montréal (Québec)) le jeudi 19 juillet 1691, décédé à Repentigny (Lanaudière (Québec)) le mercredi 9 mars 1729, à l’âge de trente-huit ans.

 

III – Jeanne GERVAISE, fille de Jean GERVAISE (1616-1690), boulanger, Défricheur, Substitut du procureur, et d’Anne ARCHAMBAULT (~1631-1699), née à Montréal (Montréal (Québec)) le lundi 5 mai 1659, morte et inhumée le vendredi 24 septembre 1745 à Pointe-aux-Trembles (Montréal (Québec)), à l’âge de quatre-vingt-six ans. À dix-neuf ans, elle s’est mariée le lundi 17 janvier 1678 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Jean DUPUIS. Elle n’eut point de postérité.

 

IV – Jean GERVAISE, fils de Jean GERVAISE (1616-1690), boulanger, Défricheur, Substitut du procureur, et d’Anne ARCHAMBAULT (~1631-1699). Né à Montréal (Montréal (Québec)) le mercredi 13 avril 1661 [22], décédé le dimanche 18 décembre 1672et inhumée le jour même dans la même localité, à l’âge de onze ans.

 

V – Cecile GERVAISE, fille de Jean GERVAISE (1616-1690), boulanger, Défricheur, Substitut du procureur, et d’Anne ARCHAMBAULT (~1631-1699), née à Montréal (Montréal (Québec)) le dimanche 17 septembre 1662, décédée le lundi 6 octobre 1760et inhumée le lendemain dans la même localité, à l’âge de quatre-vingt-dix-huit ans. À vingt-deux ans, elle s’est mariée le lundi 20 novembre 1684 à Montréal (Montréal (Québec)) avec François-Xavier PRUDHOMME, né le samedi 2 décembre 1651 à Montréal (Montréal (Québec)), y décédé le vendredi 21 avril 1741, à l’âge de quatre-vingt-dix ans. Leur union dura cinquante-sept ans. Elle eut de son conjoint François qui suit.

 

1°  – François PRUDHOMME, fils de François-Xavier PRUDHOMME (1651-1741), et de Cecile GERVAISE (1662-1760), né à Montréal (Montréal (Québec)) le samedi 8 décembre 1685, jour de la fête de la Conception, baptisé le vendredi 24 juillet 1716 au même endroit, décédé le samedi 7 décembre 1748, veille de la fête de la Conceptionet inhumée le lendemain dans la même localité, à l’âge de soixante-trois ans. À vingt-cinq ans, il s’est marié le lundi 17 novembre 1710 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Marie-Anne Courraud LACOSTE, née vers 1689 à Montréal (Montréal (Québec)), y décédée le lundi 30 novembre 1778. Son décès survint après trente-huit ans de mariage. De là naquirent François, Marie-Anne et Joseph qui suivent.

 

A – François PRUDHOMME, fils de François PRUDHOMME (1685-1748), et de Marie-Anne Courraud LACOSTE (~1689-1778), venu au monde à Montréal (Montréal (Québec)) le dimanche 6 septembre 1711. À dix-sept ans, il s’est marié le mercredi 10 novembre 1728, veille de la Saint-Martin d’hiver à Lachine (Montréal (Québec)) avec Judith CUILLERIER RIBERCOUR LÉVEILLÉ. Il n’eut point de postérité.

 

B – Marie-Anne PRUDHOMME, fille de François PRUDHOMME (1685-1748), et de Marie-Anne Courraud LACOSTE (~1689-1778), née à Montréal (Montréal (Québec)) le lundi 23 juillet 1714.

 

C – Joseph PRUDHOMME, fils de François PRUDHOMME (1685-1748), et de Marie-Anne Courraud LACOSTE (~1689-1778), né à Montréal (Montréal (Québec)) le vendredi 24 juillet 1716, décédé et inhumé le mardi 11 novembre 1760, jour de la Saint-Martin d’hiver à Saint-Laurent (Montréal (Québec)), à l’âge de quarante-quatre ans. À vingt-neuf ans, il s’est marié le jeudi 4 novembre 1745 à Longue-Pointe (Monréal (Québec)) avec Marie-Anne JUILLET, née le mercredi 4 novembre 1722 à Montréal (Montréal (Québec)), décédée le samedi 29 septembre 1798 à Sainte-Rose (Laval (Québec)), à l’âge de soixante-seize ans. Son décès survint après quinze ans de mariage. Il en a eu Joseph, Marie-Anne-Amable, François, Michel-Amable, Marie-Josèphe, Marie-Amable et Marie-Louise qui suivent.

 

a – Joseph PRUDHOMME, fils de Joseph PRUDHOMME (1716-1760), et de Marie-Anne JUILLET (1722-1798). Né à Saint-Laurent (Montréal (Québec)) le lundi 12 septembre 1746 [23], décédé dans la même localité le samedi 9 septembre 1758, lendemain de la fête de la Nativité de la Sainte-Vierge, à l’âge de douze ans.

 

b – Marie-Anne-Amable PRUDHOMME, fille de Joseph PRUDHOMME (1716-1760), et de Marie-Anne JUILLET (1722-1798), née à Saint-Laurent (Montréal (Québec)) le vendredi 25 août 1747. À seize ans, elle s’est mariée le lundi 7 novembre 1763 à Saint-Laurent (Montréal (Québec)) avec Joseph BOUTEILLIER BONNEVILLE BOUTEILLÉ. Elle ne semble pas avoir eu de postérité.

 

c – François PRUDHOMME, fils de Joseph PRUDHOMME (1716-1760), et de Marie-Anne JUILLET (1722-1798), né à Saint-Laurent (Montréal (Québec)) le mardi 4 février 1749. À vingt-six ans, il s’est marié le lundi 6 février 1775 à Saint-Laurent (Montréal (Québec)) avec Jeanne LECOUR. Il n’eut point de postérité.

 

d – Michel-Amable PRUDHOMME, fils de Joseph PRUDHOMME (1716-1760), et de Marie-Anne JUILLET (1722-1798), né à Saint-Laurent (Montréal (Québec)) le lundi 28 septembre 1750, veille de la Saint-Michel. À vingt-sept ans, il s’est marié le lundi 5 mai 1777 à Pointe-Claire (Montréal (Québec)) avec Françoise Pélagie GIRARD DERAINE. On ne lui connaît pas de postérité.

 

e – Marie-Josèphe PRUDHOMME, fille de Joseph PRUDHOMME (1716-1760), et de Marie-Anne JUILLET (1722-1798), née à Saint-Laurent (Montréal (Québec)) le samedi 27 mai 1752. À quatorze ans, elle s’est mariée le lundi 13 octobre 1766 à Saint-Laurent (Montréal (Québec)) avec André-Amable MONET BOISMENU. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

f – Marie-Amable PRUDHOMME, fille de Joseph PRUDHOMME (1716-1760), et de Marie-Anne JUILLET (1722-1798). Née à Saint-Laurent (Montréal (Québec)) le lundi 30 décembre 1754 [24], décédée dans la même localité le samedi 29 novembre 1755, dans sa première année.

 

g – Marie-Louise PRUDHOMME, fille de Joseph PRUDHOMME (1716-1760), et de Marie-Anne JUILLET (1722-1798), née et reçue au baptême le jeudi 1er avril 1756 à Saint-Laurent (Montréal (Québec)), morte et enterrée le mercredi 5 mars 1788 à Montréal (Montréal (Québec)), à l’âge de trente-deux ans. À vingt-trois ans, elle s’est mariée le lundi 11 octobre 1779 à Saint-Laurent (Montréal (Québec)) avec François LEDUC, né le mercredi 6 septembre 1752 à Montréal (Montréal (Québec)). De celle-ci naquit Marie-Louise qui suit.

 

(1)  – Marie-Louise LEDUC, fille de François LEDUC (°1752), et de Marie-Louise PRUDHOMME (1756-1788), née à Saint-Laurent (Montréal (Québec)), mariée le lundi 1er février 1802 à Saint-Laurent (Montréal (Québec)) avec Louis FOURNIER. Ils ont eu Joseph-Louis qui suit.

 

~1~  – Joseph-Louis FOURNIER, fils de Louis FOURNIER, et de Marie-Louise LEDUC, marié le lundi 12 septembre 1831 à Montebello (Outaouais (Québec)), Église Notre-Dame-de-Bon-Secours avec Angélique BRIÈRE BRUYÈRE. Il eut pour enfant Elmire qui suit.

 

[1]  – Elmire FOURNIER, fille de Joseph-Louis FOURNIER, et d’Angélique BRIÈRE BRUYÈRE, née en 1845, décédée à Pointe-Calumet (Laurentides (Québec)) le vendredi 1er mars 1901, à l’âge de cinquante-six ans. À dix-sept ans, elle s’est mariée le lundi 18 août 1862 à Saint-André-Avellin (Outaouais (Québec)) avec Pierre QUESNEL, né en 1833, décédé le vendredi 5 décembre 1913 à Pointe-Calumet (Laurentides (Québec)), à l’âge de quatre-vingts ans. Son décès survint après trente-neuf ans de mariage. Elle en a eu Basile qui suit.

 

)1(  – Basile QUESNEL, fils de Pierre QUESNEL (1833-1913), et d’Elmire FOURNIER (1845-1901), marié le mardi 14 juin 1887 à Aylmer (Outaouais (Québec)) avec Joséphine GRAVELINE. On ne lui connaît pas de descendance.

 

VI – Louis GERVAISE, fils de Jean GERVAISE (1616-1690), boulanger, Défricheur, Substitut du procureur, et d’Anne ARCHAMBAULT (~1631-1699), né à Montréal (Montréal (Québec)) le samedi 24 novembre 1663, décédé dans la même localité le jeudi 19 octobre 1741, à l’âge de soixante-dix-huit ans. À vingt-trois ans, il s’est marié le lundi 25 novembre 1686 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Barbe-Marie PIGEON. Il ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

VII – Nicolas GERVAISE, meunier, fils de Jean GERVAISE (1616-1690), boulanger, Défricheur, Substitut du procureur, et d’Anne ARCHAMBAULT (~1631-1699). Né à Montréal (Montréal (Québec)) le mardi 11 mai 1666 [25], décédé à Pointe-aux-Trembles (Montréal (Québec)) le mardi 7 avril 1750, à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. À vingt-sept ans, il s’est marié le lundi 27 juillet 1693 à Pointe-aux-Trembles (Montréal (Québec)) avec Marie-Madeleine Payet ST-AMOUR. Pas de postérité connue.

 

VIII – Charles GERVAISE, fils de Jean GERVAISE (1616-1690), boulanger, Défricheur, Substitut du procureur, et d’Anne ARCHAMBAULT (~1631-1699). Né à Montréal (Montréal (Québec)) le dimanche 18 novembre 1668 [26], décédé le vendredi 23 février 1753et inhumée le lendemain dans la même localité, à l’âge de quatre-vingt-cinq ans. À vingt-cinq ans, il s’est marié le jeudi 29 octobre 1693 à Montréal (Montréal (Québec)) avec Marie BOYER. Sans descendance connue. Il s’est allié avec une demoiselle dont on ignore le nom. Ils ont eu Jean-Baptiste qui suit.

 

1°  – Jean-Baptiste GERVAIS, fils de Charles GERVAISE (1668-1753), marié le samedi 9 janvier 1700 à La Pérade ((Québec)) avec Marie-Jeanne TESSIER. Il eut de celle-ci Pierre qui suit.

 

A – Pierre GERVAIS, fils de Jean-Baptiste GERVAIS, et de Marie-Jeanne TESSIER, né à La Pérade ((Québec)) le mercredi 18 mai 1701. À vingt et un ans, il s’est marié le lundi 18 mai 1722 à La Pérade ((Québec)) avec Élisabeth Louise VALLÉE. Il eut de celle-ci Joseph François qui suit.

 

a – Joseph François GERVAIS, fils de Pierre GERVAIS (°1701), et d’Élisabeth Louise VALLÉE, né à La Pérade ((Québec)) le jeudi 2 septembre 1728. À vingt-trois ans, il s’est marié le jeudi 11 novembre 1751, jour de la Saint-Martin d’hiver à La Pérade ((Québec)) avec Narie-Reine GUILBAULT-GROSBOIS. On ne connaît aucun enfant de ce couple. À trente et un ans, Joseph François s’est marié une seconde fois le lundi 8 janvier 1759 à La Pérade ((Québec)) avec Marie-Louise Robert dit SAINT-AMAND, née le dimanche 6 janvier 1737, décédée en 1800, à l’âge de soixante-trois ans. Il en a eu Louis-Joseph, Louise-Marie, Alexis, Jean-Baptiste, Pierre, François Joseph, Augustin, Marie-Anne et Suzanne qui suivent.

 

(1)  – Louis-Joseph GERVAIS, fils de Joseph François GERVAIS (°1728), et de Marie-Louise Robert dit SAINT-AMAND (1737-1800), né à La Pérade ((Québec)) le mardi 8 janvier 1760, décédé dans la même localité le dimanche 13 janvier 1760, dans sa première année.

 

(2)  – Louise-Marie GERVAIS, fille de Joseph François GERVAIS (°1728), et de Marie-Louise Robert dit SAINT-AMAND (1737-1800), née à La Pérade ((Québec)) le lundi 24 mai 1762, décédée à Beloeil (Montérégie (Québec)) le mardi 22 février 1831, à l’âge de soixante-neuf ans.

 

(3)  – Alexis GERVAIS, fils de Joseph François GERVAIS (°1728), et de Marie-Louise Robert dit SAINT-AMAND (1737-1800), né à La Pérade ((Québec)) le dimanche 25 septembre 1763, décédé à Varennes (Montérégie (Québec)) le samedi 24 mai 1828, à l’âge de soixante-cinq ans.

 

(4)  – Jean-Baptiste GERVAIS, fils de Joseph François GERVAIS (°1728), et de Marie-Louise Robert dit SAINT-AMAND (1737-1800), né à La Pérade ((Québec)) le samedi 4 janvier 1766, mort à Varennes (Montérégie (Québec)) le mercredi 8 mai 1833, à l’âge de soixante-sept ans.

 

(5)  – Pierre GERVAIS, fils de Joseph François GERVAIS (°1728), et de Marie-Louise Robert dit SAINT-AMAND (1737-1800), né à Saint-Charles-sur-Richelieu (Montérégie (Québec)) le mardi 28 juillet 1767, décédé à Saint-Hyacinthe (Montérégie (Québec)) le lundi 1er mai 1826, à l’âge de cinquante-neuf ans. À vingt-quatre ans, il s’est marié le lundi 7 février 1791 à St-François-Xavier ((Québec)) avec Marie-Madeleine MARTEL, née le mardi 19 février 1771 à Verchères (Montérégie (Québec)), décédée le lundi 12 mars 1827 à Drummondville (Centre-du-Québec (Québec)), à l’âge de cinquante-six ans. Son décès survint après trente-cinq ans de mariage. Il en a eu Pierre, Josephte Blanche, Sophie, Louis Édouard, Marguerite et Joseph qui suivent.

 

~1~  – Pierre GERVAIS, fils de Pierre GERVAIS (1767-1826), et de Marie-Madeleine MARTEL (1771-1827), né à Verchères (Montérégie (Québec)) le samedi 10 décembre 1791, décédé à Saint-Hyacinthe (Montérégie (Québec)) le mercredi 24 février 1858, à l’âge de soixante-sept ans.

 

~2~  – Josephte Blanche GERVAIS, fille de Pierre GERVAIS (1767-1826), et de Marie-Madeleine MARTEL (1771-1827). Née à Saint-Marc-sur-Richelieu (Montérégie (Québec)) le dimanche 31 juillet 1803 [27], décédée à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) le mardi 23 mars 1886, à l’âge de quatre-vingt-trois ans.

 

~3~  – Sophie GERVAIS, fille de Pierre GERVAIS (1767-1826), et de Marie-Madeleine MARTEL (1771-1827). Née à Saint-Charles-sur-Richelieu (Montérégie (Québec)) le jeudi 17 avril 1806 [28], décédée à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) le mardi 6 août 1850, à l’âge de quarante-quatre ans.

 

~4~  – Louis Édouard GERVAIS, fils de Pierre GERVAIS (1767-1826), et de Marie-Madeleine MARTEL (1771-1827). Né à Saint-Jean-Baptiste-de-Rouville (Montérégie (Québec)) le dimanche 31 juillet 1808 [29], mort à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) le jeudi 12 décembre 1867, à l’âge de cinquante-neuf ans. À vingt et un ans, il s’est marié le lundi 4 mai 1829 à Drummondville (Centre-du-Québec (Québec)) avec Marie Louise Angèle Bousquet dit BOUSQUIN, née le mardi 15 avril 1806 à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)), y décédée le dimanche 15 avril 1860, à l’âge de cinquante-quatre ans. Leur union dura trente et un ans. Il en eut Madeleine, Louise, Louis, Hortense, Euphorine, Joseph, Angèle, François-Xavier, Angèle, Michel et Célina Délima qui suivent. À environ cinquante-deux ans, et après environ un an de veuvage, une seconde fois. Il s’est marié vers 1860 à Drummondville (Centre-du-Québec (Québec)) avec Émilie BÉLAND. Naquirent de celle-ci Étulien Joseph, Maximilien, Gervaisemilien, Charles, Louis, Élizabeth et Marie-Agnès qui suivent.

 

[1]  – Madeleine GERVAIS, fille de Louis Édouard GERVAIS (1808-1867), et de Marie Louise Angèle Bousquet dit BOUSQUIN (1806-1860), née à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) le lundi 1er février 1830, décédée à Richmond ((Québec)) le samedi 27 mars 1875, à l’âge de quarante-cinq ans.

 

[2]  – Louise GERVAIS, fille de Louis Édouard GERVAIS (1808-1867), et de Marie Louise Angèle Bousquet dit BOUSQUIN (1806-1860), née à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) le dimanche 9 octobre 1831, morte en 1888, à l’âge de cinquante-sept ans.

 

[3]  – Louis GERVAIS, fils de Louis Édouard GERVAIS (1808-1867), et de Marie Louise Angèle Bousquet dit BOUSQUIN (1806-1860), né à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) le mercredi 9 octobre 1833, décédé à Danville (Estrie (Québec)) le lundi 13 mars 1893, à l’âge de soixante ans.

 

[4]  – Hortense GERVAIS, fille de Louis Édouard GERVAIS (1808-1867), et de Marie Louise Angèle Bousquet dit BOUSQUIN (1806-1860), née à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) le samedi 29 août 1835.

 

[5]  – Euphorine GERVAIS, fille de Louis Édouard GERVAIS (1808-1867), et de Marie Louise Angèle Bousquet dit BOUSQUIN (1806-1860), née à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) le mercredi 3 janvier 1838, morte à Manchester (Hillsborough (New Hampshire)) le jeudi 9 août 1888, à l’âge de cinquante ans.

 

[6]  – Joseph GERVAIS, fils de Louis Édouard GERVAIS (1808-1867), et de Marie Louise Angèle Bousquet dit BOUSQUIN (1806-1860), né à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) le mercredi 10 juillet 1839, mort à Saint-Lucien (Centre-du-Québec (Québec)) le vendredi 25 juin 1915, à l’âge de soixante-seize ans. À vingt-trois ans, il s’est marié le mardi 4 mars 1862 à Pierreville (Centre-du-Québec (Québec)) avec Marguerite DESMARAIS. Ils ont eu Henry qui suit.

 

)1(  – Henry GERVAIS, fils de Joseph GERVAIS (1839-1915), et de Marguerite DESMARAIS, marié avec Rosalie GENDRON. Ils eurent Laurent qui suit.

 

_1_  – Laurent GERVAIS, fils d’Henry GERVAIS, et de Rosalie GENDRON, marié le samedi 11 février 1939 à Drummondville (Centre-du-Québec (Québec)) avec Irene LAPOINTE. Il eut pour enfant Michel qui suit.

 

]1[  – Michel GERVAIS, fils de Laurent GERVAIS, et d’Irene LAPOINTE, marié le samedi 20 mai 1967 à Verdun (Montréal (Québec)), Église Notre-Dame-de-la-Paix avec Jocelyne CORBEIL, née le vendredi 8 mars 1946 [30] à Montréal (Montréal (Québec)), Paroisse Saint-Henri. Sans descendance connue.

 

[7]  – Angèle GERVAIS, fille de Louis Édouard GERVAIS (1808-1867), et de Marie Louise Angèle Bousquet dit BOUSQUIN (1806-1860). Née à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) le mercredi 28 juillet 1841 [31], décédée dans la même localité le mercredi 26 octobre 1842, dans sa première année.

 

[8]  – François-Xavier GERVAIS, fils de Louis Édouard GERVAIS (1808-1867), et de Marie Louise Angèle Bousquet dit BOUSQUIN (1806-1860). Né à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) le mercredi 5 juillet 1843 [32], décédé à Asbestos (Centre-du-Québec (Québec)) le dimanche 10 avril 1904, à l’âge de soixante et un ans.

 

[9]  – Angèle GERVAIS, fille de Louis Édouard GERVAIS (1808-1867), et de Marie Louise Angèle Bousquet dit BOUSQUIN (1806-1860), née à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) le mercredi 13 novembre 1844. À vingt-neuf ans, elle s’est mariée le dimanche 27 avril 1873 à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) avec Eusèbe BLAIS. Descendance non connue.

 

[10]  – Michel GERVAIS, fils de Louis Édouard GERVAIS (1808-1867), et de Marie Louise Angèle Bousquet dit BOUSQUIN (1806-1860), né à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) le mardi 25 août 1846.

 

[11]  – Célina Délima GERVAIS, fille de Louis Édouard GERVAIS (1808-1867), et de Marie Louise Angèle Bousquet dit BOUSQUIN (1806-1860). Née à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) le dimanche 21 janvier 1849 [33], morte à St-Johnbury (Vermont (États-Unis)) le lundi 21 juin 1897, à l’âge de quarante-huit ans.

 

[12]  – Étulien Joseph , Maximilien, Gervaisemilien DIT, fils de Louis Édouard GERVAIS (1808-1867), et d’Émilie BÉLAND, né à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) le mercredi 25 septembre 1861, mort à Saint-Hyacinthe (Montérégie (Québec)) le dimanche 26 avril 1931, à l’âge de soixante-dix ans.

 

[13]  – Charles GERVAIS, fils de Louis Édouard GERVAIS (1808-1867), et d’Émilie BÉLAND, né à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) en 1863, décédé dans la même localité en 1863, peu de temps après.

 

[14]  – Louis GERVAIS, fils de Louis Édouard GERVAIS (1808-1867), et d’Émilie BÉLAND, né à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) en 1864, décédé dans la même localité en 1864, peu de temps après.

 

[15]  – Élizabeth GERVAIS, fille de Louis Édouard GERVAIS (1808-1867), et d’Émilie BÉLAND, née à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) le samedi 3 juin 1865.

 

[16]  – Marie-Agnès GERVAIS, fille de Louis Édouard GERVAIS (1808-1867), et d’Émilie BÉLAND, née à Saint-Félix-de-Kingsley (Centre-du-Québec (Québec)) le dimanche 2 septembre 1866.

 

~5~  – Marguerite GERVAIS, fille de Pierre GERVAIS (1767-1826), et de Marie-Madeleine MARTEL (1771-1827), née à La Présentation (Montérégie (Québec)) le lundi 4 novembre 1811.

 

~6~  – Joseph GERVAIS, fils de Pierre GERVAIS (1767-1826), et de Marie-Madeleine MARTEL (1771-1827). Né à Saint-Charles-sur-Richelieu (Montérégie (Québec)) le mardi 13 septembre 1814 [34], décédé dans la même localité le mercredi 11 janvier 1826, à l’âge de douze ans.

 

(6)  – François Joseph GERVAIS, fils de Joseph François GERVAIS (°1728), et de Marie-Louise Robert dit SAINT-AMAND (1737-1800), né à Saint-Charles-sur-Richelieu (Montérégie (Québec)) le samedi 15 avril 1769. À quarante-quatre ans, il s’est marié le lundi 11 octobre 1813 à Pointe-aux-Trembles (Montréal (Québec)) avec Félicité BRICOT. Il en a eu Marguerite qui suit.

 

~1~  – Marguerite GERVAIS, fille de François Joseph GERVAIS (°1769), et de Félicité BRICOT, née à La Présentation (Montérégie (Québec)) le jeudi 11 avril 1811. À vingt-huit ans, elle s’est mariée le lundi 29 avril 1839 à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) avec Narcisse ARCHAMBAULT. Naquit de cette femme Narcisse qui suit.

 

[1]  – Narcisse ARCHAMBAULT, fils de Narcisse ARCHAMBAULT, et de Marguerite GERVAIS (°1811), marié le mardi 2 septembre 1873 à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) avec Martine DÉSORMIERS. Ils ont eu Marie-Louise qui suit.

 

)1(  – Marie-Louise ARCHAMBAULT, fille de Narcisse ARCHAMBAULT, et de Martine DÉSORMIERS, née le lundi 26 octobre 1885, décédée à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)). À vingt et un ans, elle s’est mariée le samedi 5 mai 1906 à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) [35] avec Herve LAPIERRE, décédé à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)). De celle-ci naquirent Maurice, Berthe, Léonard, Héléna, Ritha dit Marsan, Dolorès, Roméo, Noémie dit Marsan, Clotilde, Sylvain, Florent, Jérome et Paul André qui suivent.

 

_1_  – Maurice LAPIERRE, fils d’Herve LAPIERRE, et de Marie-Louise ARCHAMBAULT (°1885), né à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) le vendredi 15 mars 1907.

 

_2_  – Berthe LAPIERRE, fille d’Herve LAPIERRE, et de Marie-Louise ARCHAMBAULT (°1885), née à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) le mercredi 1er juillet 1908. À vingt-six ans, elle s’est mariée le mercredi 12 septembre 1934 à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) [36] avec Jean Chambord Stanislas ROBERT, comptable. Elle n’eut point de postérité.

 

_3_  – Léonard LAPIERRE, fils d’Herve LAPIERRE, et de Marie-Louise ARCHAMBAULT (°1885), né à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) le mercredi 8 septembre 1909. À vingt-sept ans, il s’est marié le mercredi 6 mai 1936 à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) [37] avec Cécile RENAUD. On ne lui connaît pas de postérité. À trente-neuf ans, Léonard s’est marié une seconde fois le mercredi 15 septembre 1948 à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) avec Julienne SEVEST. Pas de postérité pour ce couple.

 

_4_  – Héléna LAPIERRE, fille d’Herve LAPIERRE, et de Marie-Louise ARCHAMBAULT (°1885), née à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) le lundi 10 octobre 1910. À vingt-quatre ans, elle s’est mariée le mercredi 12 septembre 1934 à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) [38] avec Léopold SIMARD, commis. Pas de postérité connue.

 

_5_  – Ritha dit Marsan LAPIERRE, fille d’Herve LAPIERRE, et de Marie-Louise ARCHAMBAULT (°1885), née à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) le samedi 9 décembre 1911. À vingt-trois ans, elle s’est mariée le mardi 22 mai 1934 à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) [39] avec Pierre-Paul PAQUIN, chauffeur de camion. Elle ne semble pas avoir eu de postérité.

 

_6_  – Dolorès LAPIERRE, institutrice, fille d’Herve LAPIERRE, et de Marie-Louise ARCHAMBAULT (°1885), née à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) le vendredi 3 octobre 1913. À vingt-six ans, elle s’est mariée le samedi 11 novembre 1939 à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) [40] avec Gaston GIROUX, restaurateur. Ils ont eu Marie Suzanne Josseline qui suit.

 

]1[  – Marie Suzanne Josseline GIROUX, fille de Gaston GIROUX, restaurateur, et de Dolorès LAPIERRE (°1913), institutrice, née à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) le mardi 20 août 1940 [41].

 

_7_  – Roméo LAPIERRE, fils d’Herve LAPIERRE, et de Marie-Louise ARCHAMBAULT (°1885), né à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) le dimanche 4 octobre 1914.

 

_8_  – Noémie dit Marsan LAPIERRE, fille d’Herve LAPIERRE, et de Marie-Louise ARCHAMBAULT (°1885), née à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) le mardi 18 avril 1916. À vingt et un ans, elle s’est mariée le mardi 22 juin 1937 à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) [42] avec Armand PICHÉ, électricien. Pas de postérité pour ce couple.

 

_9_  – Clotilde LAPIERRE, fille d’Herve LAPIERRE, et de Marie-Louise ARCHAMBAULT (°1885), née à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) le lundi 15 juillet 1918 [43].

 

_10_  – Sylvain LAPIERRE, fils d’Herve LAPIERRE, et de Marie-Louise ARCHAMBAULT (°1885), né à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) le jeudi 29 avril 1920, y décédé, marié avec Claire FISET, décédée à Joliette (Lanaudière (Québec)), Hôpital CHRDL Joliete. Il en eut Ginette et Fernand qui suivent.

 

]1[  – Ginette LAPIERRE, fille de Sylvain LAPIERRE (°1920), et de Claire FISET, née le mercredi 26 janvier 1949.

 

]2[  – Fernand LAPIERRE, représentant en Lunetterie, fils de Sylvain LAPIERRE (°1920), et de Claire FISET, né le mardi 25 novembre 1952, marié avec France LACHAPELLE, décédée en 1996 à Joliette (Lanaudière (Québec)). Il n’eut point de postérité. À quarante-six ans, et après environ deux ans de veuvage, une seconde fois. Il s’est marié le samedi 22 août 1998 à Notre-Dame-de-Lourdes (Lanaudière (Québec)) avec Fleurette ARBOUR, secrétaire-comptable et Adjointe administrative, née le mardi 20 mai 1952 à Saint-Alphonse-Rodriguez (Lanaudière (Québec)). Descendance non connue.

 

_11_  – Florent LAPIERRE, fils d’Herve LAPIERRE, et de Marie-Louise ARCHAMBAULT (°1885), né à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) le dimanche 5 août 1923. À vingt-trois ans, il s’est marié le samedi 18 mai 1946 à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) avec Yvette-Thérèse ST-JEAN. Il ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

_12_  – Jérome LAPIERRE, fils d’Herve LAPIERRE, et de Marie-Louise ARCHAMBAULT (°1885), né à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) le mercredi 8 septembre 1926.

 

_13_  – Paul André LAPIERRE, fils d’Herve LAPIERRE, et de Marie-Louise ARCHAMBAULT (°1885), né à Saint-Lin-des-Laurentides (Lanaudière (Québec)) le mardi 17 avril 1928, marié avec une personne, parents par le côté  [44]. Naquit de cette femme Richard qui suit.

 

]1[  – Richard LAPIERRE, fils de Paul André LAPIERRE (°1928), marié avec Hélène HUOT. Sa postérité n’est pas connue.

 

(7)  – Augustin GERVAIS, fils de Joseph François GERVAIS (°1728), et de Marie-Louise Robert dit SAINT-AMAND (1737-1800), né à Saint-Charles-sur-Richelieu (Montérégie (Québec)) le samedi 16 mars 1771.

 

(8)  – Marie-Anne GERVAIS, fils de Joseph François GERVAIS (°1728), et de Marie-Louise Robert dit SAINT-AMAND (1737-1800), né à Saint-Ours (Montérégie (Québec)) le vendredi 2 avril 1773.

 

(9)  – Suzanne GERVAIS, fille de Joseph François GERVAIS (°1728), et de Marie-Louise Robert dit SAINT-AMAND (1737-1800), née à Saint-Marc-sur-Richelieu (Montérégie (Québec)) le jeudi 18 août 1774, décédée dans la même localité le mardi 28 mars 1848, à l’âge de soixante-quatorze ans.

 

IX – Louis GERVAIS, fils de Jean GERVAISE (1616-1690), boulanger, Défricheur, Substitut du procureur, et d’Anne ARCHAMBAULT (~1631-1699), né avant mai 1686, vivant en 05 1686.

 

X – Nicolas GERVAIS, fils de Jean GERVAISE (1616-1690), boulanger, Défricheur, Substitut du procureur, et d’Anne ARCHAMBAULT (~1631-1699), né avant juin 1687, vivant en 06 1687.

 

©º°¨¨°º©

JEAN GERVAISE BIOGRAPHIE

Il est baptisé à Souvigné-sous-Château (37251) – Centre, le 24 mars 1616.
0031 – Mairie de Souvigné-sous-Château – Registre des baptêmes – (Photographie) Archives nationales du Québec – Fichier origine Marcel Fournier – (source 1).

 

A La Flèche, le 9 avril 1653, Jean vit un événement important.
Envers M. Jérôme Le ROYER de la Dauversière, devant le notaire de La Fousse, à 80 livres par année comme boulanger et défricheur.
En même temps que René BONDU et François Hérissé (un parent de sa mère ?). Ce dernier n’est pas parti.

Jean GERVAISE émigre à Saint-Nazaire en 1653, il a 37 ans.
Reconnaît avoiir reçu devant le notaire BELLIOTTE 126 livres 9 sols et 6 deniers en avance sur ses gages.
Arrive à Montréal le 16 novembre 1653. Concessionnaire dès 1654.

 

A Ville-Marie, le 30 mars 1655, Jean vit un événement important.
Par le Sieur de Maisonneuve : 2 arpents de front sur 15 arpents de profondeur au Coteau St-Louis.

A Ville-Marie, entre 21 novembre 1657 et 1661, Jean vit un événement important.
Est élu marguillier de la paroisse Notre-Dame avec Louis PRUD’HOMME et Gilbert BARBIER.

 

Il figure dans le recensement effectué en 1667 à Ville-Marie (Ancien Nom De Montréal) – Montréal – Québec – CANADA.
Il a 55 ans, son épouse 45 et 5 enfants vivants.
Possède 4 bêtes à corne et 30 arpents de terre en valeur. Il a 2 domstiques à son service : Antoine LESUEUR et Barthélemy LEMAISTRE

A Ville-Marie, le 10 novembre 1669, Jean vit un événement important.
Témoin de la quittance de Jeanne MANCE à divers colons.

Le 18 décembre 1672 son fils Jean meurt, Jean est âgé de 56 ans.

Il figure dans le recensement effectué en 1681 à Ville-Marie (Ancien Nom De Montréal) – Montréal – Québec – CANADA.
Possède un fusil, 8 bêtes à corne et 70 arpents de terre en valeur.

Note : BIOGRAPHIE-BIOGRAPHY: He left France and became one of the 100 setlers of Montreal in July of 1653. He arrived in Quebec in September of 1653. He was a baker by trade, but also served as a churchwarden, curator, fiscal solicitor and interim judge.

Engagé de la recrue de 1653 (ct LaFousse, La Flèche, 09-04-1653)

BAPTÊME-CHRISTENING: St-Michel – Originaire de Souvign, Château-LaVallière, ar. et archev. Tours, Touraine
(Indre-et-Loire). Venu avec la recrue de 1653. Engagé le 9 avril 1653 à La
Flèche, arrivé le 16 novembre 1653, substitut du procureur fiscal en
1672-1678. 55 ans au recensement de 1666, 52 ans au recensement de 1667,
60 ans au recensement de 1681, 76 à son décès en 1690.Engagé de la recrue 1653.

Texte des sources

Source 1
Site Internet.

 

 

 

 

 


[1] BIOGRAPHIE-BIOGRAPHY: He left France and became one of the 100 setlers of Montreal in July of 1653. He arrived in Quebec in September of 1653. He was a baker by trade, but also served as a churchwarden, curator, fiscal solicitor and interim judge.<br><br>Engagé de la recrue de 1653 (ct LaFousse, La Flèche, 09-04-1653)

 

BAPTÊME-CHRISTENING: St-Michel – Originaire de Souvign., Château-LaVallière, ar. et archev. Tours, Touraine

(Indre-et-Loire). Venu avec la recrue de 1653. Engagé le 9 avril 1653 à  La

Flèche, arrivé le 16 novembre 1653, substitut du procureur fiscal en

1672-1678. 55 ans au recensement de 1666,  52 ans au recensement de 1667,

60 ans au recensement de 1681, 76 à son décès en 1690.Engagé de la recrue 1653.

[2] Fichier origine Marcel Fournier.

[3] Publications de la S.G.C.F.

[4] Elle avait perdu son père la même année.

[5] Marié devant le Curé Émil;e Piché de la Paroisse de St-Georges de Montréal, Québec, Canada.

[6] Léopold Beauvais est né le 14 octobre 1912.

Il a été baptisé par le Curé H. Papineau

Le parrain a été Arthur Lafrance, plombier de Maisonneuve et la marraine Armanda Beauvais.

[7] Son père mourut après elle.

[8] Date historique (7 décembre 1926 : commercialisation du réfrigérateur aux États-Unis).

[9] Son père mourut après lui.

[10] Son père mourut après elle.

[11] Date historique (14 mai 1962 : Mariage de Juan Carlos et de Sofia de Grèce).

[12] Date historique (16 septembre 1936 : naufrage du « Pourquoi pas »).

[13] Son nom figure dans un acte de Gilles ARBOUR.

[14] Date historique (17 juin 1940 : Pétain annonce la demande d’armistice de la France).

[15] Son nom figure dans un acte de Gilles ARBOUR.

[16] Divorcé.

[17] Son nom figure dans un acte de Gilles ARBOUR.

[18] Un divorce sera prononcé vers 1994 à Montréal (Montréal (Québec)).

[19] Son nom figure dans un acte de Gilles ARBOUR.

[20] Marié devant le Curé Émil;e Piché de la Paroisse de St-Georges de Montréal, Québec, Canada.

[21] Léopold Beauvais est né le 14 octobre 1912.

Il a été baptisé par le Curé H. Papineau

Le parrain a été Arthur Lafrance, plombier de Maisonneuve et la marraine Armanda Beauvais.

[22] Son père mourut après lui.

[23] Encore mineur, il était décédé avant son père.

[24] Encore mineure, elle était décédée avant son père.

[25] Encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Anne ARCHAMBAULT, sa mère qui l’éleva.

[26] Encore mineur lors du décès de son père, ce dut être Anne ARCHAMBAULT, sa mère qui l’éleva.

[27] Encore mineure lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[28] Encore mineure lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[29] Encore mineur lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[30] Date historique (8 mars 1946 : débarquement Français au Tonkin).

[31] Son père mourut après elle.

[32] Encore mineur lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[33] Encore mineure lors du décès de ses père et mère, un tuteur dut pourvoir à son éducation.

[34] Encore mineur, il était décédé la même année que son père.

[35] Témoins:Joseph Lapierre:père de l’époux;Narcisse Archambault:père de l’épouse.

[36] Témoins:Hervé Lapierre, père de l’épouse,Charles-Augustes Robert, père de.

[37] Témoins:Hervé Lapierre, père de l’époux;Victor Renaud, père de l’épouse.Lecture.

[38] Témoins:Cyrille Simard:frère de l’époux;Hervé Lapierre:père de l’épouse;Lectu-.

[39] Témoins:Eugène Paquin, père de l’époux;Hervé Lapierre/Marsan, père de l’épouse.

[40] Témoins:Joseph Giroux, père de l’époux;Hervé Lapierre, père de l’épouse;H.Pichet.

[41] Date historique (20 août 1940 : assassinat de Trotski).

[42] Témoins:Philias Piché, père de l’époux;Hervé Lapierre/Marsan.père de l’épouse;

[43] Date historique (15 juillet 1918 : offensive allemande sur la Somme).

[44] Via Paul André LAPIERRE.

By René Arbour

Management certificate of Credit Card (New York - 1983-84) Bac Administration , Security for the people (Minesota 1984)