Joseph AYOTTE et Marie-Louise RONDEAU (1856-2010)

Joseph AYOTTE et Marie-Louise RONDEAU (1856-2010)

 HISTOIRE & GÉNÉALOGIE DE LA FAMILLE

Joseph AYOTTE et Marie-Louise RONDEAU (1856-2010)

et de ses alliances

 Du début des registres à nos jours, le 26 avril 2010

 

 

Le premier ancêtre connu de la famille AYOTTE est originaire de Saint-Félix-de-Valois, Lanaudière, Québec, Canada où naquit, en l’an 1856, Joseph AYOTTE. Sa descendance est cognatique et se présente par ordre de primogéniture. Elle s’étend sur trois générations dans laquelle on dénombre 54 personnages répartis en 26 hommes et 29 femmes. Aucun enfant n’est né avant le mariage et 3, bien que légitimes, ont été conçus avant les noces de leurs parents. Les jours les plus propices aux naissances étaient le mardi, le samedi et le mercredi. Les baptêmes étaient administrés le plus souvent le dimanche, le jeudi et le samedi. Les mariages quant à eux étaient célébrés les samedi, mercredi et mardi, et les décès les plus nombreux survenaient le vendredi, le samedi et le mercredi. Les mois les plus propices aux naissances étaient octobre, septembre et mai. Les baptêmes étaient administrés le plus souvent en février, en octobre et en mars, et les décès les plus nombreux survenaient en octobre, en mai et en juin. Les unions ne présentent aucune endogamie professionnelle. On ne compte aucune union entre cousins. Les familles alliées, les professions et les lieux des AYOTTE sont reportés dans l’index.

 

0 – Joseph Ayotte, né à Saint-Félix-de-Valois (Lanaudière (Québec)) le dimanche 16 mars 1856, tenu sur les fonts baptismaux à Sainte-Élisabeth (Lanaudière (Québec)), Église de Sainte-Élizabeth, décédé à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)) le jeudi 5 mai 1921, à l’âge de soixante-cinq ans. À vingt ans, il s’est marié le lundi 28 août 1876 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)), Église de Saint-Jean-de-Matha avec Marie-Louise Rondeau, d’où : [1]

 

I – Narcisse Ayotte. Né à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le vendredi 25 mai 1877 [2], décédé dans la même localité le samedi 7 mars 1908, à l’âge de trente et un ans.

 

II – Rose-Anna Ayotte, fille de Joseph Ayotte (1856-1921), et de Marie-Louise Rondeau, née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le mardi 13 mai 1879 [3], mariée avec Napoléon Gagnon. Pas de postérité pour ce couple.

 

III – Wilfrid Ayotte, fils de Joseph Ayotte (1856-1921), et de Marie-Louise Rondeau, mis au monde et porté au baptême le dimanche 13 février 1881 à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)), Église de Sainte-Béatrix [4], décédé le lundi 6 mai 1946et inhumé le jeudi 9 mai 1946 dans la même localité, à l’âge de soixante-cinq ans [5]. À vingt ans, il s’est marié le mardi 29 octobre 1901 à Sainte-Émélie-de-L’Énergie (Lanaudière (Québec)), Église de Sainte-Émilie-de-l’Énergie avec Marie-Anne Prud’Homme. Il en a eu Joseph Ayotte, Armand, Aldéa, Alma, Élisa, Rosaire, Albert et Dora Ayotte qui suivent.

 

1°  – Joseph Ayotte, fils de Wilfrid Ayotte (1881-1946), et de Marie-Anne Prud’Homme. Né le mardi 17 juin 1902 [6], mort à Joliette (Lanaudière (Québec)), Hôpital CHRDL Joliette le mercredi 1er mars 1972, enterré à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)), Cimetière de Sainte-Béatrix le surlendemain, à l’âge de soixante-dix ans [7], marié avec Jeanne Lanoue. Il ne semble pas avoir eu de postérité. À dix-neuf ans, Joseph s’est marié une seconde fois le mercredi 29 juin 1921 à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)), Église de Sainte-Béatrix [8] avec Eudora Parent, fille d’Olympe Parent (†1950). Il en a eu Dora Ayotte, Roméo, Ivette, Armand, Maurice, Lucie, Réal et Jeannine Ayotte qui suivent.

 

A – Dora Ayotte, fille de Joseph Ayotte (1902-1972), et d’Eudora Parent, née à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)) le mercredi 6 septembre 1922, tenue sur les fonts baptismaux le lendemain en la même localité.

 

B – Roméo Ayotte, fils de Joseph Ayotte (1902-1972), et d’Eudora Parent, né à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)) le dimanche 13 décembre 1925, décédé le vendredi 13 septembre 1991et inhumé le mardi 17 septembre 1991 dans la même localité, à l’âge de soixante-six ans.

 

C – Ivette Ayotte, fille de Joseph Ayotte (1902-1972), et d’Eudora Parent, née et baptisée le samedi 8 octobre 1927 à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)), Église de Sainte-Béatrix [9].

 

D – Armand Ayotte, fils de Joseph Ayotte (1902-1972), et d’Eudora Parent, né et baptisé le vendredi 10 mai 1929 à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)), Église de Sainte-Béatrix, décédé le samedi 13 juillet 1929et inhumée le surlendemain dans la même localité, dans sa première année.

 

E – Maurice Ayotte, fils de Joseph Ayotte (1902-1972), et d’Eudora Parent, né et baptisé le mardi 21 avril 1931 à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)), Église de Sainte-Béatrix [10], décédé le mardi 6 décembre 1988et inhumé le vendredi 9 décembre 1988 dans la même localité, à l’âge de cinquante-sept ans [11]. À trente et un ans, il s’est marié le samedi 22 septembre 1962 à Saint-Côme (Lanaudière (Québec)), Église de Saint-Côme avec Liliane Loyer. Ils ont eu Raymonde Ayotte qui suit.

 

a – Raymonde Ayotte, fille de Maurice Ayotte (1931-1988), et de Liliane Loyer, née à Joliette (Lanaudière (Québec)), Hôpital CHRDL Joliette le mardi 28 juillet 1964, portée sur les fonts baptismaux à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)), Église de Sainte-Béatrix le dimanche 2 août 1964 [12] [13], mariée avec Pierre Gravel. De là naquit Jonathan Gravel qui suit.

 

(1)  – Jonathan Gravel, fils de Pierre Gravel, et de Raymonde Ayotte (°1964).

 

F – Lucie Ayotte, fille de Joseph Ayotte (1902-1972), et d’Eudora Parent, née à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)) le samedi 4 mars 1933 [14], tenue sur les fonts baptismaux le lendemain au même lieu [15]. À vingt-deux ans, elle s’est mariée le samedi 16 avril 1955 à Joliette (Lanaudière (Québec)), Église de Saint-Pierre de Joliette avec Gérard Coulombe. Elle ne semble pas avoir eu de postérité.

 

G – Réal Ayotte, fils de Joseph Ayotte (1902-1972), et d’Eudora Parent, né à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)) le samedi 9 février 1935, baptisé le lendemain au même endroit [16]. À vingt-neuf ans, il s’est marié le samedi 29 août 1964 à Joliette (Lanaudière (Québec)), Église de Christ-Roi avec Berthe Houle. On ne lui connaît pas de descendance.

 

H – Jeannine Ayotte, fille de Joseph Ayotte (1902-1972), et d’Eudora Parent, mise au monde et présentée au baptême le jeudi 13 octobre 1938 à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)), Église de Sainte-Béatrix [17].

 

2°  – Armand Ayotte, fils de Wilfrid Ayotte (1881-1946), et de Marie-Anne Prud’Homme, né à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)) vers 1907, décédé le mardi 13 février 1923et inhumée le surlendemain dans la même localité.

 

3°  – Aldéa Ayotte, fille de Wilfrid Ayotte (1881-1946), et de Marie-Anne Prud’Homme, née à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)) le mercredi 11 janvier 1911, présentée au baptême le surlendemain au même endroit [18], décédée le samedi 11 juin 1927et inhumée le mardi 14 juin 1927 dans la même localité, à l’âge de seize ans.

 

4°  – Alma Ayotte, fille de Wilfrid Ayotte (1881-1946), et de Marie-Anne Prud’Homme, mise au monde et baptisée le jeudi 19 décembre 1912 à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)), Église de Sainte-Béatrix [19] [20], mariée avec Émile Beaulieu. Elle ne semble pas avoir eu de postérité.

 

5°  – Élisa Ayotte, fille de Wilfrid Ayotte (1881-1946), et de Marie-Anne Prud’Homme, née à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)) le vendredi 12 juin 1914, portée sur les fonts baptismaux le lendemain au même endroit [21], décédée le mardi 1er juin 1915et inhumée le lendemain dans la même localité, dans sa première année.

 

6°  – Rosaire Ayotte, fils de Wilfrid Ayotte (1881-1946), et de Marie-Anne Prud’Homme, mis au monde et porté au baptême le samedi 19 février 1916 à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)), Église de Sainte-Béatrix [22], décédé le vendredi 3 août 1917et inhumée le lendemain dans la même localité, dans sa première année.

 

7°  – Albert Ayotte, fils de Wilfrid Ayotte (1881-1946), et de Marie-Anne Prud’Homme, né à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)) le mercredi 3 avril 1918, présenté au baptême le lendemain au même endroit [23].

 

8°  – Dora Ayotte, fille de Wilfrid Ayotte (1881-1946), et de Marie-Anne Prud’Homme, née à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)) le samedi 15 mai 1920, présentée au baptême le lendemain au même lieu [24], décédée le dimanche 5 juin 1921et inhumée le lendemain dans la même localité, dans sa première année.

 

IV – Laura Ayotte, fille de Joseph Ayotte (1856-1921), et de Marie-Louise Rondeau, née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le dimanche 25 mars 1883. À dix-sept ans, elle s’est mariée le lundi 18 juin 1900 à Lowell ((Massachuset)), Église de Saint-Jean-Baptiste de Lowell avec Louis Dumais. Elle eut de son conjoint Emma Dumais qui suit.

 

1°  – Emma Dumais, fille de Louis Dumais, et de Laura Ayotte (°1883), née le vendredi 20 septembre 1901, morte à Sainte-Émélie-de-L’Énergie (Lanaudière (Québec)) le mercredi 7 février 1979, à l’âge de soixante-dix-huit ans. À vingt-cinq ans, elle s’est mariée le mercredi 9 juin 1926 à Sainte-Émélie-de-L’Énergie (Lanaudière (Québec)), Église de Sainte-Émilie-de-L’Énergie avec Joseph-Félix Ayotte, né le mardi 31 août 1897 à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)), décédé le samedi 22 mai 1976 à Joliette (Lanaudière (Québec)), Hôpital CHRDL Joliette, à l’âge de soixante-dix-neuf ans. Leur union dura cinquante ans. Elle en eut Philippe Ayotte, Laura Ayotte, Cécile Ayotte, René Ayotte, Thérèse Ayotte, Arthur Ayotte, Claire Ayotte, Éliette Ayotte et Monique Ayotte qui suivent.

 

A – Philippe Ayotte, fils de Joseph-Félix Ayotte (1897-1976), et d’Emma Dumais (1901-1979). Né le samedi 5 mars 1927 [25], mort à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le vendredi 14 octobre 1988, à l’âge de soixante et un ans, marié avec Armande Bélanger, née le samedi 29 octobre 1932 [26]. On ne connaît aucun enfant de ce couple.

 

B – Laura Ayotte, fille de Joseph-Félix Ayotte (1897-1976), et d’Emma Dumais (1901-1979), née le lundi 21 mai 1928.

 

C – Cécile Ayotte, fille de Joseph-Félix Ayotte (1897-1976), et d’Emma Dumais (1901-1979), née le samedi 7 septembre 1929.

 

D – René Ayotte, fils de Joseph-Félix Ayotte (1897-1976), et d’Emma Dumais (1901-1979), né le dimanche 7 septembre 1930.

 

E – Thérèse Ayotte, fille de Joseph-Félix Ayotte (1897-1976), et d’Emma Dumais (1901-1979), née le mercredi 12 octobre 1932, décédée le jeudi 13 octobre 1932, dans sa première année.

 

F – Arthur Ayotte, fils de Joseph-Félix Ayotte (1897-1976), et d’Emma Dumais (1901-1979), né le jeudi 2 août 1934, marié avec Lucille Rondeau, née le mardi 6 décembre 1938, décédée le lundi 2 janvier 1995 à Sainte-Émélie-de-L’Énergie (Lanaudière (Québec)), à l’âge de cinquante-sept ans. Ils eurent Luc Ayotte, Johanne, Michelle et Yves Ayotte qui suivent.

 

a – Luc Ayotte, fils d’Arthur Ayotte (°1934), et de Lucille Rondeau (1938-1995), né le dimanche 1er mai 1960 [27], marié avec Mirtha Rees-Lopez, née le vendredi 24 décembre 1971, veille de Noël. De là naquit Magalis Ayotte qui suit.

 

(1)  – Magalis Ayotte, fille de Luc Ayotte (°1960), et de Mirtha Rees-Lopez (°1971), née le mercredi 17 janvier 2001.

 

b – Johanne Ayotte, fille d’Arthur Ayotte (°1934), et de Lucille Rondeau (1938-1995), née le mercredi 6 septembre 1961, mariée avec Michel Longpré. On ne connaît aucun enfant de ce couple. Johanne s’est mariée une deuxième fois avec Jean Slusarek. Ils ont eu Marc-Antoine Slusarek qui suit. Johanne s’est mariée en troisièmes et dernières noces avec Jacques Alarie. Ils ont eu Vanessa Alarie qui suit.

 

(1)  – Marc-Antoine Slusarek, fils de Jean Slusarek, et de Johanne Ayotte (°1961), né le mercredi 28 avril 1999.

 

(2)  – Vanessa Alarie, fille de Jacques Alarie, et de Johanne Ayotte (°1961), née le mercredi 15 mars 1989, mariée avec Patrick Côté. Naquit de cette femme Marie-Soleil Côté qui suit.

 

~1~  – Marie-Soleil Côté, fille de Patrick Côté, et de Vanessa Alarie (°1989), née le mercredi 5 septembre 2007.

 

c – Michelle Ayotte, fille d’Arthur Ayotte (°1934), et de Lucille Rondeau (1938-1995), née le lundi 1er octobre 1962, mariée avec Michel Turcotte. Sans postérité connue.

 

d – Yves Ayotte, fils d’Arthur Ayotte (°1934), et de Lucille Rondeau (1938-1995), né le mardi 23 juin 1964, marié avec Marie-Josée Durand, née le vendredi 12 juin 1959. Ils eurent Chloé Ayotte qui suit.

 

(1)  – Chloé Ayotte, fils d’Yves Ayotte (°1964), et de Marie-Josée Durand (°1959), venu au monde le mardi 31 mai 1988.

 

G – Claire Ayotte, fille de Joseph-Félix Ayotte (1897-1976), et d’Emma Dumais (1901-1979), née le jeudi 9 avril 1936, morte le mercredi 29 septembre 1937, dans sa première année.

 

H – Éliette Ayotte, fille de Joseph-Félix Ayotte (1897-1976), et d’Emma Dumais (1901-1979), née le lundi 10 octobre 1938, mariée avec Jean Bélanger, né le mardi 16 décembre 1930. Elle en eut Sylvie Bélanger, René Bélanger, Anonyme Bélanger et Anonyme Bélanger qui suivent.

 

a – Sylvie Bélanger, fille de Jean Bélanger (°1930), et d’Éliette Ayotte (°1938), née le mardi 20 octobre 1959, décédée à Montréal (Montréal (Québec)), Hôpital Neurologique de Montréal le vendredi 30 août 2002, à l’âge de quarante-trois ans.

 

b – René Bélanger, fils de Jean Bélanger (°1930), et d’Éliette Ayotte (°1938), né le samedi 14 décembre 1963 [28], marié avec Suzanne Labelle, née le vendredi 2 décembre 1966. Il eut de sa conjointe Vincent Bélanger et Mylène Bélanger qui suivent.

 

(1)  – Vincent Bélanger, fils de René Bélanger (°1963), et de Suzanne Labelle (°1966), né le mercredi 26 novembre 1997.

 

(2)  – Mylène Bélanger, fille de René Bélanger (°1963), et de Suzanne Labelle (°1966), née le mardi 17 octobre 2000.

 

c – Anonyme Bélanger, fils de Jean Bélanger (°1930), et d’Éliette Ayotte (°1938), né le vendredi 23 octobre 1964, décédé le vendredi 23 octobre 1964, sans voir le jour.

 

d – Anonyme Bélanger, fille de Jean Bélanger (°1930), et d’Éliette Ayotte (°1938), née le mercredi 7 janvier 1970, décédée le mercredi 7 janvier 1970, sans voir le jour.

 

I – Monique Ayotte, fille de Joseph-Félix Ayotte (1897-1976), et d’Emma Dumais (1901-1979), née le mardi 22 septembre 1942, mariée avec Claude Lavoie, né le samedi 28 novembre 1942. Elle eut de celui-ci Patrick Lavoie qui suit.

 

a – Patrick Lavoie, fils de Claude Lavoie (°1942), et de Monique Ayotte (°1942), né le samedi 21 août 1976, marié avec Catherine Deschamps. Il en a eu Charles Lavoie qui suit.

 

(1)  – Charles Lavoie, fils de Patrick Lavoie (°1976), et de Catherine Deschamps, né le jeudi 28 août 2008.

 

V – Moïse-Noé Ayotte, fils de Joseph Ayotte (1856-1921), et de Marie-Louise Rondeau, né à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)) le mardi 23 décembre 1884, décédé dans la même localité le samedi 25 avril 1885, dans sa première année.

 

VI – Opalma Ayotte, fille de Joseph Ayotte (1856-1921), et de Marie-Louise Rondeau, née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le samedi 27 mars 1886. Lorsqu’elle est décédée, elle avait les deux jambes coupées. À dix-neuf ans, elle s’est mariée le mardi 5 septembre 1905 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)), Église de Saint-Jean-de-Matha avec Pacifique Deschênes. Elle ne semble pas avoir eu d’enfant.

 

VII – Maxime Ayotte, fils de Joseph Ayotte (1856-1921), et de Marie-Louise Rondeau, né à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)) le dimanche 11 novembre 1888, décédé dans la même localité le jeudi 10 janvier 1889, dans sa première année.

 

VIII – Marie-Louise Ayotte, fille de Joseph Ayotte (1856-1921), et de Marie-Louise Rondeau, née à Sainte-Béatrix (Lanaudière (Québec)) le dimanche 7 septembre 1890, décédée dans la même localité le mercredi 1er octobre 1890, dans sa première année.

 

IX – Moïse Ayotte, fils de Joseph Ayotte (1856-1921), et de Marie-Louise Rondeau, né à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le jeudi 15 février 1894 [29]. À vingt-trois ans, il s’est marié le mercredi 18 juillet 1917 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)), Église de Saint-Jean-de-Matha avec Oliva Gagnon. Descendance non connue.

 

X – Albina Ayotte, fille de Joseph Ayotte (1856-1921), et de Marie-Louise Rondeau, née à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)) le mercredi 5 mai 1897. À dix-sept ans, elle s’est mariée le mardi 6 octobre 1914 à Saint-Jean-de-Matha (Lanaudière (Québec)), Église de Saint-Jean-de-Matha avec Louis Desroches. Descendance non connue.

 

©º°¨¨°º©

 


[1] Le principal défaut de  devait être la vulnérabilité, car son signe, le Poisson, se laisse souvent emporter par le courant et se trouve souvent dans l’incapacité de donner à sa vie une direction précise. Souvent timide, voire sensible, il ne manquait pourtant pas de sentiments et développait un esprit d’une grande agilité.  était un être plein de compassion et croyait que l’Homme est fondamentalement bon ; il se protégeait donc difficilement contre la méchanceté des autres. Son intuition était tout aussi développée, aussi  cherchait-il à fuir les réalités pénibles par toutes les manières. Cela lui était d’autant plus nuisible qu’il n’avait probablement pas la force d’échapper à l’emprise de ses rêves.

[2] Narcisse avait été conçu un mois avant le mariage de ses parents qui avait eu lieu le lundi 28 août 1876.

[3] Son nom figure dans un acte d’Alma Rose Ayotte.

[4] Au baptême de Wilfrid fut témoin Marguerite Adam, proche parente ; Herménegilde Adam, proche parent.

[5] A l’inhumation de Wilfrid fut témoin Émile Beaulieu, proche parent ; Joseph Ayotte, proche parent ; Henri Ayotte, proche parent.

[6] Joseph avait été conçu deux mois avant le mariage de ses parents qui avait eu lieu le mardi 29 octobre 1901.

[7] Son nom figure dans les actes de Wilfrid Ayotte et Dora Ayotte.

[8] En présence d’Olympe Parent, proche parent ; Wilfrid Ayotte, proche parent.

[9] Au baptême d’Ivette fut témoin Anna Parent, proche parente ; William Miron, proche parent.

[10] Au baptême de Maurice fut témoin Oliva Gagnon, proche parente ; Moïse Ayotte, proche parent.

[11] A l’inhumation de Maurice fut témoin Liliane Loyer, proche parente ; Raymonde Ayotte, proche parente.

[12] Au baptême de Raymonde fut témoin Béatrix Loyer, proche parente ; Wilfrid Thériault, proche parent.

[13] Son nom figure dans un acte de Maurice Ayotte.

[14] Date historique (4 mars 1933 : Roosevelt lance le « New-Deal »).

[15] Au baptême de Lucie fut témoin Marie-Louise Desroches, proche parente ; Henri Ayotte, proche parent.

[16] Au baptême de Réal fut témoin Flora Miron, proche parente ; Gérard Parent, proche parent.

[17] Au baptême de Jeannine fut témoin Alma Rose Ayotte, proche parente ; Émile Beaulieu, proche parent.

[18] Au baptême d’Aldéa fut témoin Marguerite Adam, proche parente ; Moïse Ayotte, proche parent.

[19] Au baptême d’Alma fut témoin Rose-Anna Ayotte, proche parente ; Napoléon Gagnon, proche parent.

[20] Son nom figure dans un acte de Jeannine Ayotte.

[21] Au baptême d’Élisa fut témoin Éva Guérin, proche parente ; Pierre Joly, proche parent.

[22] Au baptême de Rosaire fut témoin Béatrix Lepage, proche parente ; Noé Joly, proche parent.

[23] Au baptême d’Albert fut témoin Oliva Gagnon, proche parente ; Moïse Ayotte, proche parent.

[24] Au baptême de Dora fut témoin Eudora Parent, proche parente ; Joseph Ayotte, proche parent.

[25] Philippe avait été conçu un mois avant le mariage de ses parents qui avait eu lieu le mercredi 9 juin 1926.

[26] Date historique (29 octobre 1932 : mise à l’eau du « Normandie »).

[27] Date historique (1er mai 1960 : un avion américain est abattu au dessus de l’URSS).

[28] Date historique (14 décembre 1963 : inauguration de la Maison de la Radio).

[29] Son nom figure dans les actes de Maurice Ayotte et Albert Moïse Ayotte.

By René Arbour

Management certificate of Credit Card (New York - 1983-84) Bac Administration , Security for the people (Minesota 1984)